Jour de fête

Maintenant qu'il avait suffisamment profité de la première île de Gradline, Shoma pensait sérieusement à passer à l'action. Jusqu'à présent il s'était occupé comme il le pouvait, mais l'ennuie le gagnait de plus en plus. Il avait certes combattu un adversaire de taille, éliminé quelques équipages indigne de porter le nom de pirate et avait même profité des joies de la fête foraine du coin, mais au final toutes ces distractions ne valaient pas un bon gros problème avec la marine. Des coups de feu, des explosions, voilà ce qu'il voulait. De l'action, voilà ce qu'il manquait sur cette île. Tout le monde était bien trop gentil, bien trop cool. Il n'y avait pas de frisson, pas ce petit plus qui avait le don de mettre en alerte ses sens de combattant. South Blue n'était pas un lieu considéré comme très dangereux et pourtant Shoma y avait rencontré des personnes capables de lui donner ce qu'il voulait et maintenant qu'il se trouvait sur la route de tous les périls il fallait que son équipage et lui tombe sur la seule île où les pirates se tenaient tranquille de peur de voir la marine leur mettre une sacré correction. Chouette Grandline, une vrai partie de plaisir.

Alors qu'il sirotait son verre de rhum, Opacho la nouvelle recrue de l'équipage de Shoma, sauta de sa chaise et demanda à son nouveau grand-frère de bien vouloir le conduire une dernière fois à la fête foraine. N'ayant rien à faire mise à part boire, encore et encore jusqu'à ne plus savoir quoi faire, Shoma accepta. Il n'avait rien à perdre. Tant qu'à faire au lieu de se rendre seul avec le petit garnement dans la forêt des joies, Shoma proposa à ses compagnons de venir avec lui. Même s'il s'agissait d'un lieu pour enfant, se rendre dans la forêt des joies semblaient être une bonne idée afin de leur faire se changer les idées et puis si cela n'était pas de leur goût, il y avait toujours la carapace de Sanbi qui demandait un peu de nettoyage.

Entre boire, curer le dos d'une tortue immense et aller se détendre une dernière fois avant de quitter cette île, le choix fut rapide, mais contrairement à ce qu'il avait espéré, Yasmeen lui dit qu'elle ne se sentait pas bien et qu'elle ne pourrait pas venir avec eux. La jeune sniper n'était pas la seule à décliner l'invitation. La navigatrice de l'équipage baissa la tête avant d'indiquer à son capitaine que quelques petits problèmes de fille l'empêchait de prendre part à cette petite excursion de groupe. Alala les filles avec leur problème de soldat russe. Être une femme ne devait pas être de tous repos. Heureusement que Shoma était un homme. Lui n'avait pas de souci de santé qui le bloquait tous les samedis du mois.

Valentino, Fujimi, Opacho et Shoma quittèrent les deux jeunes femmes afin de prendre une diligence pour rejoindre la forêt des joies. Après une bonne demi-heure de transport, le petit groupe arrivèrent au niveau de la porte que Shoma avait détruit plusieurs jours auparavant. Celle-ci était de nouveau sur pied et rien ne laissait voir ce qui s'était passé lors de la dernière visite du capitaine pirate. Visiblement ici tout était fait pour plaire au public. Opacho profita de la négligence de son grand-frère afin de fausser compagnie au groupe. Son excitation était telle qu'il en avait même oublié les consignes que lui avait donné son capitaine. Rester près de lui où de l'un des membres de la famille, une seulle petite consigne, comment pouvait-il arriver à l'oublier aussi vite. Ce petit était une source de souci pour eux, mais ils ne pouvaient pas le laisser dans la nature.

Devant la disparition du petit dernier, Shoma envoya les siens à la poursuite du petit chenapan. Avant de profiter des attractions, les membres présents allaient devoir jouer à cache cache, mais cette fois-ci pas question d'aller se planquer en attendant qu'une personne retrouve les autres, non il n'y avait qu'une personne à trouver et trois pour les chercher. Un à un les pirates se séparèrent afin de couvrir une très grande surface. Le parc était immense et rempli de gamin ce qui compliquait la tâche, mais avec un pyjama facilement repérable, une touffe de cheveux reconnaissables parmi mil et de petites jambettes, Opacho ne devait pas être bien loin. Pour le retrouver il fallait bien ouvrir l'oeil et faire attention aux enfants dans les allées et dans les attractions.

Parti en direction de l'est, Shoma attrapait les enfants un à un à l'aide de son ombre afin de ne laisser personne s'échapper. Bien Sûr attraper des enfants avec des tentacules n'étaient pas la solution la plus discrète, car à chaque fois qu'il se trompait le capitaine pirate se retrouvait avec des pleures et des cris de mômes et avant d'arrêter d'utiliser cette technique de recherche dieu sait qu'il avait eu les tympans déchirés à cause d'entendre des mioches pleurer dans sa tête. En plus des enfants insupportables, Shoma devait aussi supporter le regard des adultes qui marchaient dans le parc. Pourquoi devait-il être coupable ? D'ailleurs pourquoi ils trouvaient normal de dévisager un homme qui fait pleurer des enfants, mais ne pas porter plainte où appeler la marine quand un parc est rempli d'enfants avec des regards de zombies et sans aucun parent avec eux ? Vraiment cette île est l'hôpital qui se moque de la charité.
  • https://www.onepiece-requiem.net/t1129-mantle-shoma
*Putin deux choix pourri ! Mais bon, j’ai pas envie de laver cette tortue toute dégeu’ ! En plus Fuji’ y va !*

« J’suis de la partie Fuji’… Heu… Shoma ! »

Donc direction la fête foraine. Seulement, il a fallut que cet imbécile de gamin mette les voiles à peine arrivé à l’entré de celle-ci ! Déjà que Sho’ s’amuse à récupérer des gamins abandonnés (il a pourtant déjà un animal de compagnie, non ?), il faut maintenant qu’on se farcisse la tâche de le retrouver dans cette multitude de gamins ! En plus ils se ressemblent tous ! Morve au nez, avec la taille de Mushu et des têtes d’ahuris ! Mais bon comme disait son grand-père (enfin il ne l’a pas connu, mais c’est pour la tournure de phrase) : « Si vous voulez trouver une aiguille dans une botte de foin, brûlez la botte ! » Donc si on suit ce raisonnement, il faut mettre le feu à cet endroit.

Mais pour tout cramer il faut du feu et quoi de mieux pour cela que le cracheur de feu juste devant lui. Il s’approcha alors de l’homme pour lui voler ses flammes. Mais c’est au moment où il allait tabasser la pauvre salamandre qu’il aperçut Opacho lui tirant la langue. La seconde d’après, il prenait ses jambes à son cou. *Bon bah le barbecue géant ça sera pour plus tard !*

Ayant la flemme de courir à travers ce ramassis d’êtres inférieur, il saisit sa tortue préférée et la balança comme un frisbee pour faire tomber le garnement. Mushu qui commençait à être habitué à ce genre de situation était déjà rentré dans sa coquille. Protégé, elle vola rapidement et rattrapa en quelques secondes le gosse. Seulement, au lieu de lui envoyer dans les jambes pour le faire trébucher et à cause d’un effet, sa tortue le frappa de côté, lui brisant un bras et quelques côtes à cause de la violence du choc. Ayant peur de la réaction de son captain’, Shark couru prendre des nouvelles du gamin. Après avoir observé son manque de contrôle, il se demanda comment il pouvait réparer le petit car il n’était pas médecin. Il s’approcha alors d’un stand et y demanda du scotch pour entourer le bras en compote d’Opacho. Puis, il demanda des cordes pour bien ficeler le gamin. Quand il verrait les autres il leur dira que c’était juste pour qu’il évite de bouger tout simplement.

Maintenant qu’il avait le gosse, il fallait qu’il retrouve les deux autres. Connaissant Sho’, il devait être dans un endroit animé, car soit il devait se marrer en regardant une bagarre, soit il était au centre de l’une d’elle. Heureusement, se fut la première (pas qu’il n’a pas envi de se battre, mais il n’avait pas encore bu une goûte d’alcool et donc ça devient beaucoup moins marrant) supposition. Il matait deux poivrots en train de se foutre sur la gueule tout en buvant tranquillement du saké.

« Ho l’alcoolo ! J’ai retrouvé ton paquet ! Mais on dirait que tu as mieux à faire on dirait ? Sinon elle est où ma coquine… Enfin Fuji’ ? »

Et c’est en cherchant la femme-poisson que Moby Dick aperçut une énorme tour, sans fenêtre ni rien. C’était l’endroit rêvé pour un projet X ! Intrigué, les deux pirates s’avancèrent tout en regardant en l’air, avec le gamin bien ficelé sous le bras du requin. Val’ heurta ensuite quelqu’un. Il baissa les yeux pour voir la chose qui bloquait son chemin et vu sa femme-poisson préféré.

« Ho ! J’ai bien aimé ce moment de rapprochement entre nous deux Fuji’, shahaha. » dit-il avec son magnifique sourire.
  • https://www.onepiece-requiem.net/t4291-fiche-technique-de-shark
  • https://www.onepiece-requiem.net/t4096-valentino-de-la-rose
Après de nombreuses tentatives de recherche du jeune Opacho, Shoma avait fini par abandonner. Ce petit était un véritable Speedy Gonzales, impossible de mettre la main dessus. Parfois, alors qu'il pensait avoir enfin réussi à le trouver, Shoma constatait qu'il ne tenait qu'un gosse ordinaire au lieu de son petit pirate en herbe. Jamais il n'avait compris que chez les petits, les pyjamas vachette étaient à la mode et d'ailleurs c'était trop laid. Comment pouvait-on porter un truc pareil. En pensant aux vêtements que portait le jeune garçon, Shoma tenta de s'imaginer quand il n'était pas plus grand que celui-ci. Bien sûr Shoma n'avait aucun souvenir de l'époque où il n'était pas plus haut que trois pommes, mais malgré cela il ne pouvait se voir avec une telle tenue. C'était impossible. Si jamais une personne lui disait qu'en réalité il était comme Opacho avec de tel accoutrement, sa première réaction serait de le torturer jusqu'à que celui-ci lui demande pardon pour ce qu'il venait de dire.

Tandis qu'il marchait tout en regardant toutes les attractions qui se dressaient près de lui et qu'il ne pouvait faire à cause de la disparition de l'un de ses hommes, Shoma remarqua un édifice assez imposant qu'il n'avait pas remarqué lors de son premier passage à la fête foraine. Un château, du moins cela y ressemblait. De sa position, le capitaine des spectres ne pouvaient voir qu'une tour. Elle était très imposante et surplombait la forêt des joies, mais n'avait aucune fenêtre, comme pour éviter que de petits voyeurs puissent y glisser leurs regards pervers sur ce qui s'y passe. Une chose était certaine, qui dit château dit forcément roi où du moins personne fortuné. Ce n'était pas tout le monde qui pouvait se payer le luxe de vivre dans une telle demeure. Il devait forcément y avoir assez de richesse à l'intérieur pour transformer le navire de Shoma en véritable pirate. C'était bien d'avoir une tortue comme navire, mais si c'était pour vivre sur la carapace, cela deviendrait très vite invivable.

Voyant que tout ce qu'il faisait ne menait à rien, Shoma décida de se rendre au pied de cette imposante tour, laissant à ses compagnons la tâche de retrouver le jeune garçon. Cela ne leur ferait pas de mal, ainsi cela renforcerait la cohésion de groupe et peut-être qu'Opacho aurait moins peur de ses deux nouveaux compagnons homme-poisson. Dire que le premier jour quand il fit la rencontre de Valentino ce dernier tomba dans les pommes pensant rencontrer un démon. Ce fut un moment de rire pour les spectres, mais pas pour le petit qui une fois debout compris qu'il n'était pas dans un cauchemar et que le requin qui était devant lui était bien réel.

Après une bonne demi-heure à marcher à travers le parc, Shoma fini enfin par arriver au pied de la tour et constata qu'il ne s'était pas trompé. Au pied de la tour se dressait un château digne d'une très grande famille. L'édifice était remarquable, mais ne possédait vraiment, vraiment aucune fenêtre. Il était impossible à quiconque de voir ce qui se passait à l'intérieur. Le soleil ne pouvait pas passer, ce qui laissa le pirate perplexe. Qui pouvait donc bien habiter un lieu sans lumière ? Du moins de lumière naturelles. Le propriétaire était-il un vampire ? Un monstre connue dans les comptes et légendes comme n'aimant pas la lumière du soleil. De plus avec une tour pareille le propriétaire avait une vue magnifique sur la fête foraine, alors pourquoi avait-il demander à l'architecte qui avait construit son château de ne pas faire de fente pour observer le magnifique spectacle qu'était les lumières de la forêt des joies.

Tandis qu'il regardait le château, Shoma vit Valentino arriver près de lui avec un étrange paquetage en main. Ficeler comme un saucisson Opacho venait de refaire surface. En le voyant dans cette étrange accoutrement, Shoma pensa à un jeu entre lui et l'homme-poisson. Les deux protagonistes avaient enfin réussi à s'entendre comme deux bons camarades, mais ça c'était avant de le voir de plus près. Opacho était bâillonné et son corps n'était plus le même. En le touchant à divers endroits, Shoma avait remarqué que ce dernier affichait un regard rempli de douleur. Shoma n'était pas doute et n'eu pas besoin de mot de la part du garçon pour savoir qu'il avait été victime d'agression et à en juger par l'importance des dégâts, ce ne pouvait être que l'oeuvre d'une brute épaisse.

Ne voulant pas prendre Valentino pour cette personne sans coeur qui avait agressé Opacho, Shoma le regarda avant de lui demander s'il avait au moins tuer la personne responsable des blessures internes du jeune homme, car maintenant il n'y avait plus qu'une solution pour le sauver et c'était l'opération puis un long séjour en plate. Opacho était encore un petit garçon, ce qui voulait dire que son corps était fragile, mais cela signifiait qu'il pouvait se soigner de lui-même quand ce qui a été déplacé aurait retrouvé sa place. Afin d'éviter une douleur atroce plus longtemps au dernier membre de l'équipage des spectres, Shoma transporta la mascotte de l'équipage dans un lieu sombre et lui retira son ombre.

Durant toute la période où il n'aurait pas son ombre, Opaco allait rester inconscient, ce qui laissait à son capitaine tout le temps pour s'occuper de rafistoler son corps. Sans son ombre, Opacho allait être extrêmement sensible à la lumière du soleil, voilà pourquoi Shoma l'entoura d'un long manteau couvrant ainsi tous son corps et l'attachant fermement à son dos avant de se recouvrir de son ombre, ainsi il n'avait pas à craindre pour sa vie. Une fois de nouveau en forme, Shoma s'occuperait d'obtenir la vérité sur ce qui s'était réellement passer.

Maintenant que l'épisode Opacho était en suspens jusqu'à leur retour au port périphérique, Valentino et Shoma se rapprochèrent de l'entrer du château qui était visiblement surveillé par une dizaine de personnes.

Au pied de l'édifice, les soldats stoppèrent le petit groupe et leur demanda de bien vouloir montrer la preuve qu'ils avaient gagnée assez de ticket pour aller au-delà de la porte d'entrer. Ne comprenant pas de quoi il était question, Shoma leur demanda d'ouvrir le pont-levis sous peine de finir en morceau de viande, mais malgré cela les soldats ne bougèrent pas d'un iota. La première approche était tombé à l'eau. Devant le refus d'obtempérer, Shoma releva son identité, mais une fois de plus cela ne changea pas la donne. Les soldats restèrent sur leur position avant de baisser leur lance et indiquer à la petite bande de pirate qu'ils leur étaient impossibles de franchir le seuil de la porte sans l'autorisation du roi où avec le passe spéciale.

Dix hommes pour trois, cela faisait un peu moins de quatre soldats par personne. Cela n'était pas intéressant, mais vu qu'il fallait en arriver là pour passer de l'autre côté de la porte, ils ne pourraient pas dire qu'ils n'avaient pas été prévenus. S'élançant sur les quatre personnes qui se trouvaient en avant, Shoma n'utilisa que ses mains pour neutraliser ses cibles. Utiliser des lances pour combattre était excellent dans des combats à distance, mais contre un adversaire bien plus rapide et capable d'attaquer au corps-à-corps, alors les lances devenaient des armes très difficiles à utiliser pour se défaire de son adversaire. Préférant laisser une seconde chances aux soldats Shoma décida d'épargner les personnes qu'il attaqua, mais leur laissa une marque indélébile de son passage. Deux se retrouvèrent avec des côtes brisées, l'un avec un nez en miette quant au dernier, il ne pourrait plus lever une lance avant plusieurs mois.

Si la correction affligé par Shoma pouvait être considéré comme cruel, il fallait voir les soldats qui avaient été pris par l'homme-poisson, car il n'était pas un homme de coeur. Valentino avait la triste réputation de trainer bien plus de cadavre que son capitaine. Il était la faucheuse des mers, la mort était son meilleur ami et même la dame noir réputé comme une maladie mortel pour l'homme aurait pris moins d'âme que lui. Après peut-être était-il dans une bonne journée et aurait décidé de ne pas faire couler le sang.
  • https://www.onepiece-requiem.net/t1129-mantle-shoma
A la question de Shoma qui lui demandait s’il avait tué l’homme qui avait blessait le gamin en costume de vache, Val’ répondu par : « c'était comme ça quand je suis arrivé ! »

Cette réponse n’avait pas l’air de plaire au capitaine et le requin commençait à se demander s’il n’avait pas des soupçons sur la véracité de ses propos. De plus, même si pour l’instant Opacho était inconscient, au moment où il se réveillera, il ira sûrement raconter tout ce qui c’était passé à Sho’. Et quand celui-ci est énervé, il peut se transformer en un véritable démon ! *Rrrrr* Rien que d’y penser, Moby Dick en eu froid dans le dos !

Ensuite, il s’approcha de la tour en compagnie de ses deux frères (/sœur) d’arme, toujours en redoutant la réaction de l’homme le plus fort qu’il connaissait. Autour de lui tout était comme figé, il devait être tétanisé ! C’était une sensation qu’il n’avait jamais ressentit auparavant. Il était tellement ailleurs qu’il ne remarqua même pas que son captain’ s’était engagé dans un petit combat contre des soldats. Et ce n’est qu’à la fin de l’affrontement qu’il s’en rendu compte, car ses camarades lui gueulaient dessus afin de savoir ce qui lui était passé par la tête. Ne sachant pas quoi dire, il n’ouvrit même pas la bouche et repartit en direction de la foire.

Il se demandait maintenant ce qu’il devait faire. Tout lui raconter ou non ?! S’il ne lui racontait pas, il avait deux solutions : frapper le gamin et lui faire encore plus peur pour qu’il la boucle ou le tuer. Cependant, il n’avait pas envie de s’enfoncer encore plus dans un cercle vicieux. Il ne lui restait donc plus qu’une solution : tout lui avouer ! Mais pour cela, il faut du courage et pour endolorir son corps afin de moins sentir les coups de son capitaine, l’homme-poisson sortit sa boisson magique et descendu la moitié de sa bouteille d’une traite. Maintenant, il pouvait enfin délivrer son âme, pour la première fois tourmenté par un de ses méfaits. Il fallait maintenant qu’il retrouve son capitaine et sa superbe nakama.

Seulement, quand on est ivre, on perd vite la notion de temps et surtout le sens des priorités. Et quand les forains lui proposèrent des attractions super fun, il ne put leur dire « non » ! C’est donc à cause de ces individus que Shark s’installa à la table d’un mec hyper mastoc. Il était à ce stand pour faire un bras de fer. Le jeu était simple. Même un mec bourrer pouvait le comprendre (c’était parfait, non). L’outsider devait miser un tas de tickets ou alors mettre 100 000 berrys sur la table. Comme le requin ne possédait aucun ticket (d’ailleurs il ne savait même pas ce que c’était) il paya. Le jeu pouvait maintenant commencer ! Ils empoignèrent chacun le poignet de l'autre et forcèrent chacun vers leur main non utilisée. Le gagnant sera celui qui amènera la main de l'autre à la table. Échangeant tous les deux des regards de tueurs, les deux adversaires forçaient comme des brutes ! Enfin, c’est ce que nous laissait croire le requin jusqu’à ce qu’il se mette à mimer un bâillement. Cette action mit en rogne l’homme en face de lui qui exerça une pression encore plus élevé, mais cela ne suffisais pas. Puis le requin explosa la main de son adversaire sur la table, lassé de ce jeu.

Pour ne pas perdre son nouveau poulain, le forain décida de monter la part des bénéfices des combats qu’il gagnera afin de motiver la bête. Et ce petit geste plu à Val’ qui resta assis et enchaîna les duels ! Bras cassés, épaules déboitées, broyages de poignets, … Le requin les massacrait tous ! Et se faisait surtout un paquet de tickets ! Shahaha !
  • https://www.onepiece-requiem.net/t4291-fiche-technique-de-shark
  • https://www.onepiece-requiem.net/t4096-valentino-de-la-rose
Comme on pouvait le prédire, Shoma et sa troupe ne laissèrent aucune chance aux soldats qui leur bloquaient la route, mais contrairement à ce que l'on pouvait espérer, Valentino resta à l'écart du combat. Lui qui était la bête sauvage des spectres, le lion déchaîné avait décidé de laisser tomber ses pulsions de guerrier et restait pensif dans son coin à tel point que Shoma dû ce coltiner les soldats qu'il lui avait spécialement laissés. Visiblement l'homme-poisson n'était pas dans son assiette, comme s'il y avait quelque chose qui ne tournait pas rond. Une chose le tracassait et s'était du devoir de son capitaine de lui venir en aide. Depuis quelques temps Shoma avait remarqué que son ami avait quelques regards, attention assez spéciale vis-à-vis de Fujimi. Préférant laisser les choses se faire, car ce n'était pas sa vie privée même s'il s'agissait de deux membres de son équipage, Shoma avait fait profil bas histoire de laisser Valentino s'exprimer, mais rien n'y fait il ne se jetait pas à l'eau. Le problème de coeur de Valentino était peut-être la cause des malheurs de celui-ci, si c'était le cas, Shoma était bien la dernière personne à pouvoir l'aider, mais plus tard une fois de retour au port, il ferait son possible afin de lui apprendre deux trois trucs.

L'amour n'était pas un sujet où Shoma excellait, non, c'était plutôt le contraire. Il n'était pas très doué avec les femmes. Il les trouvait belles, esquisses et douces, mais quand il s'agissait d'aller parler et de séduire son prochain, Shoma était loin d'être un professionnel. Devant une femme qui lui plait, le capitaine des spectres est plutôt du genre statue, enfin la dernière fois qu'il s'était retrouvé devant une femme qu'il aurait pu aimer remonter à longtemps, très longtemps, du temps de son enfance à Marineford. Jamais il n'avait été aussi inutile. Comment pouvait-on rester figer devant une fille et arriver à se faire pipi dessus sans raison valable. Heureusement pour lui que cette histoire était loin derrière lui maintenant.

Ce n'est qu'une fois ses pensées loin que Shoma compris que ce n'était pas l'amour qui bloquait son compagnon. Celui-ci avait quitté le lieu de l'affrontement sans un mot, sans un regard en direction de ses compagnons. Devant l'attitude quelques peux suspecte du requin Shoma songea à ce qui s'était passé avant leur rencontre. Valentino avait remis Opacho dans les mains de son capitaine, mais ce dernier se trouvait dans un état qui frôlait la mort. Bien sûr Shoma était très énervé, car il avait accepté de prendre ce petit dans son équipage malgré son âge et son côté énervant. Opacho ne servait à rien. Ce n'était pas une surprise. Dans un équipage pirate, tout le monde avait un rôle à jouer, mais à cause de son âge, il était plus un fardeau qu'autre chose, mais voilà les spectres avaient pour ligne de conduite d'être des frères et soeurs unis quoi qu'il arrive et si l'un des membres est blessé où attaquer, c'est aux autres de se charger de venger l'affront.

Dans cette logique, Si Valentino était la personne qui avait blessé son propre compagnon, il était normal que ce dernier ne se sente pas bien et peut-être qu'avouer sa faute lui pesait sur la conscience. Si la dernière hypothèse de Shoma s'avérait être la bonne, alors il attendrait que Valentino vienne à lui pour lui expliquer ce qui s'était passé. Son geste n'était pas tolérable, mais il n'était pas à blâmer, tout le monde pouvait commettre des erreurs. Shoma était d'ailleurs le premier à en faire et puis une fois qu'il se serait décharger de ce poids il devra également se faire pardonner d'Opacho, mais étant donné qu'il aimait jouer, il ne lui serait pas très difficile de trouver un moyen de se faire pardonner.

Alors qu'il allait tenter de forcer la porte d'entrer, Shoma vit son attaque se briser contre le pont-levis, mais rien ne se passa. Une attaque de ce niveau avait la capacité de briser un navire de la marine en deux et pourtant face à une simple porte elle n'eut aucun effet. Ne pouvant se laisser battre par une simple porte, le capitaine pirate se prépara à un nouvel assaut, mais fut stoppé par la voix de l'un des soldats. Couché au sol, le soldat montra une borde de taille moyenne qui se trouvait non loin de sa position. En arrivant devant le château, Shoma avait remarqué cet étrange objet, mais n'y avait pas réellement prêter attention pensant qu'il s'agissait d'une simple décoration excentrique sans réel intérêt. Le soldat indiqua à la troupe que le pont-levis se baisserait uniquement s'ils arrivaient à obtenir suffisamment de ticket à la fête foraine où cas exceptionnel s'ils étaient invités par le roi lui-même, mais étant donné qu'ils étaient tous des hors-la-lois la condition exceptionnelle ne pouvait être pris en compte.

Plutôt que de dépenser son énergie à tenter encore et encore à ouvrir cette maudite porte, les membres des spectres qui étaient présents décidèrent de tenter leur chance avec les tickets. Pour ouvrir la porte il leur fallait un maximum de ces fichus ticket, voilà pourquoi ils se divisèrent en plusieurs groupes. Ils avaient tous deux heures pour faire un maximum d'attraction où il était possible de gagner de ticket et une fois le temps imparti, ils se retrouveraient devant la porte du château afin d'y entrer selon les règles cette fois-ci. Ce n'était pas Red Spectres, mais suivre les méthodes "normal" n'était pas pour déplaire à Shoma.

Le premier jeu à ticket que fit le capitaine des spectres fut l'épreuve de force. Pour jouer et tenter sa chance, Shoma dû avancer 100 tickets pour une épreuve facile, 1000 pour une moyenne et enfin 5000 pour une difficile. Plus la difficulté était élevée et plus gros serait la récompense, mais n'ayant pas de ticket, Shoma paya en cash. 50000B pour le niveau extrême. Sur de sa force, Shoma pensait vraiment terminer cette épreuve rapidement afin d'enchaîner les attractions, mais contrairement à ce qu'il avait pensé il fut celui qui mordit la poussière.

Comment le jeune empereur en devenir à-t-il perdu ? Si son adversaire n'avait pas triché, alors Shoma aurait gagné, mais quand celui-ci allait utiliser les cordes du ring afin de faire comme les catcheurs et l'envoyer par-dessus la corde, celui-ci aidé de ses amis retira la corde en question laissant le capitaine pirate se jeter lui-même hors du ring alors qu'il allait l'utiliser pour augmenter sa vitesse et sa puissance de frappe. Si Shoma était furieux de la manière dont son adversaire avait triché, le public lui était très content du spectacle et riait comme jamais. Pas sûr que le capitaine des Spectres reste sur une défaite.
  • https://www.onepiece-requiem.net/t1129-mantle-shoma
Le requin enchainait défis sur défis et pliait tous ses adversaires. Il n’arrivait même plus à s’arrêter alors qu’il devait retrouver son capitaine pour lui expliquer ce qu’il était arrivé au gamin. C’est alors qu’un énorme homme-poisson de la race des baleines-bleu s’avança en direction du stand. Ses bras étaient monstrueux et même Shark qui était considéré comme un mec super baraque par rapport aux gens normaux, ressemblait à un cure-dent à côté de cette montagne de chaire (de muscles et de graisse bien sûr). Le gérant du stand voyait déjà en ce nouveau challenger son prochain poulain. On voyait bien là sa soif avide de flooz ! Toujours à la recherche de nouvelles personnes qui pourraient lui rapporteraient encore plus de tunes. Un bon forain quoi !

Flippant (c’est un bien grand mot, en fait il n’avait juste pas prévu de devenir manchot dès la première île de grandline) devant cette montagne vivante, Val’ exprima son souhait de quitter la table. Seulement, les règles n’étaient pas comme ça ici ! Car après chaque match gagné, le requin devait dire si oui ou non il voulait quitter la table. Et comme il avait voulu rester après son dernier match, il n’avait pas le choix. Après le refus du forain, Moby Dick rigola. Puis il lui dit d’aller se faire foutre et que s’il avait quelque chose à redire à ça, il devrait ramener sa ptite gueule pour le lui faire savoir. Et comme il le pensait, le mec ne répondu même pas ! Alors Shark s’apprêtait à partir avec tout son tas de billets, quand le mastodonte qui arrivait par là, l’attrapa par l’épaule et lui :

« Hola ! Tu te défiles mon gars ? »

« Noooon ! Pas du tout ! J’me suis juste fait assez de billets pour aujourd’hui, donc j’peux rentrer chez moi. »

« Allez me laisse pas tout seul. T’es un grand gaillard musclé et je pense qu’à part toi dans cette foire, personne ne pourrait me mettre à genoux, n’est ce pas ? Alors montre-moi ta force le requin ! »


La baleine venait de toucher un point sensible du requin : sa soif de défis et de massacre ! En plus, il le considérait comme quelqu’un capable de le battre ! Se sentant maintenant au-dessus du monstre présent devant lui, il commença à le sous-estimer et même à le narguer :

« Shahaha ! Tu me plais bien toi ! Tu sais parler aux hommes ! T’as de la chance aujourd’hui j’suis dans un bon jour. J’vais te laisser la vie sauve parce que j’ai d’autres chats à fouetter ! »

« Fermes-ta gueule et assis-toi ! »


La phrase de la baleine était tellement inattendue et flippante que le sentiment de puissance que venait d’acquérir le requin disparu tout aussi vite qu’il était apparu.

« Ok ok. On se calme… »

« Bon on va miser tout ce qu’on a tous les deux parce que c’est plus marrant quand il y a un vrai défis ! »

« Heu… Je suis un peu contre parce que j’en ai quand même plus que… »

« Mais tu fermes ta gueule ?! Pose tout là et prépare toi, c’est tout ! »


Val’ savait qu’il n’était pas de taille. Mais il en allait de son honneur de ne pas perdre. Il allait tout faire pour lui exploser son bras à cet enfoiré de musclor ! Et de toute façon, il ne savait même pas à quoi ils servaient tous les billets qu’il avait collectés au fur et à mesure des combats.

Le match pouvait commencer. Les deux adversaires posèrent lourdement leur bras droit sur la table qui commençait à se tordre à cause du poids. Puis ils s’empoignèrent par le poignet avec tout autant de violence. Ils se fixèrent ensuite du regard pour tenter de déstabiliser l’autre mentalement en attendant le cri du forain qui signifierait le début du « jeu ». Seulement, le forain gigotait à ce moment là dans tous les sens pour rassembler le plus de monde autour de la table afin de gagner encore plus de tunes grâce aux paris. Le bruit autour d’eux était alors énorme. Et comme on pouvait s’en douter la côte du requin était au plus bas. C’était du 27 contre 1. Une seule personne pensait que Shark avait une chance (mais qui cela pouvait-il être ?! Shahaha).

GOOOOO !!

Le cri du forain résonna dans le crâne des deux adversaires. La pression exercée par les deux bras était énorme. De plus, il régnait maintenant autour des deux hommes-poisson un silence total. La pression était à son comble, cependant, la tendance était bien celle à laquelle on s’attendait. Le requin perdait petit à petit du terrain et même si tout le monde croyait que la victoire de la baleine serait plus facile, le destin de Val’ semblait scellé. C’est alors que juste avant de toucher le sol avec son poing, Shark sentit comme une force invisible en plus de celle de son bras. Étrangement, on aurait dit que son bras était aidé par un second bras. Et c’est grâce à cette force inespérée que le requin réussi à renverser la tendance et arriva (quand même avec difficulté) à battre son adversaire. Fou de rage la baleine commença alors à insulter le requin de tricheur. Dans sa tête, c’était impossible pour lui de perdre contre Val’ et surtout qu’il puisse le battre après avoir frôlé de quelques centimètres la table de sa défaite ! Il tenta alors d’asséner une droite de cowboy au requin qui n’était plus en état de combattre, car son bras droit était en compote.
  • https://www.onepiece-requiem.net/t4291-fiche-technique-de-shark
  • https://www.onepiece-requiem.net/t4096-valentino-de-la-rose
Devant sa défaite, Shoma se releva et demanda à son adversaire un nouveau combat. Il était prêt à parier encore plus d'argent pour laver sa défaite, mais le champion de l'attraction refusa. Ce dernier avait utilisé un moyen déloyal afin de venir à bout du pirate, mais maintenant qu'il n'avait plus de carte dans sa manche, s'il devait de nouveau combattre Shoma, il se retrouverait dans une situation très délicate et serait très vite déclaré perdant, ce qui voudrait dire qu'il devrait donner les précieux tickets à un pirate qui d'après les informations qui avaient très vite circulé, tentait d'entrer dans le château du roi. Entrer dans le château du roi avec des tickets étaient autorisés pour les civils qui le souhaitaient, mais pour un pirate tel que Shoma cela ne laissait rien présager de bon et puis depuis l'instauration de ce système, aucune personne non désiré n'avaient réussi à obtenir une audience avec le roi, alors laisser un dangereux pirate approcher la personnalité la plus importante de l'île, hors de question.

Devant l'insistance du pirate, le champion de l'attraction parti chercher un petit quelque chose pour Shoma. En lot de consolation le capitaine pirate reçu de la part de son tricheur d'adversaire un ourson en peluche. Si avec une personne ordinaire, un petit ours était suffisant afin de le faire changer d'avis, alors le champion allait devoir trouver autre chose, car Shoma n'était pas le genre de personne à se laisser distraire par un vulgaire petit cadeau pas plus cher que la semelle de sa chaussure. Plus il regardait son nouveau cadeau et plus Shoma tombait sous son charme et se laissait même convaincre de partir sans se battre, mais très vite il retrouva son état colérique et jeta l'ours en direction de l'homme qui lui devait un autre match.

Cette fois-ci plus question de partir de là sans un autre combat. Déterminé comme jamais, Shoma attrapa le champion et lui dit de monter sur le ring afin de faire un nouveau combat, mais cette fois-ci il lui promis qu'il ne tomberait pas deux fois dans le panneau. Devant la force du pirate qui commençait à lui faire très mal au niveau du poignet, le champion accepta et les deux hommes montèrent à nouveau sur le ring. Satisfait de sa force de persuasion, Shoma gagna son côté du ring et se prépara à charger son adversaire. Cette fois-ci il ne ferait qu'une bouché de lui.

Avant ce jour Shoma n'avait jamais catcher, c'était une première pour lui et pourtant malgré cela il attaquait son adversaire comme un véritable professionnel du catch. Attrapant le champion dans le dos, Shoma le saisit par les deux bras et enchaîna avec une prise dénommée Backbreaker. Avec force le capitaine des spectres relâcha sa proie sur le sol, puis ne le laissant même pas le temps de souffler, il le releva, le porta au-dessus de sa tête et tourna sur lui-même et le jeta de nouveau au sol. Sur le côté, de petits amateurs de cette discipline regardait tout émerveillé le pirate en citant une à une le nom de toutes les techniques que réalisait leur héros. Body Slam, One-handed bulldog, Chokeslam, Dragon Screw et enfin Double Nelson. En l'espace de trois minutes, Shoma s'était vengé de sa précédente défaite et n'avait laissé aucun répit à son adversaire. Forcé de jouer les sacs de frappes, le champion abandonna quand le Shoma déchaîné réalisa le Double Nelson. En exerçant une très forte pression sur les muscles des bras et de la nuque de son adversaire, Shoma le força à renoncer à son titre de champion.

Une fois qu'il en avait fini avec l'homme qui se faisait appeler champion de l'arène, Shoma approcha son compagnon et le força à lui remettre son argent ainsi que les tickets qu'ils avaient gagnés à la loyal. C'était la première fois que Shoma suivait les règles et se sentait bien, mais après avoir obtenu son dû, le capitaine des spectres demanda à son vaincu de combattant combien il allait avoir besoin de ticket afin d'entrer dans le château et voyant que celui-ci refusait de parler, Shoma pris la décision d'apprendre à ses spectateurs d'autres techniques de soumission. Des techniques particulièrement utile au catch, mais pas que.

D'après ce qu'il avait réussi à obtenir de l'un des hommes qui travaillent dans la foire, pour entrer dans le château Shoma et son équipa avaient besoin des tickets de cinq attractions. Maintenant qu'il avait obtenu tous les tickets du combat de catch, il ne leur manquait plus que les tickets de quatre attractions. En comptant Valentino et Fujimi, ce ne serait qu'une question d'heure avant qu'ils n'aient assez de ticket pour faire baisser le pont-levis et ainsi entrer à l'intérieur de la forteresse. Avant de partir, Shoma parti récupérer son ours en peluche et s'arrêta quelques instants devant les petits enfants.


" Ce que vous venez de voir a été réalisé par des professionnels de la pratique, ne refaite surtout pas cela chez vous où à l'école, du moins si vous avez une maison et si vous allez à l'école. "

Une fois la leçon de moral faite, Shoma quitta le chapiteau du combat de catch afin de se mêler de nouveau à la foule. Fier d'avoir gagné des tickets, il se mit en route pour retrouver ses compagnons. En route, le capitaine pirate remarqua quelques attractions qui proposaient de gagner des tickets. Les jeux proposés n'avaient pas l'air très intéressant, voilà pourquoi Shoma décida de ne pas y passer, mais alors qu'il avançait à la recherche de Valentino, Shoma tomba sur un jeu qui semblait fort cool, mais pour y participer il avait besoin d'être à deux. Un jeu en duo, cela pourrait être bien pour clôturer sa campagne de récolte de ticket. Laissant de côté cette attraction, Shoma se dit qu'il reviendrait avec la première personne de son équipage qu'il trouverait. Cela faisait longtemps qu'il n'avait pas fait une course dans un sac les pieds liés à un ami, cela remonte à son enfance. Comme quoi les jeux de l'enfance sont parfois des jeux toujours aussi amusants et qui arrivent à rassembler et faire passer du bon temps.

Après une bonne minute de marche, Shoma tomba sur une petite foule à l'intérieur d'un chapiteau, voulant voir ce qui se passait à l'intérieur, le capitaine entra et découvrit que l'un de ses compagnons était actuellement en train de jouer afin de gagner des tickets. Valentino était en prise avec un autre homme-poissons. Le combat était clairement inégale, voilà pourquoi Shoma décida de lui venir en aide. L'enjeu était bien trop important, quoi que laisser son ami voir les limites de sa puissance physique était tout aussi important, mais pas le temps de jouer les donneurs de leçon, Shoma utilisa son ombre afin d'augmenter les chances du requin. Une fois reliée, la force des deux hommes surpassa celle de la baleine et leur permis de remporter de nouveau un tas de jolis tickets. Ce qui réduisait le nombre d'attraction à achever à 3.

Alors que tous semblait bien se passer, la baleine décida de ne passer resta là et alla même jusqu'à franchir la ligne interdite qu'était d'en venir aux mains à l'encontre des visiteurs du parc. Heureusement où pas pour Valentino, Shoma décida de s'en mêler personnellement. Pas question de voir un ami se faire frapper sous ses yeux. L'ombre du pirate se mit entre le poing de la baleine et la tête de Valentino bloquant ainsi le coup avant que le pied du capitaine des spectres ne frappe avec assez de puissance le sexe de l'homme-poisson l'obligeant à reculer avant de tomber au sol mort de douleur. Attrapant la tête de l'homme-poisson, Shoma le stabilisa avec son ombre afin qu'il arrête de bouger et lui demanda ce qu'il était en train de faire. Mort de peur, mais aussi de douleur, la baleine bégaya avant de prononcer qu'il s'était emporter et demanda à Valentino d'excuser son attitude. Devant autant de personnes, Shoma accepta les excuses et envoya à son compagnon ce pourquoi il avait joué : son petit lot de ticket.


" On avance vite tu vois. "

Laissant les forains avec la foule, Shoma quitta le chapiteau avec son nakama et se dirigèrent vers d'autre attraction toujours dans le but de gagner toujours plus de ticket. Venir ici n'était pas une mauvaise idée dans le fond.
  • https://www.onepiece-requiem.net/t1129-mantle-shoma
« Putin ! J’ai plus de bras ! Heureusement que t’étais là Sho’ ! »

C’est en prononçant le nom de son capitaine que Val’ se rappela pourquoi, il s’était soulé autant et pourquoi il jouait à ce jeu débile. Puis, il comprit aussi que c’était lui qui avait pariait contre l’autre et qui l’avait aidé pendant le bras de fer, seulement maintenant il devait tout lui raconter. Il demanda alors à son chef de l’écouter attentivement car il avait quelque chose de grave à lui dire. Il lui expliqua alors que c’était lui l’auteur des blessures du gamin, qu’il n’avait pas fait exprès et qu’il voulait juste stopper le bambin, seulement il n’avait pas su contrôler sa force au moment du lancé de Mushu. Voilà ! Tout était dit ! Il n'avait maintenant plus rien à se reprocher. Son capitaine resta silencieux. Alors pour briser le silence, le requin montra une attraction à son frère d’armes et lui dit qu’elle était faite pour lui ! C'était : le rodéo sur rhinow !

Jour de fête Mastod10

L’attraction était simple ! Le cavalier devait monter un rhinow et se tenir en selle avec une seule main (parfait pour le requin ça) pendant au moins trente secondes. Dit comme ça, ça avait l’air simple, néanmoins, il fallait toute une technique pour réussir cet exploit ! Et ça, il le comprit très vite, car après avoir été lâché dans l’arène, il n’est même pas resté plus de deux secondes ! C’était vraiment honteux ! Alors tendant d’autres tickets au forain, il lui demanda un autre tour.

« Ha ! Il n’a peur de rien ce requin ! Venez admirer toute sa ténacité ! » cria le forain pour attirer plus de clientèle.

Shark remonta alors en scelle et là, il était décidé à réussir ! Il s’était améliorer mais avait quand même perdu après trois secondes. Cependant, il n’était pas encore prêt à abandonner, il remonta donc sur la bête après avoir encore donné de nouveaux tickets.

« Il y a une progression Mr le requin ! Encore une grosse vingtaine d’essais et ces tickets seront à vous ! Hahaha ! »

« Je rêve ou il se moque de moi !? J’vais le buter ce connard ! Mais avant ça, j’vais calmer ce rhinow moi ! »


Passe-murailles (oui c’était son nouveau surnom) ouvrit la grille, néanmoins rien ne se passa. Le rhinow ne bougeait pas. Par contre, le temps, lui s’écoulait toujours. L’arbitre allait prendre la décision d’arrêter le chrono quand le requin lui fit comprendre avec un regard qu’il était mieux pour lui de ne rien faire. A la fin des trente secondes, Shark descendu de sa monture et là, tout le monde pu s’apercevoir que l’animal était en train de se vider de son sang. Il avait tué le rhinow pour gagner. Val’ prit alors les tickets en fracassant la tête du type qui le narguait précédemment. Puis, il dit aux forains que c’était ça les méthodes de vrais pirates ! Puis l’arbitre cherchant dans les règles une manière de lui reprendre ces billets, se retrouva bête car il n’était nulle part question d’une interdiction de tuer la monture.

Il alla ensuite voir son capitaine avec tous ses billets perdu ainsi que les nouveaux en poche.

« Voilà pour toi mon pote ! »
  • https://www.onepiece-requiem.net/t4291-fiche-technique-de-shark
  • https://www.onepiece-requiem.net/t4096-valentino-de-la-rose
Après quelques minutes de marche, Valentino décida de passer aux aveu, avouant à son capitaine que s'était lui et non un inconnu qui avait causé les blessures du petit Opacho. L'agression du petit par l'homme-poisson faisait partie des hypothèses que ce dernier avait formulés plus tôt. Elle était la plus logique aux vu des blessures qu'avait subi Opacho, mais en même temps était celle que Shoma ne voulait pas croire, peut-être parce qu'il était tout comme Opacho membre du même équipage et qu'il était évident que se battre entre camarade ne se faisait pas, mais maintenant Shoma allait devoir prendre une décision, c'était son rôle en tant que meneur d'homme. Comment punir l'un de ses compagnons qui avait osé lui mentir et blesser l'un des siens ? Il n'y avait aucune punition possible et puis Valentino était assez grand pour ne plus être puni. Shoma n'était pas sa mère pour le sermonner et d'ailleurs celui-ci ce contenta d'une simple accolade contre l'épaule du requin.

La décision de Shoma était peut-être simpliste, mais était pour lui ma meilleure façon de clôturer ce qui venait de se passer et quand Opacho se réveillerait, il lui donnerait un petit mensonge afin que celui-ci n'ait aucune rancune à l'encontre de son nakama homme-poisson. C'était aussi ça être capitaine, devoir régler les petits soucis au sein de son équipage. Maintenant que l'histoire d'Opacho le blesser était passé à la trappe, les deux hommes se concentrèrent sur leur objectif, il leur manquait toujours des tickets.

Quelques instants après, Valentino remarqua une attraction qu'il aimerait faire, n'ayant pas trouvé sa futur attraction, Shoma décida de le regarder, mais cette fois il n'allait pas intervenir. Pourquoi interférer dans une attraction, alors que s'il perd, Valentino n'aurait qu'à en faire une autre. Shoma était conscient que son objectif était important pour la suite de son aventure personnelle, mais en même temps il se trouvait dans un parc d'attraction donc ils devaient quand même garder à l'idée le principe même du lieu : s'amuser.

Et pour s'amuser, Shoma s'amusa. En voyant son compagnon jouer au cow-boy, Shoma éclata de rire tellement la prestation de celui-ci avait été courte. L'attraction était faite pour lui qu'il disait. Le forain lui-même riait à pleine dent quand il lâcha sa monture et qu'en moins de temps qu'il n'en faut pour dire "go" le cavalier avait déjà regagné le sol. Malgré sa défaite, Valentino avait gardé son calme et en avait même demandé un second tours. Très vite la foule arriva afin d'admirer les prouesses de ces cavaliers de la mort qui n'avaient pas peur de monter une bête qui devait peser plus de dix fois leur poids et qui avait sans doute assez de force pour défoncer une maison avec une seule charge. Entre Valentino et le forain il y avait une histoire d'amour en commencement tellement ils avaient l'air de s'aimer, mais cela était bon pour le spectacle, Shoma lui-même n'en revenait pas et serait tombé à terre, mort de rire s'il ne portait pas Opacho sur son dos.

En voyant la manière dont son compagnon avait fini par réussir son test, Shoma dû attraper la barrière de sécurité afin de ne pas s'écrouler. Valentino avait tricher afin de battre une petite bête. Non, c'était vraiment le pied de voir son nakama frustré au point de devoir user de sa force d'homme-poisson afin de tenir debout sur un pauvre rhino. La bête n'était plus, mais Valentino avait réussi le but du jeu, il avait tenu sur le dos de sa monture le temps imparti, de plus aucune règle ne disait que la bête devait rester en vie à la fin du jeu, ce qui diminua encore le nombre de ticket qu'avait besoin le petit groupe, maintenant ils n'en avaient plus que besoin que de deux attractions.


"Quel mauvais joueur quand même, mais tu m'as bien fait rire quand même, dire que cette bête à eu raison de toi en moins de cinq secondes. "

C'était maintenant au tour de Shoma de trouver une attraction qui était assez cool et qui pouvait lui rapporter assez de ticket. Suivant le flux de passant, les deux hommes finirent par trouver un stand de tir à la carabine, c'était tout ce qu'avait besoin le capitaine pour terminer sa quête. Le forain proposa aux deux hommes de venir relever son défi, mais seul Shoma accepta. C'était à lui de passer cette épreuve et comme il se sentait bien il avait la bonne impression que détruire les cibles n'allaient être qu'une simple formalité. Ce n'était pas quelques canards en plastique qui allaient lui résister quand même.

Approchant des fusils, Shoma en attrapa un et jeta au forain tous les tickets nécessaires afin de participer à l'épreuve. Maintenant qu'il ne se trouvait qu'à deux marches de la réussite, Shoma s'appliqua et regarda dans le petit viseur et tenta de dégommer toutes ses cibles. Tel un pro de la gâchette, le capitaine pirate se mit à tirer d'un coup sur tout ce qui bougeait. Pan, pan pan, pan. Quatre secondes, quatre tirs, quatre canards encore debout, mais quatre trous dans le mur. Le forain et la foule présente éclatèrent de rire. C'était la première fois qu'un homme se la jouait autant et ne touchait aucune cible dans l'histoire de la forêt des joies. Même les enfants qui n'avaient jamais tenu d'arme à feu de leur vie arrivaient au moins à toucher une cible. Couvert de honte, Shoma déposa de nouveau des tickets sur la table et avec la même agilité tira de nouveau sur les cibles mouvantes. Nouveau coup de théâtre, le capitaine ne toucha aucun canard et envoya toutes ses balles de plomb dans le mur pour le plus grand plaisir des spectateurs.

Bon, bon, bon, après le fiasco de Valentino la roue avait tourné et s'était autour de Shoma de faire un bide complet, mais étant donné que l'homme-poisson avait réussi à surmonter son épreuve, Shoma ne pouvait pas baisser les bras et s'avouer vaincu. Si Valentino avait réussi à utiliser les règles afin de remporter la victoire, lui aussi pouvait normalement faire la même chose. Déposant le fusil qu'il tenait dans ses mains, Shoma utilisa son ombre comme projectile, mais au lieu de viser les canards Shoma visait tout ce qui se trouvait du côté des cibles.


"Je serais toi je me coucherais au sol afin de ne pas mourir. "

Aux grands mots les grands moyens, Shoma tira avec son ombre tel une mitraillette il explosa tout sur son passage. Canard, mur, décoration, rien ne resta debout après l'attaque du pirate. L'arrière du stand décida même de se jeter au sol, provoquant la chute de tout le stand. Il ne restait plus rien debout si ce n'est la table où se trouvait les fusils. Au sol le forain regardait avec tristesse la fin de son attraction. Le capitaine des spectres venait de mettre fin à son activité. N'ayant plus que ses yeux pour pleurer, l'homme donna tous les tickets qu'il avait en sa possession aux deux hommes et leur demanda de ne plus jamais remettre les pieds au stand de tir, du moins ce qu'il en restait.

Maintenant ils ne leur manquait plus qu'une attraction et ils pourraient entrer à l'intérieur du château. Tout allait pour le mieux pour les deux hommes des spectres, mais quelque chose chagrinait le jeune capitaine, depuis tous ce temps, ils n'avaient toujours pas encore rencontrer la jeune Fujimi. Alors qu'il pensait à elle, la jeune femme fit son apparition. Toute joyeuse, la chanteuse des spectres avaient oubliée qu'ils étaient ici avant tout dans le but d'obtenir ce qu'il faut pour faire baisser le pont-levis. Laisser de côté le fait que la jeune femme n'ait remporté aucun passe droit, Shoma leur proposa de finir en beauté par un jeu en équipe.


"Une course en duo dans un sac sa tente qui ? "
  • https://www.onepiece-requiem.net/t1129-mantle-shoma
Après sa petite saignée de rhinow, le requin subit les huées de toute la foule, néanmoins dès qu’il passait à côté d’eux, il n’y avait plus un bruit. Des vraies lopettes ! De toute façon, il ne pouvait pas se laisser ridiculiser par un simple animal ! Alors il avait dû utiliser des manières pas très catholiques, mais bon, c’est ça d’être pirate. Ensuite son capitaine remua le couteau dans la plaie en lui disant que c’était un mauvais perdant. Cela ne lui plaisait pas, mais il ne pouvait pas répondre vu que c’était la vérité.

Bon assez rigolé ! C’était maintenant au tour de Sho’ de trouver une attraction. Shark espérait que son chef se ridiculise à son tour pour ne pas être la risée de l’équipage à leur retour sur le bateau. El Ombre (nouveau surnom donné à son capitaine, c’était entre l’espagnol « Hombre » et le français « ombre ») décida de tenter le tir à la carabine. Val’ quand à lui rester perplexe sur les chances de réussite de son capitaine. C’est sûr qu’il était fort. C’est sûr qu’il avait de la dextérité vu qu’il était médecin. Cependant, c’est un épéiste et non un sniper. Cette attraction était faite pour Yasmeen et pour aucun autre membre de l’équipage. De toute façon, c’était son choix et ça allait sûrement être. Et quoi de mieux que de regarder quelqu’un se planter en beauté tout en mangeant. Il chercha alors vite un truc à grignoter avant que son frère d’arme lui montre ses talents. Il fut attiré par un vendeur chantant une chanson entrainante :

« Chapeau nacho, chapeau nacho, c'est le repas de tout les machos ! »

Complètement charmé par la chanson, il prit un de ses chapeaux en chantonnant l’air du vendeur. Il était maintenant prêt à admirer son capitaine. Il fut interpelé par l’assurance inattendue de celui-ci. Peut-être qu’il cachait bien son jeu. Cependant ses craintes se révélèrent très vite infondées quand il admira la classe de son captain’. A la fin, quand le requin, qui trop occupé à avaler son chapeau délicieux regarda si Sho’ s’en sortait, il explosa de rire en voyant le carnage qu’il venait de faire. Il lui dit ensuite :

« Moi un « mauvais joueur » ?! Et bin toi, qu’est-ce que t’es ?! Shahaha ! »

Ils virent quelques secondes plus tard apparaitre la belle Fuji’ toujours radieuse et surtout sans un ticket en poche. Et oui, elle ne pouvait pas tout avoir… Ensuite, leur capitaine leur proposa un jeu en équipe. Voulant le faire avec Fuji’, le requin lui fit savoir, seulement elle lui répondu qu’elle n’était pas intéressée. Dégouté, Shark accepta de concourir avec son vieux poto.

Ils s’alignèrent donc dans le même sac après avoir attendu les autres concurrents sur la ligne de départ. Comme ce jeu était un variante différente du jeu normal qui était solo, ils allaient devoir faire preuve de cohésion et tenter d’avoir le même rythme pour avancer le plus vite possible. Cependant, avec un requin hyper grand et lourd qui faisait des bonds très longs mais très lents et un homme avec un physique normal qui faisait de petits sauts très rapides, ça n’allait pas être de la tarte.

PAN

Un coup de feu retentit ! C’était le signale de départ ! Les deux compagnons tentèrent de partir le plus vite possible mais dès le début ils se plantèrent à cause d’une absence complète de coordination. Ensuite, ils regardèrent autour d’eux et s’aperçurent que tous les autres groupes en étaient au même point sauf un groupe qui avançait doucement mais sûrement. Puis, Val’ vu une magnifique jeune femme planté juste à côté de lui. Elle était avec son vieux père. Alors en bon lover il la releva et lui demanda si elle est prête à tout pour gagner, les yeux pétillant, elle acquiesça. Shahaha ! Le requin avait une touche !

Il sortit alors délicatement son capitaine du sac et prit à sa place la jeune femme pour la mettre ensuite sur son dos. Là, n’ayant plus personne pour le gêner, le requin bombarda, et rattrapa très rapidement le groupe en tête. Il s’approcha d’eux en souriant puis, il les fit tomber violemment tout en continuant son chemin comme si de rien n’était. C’est alors que juste avant de passer la ligne d’arrivée, un autre groupe les rattrapa d’une manière spectaculaire et leur passa devant pour le malheur des deux « tourtereaux ».
  • https://www.onepiece-requiem.net/t4291-fiche-technique-de-shark
  • https://www.onepiece-requiem.net/t4096-valentino-de-la-rose
Après une réponse claire et négative de la part de la jeune femme-poisson envers son compatriote requin, ce dernier se résigna à participer à la course en sac avec son capitaine. Belle comme toujours, la jeune femme refusa de jouer à une telle attraction dut fait que la plupart des participants étaient presque toujours ridicules et même si le ridicule ne tue pas, elle n'avait certainement pas l'intention de se laisser ridiculiser en public. Quand on est une sex machine, il faut le rester à vie. Entrant à la place de la jeune femme dans le sac, Shoma regarda son nakama et tenta de lui faire comprendre qu'il allait faire de son mieux pour être synchronisé avec lui. La tâche n'allait pas être simple, mais avec un peu de travail et de compréhension les deux hommes pourraient sans doute être sur la même longueur d'onde.

Une fois le signal de départ retentit, les deux hommes s'élancèrent, mais n'étaient visiblement toujours pas sur la même longueur d'onde. Shoma était bien trop coup et rapide, alors que Valentino était grand et lent. Dans une course où il fallait être en harmonie avec son partenaire, Shoma et le requin étaient comme le soleil et la lune, deux opposés qui ne pouvaient s'entendre. Si les deux hommes ne pouvaient travailler en équipe, alors l'un d'eux allait devoir jouer le rôle de leader tandis que l'autre se contenterait de faire tout son possible afin de suivre les consignes. Bien sûr la tâche de leader était parfaite pour Shoma qui endossait déjà cette responsabilité en tant que capitaine, mais cette fois Valentino trouva une alternative au plan qu'allait lui annonçait son capitaine.

Préférant faire le jeu avec une bonne femme, Valentino trahit son partenaire pour gagner avec une femme qui était tombée sous son charme. L'homme-poisson était incorrigible. Les femmes étaient visiblement l'un de ses plus grands points faible. Devant jouer avec le père de la demoiselle qui semblait très énerver de voir une grosse brute charmer sa fille sous ses yeux, le vieil homme questionna Shoma sur les intentions de son ancien partenaire, mais en voyant les yeux de démon qu'affichait le père, Shoma lui avoua les intentions perverties qu'entretenait son nakama. Ni une, ni deux, le vieil homme se retrouva couver de flamme et porta Shoma sur son dos avant d'exploser et se mettre à courir d'une manière affolante. Jamais un homme de cet âge n'aurait pu finir une course avec un poids sur le dos aussi vite. L'énergie qui avait permis au vieil homme de courir plus vite qu'une balle était dû à l'envie profonde de protéger la fleur intacte de sa fille d'un monstre habitué aux viols, aux meurtres et bien d'autres agissement inqualifiable.

Une fois la course fini, le vieil homme n'attendit même pas la remise des tickets et se précipita afin de stopper les deux amoureux. Pas question que sa fille termine en duo avec un pareil monstre. La force de persuasion d'un père en colère et prêt à tout afin de sauver sa fille était telle que Shoma dû intervenir afin de ne pas laisser son compagnon homme-poisson tuer le pauvre homme. Pour le vieil homme et sa fille l'histoire se termina bien, mais les forains ne pouvaient pas en dire autant. Une fois l'affaire du couple réglé, Shoma parti récupérer son bien, mais devant la manière dont s'était passé l'épreuve, les responsables décidèrent d'annuler la victoire du pirate et ainsi ne pas lui donner ce pourquoi il s'était inscrit : les précieux tickets qui lui manquait. Le refus était sans appel ce qui força les deux hommes à sortir de leur calme et faire usage de la force.

Les deux responsables du jeu terminèrent à l'hôpital de l'île une fois que le petit groupe se soit occupé d'eux. L'un termina avec un sac dans le rectum, tandis que l'autre du manger l'un des sacs devant Shoma. C'était là leur manière de se faire pardonner d'avoir annulé l'épreuve. Une manière cruelle, mais juste de se faire pardonner.

Une fois en possession de tout ce qu'il leur fallait afin de faire baisser le pont-levis, le petit groupe quittèrent la forêt des joies afin de retourner devant l'entrer du château. Cette fois-ci plus question de faire demi-tour, ils allaient entrer dans l'enceinte de la forteresse et voir ce roi qui ne voulait pas les accueillir plus tôt.




FIN
  • https://www.onepiece-requiem.net/t1129-mantle-shoma