AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  

Le deal à ne pas rater :
15% de remise sur une sélection Xiaomi dès 10€ d’achat
Voir le deal

On joue à chat ? [Ft. Mizukawa]

Tao Song
Tao Song

♦ Localisation : Quelque part !
♦ Équipage : Les Ombres du Chaos

Feuille de personnage
Dorikis: 1306
Popularité: -55
Intégrité: -67

Lun 1 Oct 2012 - 19:49

- Je t'en voudrai pas si tu échoues, hein.

- Tu me prends pour qui ?

- Pour une incapable doublée d'une vantarde. Satisfaite de la réponse ?

J'aime beaucoup Dena'. Surtout pour son franc-parler. Et aussi parce qu'il me laisse lui balancer mes boissons à la gueule quand je suis énervée. Bref, il m'avait craché à la gueule comme il aimait si bien le faire. Connard. Mais moi, je suis une demoiselle pleine de ressources. Et sa mission, il pouvait très bien se la mettre où je pense.

Ah oui, je vous ai pas dit de quoi il en retournait : En fait, Dena' avait un bon coup, du genre de ceux qui payent bien et sans risque ! Genre, vous voyez, y'a un pauvre inconscient que voilà, bah, il s'est attiré des ennuis. Des gros ennuis. Tellement gros que quelqu'un a jugé bon de mettre sur le coup des gens comme moi. Mais des mieux entrainés, des meilleurs. Enfin, des plus reconnus, parce que moi j'vous touche une cible à un kilomètre par vent contraire, sisi ! Enfin bref ! Mon but à moi, c'était de commencer la chasse. Le distraire en faisant penser que je suis l'assaillant, alors qu'en fait, les autres feraient le boulot, le vrai. J'étais en quelque sorte la rabatteuse.

Bref, un taf génial et tout et tout. Sauf que Dena' s'est senti obligé de me vexer. Je me sens obligée de le tuer, une sorte d'affaire personnelle, vous voyez ? Nan ? Moi nan plus, mais dans ma tête ça réfléchit beaucoup, il y fait un peu trop chaud. C'est peut-être pour ça qu'en été je me sens si à l'aise, hmm ... J'y réfléchirai, quand j'aurai le temps. A moins que je me contente de boire une petite vodka. Mais, est-ce que c'est une vodka quand l'alcool est distillé à partir de tomates ?

Interrogation sur interrogation, j'arrivais sans même m'en rendre compte à l'Île aux Esclaves. Une île qui, comme le nom l'indiquait, abritait de nombreux champs. Le port m'accueillait à bras ouverts, avec son lot de vendeurs à la tirette, de charlatans et autres femmes de petite vertu. L'odeur de châtaigne, inhabituelle, m'arracha un sourire. Et je déambulais dans les rues du centre-ville avec un cornet rempli à ras bord, heureuse comme personne.

Cette journée était magnifique, après tout, pourquoi ne le serait-elle pas ?
Ah oui, parce que j'allais dégommer quelqu'un pour le simple plaisir de le faire. Enfin, pour le simple plaisir de gagner sa vie honnêtement. Puis, entre nous, j'allais sûrement me rater.
Qu'est-ce que c'était plaisant, de savoir que pour une fois, on n'allait pas se salir ses mains !
Parce que oui, j'ai passé un peu de lotion sur la crosse de mon fusil huhu.
Page 1 sur 1