-40%
Le deal à ne pas rater :
TOSHIBA 55UA4B63DG – TV LED 4K UHD 55 » à 369,99€
369.99 € 620.54 €
Voir le deal

La légende du Queen's Anne's Revenge

Maintenant maître du château d'Innocent Island, Shoma et ses hommes pouvaient faire ce que bon leur semblait à l'intérieur des murs. Le royaume à leur pied, les spectres avaient assez d'influence pour provoquer le chaos où continuer de faire de cette île un paradis pour les amoureux des fêtes foraines, mais alors que tout était possible, Shoma lui avait préféré passer le temps qu'il lui restait sur cette île à lire des bouquins. Hé oui, bien que cela puisse surprendre plus d'un, Shoma aimait lire et avait élu domicile dans la bibliothèque du défunt roi afin de lire ses ouvrages. L'homme riche avait une pièce où il n'était question que de livre et feuille. On pouvait facilement trouver chaussure à son pied. Bien sûr en parcourant les différents ouvrages il était évident que Shoma ne tomberait pas sur un livre qui lui indiquerait l'emplacement du One Piece ni du journal de bord de Gold Roger. Ici il était plus question de livre tel que L'illiade et l'Odyssé de Balbert, des pièces de théâtres du célèbre Bakspere ou encore la découverte de la médecine par Iroroes. Pour de tels livres, Shoma avait mis de côté son aventure.

Certes Shoma aurait pu aisément prendre les livres et les lires sur son navire entre deux aventures, mais que ferait-il si jamais ces livres tombaient à l'eau ? Si une tempête arrivait que pourrait-il faire ? Sauver ses précieux livres ou se préoccuper de sa propre vie ? Hé oui, Sanbi n'était toujours pas prêt pour accueil les spectres à l'intérieur de ses carapaces, ce qui voulait dire que tant que Shoma ne l'aurait pas préparé via un artisan naval, alors tous dormaient à la belle étoile sans lit, sans confort et sans aucune protection contre la nature. C'est pour toutes ces raisons que Shoma et les siens étaient encore sur Innocent Island et puis il faisait bon vivre dans l'enceinte du château, il pouvait au moins dire qu'une fois dans sa vie il a mené une vie de château.

Alors qu'il venait de finir un livre de médecine parlant d'une certaine approche révolutionnaire datant quand même de trois siècles avant sa naissance, Shoma tomba sur un petit livre de note qui appartenait au père du véritable roi de l'île. Chose étrange, dans ce petit livret de note, le nom du roi était différent de l'homme qui Shoma avait tué, ce qui pouvait signifier beaucoup de choses comme la déchéance de l'ancienne famille royale où simplement la montée au trône d'une autre famille de notre, enfin bref il était question d'un autre monarque. Plus le jeune capitaine lisait de ligne et plus il était intéressé par ce calepin. L'homme relatant cette histoire était l'homme de confiance du roi et avait beaucoup de responsabilité du moins c'est ce qu'il laissait croire à travers ses différentes prise de décision, mais ce qui intéressait Shoma n'était pas le roi ni son second, mais bien de l'homme qui selon les premières lignes transforma Innocent Island en chaos.


Jour X, mois X année XXXX.
Comme tous les jours des dizaines d'équipages pirates accostent sur l'île et chaque jour nous devons faire face à la violence, aux crimes, aux vols et aux viols des habitants de la population. Ce n'est qu'une question de temps avant que le royaume tout entier ne sombre et ne devienne invivable. Pas un jour ne passe sans que l'armée royale ne soit déployé un peu partout dans l'île. Heureusement que le roi possède une immense fortune pour payer les hommes sans quoi je ne donne pas cher de mon île bien aimé.

Pris de plaisir en lisant ces quelques lignes, Shoma se mit à lire comme jamais afin de connaitre la suite de ces rapports qui annonçaient quand même pas mal de choses. Si le roi de l'époque avait une grande fortune, assez pour repousser jour après jours les pirates, il y avait peut-être une infime chance que cette fortune soit encore présente ici, à l'intérieur de ce château. Alors qu'il tournait la page, Shoma fut pris de panique par un "bouh" venue de derrière lui. Sa navigatrice qui trouvait le temps long sur l'île avait trouvé bon de lui faire peur avant de lui rappeler que le Log Pose était rechargé et qu'ils n'attendaient que lui avant de prendre la mer. Ne voulant pas partir maintenant, Shoma l'informa qu'il partirait dans 24 heures, le temps pour lui de finir la lecture de quelques livres supplémentaire et lui promit également un petit supplément si elle se rangeait de son côté, car même si Shoma était le capitaine, les décisions au sein de l'équipage n'était pas tout le temps pris par lui, voilà pourquoi il soudoya secrètement le jeune femme qui fini par accepté.

De nouveau seul Shoma plongea dans sa lecture. La seconde page n'était pas intéressante et cela continua jusque la dixième page où les choses commençaient vraiment à s'accélérer. Plus question de petits rapports concernant de vulgaire pirate, en quelques lignes le nom d'un pirate célèbres de l'ancien temps fit son apparition et aiguisa l'appétit du jeune capitaine.


Jour X, mois X+1 année XXXX. Après plus d'un mois à chasser les pirates qui tentent d'envahir notre si beau royaume, un navire pirate a réussi à balayer toute notre armée. Le pavillon de ce navire c'est celui du capitaine pirate John Vann Graal. Le capitaine n'est pas considéré comme un véritable danger pour le gouvernement mondial, mais il à réussi avec son seul navire à couler les cinq navires de sa majesté le roi. Nous espérons au plus vite une réponse favorable de la marine afin de dépêcher plusieurs frégates dans le but de le stopper avant qu'il ne soit trop tard.
Signé Makisé Utto XIII

En lisant le nom qui apparaissait en bas de la note Shoma eu un léger déclic. En arrivant sur l'île, lui et ses hommes avaient été reçus par un pêcheur assez farouche et avait le même nom, mais avait le "XIII" en moins. Coïncidence où pas, l'homme possédait également un petit restaurant qui portait le nom de XIII. Si jamais cet homme avait un quelconque rapport avec celui qui avait écrit ces notes, alors il pourrait sans doute lui dire où se trouve la suite du calepin, car après cette dernière page, le calepin était vide. Il n'y avait plus rien et l'on pouvait voir qu'il manquait au moins une bonne vingtaine de page après. Se levant comme s'il était possédé par un diable, Shoma quitta la bibliothèque et retrouva ses compagnons pour leur demander de le suivre, car il avait peut-être quelque chose d'intéressant à leur proposer. Évidemment il ne leur dit pas qu'il s'agit de la recherche d'une partie du calepin qu'il cherchait, car il savait qu'ils ne viendraient pas. Qui sait, peut-être avec un peu de chance ils tomberaient sur une aventure plus qu'intéressante.
  • https://www.onepiece-requiem.net/t1129-mantle-shoma
Une aventure ?! Quand Shoma ne nous dit pas la raison de notre départ, ça sent le coup foireux, genre jouer les fossoyeurs pour lui trouver de nouveaux cadavres où un truc dans le genre. Et c’est sûr que si j’y vais et que c’est ce genre d’aventure qu’il nous réserve c’est moi qui vais jouer le rôle de creuseur. Et là moi je dis non !

« ATCHOUM ! Oh je suis désolé, je suis allergique aux conneries ! »

« Quoi ? »

« Heu… Je passe mon tour pour cette aventure vieux frère ! Faut que j’améliore mes techniques de karaté aquatique »

La ptite excuse qui passe bien pour une petite murge en solo ou peut-être que je bougerais en ville pour trouver deux, trois femmes. Puis après quelques gorgées de ma boisson magique, j’ai entendu des cris de femmes venant de quelque part près du port. Un viol ? Un vol ? Puis en y prêtant plus attention, ce n’était pas de simples cris, mais plutôt des clameurs.

« Frappe ! Frappe ! Frappe ! … »

C’était une bastooooooon ! Moi j’adore les bastons ! J’ai donc couru jusqu’à l’endroit où elle se passait. C’était deux jolies jeunes femmes qui se battaient et leurs copines respectives étaient autour. Il y en avait beaucoup avec plein de cicatrices, néanmoins la plupart était vraiment bien roulées ! Les deux femmes au milieu du cercle se mettaient de patates comme des hommes. Ce spectacle était vraiment chelou. C’était tellement chaud avec tous vêtements déchirés et ses formes bougeant dans tous les sens. Excitant ! En fait c’était excitant ! Alors profitant de l’attention que tout le monde porté au combat, j’ai enlevé discrètement une des jolies femmes. Il fallait maintenant que je trouve un ptit endroit tranquille. Mais je ne m’attendais pas à ce qu’elle me mette un coup de coude dans l’estomac. Maintenant à genoux, elle enchaina avec une reprise de volée dans ma face. J’étais allongé par terre comme une vermine… Je venais de me faire ridiculiser par une femme ! Mais bon en même temps j’m’attendais à quoi ?! Elle ne faisait pas partie d’une bande de pirate pour rien. Même si j’venais de me faire humilier je ne voulais pas la laisser filer !

« A-Attend ! Excuse-moi pour cet « enlèvement » ! En fait, c’est parce que t'es trop bonne ! T'es comme un appareil photo ! T'es Canon alors Nikon ! »

«Casse-toi Machoire Sanglante ! Et oui la poiscaille j'connais ton nom ! Mais bon j'suis déçus ! Tu n'est pas aussi redoutable que ça ! Reviens me voir quand tu vaudras vraiment quelque chose ! Vermine ! Et aussi, garde tes jeux de mots pouraves pour toi ! »

« Fais chier ! »


J’venais de me faire jeter comme une merde ! Putin ! J’devais aller me souler dans un bar pour oublier ce petit incident. En plus, les femmes bourrées c’est plus facile à serrer ! J’me suis alors caler dans le bar XIII et j'ai directement repéré les deux blondasses éméchées colées au bar. J'allais saisir cette cette chance quant j’ai vu mon captain. Avec malchance, lui aussi m’a vu et croyant que je venais pour son aventure il me fit une place à sa table. Maintenant que j’étais là je ne pouvais pas refuser sa proposition. Jetant un dernier regard derrière mon dos afin d'imprimer dans mon esprit ce que mon fichu capitaine venait de me faire perdre ! Mais bon je l'aimais bien le bougre et c'est pour ça que j'ai réprimé mes pulsions sexuelles. Ce bon vieux Shoma passe avec les femmes ! Enfin sauf si on prend en compte les missiles nucléaires. Y a aussi une exceptions pour les groupes de femmes... Ouais c'est trop puissant pour que Sho puisse rivaliser ! Et y a aussi les femmes en petites lingeries et les femmes celèbres ! En fait y en a vraiment beaucoup de femmes qui passe avant mon frère d'arme... Mais les blondes éméchées ne faisaient pas parties de ces femmes là donc j'm'étais ramené sans trop rechigner même s'il venait de me faire perdre un plan cul !

Hors RP : L'idée principale c'est ça. Mais j'vais ajouter quelques descriptions. Donc tu peux y aller à moins que se soit à Lilith.


Dernière édition par Valentino De La Rose le Jeu 18 Oct 2012 - 23:20, édité 2 fois
  • https://www.onepiece-requiem.net/t4291-fiche-technique-de-shark
  • https://www.onepiece-requiem.net/t4096-valentino-de-la-rose
La première personne à qui Shoma proposa sa nouvelle aventure fut Vamentino. L'homme-poisson était friand de combat et d'action, ce qui était en gros tout le contraire de ce qui pouvait se passer en partant à la recherche d'information sur le passé. Il n'y avait quasi aucune chance que les fantômes du passé ne sortent de leur sommeil afin de proposer au jeune requin un duel et puis face à un fantôme Valentino n'avait aucune chance. Comment tuer une personne qui est déjà mort ? Même s'il savait que ses chances de voir l'homme-poisson le suivre étaient minces, Shoma essaya et comme prévu ce dernier refusa l'invitation prétextant à un exercice afin d'améliorer ses techniques. En y réfléchissant, Valentino avait plus intérêt à s'entrainer afin de devenir plus fort plutôt que de se lancer dans une aventure qui ne lui apporterait rien, si ce n'est une bonne dose d'aventure et pourquoi pas de frisson.

Après le désistement de l'homme-poisson, Shoma parti demander aux autres membres de son équipage de le suivre, mais tous refusèrent à l'exception d'Opacho qui comme à son habitude était le seul à vouloir s'amuser avec lui. Alors qu'ils étaient sur le point de partir, Shoma vu Valentino partir "s'entrainer" et décida de le suivre afin de voir quelle était cette fameuse technique qu'il voulait améliorer, mais force est de constater qu'il n'en avait aucune. Planqué sur le toit d'une bâtisse, Shoma vit son compagnon prendre de force une jeune femme avant de se faire littéralement battre à plate couture. La scène était pour le moins que l'on puisse dire : pitoyable. En quelques secondes Valentino venait de perdre non seulement la jeune femme que ses pulsions sexuels convoitaient, mais également sa dignité de pirate. Préférant laisser son compagnon dans sa totale défaite, Shoma et Opacho s'éclipsèrent.

Arrivé dans le restaurant où allait débuter leur enquête, les deux pirates demandèrent à voir le patron. Reconnaissant le pirate, l'homme arriva et proposa à Shoma une table. Pas présent pour manger, Shoma entra directement dans le coeur du sujet. Il lui raconta qu'il était tombé sur un livre dans... Très vite Shoma se stoppa. Le roi ne l'avait pas laissé entrer dans son château, alors il ne pouvait pas dire qu'il avait eu l'accord du roi afin de farfouiller dans sa bibliothèque. Un pirate invité du roi ? L'histoire ne pouvait être crédible. Recommençant depuis le début Shoma réinventa la vérité prétextant avoir trouvé le livre qui parlait d'une personne du passé, mais qui semblait se rapporter à une personne de sa famille dans une boutique de vieux biblo situé en ville.

Makisé attrapa le livre et se mit à lire avec le même regard que Shoma plutôt, mais contrairement au pirate celui-ci était plus intéressé par la recherche de ses origines plutôt que par le profit que cette quête pouvait lui apporter. Pensant avoir trouvé un maillon dans la reconstitution de son arbre généalogique, Makisé pria les deux pirates à prendre une table dans son restaurant afin de ne pas rester debout. Voyant qu'il semblait intéresser parce qu'il avait sous les yeux, Shoma laissa le restaurateur faire comme si le livre était à lui. De toute manière il était venu le voir afin de trouver une suite à ce que contenait le livre et qui mieux que lui pouvait éclairer la lanterne du pirate. Profitant du temps libre qu'il avait, Opacho remarqua Valentino et en informa Shoma. Voyant que l'homme-poisson avait choisi le même lieu que lui pour "s'entraîner", Shoma et le petit mousse décidèrent d'aller à sa rencontre.

Sourire aux lèvres, Shoma posa une main sur l'épaule de son camarade et lui demanda s'il avait réussi à maitriser la technique qu'il voulait tant parfaire. Au fond de lui Shoma était mort de rire, car il savait le revers qu'avait subis l'homme-poisson. Malgré le petit mensonge de son compagnon, ce que la jeune femme venait de lui faire subir n'était pas une mauvaise chose, il était tant pour Valentino d'arrêter de voir les femmes comme du bétail où un jour il finirait par s'en mordre les doigts. Opacho, de son côté n'arrivait pas à garder son calme et une fois devant son ainé se mit à rire, comme jamais il n'avait encore rigolé. Tout en pointant du doigt l'homme-poisson ce dernier se mit à mimer la scène où Valentino s'était fait botter les fesses.


"Alors cet entrainement à-t-il porter ces fruits ? "

"hihihihi Valentino trop fort hihihi"

Ne voulant pas enfoncer le couteau dans la plait, Shoma invita Opacho et Valentino pour un repas. Il fallait voir ce repas comme la récompense de Valentino pour être devenu un peu plus fort après son entrainement spécial. Le premier à commander fut le jeune mousse. Sans même avoir laissé le temps à Shoma de se poser sur sa chaise, le jeune garçon commande une tonne de crème glacée. En l'espace de quelques secondes il énuméra une dizaine de parfums et de goûts qu'il voulait dans sa coupe. Ne pouvant reculer après avoir dit qu'il invitait, Shoma sorti sa bourse et paya d'avance afin d'éviter de pleurer devant l'addition qui allait être de toute évidence très salé.

Shoma commanda trois plats et laissa Valentino dire ce qu'il voulait quand Makisé arriva à la table des pirates avec un air heureux. Le pêcheur leur expliqua qu'il en était certain, que ses ancêtres étaient des personnes importantes sur cette île, mais que personne ne voulait le croire, mais que grâce au livre que venait de lui apporter Shoma il avait la preuve de ce qu'il affirmait. Coupant très vite court aux idées de Makisé, Shoma quitta sa chaise et attrapa le livre avant de lui dire qu'il n'avait en aucune façon l'intention de le lui offrir, du moins tant qu'il n'aurait pas trouvé quelque chose d'autre qui pourrait le faire avancer dans ses investigations. Voyant qu'il ne pouvait rien faire face à trois hommes, Makisé ne tenta pas de récupérer le livre par la force et resta un moment à réfléchir avant de lever la main en l'air comme pour demander la parole. Ne comprenant pas le geste du restaurateur, Shoma lui demanda s'il allait bien avant que celui-ci ne commence à s'expliquer.

Makisé expliqua au petit groupe qu'il avait peut-être quelque chose qui pouvait intéresser Shoma et son équipage. Si Shoma était intéressé par l'histoire du pirate Vann Graal, alors il avait en sa possession où pas un artefact qui pourrait lui être utile. Le restaurateur était malin. S'il donnait aux pirates ce qu'ils voulaient il ne pourrait pas avoir le livre pour lui, mais s'il leur donnait des informations où du moins avait quelque chose en échange, alors tous deux seraient gagnant. N'ayant rien à perdre, Shoma accepta le deal et écouta ce qu'il voulait de lui. Très vite les yeux du restaurateur se mirent à briller avant que celui-ci ne retourne en cuisine avant de revenir trois minutes après avec une liste. Dessus était marqué le nom de créature et ingrédients qu'il voulait que Shoma lui apporte pour ses prochains menus et une fois les cinq animaux et ingrédients à capturé il leur donnerait ce qu'il savait.

De bonne humeur en ce jour, Shoma accepta de jouer au chasseur, mais averti son nouvel associé qu'il reviendrait et qu'en cas de mensonge de sa part c'était à lui de se préparer à être chassé avant de finir au plus profond de la mer. Avant de partir Shoma demanda à récupérer son argent bien qu'Opacho avait commencé à manger ses glaces, mais étant donné qu'il n'allait pas pouvoir manger ce qu'il avait commandé il ne se voyait pas payer l'addition. N'ayant pas d'argent le petit mousse ne pouvait pas non plus payer, ce qui ne laissait que Valentino.


"Opacho on y va ?"

"Mais, mais glaces ?"

"Je t'offrirais une montagne de glace après"

"Montagne de glaceeeeeeee"

"Tu veux venir Valentino ? On part à la chasse !"


Une fois en dehors du restaurant Shoma regarda la liste avant de continuer à avancer.


Anguille géante des mers
Sanglier à deux têtes des plaines de Gizon
Oeuf de rhinocéros du lac de Némé.
Miel des abeilles tueuses.
Pétales Gisorus Acnolias Flénéas dit Plantes harpons que l'on trouvait dans l'extrême sud de l'île.

"Je pense que l'on devrais commencer par tenter de pêcher cette anguille géante"


Dernière édition par Mantle Shoma le Lun 12 Nov 2012 - 21:37, édité 1 fois
  • https://www.onepiece-requiem.net/t1129-mantle-shoma
J’me suis donc installé à la table de Shoma et là, j’ai remarqué qu’Opacho se moquait ouvertement de moi ! Est-ce qu’il m’avait vu me faire rétamer par une femme ?! Et s’il m’avait vu, ça voulait dire que Shoma aussi ! Néanmoins, il restait de marbre lui… Il devait bien jouer la comédie, c’est tout ! Putin ! Déjà que je venais de me faire humilier, deux membres de mon équipage étaient déjà au courant ! Et s’ils le racontaient aux autres membres, j’allais être la risée des Red Spectres… Fallait que je la retrouve ! Et cette fois je lui apprendrais les bonnes manières à cette salop* ! Qui a dit qu’on pouvait se soustraire des griffes de Mâchoire Sanglante ! Oui j’ai bien parlé du puissant requin connu sous le nom de Mâchoire Sanglante ! La prochaine fois que je la verrais, je l’humilierais ! En fait pourquoi je me mettais à me parler tout seul… J’suis vraiment chelou des fois…

En tout cas, j’avais envie de massacrer ce petit faible qui se raillait de moi. Puis, c’est là que Mushû est arrivé et a commencé à me charrier autant que l’autre gamin ! Alors déjà énervé par la tête à claque du gamin, j’ai extériorisé toute ma colère contre ma chère tortue. Je lui ai mis un coup de poing claque dans la nuque ! Le pauvre s’est envolé puis s’est planté dans le comptoir du bar comme une fléchette dans une cible. Là éclatant de rire, j’ai regardé le protégé de Shoma pour qu’il la ferme devant cet acte, cependant, contre toute attente il en rajouta et dit que j’étais tellement susceptible que j’m’en étais pris comme un lâche à mon animal... J’ai vraiment failli le crever ce sale gamin, cependant mon capitaine s’en est rendu compte, et d’ailleurs heureusement pour lui. Il me prit par l’épaule et me raconta une ptite histoire pour me faire oublier ce petit incident. Il paraissait qu’il avait trouvé le moyen d’acquérir un bien d’une valeur inestimable ! Oubliant quelques instants ma mésaventure, j’ai imaginé ce que cela pouvait être. Un château ? Non ! On en a déjà un. Un Bateau ? Aussi… Mais qu’est-ce que ça pouvait être ? En tout cas mon capitaine gardait le secret.

Il me proposa ensuite de manger gratis pendant qu’il allait récolter des infos, alors pour oublier encore quelques instants ma ptite histoire, j’me suis vengé sur son offre. J’ai engloutie un nombre incalculable de glaces pendant qu’il parlait avec un mec du bar qu’il semblait connaitre. Puis après avoir reçu un papelard de ce mec, mes deux « coéquipiers » se sont cassés. Enfin si on peut les appeler comme ça, vu comment ils m’ont abandonné comme un con devant l’autre enfoiré qui voulait son argent. En plus, Shoma m’avait invité et après il voulait me laissait payer l’addition ! Non non non ! Ça n’allait pas se passer comme ça ! Alors en regardant avec dédain le mec du bar, je lui ai dit :

« Pourquoi tu m’regarde ?! »

Ne lui laissant même pas le temps de répondre, j’ai continué en disant :

« Ha mais tu crois que j’vais payer pour tes glaces dégueu ?! Tu rêves ! »

J’ai ensuite mis dans ma bouche le plus grand nombre de glaces que celle-ci pouvait contenir. 5 c’était le max ! Ça peut toujours servir de le savoir d’ailleurs. J’ai fait ça car oui j’ai mentis elles étaient succulentes. C’était bon, mais c’était surtout très froid ! Et tout en sortant pour rattraper mes deux lâcheurs de coéquipiers, je me suis rendu compte que je ne sentais plus rien dans ma bouche… Et après un rapide tour de langue dans celle-ci, j’ai pu remarquer que toutes mes dents étaient tombées à cause du froid dû à la glace. Bon, elles ont repoussé au bout de quelques secondes néanmoins, grâce à ce test je venais de découvrir quelque chose de nouveau sur moi-même : le froid et mes dents ça ne faisait pas bon ménage ! Alors espérons que notre périple sur Grandline ne nous amène pas sur une île hivernale sinon j’sens que je vais ressembler à un grand-père… A moins que je ne m’achète un dentier ! Par contre ça revenir cher vu toute les dents à faire !

Bon revenons à nos moutons ! Quand j’ai enfin réussi à les rattraper, Shoma a parlé de capturer une anguille géante. Dès que j’ai entendu le mot « anguille », je me suis dit que ce boulot était fait pour moi ! Enfin surtout le boulot de l’appât quoi. Car les deux ne pouvaient même pas nager à cause de leurs fruits du démon. Alala quelle bande de faibles !

Après nous être arrêtés devant une étendue d’eau que nous avaient conseillés des poivrots du coin pour trouver la bestiole recherchée, j’ai commencé à m’échauffer. Roulement de cou, de bras et même de jambes (non ce n’est pas vrai pour la dernière… Chui pas assez souple). Bin oui, faut pas se jeter à l’eau sans être échauffé ! C’est ce que m’ont conseillés mes parents durant toute ma jeunesse. Et une fois j’ai même entendu des humains dire à leurs enfants de se mouiller la nuque avant de pénétrer dans l’eau. Shahaha ! C’est vraiment du n’importe quoi ! Invité, tu ne crois quand même pas à ses idioties ! Bon en tout cas, les deux derrières moi commençaient à s’impatienter et à croire que j’avais la frousse, alors pour leur donner tort, j’leur ai demandé de me faire un TOP et eux au lieu de le faire, ces enfoirés m’ont balancé à l’eau. Enervé, j’ai commencé à les insulter et là eux, au lieu de répondre à mes propos injurieux, ils ont commencé à faire des signes chelou genre fait attention. Alors j’leur ai demandé :

« Dites-moi pas que la bestiole est derrière moi ?! »

Et là ils m’ont répondu en cœur :

« Non espèce de con elle est devant toi ! »

Et oui… Elle était bien devant moi cette satanée bestiole… J’étais tellement énervé que je ne l’avais même pas remarqué ! Devant ce géant serpent visqueux, il n’y avait qu’un seul mot d’ordre : NAGER LE PLUS VITE POSSIBLE ! En fait ça cinq mais bon on est plus à ça près ! Shahaha-haaaaaaaaaaa ! Putin elle a failli me croqueeeeeeeeeeeeeeer !
  • https://www.onepiece-requiem.net/t4291-fiche-technique-de-shark
  • https://www.onepiece-requiem.net/t4096-valentino-de-la-rose
La première cible du petit groupe fut l'anguille géante. Pour ne pas rater leur cible, Shoma, Valentino et Opacho décidèrent d'aller chercher des informations sur la bestiole. Plusieurs marins qui avaient l'habitude de naviguer dans les eaux proches de l'île indiquèrent aux pirates qu'ils n'avaient pas besoin d'aller bien loin afin de la trouver. Le poisson était toujours près des rivages de l'île et avait pour habitude d'apparaitre dans le but de voler au pêcheur leur prise, mais qu'elle était relativement calme si les pêcheurs leur donnaient une partie de leur pêche. La poiscaille aimait se faire graisser la patte ? C'était une première dans le royaume animal. Jamais Shoma n'avait entendu parler d'un poisson qui décide de ne pas attaquer si on la nourrissant, enfin bref, qu'importe ces habitudes, Shoma et les siens allaient la chasser.

Opacho et Shoma furent les premiers à trouver l'anguille. Le poisson avait trouvé bon de dormir sous le ponton du port et se réveilla quand l'homme-poisson entra dans l'eau. Pour le petit groupe ce fut une bonne nouvelle, ils n'avaient pas besoin de chercher le poisson, non c'était le poisson qui venait à eux, où plutôt que le poisson venait pour Valentino. S'il n'avait pas mangé de Fruit du démon, Shoma aurait peut-être pu décider d'entrer dans le liquide bleuâtre, mais sa condition de maudit lui interdisait toute folie avec l'eau de mer. Pour cette partie de capture, Valentino était la seule personne à pouvoir réussir, mais ce n'était pas pour autant que Shoma son capitaine allait rester les bras croisés.

Plutôt que de regarder le spectacle que l'on pourrait qualifier de honteux, car c'était du jamais vue de voir un homme-poisson fuir devant un gros poisson qui n'avait que pour lui qu'une grande taille et peut-être une grande et puissante dentition, mais bon Valentino aussi avait des dents assez puissantes. Profitant de la présence de pêcheur sur le pont, Shoma leur loua deux cannes à pêches à très bon prix et décida d'apprendre à son jeune mousse les rudiments de la pêche. Hé oui, Shoma avait pris un cours de pêche quelques semaines plutôt et allait transmettre ses connaissances. La mer était agitée à cause de la course effréné de Valentino, mais cela n'empêchait nullement les deux compagnons de profiter de leur petit moment de pêche.


" Votre ami devrais faire moins de bruit, nous essayons de jouer au go! "

" Si tu pouvais faire un peu moins de bruit se serais parfait ! Merci "

" Tu es bruyant quand même. hihi"


La partie de pêche des deux pirates auraient pu bien se passer si Valentino dans sa course effréné afin de rester en vie face à cette anguille géante n'avait pas décidé qu'il serait plus judicieux d'ajouter au menu de la bestiole le corps de petit Opacho et celui de son capitaine. Voyant le poisson venait dans leur direction, les deux pêcheurs décidèrent de prendre leur plateau de jeu et de fuir. Jusqu'à présenta jamais l'anguille géante n'avait foncé avec une telle violence sur une personne et même si leur vie touchait à leur fin, ils ne voulaient pas mourir entre les dents de cette anguille. Shoma et Opacho contrairement aux deux hommes décidèrent de participer au combat. Sur la mer ils ne servaient à rien, mais si le poisson se rapprochait, alors ils pourraient tenter eux aussi de l'affronter et qui sait peut-être même à battre la créature, privant Valentino de la gloire qui devait normalement lui revenir.

"Prêt Opacho ?"

"Chaud, chaud comme un nem!"

"Hin quoi ?"

"Poweeerr Ranger puissance rouge Go."

*Il lui arrive quoi à ce pti ?*

"Bref quand il faut y aller il faut y aller. "

Shoma avait pensé se faire l'anguille en une seule et unique attaque, mais avait complètement oublié un détail très important qu'il aurait dû prendre en compte avant même de penser à combattre en duo cette anguille. Opacho son jeune mousse bien que toujours partant pour le combat avait un niveau de combat très, très faible, ce qui le rendait certainement plus faible qu'un chien. Chien errant vs Opacho, Shoma ne donnait pas cher de la peau de son mousse, voilà pourquoi au lieu de frapper l'anguille, Shoma rectifia ses plans et décida de sauver la peau du petit garçon. En utilisant son ombre comme un grand marteau, Shoma referma la gueule de l'anguille qui était prêt à avaler le petit homme tel une cacahouète.

Maintenant sauvé d'une mort rapide et sans douleur, Opacho passa au-dessus du poisson, glissa sur son corps visqueux et humide avant de tomber dans l'eau. Saint et sauf le petit homme ne comprit pas tout de suite ce qu'il venait de se passer et penser avoir fait disparaitre par sa seule attaque le poisson, mais quand il se tourna et vit que l'anguille se trouvait juste derrière lui commença à trembler de peur dans l'eau. Shoma quant à lui après son attaque tomba dans l'eau et comme tout possesseur de fruit du démon n'avait d'autre choix que de se laisser couler.

*Je compte sur toi Valentino*
  • https://www.onepiece-requiem.net/t1129-mantle-shoma
C’était vraiment la merde ! Pourquoi j’m’étais foutu dans ce pétrin moi ?! On aurait juste put la pécher tranquillement et après une petite attaque de Shoma et c’était réglé. Mais non ! Il faut toujours que je prenne des décisions chelous ! En tout cas, il fallait que je trouve une idée pour me débarrasser de ce poiscaille ! Et cela, très vite ! Puis, en voyant la berge au loin, je me suis dit que s’il fonçait dedans à pleine vitesse, même lui, ce mastodonte, allait tomber dans les pommes de mer ou au moins être sonné pendant un bon ptit moment et je sauterais sur l’occasion pour frapper !

J’ai donc mis les pleins gaz en direction de la berge et la bestiole me suivait encore heureusement. On a englouti la distance qui nous séparait de notre cible en seulement quelques dizaines de secondes. Maintenant, il fallait que mon timing soit parfait ! Si j’esquive trop tôt le mur de terre, l’anguille aura aussi le temps de l’éviter néanmoins, si je l’esquive trop tard, bien j’le prendrais aussi. Il fallait que je sois au top !

J’étais donc en train de me préparer à esquiver du mieux possible quand j’ai vu passé au-dessus de moi, mes deux coéquipiers. Ces deux imbéciles avaient sauté en direction du monstre. Ils essayaient de me voler la vedette ?! Et la fraction de seconde que m’avait pris cette réflexion, m’avait fait rater le « timing parfait », je me suis donc explosé contre la berge… J’étais sonné, mais en regardant au-dessus de ma tête à cause (ou peut-être grâce) de ces deux fauteurs de troubles, ma vitesse c’était considérablement ralentie. Le choc aurait donc pu être pire. Encore assez faible, j’me suis laissé couler quelques secondes pour reprendre mes esprits tranquillement. C’est à ce moment-là que j’ai remarqué que Shoma et Opacho étaient dans les parages. Oui ! Ils étaient maintenant sous l’eau avec moi et semblaient être en mauvaise postures. Voyant leur état de détresse et surtout connaissant leur faiblesse face à la pression de l’eau, je me suis dit qu’ils étaient maintenant prioritaires. Il fallait que je leur sauve la mise ! Je me suis alors mis à nager dans la direction de Shoma qui était le plus bas (il coulait vraiment comme une pierre) puis, je me suis rendu compte que mon plan pour mettre le monstre hors d’état de nuire fut un échec à cause de leur intervention. De plus, il se dirigeait maintenant en direction du petit Opacho. Je devais donc le secourir et vite revenir pour sauver Shoma.

Like a super-héros, j’ai pris dans mes bras (musclé ! Oui il faut le dire, j’ai vraiment la classe ! Je ressemble à un Bodybuilder tellement ! Shahaha !) le gamin juste avant que celui-ci ne se fasse croquer par la bête. Je ne pouvais pas me reposer sur mes lauriers, il fallait maintenant que je fonce à la rescousse de mon capitaine ! Ensuite, j’ai commencé à sentir du sang ! Et cette odeur délicieuse provenait de l’endroit où Shoma coulait. Il venait sûrement d’atteindre un niveau de pression dangereux pour son corps ! Je l’ai donc chopé par le col et je l’ai remonté le plus rapidement possible. Et cette action fit qu’il saigna encore plus, cependant je n’avais pas le temps de m’attarder sur ce genre de détails, il fallait que je règle son compte à cette saleté d’anguille qui ne me lâchait pas d’une nageoire ! Alors like a dauphin cette fois, je sauté hors de l’eau tenant un de mes nakamas dans chaque main, je l’ai ai balancé sur la terre ferme.

Voilà une bonne chose de faite ! Je n’avais plus besoin de me soucier de ces deux poids ! J’étais encore en l’air quand j’me suis fait cette réflexion. Puis, j’ai vu sortir de l’eau le poiscaille à ma poursuite. En fait, j’ai d’abord vu ses crocs tous jaunes (il ne devait pas se les brosser très souvent). Ensuite, j’ai aperçu ses yeux horribles et enfin… En fait y a pas d’enfin, car après avoir vu ses yeux bin je ne voyais plus rien parce que cette enfoiré m’avait avalé ! JE N’AVAIS PAS PRÉVU ÇA !!

C’était vraiment crade à l’intérieur de ce monstre ! Encore plus qu’à l’extérieur. Mais bon, je ne vais pas me laisser crever dans ce trou à rat-scasse ! Alors j’ai tenté de remonter le courant de poissons avariés pour atteindre le trou par où j’étais entré, cependant c’était peine perdue… Une mer de poisson c’était trop difficile à remonter, même pour un homme-poisson (aussi fort et classe que moi). J’ai réfléchit ensuite et j’me suis dit qu’il ne restait qu’un autre trou ! Et après m’être penché quelques secondes sur la question, J’me suis dit que c’était normal que je n’ai pas pu sortir par la bouche vu que c’était l’entré. Je devais simplement sortir par la sortie qui se trouvait être… Bin son cul !

NON MAIS SÉRIEUX, VOUS Y AVEZ CRU ?! Je ne vais quand même pas sortir par un endroit aussi dégueu ! Et comme je ne vais pas me laisser mourir sans rien faire alors que j’ai un destin à accomplir, il fallait que je me crée ma propre sortie !

J’ai d’abord tenté de lui asséner des coups de poings cependant, les coups que je lui portais n’étaient pas assez puissants pour transpercer le corps de la bête. Ensuite, j’ai constaté que mes coups de griffes n’étaient pas assez pointues non plus. Je dû alors me résoudre à un truc écœurant ! Croquer dans ce machin immonde !

A la force de mes crocs, j’me suis donc créer un trou pour me sortir de ce guêpier. Maintenant à l’eau libre (ça marche comme « l’air libre », nan ?!), je pouvais passer à l’offensive ! De plus comme j’étais plus rapide et plus agile, je devais aisément gagner, nan ?! Donc me servant de mes avantages, je l’ai contournais avant de fondre sur elle, seulement à cause de sa peau visqueuse, j’ai glissé et suis retombé dans l’eau. Repéré, la course-poursuite a donc continué.

Après quelques secondes de nage, je suis rapelé que maintenant je maitrisais plusieurs techniques super puissantes du karaté des hommes-poisson ! Maintenant, je n’étais plus le même ! Je pouvais lui faire face sans peur ! Mais quel con je fais quand même ! J’aurais pu mettre fin à ce combat depuis le début !

WATER HEART MURASAME !!

Je venais de balancer sur la gueule immonde de cette anguille des requins d'eau mortels ! La bestiole était défigurée et surtout, elle avait crevé ! Ramenant le monstre sans vie au rivage, je pus constater que ses deux camarades était toujours allongé tranquillou, inconscient. J’ai eu de la chance qu’ils soient restés inconscient, sinon ils auraient su que j’étais rentré dans ce truc dégueux ! Bon c’est pas le tout, mais maintenant j’ai besoin d’eux ! Deux, trois claques dans la face et ils se sont réveillés rapidos, shahaha.


Dernière édition par Valentino De La Rose le Ven 9 Nov 2012 - 14:34, édité 1 fois
  • https://www.onepiece-requiem.net/t4291-fiche-technique-de-shark
  • https://www.onepiece-requiem.net/t4096-valentino-de-la-rose
Après son petit épisode dans la mer, Shoma rouvrit les yeux et constata qu'il se trouvait sur la berge près d'un Opacho complètement sonné. Voyant qu'il se trouvait encore en vie et entier, le jeune capitaine pensa qu'il devait sa vie à Valentino et en parlant du loup étant donné que celui-ci n'était toujours pas près d'eux et que la mer était toujours autant agitée, cela ne pouvait vouloir dire qu'une chose, que l'anguille n'avait pas encore été vaincu. Ne voulant pas se frotter une seconde fois à la mort par noyade, Shoma préféra rester allonger et faire le mort. Avec certaines créatures jouer au cadavre était une bonne manière d'obtenir la paix. Bien sûr l'anguille pouvait jouer les charognards et gober les deux pirates allongés, mais avec Valentino à ces trousses les chances que les deux pirates ne meurent sont vraiment très faible.

Comme prévu, Valentino réussi à surmonter cette épreuve et sorti vainqueur de son combat contre le monstre marin, mieux encore, il jeta le corps sans vie du poisson sur la berge, évitant ainsi à ses nakamas de devoir le retirer de l'eau. Maintenant que tout était fini, Shoma pouvait se relever et venir en aide à son compagnon afin de tirer le poisson jusqu'à son nouveau propriétaire, mais l'optique de devoir faire un tel effort le déconcerta, voilà pourquoi il resta allonger au sol jouant une fois de plus la petite nature. Alors que rien ne l'obligeait à réveiller son capitaine et le jeune mousse, Valentino décida de réaliser une autre bonne action, mais contrairement aux autres qui auraient simplement poussé les deux protagonistes afin de leur faire reprendre conscience, le requin avait la ferme intention de les réveillés avec des coups, voilà pourquoi Shoma se leva de lui-même stoppant ainsi avec sa main gauche la claque qui lui était destinée.

Chanceux, Shoma évita un coup qui allait faire ses joues devenir plus rouge qu'une pomme. Comment le savait-il ? Très simple Opacho n'eut pas la même chance que son capitaine et quand l'homme-poisson le réveilla ses joues changèrent très vite de couleur passant par l'orange, le rose puis le rouge. Valentino s'était peut-être retenu d'user sa véritable puissance, mais quand même ses actes de gentillesses étaient parfois excessif. Voyant qu'il avait été frappé par le requin, Opacho lui sauta au cou tel un sauvage afin de se venger, mais heureusement pour lui Shoma le stoppa. Un combat entre les deux hommes étaient à éviter, bien qu'il était remonté comme jamais, Opacho n'aurait eu aucune chance.

Une fois tous debout, les trois membres des spectres se mirent ensemble afin de transporter le poisson jusqu'au restaurant. Après cinq minutes d'effort durant lesquelles les trois hommes ne réussirent qu'à avancer sur une distance de quinze mètres, Shoma décida de laisser le poisson à terre et d'amener son nouveau propriétaire directement au poisson, plutôt que de transporter le poisson au restaurateur. Cette méthode était plus simple et bien plus rapide. Six minutes plus tard, le partenaire en affaire du pirate arriva et les remercia pour leur première prise avant de leur donner des indications concernant leur seconde cibles : le sanglier à deux têtes des plaines de Gizon.

Selon le restaurateur, le sanglier n'était pas la cible la plus délicate à attraper, bien au contraire le sanglier était très chassé sur l'île, mais son prix n'était pas donné voilà pourquoi il avait demandé à Shoma et les siens de lui en apporter un. Les plaines de Gizor se trouvaient à une bonne heure de marche de la capitale et était relativement facile d'accès, mais malgré tout l'homme mit en garde les pirates de l'agressivité des sangliers qui n'hésitaient pas une seconde à charger toutes les personnes assez folles pour entrer dans leur territoire. D'après le restaurateur, depuis que les sangliers ont commencé à manger l'herbe qui pousse dans cette plaine il est très difficile pour des hommes ordinaires d'approcher les sangliers sans risquer de finir comme repas.

N'ayant pas peur d'un porc sauvage, Shoma pris sur ses épaules Opacho et se mit en route pour trouver les plaines où devait l'attendre le sanglier en question. Quand il s'agissait de chasser, Shoma était le meilleur. Qu'il s'agit d'un cheval, d'un renard, d'un ours où n'importe quelle bête il n'y avait pas meilleur que lui. Du moment qu'il s'agissait de chasser et non de pêcher, Shoma était l'homme de la situation.

Après une très, très longue route, les spectres arrivèrent là où se trouvait leur cible, mais contrairement à ce que Shoma pensait, ils n'avaient pas eu besoin de traquer l'animal afin de la trouver. Au contraire ce fut le sanglier qui trouva les spectres et décida de les chasser hors de sa maison. L'animal était grand, il n'avait rien à envier à un homme et ses défenses étaient plus aiguisé qu'un poignard, mais face à une bande de pirate qui n'avait pas froid aux yeux, le porc ne fit pas long feu. Il ne fallut qu'une minute avant que Shoma ne découpe les ligaments des jambes du sanglier, le jetant ainsi au sol. Incapable de bouger, le porc n'avait plus qu'à attendre la mort, du moins c'était ce que toutes créatures ordinaires aurait fait, mais plutôt que de se résigner à son sort, le porc se mit à crier comme une jeune femme qui appelle les secours.

Ne voulant plus entendre les plaintes de sa victime, Shoma lui planta son sabre directement dans le coeur, mettant ainsi fin à sa vie. La partie de chasse terminée, Shoma commençait à ligoter les pattes du porc entre elles afin de mieux le porter, mais un évènement stoppa le capitaine pirate en plein travail. Derrière lui, une trentaine de créatures firent leur apparition. Opacho qui avait été souriant jusqu'à présent avait perdu son air joyeux et affichait un air de peur qui fit comprendre à son capitaine que ce qui se trouvait dans son dos n'était rien de plaisant. Se tournant petit à petit, Shoma compris que les appelles à l'aide du porc n'était pas tombé dans des oreilles de sourds.

Devant autant de sanglier à deux têtes, Shoma compris pourquoi il n'était pas facile pour les restaurateurs d'ajouter à leur carte ces porcs sans débourser une petite fortune. Si à chaque fois qu'un chasseur venait capturer un sanglier il devait faire face à une horde prête à piétiner les étrangers, il était tout à fait normal de demander un prix exorbitant. Malgré que les sangliers se soient rassemblé, Shoma savait que ni lui, ni Opacho et encore moins Valentino ne baisseraient les bras et ne partiraient sans l'une de ces bêtes. Alors qu'il courrait afin de ne pas se faire manger les fesses, Shoma jeta son mousse sur un arbre dans le but de le protéger de la folie des sangliers, mais aussi afin de pouvoir neutraliser ces porcs sans le mettre en danger.


" Valentino que dirais-tu d'un petit barbecue ? "
  • https://www.onepiece-requiem.net/t1129-mantle-shoma
Maintenant que le gonze pour qui on faisait cette chasse chelou venait de récupérer son anguille, on avait une nouvelle cible : le sanglier à deux têtes des plaines de Gizor.

Après avoir marché jusqu’aux plaines de Gizor, j’avais drôlement mal aux pieds… J’n’étais vraiment pas fait pour ce genre de périple moi ! Mon domaine à moi c’est plus le la chasse sous-marine, le snorkeling ou les course aquatique. Je n’avais aucun attribut fait pour la marche : un corps lourd donc difficile à transporter sur de longues distances, des pieds pas du tout habitué à la dureté du sol, … J’aurais pu vous en énumérer des défauts mais bon vous croyez que j’vais tout vous dire ?! Je ne suis pas aussi con que j’en ai l’air, je n’vais pas vous le dire parce que si je fais ça vous allez pouvoir le réuti… J’sais plus ce que je voulais dire… Le soleil me ramollie tout le corps et j’sens qu’il vient d’atteindre mon cerveau… En plus, j’viens d’y penser, il ne faut pas oublier qu’il faudra qu’on refasse le chemin inverse ! Putin… J’espère qu’on est bientôt arrivée… Mes jambes sont en train de crouler sous le poids de ma carcasse et je n’vous parle même pas de l’état de mes pieds ! J’les sens même plus… En plus, pour compléter ce tableau, je suintais comme un porc. Cependant, je cachais ma faiblesse « passagère »… Il en allait de ma réputation quand même !

C’est à ce moment qu’un de ces putin de sangliers s’est planté devant nous et nous a chargé. A vrai dire, il agissait comme s’il protégeait son territoire ou un truc dans le genre. Mais bon, on n’est pas des animaux, non mais hoooo ! J’vais lui apprendre les bonnes manières moi ! Retroussant mes manches (merde ! J’ai pas de manche !), je me préparais à lui asséner un de mes bon vieux coup de poing claque dans la nuque lorsque Shoma lui régla son compte vite fait bien fait ! Mais juste avant de voir sa ptite vie de sanglier qui vit pépère dans la forêt défiler devant ses yeux, l’enfoiré pleurnicha comme une femmelette. Donc Shoma le terrible le fit taire comme on pouvait s’y attendre, shahaha. Cependant, ce que l’on n’avait pas prévu, c’était se retrouver devant une trentaine de ces faiblardes (enfin pas si faiblardes que ça en fait) créature.

Le capitaine me proposa alors un petit barbecue spécial sanglier ! Alors cette fois, retroussant vraiment mes manches parce que mon capitaine allait en chier s’il devait s’en occuper seul (en fait je n’ai toujours pas de manches… Je n’sais pas pourquoi j’dis toujours ça, mais on s’en fou !). De plus, je n’avais pas que ça à faire que de le regarder se battre, moi j’avais hâte de me débarrasser de ces saletés de poilus pour pouvoir, après être rentré, barboter tranquilou dans mon véritable élément. Haaaaaaaaaaaaaaa… j’en ai la bave aux lèvres… Bon allez maintenant au boulot !

COUP DE POING CLAQUE DANS LA NUQUE !

HIGH KICK DANS LA MACHOIRE !

WHIP TAIL DANS LES DENTS !


Les coups s’enchainaient dans tous les sens. On aurait dit qu’on se retrouvait au cœur d’une mêlée au rugby ! J’prenais des coups de partout et j’en mettais moi aussi plein dans leurs faces (car oui ces enfoirés en avaient deux !). En plus, ce n’était pas des coups de tarlouzes, c’était vraiment un combat de bourrins ! Sal (parce que ces vieux dégueulasses bavaient dans tous les sens avec leurs vieilles têtes) mais bourrin ! Après plusieurs longues minutes de combat acharné et violent, tous les sangliers étaient au sol ! On pouvait maintenant se régaler ! Fouillant rapidement dans mes poches, je réussis à trouver un ptit paquet d’allumettes !

SHAHAHA ! ON VA SE FAIRE UN FESTIN CAPTAIN !

J’ai ensuite tenté de craquer quelques allumettes, cependant rien ne s’allumait… Vous vous demandez s’il y avait du vent, mais non il n’y en avait pas… En fait rien ne s’allumait à cause de mon ptit séjour dans la mer. Tout était trempé ! Et ce n’était pas la ptite heure de marche qui y changea quelque chose. Me retournant vers mon frère d’armes, je pu lire dans ses yeux que lui aussi avait un problème à ce niveau là… Si vous vous souvenez bien, Shoma était tombé comme un looser à l’eau… Notre barbec venait de tombé à l’eau (et c’est le cas de le dire…) !

C’EST DE TA FAUTE CAPTAIN ! SI TU NE SERAIS PAS TOMBE À L’EAU COMME UN ABRUTI TOUT L’HEURE ON N’EN SERAIT LA !

Énervé, je suis reparti en direction de la ville.
  • https://www.onepiece-requiem.net/t4291-fiche-technique-de-shark
  • https://www.onepiece-requiem.net/t4096-valentino-de-la-rose
Easy, voilà comment venait de se passer la partie de chasse des Spectres. Au final le trio Shoma, Opacho, Valentino commençait à devenir de plus en plus synchronisé et nul doute qu'une fois la synchronisation parfaite rien ne pourrait les stopper. Content de son petit coup d'éclat, Shoma tenta de retrouver le petit dernier qui composait le trio, mais rien à faire. Opacho était impossible à trouver. Pensant que le petit avait fuit devant la terreur que lui aurait inspiré cette bande de porc sauvage, Shoma se mit à le chercher avant de comprendre que son mousse avait trouvé bon de se faire avoir pat un porc. Par chance celui-ci avait succomber à ses blessures et n'avait qu'écraser le jeune garçon.

Après Opacho qui n'avait rien trouvé d'autre à faire que de râler, car "Shoma n'avait pas tué assez vite le sanglier qui lui était tombé dessus", ce fut au tour de Valentino de se plaindre. Non content de ne pas avoir de quoi allumer le barbecue, ce dernier rejeta la faute sur son capitaine qui était selon lui la seule personne responsable. Pour ne pas envenimer la situation où peut-être par excès de colère l'homme-poisson et le jeune mousse décidèrent à l'unisson de quitter les plaines et de retourner en ville, laissant la tortue de Valentino au sol ainsi que le capitaine qui se demandait s'il allait devoir porter leur proie. La tortue de Valentino, Mushu de son nom bien que ressemblant à son maître n'avait pas les mêmes pâtes que celui-ci et quand l'homme-poisson décida de partir, la tortue ne pouvait le rattraper à tel point que si Shoma n'était pas venue à son secours la petite tortue n'aurait eu aucune chance de revoir son maître.

N'ayant personne pour l'aider, Shoma dû ce coltiner l'ingrate tâche de porter les sangliers. Même si le restaurateur ne lui avait demandé qu'un spécimen de sanglier, Shoma décida d'en prendre un autre, mais pour lui cette fois-ci. S'il n'avait pas réussi à faire son barbecue dans les plaines, alors il allait s'en faire un une fois arrivée en ville, mais une chose était certaine, ceux qui ne l'aident pas à porter la viande n'aurait rien de son précieux butin. Son porc il allait le manger seul et ne laisserait même pas les os à Opacho, Mushu et Valentino. Une heure et demie plus tard, le petit groupe fini par arriver au restaurant et Shoma livra comme prévu le second animal que lui avait demandé le restaurateur. Devant les deux bêtes ramener par les pirates, l'homme ne se sentait plus pensant même que la seconde bête était un cadeau pour lui. Remis en place par Shoma qui n'allait pas lui donner son porc, l'homme se proposa de lui faire cuire avant que ce dernier puisse retourner à sa quête.

Une fois son repas personnel mangé, Shoma décida égoïstement d'offrir le reste au restaurateur plutôt que de nourrir ces ingrats de nakama. S'ils avaient faim ils n'avaient qu'à s'arranger avec le restaurateur où le payer. La journée bien consommé, Shoma attendis le début de la soirée afin de partir à la recherche de l’œuf de rhinocéros du lac de Némé. D'après le restaurateur, le rhinocéros était la bête la plus puissante du royaume et que ces créatures ne pondaient que deux œufs par an ce qui attisait beaucoup l'envie des restaurateurs du coin quant à son acquisition. Une fois de plus l'homme profitait de combattants expérimenté afin de se fournir en aliment, mais comme qui disait un diction, on n'obtient rien sans rien. Conduis par un guide au lac où se trouvait les rhinocéros par un guide, Shoma ainsi que son équipe en profitèrent pour se reposer, car d'après les histoires des habitants, très peu de ceux qui désirent un œuf de rhinocéros en revienne en vie.

La nuit tombée et à bonne distance de la zone de combat, le guide des Spectres leur montra le chemin et leur dit qu'il allait attendre trois heures leur retour. Passé ce délai l'homme retournerait chez lui pensant que leur groupe n'était plus en vie. Ne voulant pas rebrousser chemin à pied surtout après avoir autant voyagé, Shoma décida de retirer l'ombre de son guide avant de l'attacher à son chariot. Bien ficelé, l'homme ne pourrait aller nulle part. Devant un lac qui brillait de mille feux grâce aux étoiles, le petit commanda avançait avec prudence, car contrairement aux sangliers de l'après-midi, les rhinocéros mesuraient bien plus qu'un mètre. Haut d'un bon trois mètres et large comme une trois hommes, les rhinocéros dormaient en troupeau et entouraient leurs œufs comme un dragon protège son trésor.

Tel des voleurs Shoma, Valentino et Opacho se glissèrent entre les rhinocéros qui dormaient et essayent de trouver au moins un oeuf qui pouvait être récupéré sans réveiller ses parents. Le lit des rhinocéros était extrêmement difficile d'accès, mais avec l'ombre de Shoma les trois pirates réussirent à se glisser entre le corps imposant des adultes, mais malgré cela une difficulté qui était pourtant prévisible stoppa leur progression. Si un adulte rhinocéros mesurait plus de trois mètres, un œuf devait être pas mal et pour être pas mal ils l'étaient. Tous les œufs des rhinocéros étaient plus grands en taille que Shoma. Comment une créature pouvait retirer un truc aussi imposant de son derrière. Ce n'était pas possible, en tout cas le petit groupe ne pouvait pas partir sans l'un de ces imposants œuf. La tâche ne s'annonçait pas si simple que cela.

Alors qu'il allait prendre les devants afin de soulever l'un des œufs, un rhinocéros adulte se réveilla et manqua de peu de repérer le petit groupe si Shoma n'avait pas utilisé son ombre afin de ce camoufler ainsi que Valentino et Opacho. C'était moins une. Devant des animaux prêts à tout pour protéger leur rejeton et avec des ongles de pieds aussi aiguisé que des couteaux, ainsi qu'une corne plus longue et tranchante que le sabre de Shoma, les trois hommes allaient devoir agir sans réveiller les parents, sinon ils n'auraient plus qu'à espérer qu'ils ne courraient pas vite.
  • https://www.onepiece-requiem.net/t1129-mantle-shoma
Dégouté, j’étais rentré en compagnie d’Opacho. Enfin ce n’était pas que je voulais marcher à ses côté, mais j’étais tellement flagada que je marchais à la même vitesse que lui avec ses ptites jambes ridicules et d’être inférieur. C’était assez honteux, néanmoins je n’pouvais pas faire autrement vu que mon corps ne pouvait aller plus vite.

A un moment, j’ai lâché un rapide coup d’œil au-dessus de mon épaule pour observer Shoma et ses porcs. Il en chiait grave, mais c’était bien fait pour lui ! Quelle idée de ne pas avoir d’allumette sèche ! En vrai, pour l’histoire du barbec de sanglier, on était tous fautif. Mais bon, faut un responsable quand même. Et le parfait bouc-émissaire, c’était ce bon vieux Shoma hein, shahaha.

En ville, j’avais faim et l’odeur exquise du porc cuit à la braise m’excitait… Seulement Shoma ne voulait pas que j’y touche. L’enfoiré se faisait une bête à lui tout seul ! Quel glouton ! Il avalait sans cesse et nous narguait ! Néanmoins ce frimeur fit moins son malin quand il ne put terminer son sanglier, shahaha. J’m’attendais donc à avoir ma part tant attendu, quand cette enflure offrit les restes au restaurateur !

Putin ça n’allait pas se passer comme ça ! C’est quand même moi qui leur ai botté le cul à ces saletés de bestioles ! Un simple regard à l’homme du restaurant nous offrit le petit encas dont j’avais besoin. Enfin c’était peut-être aussi dû à mon sourire carnassier ou aux deux mousses de notre bateau qui mangeaient des yeux la nourriture. Dans tous les cas, on a avalé ça rapido et on est rapidement parti rejoindre le captain.

Maintenant on était à la recherche d’œufs de rhino… Quelle aventure dit donc ! J’ai jamais connu aussi chiant… Si la récompense n’est pas à la hauteur de mes espérances, j’défonce le restau’ de cet enfoiré ! Parce que là y en a marre ! J’ai eu ma dose ! C’est quoi cette histoire de liste d’animaux ?! Il croit qu’on va faire les courses pour lui ?! Il rêve là ! Surtout que j’ai un plan cul qui m’attend en ville… En plus, il faut en faire des kilomètres ! Il pouvait pas faire un menu fruit de mer ?! C’est fou comment les gens peuvent être compliqué ! En tout cas, j’me retrouvais là, planqué comme un moins que rien dans la nuit, en attendant qu’il se passe un ptit truc. Non mais sérieux ! On ne va pas planquer là pendant dix ans ! A si peut-être qu’un œuf va tomber du nid directos dans nos bras ou que la mère va se barrer juste le temps qu’on lui pique ses œufs… Non sérieux, faut pas déconner ! Moi j’y vais y en a marre de cette mission pourri !

Puis, après cette réflexion faite à moi-même, Shoma avança comme par magie. Il le faisait exprès ! Avouez-le ! En tout cas, on s’était retrouvé au milieu du groupe de rhinos. Putin qu’est-ce qu’ils sont flippants de près… De loin, ils n’avaient pas l’air si grand et si gros. De plus, leurs ongles et les cornes étaient drôlement flippantes. Moi d’abord je n’voulais pas la faire c’te mission et me voilà en train de me balader en plein milieu d’un troupeau de ces créatures horribles ! Fais chier ! Ils sont plus flippants que ma grand-mère quand elles ronflent, pourtant ma grand-mère me fiche une de ses frousses !

Putin ! Y en a un qui a bougé sa pâte ! Haaa ! Lui aussi ! Putin lui…

Sho me bloqua la bouche pour ne pas qu’on se fasse repérer. Puis après m’avoir fait de nombreux signes bizarres, il relâcha son étreinte. C’est à ce moment que j’ai crié les mots que je voulais dire avant qu’il ne m’obstrue la bouche :

Merde ! Merde ! On est dans la merde !

Avec ce cri je n’ai réussi qu’à faire une chose : à nous foutre vraiment dans la merde ! Là bin y avait qu’une chose à faire : COURIR ! Parce que ce n’était pas le même gabarit que les sangliers de tout à l’heure ça j’vous l’dit ! Pendant ma course folle, j’ai réussi à chiper un œuf drôlement léger. Après avoir réussi à nous faire la malle, j’ai montré ma trouvaille à tous mes compagnons qui n’avaient pas l’air très ravis de me voir encore en vie… L’œuf était vide…

Il n’a pas précisé œuf plein ou œuf vide… Shoma, fais nous un miracle. Recolle les morceaux de cette coquille que j’ai réussi à chiper pendant notre fuite.
  • https://www.onepiece-requiem.net/t4291-fiche-technique-de-shark
  • https://www.onepiece-requiem.net/t4096-valentino-de-la-rose
"Il n’a pas précisé œuf plein ou œuf vide… Shoma, fais nous un miracle. Recolle les morceaux de cette coquille que j’ai réussi à chiper pendant notre fuite."

"T'a cru que je faisais quoi comme métier ? L'oeuf est vide il est vide, il aura qu'à se débrouiller avec la coquille, t'a pas vu la taille de ces bêtes et maintenant qu'on a volé un oeuf, ils ne nous laisseront pas revenir en voler un autre."

Une fois de plus Valentino venait de provoquer l'échec de leur mission, bien qu'ils étaient en possession d'un oeuf comme demander, les pirates avaient laissé partir ce qui semblait être le plus important, ce qui se trouvait dans cette coquille. Bien qu'ils n'avaient pas vraiment réussi leur capture, Shoma n'allait pas demander à ses hommes d'y retourner, car maintenant que le troupeau s'était réveillé, voler un autre oeuf allait être une autre affaire. Voler un oeuf à un rhino endormi c'était une chose, mais faire face à un troupeau entier plein de rage, jamais.

*Réfléchi, réfléchi*


"J'ai trouvé, on va lui donner l'oeuf ainsi et nous lui dirons qu'ils ne nous avaient pas précisé comment il voulait son oeuf."

"Mouhahahah"

Opacho ?

"non rien, mouhahah"


*Il me fait de plus en plus peur ce petit*

Une fois la situation plus claire, Shoma et son groupe se mirent en route avec leur coquille afin de rejoindre la ville. Ils iraient donner leur trouvaille après une bonne nuit de sommeil qu'ils n'avaient pas volé après autant d'aventure. Une fois le soleil haut dans le ciel, Shoma trouva Lilith et lui proposa de venir avec eux à la chasse aux aliments, mais la jeune femme refusa catégoriquement prétextant l'ennuie de cette aventure. Elle n'avait peut-être pas tord, car Valentino pensait pareille, mais pour Shoma ce n'était qu'une étape à passer avant de tomber sur des choses pouvant devenir de plus en plus palpitante et puis c'était ça aussi l'aventure sur Grandline.


"Valentino, Opacho on y va ?"

Une fois dans le restaurant, Shoma donna l'oeuf brisé au restaurateur. Celui-ci leur demanda où se trouvait son contenu, à ce moment, Shoma lui dit qu'il ne lui avait pas demandé un oeuf complet et du coup qu'il n'avait pas trouvé bon d'un prendre un qui n'était pas cassé. Se sentant pris pour un idiot, l'homme commença à hausser la voix, mais baissa très vite d'un ton quand il vit le regard glacial des trois pirates. Le temps d'un instant il avait oublié qu'il avait en face de lui trois des plus terrifiants pirates qui se trouvaient sur l'île et que sa vie ne dépendait qu'à la bonne volonté de ces derniers. Se sentant redevable envers les Spectres pour ce qu'ils avaient fait pour lui jusqu'à présent, le restaurateur les invita à prendre un repas avant qu'ils ne repartent dans leur quête. N'ayant pas encore mangé, Shoma n'hésita pas une seconde à commander en trois fois tout ce qu'il y avait sur la carte uniquement pour faire chier le restaurateur et bien que cela pourrait paraître beaucoup, Opacho et Valentino ne se privèrent pas de demander trois fois plus que leur capitaine.

"Voilà un repas comme je les aime"

Shoma n'avait pas réussi à manger tout ce qu'il avait demandé, mais pour ne pas faire de gâchis où plutôt pour faire comprendre au restaurateur qu'il n'avait pas digéré l'écart de tout à l'heure, Shoma proposa à ses compagnons les plats qui lui restaient avant de sortir et d'inviter des inconnues festoyer gratuitement. Pour un tel affront l'homme pouvait s'estimer heureux d'entre encore en vie. Quittant les plaisirs de la ville, Shoma et son groupe se mirent en direction d'une boutique afin de se munir d'équipement adéquat, car leur prochain objectif se situait dans le flanc d'un canyon à plus de 1000 mètres d'altitude, de quoi décourager beaucoup de monde.

"Qui grime le premier ? Perso j'ai un peu le vertige"

Bien évidemment, Shoma n'avait en rien le vertige, mais escalader une montagne comme celle-ci ne lui inspirait pas confiance. N'ayant peur de rien Valentino décida d'y aller. Un homme-poisson, un représentant de la race supérieure ne pouvait avoir peur d'une montagne et encore moins de l'altitude bien que son élément soit la mer. Dix, vingt, trente minutes, puis une heure et Valentino n'avait toujours pas franchi le cap des vingt mètres de hauteur. Visiblement la race supérieure n'était pas meilleure que la race inférieure. Dommage qu'aucun des leurs n'avait un fruit lui permettant de voler. Le fruit de la lévitation où un zoan ailé serait l'idéal dans ce genre de mission. D'un coup d'aile et voilà que le miel aurait été entre leur main.

"Bon tu montes où pas ?"

"héhé il as peur"

Opacho avait peut-être une grande bouche, mais il avait raison, Valentino était incapable d'aller plus haut que la position où il se trouvait. Non pas qu'il avait peur, en fait il avait peut-être peur, mais quand Shoma tenta à son tour d'y grimper il comprit qu'ils n'allaient pas pouvoir aller plus loin. Retournant au point de départ, les trois hommes réfléchissaient à une méthode pour arriver au niveau de leur objectif. Tandis que tous les moyens possibles envisagé par les deux adultes se soldèrent par des échecs, la meilleure idée arriva de la part du petit mousse qui proposa simplement d'acheter deux pots de miels et de les verser dans un récipient et ainsi ni vu ni connu, ils auraient du miel.

"Pas bête comme idée!"
  • https://www.onepiece-requiem.net/t1129-mantle-shoma
Sho n’avait pas réussi à réparer l’œuf, mais bon notre excuse sur la précision des propos du barman passa très bien. De toute façon, si elle n’était pas passée, mon poing dans sa gueule nous aurait sorti de cette affaire ! Ou bien nous aurait enfoncé dans une merde jusqu’au cou. Mais bon en tout cas, on devait aller chercher un autre machin trop chiant : du miel. En plus, il se trouvait à une hauteur de 1000m… Pas simple quand même. Et qui fut envoyé pour récupérer le miel, et bin c’est bibi ! Parce qu’avec une tortue, oui elle venait de nous retrouver, un gamin et un humain froussard, bin on n’était pas sorti de l’auberge !

J’ai donc commencé à grimpé la falaise. C’était facile. 5m, simple ! 10m, pépère ! 15m, hola sans les mains ! 20m… 20m hum… 20m ça se corse. Non, en fait ça ne se corsait pas. J’étais incapable de monter plus haut. Pas que j’avais peur ou quoi, mais c’était simplement impossible de monter plus haut. Y avait plus de prises, la pente était tellement raide, … Donc impossible. Je faisais honte à Fisher Tiger qui lui avait gravit Red Line à main nu pour secourir nos frères… Mais bon, un jour j’aurais la prestance de cet homme-poisson et ce, sans avoir à faire ce genre d’exploit ! En plus ça ferait trop recopieur de faire ce genre de truc.

Donc j’ai abandonné et le gamin, pas si con que ça en fin de compte, nous proposa un truc sympa. Acheter un pot de miel. Après avoir vu les prix, je suis vite devenu blanc et j’ai laissé à mon capitaine le soin de régler la note en jouant les fauché. En même temps, 1 million de Berrys pour un stupide pot de miel… Bon après cet achat, le capitaine était énervé, alors c’est moi qui ai rapporté le pot au restaurateur sinon il l’aurait massacré.

Dernière étape de cette « aventure » super cool… J’avais tellement hâte de finir cette dernière étape pour retrouver l’autre femme pirate et lui faire payer son affront ! Maintenant, on devait trouver quelques spécimens de plantes harpons. Le mec du resto me dit qu’elles s’appelaient comme ça, car elles étaient vivantes et ayant comme une sorte de pointe de harpon au bout de leur tige, elles attaquaient les créatures alentours avec. Il me précisa d’ailleurs pour ne pas qu’on l’arnaque une nouvelle fois, que les plantes devraient être ramené vivantes.

On s’est donc dirigé à l'extrême sud de l'île, car elles n’étaient présente que là-bas. Cette fois-ci, les deux petits n’étaient pas avec nous et une nouvelle fois, on avait dû marcher énormément… Ils avaient bien fait, d’ailleurs j’aurais bien fait comme eux. Donc 3h de marche plus tard, on a trouvé un champ d’harpons. Après avoir trouvé deux spécimens à l’écart du groupe principal, on a commencé à les déterrer tout en faisant attention à ne pas leur arracher un truc et en esquivant leurs attaques. Pas très difficile quand on a compris comment bloquer leurs offensives, on est rapidement revenu en ville. Enfin après nos trois petites heures de marche bien sûre.

Mission terminé, j’avais enfin le droit d’abandonner mon capitaine, alors sans même lui laisser le temps de me remercier ou quoi et même sans qu’il s’en rende compte, je me suis barré ! Après avoir rapidement fait le tour des bars, j’ai retrouvé l’équipage de femmes. Shahaha, c’était mon jour de chance ! J’me suis donc rendu plein de détermination dans le bar et là toutes les femmes se sont tuent. Comme le fier homme-poisson que j’étais, j’ai commandé mon verre après m’être installé à côté de la capitaine de leur équipage. Non, non je n’suis pas un mec à embrouille moi ! Comme je m’y attendais, toutes les femmes de l’équipage ont pointé leurs armes sur moi. La capitaine m’a ensuite dit :

Qu’est-ce que tu nous veux Mâchoire Sanglante ? On trinque tranquille notre arrivée sur Grandline et toi tu viens tout casser !

Moi j’veux rien du tout ! J’aime juste les femmes ! Les belles femmes comme vous. Alors j’voulais prendre un verre voilà tout. C’est pas parce qu’on fait partie d’équipage différent qu’on ne peut pas se côtoyer pendant un verre.

Pffff ! Laisse-moi rire espèce de dégénéré ! Je connais ton attrait pour les femmes ! Mais toi tu n’es pas du genre drague ! Toi tu fais plutôt dans le viol ! Alors dis-nous qui tu cherches ? Moi ? Hahaha !


Désignant la femme qui m’avait ridiculisé la vieille

Je veux celle-là !

Tu te fous de ma gueule ! Elle est moins belle que moi espèce de raclure !


Les femmes rempoignèrent toutes leurs armes… Oups je crois que j’ai mal géré mon coup… Alala... Les femmes et leurs complexes ! En plus face à cet équipage de dégénérées, je n’ai aucune chance seul et sans eau…

HASTA LA VISTA BABIES ! SHAHAHA !

Il était temps de me barrer après ces mots ! Et même si j’me suis pris quelques coups de sabres dans les bras en sortant du bar, j’m’étais pas fait coincer. Maintenant fallait courir ! Pendant ma ptite poursuite, je retrouvé quelqu’un de bien cool !

Tiens Shoma ! Ça te dirait de m’aider ?

Continuant ma course effréné, j’ai laissé Shoma entre-moi et ces femmes. Espérons qu’elles lui tombent dessus ! Shahaha !
  • https://www.onepiece-requiem.net/t4291-fiche-technique-de-shark
  • https://www.onepiece-requiem.net/t4096-valentino-de-la-rose
Il n'était pas si bête l'asticot. En quelques secondes Opacho venait de donner une superbe idée à son groupe et ainsi au lieu de monter la montagne, faire face à des abeilles déterminés à protéger leur bien, les spectres n'eurent qu'à retourner en ville se payer du miel et rouler le restaurateur. Le miel sur cette île n'était visiblement pas donné et comme depuis quelques temps c'est Shoma qui dû payer de sa poche la consommation de son équipage. Une fois en dehors du magasin Shoma se stoppa en chemin, regarda le miel qu'il avait acheté, se tourna et rentra dans le magasin et avec un air démoniaque demanda au marchand de lui payer pour qu'il ne décide pas de lui ôter la vie. Pourquoi d'un coup il avait décidé de s'en prendre au marchand ? Très simple, Shoma avait complètement oublié qu'il n'était pas du genre à payer.

"Depuis quand on paye ? N'importe quoi ?"

Argent en poche, Shoma et son groupe se mirent en route pour le restaurant. Devant le restaurateur, Valentino lui tendi son bien et avant même que celui-ci ne puisse gouter au miel Shoma lui dit qu'ils partaient, car ils ne leur restaient qu'une seule chose à rapporter avant de finir leur quête. Afin d'éviter toute incohérence dans le produit le restaurateur leur expliqua tout ce qu'il y avait à savoir à propos des fleurs qu'ils devaient lui rapporter avant que ceux-ci ne quitte son établissement.

"Allez nous y sommes proches. "

Plusieurs heures plus tard, Valentino et Shoma se retrouvèrent devant leur objectif et ni une, ni deux, ils récoltèrent ce que le restaurateur leur avait demandé avant de mettre les voiles et ainsi rentrer en ville. Mission terminer, les deux pirates n'avaient plus rien à faire et sans même demander son reste Valentino décida de fausser compagnie à son capitaine. Loin de Shoma, Valentino s'occupait de ses affaires, il n'était pas difficile de savoir à quoi pensait l'homme-poisson, d'ailleurs pour faire plus simple à chaque fois que Shoma ne le trouvait pas ce dernier se demandait combien de pauvre femme allait-il encore violer où abuser, mais bon c'était ce qui rendait Valentino si unique.

*Heureusement je ne suis pas une femme*

Plutôt que de courir après son compagnon, Shoma se rendit dans le restaurant où l'attendait l'homme qui devait lui permettre de faire avancer ses recherches concernant l'histoire du pirate Vann Graal. En voyant le spécimen qu'il avait demandé, le restaurateur était tout euphorique et sautait dans tous les sens. Sa liste était complète et devait à son tour honoré sa part du marché. Homme de parole, l'homme pris la plante, la conduisit directement dans sa cuisine, demanda à son commis de la mettre dans un lieu où il pourra la garder au frais pour les grandes occasions puis demanda à Shoma de bien vouloir patienter quelques minutes le temps qu'il remette la main sur ce qu'il doit lui donner. N'ayant rien d'autre à faire, Shoma se posa à une table et attendit le retour de son hôte.


"Voilà"

"Voilà quoi ?"

Plusieurs minutes plus tard l'homme revint auprès de Shoma avec dans les mains un petit navire miniature en bois. Le navire mesurait bien quarante centimètres de long et avait tout pour être une belle pièce de manufacture ordinaire, mais ce n'était en rien ce à quoi s'attendait Shoma. Certes il n'avait pas d'idée précise sur ce qu'il cherchait, mais il espérait au moins un indice, quelque chose qu'il pouvait exploiter, pas une simple maquette sans intérêt. Se sentant entuber par le restaurateur, Shoma se leva violemment de sa chaise et attrapa l'homme par le col avant de lui demander s'il était sérieux avec ce qu'il venait de lui donner.

"Opacho veut le bateau."

"Voilà, au moins une personne aime ce navire."

"Te moque pas de moi ? Tu as intérêt à trouver un moyen de me dédommager et vite."

"Ma..Mais."

"Ya pas de mais, tu as dix secondes. "


Alors qu'il était en train de régler ses comptes avec le restaurateur, Valentino débarqua dans le restaurant avant de se positionner derrière son capitaine et lui demander de lui venir en aide. En entrant en trombe dans le restaurant, Valentino avait fait tomber sans le faire exprès le jouer d'Opacho qui se faisait déjà une joie de l'utiliser. Tomber au sol, la maquette se détériora et se retrouva même avec plusieurs mât cassé. Au même moment un groupe de femmes armée jusqu'aux dents entrèrent dans le restaurant. En voyant toutes ces ladys en colère, Shoma poussa un léger soupir, mais ne semblait pas étonner qu'une telle situation se produise. Ce n'était pas la première fois et sans doute loin d'être la dernière fois que Valentino s'attirait les foudres de la gente féminine.

*Pourquoi je ne suis pas surpris ?*


" Shoma, Mantle Shoma?"

"Lui-même."

"Cette énergumène est avec toi ?"

"Valentino ? Oui il fait partie de mon équipage pourquoi ?"

"Tssss!"

"Que fait-on capitaine ?"

"Rien pour cette fois."

"A vos ordres."

"Valentino, nos chemins se croiseront de nous j'en suis certain et ne compte pas sur ton capitaine pour te sauver la prochaine fois."

"Je vois que tu fais toujours fureur auprès des femmes"


Connaissant la réputation de Shoma le capitaine de cet équipage de femme préféra en rester là plutôt que d'entrer en conflit avec les Spectres de Shoma. C'était une sage décision, d'autant plus que Shoma avait d'autre chat à fouetter en ce moment. Une fois toutes les femmes en dehors du restaurant, Shoma se tourna vers le restaurateur et lui demanda des comptes, mais fut vite stoppé par Opacho qui lui tendit le mât principale de son navire.

"Ya un papier cacher dedans"

"Hin"

En regardant de plus près, il y avait effectivement un papier enrouler à l'intérieur du mât principal. En le sortant, Shoma tomba sur quelque chose qu'il pouvait utiliser dans la suite de ses recherches. Ce n'était pas une information capitale, mais c'était déjà mieux que rien. Maintenant qu'il avait une base supplémentaire pour ses recherches, Shoma laissa la vie au restaurateur et quitta l'établissement en compagnie de ses hommes.

"Valentino, les femmes auront ta peau un jour, je te le dis. Tu aimes trop le sexe. "

"ça veut dire quoi "sexe" ?"

"Hum, sa veut dire... Il aime les brocolis"

"Pouaa, j'aime pas les brocolis"





Fin de l'étape 1/8


  • https://www.onepiece-requiem.net/t1129-mantle-shoma