AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  


[RP Équipage] Il y a du courant, des récifs et du sang

Nakajima D. Aoi
Nakajima D. Aoi
La Reine Rouge

♦ Localisation : Les Précieuses, Grand Line.
♦ Équipage : Les Ombres du Chaos.

Feuille de personnage
Dorikis: 8115
Popularité: -1070
Intégrité: -828

Mar 8 Jan 2013 - 16:55



INFORMATIONS HORS RPS


Rappel des couleurs et des noms de codes


    Shiro Wakuri. Crimson
    Kusanagi, Seth. Red
    Aoi, Hathor. Darkred
    Porco, Mehen. Brown
    Valentina, Sekhmet. Darkmagenta
    Tao, Aton. Darkviolet
    Muchacho, Satis. Deeppink
    Natacha, Anouket. Palevioletred
    Nakano, Ptah. Sandybrown
    Yumi, Nephtys. Darkkhaki
    Ichimaru, Thot. Yellowgreen
    Rose. Seagreen
    Ulcky, Aker. Blue

    Isis: Corbeau d'Aoi
    Anubis: Loup de Yumi

    Noun: Le navire Inferno


_________________


Dernière édition par Hathor le Lun 11 Mar 2013 - 9:57, édité 5 fois
https://www.onepiece-requiem.net/t4364-la-reine-des-masques-en-attente-de-validationhttps://www.onepiece-requiem.net/t4495-les-loges-de-la-reine-des-
Nakajima D. Aoi
Nakajima D. Aoi
La Reine Rouge

♦ Localisation : Les Précieuses, Grand Line.
♦ Équipage : Les Ombres du Chaos.

Feuille de personnage
Dorikis: 8115
Popularité: -1070
Intégrité: -828

Mar 8 Jan 2013 - 16:56



Il y a du courant, des récifs et du sang



Combat acharné sur Reverse Mountain en 1624


Sur l'Inferno


Après quelques jours en mer, on arriva enfin au pied du monstre, devant cette masse immense que les êtres-humains nomment Red Line. Non, cette chose était bien plus qu'une simple montagne. Elle était mère et père. Elle dominait les autres. Elle était la plus grande barrière du monde. Un colosse qui n'avait pas de fond et s’élevait loin dans le ciel. Et cette foutue muraille géante n'avait qu'un accès pour Grande Line. Reverse Mountain. Mes matelots n'en revenaient pas pour la plupart...


    Regardez! L'eau monte!! C'est incroyable.
    N'importe quoi, tu divagues complètement.
    Mais regarde!
    Arrêtez, vous deux. C'est normal que l'eau monte. Comment voulez-vous passer de l'autre côté, sinon?
    Hein?
    Quoi?!
    Ayant déjà navigué sur ces mers indomptables, je sais de quoi je parle. Rien n'est logique sur Grande Line. D'ailleurs, rien que la traversée de Reverse nous le montre. En fait, plus c'est illogique et mieux c'est normal.


Je ne cessais de dire à mes hommes qu'il ne s'agissait pas d'un simple surprenant couloir, mais d'un espace assez dangereux pour que l'endroit soit renommé et craint. Je me tenais près de la barre. Yumi était à côté de moi. Je m'adressai de vive voix.


    Écoutez nous, bande d’ignares! Le navire s'approche bientôt de l'embouchure de Red Line. Nous volons de la discipline dans les rangs. Que chacun soit attentif à ce que nous allons dire, ce n'est pas la première fois que nous vous le disions. C'est très important!


Je pris une petite pause. J'attendais que l'équipage se tourne vers moi. Une fois que tout le monde m'écoutait, je repris.


    Reverse Mountain est le genre le lieu où tu n'as pas le droit à l'erreur. Si tu as le malheur de tomber, tu meurs! Tu heurtes par mégarde un récif, tu meurs!! Le vaisseau s'arrache la coque à cause d'une paroi, tu meurs!!! Ce n'est pas une ballade santé, même si on est seul. Encore moins si on a la malchance de tomber sur un autre équipage. La traversée est pénible, mais courte. Si une personne ne veille pas bien à son poste, il met en péril tous ses pairs. On ne nomme pas Grande Line la route de tous les périls pour rien!! La mort nous attend de l'autre côté. C'est la cour des Grands là-bas. Il est impossible de faire retour arrière. On avance sans regret. Se retourner, c'est la mort. Nous ne voulons pas des chialeurs. Une fois passée, c'est irréversible. Ensuite, c'est tout droit et tu ne t'arrêtes pas, seulement si tu veux crever...
    Deux navires à tribord!!

Aussitôt que mon fils coupa ma phrase, tout le monde regarda vers la direction où se trouvaient les deux bâtiments. L'un abordait un pavillon noir que je ne connaissais pas et l'autre celui de la mouette. Le navire Marine poursuivait le premier qui 'avait l'air d'être aussi un rafiot du Gouvernement. J'ignorais qui était le capitaine dans cet équipage de pirates, mais il ne devait pas être très réputé et fort. Il était peut-être affaiblie par les hommes de la loi. C'était l'occasion de prendre son butin. En attendant, je ne préférais pas perdre de temps à savoir sur son identité. Reverse Mountain allait devenir le point de rencontre à cette allure...

Trop tard! Le courant emportait déjà mes Ombres du Chaos. On ne pouvait rien faire, pas même une manœuvre. Noun filait tout droit comme s'il était appelé par cette gigantesque montagne. Aucun de nos canons ordinaires n'étaient en mesure d'être utilisés. Ils ne toucheraient rien. Peut-être notre arme spéciale du nom de l'Harmaguédon pouvait atteindre la cible qui fonçait aussi à l'entrée.



    Reverse Mountain! Tu as des âmes à prendre. Je me tournais ensuite vers mes matelots. Que tout le monde soit à son poste. Parez à l'abordage. Une fois à l’intérieur de Red Line, ils seront fait comme des rats. Que quelqu’un se positionne sur l'Harmaguédon. Anouket, prends la barre. Nous vous laissons diriger l'équipage.

Ma navigatrice ordonna à son tour les nouveaux instructions. Le temps n'était pas trop au rendez-vous, mais on pouvait en tirer un avantage...


    Rentrez les voiles et que ça saute!! Dépêchez-vous si vous ne voulez pas vous fracasser contre Red Line. Aller!


Je demandais avant qu'on percute nos adversaire, d'envoyer un boulet explosif. Depuis la gueule du gros calibre, le projectile vola en direction du navire ennemi. On annonçait la couleur.

Nous serons cruelles et sans pitié...

~~ Page 1 ~~

D'après les testaments de la Reine des Masques, dit Hathor.
©odage by Hathor



_________________


Dernière édition par Hathor le Lun 11 Mar 2013 - 9:57, édité 9 fois
https://www.onepiece-requiem.net/t4364-la-reine-des-masques-en-attente-de-validationhttps://www.onepiece-requiem.net/t4495-les-loges-de-la-reine-des-
Ishii Môsh
Ishii Môsh
Gentlefish


Feuille de personnage
Dorikis: 6235
Popularité: 392
Intégrité: -325

Sam 19 Jan 2013 - 7:11

Ça tangue sacrément de tous les côtés et la voix grave du cachalot se fait noyer par le fracas des vagues et des boulets marines. La mer monte si haut qu'à certains moments, le monstre craint que son bateau ne se fasse avaler par l'écume des eaux. Sauf qu'il ne peut s'en préoccuper, il a confiance en son navigateur et il est de trop occupé à renvoyer les rafales de boulets venant se lover dans le plat de son épée.

A côté, torse nu malgré le vent et l'eau froide, Blake fait de son mieux pour transformer les boulets lui parvenant. Jackie et Chan répondent au tirs par d'autres. Adrienne écrase ses poings contre les boulets l'ayant cherché, Lucio et Gnuh continuent leur somme. C404 hurle que les Etrangers sont en état d'arrestation.

Bref, la vie est belle.

Dans toute cette agitation, Ishii tente de garder son calme mais les mots de Shishou comme quoi ils se rapprochent trop de Reverse ne font rien pour le rassurer. Il leur faudrait un Logue Pose. Ils sont perdus s'ils continuent à s'avancer vers la mer de tous les périls sans ça. Sauf qu'ils n'ont pas le choix. Les marines se font trop pressants. Les boulets trop destructeurs. Alors la grosse voix de l'Ishii vient fracasser les bruits et se faire une place au milieu de tout le fracas. Grave.

_Mes amis ! Nous allons sur Reverse ! Nous ne gagneront pas deux fois contre la marine, nous ne prendrons pas le risque. Grand Line nous tend le bras !

Cette voix qui se voulait rassurante n'a peut être pas fonctionné mais les mots ont parlé. Shishou acquiesce d'un air grave tandis que les pauvres yeux du gros Iwa viennent se perdre dans le vide.

_Dis, Shishou... On va voir l'île aux papillons ?

_Oui Iwa, on y va.

La grande voile se ramasse et enfin, le bateau se fait peu à peu embarquer par le puissant courant de Reverse.

A quelques distances, le bateau marine s’arrête et même les boulets se font moins pressants. Les marines abandonnent. Les Étrangers ont réussi leur fuite. Sauf qu'ils n'ont pas encore gagné, oh non, et qu'un nouvel ennemi fait déjà son apparition avec son lot de joyeuseté. Un gros lot. Un gros boulet si gros qu'Ishii n'en a jamais vu de tel. Alors il saute en l'air usant de tous ses muscles pour se propulser le plus haut qu'il puisse. En pleine extension, le monstre voit l'immense boulet filer vers sa gueule trop vite pour qu'il n'ait le temps de sortir sa lame. L'obus fonce déjà vers le visage du pauvre monstre qui n'a le temps que d'ouvrir la bouche, effleurant le projectile de ses grosses dents blanches. Le cachalot ferme les yeux voyant déjà la mort arriver mais le contact est trop faible et l'obus, dévié de sa course, part s'exploser dans les immenses rochers de Reverse tandis que le monstre s'écroule sur le pont.

Encore en vie.

Faisant mine de rien, sa grosse carcasse se relève et ses mains viennent défroisser son joli costume.

_Hmm mes amis ! Traverser Reverse sans adversaire n'aurait été que trop facile ! Montrons à ces pirates qu'on ne cherche pas les Etrangers ! Oh non ! Et que si on ose le faire, on accepte la sentence !

L'Ishii lève sa lame et la pointe vers le drapeau pirate ayant osé l'attaquer. Un nouveau cigare se sort de sa poche pour venir s'allumer aux lèvres du gros monstre. Sa moustache tremblante et soufflée par la tempête tenant à peine en place vient tremper ses poils dans les flammes du cigare s'allumant, mais Ishii n'en a que faire. Il pense déjà au sang qui coulera inutilement.

Ses deux yeux plats viennent tenter de discerner le pavillon et alors même qu'il réussit à apercevoir le crane des Ombres, il comprend que la bataille ne sera pas facile. Oh non. Les célèbres pirates ne créant que désolation, sang et anarchie sur leurs passages. Ceux là même viennent affronter les Etrangers. L'Ishii se dit que ce ne peut être qu'un signe. Un de ceux qui fera du Cachalot un monstre aimé des Hommes.

_Aujourd'hui, nous combattrons pour la liberté !!



Dernière édition par Ishii Môsh le Dim 20 Jan 2013 - 14:47, édité 1 fois
https://www.onepiece-requiem.net/t3356-ishii-moshhttps://www.onepiece-requiem.net/t3508-ishii-mosh
Rydd Steiner
Rydd Steiner
Le Tigre Rouge
Bounty National Agency

♦ Localisation : Karantane
♦ Équipage : B.N.A

Feuille de personnage
Dorikis: 6216
Popularité: +520
Intégrité: 115

Dim 20 Jan 2013 - 7:23

    Après sa fuite d’un bâtiment de la marine, Rydd se retrouvait une nouvelle fois en mauvaise posture. Ne disposant que d’un canot de sauvetage il se dirigeait inéluctablement vers Reverse Mountain. Les courants de la région étaient tels que l’absence de voile empêchait toute modification de trajectoire. C’est ainsi que la barque se rapprochait de plus en plus de Red Line et de son embouchure, Reverse Mountain. N’ayant qu’une seule destination le pagayeur avait stoppé son ouvrage et laissait reposer ses rames sur ses jambes. Il profitait de la situation pour regarder le paysage. Il avait une chaussure en main et écopait régulièrement à l’aide de celle-ci. En effet, de puissantes vagues amenaient régulièrement de l’eau qu’il ne fallait pas laisser s’accumuler.

    Alors que Rydd regardait l’horizon il constata que Reverse était en fait très proche, tellement qu’il pouvait entendre le bruit caractéristique des courants. Plus intéressant encore, il constata la présence de plusieurs navires. Deux vaisseaux s’étaient engagés. En y regardant de plus près on pouvait constater que, bien que battant pavillon noir à tête de mort, le navire pirate appartenait à la classe des navires de la marine. Des voleurs de navires sans doute et qui avaient fort à faire puisque la marine donnait du canon avec véhémence. L’échange était en défaveur des pirates mais ceux-ci s’engagèrent sur Reverse et ne furent pas pourchassés.

    Le courant s’intensifia énormément et la barque prit de la vitesse. Impossible de faire autre chose que de subir. Le problème est que le frêle esquif allait rencontrer dans sa course le navire de la marine. A cette vitesse c’était un peu comme lancer une tomate sur un mur. Bref le Tigre allait véritablement être rouge… Attrapant ses rames il commença à donner de vigoureux coups dans l’eau pour tenter de dériver quelque peu de sa trajectoire. Les mètres s’avalaient à une telle vitesse que la collision allait être imminente. Beaucoup de marines étaient maintenant sur le bastingage et faisaient les yeux ronds devant ce spectacle. Rydd parvint au prix d’un effort surhumain à longer la coque du navire.

    -«A QUOI TU JOUES BARJOT TU VAS TE TUER SUR REVERSE !» Lança bien un des membres de l’équipage.

    -«C’EST COMME CELA QUE L’ON PREND LA MER QUAND ON EST RYDD STEINER !»

    Et il s’éloigna du navire. Le canot de sauvetage se dirigeait maintenant vers Reverse Moutain, devant lui un mur d’eau. Impossible de se rater dans la négociation de l’entrée, un si petit navire passait aisément. Rydd s’allongea donc dans la barque et se cramponna du mieux qu’il put. Le passage sur reverse fut douloureux pour les bras du passager mais encore plus pour la barque qui fit entendre un craquement lourd et annonciateur de malheurs.

    Le ciel était bien visible de la position de Rydd, il était parvenu à se stabiliser dans le fond de la barque mais celle-ci continuait de craquer furieusement. Manifestement elle allait céder d’une seconde à l’autre. Devant lui Steiner voyait deux navires pirates. Mais ici aucun humain ne pouvait lui porter secours, les courants étaient bien trop forts. Il fallait se résoudre à l’évidence, c’était la fin.

    Il se remémora toute son épopée. Tout ce qu’il manquait et qu’il n’avait pas encore vécu. Mais il était heureux, il échappait maintenant à tout contrôle, celui de la marine, des chasseurs de primes, de Manfred Tigan. Bref il était libre et c’était en homme libre qu’il mourrait. Sous lui la barque commençait à montrer les derniers signes de vie.

    Rydd mit la main à la poche de son manteau de fourrure et en sortit une boite étanche. A l’intérieur plusieurs cigares et un briquet. Il en alluma un avec difficulté compte tenu du vent et de l'eau mais y parvint finalement; il le porta alors à sa bouche. Tirant quelques bouffées il afficha un léger sourire, songeant qu’au final sa vie ne fut pas si mal…

    -«Et bien nous y voilà.»

    La barque craqua en son centre et fut instantanément avalée par les flots. Rydd descendit presque aussi vite que son moyen de transport. Il tira une dernière fois sur son cigare et il disparu...
https://www.onepiece-requiem.net/t3468-rydd-steiner-terminehttps://www.onepiece-requiem.net/t3753-rydd-steiner
Monster
Monster
Dr.Octopus

♦ Équipage : Etrangers

Feuille de personnage
Dorikis: 2572
Popularité: -168
Intégrité: -84

Mar 22 Jan 2013 - 16:19

Sur le pont du Bel Espoir, Monster préparait l'équipement médical qui l’amènerait sans doute à sauver des vies dans les prochaines minutes, s'il ne passait pas lui-même l'arme à gauche. Ils étaient poursuivis depuis trop longtemps par la marine pour que la chance dure encore longtemps. Il se préparait aussi à bondir à l'eau pour sauver ses camarades qui passeraient par dessus bord si par malheur un boulet les atteignaient. En plus de ça, il fallait prendre en compte deux autres éléments : l'approche de Reverse et les courants de plus en plus fort, et l'apparition d'un autre équipage pirate qui se dirigeait vers eux. Décidément, on ne pouvait pas dire qu'ils jouaient avec la chance aujourd'hui.

Il ne pouvait cependant rien faire d'utile dans l'immédiat. Ses capacités étaient de soigner les humains, pas de renvoyer à tentacule nu des boulets de canons projetés à toute vitesse. Alors il attendait, et il observait. C'est ainsi qu'il fut le seul à remarquer la barque, et l'humain seul à son bord. Un homme qui se retrouvait là, en plein dans les courants et sans aucune maîtrise de son embarcation. Avec épouvante, il put la voir commencer à trembler, puis à se secouer violemment sous le choc des vagues de plus en plus puissantes, et enfin à carrément voler en éclat. Et il put voir, comble de l'horreur, l'humain s'enfoncer dans les abysses, à une centaine de mètres à peine du Bel Espoir.

Regardant autour de lui, il comprit vite que seul lui pouvait faire quelque chose. Les humains ne pourraient rien faire contre tant de courant, et il se refusait à demander de l'aide aux trois autres Hommes-Poissons. Alors sans hésiter une seconde de plus, il se précipita et se jeta dans les eaux troubles et tumultueuses. Il lui fallut plusieurs secondes avant de parvenir à trouver la bonne attitude à avoir pour lutter contre les courants chaotiques. Il était secoué en tout sens, mais il parvint à garder une trajectoire à peu près droite et se lança à grand battement de tentacules dans la direction qui lui semblait être la bonne. Malheureusement, il ne parvint pas à trouver tout de suite l'humain, et cela faisait déjà plus d'une minute qu'il avait sombré.

Son corps avait probablement été transporté par le courant. Prenant quelques secondes nécessaires, Monster s'immobilisa complètement afin de ressentir la direction que prenait le flux d'eau. Il sentit tout son être se déporter vers l'Ouest, et supposa que s'il en était ainsi pour lui, ça avait dû aussi être le cas pour l'inconnu. Alors il se précipita à nouveau dans cette direction.

Plusieurs secondes interminables passèrent encore, avant qu'il aperçoive enfin du mouvement dans ses eaux tourmentées. Mais, comble de l'horreur, il ne s'agissait pas uniquement de l'homme. Il était là, bien sûr, les yeux clos laissant penser à un évanouissement. Mais en sa compagnie se tenaient deux soleils de mer. Créatures redoutables des océans que tout le monde connaît, ces étoiles de mer géantes de plus de trois mètres et dotés d'une véritable conscience et de mouvements maîtrisés étaient en train de se disputer le corps du pauvre homme qui se noyait. Leur bouches circulaires situées au centre de leur corps, et munis d'une double rangée de crocs acérées, s'approchaient de plus en plus de leur victime.

Alors qu'il s'approchait, Monster savait qu'il avait déjà été détecté par ses créatures certes aveugles, mais néanmoins dotées d'un odorat hors du commun. De ce fait il n'essaya pas de compter sur l'effet de surprise. Il tenta néanmoins son coup en espérant que les soleils de mer étaient trop focalisés sur leur dîner pour considérer l'Homme-Pieuvre comme une menace. Il fonça, tenta de passer entre les deux créatures pour se saisir de la jambe du noyé.

Mais au dernier moment, une des deux créatures se retourna soudainement et lui barra le chemin. Monster n'eut pas le temps de freiner, et avant qu'il ne put modifier sa trajectoire il se retrouva contre l'animal qui avait immédiatement refermé ses cinq branches autour de lui pour le piéger. Déjà il sentait les crocs lui déchirer sa tunique et entailler son torse.

Mais Monster avait vécut des dizaines d'années seul dans les fonds marins, à survivre contre tous les différents monstres existant dans les abysses. Il avait une connaissance des combats aquatiques que peu égalaient, et n'était pas du genre à abandonner si facilement. Alors il étendit les tentacules qui étaient restés libre de l'étreinte de la créature et les rabattit à son tour autour des cinq appendices de son adversaire. Le combat de deux monstres des abysses, complètement collés l'un à l'autre. Seul celui qui arriverait à venir à bout de l'autre dans cette position pourrait gagner. Car le premier qui tenterait de s'échapper serait immédiatement mis à mort.

Le soleil de mer faisait l'effort pour rapprocher encore un peu plus sa mâchoire, Monster faisait l'effort pour la garder à quelques centimètres de son torse. Mais peu de créatures marines de sa taille pouvait lutter contre la puissance des tentacules de l'Homme-Pieuvre. Et alors que son adversaire poussait un cri strident de rage, Monster poussait un cri rauque accompagné de l'effort qu'il employait à serrer de toutes ses forces les membres du soleil de mer.

Un cri qui se termina en hurlement lorsqu'il sentit l'épiderme de son adversaire commencer à craquer puis à se disloquer. Encouragé par cette annonce du succès éminent, il serra encore plus fort. Et enfin la résistance du corps de la créature atteignit ses limites et les cinq bras furent sectionnés purement et simplement, libérant le corps de Monster.

Pas le temps d'attendre plus longtemps la mort du soleil de mer qui ne manquerait pas de survenir dans les prochaines minutes. Accompagnés du cri encore plus strident de la créature exposé à la douleur, Monster se précipita à nouveau en avant pour sauver l'humain qui était sous l'eau depuis plus de trois minutes maintenant. Fort heureusement, durant son court duel, le courant avait continué de le porter à la même vitesse et dans la même direction que l'humain, il l'avait donc toujours garder en ligne de mire. Mais le second soleil de mer était tout proche de lui maintenant. Alors il fonça, usant de toutes les capacités qu'il lui restait après son combat.

Il ne fit cependant pas la même erreur qu'auparavant et anticipa le retournement de la créature. Au dernier moment il fit un écart sur la droite tout en conservant sa vitesse pour contourner le monstre qui lui barrait la route. Ainsi il parvint enfin à enrouler un tentacule autour de la jambe de l'humain et à prendre la fuite. Il savait que le monstre ne le rattraperait pas, du fait de sa lenteur extrême. Il remonta alors le plus rapidement possible à la surface. La chance était de son côté. Les courants les avaient poussés en direction de Reverse, direction que prenait aussi le Bel Espoir. Ainsi, il put remonter à bord sans trop d'efforts supplémentaires, bien qu'il dût escalader la coque mouillée du navire grâce aux ventouses sur ses tentacules.

Il allongea alors le corps de l'homme sur le pont et s'attela à lui faire recracher la quantité astronomique d'eau qu'il avait avaler, afin qu'il recouvre enfin sa respiration. Il ressentit une joie sans nom lorsque l'humain, après plusieurs secondes insoutenables, toussa enfin tout l'océan logé dans ses poumons. Il était tellement heureux qu'il ne remarquait même plus les boulets de canon qui soufflaient autour de lui.


Dernière édition par Monster le Mer 23 Jan 2013 - 13:23, édité 1 fois
https://www.onepiece-requiem.net/t4261-doc-monster
Rydd Steiner
Rydd Steiner
Le Tigre Rouge
Bounty National Agency

♦ Localisation : Karantane
♦ Équipage : B.N.A

Feuille de personnage
Dorikis: 6216
Popularité: +520
Intégrité: 115

Mar 29 Jan 2013 - 18:05

    Sombre, froid, nébuleuse ; la mort semblait revêtir un manteau bien particulier pour Rydd. Il dérivait avec force au sein des courants de Reverse Mountain. Son corps semblait se mouvoir d’une horrible façon, ses membres semblaient désarticulés. Nul doute, une main invisible s’amusait à jouer la dernière pièce du tigre rouge. C’était une pièce dramatique, sans nul doute, la mort en était l’issue. Et quelle mort ? Emplie de solitude, d’anonymat et de pitié ; tous ce que n’avait jamais voulu Rydd en somme. Lui qui voulait mourir en grand, être pleuré, être respecté, il quittait se monde d’une façon bien singulière.

    Déjà il sentait qu’on entourait son corps, c’était une sensation très lointaine. Probablement la mort elle même venait-elle réclamer son dû. Puis soudain sa conscience s’effaça pour laisser place au néant. Une profonde obscurité et une inconscience totale. Pendant un laps de temps court, il était mort. Soudain il commença pourtant à refaire surface. Il regagnait le monde des vivants, cela semblait être comme tenter de se relever après avoir perdu l’usage de ces jambes. Puis il la lumière inonda son visage et il expectora de l’eau en grande quantité. Il fallut quelques minutes pour se réhabituer aux différentes sensations. Ses sens semblaient se réactiver doucement. Ses oreilles bourdonnaient mais finirent par reprendre du service, de même sa vue redevint précise.

    Il jeta alors un œil fébrile aux alentours. Il était sur un navire, près de lui un homme poisson le tenait encore fermement. Bien plus que le bruit de Reverse Mountain, on entendait le chaos si connu de Rydd. Il y avait là des sonorités de guerre qu’il ne connaissait que trop. Que ne fallait il pas finalement qu’il réchappe à Reverse Mountain pour finir par devoir directement se battre une nouvelle fois pour sa vie. Car en effet, la situation semblait plus que cocasse. Deux navires pirates s’affrontaient sur l’une des zones maritimes les plus dangereuses du monde. On s’affrontait déjà en tous sens mais qui était ami ou ennemi ici ? Y avait il seulement des amis sur l’un de ces navires. Car hormis l’homme poisson, probable sauveur de Rydd, il n’y avait quiconque de connu sur ces navires.

    La situation semblait des plus complexes et le chasseur de primes à la retraite balbutia quelques paroles à destination de son sauveur.

    -«Me-merci. Vous pouvez me dire ce qui se passe sur ce navire ?»

https://www.onepiece-requiem.net/t3468-rydd-steiner-terminehttps://www.onepiece-requiem.net/t3753-rydd-steiner
Nakajima D. Aoi
Nakajima D. Aoi
La Reine Rouge

♦ Localisation : Les Précieuses, Grand Line.
♦ Équipage : Les Ombres du Chaos.

Feuille de personnage
Dorikis: 8115
Popularité: -1070
Intégrité: -828

Mar 29 Jan 2013 - 18:06



Il y a du courant, des récifs et du sang



Combat acharné sur Reverse Mountain en 1624


Sur l'Inferno




Notre pavillon flottait fièrement dans le vent qui devenait de plus en plus fort. Les Ombres du Chaos étaient tous à leur poste, tous excités à l'idée de faire couler du sang, tous prêts à en découdre avec ce nouveau équipage pirates! Mes nakamas brandissaient leurs armes, le tout accompagné par des cris de sauvages. Les canonniers étaient impatients. Les courants qui aspiraient les vaisseaux vers le haut, déstabilisait dangereusement nos bâtiments. Même si les récifs étaient évités, ça promettait de violentes secousses et des dégâts impardonnables. Oui, la rencontre allait être fatale!!

Évaluant le premier tire, le boulet fut dévié de sa trajectoire lorsqu'il atteignit la hauteur du navire adverse, explosant alors sur les parois de Red Line dans un boucan infernal. J'ignorais quel insolent avait-il pu oser gaspiller une munition pareille, mais grâce à son acte de bravoure, je sus tout de suite qu'on avait affaire à des durs à cuire. Je descendis sur le pont inférieur, laissant Natacha tenir la barre. Je repris les ordres.


    Ne sous-estimez pas ces forbans, la bataille va faire rage. Vous devez être à deux cents pour cent de vos capacités. Canonniers, oubliez vos canons et parez à l'abordage! Que l'Inferno s'approche de leur épave, on va leur rentrer dedans, ahahahah. Vire à tribord quand on sera à leur niveau, Natacha!


Je m'adressais ensuite à mon fils qui était descendu du mât.


    Va dans notre cabine avec ta sœur et protège-là. Rose va vous rejoindre. Personne ne doit entrer.


On s'approchait de plus en plus, maintenant. Arrivée à l'embouchure, nos bateaux étaient presque au même niveau. Ma navigatrice tentait de garder du mieux qu'elle puisse pour que l'Inferno reste parallèle et permettre l'équipage d'aborder sans problème. Seulement, ce n'était pas facile de se redresser, Noun gardait toujours sa position de biais. D'un coup, l'impact infligea des dommages à l'avant. La violente secousse fit perdre l'équilibre pour certain. Bien qu'on n'ait pas de rostre, on pénétra maladroitement à la manière d'éperonner leur bateau. Les courants avaient rendu la manœuvre instable. Je n'avais pas souhaité cela, car on fit plus de débris de notre côté que chez eux. En effet, notre mât de beaupré se brisa net sous le choc et resta coincé au bastingage ennemi, faisant tomber des débris dans l'eau agitée. Diable, on était accroché! Le premier canon tribord fut également projeté. En fait tout l'avant était abîmé, même dans la cale inférieure... Heureusement que le poids du monstrueux Harmaguédon avait permis de rester à son point d'ancrage. On pouvait encore s'en servir, tout comme les quatre canons tribord restants, d'ailleurs.

Un canon contre cinq, c'était ridicule. Ils n'avaient qu'un canon face à nous. J'ordonnais d'envoyer une slave. Dans la foulée, je pris un cordage et je m'élançais ensuite sur le rafiot. Un groupe resta à bord, car c'était inutile d'être nombreux pour eux.

~~ Page 2 ~~

Pour suivre les aventures d'Hathor, de Kusanagi, de Blake qui sont sur le Bel Espoir, cliquez ici.
Pour suivre les aventures de Natacha, de Muchcaho qui sont sur l'Inferno, cliquez .
D'après les testaments de la Reine des Masques, dit Hathor.
©odage by Hathor



_________________
https://www.onepiece-requiem.net/t4364-la-reine-des-masques-en-attente-de-validationhttps://www.onepiece-requiem.net/t4495-les-loges-de-la-reine-des-
Contenu sponsorisé



Page 1 sur 1