AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  

Le Deal du moment : -45%
Chaussures Nike Court Royale à 30€ ...
Voir le deal
30 €

Quand un imprévu en amène des autres... [One Shot 1624]

Rydd Steiner
Rydd Steiner
Le Tigre Rouge
Bounty National Agency

♦ Localisation : Karantane
♦ Équipage : B.N.A

Feuille de personnage
Dorikis: 6216
Popularité: +520
Intégrité: 115

Sam 19 Jan 2013 - 19:49

    Suite de Piège en haute mer

    Rydd était emporté par le courant suite à une formidable attaque d’un Mandrin dont il n’était pas prêt d’oublier les traits. L’eau était glacée mais surtout les courants étaient formidables de telle sorte que les vagues bringuebalaient notre héros en tous sens. Il surnageait, tenter de conserver la tête hors de l’eau, la situation était plus que catastrophique. Que fallait-il le plus craindre en ce moment ? Le froid ? La fatigue ? D’éventuels monstres marins ? Car oui des monstres marins il y en avait nécessairement dans cette zone. Rydd se reprit à penser à ces requins chatouilleurs qu’il avait déjà rencontré auparavant. La perspective de retomber sur ces lascars le faisait frémir. Mais il dérivait toujours et ses pensées funestes étaient rapidement chassées par la nécessité de survivre. Ses bras commençaient à perdre de la vigueur, sa respiration devenait haletante et ses jambes avaient de plus en plus la lourdeur du plomb.

    C’est alors qu’entre deux vagues il aperçu non loin de lui, un navire ! Quelle vision incroyable que celle d’un navire fendant les flots. Rydd se prit à rêver, peut-être la mer l’avait elle finalement ramenée vers Mandrin ! Son corps se mit alors en mouvement et il commença à nager avec force vers le bâtiment qui représentait son unique chance de survie. Il était encore trop loin pour discerner quel pavillon il battait, mais au fond la chose importait peu. S’eut été le glacier trempé de Vladimir Toreshky qu’il aurait nagé avec autant d’empressement ; quitte à mourir autant que ce soit en rencontrant un des empereurs du nouveau monde songea-t-il. Fort heureusement ce n’était pas le navire de ce redoutable pirate encore que ce n’était pas totalement un vaisseau amical…

    Quand un imprévu en amène des autres... [One Shot 1624] 208430navire

    Non loin de Rydd se dressait fièrement un trois mâts de la marine flanqué de huit bouches de feu (à ce qu’il pouvait voir de sa position). C’était un navire redoutable au sein des blues qui accueillait souvent un contingent plus que respectable de marines. Steiner était donc quelque peu partagé, être repêché par la marine n’impliquait pas grand chose de bon compte tenu de sa nouvelle situation de fugitif. Mais il n’existait pas réellement de choix et il continua donc d’avancer vers son salut.

    Sur le pont on le discerna assez rapidement et la manœuvre de repêchage commença. L’équipage comprenant que l’individu allait venir à eux, s’empressa de s’équiper de cordes rattachées à des bouées pour le remonter au plus vite. Malgré le tumulte des vagues Rydd percevait les hurlements provenant du bateau et il en était plus que satisfait. Il parvint enfin au niveau de la ligne de vie et on lui lança bien vite une bouée à laquelle il s’accrocha. Dès lors on le hissa lentement mais surement vers le pont. Il était sauvé, enfin uniquement de la mer…
https://www.onepiece-requiem.net/t3468-rydd-steiner-terminehttps://www.onepiece-requiem.net/t3753-rydd-steiner
Rydd Steiner
Rydd Steiner
Le Tigre Rouge
Bounty National Agency

♦ Localisation : Karantane
♦ Équipage : B.N.A

Feuille de personnage
Dorikis: 6216
Popularité: +520
Intégrité: 115

Sam 19 Jan 2013 - 19:53

    Arrivé sur le pont, que Rydd trempa allègrement, il fit face à une bonne dizaine de soldats tous en uniforme et portant le fusil à l’épaule. Il expectora l’écume qui l’encombrait avant de relever la tête. Sur le pont régnait une atmosphère martiale à faire pâlir d’envie les meilleurs instructeurs de la marine. Tous avaient la mine renfrognée et ne semblaient pas particulièrement heureux d’avoir secouru un naufragé. Déjà l’un des marines commençait à s’affairer à une tâche qui ne présageait rien de bon pour Rydd. En effet il commençait à analyser une liste de primes dont, indubitablement, allait ressortir la tête de l’ancien chasseur de têtes. Pendant ce moment d’attente il y avait de la place pour analyser l’endroit et c’est ce que fit l’expérimenté invité. Devant ces yeux se dressait un navire somme toute banal mais impeccable. Les hommes attendaient quelque chose ou quelqu’un. La majorité de l’équipage semblait toujours sur le qui-vive, armes à portée. Habituellement lorsque l’on navigue on ne s’encombre pas de ses armes, trop handicapantes pour des manœuvres.

    Ce qui frappa également Rydd c’était le profond silence qui persistait malgré la situation assez inattendue. La tension était à son comble au sein de ce navire et cela ne présageait rien de bon. Mais cet immobilisme permettait également de voir les défauts dans la cuirasse du monstre, les marines ne semblaient pas tous très expérimentés, on sentait l’équipage « neuf » des Blues. On voyait ainsi quelques hommes rester plutôt à l’écart et qui se tenait fébrilement la main sur le pommeau de leur épée pour éviter de montrer leurs tremblements. D’autres encore se donnait bonne contenance en analysant avec ferveur les voilures ou les cordages. Fort heureusement quelques sous officiers sembler connaître leurs affaires, rassurer certains, vérifier les armes d’autres et affichaient des mines plus que sereines. Mais l’on était tout de même dans un branle bas de combat que n’affectionnait guère notre cher Steiner. Enfin le travail de recensement d’informations s’arrêta net lorsque le marine en charge des primes affecta de montrer la réussite de ses recherches d’un hoquet victorieux.

    -«Il est là ce bonhomme ! Rydd Steiner ! 20.000.000 de Berry !»
    Et il montra la prime en tous sens comme pour vérifier qu’il ne faisait pas d’erreur.

    Quand un imprévu en amène des autres... [One Shot 1624] 266302wantedcopiecopie

    Effectivement la tignasse blonde, la cicatrice à l’œil, difficile de nier… La photo prise ne rendait pas réellement service à son image jugea néanmoins Rydd qui n’avait pas encore vu cette fameuse prime. Il tenta tout de même un léger bluff.

    -«Oui enfin non… Je vois ce que vous voulez dire. Mais en fait, j’ai un jumeau et vous n’allez pas me croire mais il se trouve qu’il a une cicatrice exactement au même endroit. Une farce de la nature sans doute. »

    De nulle part apparu alors un homme avec une aura légèrement différente des autres. Il semblait plus assuré, plus fort aussi. Il portait pourtant un uniforme lambda comme tous les autres mais sa présence figea davantage les hommes. Il y avait de l’officier dans l’air songea Rydd. Et en effet il s’agissait de Jack Carpenter le « capitaine » de ce navire, c’était un nouvel officier fraichement sorti de l’académie militaire et qui était déjà avide de succès mais pas très expérimenté. Il avait prit la mer au plus vite et avait mit le cap droit vers Reverse Mountain pour tenter d’attraper les pirates partant vers Grand Line.
https://www.onepiece-requiem.net/t3468-rydd-steiner-terminehttps://www.onepiece-requiem.net/t3753-rydd-steiner
Rydd Steiner
Rydd Steiner
Le Tigre Rouge
Bounty National Agency

♦ Localisation : Karantane
♦ Équipage : B.N.A

Feuille de personnage
Dorikis: 6216
Popularité: +520
Intégrité: 115

Sam 19 Jan 2013 - 19:56

    -«Rydd Steiner, le tigre rouge de Saint Urea. La terreur des criminels de South Blue. Te voilà bien loin de ta zone de travail. Cela a probablement un rapport avec tes frasques au QG de South Blue…» Il afficha un sourire malsain «Moi qui était parti attraper un gros poisson, voilà que je tombe sur une baleine alors que je m’apprêtais à chasser un petit requin. Arrêtez moi cet homme ! »

    Et il se retira derrière ces hommes qui hésitèrent un instant avant de se ruer sur leur cible. Il est a noté que pendant ce temps un autre homme avait suivi la scène depuis la vigie, c’était le second du capitaine, un spécialiste du combat au yoyo surnommé amoureusement Sergent « Yoyo ». Un fainéant de première qui c’était bien vite rendormi après avoir entendu les premiers ordres de son supérieur hiérarchique. Il y avait suffisamment d’hommes pour en arrêter un seul jugea-t-il…

    Ce sont donc une dizaine d’individus qui arrivèrent rapidement à hauteur de Rydd, lequel n’était pas du tout mais alors vraiment pas d’humeur à se laisser arrêter. Le premier soldat arriva avec un fusil, un novice qui a la main frêle et l’œil lent. Il n’eut pas le temps de dire «sapristi » que son arme à feu lui échappa des mains. Il obtint en retour un formidable coup de crosse dans le menton qui l’envoya valser sur plusieurs mètres. Ne voulant pas gâcher l’effet de surprise le désormais « pirate » distribua les coups de crosse méthodiquement.

    -«Vous n’êtes que des bleus bande d’imbéciles. Vous pensez vraiment me battre !? Ramassis de lopettes ! Approchez !»

    Et ainsi la crosse du fusil entrait en contact avec un plexus, un genou, une épaule. Le petit contingent qui s’était empressé d’exécuter les ordres du capitaine fut terrassé. Quelques autres, enhardis par la vue du combat, s’élancèrent aussi vers Rydd. Le combat fut expéditif et le dernier des marines fut même gratifié d’un coup vertical en plein sur le crâne qui arrache des cris de compassion au sein de l’équipage. A partir de ce moment, le marine lambda marque une certaine réticence à faire ne serait ce qu’un pas. La perspective peu charmante de se voir ouvrir le crâne par une crosse de fusil en avait calmé une majorité.

    Alors certains officiers ordonnèrent aux hommes de mettre en joue. Une idée qui n’avait pas germé de suite dans l’esprit de tous puisque le repêché ne devait, en tout logique, pas opposer de résistance.

    Si l’ordre avait le mérite d’être le meilleur pour stopper le seul ennemi sur le navire, le capitaine en avait décidé autrement. Il leva la main et s’avança d’un air déterminé. Il voulait mettre fin à cette pagaille par lui même, mais surtout montrer à ces hommes quel digne leader il était.

    Carpenter était un jeune officier désireux d’enflammer très vite la hiérarchie. Il se voyait déjà amiral alors qu’il n’était que lieutenant. Face à lui Rydd était un homme bâti pour partir sur Grand Line et qui ne craignait plus grand monde sur ce côté de la mer. Mais il était quelque peu épuisé par sa nage effrénée et accusait donc un peu le coup. Les forces étaient donc assez équilibrées, mais cela le lieutenant n’en avait même pas prit conscience.
https://www.onepiece-requiem.net/t3468-rydd-steiner-terminehttps://www.onepiece-requiem.net/t3753-rydd-steiner
Rydd Steiner
Rydd Steiner
Le Tigre Rouge
Bounty National Agency

♦ Localisation : Karantane
♦ Équipage : B.N.A

Feuille de personnage
Dorikis: 6216
Popularité: +520
Intégrité: 115

Sam 19 Jan 2013 - 20:02

    Carpenter était un pur produit de la marine et aucunement un prodige. Il était donc un élément qui avait maitrisé la majorité des techniques de bases mais pas davantage. Il représentait un combattant de classe moyenne qui sur les Blues pouvait être assez efficace mais qui ne pouvait pas réellement espérer accéder aux strates supérieures de la marine sans une once d’expérience. Au final de l’expérience il allait en avoir. Il s’attaqua donc à Rydd à mains nues et avec la présence d’esprit de ne pas se ruer complétement dans l’affrontement. Il conservait une garde solide et une distance respectable pour pouvoir à loisir attaquer ou se défendre. Steiner afficha un large sourire, c’était le style de combat classique de la marine. Un style jugé par celui-ci comme efficace mais sans véritable panache mais aussi sans véritable férocité.

    Steiner commença donc sa part du duel en balançant un coup de pied formidable qui fut paré avec autant de brio. Mais déjà l’ancienne star de Saint Urea avait réduit la distance le séparant de son adversaire et ce fut un coup de coude fulgurant qui fonça vers la tête du jeune lieutenant. Celui-ci bloqua mais chuta tout de même sur le pont sous la puissance de l’attaque, il se releva rapidement tout en étant impressionné par la précision de l’enchainement qu’il venait de parer tant bien que mal.

    -«Tu n’es pas mauvais, bonne défense, bonne rapidité. Mais tout ça est encore trop académique.»

    Furieux d’être ainsi malmené par un criminel, Carpenter se replaça en position de défense. Mais il ne vit pas arriver Rydd qui se jeta sur lui tête en avant. Les deux hommes quittèrent le pont et volèrent sur plusieurs mètres. Le capitaine essuya un second coup juste après avoir retrouvé le contact rassurant du navire, le pied de son adversaire lui rentra dans le ventre et l’expulsa directement vers le premier mât du navire. Sous la violence du choc il ne termina sa course qu’en brisant le solide tronc de bois qui commença à s’incliner vers la mer. L’équipage décontenancé ne savait trop que faire devant cela. Les sous officiers hurlèrent de prendre garde au foc mais c’était déjà trop tard, il fut emporté avec le mât…

    Carpenter était sonné mais surtout extrêmement furieux, il se releva avec rapidité et chercha du regard Rydd qui n’avait pas bougé depuis sa dernière attaque. Probablement mû par une soudaine envie de vengeance il se déplaça avec une rapidité bien supérieure à ce qu’il avait montré jusqu’alors. Il frappa dur, il frappa fort mais surtout il frappa précisément. L’avalanche de coups était telle qu’aucune riposte n’était envisageable. Il fallait juste encaisser la fureur et la honte de ce jeune lieutenant plein de fougue. Il ne voulait pas s’arrêter de frapper, de cogner, de déchirer. Mais un poing arriva tout de même jusqu'à lui, celui d’un Rydd particulièrement mécontent. Les deux hommes s’écartèrent alors de quelques pas et marquèrent un silence. Puis ce fut de nouveau la mêlée, ils finirent à plat ventre sur le pont, gesticulant, mordant, frappant. Puis se relevèrent encore une fois et se bousculèrent tous deux sur une bonne partie du pont projetant par la même occasion de nombreux marines pas assez précautionneux vis à vis du positionnement. Certains finirent même par dessus bord devant des échanges si violents.

    Finalement le sergent Yoyo releva la tête et constata de sa vigie la disparition d’un des mâts. Il regarda en bas et constata avec effroi l’équipage sans dessus-dessous et son capitaine en plein combat. Il décida donc de descendre rapidement pour lui prêter main forte. En second avisé il jugea inopportun d’effectuer une attaque directe, il attendit donc le bon moment. Son yoyo tournoyait en tous sens en prenant de plus en plus de vitesse tandis qu’il patientait. Puis, après quelques minutes d’attentes minutieuses, il trouva une ouverture. Rydd avait le dos tourné vis à vis de lui, le moment idéal pour frapper. Carpenter vit rapidement son second et attrapa les bras de Steiner afin de s’assurer de la réussite de son second. Celui-ci profita de l’aide de son capitaine pour envoyer violement son arme-jouet sur l’une des oreilles de Rydd. Le choc fut brutal et les yeux de l’ex chasseur de primes s’assombrirent. Il parvint tout de même à parler malgré la violence du coup.

    -« Aie… » Et il s’effondra.

    Carpenter souffla, il transpirait abondamment et présentait de nombreuses blessures sur le visage. Le Sergent Yoyo constata également que son capitaine était pris de tremblements qu’il tentait de réprimer.


    -«Finalement vous l’avez attrapé lieutenant.»


    -«Ce type est d’un autre niveau que moi. Il était surement épuisé pourtant je n’ai pas réussi à le battre sans ton intervention. Qui sait depuis combien de temps il nageait ici alors que les courants sont si violents…»

    -«Le problème c’est que le navire est sérieusement touché, avec un mât en moins la navigation va être plus complexe par ici. On s’est placé là parce qu’il y a beaucoup de passages de pirates. Mais vu l’état actuel de notre navire et l’état de stress de l’équipage, une attaque sur nous ne serait pas des plus appréciable…»

    -«On ne quitte pas le poste. Qu’allons nous pouvoir dire si je repars au QG avec un navire en si piteux état ? Qui expliquera que ce navire a été endommagé par un seul individu, que l’on a repêché de surcroit!?!»

    -«Comme vous voudrez lieutenant…»


    Pendant ce temps l’équipage était en train de libérer le navire de son mât brisé qui était encore accroché par les gréements. Une autre partie des marines s’affairaient à lancer des bouées de sauvetage et des grappins pour remonter à bord les malheureux qui avaient été passé par dessus bord durant le combat. Enfin, Rydd avait été emmené dans les cales. Comme il était encore dans les limbes on ne l’avait pas attaché et il fut placé dans une geôle attenante à la coque. Difficile de jauger combien de temps passa avant que Steiner refasse surface. La nage, le combat contre Carpenter, tout avait fait qu’il était dans un état d’extrême fatigue. Il dormit donc un bon moment afin de se réveiller. Peu à peu il revint à lui, il constata alors qu’il était dans une cellule constituée de solides barreaux reliés directement à la coque. Difficile de briser celle-ci sans repartir directement en mer, car il y avait fort à parier que cette cellule était à fond de cale et donc sous le niveau de l’eau.
https://www.onepiece-requiem.net/t3468-rydd-steiner-terminehttps://www.onepiece-requiem.net/t3753-rydd-steiner
Rydd Steiner
Rydd Steiner
Le Tigre Rouge
Bounty National Agency

♦ Localisation : Karantane
♦ Équipage : B.N.A

Feuille de personnage
Dorikis: 6216
Popularité: +520
Intégrité: 115

Sam 19 Jan 2013 - 20:09

    Non loin de lui, deux marines, les geôliers, discutaient de choses et d’autres. Au premier abord les platitudes échangées entre deux marines de corvées dans les cales n’intéressent pas les détenus. Pourtant cette fois il en était tout autrement, le mot « berry » revenait régulièrement dans la conversation, trop souvent pour que ce soit hasard et pour que Rydd ne s’en aperçoive pas. Il tendit donc l’oreille avec intérêt tout en se massant l’oreille toujours douloureuse.

    -«Carpenter c’est quand même pas un drôle. Il n’hésite pas dans ses actions ! On va vite se faire un nom sur cette blue tu vas voir.»

    -«D’accord il prend beaucoup de décisions, mais quand même partir si vite en mer juste après la constitution de notre équipage… Et direct vers Reverse là où les pirates les plus dangereux se rejoignent.»

    -«C’est vrai que le fou furieux d’hier a foutu un sacré bocson. Mais on pourra réparer ça sous peu.»

    -«Forcément qu’on va pouvoir réparer ! T’as vu la somme faramineuse que le lieutenant a prit !? Je te le redis, trop de Berry comme ça, c’est pas bon, mauvais présage.»

    -«Quoi mauvais présage ? Tu dérapes, il a prit énormément d’argent du QG avec lui pour rester longtemps en mer c’est tout.»


    -«Moi je dis plutôt qu’il repart pas de suite avec un mec qui pèse vingt millions parce qu’il a prit trop de berry en douce. S’il revient maintenant il va juste se faire démolir par les gradés.»


    -«Possible… Il pouvait pas faire comme tous les officiers normaux et prendre ce qu’on lui donne…»

    -«Tu m’étonnes… Et maintenant il est obligé de dormir dans sa cabine avec la caisse sous les fesses, je te jure…»

    -«Ouais… Sale histoire. »


    -«Pas si sale histoire que ça cette affaire… Héhéhé» Nota doucement Rydd de derrière ces barreaux. «Enfin d’ici ce fameux magot…» Il s’affaissa sur sa paillasse en songeant à sa situation précaire. Il pensa également à quel point il était particulier pour lui de passer si vite au vol alors qu’il avait poursuivi pendant des années les mêmes qui commettaient ces exactions. Mais c’était pour lui un instinct de survie et c’était de loin son instinct le plus développé. Alors qu’il s’apprêtait à se recoucher, faute de mieux à faire, il fut interrompu dans son action par un tintement furieux de cloche. Le tout fut suivi d’un monumental chahut émanant des étages supérieurs du navire.

    Après quelques secondes d’attentes un marine descendit finalement jusqu’à la cale où se situait les geôles. Il parlait précipitamment et d’une voix inquiète.

    -«Tous sur le pont ! Un bateau pi-pi-pirate ! Il vient vers nous, il va nous engager !»

    Et aussitôt il remonta avec les autres marines sur ses talons. Rydd resta donc dans la geôle, circonspect. Après deux secondes d’immobilisme il se mit à hurler également.

    -«HEY VOUS ETES PAS SERIEUX ! OUVREZ MOI JE VAIS VOUS AIDER ! OUVREZ LAAAAAAAA !»


    Ses cris se perdirent au sein du tumulte. Personne ne vint et il resta donc dans cette semi-obscurité. Il attendait donc… On entendait les hommes s’affairer, les canonniers avaient prit place au dessus et les barils roulaient avec fracas. Cette analyse fut corroborée par les premiers tirs qui sonnèrent comme des coups de tonnerre. Des détonations plus lointaines émergèrent du tohu-bohu et de massifs « plouf » accompagnés de tremblement permirent de déterminer avec certitude que les pirates également étaient passés à l’action. Les tirs devenaient plus précis à mesure que le temps avançait.

    -«Avec un mât en moins pour manœuvrer… Ils vont vite se faire fixer par les canonniers adverses…»


    Critique situation pour la marine qui avait perdu les atouts d’un trois mâts, sa vitesse et sa mobilité. Il y allait avoir de l’action indiscutablement. Mais l’action, Rydd aussi allait la connaître. Alors qu’il écoutait avec attention le déroulement du combat, il entendit un sifflement sourd qui s’intensifiait inexorablement. Ecarquillant les yeux il sauta à plat ventre sur la paille de sa cage. Quelques secondes après un boulet venait traverser la coque et percuter violemment les barreaux. L’eau s’engouffra aussitôt dans le navire.

    -«ENCORE DE L’EAU !»

    Rydd cracha avec fureur et passa à travers sa cellule dorénavant éventrée. La ligne de flottaison du navire allait en prendre un coup mais il y avait possibilité pour celui-ci de rester à flot si les compartiments maintenant l’équilibre de la voie d’eau. Enfin ce n’était que des supputations pour Rydd et il préféra remonter directement vers le pont pour tenter de trouver une solution.

    Il était difficile de remonter vers le pont, les échelles étaient longues et le navire tremblait beaucoup. Il arriva finalement aux niveaux des canons mais personne ne faisait attention à lui, tous les marines étaient affairés à recharger et à tirer contre le bateau pirate. Inutile de s’attarder et il continua donc son ascension pour finalement atteindre le pont supérieur. Il y avait énormément de marines qui géraient tant bien que mal la voilure, d’autres donnaient des instructions et certains commençaient déjà à tirer sur le navire ennemi qui se rapprochait inexorablement. Rydd constata la présence de quelques canots de sauvetage non loin. Il n’était pas encore temps de partir, ce qu’il fallait trouver, c’était la cabine du capitaine. C’était toujours la même sur ses navires standards et ce ne fut donc pas une tâche difficile que celle de s’y introduire. Il fallut composer pour ne pas se faire remarquer mais l’approche rapide du navire pirate captivait la quasi-totalité de l’équipage. Steiner poussa donc violemment la porte de la cabine du capitaine et referma celle-ci aussitôt derrière lui.
https://www.onepiece-requiem.net/t3468-rydd-steiner-terminehttps://www.onepiece-requiem.net/t3753-rydd-steiner
Rydd Steiner
Rydd Steiner
Le Tigre Rouge
Bounty National Agency

♦ Localisation : Karantane
♦ Équipage : B.N.A

Feuille de personnage
Dorikis: 6216
Popularité: +520
Intégrité: 115

Sam 19 Jan 2013 - 20:12

    A l’intérieur, personne. C’était une pièce large et élégamment décorée. Un lit sur le coté, une large table où des cartes s’amoncelaient au centre et derrière une étagère sculptée qui accueillaient de nombreux ouvrages de base de la marine. Mais pas la moindre trace d’un coffre ou d’un sac de berry. Rydd tourna et retourna l’endroit avant de se frapper le visage. Il avait oublié une partie de la conversation des geôliers « il dormait dessus ». Aussitôt il plongea sous le lit et trouva un coffre en fer forgé d’une taille respectable. Le glisser sur le sol ne fut pas une tâche trop complexe mais il ne fallait pas espérer courir avec un tel objet dans les bras. Il fallait donc ouvrir celui-ci avant de déguerpir. Après un bref passage en revue de la pièce, Steiner s’empara d’une épée et entama le travail de crochetage.

    Tâche complexe que de crocheter une serrure… Il tournait la lame en tous sens mais il fallait se rendre à l’évidence, s’improviser voleur n’était pas si facile. Aussi notre chasseur de primes à la retraite composa une méthode de son cru. Il se releva et visa avec son sabre. Il attaque de taille et tranchant net le haut du coffre. Après quelques coups il parvint à extraire les berry, il y avait là plusieurs sacs. Une véritable petite fortune, les deux geôliers n’avaient pas menti.


    -«Quelle idée de prendre autant de berry pour partir en campagne ! Quels bleus ceux là ! Bon… La sortie maintenant. »

    Il attacha tous les sacs pour avoir plus d’aisance dans le transport et s’approcha de la porte. Il entrouvrit la porte pour constater l’avancée des combats. La situation avait drastiquement changée depuis son entrée dans la cabine. L’abordage avait déjà eu lieu et maintenant les deux navires étaient l’un à côté de l’autre. Des pirates avaient investis le pont et combattaient les marines. Les cris, les lames qui s’entrechoquent et les détonations d’armes à feu envahissaient l’air. Il fallait sortir et rejoindre les canots au plus vite.

    Rydd poussa donc la porte de la cabine et tenta de traverser rapidement le pont. Il donnait des coups de sabre à tous ceux qui se mettaient à portée de lui. Il retrouvait là ses habitudes d’antan et frappait froidement tous ceux qui se mettaient en travers de sa route. Au final toute action était une mission qu’il fallait mener à bien, la seule différence était que dorénavant les missions étaient exclusivement effectuées pour lui même et non pour un autre individu.

    Ainsi des pirates tombaient autant que des marines, personne ne semblait en mesure de s’opposer à la marche du meurtrier. Parfois il lui fallait ralentir, le sac de berry l’handicapant quelque peu. Mais finalement il avala une bonne partie du chemin qui menait aux canots. Finalement c’était une partie de plaisir jugea Rydd. Mais c’est alors que son regard se fit dur et qu’il pivota sabre en avant, presqu’aussitôt un yoyo d’acier trouva le plat de sa lame. C’était ce fameux sergent Yoyo qui avait bien constaté le petit manège de Rydd. Il avait un petit sourire narquois tandis qu’il jouait négligemment avec son jouet.
https://www.onepiece-requiem.net/t3468-rydd-steiner-terminehttps://www.onepiece-requiem.net/t3753-rydd-steiner
Rydd Steiner
Rydd Steiner
Le Tigre Rouge
Bounty National Agency

♦ Localisation : Karantane
♦ Équipage : B.N.A

Feuille de personnage
Dorikis: 6216
Popularité: +520
Intégrité: 115

Sam 19 Jan 2013 - 20:16

    -«T’es vraiment pas n’importe qui pour arriver à sortir de ta cellule et choper toutes les économies de notre équipage. Surtout qu'en ce moment c'est la guerre ici. Tu comprends pourtant que je peux pas te laisser partir avec ça, surtout que Carpenter s’est donné du mal pour obtenir cet argent…»

    Rydd lui adressa un regard assassin.

    -«Je ne suis plus si fatigué et tu ne me prendras pas en traitre. Déguerpi !»

    -«Ouhouuuu, le fameux Tigre Rouge de Saint Urea est terrifiant.»
    Déclama-t-il en gesticulant.

    -«Ne m’appelle pas comme ça, c’est un surnom qui m’a été donné par un vieillard ignorant. Personne ne peut m’appeler ainsi dorénavant, c’est un nom d’esclave.»

    -«Et philosophe avec ça.»

    Le yoyo fila vers Rydd avec fulgurance, parer était la seule chose à faire mais le solide instrument était trop résistant pour être tranché par parade. Les deux combattants se jaugeaient et s’attaquaient mais l’avantage de la distance allait indéniablement au Sergent dont l’arme virevoltait dans les airs. Tenu en respect, Steiner devait patienter. Conscient que Steiner était un adversaire redoutable, le sergent jouait la défense.

    Le combat était loin d’être un duel et régulièrement d’autres adversaires venaient se mêler aux festivités. Mais les deux hommes avaient tôt fait de se débarrasser du menu fretin. Après plusieurs minutes d’analyse, Rydd avait décomposé tous les mouvements du yoyo.

    -«Tu es bon Yoyo boy’ ! Et je ne doute pas que tu te feras un nom sur les Blues. Malheureusement pour toi, il n’est pas encore temps de te mêler de mes affaires. Un jour peut être nous reverrons nous. Tu pourras toujours te vanter de m’avoir capturé, même si ce ne fut que pour quelques heures.»

    -«Hey ! Le combat est loin d’être termi-»

    Il n’eut pas le temps de finir sa phrase, pas le temps de comprendre ce qui venait de se passer. Le blond à la cicatrice semblait s’être téléporté et l’avait tranché. Une attaque suffisante pour le stopper net mais pas pour le tuer.

    Sans se retourner Rydd balança son sac de berry sur l’épaule et se dirigea vers un canot. Il balança son magot dans celui-ci et sauta dedans. Tout en sifflotant il descendit tranquillement la barque alors que le combat faisait toujours rage. Attrapant les rames il passa entre les deux navires. Il s’arrêta tout de même quelques secondes et attrapa son sabre. Il trancha la coque du bâtiment pirate créant une voie d’eau.

    -«Un partout ! Tu t’en sortiras yoyo boy’…»

    Et il s’éloigna à vive allure grâce à des courants puissants et un coup de rame d’expert. Bientôt les navires devinrent deux points à l’horizon. C’est alors que Rydd leva ses rames et se rendit compte qu’il sa vitesse ne ralentissait pas. Il regarda derrière lui et fut confronté à Red line. Le courant le menait vers Reverse mountain c’était certain. Il prit sa tête dans ses mains et expira longuement.

    -«Voilà autre chose…»
https://www.onepiece-requiem.net/t3468-rydd-steiner-terminehttps://www.onepiece-requiem.net/t3753-rydd-steiner
Contenu sponsorisé



Page 1 sur 1