AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  

Le Deal du moment : -40%
-40% sur Nike React Infinity Run Flyknit 2
Voir le deal
95.97 €

[Ile lambda d'énième zone] J'me rends.

Julius Ledger
Julius Ledger


Feuille de personnage
Dorikis: 4975
Popularité: +278
Intégrité: 262

Sam 2 Fév 2013 - 2:54

« Mais t’es qui d’abord pour te rendre ?
Un pirate ? J’veux bien, mais en vrai, qu’est-ce tu m’veux ?
Te rendre donc. Voilà, normal. Sérieux.
En plus, tu as une prime sur la tronche.
Ah, ouais quand même, ça en fait des cacahuètes. Mais, j’vais dire non.
Parce que je suis chasseur de prime, moi. Je chasse donc je poursuis une proie en fuite.
C’est bien l’problème, mec. Tu viens à moi. Alors, c’est non.
Tu ne vas pas faire illusion si tu fais semblant. T’as vendu la mèche. Je n’suis pas con, non plus. Eh !
Puisque je te dis que je n’vais pas l’faire, lâche-moi. Va t’rendre tout seul. Y a un poste de la marine à côté.
Ah, tu fais ton local. Eh ben, si tu sais qu’il y a, vas-y.
Normal qu’ils ne t’aient pas cru. Si tu n'comprends pas c’est que t’es con. Excuse-moi, hein. Mais le gars qui s’ramène avec le projet ferme de s’foutre en taule c’est moyen crédible.
Parce que les gens ne s’emprisonnent pas tous seuls enfin. Y a un système derrière : du pognon, de la logistique et tout l’merdier. Un criminel en prison, y a des heures de main-d’œuvre dessus. Un travail d’artisan, d’artiste, même. Là, avec ta mentalité, tu risques de réduire les effectifs. Emplois précaires, récessions, éclatements familiaux et toutes les emmerdes de c’registre
C’est facile aussi d’faire son égoïste. Moi aussi à c’compte-là, hein…
Mais, je n’sais pas ce que j’ferais, c’est une expression.
N’empêche. Leur méfiance est normale. Tu dois préparer un sale coup.
Non, c’est pas un genre de salade.
Ce que j’veux dire, c’est que t’es pas convainquant.
Bien, ok. Je vais te l’dire. T’arrives avec une dégaine style j’encule le monde et tu baisses ton froc derrière. Les gens s’attendent à s’faire baiser, pas lécher l’cul.
Le pot à insultes ?
Je dois mettre combien ?
Ça coûte la peau du fi, un bras, quand même.
Bref, j’en étais où ?
Ah, oui, la reddition.
Ça n’s’est pas du tout passé comme ça ?
Ah, les cons. Se rendre à un mec venu s’faire coincer.
Non, moi, c’est différent. Je refuse de jouer à ton petit jeu, mais je n’chie pas dans mon falzar. Parce que des mecs qui font peur, j’en ai côtoyé et franchement avec ton œil en verre et ta jambe en bois, tu manques d’arguments.
Ah l’enfoiré, t’as une putain de droite.
C’est pas une raison suffisante pour te serrer.
Si j’avais dû enfermer tous les mecs qui m’ont cogné, je. Remarque, je l’ai presque fait, ça.
Et ben, pas toi. Voilà.
Tu m’prends pour un gosse de m’refiler un truc pareil ? J’ai cinq ans d’bouteille, moi. Il me faut d’l’action. Quelque chose, enfin. Là, c’est naze, c’est mou.
Non, je n’vais pas me fritter avec un vieux débris.
C’est pas une question de pognon, merde. Je n’suis pas une pute. J’préfère parler avant.
Bordel, tu fais chier avec ton pot à insultes.
C’est pour ton séjour en prison ? Bon courage avec ça.
Mais, j’en ai rien à branler que tu ne puisses rien faire tout seul. Je suis mercenaire, moi, pas guide touristique. Je n’vais pas te t’nir la main pour t’faire pourrir dans un trou à rat.
C’est pas non plus le sujet d’être handicapé ou vieux. M’en tape de ça.
T’es pas mon type. Et j’sors d’une longue relation. J’ai besoin de temps pour me reconstruire. Attends, pourquoi je te raconte ça, moi ? Ça n’a aucun sens. Trace ta race, gars.
Là, ça fait quinze minutes que tu tiens la jambe. J’essaye de te semer, fais pas celui qui comprend pas.
Je n’peux pas m’enfuir.
Parce que j’ai une réputation à tenir.
Elle implique aussi de ne pas tabasser de vieux schnocks complèt’ment barges.
Visiblement, tu n’vas pas me laisser bouffer. Raconte.
Si j’résume, tu as un gosse et tu penses à lui ?
Tu veux arrêter ta carrière ?
Tu espères qu’en te rendant, on te laissera vivre ici ?
Et tu as des potes dans la taule d’ici ?
Mais, putain ! Qu’est-ce t’as foutu pour tenir une après-midi entière avec juste ça ?
Bon, suis-moi.
Pas la peine de te cacher, t’es trop gros pour rentrer derrière ton bureau.
Je te livre ce criminel.
Ah, c’est vrai. J’en oublie mes manières. Le vieux, viens ici. Enfile les menottes. Voilà. Maintenant, tends la joue. Bien. Je lui ai mis une gifle et je l’ai neutralisé. Ça va, non ?
Mon pognon ?
Bien, enferme-le, maintenant. Non, lui dans la cellule et toi, dehors. La porte, n'oublie pas.
Oui, j’en suis sûr.
C’est un risque à prendre. Mais à mon avis, s’il y a un contrôle, on risque de vous loger à côté de cet enfoiré. Donc, l’état du bâtiment s’il s’évade sera le dernier de tes soucis.
Non, pas la boîte à injures.
C’est que je n’suis plus là. Par contre, change-toi gamin, l’urine sur l’uniforme, ça fait négligé. »
https://www.onepiece-requiem.net/t6089-julius-raconte-fiche-termineehttps://www.onepiece-requiem.net/t17103-truc-administratif
Page 1 sur 1