Le Deal du moment : -40%
-40% Nike Waffle One – Chaussure pour Homme
Voir le deal
65.97 €

Connaissez-vous Viald ?

>> Viald




Pseudonyme : Briseur de crânes
Age: 34 ans exactement
Sexe : Masculin
Race : Humain

Métier : Cogneur, capitaine
Groupe : Civil pour l'instant
Déjà un équipage : Le mien ?
But : S'amuser, profiter de la vie, parcourir les mers, cogner et découvrir l'île des hommes-poissons

Fruit du démon ou Aptitude pour la suite : Haki ?
Équipements : Ses poings, plusieurs clopes, des bouteilles d'alcool, un sac pour voyager avec des choses inutiles dedans et une grosse bourse contenant 10 000 berrys

Codes du règlement (2) :
Ce compte est-il un DC ? : Non changement de personnage (David Wimund)


>> Physique

Arrestation de Viald après avoir détruit une taverne de l'intérieur et en frapper le gérant.

L'homme s'appelle Viald. Il a trente-quatre ans, dans la force de l'âge. Il mesure précisément un mètre et quatre-vingt-douze centimètres et pèse quatre-vingt-quinze kilos. C'est un homme robuste avec des muscles bien marqués, parfaitement dessinés. Muscles qu'il a dû acquérir après de longs entraînements intensifs. C'est sans doute avec cette force provenant de ses muscles qu'il aurait agressé le patron de la taverne détruite. L'homme à de courts cheveux noirs pas particulièrement coiffés. Il a un grand front se terminant par d'épais sourcils noirs surplombants de fins yeux de couleur marrons. Il possède également, juste en dessous un petit nez légèrement aquilin. Autour de sa bouche rose pulpeuse il a une barbe bien rasée toujours noire, à laquelle il doit sûrement prendre soin étant donné sa perfection. L'homme a de fines oreilles qui s'appuient parfaitement sur l'arrière de son crâne. Il a ensuite un long cou tenu par de larges épaules. Ses visiblement tout ce que l'on peut dire en ce qui concerne la carrure et le visage de l'homme nommé Viald. Passons à la partie vestimentaire. L'individu arbore une veste en cuir marron avec de la fourrure elle aussi marronne au niveau du col, des poignets et de la fin de la blouse. Une veste haut de gamme qui a dû coûter excessivement chère. Apparemment, il ne porte rien en dessous de celle-ci. Il a juste un collier autour du cou avec accroché une dent de requin. Il se sert comme ceinture d'un ruban beige qu'il a accroché autour de sa taille sans doute pour y disposer certains objets, comme sa bourse par exemple. Au bas de son corps, on peut apercevoir un simple jean de couleur marron. Pour finir, il porte sur lui de simples bottes elles aussi de couleur marron.

Police Locale.


>> Psychologie

Belliqueux, vous connaissez ce mot . C'est le premier défaut que l'on pourrait déceler rapidement chez Viald. Cogner, toujours cogner. C'est un peu comme son passe-temps favori. Ce n'est pas pour rien que son surnom n'est autre que "Briseur de Crânes". Il brise des crânes, voilà. En effet, Viald est un personnage qui aime frapper et se battre. Surtout qu'il ne se bat en principe pour rien. C'est-à-dire que vous pouvez juste le taquiner, l'insulter mais toujours avec humour, il le prendra mal et vous finirez avec deux côtes brisées. Et je parle en connaissance de cause. Beh ouais, moi Billy, j'me suis fait fracasser la gueule par Viald après avoir juste piqué sa bouteille de whisky. J'vous jure qu'il m'a flanqué une de ces beignes. Tenez, j'ai encore la marque. Faut dire que Viald il l'aime sa gauche, il l'aime son poing. Il s'arait p Têt prêt à l'embrasser si elle avait bobo. je n'ai jamais vu quelqu'un se castagner autant. Lui c'qu'il pratique j'l'appelle le combat de tavernes. Il a appris à se battre dans les tavernes le bougre ! Par contre si vous l'enragez pour une véritable raison à ses yeux, c'est-à-dire que vous vous en prenez à un très cher ami ou autre mais alors là ! Alors là ! Vous êtes morts ! Au sens figuré bien sûr. D'ailleurs parlons de l'amitié. Pour lui, c'est quelque chose d'extrêmement important. Pour lui ses amis sont l'équivalent des membres de sa famille. Il tient énormément à ses amis et ne laisserait personne toucher à un de leurs cheveux sous peine de finir doublement mort. Viald est quand même un grand rigolo qui aime bien déconner avec ses amis autour d'une table avec de bonnes bouteilles d'alcool.

Il serait même prêt à se sacrifier juste pour sauver ses amis. Ouaip ! Il est gentil. Un autre point que j'veux aborder, c'est le respect. Bien sûr petit gars. Si tu manques de respect à Viald, il te manquera de respect. Si tu le respectes, il te respecte, c'comme ça chez lui. Il est aussi d'une grande générosité ! Même s'il n'a pas un sou il peut aller t'acheter une bière ou payer une nouvelle tournée. C'est vrai que maintenant j'en profite mais bon. Ne faut pas qu'il le découvre, sinon malheur à moi ! Viald est également courageux. Mais un courage qui vire pratiquement à l'intrépidité. Fumer et boire, vous faites ça vous aussi . Viald il fait les deux en même temps, fortiche non . L'gars est aussi loyal, jamais il vous attaquera avec un pistolet alors que vous l'attaquez avec vos poings. Malheureusement la loyauté ne marche pas avec tout le monde. Généralement après un combat "amical" en quelque sorte, Viald félicite son adversaire et même s'il ne le fait pas, au grand jamais il ne lui crachera dessus. Comme dit plus haut l'respect est primordial pour lui. La curiosité, un des traits de caractère de Viald. Effectivement, il veut tout savoir, tout goûter. D'ailleurs en parlant de savoir, Viald est extrêmement cultivé. Même si au premier abord il paraît juste être une brute de première, c'est quelqu'un qui en a dans la cervelle. Il est surdoué. Bon, n'vous inquiétez pas il a aussi des défauts l'Viald. Il n'est pas parfait. Loin de là. Il est têtu par exemple, très têtu. Quand vous lui donnez un ordre et qu'il juge celui-ci "mauvais", il ne l’exécutera pas. Depuis tout jeune, Viald rêve de découvrir l'île des hommes-poissons. En effet c'est un de ses souhaits les plus chers car il en a tellement entendu parlait dans des contes. Il parait que c'est un endroit magique.



>> Biographie

Il était une fois Viald. Viald naquit en l'an 1590 au sein d'une famille relativement aisée. Ils vivaient bien, dans la joie et la bonne humeur. Le père de Viald était un révolutionnaire. L'était discret et ne parlait pratiquement jamais du métier qu'il exerçait. Faut dire qu'on se balade pas dans la rue en criant "J'suis un révolutionnaire, attrapez-moi !". La mère de Viald, en fait c'était une révolutionnaire elle aussi. L'garçon grandissait avec des parents rebelles mais ceux-ci ne l'avaient jamais incité à prendre les armes et à renverser le gouvernement. Comme dit plus haut, ils parlaient rarement de ce qu'ils faisaient, c'est pour cela que Viald n'en savait pas plus à ce sujet-là. Tout ce qu'il savait, c'est qu'il vivait avec de gentils parents, qui ne le battaient pas, ne le violaient pas et ne l'obligeaient pas à faire des tâches ingrates. Vous êtes sûrement en train de vous dire que c'est nul et qu'il n'a aucune histoire ce fameux Viald. Lisez la suite. Quand il n'avait que treize ans, le jeune garçon, le sort écoutait ses parents discuter dans le salon. Pour cela, il laissait la porte entrouverte et laissait dépasser son oeil. De quoi parlait-il ? De l'armée révolutionnaire bien entendu. Ils disaient qu'il y avait un gros problème, en ce moment dans leur section, une sorte de crise. Apparemment, ils n'arrivaient pas à prendre le contrôle d'un certain royaume qui était sous l'emprise du gouvernement. Ils disaient aussi, que dans quelques semaines ils partaient sur le terrain pour détruire l'influence du gouvernement mondial sur l'île. Cela ne rassurait pas le jeune Viald, qui a l'époque, n'était pas un gros dur dans sa tête.

La famille de Viald vivait sur East-Blue, dans une grande ville. Leur maison était construite dans les plus beaux quartiers de la ville. Viald était très doué à l'école, il reçut d'ailleurs les diplômes élevés et fréquenta ainsi les plus prestigieuses universités et autres. Il passa par les lettres, les sciences ou encore la navigation. De plus, tout lui plaisait et il excellait dans toutes les matières. Il était né surdoué. Chose que vous appreniez en une semaine, lui il l'apprenait en deux jours. Il en faut bien des surdoués, dans ce monde rempli d'atrocités et de méchantes personnes. L'île sur laquelle il vivait était en permanence protégée par la base de la marine qui gérait la ville. De ce fait, aux alentours, aucun pirate ne rôdait dans le coin. Quant à la racaille et la vermine, elle était retranchée dans les plus piteux quartiers de la ville, mais encore là, la police locale s'en occupait. On peut dire que c'était l'endroit idéal pour n'importe quel touriste cherchant des vacances. On pouvait également visiter tous les magnifiques monuments qui se trouvaient sur toute l'île. Vous l'aurez compris, c'était un endroit paradisiaque. Un endroit dont tout le monde rêve. Un endroit où tout le monde souhaite un jour ou l'autre habiter.

Dans une histoire faut un évènement important, qui chamboule tout. En septembre 1608, un drame se produisit. Les parents de Viald qui étaient partis sur la fameuse île à problèmes ne revinrent jamais, mais dans la boîte aux lettres, à l’intérieur, une lettre. N'imaginez même pas la tête de Viald lorsqu'il lu cette fameuse lettre. Des vomissements et des larmes, des vomissements et des larmes... Des larmes de tristesse. Viald restait stoïque, puis éclatait d'un seul coup en sanglots, ne voulant pas une seule seconde avouer que ses parents ne reviendrait jamais. Qui avait bien pu faire une telle chose ? Viald ne le sut jamais. Finalement, après avoir reprit à moitié ses esprits il prit la lettre entre ses mains tremblantes et froides et la relu à voix haute.

Fils, lorsque quand tu recevras et liras cette lettre, ta mère et moi seront morts. Assassinés. Par ce monde, par ce qui est censé représenter la justice. Ne pense pas à la vengeance, suis ta route, avance, avance toujours plus loin. Rencontre de bonnes personnes, prends la mer, deviens fort, amuses-toi, profite de la vie, arpente les mers, trouve-toi des amis, tombe amoureux, deviens père, éduque tes enfants, fais ta vie. Mais surtout mon fils, surtout, surtout, surtout, sois libre.
Bisous.
Ton papa qui t'aime fort, même dans la mort.

Viald avait seize ans. Il mit plusieurs mois à s'en remettre. Un beau jour, un homme vint à la rencontre du jeune garçon désespéré. Cet homme se disait d'être son oncle. Il l'emmena avec lui et l'hébergea. L'oncle de Viald était une personne formidable, brave, généreuse, il avait toutes les qualités. Il s'occupait bien de son neveu. Il avait une belle femme et trois petits jumeaux. La vie de Viald reprit son cours et avança. L'oncle, c'est désormais comme cela qu'on va l'appeler ; avoua à son neveu qu'autrefois il fut capitaine pirate d'un magnifique galion. Avec ses camarades, ils voguaient sur les mers à la recherche de trésors et d'aventures. Pour eux la vie était belle, qu'il disait. Il avait une prime de cinquante millions de berrys. C'était d'ailleurs pour cela qu'il restait à l'écart du gouvernement Mondial. Mais un jour, lui et ses compagnons furent confrontés à un équipage plus puissant que le leur. Ils furent écrabouillés par la force numérique et durent se rendre à leurs ennemis. La capitaine adverse exécuta sous les yeux de l'oncle tous ses coéquipiers et lui expliqua que le monde dans lequel ils vivaient n'était pas tendre du tout. C'est ce que l'oncle expliqua à Viald. Chose qu'il comprit aussitôt. Viald lui demanda de l'entraîner car le jeune garçon voulait devenir plus fort pour pouvoir se défendre plus tard.

L'entraînement fut excessivement long et important car il dura plus de cinq ans. Cinq ans durant lesquelles le jeune Viald s'endurcit et finit par devenir un homme robuste. Il quitta son oncle et ses cousins à l'âge de vingt-huit ans, où il explora toutes les blues, rencontra de bonnes et mauvaises personnes et découvrit de sublimes îles. Désormais, il a trente quatre ans et l'aventure ne fait que commencer pour lui !


>> Test RP

Aïe.
Aouch.
Viald sortait du bar en mauvais état. Il ressentait d'atroces douleurs. Plusieurs gouttes de sang s'écoulaient le long de son visage, provenant de son arcade pratiquement ouverte. Son oeil était désormais décoré par une grosse tâche violette et il sentait que sa cage thoracique lui faisait affreusement mal, il appuyait dessus et chercher dix mille méthodes pour faire passer la douleur mais rien à faire, une de ses côtes était certainement cassée. Vous vous demandez probablement comment avait-il réussi à se faire amocher comme cela. Viald avait rencontré plus fort que lui ce jour-là. Après avoir déclenché une bagarre, il combattu un homme clairement plus balèze que lui. La dérouillée qu'il venait de se prendre était monumentale. Heureusement tout se termina bien dans l'histoire car l'adversaire était quand même aimable en lui offrant un verre pour oublier ça. Etant bon combattant, dans sa vie Viald ne s'était que rarement pris des roustes mais aujourd'hui, il ne pouvait pas nier qu'il venait de se prendre une frottée. Cela lui fit également penser qu'il n'était pas l'homme le plus fort du monde et qu'il avait encore énormément de chemin à parcourir pour se hisser à ce niveau.

Pourtant Viald, avec un léger goût amer dans la bouche vouait un grand respect à celui-qui l'avait fracassé. Car celui-ci respectait aussi Viald. Notre héros l'avait quand même un peu égratigné, mais rien qui puisse vraiment dire que le combat fut égal. En plus c'était la première fois qu'il mettait les pieds dans ce bar et surtout dans cette ville. Cette ville était la célèbre Orange d'East-Blue, une île aux premiers abords relativement calme et paisible. Viald avait bel et bien déjà exploré un peu East-Bue mais jamais il n'était venu faire un tour à Orange, c'était sa première fois. Mais Viald ne savait pas que cette île renfermait des combattants aguerris, où peut-être était-ce lui qui n'était pas assez fort pour se mesurer à de tels hommes. En tout cas ce qui était certain, c'était qu'il se trouvait en piteux état. Sa belle veste était légèrement déchirée et la fourrure avait un peu disparue, son pantalon était ensanglanté et son jean était troué. Le combat fut rude.

Son adversaire, lui, avait seulement un coquard et quelques fines coupures sur les avant-bras. Comme quoi c'était réellement lui qui domina ce duel. Les deux hommes avaient aussi foutus un bordel pas possible dans le bar. Les tables étaient renversées, les chaises étaient brisées en mille morceaux, il y avait du sang sur le rebord du comptoir. Au sol des tâches rouges de sang et du bouts de verres cassés. Heureusement tout se calma à l'intérieur avant l'arrivée de la police d'Orange. Celle-ci ne vint pas après que l'homme qui avait foutu une branlée à Viald lui tendit sa main amicalement, pour le relever. Main que notre cher Viald choppa tout de suite, car il n'avait visiblement pas la force de se relever. Enfin, maintenant tout c'était parfaitement bien terminé et notre héros pouvait désormais rentrer chez lui pour se mettre des bandages et se soigner. Une fois dehors, il s'étira un bon coup et se mit à marcher en pensant à ce qui venait de se produire. Il pensait qu'il allait devoir s'entraîner s'il voulait un jour rivaliser avec de puissantes personnes. Il souhaitait juste se perfectionner et devenir plus fort. Désormais, il allait pouvoir rentrer chez lui, au chaud.

Viald se promenait tranquillement dans les rues pavés d'Orange, tout en suivant son itinéraire pour rentrer à l'hôtel. Il tira de sa poche une cigarette qu'il vint rapidement déposer sur sa bouche. De l'autre poche il sortit une allumette et brûla le bout de la cigarette pour en laisser s'échapper la fumée. Il y prit quelques bouffées et les laissa s'échapper de ses narines. L'homme remit sa veste droite, tout comme son collier. Il passa ensuite ses mains sur son visage pour s'essuyer du sang. Il tira ses cheveux en arrière et ajusta son jean. Il frotta sur ses bottes pour faire partir la poussière puis il se releva et reprit sa route. A cette heure-ci, les rues d'Orange étaient animés par la foule. On voyait des petites filles demander des barbes à papa à leurs parents, des petits garçons jouaient les pirates, des marchands vendaient leurs fruit et leurs légumes. Bref, le quotidien de la ville. Tous les magasins vestimentaires étaient ouverts et Viald se dit qu'il pourrait y faire un tour un de ses quatre.

En passant dans les ruelles, Viald aperçut un vieillard assis sur un banc. Celui-ci fumait la pipe au coin de sa bouche. Il portait une sorte de capuche qui lui couvrait le haut de son visage. On pouvait voir ses joues creuses et ridés. Il devait au moins avoir quatre-vingt années. Il portait une longue tunique noire et une ceinture beige a laquelle était accroché un long sabre qui était rangé dans un beau fourreau de cuir. Aux pieds, il arborait de simples sandales de bois visiblement résistantes. Soudain, celui-ci interpella Viald toujours en respirant la fumée à tabac.

La bagarre, tu pratiques. Mais la fuite, tu sembles chercher à travers les poings. Pourquoi fuis-tu, jeune homme ? Ce besoin de s'oublier dans la douleur, d'où vient-il ?

Un sage ? Ou un vieux casse-couilles ?

J'ai pas trop envie de perdre mon temps... Qu'est-ce que vous m'voulez ?
Assieds-toi jeune homme.

Viald se posa sur le banc en bois laissant s'échapper un léger grincement et écouta les paroles du vieillard.

Répondre, à ma première question tu feras.
Vous pouvez arrêter de parler comme ça ? C'pas cool. Sinon, d'abord, vous vous appelez comment ?
Yoda est mon nom.
C'est moche. Bref. Pourquoi je fuis en cognant c'est ça que vous voulez dire ? Déjà, je fuis pas. C'est les lopettes qui fuient. Cogner, je fais ça parce que je dois le faire. J'sais pas mais quand quelqu'un m'énerve je règle pas ça par la discussion, même si certains disent que je suis très intelligent. Cogner j'aime ça. Attention, j'suis pas un barbare sanguinaire qui aime tuer. Premièrement je ne tue personne. Je pense que même si une personne mériterait la mort, tout le monde doit avoir une chance de se racheter. Même les plus mauvais. Je cogne parce qu'il faut bien mettre en peu d'ordre dans c'foutu monde non ? Finalement j'vais vous expliquer. Je cogne parce que je cogne.


_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _________
Informations IRL

    CF > David Wimund
    Pourquoi j'ai changé ? Je ne me sentais pas à l'aise avec mon premier personnage c'est pourquoi j'ai décidé de le changer. Sinon le @ qui a accepté ma demande c'est Red. Bzou.


Dernière édition par Viald le Mar 5 Fév 2013 - 15:38, édité 29 fois
  • https://www.onepiece-requiem.net/t7166-fiche-de-viald
  • https://www.onepiece-requiem.net/t7129-connaissez-vous-viald
Yop les zamis ! Me v'là pour demander mon test rp.
Merci.
Bzou.


Dernière édition par Viald le Dim 3 Fév 2013 - 17:44, édité 1 fois
  • https://www.onepiece-requiem.net/t7166-fiche-de-viald
  • https://www.onepiece-requiem.net/t7129-connaissez-vous-viald
Salut Viald!

Pour la forme, je te demanderai de remettre les codes dans cette présentation-ci aussi, même si tu as été validé il n'y a pas très longtemps.

Et je te donne déjà ton test RP.


Tu es déjà un homme d'âge mûr, t'as bien baroudé et y'a déjà un bon petit paquet d'auberges qui t'ont vu péter la gueule de leurs clients. Tu es de passage sur l'île d'Orange, sur East Blue. A l'issue d'une n-ième bagarre de comptoir, tu sors plus amoché qu'à l'accoutumée. Genre arcade ouverte, coquard, et une côte affreusement douloureuse et probablement cassée. Dans l'histoire, y'avait un type plus balèze que toi. Il a morflé un peu, mais indiscutablement, il est d'un autre niveau. Mais il te respecte. Et après que vous ayez bu ensemble une bouteille qu'il a payé, en rentrant à ta piaule, tu sors du bar, et tu rencontres une vieil homme sur un banc. C'est un vieux moralisateur, doué dans l'art de la rhétorique.

"La bagarre, tu pratiques. Mais la fuite, tu sembles chercher à travers les poings. Pourquoi fuis-tu, jeune homme ? Ce besoin de s'oublier dans la douleur, d'où vient-il ?"

Ses paroles te font réfléchir un peu. La nostalgie d'un temps plus calme, sans doute. Comment réagis-tu ? Quelle discussion peux-tu bien avoir avec cet homme simple que la vie a empli de perspicacité ?

Voilà, si y'a le moindre soucis, n'hésite pas. Tu sais où me trouver, je pense.

Bon amusement.
  • https://www.onepiece-requiem.net/t3943-l-empereur-le-plus-naze
  • https://www.onepiece-requiem.net/t3786-kyoshi-okabe-test-rp-termine
Yop ! Alors :

► J'ai terminé mon Test RP, j'attends donc ma validation. ^^

Voilà merci.
Bzou.
  • https://www.onepiece-requiem.net/t7166-fiche-de-viald
  • https://www.onepiece-requiem.net/t7129-connaissez-vous-viald
Salut David, premier avis pour ce nouveau compte.

Avis plus mitigé que pour le précédent, je reste un peu sur ma faim. Autant David et celui d'avant étaient des personnages pas mal frais, autant celui-ci a un petit côté fade qui m'a surpris à la lecture. Peut-être parce que tu l'as voulu trop simple mais en gardant des éléments plus recherchés ? Tu le feras peut-être plus tard, mais les jalons que tu as posés, tu ne les as pas exploités pour le moment. Le côté surdoué, les parents révolutionnaires, c'est dommage, ça offrait de belles ouvertures.

Et le test, je ne suis pas Kyoshi donc je ne me prononcerai pas à sa place, mais moi en lisant je ne m'attendais pas à ce que tu te focalises sur l'avant pour couper court à la conversation comme ça. Aussi brusquement. Tu parles d'un surdoué, mais c'est dans des situations de ce genre que tu aurais pu le faire ressortir. Sinon dans les mots que prononce ton personnage, du moins dans ses réflexions en narration. En fait c'est peut-être ce que je te reprocherai le plus : tu ne nous donnes rien de ce qui se passe dans la tête de ton perso. C'est dommage, ça manque. Ca te fait une piste à explorer en jeu, n'hésite pas.

Petit regret sur les descriptions aussi, où tu fais il me semble beaucoup plus basique que dans les précédentes. Notamment en partie psychologique, où ça devient assez redondant sur tes deux paragraphes, pour aboutir à la fin du second sur un mélange rapide de tes dernières idées, comme si tu les avais jetées là sans vouloir les développer : il est cultivé, il est surdoué. Et au final il ne l'exprime jamais.

Sur ma faim, donc. Avec une forme toujours assez fluide malgré quelques fautes qui m'ont plus marqué cette fois-ci :
Il s'arait p Têt prêt à l'embrasser si elle avait bobo
, et des concordances des temps qui sautent un peu trop. Des passés simples pas toujours adroits qui auraient pu céder la place à des plus-que-parfaits. Et des transitions temporelles où tu t'es un peu mélangé : s'il est né en 1590, en 1608 quand il reçoit la lettre de son père il a 18 ans, pas 16. Et si l'entraînement près de son "oncle" dure cinq ans, il ne le quitte pas à 28... Enfin il peut mais c'est un peu brouillé dans l'esprit du lecteur, tu vois...

Ici je vais être sur du 600. Ca ne veut pas dire que tu as tout loupé, ça veut juste dire que tu vas avoir besoin de clairement poser ton personnage pour le prendre bien en main : soit en le faisant simple, soit en lui laissant des ouvertures de complexité. Et en n'hésitant pas à aller au fond des choses, sans renâcler devant ce que par exemple te proposait Kyoshi dans son test : explorer un peu la psyché de ton personnage.

Bon jeu avec ce compte.


Connaissez-vous Viald ? 661875SignTahar
  • https://www.onepiece-requiem.net/t2280-
  • https://www.onepiece-requiem.net/t2249-
Yop Tahar ! Déjà merci pour ta réponse et tes commentaires qui vont beaucoup m'aider pour la suite. Aussi je te félicite, j'ai vu que tu as corrigé pas mal de présentations aujourd'hui, ça doit être du sacré boulot. Bon maintenant je passe sur l'avis.
Tu as parfaitement raison, je n'ai pas assez travaillé ce personnage ou c'est peut-être que je suis allé trop vite lors de l'écriture de sa présentation et que je l'ai relativement bâclé. J'étais trop presser de commencer le rp. J'aurais du prendre mon temps et bien confectionner toute la partie psychologique.

Effectivement, j'ai parlé très rarement de son côté "surdoué" dans le Test RP que j'ai écrit trop en narration et que j'aurais plus accentuer sur les dialogues. J'ai finalement parler pendant cinq paragraphes qu'il avait trouvé plus fort que lui, qu'il s'était pris une raclée blabla...Le dialogue s'est terminé trop vite et le Test qui était à la base orienté vers la discussion s'est très vite retourné vers de la description. J'ai pas assuré sur ce coup-là.

A la fin de ma psychologie, toutes les idées et morceaux de la personnalité de Viald je les entassé au mieux que je pouvais ce qui rend le truc mauvais. Durant toute la présentation j'ai poussé la partie belliqueuse du personnage et du coup j'ai loupé une partie toute aussi importante qui était son intelligence, son savoir toussa toussa. Et on peut croire que Viald est juste un cogneur qui fait que ça de sa vie, que c'est un brute, toussa toussa. Alors que justement on pense que Viald est quelqu'un de bagarreur mais aussi très intelligent. Finalement c'est ces deux côtés de sa personnalité qui font Viald en fait.

Donc, j'essaierais de bien montrer tout ce qui se passe dans la tête du personnage. En tout cas merci pour ton avis Tahar. Bzou.
  • https://www.onepiece-requiem.net/t7166-fiche-de-viald
  • https://www.onepiece-requiem.net/t7129-connaissez-vous-viald
Nyop Viald, me voici pour ton deuxième commentaire.

Alors, j'me souviens plus trop de David, donc j'frai pas de comparaison.

Bon, un p'tit point forme pour commencer, y'a des fautes, c'est vrai, Tahar a relevé la plus gênante. Après, oui, gaffe à tes temps (imparfait/infinitif), tes ses/ces et p't'être c'est aussi (j'ai un doute pour le dernier). Mais bon, dans l'ensemble, ton style se lit plutôt bien et c'est plutôt un bon point. Gaffe à bien te relire donc.
Et aussi, tu fais parfois quelques répétitions un peu lourde qu'il ne doit pas t'être très difficile de virer.
Ah, aussi, pour la forme de ton côté physique, j'pense que c'est une bonne idée que tu as eu, mais tu aurais pu la pousser un peu plus, parce que là, on ressent l'idée de "rapport de police" mais pas entièrement.

Bon, aller, j'passe au fond maintenant. Fond qui m'a un peu surprise en faite... Parce que, je trouve que la bio colle pas super bien à la psychologie. Déjà, pour le côté du style "bagarreur de taverne" alors qu'en faite, il a reçu un entrainement d'une tierce personne et n'a pas vraiment appris sur le terrain directement. Aussi, son envie de frapper. Tu insistes tellement là dessus dans la psycho et tu n'en parles pas du tout dans la bio.
Sinon, pour revenir un peu a la psych, déjà, j'aurai bien vu un peu plus de séparation/paragraphe pour tes changements d'idées et aussi, j'ai eu une impression de personnage à personnalité un peu contradictoire. Tu nous dis qu'il est comme ça, mais en faite pas vraiment...
Un exemple :
Comme dit plus haut l'respect est primordial pour lui.
Et plus haut, y'a
Si tu manques de respect à Viald, il te manquera de respect.

Bon, j'passe maintenant au test, parce que pour le fond de la bio j'ai rien à dire.
Et j'suis aussi un peu déçue. Tu l'as dit toi même, t'as presque tout tes paragraphes descriptifs qui explique que tu t'es pris une taulée, et juste la fin, un peu brute, pour le sujet du test. Dommage donc.

Bon, j'm'arrête là pour toi, les 600 m'paraissent bien, alors 600.

Bonne attente de la dernière voix et bon jeu pour la suite avec ce compte, en espérant que tu n'en changes pas encore au bout de 2 semaines.


Connaissez-vous Viald ? 1425067977-izya-sflagopr Connaissez-vous Viald ? 1465207581-signizya Connaissez-vous Viald ? 1lmh
  • https://www.onepiece-requiem.net/t3825-fiche-d-izya-selinde#43003
  • https://www.onepiece-requiem.net/t3683-izya-selinde-terminee
Yop ! Merci Izya pour les avis ;) Je prends note encore une fois.
J'vais pas dire plus puisque j'ai tout dit après les commentaires de Tahar et j'ai enfin compris toutes mes erreurs que je dois rectifier lors de mes rp's. 600 je trouve ça pas mal pour débuter. Ça va.
En tout cas merci d'avoir pris le temps de lire et de corriger, j'sais que c'est pas facile.
Merci.
Bzou.

PS : Je ne changerai plus de personnage. x)
  • https://www.onepiece-requiem.net/t7166-fiche-de-viald
  • https://www.onepiece-requiem.net/t7129-connaissez-vous-viald
Yop! J'avais dit que ça allait tomber dans l'heure. on, j'sais pas si j'suis vraiment dans les temps, mais ça doit pas être loin. C'est parti pour ton dernier avis!


On va commencer par le point sur les descriptions.

Perso, j'me fais une image assez claire du physique de Viald. Sûr que y'aurait pu y avoir d'autres trucs du genre la démarche ou la voix, mais bon, j'm'attache pas des masses aux descriptions. Les tiennes sont carrées, directes, sans fioriture. C'est pas l'pied à lire, mais on dira que c'est pas l'but de cette partie.

Et sur la psycho, c'était pas beaucoup plus chouette à lire finalement, malgré un peu plus de fioritures. Ca reste très direct. M'enfin, c'est toujours pas l'but de faire du Camus dans les descriptions.

Seuls trucs qui m'a un peu gêné à ce stade-là... C'est que c'est un mec surdoué, cogneur, qui hésite pas à aller sur la bouteille. J'vais faire ma Lilou un peu, mais des surdoués qui sont du genre à frapper sur tout en pintant avec leurs amis, accoudés à un bar, j'en connais pas des masses. Les surdoués ont souvent des problèmes d'intégration, de ce que je peux dire, et un surdoué itinérant qui a de très forts liens avec ses potes alors qu'il n'a donc que peu de temps pour s'en faire, et qui en plus tape tout l'monde... Ca m'parait un tout assez impossible. Bon après, c'est pas un truc dramatique. Juste un peu chelou. Et l'truc qui est un peu lié... Tu listes déjà ça, puis encore pas mal d'autres qualités, pour finir sur "eh, attention, il est pas parfait, il a aussi des défauts : il est têtu". Ah ben alors, ça va s'il est têtu! Encore une fois, c'est pas dramatique, mais ton bonhomme n'a pas vraiment de défaut.


Enchaînons, enchaînons... La biographie.

J'vais commencer par ce qui m'a bien plu. C'est qu'on a quand même les explications sur le côté surdoué cogneur. J'suis quand même pas convaincu du profil, mais au moins, c'est justifié, et ça c'est bien, dans le RP. Ca peut paraître anodin, mais il y a trop de gens qui oublient de justifier ce qu'ils écrivent. Ou qui parfois n'ont pas de justification. Bref, ça c'est bien.

Et puis globalement, c'est classique, mais pas trop mal quand même. 'fin, ça se lit plutôt bien. Après, c'est sûr que le schéma 'enfance paisible, parents assassinés, rencontre avec un maître, émancipation', on a déjà vu toutes les versions dans le coin. Ok, niveau originalité, c'est pas top. Mais ça se laisse lire. Et bon, j'suis peut-être plus écrivain que roliste. Boarf, j'sais pas.

Le truc qui sera bien pour toi aussi, c'est d'avoir laissé du champ libre sur les dernières années, et un entraînement de cinq ans pendant lequel plein de trucs peuvent s'être déroulés. Ca, ça joue pas sur mon impression, mais je trouve que c'est toujours bien. A toi les FB cools pour approfondir ton perso et lui faire vivre plein de truc au fil de ces cinq ans.

Ah, petit détail aussi. Pas vraiment grave. Tu dis que c'est en 1608 qu'il reçoit la lettre, et qu'à cette époque, il a seize ans. Et tu es né en 1590. Dans sa jeunesse, il a été jeté dans un faille spatio-temporelle qui l'a fait débarquer deux ans plus tard? Héhé


Enfin, le test RP.

Ca commence plutôt doucement. Une longue description. J'aime beaucoup les descriptions, mais je me suis un peu ennuyé dans cette partie. C'est pas mal, mais y'a pas de peps, de truc qui m'fait avoir des étoiles dans les yeux. Puis tu reprends l'histoire, tu te balades, tu croises des petites filles avec des barbes-à-papa, et ça m'réveille. J'suis Belge, et on n'se r'fait pas. Hum... Nan, mais, en tout cas, c'est bien comme passage pour repartir sur un truc plus concret. Et là...

Viens ton dialogue.

"- Vous pouvez arrêter de parler comme ça ? C'pas cool. Sinon, d'abord, vous vous appelez comment ?
- Yoda est mon nom.
- C'est moche."

J'avoue, j'ai laché un petit rire, j'avoue. Tout le petit dialogue, globalement, est frais. Ca fait sourire. Et j'aime bien sourire. Pas trop, sinon après on oublie que je suis un révo. Et en plus, trop sourire, ça fait mal aux zygomatiques. Bref, tu finis sur une touche positive le test.

Ca compense assez la déception de ne pas l'avoir vu dans une interaction plus "intellectuelle" qui aurait pu être une intéressante vue sur un passé où il était plus surdoué que cogneur. C'qui aurait pu être bien.

Ah quand, même, j'pense que t'as pris la peine de lire la fiche d'Orange, de ce que je peux voir de la première partie du test, et ça aussi, c'est bien.



Enfin, le point forme. Parce que ouais, j'aime 'co ben ça.


J'me rends compte que j'ai relevé très peu de fautes en fait. Et rien de systématique, pas de gros problèmes en vue. C'est juste une histoire d'un chouilla plus d'attention à la relecture. Et si y'en a pas eu, c'est l'histoire d'une relecture. En vrac, ça donne :

Spoiler:

Marron reste invariable, comme d'autres adjectifs de couleur (pour plus de détail, c'est ici)

La suivante, j'ai hésité à mettre un double spoiler. A côté du reste du texte qui comporte peu de fautes, elle fait mal.

Spoiler:

Aïe... C'est tout ce que je peux en dire...



Spoiler:

"serait p'têt' prêt" ou "s'rait p'têt' prêt?" ? J'imagine, oui.
Et si oui, j'vois plus ton gaillard embrasser son poing que sa gauche. Donc, 's'il avait bobo'



Dans le test, y'en a peut-être eu un peu plus. La flemme de se relire à cause de l'empressement de finir ton test? Héhé


Spoiler:

Rien de bien grave là-dedans. Juste faire gaffe à l'antériorité.



Donc au final, ben, tu écris plutôt bien. Ca manque parfois un peu de peps et d'attrait, mais la forme est assez bonne. Après, il y a tout de même ces petites lacunes au niveau du perso que tu as construit. Trop de qualités, pas vraiment de défaut, un schéma de vie vraiment très classique et qui manque un peu de matière pour trouver l'originalité et susciter vraiment mon intérêt. Maintenant, tu auras tout le loisir de le développer et de lui donner toute la profondeur qu'il mérite (pas envie de me faire taper moi, quand j'irai boire un pot).

Et avec tout ça, je suis donc sur la note de 500 Dorikis, ce qui au final, te valide à 575 Dorikis.

Bon jeu avec ce nouveau perso, mecton.


edit: ah ouais, j'avais quasiment fini quand ma mère m'a appelé pour bouffer. J'ai perdu mon timing là-dessus... =/
  • https://www.onepiece-requiem.net/t3943-l-empereur-le-plus-naze
  • https://www.onepiece-requiem.net/t3786-kyoshi-okabe-test-rp-termine