AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  

Le Deal du moment : -43%
Chargeur Allume Cigare – Adaptateur Bluetooth ...
Voir le deal
16.99 €
Le Deal du moment : -46%
Mi Home Smart4u Casque de vélo avec ...
Voir le deal
37 €

Ca va partir en cacahuète ..

Aller à la page : 1, 2  Suivant
Dragger Jack
Dragger Jack

♦ Localisation : South Blues - Royaume de Bliss

Feuille de personnage
Dorikis: 2501
Popularité: -132
Intégrité: -117

Jeu 21 Fév 2013 - 20:44

    Année 1624, North Blue.

    Non ce n'était pas un jour comme les autres. A vrai dire ça ne l'était plus depuis ce jour où Jack décida de se séparer de son équipage. Équipage récent qui pourtant n'avait rien de négatif, du moins en surface. Mais voilà, des fois une folie passagère vous emporte et décide de tout vous faire plaquer et de vous faire vagabonder en solo comme au bon vieux temps. Il appréciait aussi le fait de voyager en solitaire comme il l'a toujours fait. C'était plus calme, paisible ça avait ses avantages comme ses désavantages. Parmi ceux là il y avait la solitude bien sur, taper des monologues à longueur de journée ça pouvait vite devenir chiant. Mais bon c'était un choix qu'il avait pris et revenir sur ce dernier serait vraiment ridicule. Il s'était déjà imaginé plus d'une fois la scène dans sa tête. Lui revenant vers les autres qu'il venait à peine de connaitre d'ailleurs, souriant avec son air un peu abruti et dire " je suis de retour." Il lui suffisait juste de s'imaginer ce moment pour le convaincre à ne pas faire marche arrière.
    C'était comme un retour à la case départ, une petite barque, son sabre et c'était tout. Plus d'amis avec qui rigoler, de nourriture en abondance avec laquelle se goinfrer, de boisson avec laquelle se mettre une mine ou d'endroit confortable où dormir. Mais avant de les quitter il avait quand même réussis à amasser une bonne grosse fortune pour un jeune pirate des Blues, sa somme s'élevant à plus de quelques millions de Berry's ainsi l'argent n'était plus un problème pour lui.

    Cela faisait maintenant quelques semaines qu'il errait de petites îles à petites îles sans vraiment d'avoir un objectif en tête. Mais cette île était plus particulière, elle avait un truc en plus ... Peut être est-ce toute cette ville bien trop parfaite ? Dès qu'il avait posé le pied il avait tout de suite cramé qu'il y avait un truc qui tournait carré ici. Des maisons trop banales et surtout elles étaient toutes les mêmes. Blanches qui plus est. On se croirait dans une petite cité tout droit sortie d'un conte de fées. Les citoyens en plus étaient tous accueillants, peut être trop encore une fois. A chaque fois que le rouquin tournait la tête vers une personne cette dernière lui rendait un des sourires les plus éclatant et surement aussi un des plus forcé..
    * Bordel c'est flippant .. * Jack accéléra le pas pour essayer de trouver le plus vite possible un coin un peu moins parfait. Une bar, une taverne remplis de clochards, de pirates fous à lier et des ivrognes en tout genre, cela serait l'environnement le plus parfait pour le pirate ! Mais après avoir couru à travers les rues propres et être rentré dans ce qui normalement devait être des bars, il y avait rien qui ressemblait à cela. Un ville parfaite où les citoyens semblaient nager dans le bonheur, même les animaux de compagnie semblaient être aux anges.

    Et cela semblait être que le début. « Bon prochaine fois faudra que je pense à savoir sur quelle île je mets les pieds .. » Finalement désespéré de la situation, il décida de sortir de la ville et trouver un coin dans les environs et s'il n'avait rien, même dormir au clair de la lune serait plus sain pour lui que de retourner dans cette ambiance de cerveaux lavés.
    Ainsi après quelques heures de marches il ne trouva rien de mieux et l'option sac de couchage près de la plage résonnait dans sa tête, malheureusement. C'est ainsi qu'il retourna là où il laissa sa petite barque et décida de "s'installer" gentiment à côté. Un petit feu pour se réchauffer et au final c'était parfait, qui as dis que le sable n'était pas plus doux qu'un lit ? En s'endormant Jack pensa au lendemain et ce qu'il allait faire. Il n'avait guère le choix que de retourner dans la ville pour faire le plein de fournitures.

    « Ville de tarés.»
Zarechi Ozuka
Zarechi Ozuka

♦ Localisation : Là où tu viendras pas me chercher !
♦ Équipage : Ombres Du Chaos

Feuille de personnage
Dorikis: 3820
Popularité: -232
Intégrité: -140

Jeu 21 Fév 2013 - 22:36

-Quelle charmante ville !

Que faisais-je ici ? Aucune idée ! Je ne savais ni la raison de notre venue ici, ni le nom de cette ville. Tout ce que je savais était que les gens ici souriaient beaucoup ! C'est le soleil, ça, le soleil, c'est bon pour le moral ! 'Fin bref, ces gens souriaient et ... S'en étais presque flippant, je dois dire ! À chaque fois que l'on se retournait, il y avait une personne qui nous attendait avec un sourire. C'était carrément ... Angoissant ! C'était une loi martiale qui disait : « Tu souriras à tout inconnu que tu croiseras ! » ou quoi ? Sans m'en être rendu compte, en me disant cela, j'avais tiré une tête, menton en avant, sourcils froncé, tel que tous les gens me regardaient, pas avec le sourire, mais en riant ! Cela dit, il y en avait un qui ne riait pas. Un homme, tout de noir vêtu, semblait passer parmi les gens tout en essayant de les éviter. Nos regards se croisèrent, mais moi, je vis plus l'énorme lame qu'il possédait. Une lame imposante qui devait laisser dans un mauvais état les personnes y ayant goûté ! Mais nos routes ne se croisèrent que peu de temps, car nous sommes ensuite partis de notre côté.

Cela dit, ma balade continuait jusqu'à ce que je croise un type, grand, musclé, qui me donna une impression de déjà vu. Où est-ce que je l'avais déjà vu déjà ... Dans un combat, dans un bar, dans mon village ...


-Boah ! Je sais plus, t'façon il ne peut pas me faire de tord !

Mais la journée était loin d'être finie ! Une petite heure plus tard, une nouvelle impression de déjà vu apparue, mais plus nettement cette fois ! Au loin, je vis le voleur d'Inu town ! Je le reconnu à la perle autour de son cou.

-Oy ! Le voleur ! Eheh, tu te rappelle de moi ? Zarechi Ozuka, celui qui avait cassé son sabre ! Alors, quoi de neuf ?


Dernière édition par Zarechi Ozuka le Sam 23 Fév 2013 - 13:37, édité 1 fois
https://www.onepiece-requiem.net/t2867-zarechi-ozuka-prez-100-manque-validationshttps://www.onepiece-requiem.net/t4378-fiche-de-zarechi-ozuka
Yumi Matsu
Yumi Matsu


Feuille de personnage
Dorikis: 2492
Popularité: -106
Intégrité: -92

Ven 22 Fév 2013 - 20:10

Voilà une ville pour le moins étrange, une belle ville propre en apparence trop propre en apparence je dirais même. J’avais l’impression de faire tache. Mes vêtements noirs et poussiéreux face à cet endroit si blanc, si propre si beau... Cela me donnait mal au cœur. Je voyais le monde plus comme Las Camp ou Grey Terminal. Endroit ou le crime et la pourriture sont plus à l’image de l’humanité. J’avais l’impression de ne pas être à ma place... même si je me sens rarement à ma place au faite. Enfin bref, comme je voyageais au hasard au gré des bateaux qui passe. Je ne pouvais pas faire le difficile. Toujours est-il que j’étais assez surpris de l’apparence saine de cette ville... J’aurais bien aimé mettre un peu d’animation si cela risquais pas de me poser trop de problème... Je ne savais pas s’il y avait la marine sur cette ile, mais il était hors de question de me faire pourchasse par tout une garnison.

Quoi qu’il en soit, je devais avant tout me concentrer sur mon travail... Enfin, travail c’est une façon de parler. Je vole au gens pour me nourrir, argent, nourriture,... Je volais tout ce que je pouvais pour pouvoir manger à ma faim au moins jusqu’à demain. Un simple marchant de fruit et légume me convenait. Je n’étais pas un grand mangeur et dormir dans un hôtel de luxe, c’était pas mon truc. Alors une fois ma cible trouvé, je n’avais pas grand mal à subtilement voler un fruit ou deux sans que personne ne le remarque. Depuis le temps que je m’exerce je commençais à avoir le truc. On n’allait pas encore m’appeler le roi des voleurs, mais je pourrais déjà me vante d’être l’un des meilleurs si je le voulais.

Le temps passait et cette ville semblait à mon gout de plus en plus ennuyeux. L’odeur du propre m’était étrange à mes narines, moi qui aie l’habitude de vivre dans la crasse ou la campagne, une ville soigner c’est comme une ville morte... C’est sans intérêt. Je ne regardais pas les gens, je préférais les évités et donc je me trouvais un endroit un peu à l’écart non loin d’une plage. Installer sur un petit banc, j’admirais comme il m’arrive de temps en temps ma pierre. L’endroit était relativement dégagé et les ombres me cachaient... Tout du moins c’est ce que je croyais, car un homme s’adressait à moi par un terme presque insultant... Enfin si je n’étais pas effectivement un voleur.

D’instinct je cachais ma pierre, même si face à ce type je savais que ce n’était pas vraiment la peine. Cela faisait déjà un petit moment qu’il savait que j’avais cette pierre. Quoi qu’il en soit, c’était avec un visage des moins amicale je le regardais. M’appeler voleur comme ça... Pourquoi ne pas le dire devant les forces de l’ordre carrément !? La seule chose que je pouvais lui dire c’était donc :

La ferme ! Je me souviens de toi, mais ce n’est pas la peine de m’appeler comme ça. Je suis Yumi Matsu si ça peut te satisfaire.

Je ne savais pas ses intentions, mais je me méfiais, on ne c’était vu qu’une fois et ses premiers parole n’était pas pour faciliter le contacte... On était plus enfermer dans une mine et je ne lui devais rien... Enfin si peut-être ma vie... Mais qu’il ne compte pas sur moi pour le lui rappeler. Enfin bref, je ne savais pas ce qu’il me voulait et je préférais être à un endroit plus sur... En tout cas ou je pourrais vraiment cette fois voir les gens venir. C’est sans un mot que je me dirigeais vers la plage, je n’avais offert que comme indication un signe du regard pour dire à ce Zarechi que s’il voulait encore discuter il n’avait qu’à me suivre. Quelques pas plus loin, la plage était visible, un fallait descendre quelques marches un peu plus loin ou sauter le petit muret. J’avais naturellement choisi l’option numéro deux, je sautais donc le muret et mon pied atterrit que quelque chose qui n’était pas du sable... Vu que c’était un visage humain. Un autre petit saut et je touchais enfin le sol... Ou plutôt le sable. Continuant ma marche pour me rapprocher de l’eau je dis à la pauvre personne qui avait reçu mon pied sur le visage :

La prochaine fois trouve toi un endroit plus sûr pour dormir, imbécile.

Vraiment sympa comme face de s’excuse vous ne trouvez pas.
https://www.onepiece-requiem.net/t6338-yumi-matsuhttps://www.onepiece-requiem.net/t6395-yumi-matsu
Kusanagi
Kusanagi

♦ Équipage : Les ombres du chaos

Feuille de personnage
Dorikis: 5173
Popularité: -332
Intégrité: -319

Ven 22 Fév 2013 - 21:59

Bougre de faux jetons à la sauce tartare, cela fait maintenant depuis plus de 42 heures que j'étais toujours en haute mer, guidé par les vents du hasard vers où le destin voudra bien me conduire, mais malheureusement il y avait un problème grave. En effet la nourriture me faisait défaut et plus important encore je n'avais plus une seule goutte d'eau dans ma gourde depuis quelques heures. Ahh !! Qu'est-ce que je donnerais pour un bon nectar de rhum à ce moment précis. Tsss.. Vie de merde.

Ainsi donc j'étais à bord de ma barque, une pomme dans la main avec des yeux de chiens abattu qui étaient centrés vers la dernière nourriture qui me restait. Ahh !! Ce fruit-là était ce qu'il y avait de plus cher au monde à cet instant précis pour moi. Il me fallait l'admirer, prendre le temps de le porter à ma bouche, de sentir le gout sur ma langue avide de nourriture et puis la croquer. Ahh !! Si vous saviez à quel point cet instant était précieux pour moi.

Bref, je m'apprêtais à croquer ce fruit en fermant les yeux afin de mieux savourer l'instant quand soudain " Booum" Une secousse me fis lâcher la pomme qui tomba à l'eau avant de disparaitre dans les profondeurs de ce liquide bleu.

- Noon !!!! Mon précieeeux !

M'écrais-je à travers une voix qui illustrait tant bien que mal ma tristesse face à cette énorme perte alors que je remarquais que le filou qui avait orchestré tout cela n'était rien d'autre qu'un requin. Et ce forban tournait autour de la barque avec la ferme intention d'avoir aujourd'hui un pirate comme déjeuner. Punaise, il ne manquait plus que ça.

Après m'être mis au centre de la barque, je levai les yeux pour voir que la terre ferme n'était pas très loin de ma position, je pourrais normalement y arriver dans quelques minutes après avoir bien ramer vers sa direction. Je pris donc la rame avant de me mettre au travail pour atteindre cette plage au loin quand soudain " CRAAC " la longue pièce de bois aplatie à une extrémité fut brisée sous les crocs de ce putain de requin qui décidément n'était pas prêt à me laisser partir.

Ca va partir en cacahuète .. Images12
- AHHHHHHHH !! Enfoiré, je vais te défoncer ta troonche !!!

Une colère dévastatrice m'envahi, m'incitant à couper ce foutu requin en rondelle avec ma lame, je sortis donc ma lame prêt à poignarder mon adversaire à plusieurs reprises quand brusquement je sentis ma barque montait en hauteur. En effet une très haute vague était en train de porter ou de diriger ma barque à une vitesse un peu différente de la normale, vers la plage. Finalement après un petit sprint maritime ma barque s'écrasa violemment contre une autre barque qui se trouvait sur les lieux (La barque de Jack qui pour le coup va être inutilisable pour quelques temps) à un tel point que je fus éjecté sur la rive à travers un atterrissage pas très commode.

Ca va partir en cacahuète .. 12392510
- Terre..." Humpf "... Terre ferme Motherfuckeeeeeer !!!!!!

Disais-je à travers une voix asséchée et essoufflée avec quelques égratignures et léger blessure sur mon corps et visage.

https://www.onepiece-requiem.net/t4836-kusanagi-les-tenebres-en-personnehttps://www.onepiece-requiem.net/t4889-fiche-de-kusanagi
Viald
Viald

♦ Localisation : Manshon
♦ Équipage : Les Avalons

Feuille de personnage
Dorikis: 1410
Popularité: -30
Intégrité: -32

Dim 24 Fév 2013 - 17:23

Bordel d’merde. Mais qu’est-ce que je fous là sérieusement ? Aucune idée, étant donné que je ne vois rien. Ma tête est complètement enfouie dans le sable, mes pieds sont caressés par les vagues et il fait chaud. Déjà, je suis sur une plage, ça c’est certain. Après, quelle plage, je n’en ai aucune idée. C’est une belle journée aussi c’est certain. Ma chemise rose à fleurs –trop classe au passage- est pratiquement recouverte du sable roux et je sens mon pantalon alourdi par l’eau pénétrant à l’intérieur de celui-ci. Je relève ma tête pour voir devant moi et…rien. Génial. Ce que je sais aussi c’est que ma tête est mouillée et mon corps également. J’essaye de me remémorer ce qui vient de se passer, mais j’ai du mal. Ce qui veut dire que j’avais sans doute perdu connaissance.

Bon, je me relève péniblement. Je balaye le paysage avec mes yeux perçants et je fais volte-face. Ma barque, où est-elle ? Mh. Ah. Ok. J’ai compris. J’viens d’faire naufrage. Encore mieux. Maintenant, sans barque comment je vais me barrer d’ici ? Réfléchis Viald, réfléchis. Je sais, j’vais partir à la recherche d’un village ou d’une ville. Après quelques minutes de marche intense, j’trouve une ville. Une ville moderne, aux rues pavées et nettoyées, n’y a pas à dire, ça en jette. Mais ce n’est pas important pour l’instant. J’traverse les quartiers et les ruelles cherchant désespérément quelque chose. Mais quoi ? Je ne sais pas. Depuis quand on peut trouver une barque dans une ville ? En plus d’avoir fait naufrage, je délire complètement.

Et puis, en passant dans une rue, je croise un gamin. Enfin un gamin qui a dix ans de moi que moi à peu près. Je le reconnais. Mais c’est qui putain ? J’vois un sabre dans son dos. J’essaye de me souvenir mais je n’y arrive toujours pas. En même temps j’ai cassé la gueule à de nombreux bretteurs. Du coup, c’est encore plus difficile de me souvenir de qui est cette personne. Peu importe, peut-être qu’un jour nos deux routes se croiseront une nouvelle fois. Bon, j’en ai assez de vois tous les regards des habitants rivés sur moi. Mon but premier est de trouver une petite embarcation pouvant me faire sortir d’ici. Je me redirige donc vers la plage en grommelant.

J’vois un mec qui écrase la gueule d’un autre et un type amoché à côté de moi. Bordel d’merde c’est quoi cette île ?!

Terre… « Humpf »… Terre ferme Motherfuckeeeeeer !!!!!!

Mais il délire ce gars-là. Putain mais je rêve je suis sûr et certain. Je me claque le visage pour tenter de me réveiller et sortir de ce cauchemar. Rien à faire, c’est bien la réalité d’vant moi. Chier.

Eh mec, t’as quoi à gueuler comme un con, putain mais sérieux on est où là ?!


[Nul à chier, désolé.]


Dernière édition par Viald le Sam 16 Mar 2013 - 13:33, édité 1 fois
https://www.onepiece-requiem.net/t7129-connaissez-vous-vialdhttps://www.onepiece-requiem.net/t7166-fiche-de-viald
Zarechi Ozuka
Zarechi Ozuka

♦ Localisation : Là où tu viendras pas me chercher !
♦ Équipage : Ombres Du Chaos

Feuille de personnage
Dorikis: 3820
Popularité: -232
Intégrité: -140

Dim 10 Mar 2013 - 14:36

-La ferme ! Je me souviens de toi, mais ce n'est pas la peine de m'appeler comme ça. Je suis Yumi Matsu si ça peut te satisfaire.

-Hein ? Moi j'aime bien « le voleur » ... Ça fait comme un grade, c'est classe ! Lui répondis-je avec un énorme sourire.

'Fin bref, ne voulant pas trop se montrer, il décida de m'emmener sur la plage. C'est donc après un bel écrasement de visage que nous furent arrivé à destination.

-Bon ... Après tout ce temps que de n...

-...aaaaAAAAH !

-Hein ?

-Terre..." Humpf "... Terre ferme Motherfuckeeeeeer !!!!!!

-GNÉÉÉÉÉÉ ?! Putain, mais t'en a pas marre de me suivre partout où je vais, toi ?!

Cette journée était si bien partie ... Voilà que maintenant, Kusanagi, le manieur de meitou se retrouvait face à moi, entouré de planches d'une barque qu'il avait littéralement explosé lors de sa chute. Mon éternel rival s'était de nouveau retrouvé en face de moi. J'en avais marre de le voir, celui-là ! Hein ? Parce qu'à chaque fois je me fais battre ? Pfeuh ! Même pas vrai ! Enfin bref, il était étalé là, en face de moi, tel un mollusque que l'on aurait mal digéré.

-Eh mec, t'as quoi à gueuler comme un con, putain mais sérieux on est où là ?!

Puis revoilà l'autre gros balèze ... Plus je revoyais son visage, plus il le disait quelque chose ...

-Aaaah ! Mais bordel, vous vous êtes tous donnés rendez-vous pour me recasser la gueule, ou quoi ??!! Disais-je en pointant simultanément Viald et Kusanagi. Le voleur ! Euh, Yumi ! J'ai besoin de toi, là ! J'suis dans le méga caca ! Ces deux gars là m'ont déjà flanqué une rouste, alors imagine s'ils s'y mettent à deux !! Disais-je à Yumi en le secouant dans tous les sens.

Puis, j'eu la vision de ses deux bonhommes et de moi. J'étais au sol en train de me faire piétiner.


-AAAAAAH !!


Je m'étais mis à courir de droite vers gauche, de gauche vers droite, de devant vers derrière et de derrière par devant.

-AU SECOOUUURS !
https://www.onepiece-requiem.net/t2867-zarechi-ozuka-prez-100-manque-validationshttps://www.onepiece-requiem.net/t4378-fiche-de-zarechi-ozuka
Yumi Matsu
Yumi Matsu


Feuille de personnage
Dorikis: 2492
Popularité: -106
Intégrité: -92

Dim 10 Mar 2013 - 20:26

Je crois que ce type devait déjà dormir. En tout cas maintenant il allait dormir pour un petit moment... En tout cas ce n’était pas mon problème. Apres tout comme lui disais, il n’avait qu’à trouver un endroit plus sûr. Enfin bref, j’avais décidé de prendre la plage en grande partie à cause de l’autre imbécile qui s’amusait à m’appeler voleur. Pourquoi ne pas dire pirate ou criminel tout simplement ?... Une fois arrivé sur la plage, je pouvais voir deux hommes. Le premier venait de faire une entrer fracassante sur cette ile et ce n’est pas rien de la dire. Il venait de démolir sa barque et celle qui se trouvait juste devant. Vu la tête qu’il faisait, il devait avoir vécu seul sur les eaux depuis un petit moment. Il était rejoint par un autre homme qui engageait la conversation avec lui. Je n’étais pas très loin je pouvais donc facilement entendre les remarques qu’ils se disaient. Mais mon regard était porté sur autre chose...

Zarechi me parlait ou plutôt me demandais de l’aide. Apparemment ses deux hommes avaient déjà eu l’occasion de lui casser la tronche. Mais ce qu’il me disait ou plutôt me demandais ne m’intéressait pas tellement. Je n’avais pas de dette à lui rendre... Enfin si peut-être une, mais je préférais vite l’oublier. Quoi qu’il en soit, je m’avançais vers les deux hommes en même temps que je répondais à la demande de Zarechi :

J’ai autre choses à faire... Mais pour 100 000 berrys on peut en discuter... Mais en attendant...

Je me dirigeais vers les deux autres hommes, je passais même entre eux, je les ignorais tout simplement. Ils n’avaient pour moi aucune importance, je n’avais aucun problème avec eux après tout... Tout du moins pour le moment. La seule chose qui m’intéressait c’était le sac qui avait fait son apparition avec les débris des barques. L’autre imbécile l’avait bien dis, je suis un voleur et donc sentir le filon était dans ma nature. C’était donc presque à la vue de tous que j’ouvrir légèrement le sac. Une fois ouvert c’était avec un petit sourire en coin que j’admirais le trésor. Il y avait de quoi tenir quelques temps avec l’argent qui se trouvait dans ce sac. Je ne savais pas à qui il était mais maintenant il était pour moi. Pour une fois je me disais que j’allais pouvoir me payer un vrai truc à bouffer. Ce n’était pas que je détestais la bouffe en pleine nature ou que je voulais, mais pour une fois je pourrais m’assoir à une table et prendre un repas des plus copieux.

On dirait que j’ai touché le jackpot...

Une fois la valeur du trésor confirmé je refermais le sac pour me diriger à toute allure vers Zarechi. Je ne savais pas qui pouvait être ses hommes, mais à leur look, j’étais certains que ce n’était pas des gens de l’ile. Au mieux de simples voyageurs. Mais je les voyais plus en tant que chasseurs ou pirate. Je ne restais qu’un moment à côté de Zarechi, juste pour lui dire :

Maintenant, je crois que s’ils ont une cible ce sera moi... Je sens que je vais m’amuser.

Sans attendre que pris la poudre d’escampette. Direction la ville. La plage était un endroit beaucoup trop dégagé. En ville, je pouvais facilement utiliser les lieux pour esquiver et contre attaquer grâce aux maisons et diverse obstacle présent. Qu’importe leurs forces, si je pouvais prendre l’avantage du terrain, je pouvais les surprendre. Ils étaient tours plus grand et que moi. Cela voulait dire que leur mouvement était plus large. Moi avec ma taille et ma vitesse je pouvais les surprendre et les attaqués par derrière... Enfin, c’était ce que je pensais. Mais fallait-il encore que ses gens soient vraiment ce que je pensais.
https://www.onepiece-requiem.net/t6338-yumi-matsuhttps://www.onepiece-requiem.net/t6395-yumi-matsu
Kusanagi
Kusanagi

♦ Équipage : Les ombres du chaos

Feuille de personnage
Dorikis: 5173
Popularité: -332
Intégrité: -319

Mar 12 Mar 2013 - 22:02

A part un type qui dormait d'un sommeil de plomb un peu plus loin, la plage semblait être déserte avant qu'un gars probablement constipé vu sa tête de con, ne pu arriver sur les lieux suivi de deux autres individus. Je voyais ces individus pour la première, cependant malgré ma vision qui était encore un peu flou et les étoiles qui tournaient autour de ma tête, je pu facilement reconnaitre l'un d'eux.

Bougre d'extrait de crétins des alpes, ne serait-ce pas ce bon vieil Zarechi ? Oui c'était bien lui. Décidément on dirait bien que le destin prenait un malin plaisir à réunir nos chemins, c'est pourquoi j'en étais sûr à présent, la cause de mes nombreuses rencontres avec ce macchabée d'eau de vaisselle était parce que son destin était de périr par le biais de ma lame. La volonté des cieux allait être sur le point d'être accomplie.
Ainsi donc je me relevai difficilement du sol en titubant de gauche à droite tel un pauvre type qui avait passé toute la nuit à boire à cause d'une déception amoureuse avant de m'agripper à ce gars qui se plaignait un peu plutôt de ma façon de parler.

- Heu. Pour répondre à ta question...on est apparemment sur une plage. Tss ! Tu dois être perdu toi.

Répondis-je avant de repousser mon interlocuteur légèrement pour me remettre sur mes pieds et trouver mon équilibre. Cela fut un succès. Bien, à présent j'avais perdu mon seul moyen de locomotion qui me permettait de voguer sur les blues et il fallait coute que coute passer mes nerfs sur quelqu'un et pour cela, mon éternel rival semblait être parfait pour le boulot. En dégainant ainsi ma lame, j'adressai les paroles suivantes à Zarechi :

- Finissons en une bonne fois pour toute. Loup-garou à la graisse de renoncule, ton temps est enfin arriv..... Hé ?

Dis-je avant de porter soudainement mon attention sur autre chose qui n'était rien d'autre que la découverte d'un sac d'argent sur le bateau que je venais de heurter, par le troisième larron. Mon esprit tordu fit un déclic à la vue de tout cet argent et il fallait dire qu'après ce petit accident que je venais d'avoir, cet argent serait probablement plus bénéfique pour ma poire, si j'avais l'intention de reprendre la mer avec des ressources suffisantes. Il me fallait donc imposer ma volonté.
Malheureusement, ce fut trop tard. En effet avant même que je ne puisse lever la parole, le Simili-martien à la graisse de cabestan pris ses jambes à son cou pour prolonger vers la ville avec la ferme intention de s'expliquer avec tout cet argent. Huun ! Je n'allais point le laisser faire.

- On discutera plus tard Zarechi.

Dis-je en rengainant ma lame avant d'aller à la poursuite de ce voleur, même si rien ne nous différenciait. Ainsi après avoir franchi le muret, j'étais derrière le larron, mais le bon-homme prenait de l'avance sur moi. Après avoir couru derrière lui pendant quelques secondes, je changeai de trajectoire afin de prendre un petit raccourci. Je forçais en premier lieu, le passage à travers une clôture en bois qui donnait sur un élevage de volatile tel que des coqs. Puis après un petit instant à voler dans des plumes et bousculer tout ce qui se trouvait sur mon passage, je finis par déboucher dans la rue avant de m'introduire dans un restaurant. Le larron était sur le point de passer à côté de ce restaurant, je sautais donc rapidement sur une table avant de prolonger vers la sortie tout en marchant sur les tables, ce qui créa un bon bordel dans l'établissement. Quand soudain " Ziiip" Alors qu'il s'y attendait le moins, je fis un plongeon vers le fugitif en le plaquant au sol avant que l'on ne puisse se rouler par terre à plusieurs reprises.

Après une petite fraction de seconde à se battre comme des chiffonniers à même le sol, je pu dominais le combat en étant au-dessus de mon adversaire pour finir par essayer de lui crever les yeux avec l'aide de mes doigts. Mais bon, je profitai du moment où il était par terre en train de se tordre pour me relever et faire un léger sprint vers le sac qui était sur le sol à quelques distances de ma personne. Cependant, je n'avais pas été assez rapide apparemment vu que le sac était sur le point d'être fauché par une autre personne juste sous mes yeux.

Ca va partir en cacahuète .. Icon_s11
- Bordel de merde !!
https://www.onepiece-requiem.net/t4836-kusanagi-les-tenebres-en-personnehttps://www.onepiece-requiem.net/t4889-fiche-de-kusanagi
Zarechi Ozuka
Zarechi Ozuka

♦ Localisation : Là où tu viendras pas me chercher !
♦ Équipage : Ombres Du Chaos

Feuille de personnage
Dorikis: 3820
Popularité: -232
Intégrité: -140

Ven 22 Mar 2013 - 12:29

Bon ! Il semblerait que ce ne soit pas moi le principal sujet d'attention ! En effet, au sol, précisément là où Kusanagi était tombé, était apparu un joli petit sac de fric ! Je voulus aller le chercher immédiatement, mais c'était sans compter la capacité d'évaluation de richesse hautement affinée de Yumi, qui était déjà en train de courir à mon opposé avec l'argent, suivi de Kusanagi ! Mais bien sûr, j'avais mon mot à dire, là-dedans. Et je ne comptais pas laisser cet argent me filer sous le nez ! Ce fut donc à mon tour de prendre en chasse les deux hommes. Et début, je fus vite laissé à l'arrière, mais voulant prendre de l'avance, je décidais de sortir ma botte secrète ! C'est donc en pleine course que je sautais sur le mur afin d'y poser mes quatre pattes. Une fois posé telle une araignée, je me donnais une belle impulsion, toujours dans ma course, afin de faire un léger salto sur le côté pour finalement me mettre à courir dans ma position de Tiger Attack ! Dans cette position, je ne connaissais personne capable de me rattraper !

# Tiger Assault:
 

Nous sommes donc arrivés dans un restaurant. J'étais à deux doigts de rattraper mes cibles. Étant à quatre pattes, il était aisé pour moi de passer en dessous des tables, slalomant entre les jambes des tables et celles des clients pour finalement arriver à proximité de Kusanagi qui était posé sur Yumi. Il allait prendre le sac, mais c'était sans compter sur ma présence ! Juste quand il tendit la main, je prenais la bourse entre mes dents tout en continuant de courir.


-Bordel de merde !!

-Eh ba, papy ? Tu te ramollis ! Eheh !

Et ce fut avec cette phrase que je ressortis du restaurant par derrière. J’étais arrivé dans une petite ruelle vraiment étroite. Eheh, génial ! J’étais tout à mon avantage, ici ! Je m’amusais donc, passant de mur en mur effectuant cabriole sur cabriole en espérant déstabiliser mes poursuiveurs. Puis, un petit stand apparut devant moi. Je décidais donc de lui trancher ses appuis afin qu’il s’effondre sur la rue. Après cet acte, je m’arrêtais de courir et contempla mon œuvre. Mais quelques secondes plus tard, celui-ci explosa et laissa apparaître Kusanagi, sabre pointé vers le haut en fin d’attaque, me regardant d’un air pas content.

-… … … … AAAAH !

Je me remis donc à courir à quatre pattes pour échapper à mes poursuivants. Mais quelques temps plus tard, une ombre apparut au-dessus de moi avant de m’écraser. Qui était-ce ? Et comment avait-il fait pour me rattraper ? C’est impossible qu'il ait pu aller plus vite que moi !
https://www.onepiece-requiem.net/t2867-zarechi-ozuka-prez-100-manque-validationshttps://www.onepiece-requiem.net/t4378-fiche-de-zarechi-ozuka
Yumi Matsu
Yumi Matsu


Feuille de personnage
Dorikis: 2492
Popularité: -106
Intégrité: -92

Ven 22 Mar 2013 - 19:53

Sans doute trop confiant en mes capacités, je n’avais pas eu le temps de voir venir le saut de l’un des hommes sur la plage. Plus rapide et plus malin que je le pensais, il réussit à me maintenir au sol grâce son attaque surprise. Essayant de me dégager, je plaçai mon pied vers son ventre pour le pousser. Mais je pouvais constater qu’il était plus fort que moi, surtout qu’il était ne position de force. Heureusement que j’avais de bon réflexe car ce type sans doute un vrai sadique, utilisai un de ses doigts pour me crever l’œil. C’est pas un réflexe que moi-même je n’explique pas que j’ai réussi à esquiver l’attaque qui se contentait de me frôler l’œil ciblé. Du sang coulait, à côté de l’œil, mais par chance mon œil n’avait presque rien, la cornée légèrement abimé, mais au dehors d’un genre plutôt pénible, je n’avais pas perdu le sens de la vue. Mais il s’en était fallu d’un cheveu.

Mon premier réflexe était quand même de mettre ma main sur mon œil. Alors que celui-ci tentai de profiter de l’occasion pour prendre le trésor. Pas de chance pour lui, Zarechi suivait de peu derrière nous et juste sous son nez et le mien subtilisait le trésor. L’ordre de la course changeait, maintenant j’allais devoir poursuivre Zarechi, sans oublié l’autre type qui était déjà derrière lui... Je n’avais pas le temps de me reposer, mais j’étais en rage. Je m’étais fait surprendre comme un bleu, je devais rétablir l’ordre. C’est donc dans une légère colère que je ne remarquais pas la perdre de mon bandeau frontal qui révélait mon passé d’esclave.

J’étais donc repartir à la poursuite de mon trésor. Mais en prenant un autre chemin... Les toits... Quelques sauts et je me retrouvais en un instant au-dessus des maisons. Grace à eux, je pouvais avoir une vue de toute splendeur sans être repéré. Surtout que ses deux-là semblaient m’avoir totalement oublié... La vitesse était mon point fort, ses deux imbéciles n’avaient aucune chance de me prendre de vitesse... J’attendais donc que Zarechi soit bien placer pour sauter et lui atterrir dessus d’une façon assez classe je trouve qu’on aurait dit un surfeur.

Une fois la petite glissade fini, je sortais mon sabre pour le placer sur la main de Zarechi qui tenait le trésor... D’un petit saut en pirouette je me retrouvais face à lui, le sac juste entre mes jambes, d’un simple mouvement, je me servais mon sabre pour soulever le sac... Mais je ne reprenais pas le course tout de suite bien au contraire, je préférais rester ici pour dire :

Désolé, mais c’est mon trésor, je l’ai trouvé en premier alors je ne garde... Sauf si tu veux mourir...

Je partais ensuite, mais pas pour fuir cette fois. Je voyais déjà l’autre arriver et il était possible que Zarechi suivre le mouvement. Je savais qu’avec le poids du sac je n’arriverais pas à échapper au deux. Mais dans un combat à trois... Ce n’était pas le plus fort qui l’emportait, mais le plus malin... Mon plan était donc de feindre la fuite tout en surveillant mes poursuivants. J’attendais le dernier moment pour attaquer par surprise en leurs offrants une de mes techniques :

« Dragon Tornado »

En une fraction de seconde, je lançais une simple attaque en diagonal vers mon ennemi. Une simple attaque qui fessait croire en une dizaine de coup. Si la surprise était réussie, le coup ne pouvait que marcher. Par contre si c’était l’inverse j’allais me retrouver en position de faiblesses...


Spoiler:
 
https://www.onepiece-requiem.net/t6338-yumi-matsuhttps://www.onepiece-requiem.net/t6395-yumi-matsu
Kusanagi
Kusanagi

♦ Équipage : Les ombres du chaos

Feuille de personnage
Dorikis: 5173
Popularité: -332
Intégrité: -319

Dim 24 Mar 2013 - 15:43

Merde ! La chance n'était vraiment pas de mon côté aujourd'hui. En effet alors que je me voyais déjà prendre du bon temps avec toute cette oseilles, mes rêves du jour furent en un claquement de doigt anéanti par Zarechi qui faucha le sac. Comme d'habitude il ne pu s'empêcher de se foutre de ma gueule, mais mes pensées étaient trop occupées par le contenu du sac pour que je puisse accorder de l'importance à ses propos et lui répondre. La course re-fut donc lancé et cette fois-ci j'avais un petit bonus vu que la cible n'était personne d'autre qu'un éternel rival qui pendant longtemps avait été réclamé par le tranchant de ma lame. " Gniark gniark gniark !!" On allait bien s'amuser.

La course poursuite reprit donc de plus belle et cette fois-ci Zarechi était la cible tandis que l'autre gars fut laissé à la traine. D'ailleurs en parlant de lui où il était-il passé le bougre ? En effet, lors de la course j'avais jeté un petit coup d'oeil rapide vers l'arrière pour m'apercevoir que ce dernier avait subitement disparu. Mais bon en ce moment il était le dernier de mes soucis donc je continus la poursuite mine de rien.
Punaise, la course poursuite s'annonça un peu longue avec Zarechi qui, à travers ses pirouettes et ruses, m'entraîna dans les ruelles de la ville, plus étroites les unes que les autres. A un certain moment le bougre faillit se faire rattraper, mais à cause d'un obstacle qui n'était rien d'autre qu'un vulgaire stand, il eu encore un peu d'avance par rapport à ma personne. " TaAng " D'un geste vif, je donnais un coup de lame en diagonale du bas vers le haut qui détruit l'obstacle tandis que mes yeux assoiffés de sang et intimidants étaient rivés vers la cible mouvante.

- Zarechiiiiiiiii !!!!!!

Criais-je à son égard tandis que le bougre reprenait son bout de chemin avant d'être un peu plus tard intercepté par on ne sait comment, par le larron d'un peu plus tôt. Tsss... Et moi qui pensais que je l'avais mis hors circuit et bah on dirait bien qu'il était de retour dans la course, le salaud.

Ce fut un retour à la case départ, le sac se retrouva entre les mains de l'acrobate qui échangea quelques propos avec Zarechi avant d'essayer de s'éloigner en douce. Mais il était hors de question de le laisser partir donc je me dirigeai vers le possesseur du sac, en bousculant au passage Zarechi, afin de m'occuper de lui.
Soudain, le bougre se retourna brusquement et essaya de m'atteindre à travers une attaque disons un peu particulière. Le premier réflexe que j'eus fut de faire un pas en arrière et heureusement cela me permit d'avoir la vie sauve vu que la lame m'avait infligé une blessure légère au niveau de la joue. Pffiou, un peu plus et j'y passais.
Ca va partir en cacahuète .. Ee5f0810
La guerre avait officiellement été déclaré. Je le repoussai avec un coup de pied au niveau de l'abdomen puis je dégainais ma lame pour effectuer la technique suivante :

# The rainbow road
Spoiler:
 

Une fois cela fait, j'envoyais ma lame vers l'adversaire avec la chaine qui s'enroula autour de sa jambepuis d'un geste brusque je tirais la chaine vers moi en faisant chuter violemment le jeune pirate au sol avec comme bonus des lacérations autour de sa jambe causé par la lame. Dans le feu de l'action, je me retournai vers Zarechi afin de l'attaquer à son tour. Je m'écriais de la façon suivante pour exécuter la technique :

- L'appel du dragooon !!

# L'appel du dragon noir
Spoiler:
 
https://www.onepiece-requiem.net/t4836-kusanagi-les-tenebres-en-personnehttps://www.onepiece-requiem.net/t4889-fiche-de-kusanagi
Zarechi Ozuka
Zarechi Ozuka

♦ Localisation : Là où tu viendras pas me chercher !
♦ Équipage : Ombres Du Chaos

Feuille de personnage
Dorikis: 3820
Popularité: -232
Intégrité: -140

Lun 1 Avr 2013 - 14:49

-Hiiin ... Hiiin ... Hiiin ... Hiiin ... Je t'ai .... Hiiin .... Je t'ai retrouvé ... Hiiiiiiin ... J'en ai marre de courir ... Aah !

À peine avais-je eus le temps de reprendre mon souffle que mon rival de tous les temps se retournait pour m'envoyer son katana en direction de mon torse à l'aide d'une chaîne. Je ne connaissais pas ce coup, tient ! C'était du nouveau. Par réflexe, je dégainais mon sabre et donnais un grand coup vertical de bas en haut afin de dévier le meitou qui m'arrivait droit dans le foie. La lame monta donc en l'air avec une grande vitesse. Mais la limite de la chaîne la força à s'arrêter dans son ascension en faisant un mouvement de fouet avant de retomber immédiatement sur moi, aidée par un ample mouvement de bras de Kusanagi. J'eus le temps de dégainer mon autre sabre, de les croiser au-dessus de ma tête afin de parer le coup in extremis. Je voulus répliquer, mais quelques secondes plus tard, je vis Yumi faire léger regard vers nous avant de repartir avec l'argent. Ne désirant pas le laisser partir, pendant que Kusanagi remballait sa chaîne, je pris un morceau de bois disposé au sol et le balança en direction de la tête du voleur.

-Eheh, bingo ! Va pas trop loin avec le fric, toi ! Et viens plutôt te friter avec nous ! Disais-je avec le sourire.

Ca va partir en cacahuète .. Sourir10

Suite à cet acte remplis d'amour, le concerné se retourna, sabre en main et revint vers moi. Mais entre-temps, l'autre au meitou avait eu le temps de balancer un kunai qui, je dois le dire, avait été trop rapide pour que je l'évite ! En effet, le temps que je relance mon regard vers Kusanagi, celui-ci m'avait lancé un kunai que je me pris dans l'épaule droite. Le choc me fit plisser les yeux et me fis reculer de quelques pas. Mais d'un geste vif et avec une grimace, je pris l'arme blanche et tira un coup sec dessus pour le déloger de ma chair. Mais il était vif, le bougre, il ne me laissait aucun moment de répits ! À peine le kunai faisait-il « chcling » sur le sol de pierre que l'homme me sautait dessus en me donnant un coup meitou. Je parais le coup et nous étions partis pour un échange de coup interminable. À ce moment, lorsque les deux lames s'entrechoquent, le temps parait vraiment suspendu !

Puis, Yumi arriva à bon port et commença lui aussi à s'acharner sur moi. C'est donc avec un bon coup de pied dans le ventre à Kusanagi que je changeais d'adversaire. Cela dit, le voleur n'était pas au niveau de mon rival, ce qui me permettait d'avoir un petit moment de repos. Je faisais exprès de ne pas me battre au maximum, car je savais qu'au bout d'un moment, l'autre se ramènerais ! Je profitais plus de ce duel pour récupérer mes forces que pour gagner ! Je voyais pleins d'ouvertures dans ses attaques : des moyens de le mettre à contre-pied et de le faire trébucher, des trous dans sa garde et même la possibilité de mettre un coup de boule ! Bien que ce ne soit pas ma technique préférée ... Bref, revoici maintenant Kusanagi ... Il fallait que je me débarrasse de Yumi !
https://www.onepiece-requiem.net/t2867-zarechi-ozuka-prez-100-manque-validationshttps://www.onepiece-requiem.net/t4378-fiche-de-zarechi-ozuka
Yumi Matsu
Yumi Matsu


Feuille de personnage
Dorikis: 2492
Popularité: -106
Intégrité: -92

Mer 3 Avr 2013 - 16:10

Une seconde plutôt et je me débarrassais de ce type en un temps record. Mais ma lame lui avait seulement frôlé la joue. Il faut dire qu’il avait été drôlement inspiré de sauter en arrière. Toujours est-il que cette fois c’était moi qui était en position de faiblesse. Je devais reprendre mes distances et vite surtout que je voyais Zarechi arriver rapidement vers nous. Je fessais donc un bond en arrière quand l’autre type me frappait d’un coup de pied au niveau de l’abdomen. Si je n’avais pas fait ce saut j’aurais reçu son coup de pied de plein fouet et j’aurais sans doute vomi mon déjeuner. Même avec un coup de pied amoindrir par le recule je l’avais senti passé. Mais apparemment il n’en avait pas fini avec moi...

Alors que je tentais de retrouver l’équilibre en retrouvant le sol, je pouvais voir sa lame accrocher à une sorte de chaine s’enrouler dans ma jambe. Il était facile pour lui de me faire chuter violement sur le sol. Juste après je sentais la chaine tirer sur ma jambe, je savais que j’avais une seconde pour réfléchir à la solution. Je plaçais alors ma lame entre ma jambe et la lame de mon ennemi. Ce qui me causait une légère blessure à la jambe, mais qui allait être moins grave que si c’était la sienne. Car la sienne risquait de pratiquement m’ouvrir tout la jambe, tandis que la mienne allait être une blessure presque superficielle. Je n’avais pas eu le temps de réfléchir à une solution plus efficace, mais je savais que c’était le mieux à faire... Sur le coup.

L’instant d’après, Zarechi arrivait ce qui était l’occasion pour moi de mettre le trésor à l’abri et de rapidement soigner les blessures. A peine je me levais pour le retourner et prendre le sac que je sentais un bout de bois frapper ma tête. C’était de la part de Zarechi qui me parlait du trésor et de la petite bagarre que nous avions à faire... Il croyait que je fuyais mais en réalité je mettais simplement mon argent à l’abri sur le toit d’une maison. Une fois cela fait, je lui disais donc :

Ne t’inquiète pas, je me mets juste mes affaires à l’abri des voleurs... Je n’ai pas l’intention d’abandonner des gens aussi amusant.

Je retirais alors le bandage sur mon bras pour le mettre sur la blessure à ma jambe car le sang coulait quand même un peu. Mais par chance je n’avais pas encore trop perdu de ma mobilité. Quoi qu’il en soit, il était temps pour moi de revenir dans l’action et de montrer que je n’étais pas qu’un simple gamin... J’étais sans doute le plus jeune dans ce combat, mais je n’allais pas être le plus idiot. Je courais à vive allure sur les deux adversaires pour sauter au-dessus de celui qui pour le moment m’avait faire le plus de blessure. D’un mouvement de la main mon t-shirt partit pour se loger devant lui. Zarechi en profitait pour lancer un coup de pied qui le repoussait...

Le combat était donc maintenant principalement axé sur Zarechi et moi. Je commençais par un coup de pied de toutes mes forces alors que j’étais encore en l’air. La parade que celui-ci fit sur mon attaque me permettait de comprendre que lui aussi avait presque deux fois plus de force que moi. Pas la peine de la joué gros muscle donc, la finesse et la subtilité était mes meilleurs armes face à eux. J’enchainais alors une série de coup tous avec l’intention d’au moins blesser, mais ce que j’attendais c’était le retour de l’autre énergumène. Je savais que même si j’arrivais à battre l’un ou l’autre, je ne pourrais pas tenir le rythme face au deux l’un après l’autre, je devais donc les frappes en même temps... J’espérais juste avoir atteint le niveau suffisant pour cette attaque.

J’étais légèrement de dos à l’autre type, je fessais en sorte de pouvoir garder un œil sur lui... Histoire de ne pas me faire embrocher par derrière. J’attendais qu’il arrive surtout et au moment où il était sur le point d’attaquer, j’ouvrais complètement ma garde pour que Zarechi et lui soient obligés d’en profiter. Mais au moment leurs attaques devait le toucher celle-ci se mirent à passer à travers mon corps.

« Dragon Mirage »

La seconde d’après je me retrouvais juste au-dessus d’eux à tournoyer sur moi-même. Je frappais juste entre les deux pour tenter de les avoirs en même temps avec ma lame en employant :

« Dragon explosion »

Je me retrouvais l’instant d’après sur le sol, le bras avec mon sabre à terre et l’autre sur mon genoux. L’enchainement de ses attaques dont je n’avais pas encore la maitrise totale était pénible pour mon corps. Car elle demandait beaucoup trop d’effort combiné vu qu’elle avait pour but d’amplifier ma vitesse et ma force d’un coup. J’espérais simplement que le coup soit efficace... Sinon, j’étais pratiquement foutu maintenant.


Spoiler:
 
https://www.onepiece-requiem.net/t6338-yumi-matsuhttps://www.onepiece-requiem.net/t6395-yumi-matsu
Kusanagi
Kusanagi

♦ Équipage : Les ombres du chaos

Feuille de personnage
Dorikis: 5173
Popularité: -332
Intégrité: -319

Jeu 4 Avr 2013 - 12:32

Le ton était donné,"speedy" eu droit à un avant gout de ma puissance tandis que Zarechi avait réussit à dévier mon attaque et à le parer par la suite lorsque le meitou était redirigé vers lui, une fois au-dessus de sa tête. Humm... L'attaque à distance ne semblait pas très bien fonctionnait contre le bougre, il fallait donc obligatoirement changer de stratégie.

Durant un instant Zarechi semblait distrait par "speedy" en négligeant du coup notre combat. Je ne pu m'empêcher de profiter de cette ouverture pour lancer vers sa direction un kunaï qui atteignit la cible au niveau de l'épaule. Biingo ! Cela lui servira de leçon et lui fera savoir qu'il ne faut jamais détourner les yeux de son adversaire, surtout quand c'est Kusanagi.

Bref, une fois la chaine remballée, je fonçais vers Zarechi avec un grand sourire sournois sur le visage qui illustrait tant bien que mal, ma satisfaction à démontrer à mon éternel rival, à quel point j'avais évolué et que j'étais devenu un peu plus fort par rapport à lui. Le katana tenu pointe en bas, la poignée au niveau du bassin, j'effectuais d'abord une attaque en diagonale vers le haut que Zarechi évita assez facilement d'ailleurs après l'avoir anticipé, puis j'enchaînais avec des interminables et violents échanges qui virent nos deux lames se rencontrer dans des fracas métalliques avant que "speedy" ne puisse lui aussi s'engager dans l'affrontement.

Désormais l'altercation était devenue plus intense, c'était une sorte de combat triangulaire qui voyait souvent l'un des combattants être la cible des deux autres avant que la roue ne puisse tourner pour voir l'un des autres combattants être la cible principale et ainsi de suite.

Bougre de faux jetons à la sauce tartare, en une fraction de seconde, cette île qui était si chaleureuse et joviale un peu plus tôt, était devenue un véritable foutoir et n'était plus sécurisé pour les habitants autour. Effrayés d'y trouver la mort, Les personnes présentes sur les lieux commencèrent à se disperser et courir dans tous les sens en criant parfois des phrases du genre :

- A L'AIDE, ILS SONT DEVENUS FOU !!

- ON VA TOUS MOURRIIIIR !!

- IL FAUT LES ARRETER, MAIS OU EST DONC LA MARINE ?

Bref, au niveau des affrontements, les choses devenaient de plus en plus intense et imprévisible. A un moment donné, "speedy" était de dos face à moi pendant qu'il se frittait à Zarechi, j'eus la déloyale idée de profiter de cette chance pour pouvoir lui porter un coup fatal au dos. Je brandis ainsi la lame vers le ciel prêt à lui fendre le crane quand soudain :

- Argh !! Qu'est-ce que ?

Les choses ne se passèrent pas comme prévu. En effet alors que je portais un coup de lame sur le bougre, celui-ci se dissipa tel un fantôme transparent pour ne laisser qu'une image brouillée de lui-même sur place tandis que Zarechi qui avait avancé sa lame vers l'avant avec la ferme intention de transpercer l'abdomen du bougre, m'infligea maladroitement l'attaque. Je reçu ainsi une blessure profonde au niveau du flanc droit avec l'épée de Zarechi à travers. Punaise, ça faisait vraiment mal.

La seconde d'après, je sentis comme une force au-dessus de nous et en redressant la tête, je remarquais que c'était "speedy'. Bordel de merde, il était vraiment rapide le bougre.On eu comme 1er réflexe de se repousser mutuellement, Zarechi et moi, heureusement cela nous sauva la peau face à notre adversaire qui s'abattit au milieu de nous. Un peu distance fut installée entre les différents adversaires.

Ca va partir en cacahuète .. Cf19b110
- Argh !! Enfoiré.

La lame plantée sur le sol afin de me permettre de garder un certain équilibre, ma main se trouvait au niveau de mon flanc en essayant en vain de contenir cette quantité de sang qui se déversait au sol en changeant au passage la couleur d'une bonne partie de mes habits. Merde, il me fallait vite soigner cela ou sinon ça allait s'infecter donc du coup une seule solution s'imposait :

Ca va partir en cacahuète .. 8cb5d010
- Heey ! Zarechi... Qu'en dis tu si on oubliait pendant un instant nos différends et que l'on s'occupait de ce traine potence ?

Disais-je son égard en essayant tant bien que mal de ne pas dévoiler la douleur que j'épprouvais à cause de ma blessure. Cela ne m'enchantait pas, mais le but était simple, sachant que je ne pourrais certainement pas tenir quelques minutes de plus, il me fallait en terminer au plus vite avec au moins l'un des combattants et pour la suite, on verra bien.

Désormais, tous les yeux étaient braqués vers Zarechi. Allait-il accepté cette requête qui provenait de son éternel rival ? Ou allait-il décliner son offre ?
https://www.onepiece-requiem.net/t4836-kusanagi-les-tenebres-en-personnehttps://www.onepiece-requiem.net/t4889-fiche-de-kusanagi
Zarechi Ozuka
Zarechi Ozuka

♦ Localisation : Là où tu viendras pas me chercher !
♦ Équipage : Ombres Du Chaos

Feuille de personnage
Dorikis: 3820
Popularité: -232
Intégrité: -140

Dim 14 Avr 2013 - 19:38

- Heey ! Zarechi... Qu'en dis-tu si on oubliait pendant un instant nos différends et que l'on s'occupait de ce traine potence ?

Hein ? Non, mais je rêve, là ! Kusanagi, mon plus grand rival, the rival of tous les temps, MON éternel rival me demande de faire équipe avec lui pour dégommer Yumi ? Mais bien sûr que

-Non. Mais tu crois quoi ! Que je vais aider mon ennemi alors qu'il est sur le point de se faire casser la gueule ? Ahah ! Non ... Je vais plutôt ... Prendre cette bourse et me barrer !! Ahah !

Plus vite que l'éclair, je filais entre les deux hommes pour aller là où Yumi avait reçu mon bâton. Il m'avait dit qu'il mettait ses affaires en lieu sûr, le sac devrait s'y trouver ! Je fouinais donc dans le coin, mais très vite, je fus interrompu par un sabre sous ma gorge.

-Tu veux bien ... Enlever ce sabre d'ici ... Foutue mouette !

D'un puissant revers de sabre, j'envoyais balader le marine qui avait tenté de me zigouiller tandis que je m'occupais de chercher les sous. Je me retournais et constatais que toute une garnison avait finie par pointer le bout de son nez.

-Mh ... La marine ... Putain, vous voulez bien me foutre la paix, un p'tit peu, nan ? Sans dec', vous avez pas un voleur de patate à aller poursuivre ?

Je jetais un oeil à Yumi

-Bon ! Eeeuuh ... Un pirate bien primé ?

Je regardais Kusanagi.

-Ouais ... Bon, ok, Euhm ... Un tueur en série ?

Je me regardais et affichais une tête blasée.

-Ok, j'en ai marre, ramenez-vous !

Enfin ... j'avais dit ramenez-vous, mais c'est moi qui alla à l'encontre des marines. Juste derrière moi, Kusanagi arriva et entrepris son extermination.

-Eh ! Tu fous quoi, là ! Ces marines sont à moi !

Il avait l'air d'en avoir rien à foutre de ce que je venais de dire.

-Ok ! On va faire un truc : celui qui dégomme le plus de marine, remporte la bourse, t'es OK ? Alors à l'attaque !

Je repris donc mon assaut, enchaînant coups sur coups. Un petit groupe d'homme arriva sur moi, mais ce fut d'un mouvement circulaire des deux sabres que je les envoyais au tapis.

-Six !

Sans prendre la peine d'écouter la réponse de mon rival, je repartis dans la foule déchaîner ma colère et mon envie de victoire.
https://www.onepiece-requiem.net/t2867-zarechi-ozuka-prez-100-manque-validationshttps://www.onepiece-requiem.net/t4378-fiche-de-zarechi-ozuka
Yumi Matsu
Yumi Matsu


Feuille de personnage
Dorikis: 2492
Popularité: -106
Intégrité: -92

Mer 17 Avr 2013 - 12:42

Je souffrais, je croyais même pendant un moment que j’allais cracher mes tripes, je m’étais rarement battu à un rythme aussi effréné. Mais c’était le prix à payer pour pouvoir tenir tête face à ses deux hommes. Mais cette souffrance était en partie bénéfique car cela me permettait de piéger mes deux autres gars. Mais blesser et affaiblie j’étais dans une bien mauvaise posture. Surtout que je pouvais entendre celui qui semblait avoir le plus souffert durant cette attaque faire une proposition à Zarechi. Il voulait une alliance contre moi ? Bien que je ne montre pas de peur, j’étais quand même inquiète. Trop affaibli pour reprendre tout de suite le rythme, s’ils s’allient j’étais tout simplement mort. J’avais après tout eu l’occasion de voir que physiquement il était plus fort que moi... Même si je pouvais leurs tenir tête niveau vitesse pendant un petit moment.

Quoi qu’il en soit, je ne saurais dire si c’était une bonne nouvelle ou pas quand Zarechi refusai la proposition de son ennemi. Il semblait s’intéresse à l’or plutôt qu’à se battre. Il voulait sans doute profiter du fait qu’il était le moins gravement blessé ou fatiguer pour prendre le magot... Chose que je ne pouvais accepter. J’avais vu le premier se trésor il était donc hors de question de le laisse à un autre. Mais je ne pouvais pas encore courir... On pouvait dire actuellement je n’étais qu’un simple gars sans aucun talent particulier... Ce qui était vraiment rageant.

Je me levais donc avec un peu de difficulté pour voir qu’un groupe de la marine était maintenant présent. L’histoire prenait vraiment une nouvelle tournure... une tournure encore plus désagréable qu’avant. Une partie du groupe se dirigeait vers mes deux autres compagnons de combat pendant qu’un autre groupe se dirigea vers moi fusil pointé prêt à faire feu au moindre geste brusque... L’un d’eux doucement s’avançait vers moi avec des menottes en mains... Il voulait que je lâche mon sabre et que je me rende... Je savais ce que je devais faire...

Je plantais mon sabre dans le sol et je levais les mains en l’air. Je voulais faire croire que je me rendais et quand il arrivait juste devant moi pour essayer de prendre les mains, je me rebellais et lui fessais une clé de bras pour être à son dos et qui se retrouve entre moi et ses compagnons. De cette façon j’étais en sécurité des tirs ennemis. Je n’avais pas encore la force de réutilisé un de mes techniques ou de me battre à pleine vitesse, je devais donc faire preuve d’intelligence.

Mais je n’allais pas rester dans cette position pendant des heures. Non je profitais de ce petit moment pour écoute ce que les autres disais et aussi pour réfléchir à un plan pour me débarrasser de la marine, de Zarechi et de l’autre type, mais aussi pour partir avec le magot... Apres un petit moment de réflexion, je trouvais la solution. J’allais pour cela devoir disparaitre du gens de vision des gens pendant un petit moment. Je pouvais donc mon otage vers ses compagnons pour prendre mon sabre rapidement et fuir à travers une ruelle non loin de moi...

Pour les soldats de la marine et sans doute pour les deux pirates que j’affrontais, je prenais la fuite, mais mon plan n’était pas aussi lâche. Mon plan était de faire en sorte que quelques soldats de la marine me poursuivent pour que je puisse les exterminer. Dans cette ruelle hors du champ de vision des autres, je pouvais voler un vêtement de la marine histoire d’avoir déjà quelques ennemis en moins...

Zarechi voulait jouer à un concours de celui qui tue le plus, moi qui était peut-être le plus jeune ici n’avait pas l’habitude de joué à ce genre de jeu stupide... Qui ne serait pas respecter de toute façon. Non j’avais beaucoup mieux... Je prenais un petit détour pour revenir sur le champ de bataille et me diriger directement vers mon trésor. Une fois celui-ci en main, j’espérais que la marine pensant que j’étais l’un des leurs me protégerais des deux autres, pendant que je prenais tranquillement la fuite. Un plan qui ne montrait pas ma force, mais qui montrait par-contre que je n’étais pas dénué d’intelligence.

https://www.onepiece-requiem.net/t6338-yumi-matsuhttps://www.onepiece-requiem.net/t6395-yumi-matsu
Kusanagi
Kusanagi

♦ Équipage : Les ombres du chaos

Feuille de personnage
Dorikis: 5173
Popularité: -332
Intégrité: -319

Sam 20 Avr 2013 - 21:50

Merde ! Malheureusement pour moi, Zarechi se montra indifférent à ma proposition d'unir nos forces et de nous débarrasser de l'autre type. Mais bon, je ne fus ni surpris, ni choqué par sa réponse, parce que compte tenu de nos relations, je prévoyais un peu qu'il me puisse me répondre de la sorte et il semblait bien qu'aucune chose ne pourrait se mettre entre lui et ce foutu sac d'argent. Quoi qu'il en soit, il était peu être temps pour moi de disparaitre des lieux, car en plus d'avoir la marine sur nos fesses, j'étais salement amoché pour pouvoir me battre fougueusement comme d'habitude. Bordel de merde, comment avais-je pu me laisser atteindre aussi facilement par un type de ce genre. Tsss... Pathétique.

- VOUS, PLUS UN GESTE OU JE VOUS JURE QUE JE TIRE !

S'écria un des soldats de la marine à mon égard tout en s'avançant lentement vers moi, l'arme à feu pointé vers ma direction. La lame plantée sur le sol afin de m'aider à garder l'équilibre en m'y appuyant, le front en sueur tel un pauvre homme atteint d'une haute fièvre, ma peau devenait pale en dévoilant l'état dans lequel j'étais. Je dévisageais cet agent du gouvernement avec une physionomie froide avant de lui répondre :

- Quoi ? T'a peur d'un pauvre gamin bléssé et qui en plus ne peut plus tenir debout ? Sale trouillard, tu sais quoi ? Je vais te faciliter la tache... Je vais fermer les yeux.

- LA FERME !!!

- Baah empêche moi de parler alors

Répondis-je avec un sourire sournois forcé au coin des lèvres, alors qu'il se rapprochait de moi. Une fois assez près de ma position, je profitais du fait que le soldat de la marine fut pendant un instant distrait par Zarechi qui s'occupait de ses collègues pour lui asséner un violent coup de poing, droit dans la gueule.
Il s'affaissa sur le sol tandis que je m'étais courbé pour ramasser son flingue tombé par terre avant d'appuyer sur la gâchette.

"BANG ! BANG ! BANG !"


Trois coups de feu au niveau de la poitrine eurent raison de ce pauvre agent qui ne pu que rendre l'âme, sur le moment. A cet instant précis, alors que j'allais certainement tomber dans les pommes d'une minute à l'autre à cause de cette blessure qui jurait de me mener à ma fin, une idée sournoise me traversa l'esprit lorsque je posai les yeux sur Zarechi en train de se battre. Cet enfoiré pensait vraiment qu'il allait s'en sortir aussi facilement ? Qu'il allait faire d'une pierre d'un coup en ayant et en assistant à ma mort probable ? Huun ! Il allait voir à quel point je pouvais ne pas être fair play et déloyal.

Je pointais aussitôt le flingue vers la direction de Zarechi puis je l'apostrophais de la manière suivante :

Ca va partir en cacahuète .. 02130311
- HEY, ZARECHI !! Je te l'avais dis que je te le réglerais ton compte, héhé !! Dis bonjour à mon petit joujou ..

Dis-je à travers une expression de sadique, un large sourire de satisfaction sur le visage qui illustrait ma joie à voir celui que je considérais comme mon rival éternel périr par le biais de mes mains. Je m'apprêtais ainsi à appuyer sur la gâchette et à abattre ce zouave interplanétaire quand soudain :

" BIIM "


Un coup de matraque, provenant de l'un des soldat de la marine qui m'avait discrètement pris par surprise, derrière mon dos, s'abattit violemment sur ma nuque. Je m'écroulais ainsi sur le sol avec le coup de feu qui partit tout seul avant que je ne puisse tomber dans les pommes, sans pour autant savoir si la balle avait oui ou non atteint sa cible ou si elle l'avait tout simplement loupé.

Merde ! Je venais ainsi de me faire maitriser par la marine qui m'évacua de la place vers l'hôpital la plus proche afin d'essayer de soigner mes blessures et de me mettre par la suite dans un endroit où je ne pourrais plus faire de mal aux gens, la prison. Cette journée s'était donc malheureusement mal terminé pour ma poire, mais allait-elle en être de même pour adversaires ? Telle était la question.
Ca va partir en cacahuète .. 5cccdc11
https://www.onepiece-requiem.net/t4836-kusanagi-les-tenebres-en-personnehttps://www.onepiece-requiem.net/t4889-fiche-de-kusanagi
Zarechi Ozuka
Zarechi Ozuka

♦ Localisation : Là où tu viendras pas me chercher !
♦ Équipage : Ombres Du Chaos

Feuille de personnage
Dorikis: 3820
Popularité: -232
Intégrité: -140

Lun 22 Avr 2013 - 16:16

- HEY, ZARECHI !! Je te l'avais dis que je te le réglerais ton compte, héhé !! Dis bonjour à mon petit joujou ...

Tout en étant toujours aux prises avec les marines, je regardais Kusanagi en train de me pointer de son flingue.

-Godness ...

Puis soudain, mon sauveur ne fut pas celui espéré ! En effet, une mouette parvint discrètement derrière mon rival et lui asséna un violent coup masse sur le haut du crâne. Et c'est donc la tête en sang que Kusanagi s'étala au sol, inconscient. Cela dit, même son inconscient m'en voulait ! Car lorsqu'il tomba par terre, celui-ci trouva quand même le moyen de tirer ce morceau de métal afin qu'il aille se loger non pas dans ma chair, mais dans un stand, juste à côté de moi, déjà affaibli par l'affrontement. La fragile structure se fit donc ébranler avant que les lourds morceaux de bois et de tissus ne me dégringolent dessus et, par la même occasion, sur les marines.

*Itai ! Je le retiens, celui-là !*

J'essayais de me dépêtrer de cet endroit, mais il s'avérait que ma jambe était coincée par l'une de ces lourdes structures, bloquant ainsi ma fuite contre les marines qui ne se sont pas fait prendre dans l'éboulement. Au loin, je voyais Kusanagi se faire emmener par deux soldats tandis que le reste du régiment, quatre ou cinq personnes, venaient en ma direction. Ma vue était troublée de par le violent choc que ma tête avait subie. Bordel, de plus, l'un de mes sabres n'était qu'à deux centimètres de ma main, mais celle-ci ne semblait pas vouloir s'étirer plus pour l'avoir ! Les représentants de la justice s'approchaient de plus en plus. Il allait falloir que je fasse travailler ma matière grise ! Plein de plans se bousculèrent dans ma tête, mais je n'en retenus qu'un !

Tout d'abord, je retournais ma main afin d'accrocher ma main sur une poutre pour faire croire que j'y étais coincé. Ensuite, je plaçais mon sabre encore en main dans une position avec laquelle je pourrais vaincre le petit régiment le plus rapidement possible. J'avais perdu beaucoup de sang et ma vue était toute trouble, j'allais devoir faire dans l'approximatif et pour cela, il allait falloir que les soldats se placent de manière à ce que je puisse tous les avoir en un seul coup. Ma jambe aussi était coincée et je ne savais pas dans état était ma cheville. La douleur que je ressentais pouvait aller de la grosse entorse à la fracture ouverte ! J'aurais pu me fier à l'odeur, mais le sang était présent de partout et il était donc impossible de s'y fier ! J'allais voir dans quelques instants si j'étais au point ...

Le premier marine arriva et souleva, avec l'aide d'un de ses équipiers, la poutre présente au-dessus de mes yeux. Pour l'effet de surprise, j'avais fermé les yeux pour leur faire croire que j'étais évanoui. Ils essayèrent de m'extirper d'ici, mais se rendirent compte que mon pied et ma main bloquaient. Ils débutèrent par retirer ma jambe, puis ma main. Un sourire s'afficha sur mon visage et, le plus vite que je le pouvais, je pris mon second sabre, me leva malgré la douleur et tournais sur moi-même en faisant siffler mes sabres pour taillader le torse du morceau de régiment. Après ce mouvement, je m'effondrais en même temps que les soldats, la tête qui me tournait et la cheville en vrac. Je la regardais et il semblait que ce ne soit qu'une belle entorse, car celle-ci commençait à gonfler de manière impressionnante. En plus d'être trouble, ma vue tournait après le coup que je venais d'effectuer. Il allait maintenant falloir que je me barre d’ici et en vitesse, car les soldats pris eux-aussi dans l’effondrement commençaient à en sortir.
https://www.onepiece-requiem.net/t2867-zarechi-ozuka-prez-100-manque-validationshttps://www.onepiece-requiem.net/t4378-fiche-de-zarechi-ozuka
Yumi Matsu
Yumi Matsu


Feuille de personnage
Dorikis: 2492
Popularité: -106
Intégrité: -92

Mer 24 Avr 2013 - 0:47

Je devais fuir dans un endroit hors de vue des autres avec le minimum de marine possible... Heureusement que c’était le coté facile de mon plan... La suite était-elle plus compliquer, battre quelques soldats était généralement une épreuve pas trop compliqué... A moins de tomber sur un grader peut-être... Heureusement c’était un simple groupe de soldat, mais un groupe de soldat qui m’avait quand même donné un peu de fil à retordre. Blesser, fatiguer, j’avais l’impression que mon corps allait me lâcher d’une minute à l’autre. Mais je n’étais pas du genre à fuir ou abandonner... Je suis un winner comme dirait certain.

Le plan se passait donc relativement bien pour le moment. Déguiser en marine, je tentais de me faufiler discrètement vers l’endroit où j’avais caché mon petit trésor. Je surveillais aussi les soldats de la marine et mes deux compères... L’un qui semblait pourtant le plus dangereux semblait en mauvaise posture, il voulait offrit un cadeau d’adieu à Zarechi, mais un coup sur l’arrière du crâne semblait l’avoir mis en plus mauvaise posture encore, il se semblait même hors service... J’avais observé la scène, mais je n’étais nullement toucher par l’acte. S’il est blesse ou mort, s’il allait passer le reste de ses jours en prison ou juste à un moment à l’hôpital ne me concernais pas.

Zarechi avait peut-être plus de chance, mais ça c’était loin d’être sur, pris dans des décombres, la marine semblait progressivement vouloir l’encercler. Je profitais de ce moment pour foncer le plus vite possible vers mon trésor... Il était là, juste à quelques mètres de Zarechi et de la marine, je voulais le prendre mais celui-ci me semblait bien plus lourd que précédemment... Je comprenais que c’était mon corps qui suite au combat acharnée et au technique enchainer avait perdu pratiquement tout son peps... Je tentais de le soulever quand même, mais ma blessure faite à la jambe devenait douloureuse à un point à peine imaginable... Dans ses conditions, je n’allais pas pouvoir courir avec le magot...

Je me disais que ce n’était pas encore un trop gros problème, vu que j’étais déguisé en soldat de la marine... Mais alors que je tenais le sac pour fuir, un sentiment étrange m’envahissait. Je regardais Zarechi qui semblait en difficulté... Je le voyais comme déboussolé et avec un mal de chien à se déplacer correctement... Je n’étais pas du genre sentimental, mais une partie de moi était mal à l’aise et ce n’était pas à cause de la douleur au niveau de ma jambe... Mais je ne devais pas me préoccuper de ça, je tournais donc le dos à Zarechi et la marine mais sans vraiment bouger... Je restais un instant immobile avant de dire :


Merde ! Tu fais chier...

Je me retournais à nouveau pour voir que la majorité de la marine pris dans les décombre se relevait, il allait prendre en charge Zarechi d’une seconde à l’autre et celui-ci allait avoir du mal à fuir ou même à combattre dans on était... Moi aussi d’ailleurs, c’est pour ça que j’optais pour une autre solution qui me fessait royalement chié.

Hey les gars, venez voir ce que j’ai trouvé ici.

Je levais le trésor et je fessais en sorte de que celui-ci tombe par terre, une pluie de pièce et d’objet tombait sur le sol. J’avais fait en sorte que cela ressemble à une maladresse bien entendu, mais j’étais presque certain que tout la marine ou presque allait si pas se diriger vers le trésor, il allait l’observer avec admiration. Apres tout qui pourrait résister à l’appât du gain quand celui-ci tombe du ciel ?

J’avais évidemment fait en sorte de garder une petite partie du magot, histoire quand même de ne pas partir bredouille... Mais j’avais quand même perdu des centaines de milliers de berry... C’est d’ailleurs relativement discrètement que je fessais le signe deux pour expliquer qu’il me devrait deux millions de berry... Car après tout je lui sauvais la vie et je sacrifiais une fortune pour ça... Ce qui me fessait vraiment chié... Maintenant je me demandais comment il allait faire pour sortir de scène... Allait-il tuer tout le monde pendant qu’ils sont distrais ou allait-il prendre la poudre d’escampette...
https://www.onepiece-requiem.net/t6338-yumi-matsuhttps://www.onepiece-requiem.net/t6395-yumi-matsu
Zarechi Ozuka
Zarechi Ozuka

♦ Localisation : Là où tu viendras pas me chercher !
♦ Équipage : Ombres Du Chaos

Feuille de personnage
Dorikis: 3820
Popularité: -232
Intégrité: -140

Mer 24 Avr 2013 - 18:01

*Putain, je serais jamais assez rapide ...*

À peine m'étais-je relevé et avais-je pris un morceau de bois en dessous de mon épaule pour m'aider à marcher que les soldats étaient déjà debout. Bordel de merde ... Je devais marcher plus vite, mais ma cheville m'en empêchait ! Mais c'est en jetant un coup d'oeil derrière moi, que je remarquais quelque chose d'assez étonnant. Au loin, je voyais un homme de la marine, tenant la bourse d'argent dans sa main, levée vers le ciel. Tout à coup, il se mit à crier :

-Hey les gars, venez voir ce que j'ai trouvé ici.

Cette voix ... Après l'avoir regardé pendant longtemps de ma vision floue, je pus reconnaître l'homme présent. C'était Yumi. Que faisait-il dans un costume de la marine ? Il serait une mouette depuis le début ? Non ... Ce jour-ci, dans la caverne avec le forgeron, il n'avait pas le costume. Cet homme était assez intelligent ... J'espère bien le revoir par la suite ! Cela dit, sera-t-il un puissant allié ou un redoutable ennemi ? Dans les deux cas, j'ai hâte de revoir ce jeune bougre ! Mais l'heure n'est pas aux prévisions ! En faisant tomber la grosse bourse à terre, le voleur s'était attiré tous les marines sur lui, m'offrant un joli passage. Cela dit, tous les hommes n'eurent pas l'envie d'aller voir les morceaux de métaux précieux et remarquèrent donc ma fuite. Contrairement à moi, eux avaient des membres en bon état et ne peinaient pas à courir.

*Matière grise, matière grise ... Ô matière grise, éveille-toi !*

Je tournais la tête et, après une petite ruelle adjacente à la notre, je pus voir l'avenue principale, blindée de monde. Cette zone était ma porte de sortie ! Je tournais à cette ruelle, dégainais un sabre et trancha les coins de bâtiments qui vinrent obstruer la voie sur laquelle je m'étais engagée et forçant ainsi les marines à passer autre part ou à déblayer la route. J'avais devant moi un joli temps de repos avant que ceux-ci ne me retrouvent. Me revoilà donc au milieu de ces gens souriants et pleins de bonne humeur. La plupart d'entre eux voulurent m'aider à m'en sortir, mais après leur avoir dit ce qui m'était arrivé, tous ce contentèrent de me balancer un « au revoir » avant de partir. Tous, sauf une personne. Une jeune fille, à peu près dans mes âges, s'en fichait que je sois poursuivis par les forces de l'ordre et m'emmena chez elle, à deux pas de là où elle m'avait recueilli. Nous entrâmes donc dans sa demeure.

-Vas-y, entre. Me dit-elle avec un grand sourire.

La maison n'était pas très grande et deux jeunes bambins me regardèrent entrer avec leur index dans la bouche. Cette baraque n'était pas très bien entretenue. De partout jaillissait la poussière sur des vieux meubles recouverts de draps blancs.

-Ça ne te dérange pas ?

-De quoi ?

-De protéger un homme poursuivit pour avoir abattu des marines ?

-Bien sûr que non, ne t'en fais pas !

Cette intonation de voix ... Ce sourire naturel ... On aurait dit Ichidura, ma demi-sœur ... Rien que le fait d'imagine sa tête à la place de celle de l'inconnue, très ressemblante par ailleurs, suffit à me donner une impression de confiance aveugle.

-Tu vois ... Il y a quelques années, mes parents ont eux aussi été cherchés des noises aux soldats de la marine ... Ils ont perdu et se sont fait emmener. Dit-elle en prenant l'un des gamins dans ses bras. Depuis, je suis orpheline avec mes deux frères ! Je n'ai rien pus faire pour mes parents. Je veux donc aider chaque personne que je vois désormais

Elle disait ça d'un ton tellement neutre ... Elle était pareil que moi et semblait toujours croire en ses parents, même après leur disparition ! J'avais de plus en plus de respect envers cette jeune femme.

-Mais assez parlé de moi, vient à côté, je vais te soigner !

Elle déposa le gamin et sol et s'accroupi devant eux.

-Vous voulez bien aller jouer à côté ? Je reviens tout de suite !

Suite à cela, elle m'accompagna dans la pièce d'à côté et me fit allonger sur le lit. Tandis qu'elle était en train de préparer le matériel pour me soigner, moi, j'enlevais ma veste pour qu'elle puisse accéder plus facilement à mes plaies.

-Ah mince ... Je ne retrouve plus mes outils, je n'ai que les produits ...

Elle commença à tourner les talons pour aller chercher dans d'autres pièces. mais s'arrêta en écoutant le « chling chling » qu'effectuait ma sacoche de médecine lorsque je la secouais. Elle se retourna.

-Je suis médecin ... Prends mes affaires.

-Merci ! Me dit-elle avec un grand sourire.

Quand étais-je devenu aussi charitable ... C'était la première fois que je donnais mon matériel à quelqu'un, comme cela, sans demander mon reste ! Elle ressemble peut-être à Ichidura, mais ce n'est pas elle ! Son père et elle-même sont dans la marine ! Puis, tandis que je pensais à cela, la jeune femme s'approcha de moi et, armée d'une pince et d'un coton imbibé d'alcool, commença à désinfecter mes plaies avant de me les recoudre et de me les bander. Puis, elle passa à ma cheville, la regarda pendant un moment puis se releva et alla chercher une touffe d'herbe dans un placard.

-Qu'est-ce que c'est ?

-Une herbe porte-bonheur. Mon père le mettais en dessous ses bandages pour que ses blessures guérissent plus vite !

*... Porte-bonheur ...*

Elle m'appliqua cette fameuse herbe et me donna une véritable béquille afin que je puisse de nouveau me déplacer « convenablement », on va dire ... Je me suis donc relevé, ai remis ma veste et mes sabres et fit mes adieux et mes remerciements à l'aimable femme qui venait de me soigner avant de repartir vers le Susanoo. Le chemin fut difficile de par la douleur, mais cela dit, cette fameuse herbe n'avait rien d'un porte-bonheur. C'était une vraie herbe médicinale ! Je ne savais pas ce que c'était, mais une fois arrivé au bateau, je défis immédiatement mon bandage pour l'examiner. Mais malgré tous mes efforts, tout ce que je pouvais dire était que cette herbe avait des facultés cicatrisantes, mais je ne pouvais donner son nom ! Je la gardais donc précieusement en vue de l'étudier encore ou bien de demander à d'éventuels autres médecins que je rencontrerais lors de mes aventures.
https://www.onepiece-requiem.net/t2867-zarechi-ozuka-prez-100-manque-validationshttps://www.onepiece-requiem.net/t4378-fiche-de-zarechi-ozuka
Contenu sponsorisé



Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant