AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  

Le Deal du moment : -41%
-41% sur l’excellent casque nomade filaire Sony ...
Voir le deal
129 €

[FB] - Les Ombres de la Nuit

Aller à la page : 1, 2  Suivant
Nakajima D. Aoi
Nakajima D. Aoi
La Reine Rouge

♦ Localisation : Tetsu Island, Nouveau Monde.
♦ Équipage : Les Ombres du Chaos.

Feuille de personnage
Dorikis: 8580
Popularité: -1142
Intégrité: -898

Dim 17 Mar 2013 - 23:41



INFORMATIONS HORS RPS


Rappel des couleurs et des noms de codes



    ▬ Aoi, Hathor. Darkred▬ Valentina, Sekhmet. Darkmagenta▬ Muchacho, Satis. Deeppink▬ Natacha, Anouket. Palevioletred▬ Nakano, Ptah. Sandybrown▬ Yumi, Nephtys. Darkkhaki▬ Ichimaru, Thot. Yellowgreen▬ Rose. Seagreen▬ Isis: Corbeau d'Aoi▬ Anubis: Loup de Yumi▬ Noun: Le navire Inferno




Dernière édition par Aoi D. Nakajima le Sam 18 Oct 2014 - 23:02, édité 2 fois
https://www.onepiece-requiem.net/t4364-la-reine-des-masques-en-attente-de-validationhttps://www.onepiece-requiem.net/t4495-les-loges-de-la-reine-des
Nakajima D. Aoi
Nakajima D. Aoi
La Reine Rouge

♦ Localisation : Tetsu Island, Nouveau Monde.
♦ Équipage : Les Ombres du Chaos.

Feuille de personnage
Dorikis: 8580
Popularité: -1142
Intégrité: -898

Dim 17 Mar 2013 - 23:42



Les Ombres de la Nuit



Attaque en mer en 1624


En approche de la cible


J'étais au courant qu'un transfère d'argent allait être déployé par la mer sur le chemin de Logue Town à la ville de Goa. Je savais également que la précieuse marchandise serait escorté par de braves soldats de la Marine à bord du navire. Ces valeureux militaires étaient tous prêts à toutes éventualités et protégeraient à tout prix leur cargaison. Seulement, j'étais sûr que mes plans diaboliques permettraient de percer leur défense et passer outre les gardes. Le plan était simple. On attaquait vite-fait, on frappait fort, on embarquait le maximum et on décampait avant l'arrivée des renforts. "De plus, j'avais acquis récemment l'Harmaguédon, une nouvelle arme dotée de plusieurs gros calibres. Cela devrait leur donner du fil à retorde, ahaha. Sans comptait que je disposais de l'Inferno, un navire rapide. En les prenant par surprise, on ne pouvait que réussir cette opération furtive.

Il était minuit lorsqu'on commença à s'approcher de notre cible. J'avais déjà donné les ordres à mes nakamas. On avait vu et revue les différentes étapes de la mission. En premier lieu on devait neutraliser le bateau adverse, ce qui n'était pas facile. Il y avait plusieurs points pour endommager ses "organes vitaux" qu'on pouvait toucher avec ruse, ou plus simplement, détruire sa partie "moteur" (voiles et gouvernail, entre autre). Et pour arriver à nos fins, il fallait être précis et efficace, je ne pourrais pas tolérer un quelconque manque de disciplines et de coordination.

Sur le vaisseau qui transportait la marchandise, les hommes étaient un peu nerveux. Cela faisait quelques jours qu'ils étaient au taquet, tous prêts à voir un quelconque ennemi aussi fou pour les attaquer. Leur instruction était claire. Ils balayaient sans arrêt les projecteurs au loin, illuminant un vaste océan sombre et sans fin. Il y avait de quoi stresser un peu.
    Et regarde par là, Jo'.
    De quoi? Je ne vois rien.
    Si regarde plus attentivement. Là-bas, on dirait quelque chose...
    C'est ton imagination, petit. Tu es juste un peu sur les nerfs à cause des ordres.
    Pourtant, j'étais sûr d'avoir vu un truc. Je préfère vérifier quand même, sait-on jamais.
    Mouais. Je vais aller me faire du café.

Entre les anciens combattants qui pensaient avoir tout vu et qu'ils trouvaient peu probable qu'une folle comme Aoi D. Nakajima irait piller les richesses de ce navire hautement gardé et les jeunes recrues qui prenaient plus au sérieux les ordres, il y avait de quoi donner de la tension dans l'air. Pourtant, cette nuit-là ne sera pas comme les autres. On pouvait toujours être au bout de ses surprises...

Sans feu, on traçait à grande vitesse, profitant du vent favorable. D'ici quelques minutes on allait rentrer dans le champ de perception ennemi. Natacha, la navigatrice qui tenait la barre, guidait parfaitement les matelots dans leur tâche. On était plus que prêt.

Sur le vaisseau escorté de Marines, il commençait à avoir de l'agitation. La tension montait de plus en plus. Sous les cris alertés du jeune soldat, Joseph (Jo') revint avec sa tasse chaude voir son camarade.
    Ne t'affole pas, petit. Ce n'est pas la guerre. Et crois-moi, s'il y avait des pirates dans le coin, ils ne feront pas long feu.
    Cette fois c'est sûr, Jo'. Une ombre s'approche dangereusement vite. Ça ne peut être qu'un navire.
    Excuse-moi, gamin. Tu avais raison. Va sonner l'alerte.

Aussitôt, son collègue alla prévenir tout le monde d'une menace possible. Il était vrai qu'on ne voyait que difficilement. Les projecteurs ne couvraient pas toute l'étendue de cette mer ténébreuse. Le type ne revenait pas. Il était persuadé que cette mission serait d'une banalité pour lui. Il avait tort... Prenant les jumelles, comme pour être sûr, il regarda le bateau pirate qui venait vers eux.
    Mais que diable sont-ils venus faire, ici? Ils sont fous! Nos canons ne leur feront qu'une bouchée!! C'était comme espérer traverser Reverse en surf...


Les hostilités commencèrent quand le Noun fut à portée de tire. Mes Ombres du Chaos entamaient alors une des étapes les plus coriaces de l'opération. On slalomait entre les boulets de canon avec difficulté. Je m'écriais à Natacha qui pilotait férocement et habillement.
    Continue de manoeuvrer comme tu fais, c'est très bien. Faut qu'on évite les bordées adverses. Qu'on trouve la zone la moins dense en tir, sinon c'est la mort assurée. Il faut leur montrer qui on est!!

Je me retournais face à mes canonniers. Ça remuait pas mal. Ils avaient du mal à tenir fermement.
    Ne faites feu que sur mon ordre. Il ne faut pas gaspiller de munitions. Si on tire, c'est pour détruire un élément de leur stupide rafiot, ok?

Enfin, j'allais voir Nakano près de notre gros calibre, l'Harmaguédon. Je lui demandais qu'il prenne position dessus et d'envoyer la première offensif sur la batellerie qui allait nous canarder.

Que la fête commence!

~~ Page 1 ~~

D'après les testaments de la Reine des Masques, dit Hathor.
©odage by Hathor




Dernière édition par Hathor le Mer 20 Mar 2013 - 15:56, édité 2 fois
https://www.onepiece-requiem.net/t4364-la-reine-des-masques-en-attente-de-validationhttps://www.onepiece-requiem.net/t4495-les-loges-de-la-reine-des
Nakano
Nakano

♦ Localisation : Whiskey Peaks

Feuille de personnage
Dorikis: 2680
Popularité: -162
Intégrité: -145

Lun 18 Mar 2013 - 18:41

Cela peut paraître étrange, mais Nakano appréciait le fait de sentir la brise marine lorsqu'il naviguait de nuit. La seconde se débrouillait pas mal pour manoeuvrer le bateau, ce n'était pourtant pas mince affaire en cette nuit noire, on aurait pu imaginer facilement que le navire pirate flottait en solitaire sur des abysses. Mais il n'y avait pas que les conditions climatiques qui poussaient notre odieux mécanicien moustachu à sortir de sa grotte, la capitaine, au taquet comme chaque jour de sa vie, avait eu vent d'un convoi de fond bien protégé par quelques marines et voulait bien entendu que les ombres se le farcissent. Le vent nous portait de manière idéale, tandis qu'au loin on pouvait apercevoir le navire qui, a vue de nez avait l'air bien mieux préparer au combat que le notre, les marines balayaient au hasard le vaste océan ténébreux qu'il empruntait pour leur mission, visiblement prêt à parer toutes éventualités. C'est triste à dire, mais les ombres du chaos n’existaient que pour faire le mal, une fois le navire pillé et sinistré, les ombres repartiraient dans une parfaite invisibilité, ils ne pouvaient exister qu'à la lumière de ceux qu'ils dépouillaient..


Profitant de l'obscurité, tels de vils serpents, nous fondions sur l'ennemi ne se doutant de rien. Le rôle du mécano dans cette histoire était clair,: il allait devoir servir de timonier providentiel, saboter l'artillerie bien plus lourde des marines devait être la priorité ! La capitaine s'approcha de Nakano, son regard s'embrasait à l'idée de la bataille qui allait se dérouler, tandis que dans le ciel,un nuage se dégagea permettant à la lune d'illuminer la charismatique pirate, un bref instant, suffisamment long pour donner la hargne aux matelots à bord. Tandis que les marines s'acharnaient à tenter de nous couler, nous nous contentions d'esquiver leurs assauts tant bien que mal, chaque homme se trouvait à son poste prêt à faire feu ou mourir pour la capitaine, le nabot lui, était sur l'arme principale du navire, en préparation de tir conformément aux instructions d'Hathor, heureux fut il de faire partie des hommes de confiance d'Aoi. Il traçait des tonnes de courbes dans sa tête, évaluant la distance de tir approximative, l'effet parabolique ect... Il fallait que le premier hurlement de l 'Harmaguedon soit titanesque ! Après quelques savants calculs, effectués en un temps record,( en même temps pour un génie tel que Nakano rien de bien dur n'est ce pas ?) Il ordonna à un des matelots, de venir l'aider pour manoeuvrer ce mastodonte son gros calibre(aucun sous entendu pervers rassurons nous)... Avant de finalement déclarer fièrement:

"Patronne! Nous sommes prêt à tirer, si vous souhaitez vous pouvez même faire feu vous même! Ouuuouuuuhhh, que c'est excitant!'"


Dernière édition par Nakano le Jeu 4 Avr 2013 - 10:00, édité 3 fois
https://www.onepiece-requiem.net/t5464-nakano#66223https://www.onepiece-requiem.net/t5535-nakano#67027
PNJ Requiem
PNJ Requiem


Feuille de personnage
Dorikis: XxXxX
Popularité: +/-XxX
Intégrité: +/-XxX

Mar 19 Mar 2013 - 22:13


    -Garde à vous ! Le capitaine est sur le pont !

    Capitaine Nestor Nestor, capitaine de l'Hyppopocampe
    [FB] - Les Ombres de la Nuit 13_imagesia-com_6lhc_large

    -Repos messieurs. Rapport de situation situation ?
    -Un bateau nous a pris en chasse capitaine ! De nuit et sans feux, s'est surement des pirates capitaine !
    -Rrrien que ça ? Des pirates pirates... Et que préconisez vous lieutenant Joseph ?
    -Et bien, la procédure capitaine. On louvoie en leur tirant dessus avec les canons de poursuite jusqu’à ce qu'ils se rendent !
    -Intéressant intéressant. Et comme c'est la procédure standard et que tous les navires de la marine marine l'appliquent, nous pouvons être sur qu'ils n'en ignorent rien, et que s'ils arrivent sur notre arrière c'est précisément parce que c'est notre point le plus faible faible... Et si nous appliquons la procédure... Nous sommes refait refait !
    -Ben euh, alors qu'est ce qu'on fait ?
    -On va utiliser la ruse ruse... Préparez la chose chose !
    -Euh chef ?
    -Oui Joseph Joseph ?
    -Je me demandais justement, pourquoi vous l’appelez la chose ?
    -Parce que si on lui donnait un vrai nom, elle ferait moins peur peur...
    -Ah ouais.. ça se tient...


    Repris en main et disposant d'ordres précis les marines s'activent enfin avec leur efficacité coutumière. On réveille les hommes qui ne sont pas de quart, on sort les armes, et surtout, on prépare la chose... Et au signal, un marin tranche les amarres et simultanément, d'autres éteignent toutes les lumières du navire...

    Mais pour les pirates qui se rapprochent rien n'a changé. Car si l'hyppopocampe a bien éteint ses feux, la chose elle, a allumé les siens. La chose, juste une grosse barque mise à la traine du navire et sur laquelle on a monté assez de feux pour que de nuit on la confonde parfaitement avec le bateau qu'elle doit imiter.

    Et pendant que, couvert par la nuit, le navire de la marine s'éloigne et entame un virage pour faire demi tour, les pirates alignent leur mire et se préparent à ouvrir le feu sur ce qui n'est qu'un leurre.

    On n'aborde pas comme ça le Capitaine Nestor Nestor !
Nakajima D. Aoi
Nakajima D. Aoi
La Reine Rouge

♦ Localisation : Tetsu Island, Nouveau Monde.
♦ Équipage : Les Ombres du Chaos.

Feuille de personnage
Dorikis: 8580
Popularité: -1142
Intégrité: -898

Mer 20 Mar 2013 - 17:46



Les Ombres de la Nuit



Attaque en mer en 1624


En approche de la cible


    Feu!!


Le premier boulet partit comme flèche droit sur sa cible dans un boucan d'enfer. J'aimais ce bruit titanesque. Au moins, avec un monstre pareil, il y avait de quoi faire peur. Surtout quand on savait quel genre de dégâts le canon était capable de faire. Ce qui était bien avec cette arme, c'était qu'on pouvait envoyer plusieurs sortes de boulets avec des spécificités bien particulier. Là, j'avais choisi l'explosif pour sûr que leur batellerie ne se répare pas. On entendit la détonation comme un peu étouffé. On l'avait l'impression que le projectile avait pénétrer dans l'eau avant d'exploser. Curieux. Je demandais alors de refaire un autre essai, peut-être qu'il y avait une erreur de trajectoire. Pourtant, on voyait bien le navire face à nous, on ne pouvait pas le manquait.

J'étais sûr de mon coup, je me posais la question on était à bonne distance. Quelque chose clochait, mais quoi? D'ailleurs, aucune riposte du côté des Marines. Ça m'intriguait sérieusement. Le second boulet vint exploser dans une terrible détonation qui déchira "le dit-navire" en millier de copeaux de bois. C'était trop beau pour faire mouche en une fois, même avec l'Harmagédon. Natacha, qui tenait toujours la barre, m'épaulait dans les ordres à donner concernant la navigation. Elle me conseilla de se fier au bruit pour localiser notre cible. Pour elle, il ne s'agissait d'un leurre. D'après mes informations, le bateau devait être beaucoup plus grand. Il devait y avoir aussi plus de soldats prêt à protéger leur cargaison. Je me fiais à ma navigatrice, plus que ma seconde pour l'instant.

    Capitaine, pour voguer sans lumière on ne peut que se référencer au bruit des vagues. Et on devrait pouvoir entendre la houle se heurter sur le coque.
    Alors que tout le monde fasse silence! Et restez sous vos gardes. Ça ne se passe peut-être pas comme prévu, mais il ne faut pas relâcher notre vigilance.


Des minutes passèrent alors dans une attente effroyablement longue. Je n'aimais pas ça. C'était inquiétant. De plus, il n'y avait aucune garanti. J'allais voir Nat' et lui chuchotais si elle était sûr de ce qu'elle faisait. Je ne pouvais pas mettre en péril l'équipage.

~~ Page 2 ~~

D'après les testaments de la Reine des Masques, dit Hathor.
©odage by Hathor


https://www.onepiece-requiem.net/t4364-la-reine-des-masques-en-attente-de-validationhttps://www.onepiece-requiem.net/t4495-les-loges-de-la-reine-des
Nakano
Nakano

♦ Localisation : Whiskey Peaks

Feuille de personnage
Dorikis: 2680
Popularité: -162
Intégrité: -145

Mer 20 Mar 2013 - 23:11

Après un ordre retentissant de la matrone du navire, la batterie d'artillerie fit feu ! Crachant par saccade leurs boulets meurtriers. Lorsque Nakano entama la mise à feu du mastodonte nommé harmaguedon, la détonation fit un tel vacarme, comme si le canon, se conformant aux viles intentions des pirates, se mettait à hurler son envie de tuer du marine ! Tandis que la première salve fondait sur la cible des forbans, les bruits émanant des canons du navire bien gardé s’estompèrent peu à peu... L'obscurité recouvrit un court instant la ténébreuse mer que nous arpentions, un peu décontenancé par cette manœuvre, un moment de flottement se fit sentir sur le navire des pirates. Ce fut de courte durée! Car de nouveau le navire en face s'illumina de mille feu... Quelle pouvait bien être le but de cette étrange manœuvre ? Toujours fut-il que les pirates firent de nouveau feu presque par réflexe dès que le navire réapparu, cette fois ci faisant mouche sans qu'aucune réactions ne se fasse entendre de la part des agressés ... Nous nous rapprochions lentement de ce que certains supposaient être un leurre, le coeur du nain mécano battait à 100 à k/heure découvrir le but de cette stratégie,la confondre, puis enfin la réduire à néant le rendait totalement fou d'action. La capitaine ordonna que le silence se fasse, pour tenter de suivre le bateau en fuite à l'oreille uniquement, mais Nakano n'entendait pas qu'on lui dicte sa conduite, le stratège qui était en train de leur faire faux bond l'intriguait trop pour cela ! Il déclara à sa capitaine, à voix basse pour ne pas trop déroger à l'ordre établi précédemment:

" Je pense que pour cette fois ci, patronne, va falloir faire confiance au bon vieux mécano que je suis... Nous nous rapprochons de plus en plus de ce supposé leurre en ignorant tout de ce qui nous attend à l'intérieur, laissez moi donc m'occuper de la reconnaissance de la zone, ensuiite on avise comme bon vous semble."

Sans même attendre le feu vert, Nakano déploya son faucon de métal dans les airs pour avoir une reconnaissance aérienne, la visibilité étant ce qu'elle est, il sera difficile de bien discerner quoi que ce soit mais ce sera déjà cela. Une fois que la bestiolle arriva au dessus du navire qui avait été touché par nos boulets, il se mit à décrire des cercles au dessus, Nakano activa donc sa télévision, comprenez qu'il avait directement accès à la vision de son faucon via ses lunettes, il va pas se mettre à mater une émission de morandini en pleine traque, puis bon Morandini c'est un peu abrutissant en général... Il pu constater que le navire était vide, du moins il ne constatait aucun signe de vie, la plupart des lumières ayant été balayé par nos tirs d'artilleries, il était incapable de discerner un quelconque piège sur le navire, l'Inferno se rapprochait de plus en plus de ce qui était en réalité un leurre, porté par le vent favorable, il ne restait plus qu'à espérer qu'il ne recelait d'aucun piège... Et que le véritable navire n'était pas hors de portée, le faucon se remis en chasse.

"- Capitaine ! Ce bateau est un leurre ! Il n'y a personne à son bord et je n'ai aucun moyen d'affirmer qu'il est sain de continuer de s'en approcher de la sorte ! Il serait plus prudent de s'en échapper je poursuis les recherches aérienne !"


Dernière édition par Nakano le Jeu 4 Avr 2013 - 10:03, édité 1 fois
https://www.onepiece-requiem.net/t5464-nakano#66223https://www.onepiece-requiem.net/t5535-nakano#67027
PNJ Requiem
PNJ Requiem


Feuille de personnage
Dorikis: XxXxX
Popularité: +/-XxX
Intégrité: +/-XxX

Jeu 21 Mar 2013 - 12:54


    -Au moins nous sommes fixés, nous avons bien affaire à des pirates pirates !

    A bord de L'Hyppopocampe, les marines aussi sont passés en mode discret, on chuchote les ordres, on charge les canons avec d'infinies précautions et on huile les gonds des sabords pour qu'ils ne grincent pas en s'ouvrant...

    Et pendant que le navire d'Aoi rattrape le leurre ouvert en deux par le coup de canon et qui commence à couler lentement en continuant de bruler, l'Hyppopocampe finit sa boucle et se trouve enfin flanc à flanc avec le navire pirate, prêt à a faire feu de ses trois canons Babord. D'autant qu'avec l'épave en flammes, juste devant son étrave, l'Inferno fait une très belle cible...

    -Hausse 45, on tire à boulets ramés... Faites passer...
    -Hausse 45, on tire à boulets ramés... Faites passer...
    -Parés à faire feu... Faites passer...
    -Parés à faire feu... Faites passer...
    -Cappitaine ? Parés à faire feu
    -Alors feu feu !
    -Ok les gars, feu !


    -FEU !

    BOUM BOUM BOUM !

    Et après l'attaque surprise des chiens de mer, c'est au tour de l'artillerie de la marine d'entrer dans la danse, éjectés par trois canons de gros calibres, six boulets reliés deux à deux par des chaines filent en sifflant droit vers la mature fragile de l'inferno. Avec un peu de chance, un coup au but lui fera perdre son avantage de vitesse et de maniabilité, ce qui permettrait a la marine de profiter pleinement de son plus gros tonnage et de sa pleine puissance de feu...

    -Rechargez !
    -Et continuez à virer à Babord Babord ! on va se mettre dans leur sillage...

    Spoiler:
     
Nakajima D. Aoi
Nakajima D. Aoi
La Reine Rouge

♦ Localisation : Tetsu Island, Nouveau Monde.
♦ Équipage : Les Ombres du Chaos.

Feuille de personnage
Dorikis: 8580
Popularité: -1142
Intégrité: -898

Ven 22 Mar 2013 - 9:44



Les Ombres de la Nuit



Attaque en mer en 1624


En approche de la cible


    Capitaine! Ce bateau est un leurre! Il n'y a personne à son bord et je n'ai aucun moyen d'affirmer qu'il est sain de continuer de s'en approcher de la sorte! Il serait plus prudent de s'en échapper, je poursuis les recherches aériennes!
    Silence! Il serait plus prudent de continuer à localiser ce satané vaisseaux. Donc, oui, poursuis ta reconnaissance aérienne.


On s'approchait de la chose qui avait servi pour nous piéger. Au moins, cela confirmait qu'il y avait bien le navire que je recherchais. Seulement, on s'était fait devancer. Cela voulait dire qu'il y avait un traître parmi nous, car si les Marines avaient suivi leur procédure normalement, on ne serait pas là, à tourner en rond comme des cons. Il ne manquerait plus qu'ils nous prennent par surprise et qu'ils nous bombardent à leur tour, sortant de leur cachette...

    BoOOuuUm !! !!! BoOOuuUm !! !!! BoOOuuUm !! !!!


Putain! C'était quoi ça?! Un feu éclaira dans une violente détonation sur notre bâbord. On se faisait tirer dessus! Bordel, on se faisait avoir comme moins que rien, je n'aimais pas ça. Je laissais en plan Nakano pour retourner vite voir Natacha qui donnait déjà les ordres pour manoeuvrer.

    Il faut éviter ces boulets. Si on veut rester dans tes plans, on va les prendre à notre tour par surprise.


Elle tourna la barre à tribord à fond. On commença à changer de cap, mais c'était trop tard. Un projectile rasa de près notre mât, heureusement qu'on était pas resté sur place. Un autre traversa aussi le pont, mais en passant au travers du bastingage. Aucun canon ne fut touché. Des copeaux de bois volèrent partout en éclat. Un de mes nakamas reçut un pieu. Saloperie de ramé! Le dernier boulet allait atteindre Natacha, mais je sortis ma gunblade pour le couper. Les deux bouts tombèrent de l'autre côté du navire dans l'eau. On avait échappé de justesse, mais il ne fallait pas perdre de temps. Il fallait jouer sur notre avantage et continuer ainsi sur le plan d'origine. Le silence revint. Juste le bruit des vagues inquiétantes qui remuaient sur notre coque, donnait plus de stress aux gens. On ne pouvait pas affronter un tel bâtiment, il était mieux équipé. Nos petits canons ne faisaient pas le poids. On décrivait alors un grand cercle pour s'éloigner de notre cible de telle sorte à revenir derrière lui. Une fois dans son dos, on pourra s'attaquer à sa partie la plus faible!

image d'aide:
 

~~ Page 3 ~~

D'après les testaments de la Reine des Masques, dit Hathor.
©odage by Hathor


https://www.onepiece-requiem.net/t4364-la-reine-des-masques-en-attente-de-validationhttps://www.onepiece-requiem.net/t4495-les-loges-de-la-reine-des
PNJ Requiem
PNJ Requiem


Feuille de personnage
Dorikis: XxXxX
Popularité: +/-XxX
Intégrité: +/-XxX

Dim 24 Mar 2013 - 11:52


    -Ils s'éloignent monsieur ! On les a mis en fuite !
    -Voila qui est peu probable lieutenant lieutenant. Cela serait certes plaisant mais il vaut mieux prendre des précautions précautions !
    -Alors on fait quoi ? On les poursuit ?
    -Non. Ils sont plus rapides que nous, et nous ne pourrons pas les attraper attraper. Maintenant que nous avons déjoué leur plan ils se doutent que nous ne pourrons pas refaire le coup du leurre leurre. Alors à leur place je recommencerais exactement la même approche approche. Ils vont venir dans notre dos, la ou nous n'avons pas de canons canons...
    -C'est embêtant, vous auriez pas encore de la ruse ruse ?
    -Qu'est qui vous prend Joseph Joseph ? Vous êtes ridicule quand vous répétez répétez les mots. Nous allons utiliser les mines ! Vous reprenez le cap normal normal en zigzagant légèrement, et a chaque virage vous mettrez une mine mine à l'eau, ça devrait maximiser nos chances de les voir rentrer dedans dedans. Et puis vous allez vous préparer à être aborder aborder. Installez les filets coupants sur la coque, sablez le pont pont, vérifiez que tout le monde à son sabre et son pistolet pistolet, préparez les positions défensives et mettez des tireurs tireurs dans les mats...
    -Aye Aye Capitaine !
    -Et allez me chercher un Den Den aussi...
Nakano
Nakano

♦ Localisation : Whiskey Peaks

Feuille de personnage
Dorikis: 2680
Popularité: -162
Intégrité: -145

Dim 24 Mar 2013 - 23:43

On intima l'ordre à Nakano de garder le silence, un bref frisson lui parcourut l'échine, il eut envie de mettre son propre bateau à feu et à sang pour ce qu'il considérait comme un réel manque de respect. Il se rassura en se disant que ces ostrogots n'arrivaient probablement pas à réfléchir et parler ou agir simultanément. Lui bien entendu en était capable ! Hélas, ici il n'avait pas les pleins pouvoir et se cantonnait à un second rôle... De toutes façons, le silence fut rompu et Nakano n'en était nullement le fautif. Au loin de violentes détonations firent offices de réponses à notre précédente salve!

Nous étions visiblement repéré, mais aucun n'élevait la voix, le moustachu pourtant bavard, ne pipait plus un mot. Il fallait dire que cette règle du silence combiné à la frustration de ne pas avoir le contrôle de la situation commençait à sérieusement le faire bouillonner ! D'autant plus que les détonations, qui au passages firent quelques dégâts, passant même à peu de chose de nous couler, avaient eut le mérite de révéler la position ennemi, l'animal mécanique du mécano suivait désormais à la trace le bateau, observant tout de ses manœuvres. A priori le capitaine a bord était versé dans l'art de la fourberie, les marines étaient de nouveau en fuite, avec cette fois ci l'initiative. L'habile stratégie du boss d'en face avait ruiné tout effet de surprise ! Et ce lâche, pourtant bien mieux armé que ses sanguinaires opposants, Ne semblait avoir encore quelques ressources pour usé les pirates ! Il adopta une trajectoire vrillé déposant des mines prêtes à exploser tout bateau imprudent. C'était sans compter bien entendu, sur la capacité du mécano à prendre des infos, les ombres reprenaient l'avantage. Ayant un point de vue aérien de la situation, il s'approcha à son tour de la seconde de l'équipage, avec qui il n'avait que peu d'atomes crochues... Il déclara sans vraiment baisser de ton, affichant un regard sévère, mettant quiconque au défi de le faire taire:

"Bon, tu vas m'écouter, je peux...

-- Tu peux commencer par la fermer, nous essayons d'être discret sacrebleu! Les paroles d'un tire-au-flanc valent moins qu'un bol de riz pour la femme que je suis.

-ouuuouuhhhh, une femme tu dis ? Vu les poils sous appindices nasales et sous tes aisselles, on pourrait te confondre avec un cousin à moi, en moins charismatique bien sur. Puis ne fais pas la femme raffinée!

- SHHHHTTT, tu crois vraiment qu'on à le temps de se fritter là ?! Puis t'es mal placer pour m'juger espèce d'handicapé, un mot de plus et je te fais passer par dessus bord, si on s'en sort...

- Ahah, c'est pas ce que tu disais l'autre soir ! Du coin de l'oeil,il eut un aperçu du visage de la capitaine, et ça ne sentait pas bon pour lui si il continuait comme ça, pour sa défense c'était elle qu'avait commencée!Tu marques cependant un point, nous n'avons pas le temps de blablater, tu vas suivre mes indications, le navire en face connait son désavantage au niveau de la vitesse, il décrit des courbes dans sa trajectoire et nous lâche de petits cadeaux pour nous sur son passage, des mines pour être plus clair, je vais t'indiquer leurs localisations. Je suggère une approche sur le côté. Oh et puis ils semblent fin prêt pour un éventuel abordage, visiblement le patron d'en face est du genre prévisible. Voilà pour les infos, à vous de jouer."

Nakano avait beaucoup parler, mais ses mots étaient utiles. Il ne restait plus qu'à prendre les bonnes décisions.


Dernière édition par Nakano le Jeu 4 Avr 2013 - 10:07, édité 1 fois
https://www.onepiece-requiem.net/t5464-nakano#66223https://www.onepiece-requiem.net/t5535-nakano#67027
Nakajima D. Aoi
Nakajima D. Aoi
La Reine Rouge

♦ Localisation : Tetsu Island, Nouveau Monde.
♦ Équipage : Les Ombres du Chaos.

Feuille de personnage
Dorikis: 8580
Popularité: -1142
Intégrité: -898

Lun 25 Mar 2013 - 21:25



Les Ombres de la Nuit



Attaque en mer en 1624


En approche de la cible


Le nain ne pouvait pas rester tranquille deux minutes. Faire silence pendant un instant n'était pas insoutenable, bon sang. Je me hâtais de voir ce qu'il se passait. Valentina ne semblait pas avoir assez d'autorité... Quelle honte. Finalement, ce fut une bonne chose que Nakano me désobéit. Grace à ses nouvelles informations, on pouvait anticiper les pièges de la Marine, qui décidément, avaient encore de la ressources. Après que le mécano nous dévoila les manoeuvres adverses, je l'envoyais illico voir Natacha à la barre pour l'aider à la guider. On sillonna alors la mer, évitant à chaque coup les tonneaux minés. L'oiseau mécanique nous permettait de voir le piège à temps. Malgré les zig-zags, on regagnait de la vitesse et on s'approchait de plus en plus de l'arrière du bateau Marine. On allait enfin aborder notre cible. Je renvoyais Nakano sur l'Harmaguédon, il tira un autre coup de boulet explosif sur la poupe. Cette-fois, le projectile toucha le vaisseau ennemi qui le déstabilisa, l'immobilisa, même. Il ne pouvait plus aller très loin désormais. La déflagration souffla une partie de l'arrière en emportant certainement quelques hommes. Le gouvernail fut détruit par la même occasion, ce qui était à notre avantage. Le mât d'artimon fut également cassé. Bref, maintenant, ils étaient incapables de partir, sauf s'ils demandaient de l'aide. D'ailleurs, il fallait surveillait ce genre de choses si on voulait repartir vivant. On fit donc un écart sur un côté après le tire. Je ne voyais pas encore assez bien s'il y avait beaucoup de morts derrière, mais c'était par là qu'on allait aborder. J'ordonnais à Nakano de préparer notre monstre une dernière fois. La bête pivota dans un grincement sonore pour réviser le même point. Cette fois-ci, on chargea d'un boulet lumineux. Avant de le faire partir la charge, je demandais à Nakano, Valentina, Muchachos et Natacha et le reste des mes hommes de prendre d'assaut avec moi le bâtiment. Le boulet vola alors rapidement jusqu'au pont adverse, puis, en éclatant, il illumina d'une explosion intense de lumière le bateau. Si avec ça ils étaient pas aveuglés... On saisit l'occasion pour aborder avec nos cordes et nos armes. Je laissais le reste de l'équipage en réserve, je ne préférais pas envoyer tout d'un coup. Il valait mieux avoir encore un coup d'avance ou cas ou. Intuition féminine sans doute. Normalement, nos ennemis étaient paralysés, mais savait-on jamais. On pouvait encore neutraliser leur batellerie si besoin était.

J’atterrissais sur le pont la première. Il y avait du sable partout. À peine avais-je eu le temps de poser le pied sur le sol qu'on se faisait prendre par des tireurs isolés. Je me protégeais alors en prenant un pauvre type et il fut criblé de balle. C'était moins une!


    Ptah, localise ces putains de snipers avec ta bestiole mécanique! Faut se mettre à couvert. Pour l'instant, j'ai l'impression qu'ils ne se sont pas encore remis de notre cadeau lumineux, du coup, il ne faut pas perdre de temps.


~~ Page 4 ~~

D'après les testaments de la Reine des Masques, dit Hathor.
©odage by Hathor




Dernière édition par Hathor le Mer 27 Mar 2013 - 20:04, édité 2 fois
https://www.onepiece-requiem.net/t4364-la-reine-des-masques-en-attente-de-validationhttps://www.onepiece-requiem.net/t4495-les-loges-de-la-reine-des
PNJ Requiem
PNJ Requiem


Feuille de personnage
Dorikis: XxXxX
Popularité: +/-XxX
Intégrité: +/-XxX

Lun 25 Mar 2013 - 21:58


    Le gaillard d’arrière de votre proie est complétement dévasté par votre tir. Vous traversez sans encombre ce qui devait être la cabine du capitaine, des officiers et la salle du pilote et qui n'est maintenant plus qu'un tas de bois brulé et dévasté...

    Vous enjambez les corps touchés par l'explosion et les éclats et filez vers le pont principal a toute vitesse, notant au passage l'étrange absence de résistance coordonnée...

    Puis vous débouchez sur le pont, et dans les flammes qu'ont laissés les particules du boulet aveuglant vous comprenez la stratégie des marines.

    Sachant que vous alliez les attaquer par l’arrière ils se sont repliés et retranchés à l'avant. Au pied du grand mat ils ont érigés une véritable barricade en entassant en travers du pont des tonneaux et les canots de sauvetage, et derriére cette protection de fortune se dresse un vrai mur de fusils et de baïonnettes.

    -FEU FEU !

    La feu roulant fauche comme le blé les premiers pirates qui ont le malheur de se risquer à découvert sur le pont, stoppant net l'assaut en cours. Et depuis le haut du mat d'autres fusils se mettent également à cracher du plomb. Et non content de vous prendre entre deux feux les types la haut déversent aussi sur le pont plusieurs seaux de calltrops. Ces pointes de fer capable de traverser le pied du pauvre type qui mettra le pied dessus et qui sont redoutables pour bloquer les attaques de fantassins...

    Vous êtes sur le bateau. Mais une charge héroïque parait être une très mauvaise idée. Car dans leur position retranché les marines sont aussi nettement plus nombreux que vous. Et il peuvent plus facilement perdre cinq hommes que vous un seul des vautres...

    Et pourtant il faut faire vite. La bas sur le gaillard avant, les marines sont déjà en train de tourner un canon pour le braquer sur l’arrière. Et coincés comme vous êtes, l'éviter va être dur...
Nakano
Nakano

♦ Localisation : Whiskey Peaks

Feuille de personnage
Dorikis: 2680
Popularité: -162
Intégrité: -145

Mer 27 Mar 2013 - 5:14

Finalement personne ne trouvait à redire après que Nakano délivra ses informations, après tout elles permettaient aux pirates de prendre l'ascendant sur leurs opposants ! Nakano éprouvait une fierté sans pareil et était pressé d'en découdre.


* Ce fourbe de capitaine méritait de tomber de mes mains, sa stratégie n'était pas mauvaise en soi, il est simplement tombé sur un génie, chose peu fréquente sur un bateau pirate j'imagine ouuuouuuuuh. Cela lui f'ra une leçon de vie, s'il survies.*

Pensait Nakano, tandis qu'on lui ordonnait de retourner faire office d'artilleur providentiel La distance entre les deux navires s'étant considérablement réduite, le prochain tir avait des allures de jeu d'enfant. Deux ou trois matelots chargèrent un boulet de lumière dans l’immense canon, puis réorientèrent le gros calibre vers l'arrière du navire ennemi. Une respiration, lourde; puis enfin la mise à feu ! Ils sont désormais au contact, tandis que l'arrière du navire, après que le boulet le fit voler en éclat, propose désormais une entrée béante pour les forbans. Tout engaillardie par cette réussite, quelques matelots prirent d'assaut le navire dans un hurlement ! Puis ce fut au tour des lieutenants du navire d'aborder leur proie. Quelques corps éparpillés furent le seul accueil réservé aux intrus, Nakano marqua une pause dans sa progression, alors que les autres lieutenants eux, accéléraient le pas pour tenter de rejoindre le petit groupe de pirate qui étaient plus avancés.


"Attendez ça sent mauvais...

Activant une nouvelle fois sa télé-vision via son faucon, il constata avec frayeur que les marines, loin d'être effrayés, étaient solidement retranchés dérrières une barricade montée à la va-vite... Les quelques matelots ayant atteint le pont furent fauchés par une salve de balles.
- Faites gaffes! 'Sont bien retranchés sur l'avant du pont !"

Cria Nakano, de peur que la capitaine se retrouve dans la même situation que ces matelots imprudents, il était trop tard, la patronne et ses suivants étaient déjà là bas, se tenant tant bien que mal à couvert... Puis finalement un marine constata que le drôle d'oiseau qui les suivait n'était nullement fait de chair. Il tira une balle qui vint se loger directement dans une des ailes du pigeon robotisé... Il s'écrasa sur le pont misérablement, s'en fut finit de ce précieux appui aérien. Nakano, qui jusque là était plutôt prudent, se mit à voir rouge... Serrant les poings, il testa la combustion de son jet pack, et commença à se diriger vers le pont aveuglé par sa colère, prêt à fondre sur ces fourbes hommes du gouvernement à l'aide de son jet pack, tel un boulet de canon. Un boulet de canon moustachu et terriblement charismatique.


Dernière édition par Nakano le Jeu 4 Avr 2013 - 10:09, édité 2 fois
https://www.onepiece-requiem.net/t5464-nakano#66223https://www.onepiece-requiem.net/t5535-nakano#67027
Nakajima D. Aoi
Nakajima D. Aoi
La Reine Rouge

♦ Localisation : Tetsu Island, Nouveau Monde.
♦ Équipage : Les Ombres du Chaos.

Feuille de personnage
Dorikis: 8580
Popularité: -1142
Intégrité: -898

Mer 27 Mar 2013 - 18:15



Les Ombres de la Nuit



Attaque en mer en 1624


Sur le navire


Bordel, il était fous ou quoi? Nakano ne savait pas les risques en s'aventurant en plein milieu du pont? Il allait se faire troué!! Putain, ce n'était qu'un piaf mécanique. Tu as tout le temps d'en refaire un autre. Et un meilleurs, même!! Le nain se faisait tirer dessus, mais j'étais trop loin pour une quelconque intervention. Tant pis, il avait quand même de la chance avec ses affaires. Je glissais à mes nakamas les nouveaux instructions.

    On va aller dans la sainte-barbe. Ensuite, on se dirigera vers l'avant pour leur préparer une belle surprise.


J'ouvris une écoutille. Je fis passer tout le monde je me glissais la dernière. On arriva alors dans le premier entrepont. Il y avait des canons sur les côtés, mais des soldats gardaient cette zone. Heureusement qu'ils étaient pas nombreux. Les hommes de la justice nous tombèrent dessus, tous armés de sabres et de pistolets. Je tirais un premier coup de feu, puis un deuxième. Je me cachais derrière une épontille pour éviter les balles. Mes nakamas firent autant. Les militaires s'approchaient de notre position. D'un coup, je sortis de ma cachette pour en embrocher un. Je me planquais aussitôt derrière un canon. Je pris un type trop près de moi pour me servir de bouclier. Les tirent de ses camarades l'avaient touchés. Les filles s'occupaient à tuer d'autres soldats. Mais il en restait encore une petite poignée. Il fallait faire vite. On descendit une nouvelle écoutille pour joindre la sainte-barde. Je laissais derrière moi le reste des Marines en bloquant la trappe. Je sentais le piège...

~~ Page 5 ~~

D'après les testaments de la Reine des Masques, dit Hathor.
©odage by Hathor


https://www.onepiece-requiem.net/t4364-la-reine-des-masques-en-attente-de-validationhttps://www.onepiece-requiem.net/t4495-les-loges-de-la-reine-des
PNJ Requiem
PNJ Requiem


Feuille de personnage
Dorikis: XxXxX
Popularité: +/-XxX
Intégrité: +/-XxX

Mer 27 Mar 2013 - 19:47


    -Feu !

    Un véritable déluge de plomb sature l'espace que traverse le nain volant autopropulsé, balles, boulet, clous, grenades, couteaux et au moins une paire de bottes. Mais virevoltant comme un vilaine mouche sous une averse Nakano traverse le pont sans une égratignure et vient s'écraser sur le gaillard avant au beau milieu de la barricade des marines qui le loupent une nouvelle fois en tentant de le larder a coups de baïonnettes.

    -C'est impossible qu'on l'ait loupé ! C'est un démon !
    -Non, c'est la moustache moustache !
    -Quoi ?
    -Il faut combattre le feu par le feu feu ! Joseph Joseph, vous êtes la plus belle moustache de l’équipage, il est à vous !

    [FB] - Les Ombres de la Nuit 24_imagesia-com_6twj_large

    -A vos ordres monsieur !

    Et dégainant son sabre, Joseph s'élance vers la barricade ou Nakano est en train de mettre à mal les marines chargés de la défense pendant que de son coté Nestor Nestor dégaine un flingue. Le pouvoir de la moustache c'est quelque chose, mais peut être qu'en visant juste à coté...

    Joseph bondit sur le pirate au moment précis ou la balle de Nestor vient traverser le mécanisme complexe de son Jet Pack, le déclenchant de façon parfaitement incontrôlée. Et l'un tenant l'autre, les deux moustachus décollent a toute vitesse tout droit vers le ciel étoilée...

    -Reprenez vos postes et continuez à tirer tirer !

    [...]

    Du coté de la sainte barbe c'est Hathor qui déboule arme au poing dans la pièce sécurisée ou est stockée la réserve de poudre du bâtiment. Pour découvrir qu'elle n'est pas la seule à avoir eu cette idée de génie.

    Dans la petite pièce quatre marines couteau et pistolet en main encadrent un cinquiéme homme qui vient d'éventrer plusieurs des tonnelets et d'y relier une mèche. Il ne te faut qu'un instant pour comprendre. Ces fous ont décidés de faire sauter l’arrière du bâtiment pour éliminer d'un seul coup tous tes hommes planqués juste au dessus... C'est un calcul risqué évidemment, mais après tous, les marines sont à l'autre bout du navire et ont les chaloupes de leur coté. Alors que de ton coté ton seul moyen de repli est collé juste derriére le gouvernail, et que l'explosion pourrait bien couler ton navire en plus de vaporiser tes hommes...

    -Merde les pirates !
    -Fais péter la mèche, on les retient !

    PSSSSssss....

    -C'est allumé !
Nakano
Nakano

♦ Localisation : Whiskey Peaks

Feuille de personnage
Dorikis: 2680
Popularité: -162
Intégrité: -145

Jeu 28 Mar 2013 - 9:26

La colère démesurée de Nakano avait quelque chose de bon. En effet son arrivé quelque peu farfelue eut le mérite d'attirer le feu sur lui, lui qui virevoltait nerveusement entre les tirs, on aurait dit un papillon insouciant, plein de grâce il finit par atteindre cette barricade de fortune. Qui put alors soupçonner qu'il n'avait aucun contrôle de sa trajectoire de vol et que ce fut presque miraculeusement qu'il évita les salves... Toujours fut-il que le reste de l'équipage profita de son arrivé pour s'infiltrer, laissant Nakano seul au milieu d'un troupeau de marine bien armé ! La vie du nain devait valoir peu de choses face à l’amoncellement de richesses présent sur ce navire. Ah la solidarité des pirates n'est finalement que légende. De bien peu de chose, des baïonnettes vinrent le louper... Nakano camoufla le fait qu'il était au bord de la crise cardiaque, en se tortillant sa moustache du bout de ses doigts. Cette chance insupportable commençait à effrayer les marines, certains supputèrent que sa baraka venait de cette charismatique moustache qu'il arborait fièrement... S'ils savaient ces fous! Ce n'était que le sommet de l'iceberg du charisme de ce mécano de poche... Pis ils oubliaient l'afro, les voir ainsi prendre peur redonna du courage à Nakano. Après tout il était la pour venger l'acte odieux de ces pauvres soldats ! Alors qu'il allait commençait à tournoyer sur sa tête pour mettre à mal un max de marins;(originalité quand tu nous tiens!), celui qui semblait être le chef envoya l'atout charme de leur navire, un dénommé Joseph Joseph...Une lutte démarra entre les deux moustachus au sex appeal démesurés. Il n'était plus là cas de piraterie ou autre, c'était désormais une lutte pour l'honneur! Une lutte de bien courte durée, puisqu'une balle vint se loger dans la goupille de démarrage du jet-pack... Les deux moustachus s'envolèrent tous deux, comme deux étoiles filantes à la pilosité faciale jalousée.

" Gooooooood bye Mexiiiicooooooooo! Hurla Nakano alors que les deux hommes s'élevaient vers le ciel étoilé

- Mais qu’est-ce que tu raconte ?! Rétorqua le marine, en tentant de se débattre comme il pouvait. Puis arrête cette machine ! T'es complètement secoué mon pauvre ou quoi ?!

- Joseph Joseph, en voilà un nom curieux, tu dois probablement pas être très malin ouuouuuuhhh.

- t'as conscience de la situation ? Pourquoi t'as amorcé la mise à feu tu veux nous conduire à la mort tous les deux ? Puis je m’appelle juste Joseph.

- Je suis sur d'avoir entendu ton supérieur t'appeler Joseph Joseph !

- Mais bon sang on s'en fout de mon prénom ! Arrête plutôt cette machine quoi... Puis tes sacoches sont trouées, tu perd des trucs.

- J'peux pas Joseph Joseph, le mécanisme est bloqué."

Nakano ne ressentait plus de colère, il avait cette tendance à changer d'humeur rapidement. Puis c'était la première fois qu'il emmenait quelqu'un voler avec lui, son esprit scientifique était satisfait de voir que la propulsion était suffisante pour deux personnes, puis la dernière fois qu'il eut une personne aussi charismatique pendue à son coup remonte à loin, alors il sourit, sous sa moustache fournie, semblable à un buisson généreux, il sourit. Faisant abstraction de ses outils se déversant vers les marines sur le pont... Deux bonne dizaines de clés à molette et autres choses du genre venant pleuvoir sur ces soldats en uniformes.


" Mais comment tu fais pour en avoir autant sur toi ?!

- Secret défense Joseph Joseph, tiens, la propulsion commence à s'arrêter !

- C'est juste Joseph..."

Et donc l'ascension vers le ciel étoilé de ces deux hommes virils finit par s’interrompre. Les marines en bas, probablement agacés par la pluie métallique survenue juste avant, devaient être prêt à les cueillir. Ils finirent par tomber directement dans le poste de la vigie, délaissée pour l'occasion... Nakano tomba sur Joseph qui amorti sa chute et fut quelque peu assommé. Il fallait maintenant gagner du temps, finit la rigolade. Il s'agissait de survivre maintenant.

"Okay les marines, j'ai la vie de votre homme entre les mains, ce serait bête que ça se finisse mal. On peut négocier peut-être ?."

Prêt à bondir se mettre à couvert vers l'arrière du bateau à tout moment, le mécano était à l’affût d'une occasion de s'en tirer sans égratignures


Dernière édition par Nakano le Jeu 4 Avr 2013 - 10:15, édité 1 fois
https://www.onepiece-requiem.net/t5464-nakano#66223https://www.onepiece-requiem.net/t5535-nakano#67027
Nakajima D. Aoi
Nakajima D. Aoi
La Reine Rouge

♦ Localisation : Tetsu Island, Nouveau Monde.
♦ Équipage : Les Ombres du Chaos.

Feuille de personnage
Dorikis: 8580
Popularité: -1142
Intégrité: -898

Jeu 28 Mar 2013 - 19:41



Les Ombres de la Nuit



Attaque en mer en 1624


Dans le navire


Les compagnons d'Aoi étaient donc en dessous du pont et aussi de la sainte-barde. Ils faisaient le ménage dans leur entrepont en massacrant les Marines encore présents à ce niveau et en sabotant les canons pour éviter tous problèmes en cas de fuite. Pour l'instant, personne n'avait vu où était caché le trésor, les nakamas se demandaient s'il existait vraiment. Jusqu'à là, il n'y avait que des soldats qui leur coupaient l'herbe sous le pied et les devançaient avec des piges. Et bien sûr, les militaires avaient aussi un tour d'avance du côté d'Hathor.

    PaANnn !! !!!


    C'est éteint.


Je venais de tirer sur la mèche. Surpris de ma rapidité, les Marines furent un peu béa, mais pas trop non plus. Ils allaient remettre le feu à la ficelle. Seulement, j'usais ma technique pour les charmer. Ils se concentreront plus sur leur travail de cette manière. Oui, ils ne feront que me regarder amoureusement.

    Yowa seru miryoku!

    Hé les mecs, réveillez-vous. On n'est pas là pour glander, faut la capturer.

Trois hommes sur les cinq n'étaient pas affectés. Merde. Au moins, pendant que deux se préoccupait à dés-hypnotiser leur camarade, j'avais le temps avant que le dernier réactive la mèche. J'entrais alors en n’épargnant pas les deux gardes, l'un à ma droite, l'autre à ma gauche. Heureusement que j'avais une seconde lame, je pouvais ainsi trancher de part et d'autre. Vu que je m'étais avancée, deux soldats réagirent pour me tuer. Mais j'avais anticipé le coup, c'était plus que prévisible. Cependant, une de leur balle m'effleura le visage. Connard. Je bousculais le troisième qui avait déjà amorcé le système. Bordel, il fallait que je stoppe une nouvelle fois le feu avant la détonation ne retentisse. Mes hommes étaient juste en dessus, sans compter mon Inferno juste à côté... Ils avaient bien préparé leur coup ces bandes de salopiots!! Je me retrouvais à présent dans la sainte-barde avec trois gus et des tonneaux prêts à exploser. Bordel, je n'aimais pas ça!! Ça ne m'arrangeait pas. Voyant que j'avais évité deux tires, les militaires insistèrent pour m'achever en braquant à nouveau sur moi leur arme. Alors, je plongeai avec rapidité à leur pied dans le but de couper encore la progression de la mèche et bien sûr, d'esquiver le plomb mortel. Cette fois-ci, la ficelle était rongée presque au bout. Je n'avais pas le droit à l'erreur. Profitant encore de leur attaque raté, je me redressais sans plus attendre en poignardant sauvagement deux soldats dans leur ventre. En me relevant, je remontais mes lames dans leur chair du nombril jusqu'au plexus solaire. Évidemment, le dernier tenta un truc à ce moment-là. Ce bougre me blessa légèrement alors que je voulais l'intercepter. Après avoir fait tomber son couteau, je donnais un puissant coup dans sa face. Je répétais encore une fois pour bien le calmer. Encore un autre pour mon sang coulé. Puis un dernier pour la forme. Là, il était séché complètement.

La sainte-barde était sécurisée. Tant mieux. Je croyais que j'allais y passer. C'était moins une. Je me hâtais d'ouvrir l'écoutille pour joindre mes nakamas qui avaient également nettoyé leur zone, les canons étaient hors-service. Parfait.

    Les gars, prenez les barils encore intactes et vérifiez s'ils sont encore remplis de poudre. Et ramenez-les ici. On va leur prendre à leur propre piège. Je veux que vous poudrez seulement l'avant du bateau. Dosez bien pour ne pas détruire le navire, mais juste assez pour faire sauter le pont juste au dessus, histoire que les Marines rendent visitent aux étoiles. Ahahaha. Vous autres, venez avec moi. On va tacher de les garder sur leur position. Ils ne savent pas ce qu'ils leur attend.


Je désignais Valentina, Natacha et Muchacho. Pendant que le reste préparaient, nous quatre on monta sur le pont exactement à la position où on était. Une fois qu'ils termineront leur travail, mes hommes nous rejoindront. Mais d'ici là, on ferait mieux de commencer à occuper la Marine. Je vis Nakano encore en vie. Tant mieux. Il fallait le ramener à nous, sinon il y passera...

~~ Page 6 ~~

D'après les testaments de la Reine des Masques, dit Hathor.
©odage by Hathor


https://www.onepiece-requiem.net/t4364-la-reine-des-masques-en-attente-de-validationhttps://www.onepiece-requiem.net/t4495-les-loges-de-la-reine-des
PNJ Requiem
PNJ Requiem


Feuille de personnage
Dorikis: XxXxX
Popularité: +/-XxX
Intégrité: +/-XxX

Ven 29 Mar 2013 - 23:12


    Sur le pont la situation est tendue. Mais Nakano n'a pas l'air vraiment en danger. En tout cas, pas plus qu'avant. Il a pris en otage un des marines et descend prudemment de la palissade pour tenter de regagner l’arrière pendant qu'une dizaine de fusils le braquent en guettant le moindre faux pas pour le cribler de plomb.

    Heureusement que Nestor Nestor tient à la vie de ses hommes, et qu'il aime bien le lieutenant Jospeh Joseph.

    -D'accord, négocions négocions ! Libère Joseph Joseph et je vous donne l'or !
    -Combien ?
    -Un million million de Berrys !
    -Quoi ? Vieux radin !
    -C'est tout ? Va mourir !
    -Bon d'accord! Deux millions millions !
    -Dix ! Si tu tiens à ce que tes hommes vivent ! Pas moins !
    -Disons neuf neuf ?
    -D'accord ! Mais qu'ils viennent de votre poche et pas du navire !

    Pendant que l'étrange négociation se poursuit, et que dans l'entrepont les combats continuent, Nakano de son coté ne perd pas le nord et continuer de reculer sur le pont pour rejoindre son équipage. Mais il n'est pas le seul à garder la tête froide. Pendant que Nestor Nestor gagne du temps, la haut sur le grand mat l'équipe de vigie à pris le temps de préparer. Et au moment ou Nakano et son otage passent a quelques mètres du mats ils passent à l'attaque. Le nain esquive de justesse un boulet qui lui tombe dessus, et dans le même instant un nœud s'enroule autour de la taille de joseph joseph qui est hissé d'un seul coup dans les airs !

    Et immédiatement les tirs reprennent sur le pont...

    Mais le pire n'arrive qu'une seconde après. Quand les miss qu'hathor à dépêché pour faire sauter la place retranchée de la marine reviennent pour leur rapport. A deux seulement. Et que de l'autre coté on fait monter une muchacho menottée sur la barricade !

    -On a réussi à planquer le tonnelet de poudre sous leur pieds, mais ils l'ont capturés alors on n'a pas pu les faire sauter !

    -Capitaine Nakajima Nakajima ! Nous avons un otage otage ! On peut négocier peut étre ?
Nakajima D. Aoi
Nakajima D. Aoi
La Reine Rouge

♦ Localisation : Tetsu Island, Nouveau Monde.
♦ Équipage : Les Ombres du Chaos.

Feuille de personnage
Dorikis: 8580
Popularité: -1142
Intégrité: -898

Sam 30 Mar 2013 - 0:10



Les Ombres de la Nuit



Attaque en mer en 1624


Dans le navire


La situation devenait complètement hors de contrôle. Et cela, je n'aimais pas! Je ne pouvais pas supporter ses coups de théâtres de dernières minutes. À force de prendre la main à tour de rôle, un de nous allait forcement flancher. Je ne manquais pas de ressources pour reprendre l'avantage. Il était bien rusé ce renard. Si je ne pouvais pas le prendre avec cette tactique, alors le prendre de force. Au moins, en l'isolant, j'avais encore des chances de renverser la balance de notre côté. Valentina était sur les nerfs, mais je la calmais. Et pour cela, je m'écriai à leur capitaine.
    C'est bientôt fini ces jeux de passe-passes? On a pas que ça à faire, nous. Tu veux négocier, pas de problèmes. Je propose un duel juste entre nous deux. Rien que toi et moi.
    Et les conditions conditions?
    Si je perds, tu as le droit de nous mettre en prison.
    Et dans le cas contraire contraire?
    Si je gagne, je prend l'argent et on part sans histoire. Vous avez de la chance, je suis gentille.
    Quel est le genre du duel duel?
    Un combat singulier. Un duel aux sabres. À arme équitable. Notre ring est au centre du navire. Personne ne s'en mêle. C'est une remise à zéro, chacun retourne chez soi. Laisse la fille revenir chez nous.
    D'accord

Au moment, je pouvais compter sur ce qui était prévue. Je n'aimais pas qu'on chamboule mes plans. Je ne savais pas sa force, mais je devais tenir. Je donnais ma gunblade à Valentina et pris son sabre. Je m'engageais au centre du bateau. On alluma un projecteur pour éclairer notre "ring". C'était partie.

~~ Page 7 ~~

D'après les testaments de la Reine des Masques, dit Hathor.
©odage by Hathor


https://www.onepiece-requiem.net/t4364-la-reine-des-masques-en-attente-de-validationhttps://www.onepiece-requiem.net/t4495-les-loges-de-la-reine-des
Nakano
Nakano

♦ Localisation : Whiskey Peaks

Feuille de personnage
Dorikis: 2680
Popularité: -162
Intégrité: -145

Mer 3 Avr 2013 - 3:06

Une curieuse négociation se tenait sur le pont tandis que dans les entrailles du navire les terrifiantes pirates faisaient ce pour quoi elles étaient douées. Semer le chaos. Des explosion par ci, des meurtres par là ! Pas toujours dosé avec parcimonie d'ailleurs. Nakano lui était bel et bien pris à son propre piège, il avait foncé seul dans la mélée et donc se retrouvait seul...Bah dans la mélée quoi ! Il lui fallait gagner du temps, l'attention était porté sur son auguste personne, il était entre la peur et la joie d'être le centre d'attention. Le capitaine des mouettes n'était pas un sale type, en abattant son officier il aurait mis la main sur un moustachu dont les sévices futures pourraient faire trembler de peur une personne âgée atteinte de la maladie de Parkinson... L'étrange négociation

- De ma poche ?! Mais t'es malade malade ou quoi ?

- Va pour six millions et un sandwich au poulet préparé spécialement pour moi.

- Ma vie contre un sandwich au poulet ?!

- C'est pas tant l'ingrédient qui compte... Au thon ça m'irait bien aussi,c'est l'intention qui compte. Par contre faut saisir que j'ai la dalle.

- Un sandwich sandwich ...?


Tandis qu'il traînait péniblement Joseph, les gargouillis émanant du ventre de Nakano attirèrent son attention. Il avait gagner du temps, mais s'en était finis, une habile manœuvre, une fois de plus, vint déjouer la pittoresque prise d'otage qui avait lieu sur le pont. Après avoir vu la mort le frôler, le mécano put constater qu'on lui retirait de force son précieux compagnon à la pilosité faciale finement sculptée. Il eut juste le temps de conclure ,avant de bondir se cacher derrière le premier obstacle à disposition.

- Bon, okay pas de Berrys ! Juste un sandwich et je vous épargne !"

Fort heureusement cela coïncidait parfaitement avec l'arrivée explosive des grande patronnes de l'équipage. Un combat allait débuter. Pour Nakano s'en était finis des émotions fortes! Ces dernières lui ayant dramatiquement creusé l'appétit, il se sentait tout raplapla, il se terrait dans un coin, observant; si quelques soldats courageux se ruaient vers lui il aurait toujours la force de les cogner.
https://www.onepiece-requiem.net/t5464-nakano#66223https://www.onepiece-requiem.net/t5535-nakano#67027
Contenu sponsorisé



Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant