AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  

-50%
Le deal à ne pas rater :
SanDisk Clé USB 3.0 256 Go
32.99 € 65.99 €
Voir le deal

The party begins

Invité
Invité


Sam 23 Mar 2013 - 13:24

La scène se passait sur une île de West Blue nommée Kage Berg. L’endroit était réputé pour sa foire avec des vaches et sa présence de pirates. A croire que ceux-ci aimaient les trucs gros et idiots. A les voir foncer ainsi sur un gain d’argent, on pouvait les confondre à des taureaux de toute façon. Cependant personne dans ces criminels ne semblait intéresser la chasseuse de prime, qui regardait tout à fait ailleurs : Arty Khodain, voici la cible que visait Daisy, qui comprenait qu’elle n’allait pas pouvoir survivre si elle ne trouvait pas très rapidement de l’argent afin de payer ses repas et se trouver un abri lors de certaines nuits pluvieuses.

Cependant, l’homme qui était demandé était quelqu’un de discret, et les seules informations sur lui étaient juste des personnes l’ayant aperçu faire certaines courses comme un citoyen normal. Ou bien juste passant sur la route, sans entrer dans le moindre bâtiment. Ce qui voulait dire qu’il allait être difficile de trouver l’endroit où ce Criminel se cachait.

« J’aurai du prendre quelque chose de plus simple… »

Parlant dans sa barbe (même si elle n’en possédait pas), elle se mit à frapper un galet qui rebondit devant. Ainsi le voyage dura longtemps, et le même galet suivit le chemin que prit notre héroïne, bien qu’au bout d’un moment, il rencontra un arbre, l’empêchant d’aller plus loin. Mais aussi provoquant la colère d’un des vachiers qui venait de remarquer qu’une personne trainait des pieds dans son propre pré. Vous vous demandez alors comment Daisy avait fait pour ne pas se faire attaquer par les vaches qui étaient présentes un peu partout, ni comment elle avait fait pour entrer dans cet endroit clôturé. Le réponse était simple : la chance, et le portillon était ouvert.

« Dis-donc ! Ch’pas tes terres ichi ! M’Zelle ! Dégage d’ici ou j’te plombe ! »

Daisy se retourna pour y voir un homme plutôt imposant avec un chapeau de paille. Sa barbe lui bouffait tout le bas du visage, et ses cheveux étaient si sales que l’on pouvait voir des morceaux de terre et de bouses de vache faire office de terrain de jeu pour ses poux qui allaient même jusque sur ses vêtements sales et déchirés.

« Oh ! Ch’te coz’ la ch’tiote ! »

Comme pour prévenir, il sortit son bâton de fermier, remarquant qu’il n’avait malheureusement pas son fusil à portée de main. Cependant une étrangère aussi peu réactive ne pouvait qu’être quelqu’un de facile à tabasser… et les étrangers ça tue les animaux et vole l’argent de l’île en participant au festival, tout ceci était bien connu de toute façon. Sur l’offensive, l’homme fonça sur une jeune fille qui ne retira qu’un sabre pour donner un coup rapide qui coupa l’arme de son adversaire en deux. Le paysan, arrêtant son attaque, remarqua avec de gros yeux son bout de bois qui n’était plus du tout une arme. Daisy souffla d’exaspération et murmura tout en s’éloignant de l’homme :

« Je me barre… »

Ainsi, elle quitta le pré, remettant la lame de son sabre dans son fourreau… Ils n’étaient pas très accueillants dans cet endroit. Il fallait espérer que ce n’était qu’une impression sinon poursuivre Arty Khodain allait être compliqué, vraiment compliqué…

Deux heures passèrent et l’on retrouva Daisy assise contre un arbre qui n’appartenait à personne. Dormant à poings fermés, elle se fit réveiller par une pomme qui lui percuta le sommet du crâne. Malheureusement elle ne découvrit rien sur la gravité. Cependant elle remarqua qu’un jeune homme lui souriait, sûrement celui qui lui avait jeté la pomme. Celui-ci secoua sa main en guise de bienvenue dans le monde réel, et lui tendit de quoi manger.

« Tu réclamais quelque chose en dormant et ton ventre criait famine. J’espère que cela t’aidera. »

« Oh… Merci… Comment t’appelles-tu. »


L’homme lui sourit, mais la question était inutile, puisque Daisy le reconnut en remarquant la couleur de ses cheveux : bleus comme le saphir. L’homme qui se trouvait en face d’elle était le criminel tant recherché.

« Je suis un peu connu quand même ! Je m’appelle Arty… Arty Khodain. Et toi ? C’est toi qui me cherche ? »

Un silence se fit remarquer… Comment fallait-il réagir dans ce genre de situation ?
Invité
Invité


Mer 18 Sep 2013 - 12:31

Ce fut d'un geste plutôt gêné que Daisy prit la nourriture dans ses mains. Un réflexe de personne qui était en train de crever la dalle, mais aussi parce qu'elle l'avait fait par mécanisme en voyant le sourire du jeune homme... Il donnait presque peine à voir pour un pirate étant recherché... Il n'avait rien à voir avec la photographie du wanted : Un air empli de haine avec une épée dans a main. Limite d'un côté il pouvait faire peur... Mais de l'autre il n'y avait vraiment rien à craindre. C'est pourquoi la chasseuse de prime resta tranquille pendant qu'elle mangeait, même si elle était surprise de voir quelle était sa manière de vivre normalement.

« Euh... Je t'ai posé une question... Je voudrai bien que tu me répondes. Qui es-tu ? Pourquoi me recherches-tu ? »

Sur le coup, la brunette sursauta, comprenant qu'elle avait un peu trop parlé et que ses questions étaient arrivées au type qu'elle recherchait discrètement. Complètement sous le choc de son erreur de discrétion, elle ouvrit la bouche, montrant ainsi son incapacité à parler sur le moment, mais aussi à quel point elle ne s'attendait pas à cette question. Peut-être était-ce le pourquoi elle n'avait pas entendu ce qu'il avait demandé ? Là n'était plus la question. Il fallait à présent répondre à Arty et le plus vite possible afin de ne pas paraître suspecte même si le teint rouge qu'elle avait et sa sueur coulant hyper rapidement la trompaient déjà par rapport à ce qu'elle allait dire.

« Je m'appelle Daisy Fullbreaker ! Si je vous cherchais ? Oui ! Mais ce n'était surtout pas pour prendre la prime sur votre tête !! Surtout pas hahaha ! »

Rire gêné, sourire forcé, tout était présent pour indiquer qu'elle venait d'annoncer par négation ce qu'elle voulait vraiment faire, et la grimace que fit le criminel montra qu'il avait compris, et qu'il allait donc chercher un moyen de s'en sortir tranquillement. C'est ainsi qu'il recula à petits pas tout en faisant la discussion pour gêner un maximum une Daisy qui ne regardait même plus où était sa cible. Une fois suffisamment éloigné, il sprinta, laissant la jeune fille seule contre un arbre à se rendre compte qu'une immense boulette venait d'être faite de sa part. Ainsi, piquée dans son honneur mais aussi énervée parce qu'elle avait été eue comme une bleue, elle entama une course poursuite en traçant derrière elle une ligne de poussière, non pas à cause de sa vitesse, mais parce qu'elle frappait suffisamment fort sur le sol pour en soulever un maximum de particules. Très vite, les deux personnes se retrouvèrent dans un village qui préparait ses chèvres pour le tournoi à venir. Ils retraversèrent les champs et les clôtures pour enfin s'arrêter au bord de l'océan. A cet instant les deux personnes se firent face, complètement épuisés. Daisy souffla un bon coup et se prépara à en finir au plus vite.

« Tu veux pas lâcher le morceau hein ? J'ai besoin d'argent, alors tu vas te rendre bien gentiment. »

C'est alors qu'il sortit sa lame de combat et attaqua de suite. Surprise par ce mouvement, la brunette ne sortit qu'une seule de ses épées et bloqua net le coup qui lui était destiné. Cependant elle était battue dans le domaine de l'effet de surprise, et cela se fit sentir dans le fait qu'il parvenait à tenir un immense avantage en dominant le combat. En effet, positionnée sur la défensive, la chasseuse de primes sentait qu'elle n'allait pas pouvoir tenir ainsi, et la force de frappe, ainsi que la vitesse de son adversaire l'empêchaient d'avoir accès à son second sabre et ainsi pouvoir avoir une meilleure situation de combat. Lorsqu'elle reculait, il avançait, et un bond vers l'arrière pouvait lui suffire pour la blesser. Très vite, Daisy se mit à reculer et pas à pas, elle se rapprocha d'une maison qui était abandonnée, la preuve voulait qu'il n'y ait aucun animal dans son pré, et qu'elle était partiellement détruite. La situation désespérée dans laquelle se trouvait la jeune fille fit sourire Arty, qui en profita pour lancer de nouvelles piques afin de toucher une nouvelle fois à son honneur.

« Alors c'est comme ça qu'on veut me capturer ? Il va en falloir plus que simplement parer mes coups ! Je n'avais pas envie de me battre à la base ! Mais quand on me cherche ! Il faut être au niveau ! »

Ainsi, il augmenta la cadence, mettant la bretteuse en mauvaise posture. La forçant à se replier vers le sol, il venait de prendre un avantage considérable puisqu'il avait à présent la pointe de sa lame pointée vers la gorge de la demoiselle.

« Déjà terminé ? Je vais en finir alors... Quoi ?! »

Profitant du fait que ses jambes soient moins sur appuis, Daisy faucha littéralement son adversaire qui effectua immédiatement une roulade arrière pour se jeter sur elle... Mais il était trop tard à présent : L'avantage des lames était perdu : ayant eu le temps de dégainer sa seconde arme pendant ce court laps de temps, la chasseuse de primes venait de reprendre une grande confiance en elle, mais aussi qu'elle savait beaucoup mieux se battre à deux lames plutôt qu'une. Dans un sourire alors qu'ils se touchaient presque de la tête dans leur duel, elle lui donna un immense coup de boule et recula.

« Tu parles trop... Je vais te couper cette langue très rapidement. »

Se mettant en position de combat, elle attendit.
Invité
Invité


Mer 18 Sep 2013 - 18:08

Voilà... elle avait réussi à sortir ses deux sabres. Soudainement le combat allait lui sembler plus équilibré, et beaucoup moins embêtant. Comme pour le prouver, elle para beaucoup plus aisément un coup vertical de la part d'un Arty qui était encore un peu trop confiant dans sa manière de gagner. Profitant de son effet de surprise à elle, Daisy fit glisser l'une de ses lames vers le côté, forçant ainsi son adversaire à reculer pour éviter de se prendre une lame bien affûtée dans les côtes. Il était à présent sûr qu'il allait comprendre que foncer dans le tas n'allait plus servir à rien, et qu'il allait donc devoir trouver une autre manière de se battre de manière précipitée. Par ce temps, il laissa son adversaire commencer à passer à l'offensive.

« Attends je suis pas prêt ! »

Trop tard ! La bretteuse se jeta en tourbillonnant sur le jeune pirate qui bougea son sabre dans tous les sens afin de se protéger des coups des deux sabres. Bien sûr, il ne put parer la totalité, ainsi des plaies apparurent sur le haut de son corps ainsi que sur son visage, mais il parvint à placer quelques ripostes qui forcèrent Daisy à arrêter son offensive et à se tenir l'épaule gauche, d'où s'écoulait une bonne quantité de sang. Cette ordure... Il avait réussi à trouver la brèche dans l'attaque et avait profité du mouvement de rotation pour y faire un maximum de dégâts, et cela avait fonctionné en un sens. Heureusement que la bretteuse avait eu un bon réflexe. Cependant elle grimaça en ressentant cette douleur qui allait la déranger... Elle eut l'effet contraire sur Arty Khodain.

« C'est ainsi que tu veux me battre ? Essaie juste de faire attention la prochaine fois ! Je ne voudrai pas déchiqueter quelqu'un parce qu'il a été imprudent ! »

Il... la provoquait ? C'était cela non ? De plus, on dirait qu'il ne cherchait pas tant que cela à faire des morts. Il était étrange... Alors que la jeune fille en voulait à sa peau, lui souriait et donnait des conseils. Essayait-il de s'en sortir en jouant le gentil ? Cela n'allait pas marché avec elle, elle avait été entraînée pour duper les gens d'une façon ou d'une autre. Elle avait appris à ne plus se faire avoir. Et ce n'était pas cette ordure qui allait jouer avec ses sentiments ! Se sentant piquée par un élan de colère, elle oublia sa blessure et fonça tête baissée sur un adversaire qui l'attendait... Et qui savait ce qu'il allait se passer par la suite. Énervée au plus haut point, Daisy ne faisait que frapper d'une force incroyable. Chaque coup était fait pour tuer. Pourtant ils ne firent aucun dégâts... Et une nouvelle fois une lame se pointa sous sa gorge, la forçant à s'arrêter.

« Je crois que tu es un peu trop énervée pour continuer ce combat... Foncer comme ça sur quelqu'un est idiot, je pense que tu le sais déjà, mais pourtant tu le fais quand même. »

Daisy n'écoutait plus rien... Elle en avait marre que cet inconnu lui fasse la morale. Avançant son corps, elle commença à sentir la lame lui piquer la gorge. Et là, scénario des plus étranges, l'homme retira son arme comme s'il avait peur de la tuer. Ne comprenant pas ce qu'il venait de se passer mais comprenant qu'il s'agissait d'un avantage, elle se jeta sur lui et le força à lâcher son sabre. Mais l'homme l'envoya voler au loin en utilisant ses jambes comme propulseur. La jeune fille, elle, percuta la maison, puis se releva. Dans sa tête, elle ne comprenait pas ce combat.

« Pourquoi ? Je ne comprends pas ! Tu aurais pu me tuer mais tu as retiré ta lame ! Pourquoi ?! »

Là, Arty sortit ne phrase qui n'était pas vraiment ce qu'elle avait entendu de la part d'autres pirates.

« Parce que je ne veux pas te tuer ! Je ne suis pas un assassin ! »

Surprenant pour une Daisy qui pensait que toutes ces personnes étaient des tueurs sans merci et qu'il fallait tous les exterminer. Mais même si cet homme était unique, il fallait se faire à l'idée qu'il n'en avait plus pour longtemps. Pointant son sabre vers son adversaire du jour, la Chasseuse de primes lui annonça comment elle voyait la suite :

« Alors faisons un combat pour savoir si tu auras une liberté ou si tu me serviras de porte monnaie... Tu as gagné deux manches, mais c'est moi qui remporterait la prochaine ! Mais ne me donne pas de conseils, sinon je t'étripe sans le moindre remord ! »

Il se mit à sourire, comprenant qu'il n'allait pas y avoir de morts en ces lieux, et qu'il comprenait que tout se jouait ici. Il avait certes un avantage, mais il pouvait tout perdre dans cette manche finale, puisque personne jusque là n'avait déclaré d'abandon.
Invité
Invité


Ven 20 Sep 2013 - 16:21

Lames contre lame... Telle était la tournure que le combat avait pris depuis le début du second round. A présent les deux épéistes se battaient avec la même ardeur et se rendaient coup pour coup. Bien sûr, Daisy sentait que sa blessure à l'épaule allait de moins en moins la gêner, finalement pas si grave que cela dans le domaine vital. Le terrain, quant à lui, était vaste et aucun animal bovin n'allait pouvoir gêner les deux combattants et les coups allaient voler en toute liberté. D'ailleurs, une certaine joie se découvrait chez la jeune demoiselle qui n'avait encore jamais eu à faire à ce genre d'adversaire : puissant mais aussi très agile. A chaque fois qu'il tombait, il se relevait presque aussitôt pour riposter. Très vite, des blessures apparurent sur chacun des combattants et rien ne semblait les départager. Ils s'éloignèrent l'un de l'autre un moment pour reprendre leur souffle. Arty et Daisy souriaient. Il semblerait bien que le jeune pirate prenait aussi plaisir à se battre ainsi.

« Aaaah ! Ça c'est un beau combat ! Continuons ainsi ! Je te considérerai comme un valeureux adversaire après ma victoire ! »

Il fonça, et frappa de haut en bas. Un coup que Daisy esquiva en sautant un peu vers l'arrière. La lame lui trancha en partie son haut, mais cela lui permit de poser son pied sur le but de la lame de son adversaire, l'empêchant de la redresser, et comme il s'agissait du côté « plat » de la lame, il n'allait pas pouvoir se remettre en position de combat. Pointe de la lame sous la gorge de son adversaire comprenant qu'il avait perdu, la Chasseuse de primes se mit à sourire. Elle venait de gagner. Non pas seulement la prime, mais aussi ce combat qui avait mis plus longtemps que dans ses prévisions. Cette fois, elle avait profité d'une erreur de son adversaire pour pouvoir le mettre au tapis.

« Bon... Tu as gagné ! Tu peux me capturer si tu veux ! Ou refaire une autre manche. Ou me laisser tranquille. »

Daisy comprit alors... Ce type combattait pour s'amuser, ridiculisant les plus faibles en les laissant en vie à la fin, et tentant de survivre s'il perdait en invitant son adversaire pour un autre duel, parce qu'il voulait être plus fort. Il n'était pas un assassin, parce qu'il ne supportait pas de tuer. Comment une personne comme lui avait pu finir par être primée... La Chasseuse de Primes se mit à sourire, puis à rire, inquiétant celui qui était sous pression.

« Lâche ton arme maintenant. »

L'homme s'exécuta sur le champ, laissant le manche de l'arme rejoindre le sol. Désormais capable de s'enfuir, il voulut déséquilibrer son adversaire en frappant son épée (le pied de Daisy est toujours dessus) mais l'effet était beaucoup trop faible pour espérer quelque chose... Ainsi, il sentit les deux lames de la jeune fille former un « X » et le forcer à se mettre face contre terre pour ne pas mourir décapité.

« Vois-tu... Je n'ai pas la même manière de voir les choses, monsieur le malin. Je n'ai pas peur de mourir. Et voir de la lâcheté de la part de quelqu'un qui ne perd qu'une manche me répugne. Tu n'as pas pensé une seule seconde à te rendre, mais à te battre. Quand tu as vu que je ne voulais pas continué, tu as tenté de t'enfuir. Adieu. »

Le pied sur la nuque de son adversaire, Daisy l'entendit supplier de l'épargner. Affichant une grimace, elle appuya petit à petit, sentant les cervicales céder petit à petit. Un cri retentit sur toute l'île, puis un hurlement. Cependant personne ne sut de quoi il pouvait s'agir. La chasseuse de prime, elle, saisit le corps du pirate et le porta sur ses épaules. Elle pouvait sentir son souffle sur sa plaie à gauche, elle grimaça

« T'as de la chance... J'ai pas envie de te tuer non plus. Tu ne le mérites pas. »

Sur ce, elle partit en direction de la sortie. Il fallait à présent qu'elle trouve un moyen de remettre son oiseau dans une cage et récupérer son argent. Pour cela, elle le ligota histoire qu'il ne puisse plus s'envoler...
Contenu sponsorisé



Page 1 sur 1