AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  


Le plus long voyage de ma vie...

Eriko
Eriko


Feuille de personnage
Dorikis: 2461
Popularité: 66
Intégrité: 28

Dim 23 Juin 2013 - 20:45

Il était temps, l’enfant faisait ses derniers préparatifs avant de prendre le grand large. Oui, car c’est aujourd’hui que le monde allait être marqué de son emprunte. Et, à vrai dire, cela l’effrayait quelques peu malgré tout, oui, car sa destination n’était autre que Grand Line. Hélas, il n’avait pas le choix, personne ne se faisait connaître sur les Blues, pour reconstruire sa fortune et sa réputation, il s’agissait d’une étape obligatoire. Cela ne devait pas être si dangereux que cela après tout, si ? Si des barbares comme les pirates pouvaient y arriver, pourquoi quelqu’un leur étant naturellement supérieur ne le pourrait pas après tout ? Hmm… Voilà la bonne idée. Il n’aurait qu’à trouver une bande de pirate assez costaud pour faire le boulot à sa place. N’était-ce même pas là la plus élémentaire des règles chez les gens de haute lignée que de diriger et faire faire le travail à sa place ?

Par chance, Eriko se situait actuellement dans une ville plutôt animée, le jeune garçon n’aurait sans doute pas trop de mal à trouver un pirate perdu et suffisamment bête pour se servir de lui. Le petit homme guettait discrètement à l’intérieur d’un bar, de ce qu’il savait, les pirates étaient sales, puaient, étaient mal habillés, grossiers et avec des airs un peu stupide… Hmm… Cela risquait d’être un peu plus compliqué que prévu, faut dire que tous ceux qui rentraient correspondait à la description. La tâche était peut-être trop dure car pour lui, tout le monde se ressemblaient, ils étaient tous… pauvres.

Ah non, il ne devait pas être si pessimiste, ce n’était pas digne d’un noble que de se comporter comme tel, il devait bien y en avoir un plus dégoûtant que les autres ? Hmm… Oui ! Lui là ! Ces vêtements crasseux, déchirés à certains endroits, cette barbe vieille de quelques mois, ces quelques cicatrices figurant son visage, cette voix rauque et ces manières bien trop vulgaires… Arf… Regardez donc ce pouilleux, quelle honte pour le genre humain, durant un instant, la motivation du garçon avait flanché, l’idée de devoir vivre un moment dans le même bateau que cette… chose le répugnait passablement. Il devait vite agir avant de changer d’avis. Attendant que celui-ci ne sorte du bar, Eriko se mit à le prendre en filature discrètement.

Après une longue marche, ils étaient sortis de la cité, la patience d’Eriko était d’ailleurs à ses limites, il n’est pas taillé pour marcher aussi longtemps. Mais sa patience avait porté ses fruits, plus loin, au large, était amarré un bateau pirate. Maintenant qu’il en a la confirmation, il pouvait agir, l’enfant sortit un feutre, rapidement, celui-ci couru vers le pirate avant de l’attraper par le bras. Une soudaine envie de vomir le prit, mais il devait être fort, il savait qu’il allait souffrir durant son périple… Même s’il doit avouer que la souffrance dépassait quelques peu ses espérances. Mais il se ressaisit vite, dessinant alors rapidement et avec précision un color trap.

« Color trap, le cyan de l’amitié. »
« Hein ? T’es qui toi ? Qu’est-ce que tu… »
« Bon…Bonjour m’sieur. »

Son esprit était facile à berner, l’inverse aurait été surprenant, mais au moins, son color trap marchait à la perfection contre lui. Couplé avec son apparence naturellement Kawaï, cette grosse brute sera désormais pris de l’irrésistible envie de le protéger et de se comporter comme le plus loyal des amis.

*Aaah c’qu’il est mignooon.*
« Hem… Oui, que… Qu’est-ce qu’il y a Gamin ? »

« S’il vous plaît m’sieur… Emmenez-moi avec vous, vous êtes pirates n’est-ce pas ? J’ai… J’ai besoin de partir de cette île… Prenez-moi dans votre équipage s’il vous plaît ! Je… Je ferais même les tâches les plus ingrates ! Juste… Aidez moi à quitter cette ville. Snif… »

A ce moment, personne ne pouvait imaginer la souffrance d’Eriko de se retenir de vomir de telles paroles. Les larmes de l’enfant n’étaient pas dues à son jeu d’acteur mais plutôt de ce coup de poignard dans son amour propre. Mais au moins, son plan fonctionnait à merveille, le pirate ne comprenait absolument rien à ce qui se passait mais pourtant, il ressentait tellement de pitié et de compassion devant cet adorable garçon, ce n’était pas comme lui pourtant, le voilà embarrassé, gêné.

« Ahem… Euh… Ecoute gamin. Je sais pas ce qui t’arrive mais, je pense que c’est ok, je vais juste en parler au capitaine. Tu…  Tu n’as qu’à rester près de moi ok ? »
*Wouah, ça c’était vraiment classe hein ?! Ce serait gênant si ce gamin me voyait comme un genre de héros hé hé. Je ne suis qu’un pirate après tout hé hé.*

*Crétin…*
« Mer...Merci beaucouup ! »

Première phase du plan réussi, espérons que la suite se passe aussi bien. Le pantin accompagna dès lors son nouveau maître vers le bateau. Le voyage aurait été bien plus agréable s’il ne se comportait pas aussi familièrement avec lui à lui tapoter la tête, mettre ses mains sur ses épaules et autres contacts physiques… Il va lui falloir de bonnes heures en bain pour désinfecter le tout… Ah, et penser à calciner ses habits aussi. Dommage, il les aimait bien.


Dernière édition par Eriko le Jeu 11 Juil 2013 - 6:41, édité 1 fois
Eriko
Eriko


Feuille de personnage
Dorikis: 2461
Popularité: 66
Intégrité: 28

Lun 24 Juin 2013 - 3:17

« Et donc, qui c’est ce gamin ? »
« Et bien, c’est mon euh… mon petit protégé ! Est-ce qu’il peut rester Capitaine ? »
« S’il… S’il vous plaît ? »

Et voilà l’enfant face à plusieurs dizaines de pirates tous aussi moches les un que les autres. Aucune grâce, aucune prestance, rien à voir avec les comptes d’aventures pour enfants, en même temps, il se doutait déjà que ses livres n’étaient que des tissus de mensonges, qui rêverait de risquer sa vie pour observer simplement un paysage aussi beau soit-il où chercher toute sa vie une mer remplie de tous les poissons existants ? Il fallait vraiment être stupide pour agir de la sorte.

« Hmm… Très bien, mais c’est toi qui t’en occuperas et qu’il lave le bateau de fond en comble tant qu’il sera là. »
« Oui capitaine ! »
« Me…merci ! »

Laver le bateau ? Mais c’est un travail de domestique ça ! Il fallait qu’il trouve un moyen de contourner le problème… Au moins il a été accepté à bord, personne ne devrait se méfier de lui vue son apparence. Il ne restait plus qu’une chose à confirmer.

« Hm.. Ex…Excusez-moi, mais… Où est-ce que vous vous dirigez ? »
« Hé hé, figure-toi petit que nous nous dirigeons à Grand Line ! Nous avons actuellement en notre possession un Eternal Pose pour l’île de Drum. Il y a eu assez de grabuge là bas ces derniers temps, donc nous nous ferons discret et repartirons rapidement. »
« Grand line ?! Wooow, z’êtes des grands et super pirates alors ! »

Ce genre d’individu était tellement facile à berner, quelques compliments et c’était dans la poche, les sous-humains se suffisaient de tellement peu de chose, encore heureux. Mais au moins, il savait désormais que la destination de ce navire était bien Grand Line, il était chanceux pour le coup. Voir des pirates avec tant d’ambition était presque touchant, ils n’avaient absolument rien hormis leurs rêves, rêves que l’enfant aurait bien voulu écrasé au passage, c’est beau d’espérer, mais il fallait voir les choses de manière réaliste, ils n’ont aucune chance de s’en sortir là bas, ce genre de grosse brutes se faisaient facilement écraser par le moindre combattant expérimenté. Eriko avait côtoyé de nombreux gardes du corps, il savait distinguer ceux qui avaient du potentiel. Et en eux ils ne voit malheureusement qu’une bande de raté, mais ils devraient sûrement pouvoir traverser Reverse… Et puis, avec l’aide d’un Eternal Pose, Eriko pourrait sûrement compter sur eux pour accoster la première île. Misons dessus.

Tandis que Bonhomme A (Il fallait bien leur donner un nom facile à remémorer, Eriko a du mal à retenir les prénoms de personnages secondaires) lui faisait faire le tour du navire, le jeunot avait pu apprendre où il allait dormir… Il n’était peut-être pas trop tard pour faire marche arrière.

« Ca c’est la réserve, on y est un peu à l’étroit, tu dormiras là pour l’instant… Mais si tu veux tu peux dormir avec moi, je n’ai qu’un seul lit mais… »
« Non non ! Euh… Je veux dire…C’est bien ici ! »
« Si tu le dis, en tout cas ne sors pas trop, t’es encore un nouveau ici, juste reste collé à moi, demain tu commenceras à nettoyer le pont. »
« D’a…D’accord ! Euh… Dis c’est quoi cette pièce ? »

Tandis que Bonhomme A se retournait, Eriko s’agrippa à son bras affectueusement l’air de rien, profitant de ce moment pour soulever légèrement sa manche et redessiner son color trap, il devrait réitérer l’opération à plusieurs reprises pour être sure que le symbole est bien apposé et fait encore effet. Mais cette comédie devenait vraiment de plus en plus dure à jouer. Et après les dernières explications sur le fonctionnement du bateau, Eriko pu enfin rejoindre la pièce qui allait lui servir de chambre… Il allait expérimenter cette chose que les gens appellent « hamac », il en fait déjà des cauchemars. Mais en vérité la chose qui le tracassait pour l’instant était de savoir si son color trap allait bien rester… Il a cru comprendre que la plupart ne prenait pas de douches régulièrement mais ça ne le rassure pas totalement. Il n’avait plus qu’à espérer. Il sentait bien que le voyage risquait d’être trèèèès long.


Dernière édition par Eriko le Jeu 11 Juil 2013 - 6:38, édité 2 fois
Eriko
Eriko


Feuille de personnage
Dorikis: 2461
Popularité: 66
Intégrité: 28

Mar 2 Juil 2013 - 5:27

« Très bien ptit gars, aujourd’hui, il est l’heure pour toi de me nettoyer ce pont ! Dès que tu auras fini, tu feras aussi l’intérieur. »
*Il est pas sérieux j’espère…*
« Ou….Oui ! »


Bonhomme A lui tendit dès lors un sceau ainsi qu’un étrange bout de bois avec une méduse baveuse en synthétique accrochée au bout. Tout cela pour vous expliquer qu’Eriko ne savait pas ce qu’était une serpillère. Hésitant, l’enfant attrapa l’arme ménagère, ce devait sûrement être comme un balai donc instinctivement, Eriko se mit à faire glisser son outil sur le sol. Hmm, ca glissait plutôt bien, c’était moins compliqué qu’il ne le pensait. Mais pour être honnête, le petiot ne savait pas quelle était l’utilité de la chose, autant verser des seaux d’eau directement au sol.

« Ah, non ptit gars, faut frotter plus fort, là, tu fais que mettre de l’eau sur le pont à trainer la serpillère. »
« Hein ? »
« Attend j’vais te montrer. »

Bonhomme A s’était placé derrière Uriko avant de poser ses mains par-dessus celle d’Eriko sur le manche et ainsi lui montrer le geste à adopter et la force qu’il fallait y mettre. Bien sûr, démonstration qui n’avait pas forcément plus au garçon, et il fallait dire que le pirate était un peu trop collé à lui à son goût.

*Non mais oh ! Il va me lâcher le gros sagouin ?! C’pas du harcèlement sexuel ça ?*
« Ou…Oui ! J’ai compris ! C’est… C’est bon ! Merci.»
« Bien, alors nettoie moi ce pont vite fait ptit gars »

Avant de partir, le pirate en rajouta une couche en lui ébouriffant la tête. A l’avenir, le jeunot devrait faire attention à utiliser son color trap de l’amitié avec parcimonie, Bonhomme A était beaucoup trop familier avec lui. Le pire étant son hygiène, encore, s’il était propre, il se plaindrait moins. Malheureusement c’était bien le plus crasseux de tout l’équipage. C’était peut-être aussi une chance dans le sens où son color trap était à peu près sûr de rester en place.

Enfin bref, il était grand temps de passer au nettoyage. Quelle horreur, dire qu’il en était réduit à faire la corvée de pirates… Et depuis quand les pirates payaient-ils attention à quelque chose comme le nettoyage ? Ce serait eux qui aurait besoin d’être propre, même nettoyé de la terre tant qu’on y était. C’était de mauvaise humeur que le garçon commençait à astiquer le pont armé de son bâton à méduse synthétique.



~~~~~~~~~~~~~~~~~~~



L’enfant avait beau travaillé, sa tâche lui semblait durer une éternité, il n’en voyait pas la fin et n’en verrait sûrement pas le bout. Il avait travaillé depuis déjà trop longtemps, ca ne servait à rien il n’y arriverait jamais. Pourtant, il avait essayé, pendant au moins 5 bonnes minutes ! Oui, c’était déjà beaucoup pour lui surtout après l’affreuse nuit qu’il avait passé. Mais… En y repensant, pourquoi est-ce qu’il travaille aussi dur ? Personne n’est là pour le surveiller, il a qu’à faire semblant de nettoyer et juste revenir sur sa première idée, juste asperger d’eau, toute manière personne n’ira contrôler minutieusement son travail, nan, les pauvres étaient bien trop bête pour faire un contrôle de qualité.

« Hm ? »

Son plan tout juste fraîchement élaboré, que quelques membres de l’équipage débarquèrent sur le pont, qui, au passage venait de piétiner dans tous les sens du terme, la moitié de son dur labeur, c'est-à-dire au moins 3  mètres de surface. Et sans même s’en rendre compte, ces personnages secondaires avaient passablement irrité Eriko. Seul des gens de haute lignée comme lui étaient en droit de piétiner le travail des autres… Hélas, il devait prendre sur lui pour le moment… Mais une fois arrivé à bon port, il se vengera. Oh que oui.

Bien passons sur les détails, l’enfant renversa donc son seau au sol avant de prendre sa serpillère et étaler tout juste le liquide sur le plancher. Même ça était quand même pénible pour le petit noble, tant d’effort…
Ce jour était un jour à marquer d’une pierre blanche, le jour où Eriko a travaillé. Oui, car y a certains titres de Rps qui sont quand même assez chouettes à réutiliser.


Dernière édition par Eriko le Jeu 11 Juil 2013 - 6:34, édité 1 fois
Eriko
Eriko


Feuille de personnage
Dorikis: 2461
Popularité: 66
Intégrité: 28

Lun 8 Juil 2013 - 0:25

« Capitaine, Reverse est en vue »
« Bien, préparez vous tout le monde ! »

Cri d’enthousiasme chez les pirates, soupir chez Eriko. Enfin, enfin ils y étaient ! Mais le simple de fait penser qu’il n’avait fait que la moitié du chemin le déprimait. Tandis que le bateau commençait à s’engager dans le courant ascendant et que tout le monde travaillait durement, Eriko ne resta même pas sur le pont et retourna à l’intérieur du navire, de toute manière il ne pouvait rien faire. L’aventure ne l’intéressait pas, ni même la vue. Il était fatigué et voulait juste se reposer. Arrivant à sa cabine, il se rendit bien compte qu’en fait, il ne risquait sûrement pas de pouvoir profiter d’un temps de repos. Le navire bougeait bien trop pour qu’il puisse faire quoi que ce soit.

« Raah, même là je peux rien faire ! »

Une plainte. Personne n’est là pour l’écouter, et cela faisait déjà un moment que le jeune garçon n’avait pas exprimé son mécontentement à haute voix. Finalement, ptet qu’il valait mieux retourner sur le pont alors. Et tandis qu’il se dirigeait vers les escaliers, le bateau changea de position et se retourna subitement. L’enfant tomba brutalement contre les murs du bateau. Aie, ça faisait vraiment mal… Suite à cela, Eriko poussa un cri de colère. Le bateau avait entamé sa chute de Reverse. Et après quelques autres déboires à essayer de tenir sur le sol en équilibre, le bateau avait fini par s’immobiliser non sans laisser quelques bleus à pauvre gamin. Mais finalement il pouvait remonter sur le pont.

« Ouah… La mer. Chuis bluffé… Grand line est teeeellement différent des mers bleues. Youpi… Bon, retour dodo. »

Ca y est c’est vue, pas de regret on retourne à la cabine… Il aurait peut-être du y rester. Reverse… Quelle blague. Pas de quoi en faire un plat. De retour dans la pièce lui servant de chambre, celui-ci s’installa sur son hamac… Décidément il comprendra jamais comment font les gens pour dormir dans ce truc. Saleté de pauvres. Oui, Eriko était passablement enervé. Et les cris de joies des pirates sur le pont l’irritaient même plus.

*Qu’ils se taisent bon sang… J’veux dormir.*

Et c’est comment l’enfant avait commencé son aventure sur Grand Line. Non sans grande excitation particulière. Il s'en fichait, il voulait juste se dépêcher d'arriver sur la terre ferme et s'échapper de cette prison flottante. Allez, plus que la moitié à faire.


Dernière édition par Eriko le Jeu 11 Juil 2013 - 6:28, édité 1 fois
Eriko
Eriko


Feuille de personnage
Dorikis: 2461
Popularité: 66
Intégrité: 28

Jeu 11 Juil 2013 - 6:05

Enfin, enfiiiiin ! L’arrivée sur l’ile de Drum. La chance était avec lui finalement. Grand Line était connue pour ses mers aux climats météorologiques imprévisibles mais pour cette première traversée, rien de bien grave ne leur était arrivée. Peut être était ce l’eternal Pose ? Aucune idée, mais cela leur avait permis d’arriver plus vite que prévu. Ces derniers jours passés à faire toutes les corvées étaient épuisante et déshonorante pour le pauvre enfant. Mais maintenant que le jeune garçon avait atteint son objectif, il pourrait se venger de cet équipage pour tous les méfaits qui lui avaient été causés. Durant son temps sur le bateau, le gamin avait eu le temps de trouver toutes les pièces intéressantes. Ah non, ce n’était pas du vol, un noble tel que lui ne se rabaisserait pas à un tel acte. Il ne s’agissait que de récupération, il était impossible que ces pirates aient pu obtenir ces biens honnêtement. Eriko ne faisait que reprendre ce qui avait été auparavant obtenu en pillant et en tuant. Au contraire, c’était une action tout à fait louable que de redonner quelques lettres de noblesse en faisant désormais partie des possessions d’une aussi prestigieuse personne que le jeune garçon.

Maintenant que cela avait été dit, Eriko profita de la présence de tout l’équipage sur le pont pour se faufiler à l’intérieur du navire. Quelle bande d’imbécile, dire qu’ils se seront fait ridiculiser par un enfant. Enfin, il fallait dire que comme il s’agissait d’Eriko, c’était tout à fait compréhensible. Faites la fête, excitez vous bande de minables, vous vous retrouverez sur la paille sans même vous en rendre compte.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

"N’oubliez pas, l’ile de Drum est peuple de marines en ce moment, nous allons juste rester sur la côte le temps que le log pose se recharge."
"Oui capitaine !"
"Brrr, commence à faire sacrement froid."
"Ouais, on ferait mieux d’aller se prendre des vêtements plus chauds, c’un coup à attraper la crève."

Naturellement, les pirates étaient partis se changer. C’est à ce moment là que la chance d’Eriko allait subitement prendre fin. Dans les chambres, là où Bonhomme A se changeait...

“Hé, c’est quoi cette marque sur ton bras la ?”
“Hein ? Ah ? Tiens, c’est bizarre, je l’avais jamais vraiment remarqué, c’est ptet mon Eriko qui me l’a dessiné, ha ha c’que c’est mignon”
“Qu’est ce que tu racontes ? Allez efface moi ca !”
“Non, pas touche, c’est mon précieux... Ah ?”

Le color trap venait d’être partiellement effacé, ce qui voulait dire que l’enchantement que l’enfant avait eu tellement de mal à préserver avait pris fin également. C’est perturbé que Bonhomme A s’adressa d’un ton inquiet à ses camarades.

“Les gars, je... Je crois que y a un truc pas net...”



~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~



“Hmm, tiens j’peux ptet en tirer quelque chose de ca. Hop dans le sac”

C’est à ce moment précis que la porte s’ouvrit brusquement laissant place au groupe de pirate, l’air pas très commode... Hum, pris la main dans le sac, dans tous les sens du terme... Mince, si proche du but. Eriko affichait un sourire gêné. Comment avaient ils su ? Ah, Bonhomme A, il a l’air déçu... Son Color trap aurait il été effacé ? Il aurait ptet du le repasser au marqueur indélébile.

“Sale morveux...”
“Euh... Hé hé... Capt’ain et Bonho... Euh je veux dire...”
*Mince, c’est quoi déjà son nom à l’autre sagouin ?*

“Tu as bien du...”
“Capitaine, nous avons accosté sur l’ile !”

Tandis que le sous fifre débarquait pour annoncer la nouvelle, ce moment d’inattention avait permis au garçon de trouver une ouverture pour s’enfuir. Profitant de sa petite taille, celui-ci en avait profité pour se frayer un passage entre les pirates, sous le regard médusé du capitaine pirate.

“Dépêchez vous attrapez le !”

Tandis que le capitaine sonnait l’alarme, Eriko avait déjà eu le temps de rejoindre le pont, non sans rencontrer quelques autres sbires bien entendu. Rapidement, avant que ceux-ci ne se jettent sur lui, l’enfant dégaina un de ses pinceaux imbibés de peinture rouge. Tachant plusieurs sous-fifres de son fameux color trap rouge. Et avant même qu’ils ne puissent comprendre quoi que ce soit que ceux-ci s’étaient frappés mutuellement de violents coups de poings. L'enfant aurait bien voulu subtiliser l'Eternal Pose avant de partir, ceux-ci étaient très prisé, mais il suppose qu'il allait devoir faire une croix dessus.

“Hé hé, adieu, merci pour le transport

Il ne lui restait plus qu’à quitter le navire. Maiiis... Forcement, à rester constamment a l’intérieur du bateau, Eriko n’avait pas vraiment pu voir que Drum était une île hivernale... Habille beaucoup trop légèrement pour ce temps, Uriko commençait déjà à geler. Dans ces conditions, il lui serait d’autant plus difficile d’échapper à ses ravisseurs... Mais l’ile est censé être rempli de marines, il devrait y arriver. Oui, juste le temps d’arriver au village.

Mais cela allait se révéler beaucoup plus difficile pour lui que prévu. Ne connaissant pas la géographie de l’ile ni même le fait qu’en ce moment, tous les marines étaient réunis à un seul et unique point. Une dure course poursuite allait désormais être entamée...
Contenu sponsorisé



Page 1 sur 1