Le Deal du moment :
Carte graphique MSI – AMD Radeon RX 6800XT ...
Voir le deal
699 €

Shanks faisait pipi assis... ou pas ♪

Tu n'es pas brillant. Ce serait insultant pour l'adjectif. Souiller la clarté pour de la crasse comme toi. Tes vêtements sont dégueulasse, de la boue, des tâches de sang, du vomi... T'as atteint des records niveau hygiène. C'est ça de se payer un train de vie ''Aventuriers pauvre.'' 

T'es à la dèche.

Pantalon trop serré, peu convenable pour les kick à répétition. Du textile made in red, en gros ça part en live total, ça se déchire et on a l'impression que t'as une démarche de mec à la rue qui cherche une épicerie de nuit pour s'acheter avec ses 3 berrys, une canette de Bull. 

Tu ressembles à un mort vivant.

Toi, tu t'en fou de la mort, de la classe d'un ange, tu t'en bas les steacks. Tout le monde peut te voir, mais t'es tellement crevé que t'as zappé ton pouvoir, et puis entre nous, tu t'en fous. T'as juste un katana à la ceinture, et ça te suffit pour te protéger de ses yeux qui t'observent. Ils se posent des questions et se disent si t'es pas le gars sur les affiches de primes... Mizukawa Sutero : 239 Millions de berrys.

Et là y'a un petit vent froid qui te caresse le visage et tu commences à regretter ta veste faites par ta maman. Stupide pari que t'as fais à North Blue en la perdant au poker. Ma foi, t'as encore ton t-shirt.

Une ambiance limite morbide traîne par ici. T'es pas rassurés. En plus, t'es sûr qu'il y a pas une personne qui pourrait te filer une cigarette. 

ça te manque...

La sensation de déposer le filtre sur tes lèvres sèches, la première bouffée, l'odeur...

Tu dévisages ceux qui veulent ta photo, tes yeux assombris par la fatigue te donne l'image du gars qui n'incarne pas du tout la terreur et la peur. Peut être que tu peux faire tomber plus d'un gus à cet instant, mais tu te sens pas dans tes baskets. Tu fais même pas tes 1m90, comment t'es recroquevillé. Sombre comme les ténèbres de la nuit, un être imparfait doté d'un pouce de fer. Mais au fond, t'es juste un gars qui veut tiser avec ses nouveaux potos. Un pirate sympathique bien paumé qui marche devant, on t'as déjà dis que t'a l'air très idiot... ?  

Quelqu'un compte dire quelque chose ou vous laissez Mizukawa traîner sur l'île à la recherche d'une épicerie ?




Mizukawa parce que tu le vaux bien ''de''
    QUI SUIS-JE ? 

    Je pose les genoux à terre et j'essaie de trouver une solution pour qu'on arrête de me regarder. Ils arrêtent pas... Arrêtez ! STOP ! Mes yeux virent au rouge, j'ai une envie poignante de faire tomber un à un ces rats. TOUT LE MONDE... Voir du rouge partout... J'ai une envie de revoir ma couleur préférée et de faire taire ces chuchotements, faire évanouir ces petits cons qui m'observent. 

    Ils éclaboussent mon nom... Mizeukawai Sous-Terreau... Arrêtez... Je ne veux pas vous faire du mal... Je ne suis plus cet homme. Mais, ça me manque... L'époque où je tranchais les jugulaires pour tâcher mon visage... Sans pitié, j'étais. Une bouffée de chaleur m'envahit, une pulsion meurtrière commence peu à peu à faire Bang Bang dans ma caboche.


    J'implore la pitié, stop... STOP ! 

    S'il te plait.


    JE L'AIME ! 

    POURQUOI ? Pourquoi ? Pourquoi... 

    Pourquoi.

    Soudain, une main se pose sur mon épaule. Je tourne la tête et j'aperçois le visage de Forest. Je lui adresse un sourire et je commence à disparaître... Je deviens invisible et je ressens la rage en train de bouillir, s'évaporer en une fraction de seconde. 

    Je suis soulagé.


    Je m'en fous des gens. Du pouvoir, de la loi, des croyances... Tout est noir, tout est flou. 


    Qui suis-je ?


     
    - Mange et tu sauras.


    - Pourquoi manger des marguerites ?


    - Mange tout et tu sauras pourquoi...




    J'ai un vieux goût amer dans la bouche. Booba s'approche de Forest et met les fleurs dans le front, le nez jusqu'à trouver mes lèvres, mes dents, ma mâchoire. Manger des marguerites ? La tige, les pétales...


    - Là j'ai besoin d'un bon gros steack.