-38%
Le deal à ne pas rater :
KINDERKRAFT – Draisienne Runner Galaxy Vintage
27.99 € 44.99 €
Voir le deal

Un duo étonnant...

Kurumu, habillée ce moment là d'un t-shirt orange avec des têtes de morts, et d'un jean bleu, était tranquillement assise sur un banc avec son amie Noako. Toutes deux avaient une glace dans la main.
-"C'est un temps que c'est... Le soleil rayonne, il y a un petit vent léger, et pour couronner le tout, on est entre copines. C'est super."
-"Tiens, pour une fois tu ne t'es pas embrouillée avec ta mère, ni fuguée. C'est un exploit. Et, je tiens à le signaler tu as le sourire. Bon alors dis moi ce qu'il y a ?"
-"Arrête de dire n'importe quoi.... je ne passe pas mon temps à fuguer et à m'embrouiller. Et il n'y a rien de spéciale."
-"Si tu le dis.... Mais il faut que je te raconte un truc. Il parait que dans un endroit un peu reculé de l'île, habiterais un géant. Quelques personnes l'auraient aperçut dans des bois."
L'adolescente éclata de rire.
-"Un géant... Tu me sors qu'un géant habiterais sur Ptyx, et qu'une les personnes qui l'auraient vu se compte sur les doigts de la main. C'est la meilleure chose que j'aurais entendu aujourd'hui. Sérieusement, comment as tu pu gober ce bobard ? A la limite un homme-poisson, je veux bien... Mais un géant. On parle bien d'une personne haute de plusieurs mètres ? Si je ne le vois pas de mes propres yeux, j'y croirais pas. Donc je fini cette glace, et je pars à sa recherche."
-"Et voilà, Sound L. Kurumu prend une nouvelle décision super bizarre, et s'en va en milieu de journée. Comme on pouvait s'y attendre."
-"Premièrement, appelle moi par mon prénom. Deuxièmement, ce n'est pas la fin du monde, tu as juste éveillé ma curiosité. Il ne fallait pas m'en parler."

La jeune fille raccompagna son amie jusqu'à chez elle, et se mit en route vers une forêt.
*Un géant, si'il existe alors j'aimerais en voir un. Mais à tous les coups, ce n'est qu'une grosse rumeur, et les gens qui y croient se font passer pour des dindes.*
Il faisait encore jour, et Kurumu pénétra dans la forêt sans crainte. A cette heure-ci, les seuls animaux trouvables sont des cerfs, écureuils, renards, hérissons, piverts et insectes. La forêts était parsemée de noisetiers, chênes et de jacinthes. Au sol, jonchaient de nombreuses fougères et champignons. Elle s'enfonça alors dans la forêt. Il ne fallut pas quinze minutes à l'adolescente pour se perdre. Elle garda son calme, marcha tranquillement L'heure passait et tout à coup, elle entendit une secousse.
*MAIS C'EST QUOI ÇA ?? Il ne peut pas y avoir de séismes sur cette île. Il doit forcément y avoir une explication logique et rationnelle*

Les secousses se calmèrent, et Kurumu se rapprocha de celles ci et fut choquée. L'adolescente venait de voir un véritable géant. Elle resta cachée derrière un arbre, tout en essayant de se rapprocher sans faire de bruits suspects. Une fois assez prête pour l'observer, la fille entendit un bout de phrase prononcé par le géant.
-"...carte aux trésors...."
*Il doit avoir une carte aux trésor... C'est génial, je pourrais être riche et entreprendre un voyage pour retrouver mon père. Il faut que je trouve un moyen de l'accompagner,    comme ça, je pourrais avoir une part du trésor....  Ça y est, j'ai trouvée. Je suis intelligente quand je m'y met.*

Le géant s'allongea, et Kurumu en profita pour entrer dans l'une des poches de son pantalon.
  • https://www.onepiece-requiem.net/t8665-cv-sound-l-kurumu
  • https://www.onepiece-requiem.net/t8573-sound-l-kurumu
South blue, dans une forêt perdue sur une île……
An de grâce 1624 – 7h15


La jeune adolescente était près de la sortie du marécage, et vit qu'elle s'approcha d'un désert. Elle soupira, puis mis sa main droite au dessus de ses yeux et tenta d'apercevoir le géant.
*Pourquoi encore un désert ? Je suis mieux sous les arbres moi.*

Elle tourna la tête de droite à gauche, mais rien. Son coéquipier était trop loin pour qu'elle puisse le voir, mais vit autre chose. Ça s'approchait assez rapidement et une traînée de poussière put être vue. Après identification, il s'avère être des phacochères du désert.
Kurumu resta de marbre, et les ignora. Mais les bruits de pas devenaient de plus en plus fort, et elle regarda vers les phacochères. Ceux-ci, plus grands que la moyenne s'approchaient dangereusement de la jeune ado qui ne put s'empêcher de crier
-"Kyaaaaaaaaaah !!!"

Des bruits de pas de géants s'entendirent et firent fuir les phacochères.

-"Tu t'es enfin pointé !! C'est pas trop tôt ! Encore quelques minutes et je finissait comme une crêpe. C'est la dernière fois grand. Dernière fois que tu te barres en me laissant seule. Je ne suis pas armée, ne l'oublie pas. Je suis le cerveau et toi le garde du corps. Je ne sais pas si tu t'en rends compte, -à la vue de ton intelligence, je ne pense pas,- mais  tu as laissé une si joli fille, avec visage si rayonnant, -quand je ne fait pas la gueule-, sans défense."

-"En cas où tu avais des pins au raisin à la place des yeux, c’est ce mioche que tu vois sur mon épaule droite qui a essayé de nous doubler en s’emparant de notre trésor. Et on dirait bien que tout comme toi il nous a espionnés. Vu qu’il a besoin d’argent pour soigner sa mère d’une maladie qui risque de la tuer, il aura une petite part du gâteau lui aussi. De plus, comme il connait l’île mieux que nous deux réunie on en saura davantage de ce morceau d’terre, ses bêtes locales ainsi que ses zones géographiques."

C'est seulement après que le géant lui fasse la remarque du clandestin, que Kurumu jeta un oeil.
-"Comment ça espionné ? J'ai fait de l'infiltration. Et fait comme tu veux pour le partage du butin, mais j'espère que tu ne vas pas faire ça avec tous les clampins que tu rencontreras, car au final on se retrouvera avec trois berrys."
  • https://www.onepiece-requiem.net/t8665-cv-sound-l-kurumu
  • https://www.onepiece-requiem.net/t8573-sound-l-kurumu
Oh, mais rassure-toi p'tite, c'est pas du tout mon intention. À part le mioche au sombrero, il y a très peu d'chance de tomber sur un autre guignol dans ce désert, au beau milieu de cette nuit de pleine lune. Tout c'que j'peux dire c'est qu'à partir de maintenant je n'laisse plus personne venir se joindre à nous ! Hors de question de terminer cette chasse au trésor laborieuse avec trois sous.