AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  

Le Deal du moment : -40%
Écharpe Lacoste en laine côtelée ...
Voir le deal
60 €

[FB 1609] Le jeu des 7 familles

Scab Tournebroche
Scab Tournebroche

♦ Localisation : Ilipucie
♦ Équipage : Les Grognards

Feuille de personnage
Dorikis: 4005
Popularité: -175
Intégrité: -102

Ven 16 Aoû 2013 - 22:46


[FB 1609] Le jeu des 7 familles Jeu_2_10

Le vent frais de l’aventure frappait les traits déjà plissés par le sel du jeune et frais Scab, quelques Berrys en poche, maigre reste de sa solde durement gagnée à bord du bâtiment de Barthuma le Sagittaire.  La Cloque, comme ses compagnons de bord l’avaient surnommé à cause de sa manie à mettre des gants avant de manier les bouts, avait débarqué en compagnie d’une paire de gars sur Kage Berg. Non pas par volonté forte, plutôt par défaut, Barthuma s’était fait passer sous la quille suite à la première mutinerie que Scab avait vécue. Il n’était pas acteur de celle-ci, il ne l’avait même pas senti venir la bougresse. Mais les gars râlaient depuis trop longtemps pour que ce soit étonnant, l’argent n'ayant pas été la seule motivation du nain, il préférait se contenter des bons enseignements, viril certes, de son ancien supérieur en terme de navigation plutôt que de fomenter des complots sanguinolents. Et c’est peut être ce qui faisait qu’il pouvait encore poser ses deux jambes au sol, il avait une sale tronche, mais le gros de l’équipage ne trouvait pas que c’était un mauvais bougre. Une sacrée veine pour un laideron.

Pas vraiment une île qui puait le boulot pour un matelot, Scab avait été débarqué sur une fine bande côtière et il s’était rapidement isolé de ses anciens camarades dans une grimace d’au revoir. Il n’espérait pas recroiser leurs tronches avant une sacrée paire de vies. Tout en escaladant une dune herbeuse, il grignotait un morceau de lard séché en espérant apercevoir ce qui ressemblait à une ville. C’est que, avec son air patibulaire, son tricorne et ses boucles d’oreilles, il avait tout intérêt à trouver un job rapide qui l’emmènerait loin du plancher des vaches.

MEUUUUUUUUH

« Qu’est-ce t’as ? »

Sale gueule que celle d’une vache qui regarde passer les nains.

A bien y regarder, il n’y en avait pas qu’une de brouteuse, mais une petite soixantaine qui boulotaient les herbes folles de la prairie. Scab évoluait parmi elle, au garrot, certaines était aussi hautes que lui. Au flanc, elles étaient toutes marquées d’un M jaunâtre cerclé. Il ne voyait pas plus loin qu’un pis de bovin, autant dire qu’il avançait à la faveur du troupeau et après quelques minutes à esquiver les bouses et les pets, il tomba nez à embouchure de canon avec le début des emmerdes.

Clic
(son d’une carabine qui s’arme)

[FB 1609] Le jeu des 7 familles Rodolp10

Bacquet's, Fils.

« T’es de la famille O’Bryan ? »

« Non »

« Alors un Hapkin’s ? »

« Pas à ma connaissance »

« Mugitowa ? Razelwood ? Pi’Mallory ? Ou p’tête un gars de chez Sampez ? »

« Pas de sang d’un seul de ces gars »

« Alors, c’est tout bon étranger »

Aussitôt le gars inversa le canon avec la crosse dans un quart de tour qui envoya Scab et son menton, compter les vaches…
https://www.onepiece-requiem.net/t6888-oeil-pour-oeil-jambe-pour-
Scab Tournebroche
Scab Tournebroche

♦ Localisation : Ilipucie
♦ Équipage : Les Grognards

Feuille de personnage
Dorikis: 4005
Popularité: -175
Intégrité: -102

Sam 17 Aoû 2013 - 11:22

Réveil brutal.

Saut d’eau dans la face.

La CLoque cligna des paupières plusieurs fois, des herbes longues lui titillaient les narines. Il finit par ouvrir les yeux, la tête vers le bas et une plaie sous el menton. Les mains entravées et les pieds saucissonnaient, une odeur violente de poudre qui stagnait dans l’air et des santiags qui tapotaient à ses côtés. Il leva les yeux en suivant le jean bleu du propriétaire des bottes en cuir et tomba sur la trogne renfrognée d’un gars et d’un chat.

[FB 1609] Le jeu des 7 familles Felixi10

Mugitowa, Fils

« T’as les yeux d’un Bacquet’s »

« Hein ? Mais je suis de la famille de personne… C’est quoi cette manie parbleu ! »

« … Tu parles comme un Hapkin’s, le nain »

« Maooouh »

« Ouep’… Cowcat ne se trompe jamais… Peuh’ ! »

Un cracha marron vint s’aplatir entre les pieds nus de Scab. L’ancien contrebandier regarda autour de lui pour constater qu’au milieu du champ qu’il venait de fouler au milieu des vaches, il n’y avait maintenant plus une seule vache. Seulement quatre sabots plantés à un endroit et les marques d’une déflagration. Comme si les quatre pattes avaient été défaussées de leur propriétaire de la plus viril des manières.

« Il est arrivé quoi à cette vache ? »

« J’ai rentré le reste du troupeau, pour elle, c’est toi qui va me le dire si tu ne veux pas qu’un Mugitowa te troue la peau »

Il pointe son flingue sur le crâne de Scab.

« C’est une manie que de pointer vos armes sur les étrangers ? J’ai jamais rien fais à ces vaches, c'est pas mon type. »

« Elles n’explosent pas toutes seules mes vaches »

« C’est pas la saison ? »

GNOP. Coup de crosse.

Noir. Rideau.
https://www.onepiece-requiem.net/t6888-oeil-pour-oeil-jambe-pour-
Scab Tournebroche
Scab Tournebroche

♦ Localisation : Ilipucie
♦ Équipage : Les Grognards

Feuille de personnage
Dorikis: 4005
Popularité: -175
Intégrité: -102

Sam 17 Aoû 2013 - 12:23

« Il a quand même la tronche d’un Razelwood ton gars »

« En tout cas, c’est pas un O’Bryan, papa »

« Il a fait sauter Marguerite à la dynamite ton gars ?»

« Ouep’ »

« Il y a plus de respect »

« Ouep’ »

« Va chercher la corde Fils »

« Ouep’ »

« Humm ? »

« Il se réveille  ton gars»

CLOP. Noir.

Plus tard.

Les yeux de Scab peinaient à s’entrouvrir, le vent chaud de l’île de Kage Berg venait lui caresser les creux de sa peau. Il resta un instant entre le réveil et le sommeil, il en oubliait presque la bosse sur le haut du bandana et la plaie au menton. Quand une voix le réveilla définitivement.

« Alors gars ? On vient chercher des noises aux Mugitowa ? Les Hapkin’s se croient tout puissant ? Hein, mon gars ? »


[FB 1609] Le jeu des 7 familles Felixi11

Mugitowa, Père.

« Je ne suis pas un Hapkin’s, bande de cinglés»

Tape sur la tête du jeune Mugitowa.

« T’as vu ! Je t’avais dis que c’était un Razelwood »

La gorge de Scab était entravée par une corde de chanvre qui formait une jolie boucle autour de lui. Il était encore saucissonné au sol, le dos posé contre le tronc d’un arbre. Les deux gars semblaient regarder une branche à mi-hauteur et se questionnaient à son propos.

« On n’a pas d’chevaux assez haut pour que le nain soit pendu à la bonne hauteur fis »

« Ouep ‘… Faudrait qu’il soit debout dessus avant qu’on tape le cul du cheval, sinon, il sera pendu avant qu’on le veuille… »

« Vous emmerdez pas pour moi »

« Bougres d’idiots ! Si la vieille Mugitowa était encore de c’monde, elle vous ferait passer un ale quart d’heure les p’tiots gars ! Peuh ! »


[FB 1609] Le jeu des 7 familles Felixi12

Mugitowa, Grand-Père.

Voilà que déboulait l’ancêtre de la famille en se faisant craquer les lombaires comme un vieux vers de terre désarticulé. Tous la même tronche de père en fils. Il pointa du bout de sa canne la trogne de Scab.

« Vous n’avez qu’à mettre une corde plus longue ! Peuh ! »

« Ouep' Papa »

« Ouep' Papy »

Aussitôt dis, aussitôt fais.

La Cloque se retrouva vite assis sur la selle d’une pouliche, une corde bien longue le reliant à la branche d’un arbre centenaire qui devait en avoir connu des pendaisons à la sauvette.

« Une dernière parole Razelwood ? »

Tape sur le haut du crâne du père avec le bout de la canne.

« Bah ! Ce n’est pas un Razelwood ça ! Bougre d’idiots ! C’est un pi’Mallory ça ! »

Tape sur le haut du crâne du fils avec le poing.

« T’as vu ! Je te l’avais dis fils ! »

« Dites voir ? Parbleu ! Je connais pas un des gonz’ que vous citer, je suis Scab, aussi appelé la Cloque, j’étais contrebandier avant que mon capitaine se fasse caréner et que je débarque sur cette terre de l’Ouest ! Palsambleu ! »

Silence.

« Remarque, il parle comme un Hapkin’s votre gars »

Tape du fils sur la tête du père et tape du père sur la tête de l’ancien.

Le père sortit son six-coups et alla derrière le cheval, arme pointée vers le ciel.

« Qu’importe gars, tu vas mourir pour l’exemple ! Les Mugitowa ne pardonnent pas ! »

Scab ferma les yeux en retenant son souffle dans un « Parbleu » ultime.

PAN

Le cheval file, le nain tomba par terre, corde coupée. Le canon d’un flingue fumait au loin.


[FB 1609] Le jeu des 7 familles Felixi13

Hapkin's, Père

« Par les colts des sept enfers, personne ne descend un Hapkin's sous les yeux d'un Hapkin's ! Parvert ! @♦♣**# ! »

« Parbleu ! C’est bien dit ça ! Zagahaha »

« Que personne ne bouge, Diantre, ou je vous couvre de suffisamment de plombs pour que vous ne déféquiez plus que des lingots jusqu’à la fin de votre vie ! Le cousin Hapkin’s, avec moi ! »

« Faut pas me le dire deux fois Hapk’ machin »
https://www.onepiece-requiem.net/t6888-oeil-pour-oeil-jambe-pour-
Scab Tournebroche
Scab Tournebroche

♦ Localisation : Ilipucie
♦ Équipage : Les Grognards

Feuille de personnage
Dorikis: 4005
Popularité: -175
Intégrité: -102

Sam 17 Aoû 2013 - 23:51

Plus tard. Ferme des Hapkin’s.


Une rafale de balles vint exploser plusieurs boites de conserves alignées à une cinquantaine de mètres d’un tireur. La Cloque venait de rentrer dans la propriété de ses lointains cousins de substituions en compagnie du padre.

« Il est bon tireur, Palsambleu ! »

« Les Hapkin’s sont tous de fins tireurs ! ♦ƞ|@°**£ ! Enfin, tu dois le savoir cousin ! Guigneverte ! »

«… Bien sur »

Le tricorne de Scab vola après une détonation, une balle venait de le décoiffer. Il grogna en tapotant son bandana pour en attester de l’imperméabilité.

[FB 1609] Le jeu des 7 familles Felixi14

Hapkin's, Fils

« Par les vaches à trois cornes, c’est qui le nain ? ♦♣% !»

« Un cousin ! Un peu de respect Diantre ! Où est l’ancien ? »

Scab grimaça, les vieux de ce pays étaient tous des cinglés. Les familles au complet d’ailleurs.

« Il est parti chasser, ♦•@ !»

Le père jura virilement avant de tracer droit vers sa chaumière, le jeune, même gueule encore une fois, jonglait avec son colt en zieutant le mini-cousin. Notre héros emboita le pas et passa le cadrant de la porte.

« Café ? »

« Parbleu ! Pas qu’un peu ! »

« T’es bien un cousin toi ! Bowahaha ! Tata avait prévenu de ton arrivé ! »

« La bonne femme… »

« T’es drôlement petit pour un Hapkin’s ! »

« T’es drôlement curieux pour un merdeux ! »

« Bowhaha ! On dirait une réunion de famille pour Noël ! Bowahaha ! »

Après une longue attente où Scab défia le jeune du regard, le café finit par infuser complètement. Tout en servant, le père interpella le cousin imposteur.

« Ton aide est la bienvenue cousin ! Diantre oui ! Ces ♦♣@* molles de Sampez se croient les rois depuis que les pi’ Mallory ont perdu un fils ! Par le sang rouge, maintenant ça va être le temps des… »

« Ow ow… Tata n’a pas tout raconté sur Kage berg et vos foutus... conflits ! »

« Pour sur ! Elle doit s’être arrêtée à l’épisode de la grange du père O’Bryan ! Bowahaha ! Bien, accroches-toi à ton tabouret cousin ! Foutue histoire ! Alo… »

Cataclop Cataclop ( son de cheval au triple galop)

Le fils se redressa en avalant le kawa d’un trait.

« C’est le grand-père ! Bordel d’ancien ♠☻=^^§ !»

« Un peu de respect avec ton ancêtre ! Boudiou d’ @!»

La porte s’ouvrit avec énergie.

[FB 1609] Le jeu des 7 familles Felixi15
Hapkin's, Grand-Père

« Bordel de cul de merde avariée, j’ai buté six vaches aux Sampez ! Gahaha ! Bordel, c’est qui ce nabot ? Vite où je le descends d’une balle les yeux fermés ! »

Lui, il n’était pas censuré.

« Le fils de tata ! »

« La bonne femme était déjà laide, mais le rejeton a le mérite d’avoir surpassé la génitrice »

« Je vais te faire ravaler tes testicules accompagnées d’une rasade de café l’ancètre ! Bitegrise ! »

« GAHAHA ! Une réunion de famille ! Bowahaha ! Dans mes bras ! »

Une fois reposé à terre, les quatre hommes se descendirent la cafetière en un tour de table.

« J’allais lui raconter la foutue histoire de Kage Berg »

« Laisse donc les histoires à ceux qui savent les raconter fils d’avarié ! Il fut un temps où Kage Berg était l’île rêvée pour s’y installer et cultiver la terre, une putain de bonne terre fertile, aussi fertile que le cul d’une vache à lait ! Les familles de tous l’Ouest vinrent y poser une  graine et couler une vie paisible ! Bordel, je chiale toujours à ce moment ! Sniiif… Bref ! Vînt le jour où un connard du Nord, un Sampez, se proclama, lui et sa famille, plus grand propriétaire de Kage berg ! Connerie ! Plusieurs familles prirent aussitôt la mouche et achetèrent bien plus que lui ! SI bien qu’à un moment, plus une parcelle de territoire ne fut disponible ! T’y crois ça ?! Alors ça a été le début du chantier de merdes ! Une guerre de territoires ! Pis vint le gouvernement et ses hommes en bleu ! Mort aux vaches ! L’île fut entièrement rachetée et les sept plus grosses familles n’eurent plus que des parcelles réduites et identiques ! C’est alors que la guerre du bétail commença ! Une vieille loi locale permet aux propriétaires de bétails de posséder autant de terres que son bétail le nécessite ! Tu comprends cousin ?! Par le cul des nouilles, ces connards de bleus ne peuvent rien dire à partir du moment où t’as du bétail pour occuper la terre que tu convoites ! Bordel de Parbleu ! »


« Pourquoi s'entre-tuer pour un carré de terrain ? »

« @* ! C’est quoi cette question ! Pour devenir les maîtres de Berg ! Sept familles... Une île... Un troupeau… C’est le jeu des vaches ! »

« Et nous sommes prêt à tout, comme t’as failli faire les frais auprès des Mugitowa cousin »

« Cul de pied ! T’as buté une vache des Mugitowa ? »

« Pas moi, un gros gars avec une clope, il en a dynamité une. »

« Tu décris là tout l’portrait d’un bacquet’s ! Crevures ! ¤$£@ ! »

Les sons typiques d'un homme au pas lourd résonnaient au-dehors, les Hapkin’s pointèrent aussitôt leurs canons vers la silhouette inconnue depuis l'entrebâillement de la porte. Après une injure de semonce, ils vidèrent leur chargeur. L'homme tomba, criblé de balle. Scab sortit voir avec les trois autres et il manqua de réprimer un juron en voyant la trogne d'un des gars membres de son précédent équipage. Il semblait avoir passé un mauvais quart d'heure bien avant de clamser des balles de la nouvelle famille de Scab, cela à en juger par les marques de brûlures sur sa peau. La Cloque inspira en regardant le cadavre encore chaud. Si les autres gars se mettaient à parler de lui, il serait bon pour un trou sur son tronc de nain.

« Pauvre gars, Parbleu ! Surement un clodo assoiffé »
https://www.onepiece-requiem.net/t6888-oeil-pour-oeil-jambe-pour-
Scab Tournebroche
Scab Tournebroche

♦ Localisation : Ilipucie
♦ Équipage : Les Grognards

Feuille de personnage
Dorikis: 4005
Popularité: -175
Intégrité: -102

Dim 18 Aoû 2013 - 15:19

Une fois le corps rentré à l’abri des regards, Hapkin’s ancien retira le morceau de tissu tailladé qui servait de veste au pauvre bougre.  Les quatre s’éloignèrent aussi sec et les trois Hapkin’s crachèrent un glaviot de dégout. Sur le ventre du gars, une marque noire puait la charogne.

[FB 1609] Le jeu des 7 familles Images?q=tbn:ANd9GcQi4A0kkgpZqu7Q__z9WsfKAioFu0X8VK0p91QxT4AdtdNJaZdlUA

« Peuh ! Razelwood ! Sale famille ça »

« Qu’est-ce qu’il lui ait arrivé ? »

« Tu vois cousin, des sept familles participant à la guerre des troupeaux, les Razelwood sont ceux qui sont les plus frappés ! Bougre ! Ils marquent tout ! Du moment que ça marche, c’est du bétail ! »

« Ce pauvre gars à été marqué par un Razelwood ! C’est rare qu’ils laissent s’enfuir aussi facilement leur bétail ! @ ! Sales nains !»

« Quoi ? »

« Le prend pas pour toi cousin, les Razelwood sont des nains ! Mais tu jures trop juste pour être des leurs ! Bowahaha ! »

« Bien… Il y a autre chose que je dois savoir ? »

« Bordel ! Bien sur ! Va avec le grand-père à la banque des vaches, il t’expliquera en chemin pendant qu’on se débarrasse de celui-là »

Sans attendre une réponse, la main vigoureuse de l’ancien vint prendre le haut du col de Scab et l’entraina sur son cheval. Le vieux derrière, le nain devant sur un cheval banc lancé au triple galop. A s’y méprendre la scène d’un film…

« La banque des vaches ? »

« Sacremerde ! Comment veux-tu qu’on sache qui est le plus grand propriétaire terrien de Kage Berg si personne ne tient les comptes ? Bowahaha »

« Sacré monde de cinglés »

« Bowahaha ! Alors, tu voulais savoir les particularités des sept familles de la guerre des vaches ? Comme tu le sais de naissance, chez les Hapkin’s nous avons notre habilité légendaire avec les flingues ! Les Razelwood sont les plus vicieux nains toujours dans les coups véreux, les gros Bacquet’s sont des foutus maniaques des explosifs, les Mugitowa pendent juste mais ils sont de sacrés imbéciles, les O’bryan sont des grandes brindilles agiles et riches comme crésus, les Pi’Mallory sont des saloperies de poissards maladifs et les Sampez ne jurent que par l’alcool et la violence véritable ! Pays de malades ! Peuh ! »

Retour de glaviot dans la face de Scab. Coup de paluche, jurons, rire gras, adoption par délit de comportement.
https://www.onepiece-requiem.net/t6888-oeil-pour-oeil-jambe-pour-
Scab Tournebroche
Scab Tournebroche

♦ Localisation : Ilipucie
♦ Équipage : Les Grognards

Feuille de personnage
Dorikis: 4005
Popularité: -175
Intégrité: -102

Dim 18 Aoû 2013 - 18:21

La petite ville de Kage Berg était connue pour accueillir la plus grande manifestation de bestiaux de tout l’Ouest, une sorte de foire qui faisait la fierté des locaux et la richesse de certains. Lorsque le panache blanc du bourrin qui véhiculait Scab déboula dans ma grande avenue, les badauds se précipitèrent à l’intérieur de leur chaumière, la face balafrée du Hapkin’s devait donner des sueurs froides à la moitié de la population. Si bien quand quelques secondes, il n’y eut plus que, pour planter l’ambiance, le grincement d’un vieux rocking-chair rapidement abandonné. Les deux cavaliers descendirent en face d’une baraque biscornue à l’enseigne truffée de balles formant à s’y méprendre la forme d’une tête de bovin. Ils rentrèrent tout deux en poussant une porte battante.

Au fond du couloir, faiblement éclairé par les quelques vitraux, une petite salle abritait plusieurs bancs et une secrétaire acquiesça un signe de menton au vieux Hapkin’s.

« C’est pour un rendez-vous ? »

« Palsampie ! Tu sais très bien qui je suis ma mignonne ! Je viens pour le compte ! »

« Monsieur Daniel’s est en rendez-vous pour encore un petit moment, je vous invite à patienter »

Magazines en pattes, les deux patientèrent avec la littérature typique des lieux et les grands tests de psychologies liés à ce genre de paperasse – êtes vous vraiment un bon amant ?-.

« Majorité de petits ronds »

« Bowahaha, vantard, triangle pour ma pomme, fidèle et gâteux ! Conneries pour gonzesses »

(…)

La porte s’entrouvrit et Hapkin’s se redressa, main sur la détente.

« Zihihihi ! Alors, on vient pleureur sur son triste sort Hapkin’s sénior ? »


[FB 1609] Le jeu des 7 familles Felixi16

Pi' Mallory, Grand-Père


« C’est un père sans fils qui parle de malheur, Pi’ Mallory ? »

« C’était pas…. Cooooooool… Ouaaaaa… Sniiif…. Vous êtes des foutus méchants les Hapkin’s ! »

« … Vrai que ce n’était pas cool »

« … Sniiif… Mais je ne laisserai pas passer l’affront ! »

Il arma sa carabine et pointa le couvre-chef du sénior, l’arme s’enraya avant de lui exploser entre les mains.

« Sacrée poisse Parbleu ! »

« Je me vengerais de l’affront ! Zihihihi ! Sniiiif »

Il partit en courant mi en larme, mi en joie. Il se bouffa le coin de la porte et se releva avant de disparaitre.

« Sacré lunatique aussi »

« Monsieur Hapkin’s, c’est à vous ! »

« Pas trop tôt ! Cornediouille ! »

Scab passa le pas de la porte pour découvrir un moustachu quasi chauve aux billes plus grosse que ses boules. Un verre de lait dans ses mains tremblantes. Son bureau était recouvert de plusieurs centaines de feuilles gribouillées, alliances de chiffres et de lettres, il invita Hapkin’s à s’asseoir et désigna du doigt un tabouret pour Scab.

[FB 1609] Le jeu des 7 familles Felixi17

Daniel's, Patron de la Banque des Vaches
« Bien le… Bonjour… »

Macabre que sa voix.

« Tu reçois cette charogne maladive avant moi vieux chauve »

« Ah… Ah… Ah… Toujours aussi drôle Hapkin’s… »

« Zagahaha ! Glacial ce gars là »

« … Avons-nous eu l’honneur… ? »

« Le cousin Hapkin’s, droit arrivé de North blue ! Le plus fin tireur de la famille ! Montre lui donc ! »

Aussitôt, le padre lui refila son flingue dans la paluche. Il plongea sa main dans sa poche pour en ressortir un Berry. La pièce roula entre ses doigts.

« Regardez bougre dieu ! Une pièce à fendre d’une balle dans la tranche ! Facile pour toi cousin ! Bowahaha ! »

« Parbleu… C’est que je suis un peu rouillé… Avec le voyage tout ça… »

La bouille mi-figue mi-raison, Scab toussota en cherchant un verre de flotte dans les parages. L’ancien Hapkin’s venait de durcir son regard sous celui un peu plus lassé du banquier. C’est d’ailleurs le presque chauve qui coupa net à la situation.

« Monsieur Hapkin’s… Les coups de feu ne sont pas… Tolérés ici… Mais ça vous le savez non… »

« Hmmm »

Pensif le grand-père. Il reprit l'arme dans les mains de Scab sans un regard.

« Pour votre compte… Vous êtes à ce jours à 28 têtes de bétails et trois cochons… Ce qui vous place vous et votre famille à… la troisième position derrière les Sampez… »

« Moins six vaches pour ces consanguins depuis ce matin »

« Ah ?... Pas de chances... Hmmm… Ca change rien à votre position… »

« Bah ça valez le coup de se casser le… »

« Vous disiez… ? »

« Miséricorde ! Rien du tout ! Merci bien le chauve ! »

Il se redressa et sans un salut, il partit en jurant de tous son vocabulaire. Scab resta planté là, trop heureux de se défaire de son parrain.

« Dépêche-toi le cousin où je te fais bouffer cette pièce ! »

« Et… Parbleu…. Je sens l'orphelinat à plein pif... Au plaisir le buveur de lait... »
https://www.onepiece-requiem.net/t6888-oeil-pour-oeil-jambe-pour-
Scab Tournebroche
Scab Tournebroche

♦ Localisation : Ilipucie
♦ Équipage : Les Grognards

Feuille de personnage
Dorikis: 4005
Popularité: -175
Intégrité: -102

Dim 25 Aoû 2013 - 15:36

Hapkin’s marchait à la vitesse d’une balle au beau milieu de la grande rue, le petit Scab peinait à le suivre, plus d’une fois il grimaça à l’idée de continuer de suivre l’ancien, pourtant, l’optique d’avoir une douille dans la peau ne lui plaisait guère. Si bien qu’après une marche rapide sous les regards apeurés des locaux, notre nain se trouva dans un cul de sac quand le vieux se retourna vivement avec le canon pointé vers Scab.

« T’es vraiment un putain d’Hapkin’s ? »

Silence. La Cloque se gratta le bandana d’une main et se cura le pif de l’autre.

« Bordel de cul de bois ! J’en étais sur ! T’es une saloperie d’étranger ! Aucun Hapkin’s n’aurait refusé un coup de feu ! »

« Scab, rien à voir avec votre cousin, mais je n’ai pas envie de finir avec la peau trouée ! Corneboeuf ! »

Le tout pour le tout. L’ancien jura et arma son flingue, le barillet tourna en face de la tronche du nain, près à faire feu.

« T’as voulu jouer aux cons avec un Hapkin’s gamin ! Bordel de nouilles ! Faut pas que les gens apprennent ça ! »

« Justement ! »

« Hm ? »

« Si tu me plombes, parbleu ! Tout le monde saura que les Hapkin’s se sont fais berner par un étranger et, par tous les vents, vous pouvez oublier la peur que véhicule votre nom… Adieu aussi à vos vaches qui vont se faire descendre à tour de bras…. »

Il baissa l’arme et se gratta le menton avec le bout du canon.

« Tu proposes quoi pied-tendre ? »

« Je garde ma peau et je vous aide à prendre la première place de Kage Berg… »

« De quelle manière ? »

« … Il est temps pour les Hapkin’s de jouer avec des coups d'avance ! Zagahaha ! »
https://www.onepiece-requiem.net/t6888-oeil-pour-oeil-jambe-pour-
Scab Tournebroche
Scab Tournebroche

♦ Localisation : Ilipucie
♦ Équipage : Les Grognards

Feuille de personnage
Dorikis: 4005
Popularité: -175
Intégrité: -102

Dim 1 Sep 2013 - 15:10

Dix heures plus tard. Pleine nuit, bande côtière Est.

« Capitaine ! Capitaine ! Vous êtes sur que c’est un endroit sur pour prendre du repos ? On entend des saloperies sur cette île, monsieur ! »

Le capitaine du petit navire de pêche qui avait décidé de prendre une pause sur Kage se frotta sa barbichette tressée avant de donner le dernier coup de rame pour poser son embarcation sur le sable fin.

« Les raconteries de bistrots je me les carre dans l’os ! Nous avons sommeil et il fait nuit, nous dormirons ici plutôt qu’en pleine mer !»

Ils n’étaient pas plus de cinq, de braves gars qui avaient trimé toute la sainte journée dans cette mer avant de trouver une île pour passer la nuit bien blottis sous des couvertures et le corps allongé dans un sable chaud. C’était monnaie courante pour eux que de dormir sous la bâche de leur embarcation, coincés entre les hameçons et les arrêtes de poissons. Alors quand l’occasion d’une nuit douce et tranquille se présentait à eux, ils ne se faisaient que trop peu priés.

Les premiers ronflements s’élevèrent dans la paisible Kage Berg et une ombre, une silhouette, ridicule, à peine plus grande qu’un veau, plus large peut être, se faufila parmi les cinq corps endormis et seul quelques « klop ! » sourds se firent entendre.


Le lendemain matin.


Scab était assis le cul sur un coussin rehausseur, son tricorne rebondissait sur son bandana et ses boucles d’oreilles en or lui frappaient les joues. Il n’y avait pas une seule image plus atypique que ce petit homme à la tête d’une diligence entrain de fouetter trois bourrins pour qu’ils galopent plus vite. Hapkin’s fils avait passé le début de matinée à lui apprendre à manier la seule diligence de la famille, une petite fortune, afin qu’il la ramène en une seule pièce. Scab fendait les longues plaines herbeuses en direction du Sud avec le projet de garder sur son petit tronc le peu de tête qui en dépassait.

« Parbleu ! Avancez donc plus droit ! Bâbord que je dis ! Bâbord ! »

Progressivement le paysage se mit à changer et on passa à une terre bien plus désolée que nulle part ailleurs. Souches retournées, herbes calcinées et plus loin, une pâture misérable animée par quelques vaches marquées d’un serpent noir. La terre des Razelwood.

Tant bien que mal, Scab arrêta les chevaux en tirant sur les brides comme un forcené. La vapeur se propulsait avec énergie des naseaux des bêtes, le petit conducteur descendit en se grattant sa bouille pleine de poussières, passa devant le cortège équestre et s’arrêta net devant une clôture d’acier rouillé et d’épines impénétrables.

« Par tous les bœufs de cette terre ! Je suis le messager de la famille Hapkin’s ! je suis un Hapkin’s ! Je ne cherche pas querelle ! Ventrebleu ! Je viens parler aux fiers Razelwood si tant est qu’ils osent sortir de leurs tanières de crotales ! »

Une sorte de boule nouée la voix de Scab, si bien qu’il avait buté sur quelques mots de sa phrase et avait rendu la tirade un peu moins agressive qu’à la lecture. Le son d’une porte en ferraille couina par-delà la clôture, c’est à peine si Scab arrivait à distinguer la silhouette qui lui répondit avec une voix aussi caverneuse que glaciale.

« Zahaa.. Et… En quoi un Hapkin’s…. Pourrait-il revendiquer quoi que ce soit à un Razelwood…. ? Zahaaa… »

Scab fit demi-tour et se mit face à la porte cadenassée de la diligence. Il sortit une clé de sa poche avant de l’enfoncer dans un des verrous.

« Revendiquer ? Tu m’as mal compris Razelwood, je viens proposer ! »

D’un geste puissant, la porte vola et cinq corps nus et entravés tombèrent d’épuisement aux pieds de l’ancien convoyeur d’esclaves qui renouait avec sa récente ex-profession.

« Maudite terre capitaine… Mh…. Pff… Maudite terre…. »

Scab lâcha un large sourire vers la silhouette qui sifflota d’admiration. Une grille entrelacée dans la noueuse muraille s’ouvrit en face de la diligence et le mystérieux individu lâcha un de ses sales sourires qui présageait des négociations tendues. Scab se parla à lui-même tout-en levant les cinq corps.

« Et dire que c’est que le gamin de la portée… »


[FB 1609] Le jeu des 7 familles Felixi18
Razelwood, Fils
https://www.onepiece-requiem.net/t6888-oeil-pour-oeil-jambe-pour-
Scab Tournebroche
Scab Tournebroche

♦ Localisation : Ilipucie
♦ Équipage : Les Grognards

Feuille de personnage
Dorikis: 4005
Popularité: -175
Intégrité: -102

Dim 1 Sep 2013 - 21:08

« Zahaa… Entre donc Hapkin’s… Nous n’allons pas te manger… Zahaaaa… »

Les cinq zouaves nus étaient enchainés à une barre rongée par le sang et la rouille le long de la demeure, le Razelwood qui avait accueilli Scab marchait avec le dos bossu et le ventre proche du sol. Il n’était pas plus haut que notre marin et ce n’était pas monnaie courante.

La petite porte grinça avant de dévoiler la salle à manger sordide de la famille Razelwood. C’est à peine si Scab avait réussi à réprimer un hoquet de dégout quand l’odeur vint frapper ses narines. De la bidoche pendait à certains endroits, si seulement la viande avait eu un aspect animal, cela n’aurait pas posé plus de soucis à la Cloque, malheureusement, il n’en avait pas la certitude. Il prit soin de retirer son tricorne, non pas par signe de respect, plus pour ne pas le tacher. Il enjamba quelques carcasses de ferrailles et prit finalement place sur un bac de zinc torsadé. Il ne semblait pas avoir âme qui vivait, le fils le précédait et s’afférait à découper un morceau de viande qui trônait au milieu de la table et s’en enfila un bout dans le gosier avant de reposer ses yeux sur Scab.

Silence.

Il mâchouillait en claquant de la langue. Scab se redressa, tendit la main jusqu’au bout de barbaque et engouffra le tout dans sa trogne d‘une bouchée.

« C’est faisandé à souhait »

« Zahaa… Spécialité Razelwood »

« Porc ? »

« Pied-tendre… »

Silence. Bruits de mâchoires moins frénétiques.

Vacarme soudain mêlé à un cri surnaturel et étouffé.

« Zahaa… IL s’est réveillé… Le voilà… nous allons pouvoir commencer… »

Le corps de Scab se souleva du sol, ou plutôt, l’assise sur laquelle il était. Une sorte de trappe le pencha à la verticale pour laisser apparaitre la forme plus allongée, mais toujours petite, d’un homme au regard sinistre. La trappe retomba à la normale et Scab aussi.

[FB 1609] Le jeu des 7 familles Felixi19
Razelwood, Père
« Hmmm… C’est ?...»

« Les Hapkin’s envoie une proposition… Zaha… »

Sans même regarder la Cloque, il alla entrouvrir la porte pour regarder la brochette de gars à poil. Il laissa entrouvert et d’un regard il avisa son fils en lui tendant une barre en ferraille dont le bout avait la forme d’un serpent.

« Zahaaa… Je vais les marquer de ce pas père… Zahaa… »

La porte se referma. Seul à seul. Le père tapa du pied et un pauvre gars tailladé de partout et enchaîné déboula de nulle part avec une bassine remplie d’un liquide violet. Deux pailles. Tout en buvant avec réticence face à Razelwood qui déglutissait paisiblement, Scab tendait l’oreille.

« Alors… Hmmmm… les Hapkin’s proposent quoi en nous offrant ce bétail supplémentaire ? »

« Une alliance monsieur Razelwood »

« Hmmm… Une alliance entre familles ?... Grand-père Hapkin’s a tiré trop près de son cerveau… »

« Il y a trop de familles qui convoitent le même but, devenons une force de frappe soudée et un à un les autres chuteront ! Parnoire ! »

« Hmmm… Au bout du compte, nous serons toujours deux familles… Pour une place unique… »

« Zagaha… Vous y gagner tout le bétail qui ne porte pas de cornes, nous y gagnons les bovins. Kage et assez grand pour deux familles… Pas pour Sept… Mais trop grande de toutes manières pour une ! »

Il aspira une grosse gorgée avant de fermer les yeux pour en savourer le nectar. Scab en profita pour cracher la sienne sur le sol, il jura avoir vu de la fumée s’en dégager une fois tombée sur le sol. Le doigt du père glissa le long de la table avant de s’arrêter sur la coquille d’un coquillage burlesque. Il en pressa le bout et une mélodie douce se déclencha. Les yeux toujours fermés, il faisait des petits tours de mains pour accompagner le rythme. Le silence des deux hommes dura ainsi jusqu’au bout de la musique. La Cloque avait le regard dur de ceux qui s’apprêtaient à mourir dans la minute et qui s’était résignés à combattre avant, juste pour l’estime. Pas pour survivre. La tension que dégageait Razelwood père ne laissait aucune chance dans la tête de notre marin. Cet homme était un monstre, assurément.

Clic. Fin, le mécanisme s’arrêta.

« Hmmm… Magnifique… »

Il se leva et Scab fit de même. Il entrouvrit la porte sur un cri terrible du dernier des cinq hommes qui se faisait marquer par le serpent d’acier rougeoyant. Sans regarde r son hôte, il pointa l’Est.

« Hmmm… Ce soir, nous serons chez les Pi’Mallory… Il faut commencer par les brebis galleuses… Dis à ta famille que nous marchons… Dis aussi merci pour les chevaux… »

« Quels chevaux ? »

Le bruit de la chaire qui brûle arriva aux esgourdes de Scab qui découvrit que le petit Razelwood venait de marquer le poitrail des trois bourrins. Scab s’apprêta à gueuler quand le père le regarda pour la première fois dans les yeux.

« Hmmm… Pas de cornes, pas aux Hapkin’s… »

« Zagaha… »

Une diligence à tirer seul ! Une !

https://www.onepiece-requiem.net/t6888-oeil-pour-oeil-jambe-pour-
Scab Tournebroche
Scab Tournebroche

♦ Localisation : Ilipucie
♦ Équipage : Les Grognards

Feuille de personnage
Dorikis: 4005
Popularité: -175
Intégrité: -102

Sam 5 Oct 2013 - 17:43

Il suait à grosse goutte notre marin en charriant l’imposante diligence jusqu'aux portes de la propriété Hapkin’s. Avant même de pouvoir prendre son souffle, il vit un nuage de poussières de au loin témoignant de l’arrivée au grand galop des proprios. Le fils regarda d’un mauvais œil la perte des chevaux que lui annonça Scab en rigolant grassement.

Ils passèrent la journée à réunir les bêtes pour les mettre dans le ranch, les Hapkin’s n’avaient pas des centaines de bêtes, sinon ils auraient été premier, mais l’ancien de la famille avait suggéré qu’il valait mieux renforcer le Ranch et protéger le capital familial. Qui va à la chasse perd sa place.

Vint la soirée chaude et les quatre bonhommes filèrent au trot vers la propriété des poisseux. La famille des Pi’Mallory dont Scab avait eu l’ébauche à la banque des vaches.
La propriété était dans un état qui tenait plus d’un résidu de tremblement de terre qu’un ranch. Les planches brisées se battaient en duel avec les clous rouillés et quelques fils barbelés tentaient de délimiter la propriété. Le vieux Hapnkin’s siffla et le quatuor se stoppa devant la pancarte annonçant la démarcation entre la zone « libre » et la zone « Pi’Mallory ».

« Ces sales rats de Razelwood ne sont pas venus… Peuh ! »

« Hmm… »

Mauvais ça pour Scab. Déjà que l’idée n’était pas la plus…

Tagada Tacaclop

Nuage de poussières au loin. La Cloque lâcha un sale sourire rassuré. L’ancien cracha à terre et ses descendants firent de même.

Soudain un coup de feu vint siffler dans les oreilles de Scab, l’ancien de la famille poisseuse était sur le pas de sa porte avec l’idée de faire valoir sa propriété. Heureusement qu’il ne savait pas viser et qu’il aurait raté une vache dans un corridor, il se réfugia aussitôt dans sa bicoque.

Les Razelwood firent le tour de la propriété sans un regard à la famille Hapkin’s et Scab. En plissant les yeux, La Cloque ne put distinguer que deux membres de la famille, le grand-père ne semblait pas avoir pris part à l’affaire. Derrière les chevaux fraichement marqués du serpent noir, cinq humains nus étaient enchaînés. Visiblement, les bougres avaient cavalé derrière les montures. Ils étaient à bout de force, le petit Razel’ dégaina son colt avant de défaire les chaînes des malheureux.

« Peuh ! Quelle bande de salopards ! Voilà pourquoi je déteste ces enfants d’rides ! »

Scab plissa davantage les yeux avant de deviner l’intention des deux monstres. Les cinq esclaves s’accroupirent avant de filer vers la chaumière, pierres et bâtons à la main.

« Parbleu ! Ils vont laisser ces pauvres types mener l’assaut ?! »

Sans répondre, le fils Hapkin’s donna un coup de bride et traversa la délimitation. Des coups de feu firent voler la terre autour, de l’autre côté, les bruits de verres brisés témoignaient de l’entrée des bonhommes nus dans la baraque.

Au loin, un nuage de poussière annonçait l’arrivé d’un cavalier seul. Scab comprit bien vite que le petit-fils des Pi’Mallory rentrait de la ville. Hapkin’s père ajusta son colt et il tira avec la précision de sa lignée. Le cavalier s’effondra au loin. Un visage que Scab ne verrait jamais. Quand le plus jeune des Hapkin’s arriva à la porte avec son cheval, il fit sauter la serrure à coup de revolver, la porte s’ouvrit et le corps de l’ancien était déjà roué de coups par les cinq esclaves. Il fit demi-tour en crachant au sol. Les vaches furent bien vite réunie, dans une sale ambiance, tandis que les Razelwood avaient déjà rappelé leurs chiens et comptabiliser les têtes de cochons et poules susceptibles d’agrandir la bétaillère familliale.

Celui qui était le plus proche de dégoupiller était le nain. Notre bon marin n’avait pas vu les choses sous cet angle, trop facile et trop cruel. Même pour un ancien membre de la contrebande d’esclaves. Finalement, l’alliance avec le démon n’était pas la meilleure idée qui eut traversée sa caboche de nabot. Pourtant, une fois le ranch incendié dans le dos et la dizaine de vaches en cortège, le fils Hapkin’s donna une tape dans le dos de Scab en laissant dévoiler ses dents.

« Une @#^$ d’idée ! Hiek ! »
https://www.onepiece-requiem.net/t6888-oeil-pour-oeil-jambe-pour-
Scab Tournebroche
Scab Tournebroche

♦ Localisation : Ilipucie
♦ Équipage : Les Grognards

Feuille de personnage
Dorikis: 4005
Popularité: -175
Intégrité: -102

Dim 6 Oct 2013 - 18:09

Trois jours plus tard.




[FB 1609] Le jeu des 7 familles Kage_b10
Bacquet’s, Père


« T’es une vraie saloperie gamin »

« Il parait machin ! zagaha »

Le pied de Scab vint s’emplâtrer dans le bide du Bacquet’s. Il avait une haine toute particulière pour ceux de sa race. C’était à cause du fils qu’il s’était retrouvé dans cette situation de fou. Ses oreilles sifflaient et sa vue était brouillée par la fumée des explosions qu’il s’était pris dans la tronche. Le ranch entier des Bacquet’s était truffé d’explosifs et même la plupart du bétail portait des colliers détonnant en guise de cloches. Ces fadas des artifices n’hésitaient pas à sacrifier leur bétail plutôt que de le voir aux mains d’autres. La bouche en sang, Scab s’approcha du père au sol avant de lui porter l’ultime coup de pied dans sa nouille. Fin de la bataille.

« Pas mauvais pour… Un demi-Hapkin’s »



[FB 1609] Le jeu des 7 familles Bd_bmp10
Razelwood, Grand-père


Le vieil homme trainait les dépouilles du fils et du grand-père Bacquet’s dans son sillage. Le plus glacial de la lignée des Razelwood et le plus malin de tous, déjà que le père faisait froid dans le dos, l’ancien faisait descendre la température à moins quarante.

« J’avais une dent contre eux »

« Hmmm… Et eux contre toi »

Tout en finissant sa phrase, il pointa la poche du futal de Scab. Une boule noire était entrain de fumer. La Cloque plongea aussitôt dans le bac à flotte et il ferma les yeux. Après quelque secondes, il sortit la tête en crachant une gerbe d’eau.

« Hmm… Dommage… Jeunesses Razelwood, on embarque les sans cornes... Hop..."»


Plus tard, Banque des Vaches

« 62 têtes de bétails… Vous êtes maintenant en seconde position monsieur Hapkin’s… La méthode n’est guerre tolérable… la Marine penserait que… »

L’ancien Hapkin’s prit Daniel’s par la cravate et lui chuchota à l’oreille.

« Si tu tiens à ta vie, enfoiré de buveur de lait, tu garderas ta langue »

De grosses gouttes de sueurs perlèrent du front du patron de la Banque des Vaches et il s’engloutit un verre avant d’acquiescer poliment de la tête. Scab sortit avec son parent.

« Les Pi’Mallory, les Mugitowa et maintenant les Bacquet’s… Il n’est guère nécessaire de s’occuper des familles moins importantes et directement prendre la tête du bétail des O’Bryan, non ? »

« Tu voudrais dire qu’on laisserait ces bâtards de Sampez tranquille ? Diantre non ! »

« Malsambleu… C’est vous le maitre de la famille… »

Sale ambiance dans la tête de Scab. La haine avait remporté la partie chez la famille qui l’hébergeait et cette folie à être les premiers était devenue plus dangereuse qu’un équipage de pirates sur les mers. Scab avait perdu le fil de son entreprise et il avait cherché plusieurs fois à se barrer, mais les Hapkin’s veillaient au grain chaque jour. Voilà ce qu’on gagne à vouloir être plus malin que les autres, une leçon que notre héros n’oubliera pas pour la suite.


Le soir même.

Les sabots battaient le sable de Kage avec rythme, la lumière du soleil virait vers le orange quant la patrie Hapkin’s eut le ranch Sampez en vue. Comme la méthode opératoire le voulait, les Razelwood étaient à l’extrême opposé avec une armada d’esclaves nouveaux. Cependant, au moment de lancer l’assaut, les cavaliers s’arrêtèrent un instant en plissant le regard.

« Par les vaches de l’enfer, ils se sont alliés ces enfants de chiennes ! »



[FB 1609] Le jeu des 7 familles Kage_b11
Sampez, Père

"Ma qué.... Lé voilà !"

[FB 1609] Le jeu des 7 familles Kage_b12
O’Bryan, Grand-père


"En effet... keuf... les fous... Keuf..."
https://www.onepiece-requiem.net/t6888-oeil-pour-oeil-jambe-pour-
Scab Tournebroche
Scab Tournebroche

♦ Localisation : Ilipucie
♦ Équipage : Les Grognards

Feuille de personnage
Dorikis: 4005
Popularité: -175
Intégrité: -102

Lun 14 Oct 2013 - 23:53

« Putain »

Scab avait lâché l’insulte dans un claquement de mâchoire, notre nain en lâcha la bride de sa monture sous le coup de la surprise. Derrière le baraquement des Sampez, là où les Razelwood étaient censés mener l’attaque, une étrange manœuvre s’opérait. Scab avait le pressentiment de la comprendre bien plus vite que le reste de ses collègues. Une diligence était sortie de la grosse grange des Sampez, elle s’arrêta au niveau du régiment d’esclaves et du grand-père Razelwood. Un deal véreux. Quelques secondes plus tard, un nuage de poussières fit disparaitre l’armée Razelwood avec leur nouvelle diligence surement bondée de bétail humain.

« %$£¨* !!! On s’est fait doubler ! »

« Rien à foutre ! On va les rétamer avec nos flingues ! YAAAAH ! »

« Bordel de Palsambleu ! Mauvaise idée ça ! »

D’une claque vigoureuse sur le derche du poney que Scab montait, les Hapkin’s lancèrent l’assaut vers les deux cavaliers isolés.

VRRRRRRRRRRR TAGAAAAAAAA

« Queuedemousse ! Qu’est-ce que… ?! »

Le sol vibrait avec la puissance d’une pluie de galions, la Cloque pesta en apercevant la soixantaine de cornus qui chargeaient vers lui. Ce qu’il vit ensuite ne fut plus qu’une marée de sabots piétinant, arrachant et lacérant les corps placés sous eux. Une dizaine de secondes plus tard, le silence était roi de l’Ouest.

« Kof… Je hais le plancher des vaches… »

Une résistance hors-du-commun, c’est ce qui a toujours distingué la Cloque des autres hommes. Mais là, il venait de prendre pour sa taille. Le reste de la famille de fins tireurs était hors-course. Les santiags d’O’Bryan cliquèrent contre ses esgourdes et il entrouvrit les yeux en toussotant pour lorgner les rides du vieil homme.

« Alors, c’est lui Le fameux cousin ? »

« … Tout à fait… Monsieur O’Bryan… Tout à fait… »

« Enfoiré de buveur de lait… Kof… »

Le nœud papillon bien serré et le verre de lait estampillé du logo « O’bryan » à la main, Daniel’s faisait son lèche cul. Scab lâcha un sale sourire.

« Alors, vous êtes arrivé avec l’optique de venir mettre le chantier dans les affaires que moi et ma famille entretenons depuis toujours ? Keuf… Keuf… Nous vous en remercions… Sans votre génie, jamais nous aurions réussi une telle performance… »

« Ma qué… bien joué ! Héhéhé »

« Ah ? Je vous avais… keuf… Oublié, vous »

D’un coup de poignet vers le bas, une arme minuscule tomba dans la main de l’ancêtre et il décocha une balle dans la hanche de Sampez Père. Le gars tomba au sol dans un râle de douleur aux sonorités chaudes.

« Kof… Terre de fous… Je ne suis pas plus Hapkin’s que toi t’es honnête… kof… Un foutu étranger qu’est mal tombé… Voilà tout… »

« Keuf… Et bien… le hasard fait les choses plus… Hasardeuses… »

La Cloque ferma les yeux en voyant le barillet de l’arme tourner. Il replaça machinalement son tricorne avant de grogner une ultime fois.

PAN

Silence.

Taratata (son d’une trompette)

[FB 1609] Le jeu des 7 familles Bd_bmp11
Benedict, nouveau Shérif mandaté par le gouvernement mondial, membre du CP4 en 1609

« Allons messieurs… On va paaaaaaas être vioooolent ! »

Un gars en costard déboula de nulle part et fit voler le flingue de l’ancêtre. Derrière lui, une véritable armée de petits gars en bleu de la Marine. Scab afficha une telle tronche qu’on y devinait presque la rancœur de pas y être passé. Tout en se faufilant derrière le gars en costard blanc, une petite silhouette presque similaire à notre nain fit son apparition. Tout en toussotant, la Cloque se releva et se marra doucement à l’adresse de la petite silhouette.

« Zagaha… Kof… Hapkin’s cousin j’imagine? »

“Par tous les $$$¨¨% ! Lui-même ! On s’connait ? »

« Pas le moins du monde ! Parbleu ! Je fricote pas avec les balances ! Zagahaha ! »

« Allooooons ! Merci du renseignement petiiiiit cousin Hapkin’s… Messieurs…. Mettez toutes ces familles aux fers… Kage Berg n’est pluuuuus un dangeeeeer ! »

« Palsambleu… Il était temps… J’irais en taule le temps qu’il faudra…. Mais me foutez-pas avec un O’Bryan, ou un Hapkin’s, ou encore un Sampez, ni encore moins avec un Razelwood… Les autres, Mugitowa, Bacquet’s ou Pi’Mallory, ils ont tous cané ! Mais me foutez quand même pas avec un cousin ou un descendant direct ! Zagahaha ! Palsambleu !»

« … »

L'Ouest est fou.
https://www.onepiece-requiem.net/t6888-oeil-pour-oeil-jambe-pour-
Contenu sponsorisé



Page 1 sur 1