AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  

Le deal à ne pas rater :
Xiaomi Mi Days sur eBay : 15% de réduction
Voir le deal

Une artiste à la mer !

Luka
Luka

♦ Localisation : sur OPR

Feuille de personnage
Dorikis: 3670
Popularité: -123
Intégrité: -93

Mar 27 Aoû 2013 - 16:37

Assise sur le sol Luka enlacés ces genoux posant sa tête dessus. Il ni avait aucun bruit, juste les vagues. Ce silence était reposant après toute cette agitation mais il y avait quelque chose d'effrayant, rien, pas une personne était passé par là, pas un cris sur le bateau. Tous et tout semblé vouloir garder le silence. Luka se redressa légèrement pour mettre sa main dans l'eau. Elle était fraîche, c'était agréable. C'est vrai que Luka n'avait pas un bon "rapport " avec l'eau mais elle l'apprécié quand même. Elle pivota et y plongea ces pieds. Vu le calme plat Luka pensa ne pas avoir besoin de voir, si un problème survenait elle l'entendrai. Devenu une aveugle normale elle se perdait dans ses pensée. Inari, elle avait causer beaucoup d'ennuis et surtout à Tora. Elle s'en voulait beaucoup. Elle lui avait sûrement gâché son séjour...il devait lui en vouloir. Une gamine avait fais irruption dans sa vie en commençant par lui volé des sushis en le pointant avec une arme. A cette vision Luka ne pût s'empêcher de sourire: franchement y'a mieux comme rencontre. Elle n'avait pas voulut le blesser et plus elle y pensé plus elle se rendait comte qu'elle avait réagis comme un animal sauvage: impulsivement et sans réellement réfléchir... Pareil pour le médecin du navire en fin de conte...elle irai s'excusait. Oui, auprès de Tora et du...médecin. Elle avait vraiment le don d'attiré les problèmes...c'était pas normal. C'est vrai que bizarrement sur chaque île où elle va, elle croise des marines qui lui en veulent...pourtant sa faisait un petit moment qu'elle courait mais elle se doutait pas que sa aille aussi loin...à moins que...les paroles du marine d'Inari lui revinrent en tête :

*- Petite, l'un de mes hommes a ordonné ta capture. Sait tu qui est-ce et pourquoi.*

C'était pas le commandant? Alors pourquoi tous les marines aurais agit ainsi ? Tout s'embrouiller dans sa tête, qui était méchant en fin de conte? Qui lui en voulait vraiment? Plus la peine de réfléchir, un nom venait de s'afficher: Mandore. Cette sale!? Tous s'éclairer, elle pouvait contrôlé n'importe qui mais cela voudrait dire qu'elle la suit depuis le début? Elle serait toujours là? Rha ce n'était pas possible. Luka se redressa tremblante. Elle s'accrocha à la barre et hurlant:

-Tu as perdu Mandore! Je suis heureuse ! Tu entend HEUREUSE!

Ce mensonge était tellement énorme qu'elle se trouvait pitoyable. Elle regagna le sol posa son dos contre la cloison pour enfouir sa tête dans ses main. Des larmes commençait à couler, elle était vraiment qu'une gamine pitoyable. Qui aurait pût croire se mensonge ? Même un gamin aurait découvert la supercherie...
Encore une fois elle s'enfermait dans ses problèmes...si elle voulait que se mensonge devienne réalité elle devait arrêter de se morfondre. Luka serra les poings se relevant. Non, elle devait tenir bon! Elle s'essuya les yeux avec le bras. Elle deviendrait forte, elle renverserai Mandore et elle serait réellement heureuse.

Ces états d'âmes terminée et la confiance remontée au maximum elle respira un grand coup. Les marins s'agitaient à l'intérieur ça devait être l'heure de manger. Cependant un bruit attira son attention. En provenance de la mer elle entendait quelqu'un qui parle? Il y avait quelque chose en tout cas ! Elle devait aller prévenir Tora! Pourquoi lui? Bah c'est pas grave... Hâtant le pas elle se dirigea vers l'entrée de leur "salle à mangé". Elle repéra Tora et lui glissa à l'oreille le tirant légèrement vers elle:

-Y'a quelque chose à l'eau, je sais pas se que c'est, tu veut bien venir voir?

Celui-ci se leva et suivi la petite fille vers la sortie.
Invité
Invité


Mar 27 Aoû 2013 - 20:51



Ce monde était étrange, fait de péripéties, de différences et d'étrangetés, un mélange détonnant qui faisait de la vie une œuvre d'art. C'était d'ailleurs après avoir voyager en compagnie de poissons, combattu avec un ours à cornes, s'être fait poursuivre par un troupeau d'ours guidés par un poissonnier et un berger pour finalement démolir malencontreusement une ville entière que Véra s'était retrouvé la en plein milieu de la mer. Elle ramait depuis plusieurs jours maintenant et avait réussit à ne plus apercevoir le tas de terre volant encore en l'air des débris laissés par les ours déchaînés. Mais c'est que la jeune femme ne possédait pas des muscles extrêmement développés, de plus elle était petite, maigre et la faim commençait à engloutir son estomac. Elle était à bout de force, et ne pouvait plus avancer. Elle lâcha ses rames pour se laisser pousser par les vagues laissant son destin aux courants marins. Puis, finalement elle tomba enfin dans les bras de Morphée.

C'est alors que commença un étrange rêve encore plus fantastique que la vie elle-même. Les rêves sont toujours plus beaux que la réalité. Véra était là gambadant tranquillement dans un champs de blé lorsqu'elle tomba sur la seule fleur qui se trouvait là, une belle plante orange. Seulement, celle-ci se transforma peu à peu en une créature visqueuse... Un serpent ! Le sursaut psychologique provoqua son réveil et quelle ne fut pas sa surprise lorsqu'elle s'aperçut qu'elle se trouvait en réalité allongée sur un lit de serpent oranges. Sans réfléchir une seconde de plus, elle se jeta à l'eau ! C'est dans ces moments là qu'elle était heureuse de ne pas avoir de fruit du démon, elle aurait du rester avec ces bêtes... virtuelles. Personne ne comprenait pourquoi malgré les multiples avertissements qu'on lui avait donné, la jeune peintre refusait de comprendre qu'elle était folle. La magie de ses hallucinations devait l'en empêcher, peut-être qu'elle même n'avait pas envi de croire au concret.

Enfin, finalement, elle était là, en train de nager pour rester à la surface et tenter de lutter contre ces courants marins qu'elle avait pensé ses alliés. Elle se rendait bien compte qu'une alliance menait indéniablement à une trahison, triste sort réservé au sentiments du genre humain et des éléments. Elle ne paniquait pas, mais se rendait-elle au moins compte que si son hallucination ne s'arrêtait pas ici, sa vie elle, allait peut-être être terminée. Non, elle voyait toujours les serpents, mais de l'autre côté, elle semblait apercevoir un bateau qui se rapprochait. L'espoir fait vivre et elle distinguait de plus en plus l'embarcation. Elle se mit alors à crier autant qu'elle put, mais la fatigue était plus forte à tel point que lorsque le bateau était tout près d'elle, on ne voyait plus que ses petites mains dépasser de la surface de l'eau. Pour ce qui était du son...

« Grblouligssshht. »
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                         
Tora Tsubomi
Tora Tsubomi


Feuille de personnage
Dorikis: 1840
Popularité: -55
Intégrité: -35

Mer 28 Aoû 2013 - 17:06

Pour être franc quand elle est venue me dire qu'il y avait peut-être quelque chose dans l'eau, je savais pas à quoi m'attendre. Elle est aveugle après tout et si j'ai bien compris son système de vision, l'eau ça devait pas être très claire par les pieds ! Enfin si l'eau c'est claire mais euh, je me comprends. 'fin bon quand je suis venu voir, il y avait bien une barque à la dérive, qui se promenait toute seule et qui passa près du bateau. D'autres gars du navire commencèrent à nous rejoindre, pour parler de la récupération du cannot et des affaires qui semblaient y être resté, quand Luka me tira à nouveau la manche. Du bruit ? Je regarde dans la direction indiquée tachant d'y voir clair, c'est qu'il commence à se faire tard après tout, le soleil se couche nous aspergeant de ses rayons dorés orangés, mais c'est quand même pas génial comme éclairage.  Cependant je fini par apercevoir ce qui ressemble assez fortement à un chapeau pointu. Oh merde ...

- Sorcière à la mer !

Dans l'incompréhension général je retire alors mon haut et sautant hors de mes sandales, je plonge dans l'océan mon harpon entre les dents. Les barques perdues en mer ça arrive d'en croiser, mais le chapeau à côté ça indique que l'idiot qui a cru que se serait une bonne idée de faire la traversée là dessus est pas loin. Je scrute les eaux à la recherche de ma cible, quand j'y repense j'ai fait plus de repêchage de personnes que de la pêche de poiscaille ces derniers temps. J'aurais ptêtre du faire sauveteur en mer comme boulot. D'ailleurs heureusement pour moi j'ai d'excellentes capacités d'apnées, provenant de mon entrainement à la pêche au harpon. Je peux rester très longtemps sous l'eau et je repéra ma demoiselle en détresse, qui commençait à s'enfoncer de plus en plus.  Les courants sont plutôt costaux, c'était pas une bonne idée pour une fille frêle comme elle de vouloir se baigner. Moi ? Peuh je suis un homme de la mer ! Je peux l'atteindre et la remonter sans problèmes, je l'agrippe par la taille et nous entamons alors notre remontée vers la lumière. Les reflets du soleil couchant sur l'océan sont beaux sur un bateau, mais c'est pas mal vu d'en dessous aussi je trouve.

- Pfwaah ! Hey misz, vous m'endengnez ?! Faut s'aggrocher hein, je vous ramène !

Pas évident de parler avec un harpon entre les dents, je me demande comment certains font... Commençant à nager en direction du bateau, je constate rapidement qu'elle ne me répond pas, elle n'a pas l'air de respirer non plus d'ailleurs. C'est pas bon ! Maintenant que j'y regarde de plus près elle est vachement pâle aussi, j'espère que c'est sa couleur naturelle mais j'y crois pas trop. J’accélère le rythme croisant sur ma route le chapeau pointu que je récupère au passage, pour finalement arriver près du navire. Une fois suffisamment proche, des gars du bateau me lancent des cordes et nous remontent en vitesse. Je peux à présent reprendre mon souffle tandis que les marins prennent la relève et allonge la jeune fille à la tenue bariolée trempée. D'autres marins eux, s'occupent de récupérer la barque ainsi que les affaires à bord, un dernier petit groupe part en quête du médecin. Je me demande bien pourquoi c'est pas déjà fait ça d'ailleurs ; j'ai bien dit que j'allais à la pêche à la sorcière non ? Cette dernière ne respire toujours pas et l'inquiétude commence à monter, jusqu'à ce que la solution finisse par être annoncée.

- Bouche à Bouche ?

Petit flottement dans l'air alors que tout le monde se regarde. C'est que c'est très couillon parfois les marins et là, personne n'ose vraiment se lancer pour le coup. Certains par peur de ne pas assurer et d'autres pour euh, tout un tas de raison.

- Mais restez pas plantés là ! Elle va mourir si ça continue ! Je vais le faire.

Luka s'avance alors sous le soulagement général, elle a été la plus rapide et c'est aussi la mieux placé. Qui irait dire quoi que ce soit si c'est une fillette qui embra effectue la respiration artificielle à la demoiselle ? Elle se met près de la noyée et la fixe sans trop bouger. Timide ? Elle se retourne alors vers moi l'air un peu gênée.

- Comment on fait le bouche à bouche ?...

Soupir général à présent certains se frappant le visage du plat de la main. En même temps ça aurait du paraître évident ! Ça aurait été étonnant qu'elle sache comment faire ça à son âge. Moi je sais faire par contre et je me lève avec autorité pour me mettre à coté de l'endormie. C'est qu'elle va finir par mourir à force avec toutes ces bêtises. Je me penche donc au dessus d'elle sans aucune arrière pensée, parfaitement ! Qu'elle est un petit nez fin, des lèvres à croquer et une très belle chevelure corbeau, j'en ai rien à faire. Si si... Bon d'accord mais je lui ai sauvé la vie après tout ! Alors je peux avoir une petite récompense au passage non ? La jeune femme n'a pas l'air de cet avis car elle commence à faire la grimace. ... Une grimace ?!

- Pgbwhbnwwaaaaah !

La princesse en ayant marre d'attendre le doux baiser de l'un des "princes" alentour, se réveilla d'elle même brutalement tout en transformant sa bouche en fontaine, me crachant un geyser dans la face. De l'eau de mer et quelques petits poissons aussi au passage je précise, la prochaine fois je me contenterais des bons sentiments et on oubliera les arrières pensées. D'un autre coté pour avoir survécu à tout ça et se réveiller seule, elle doit être fortiche la miss. D'ailleurs elle relève son buste assise jambes tendues en papillonnant des yeux comme si elle se réveillait, les cheveux pendouillant et les vêtements en sale états. Moi je suis comme un idiot toujours torse nu avec mes bandages de la blessure par balle d'Inari à moitié parti. Je devais pas rester encore au repos tiens ? Luka s'en fiche et me sert dans ses bras bien contente que tout se finisse bien.

- Voilà le docteur !

Ah bah enfin ! Tiens, pourquoi il fait la tronche lui...
https://www.onepiece-requiem.net/t8318-tora-tsubomi-c-est-icihttps://www.onepiece-requiem.net/t8466-la-fiche-a-tora
Luka
Luka

♦ Localisation : sur OPR

Feuille de personnage
Dorikis: 3670
Popularité: -123
Intégrité: -93

Jeu 29 Aoû 2013 - 11:24

Luka serrait Tora dans ces bras, elle était contente qu'il aille mieux. C'est vrai que quand ils étaient montés sur ce bateau il avait l'air très fatigué... Mais maintenant il avait sauté à la mer pour sauver une demoiselle, cela voulait dire qu'il aller bien, non? Luka aussi avait l'air d'aller mieux. Son attention se porter surtout sur la nouvelle venu qui reprenait lentement conscience et Tora. Le docteur était entrain de passer un savon aux matelots incapable de sauter à la mer et surtout incapable de retenir un blessé qui allait sauter à la mer...se fut ensuite le tour de Tora qu'il traita d'inconscient, il aura pût faire une crise d'hypochezpaquoi, pourtant rien ne c'était passer alors pourquoi il venait l'embêter? Il avait pas mieux à faire? Non, y'a pas fille qui a faillit se noyer et qui aurait besoin de soin peut être. Comme si celui-ci lisait dans les pensée il alla voir la naufragée et l'examina. Luka se tourna vers Tora et lui dit:

-moi je pense que tu est le plus fort, tu as encore sauver quelqu'un!

Celui-ci lui sourit, comme quoi elle pouvait réellement  avoir dix ans  parfois.
Le médecin lui venait de finir d'examiner la jeune fille, rien de bien grave. Il s'apprêter à retourner dans sa cabine lorsqu'une petit main saisis sa manche. Il se retourna pour tomber nez à nez avec Luka. Il sembla surpris, la petite fille tournait la tête et tordait ces mains, elle était gêner. Elle bredouilla alors à son attention:

-Je...je m'excuse pour l'autre fois. J'aurait du vous expliquer au lieu de vous mordre.

Celui-ci légèrement choqué de ce changement lui répondit un " ce n'est pas grave" avant de reprendre son chemin. Voilà, sa lui tenait à cœur alors elle s'était excusait mais c'est pas pour autant qu'elle irait le voir! Une main se posa alors sur sa tête affectueusement.

-C'est bien, beaucoup d'adultes ne sont pas capable de s'excusait.

C'était Tora, Luka fit volt face et lui souris. Il n'avait pas l'air fâché du tout et c'est temps mieux! Soudain une question qui lui semblait des plus importantes se présenta à elle. Comment avait elle pût oublier! Elle attrapa les deux bras de Tora, approchant ainsi son visage pour qu'il finissent face à face avant qu'elle demande:

-Dis moi Tora, de quel couleur son tes yeux?

-Euh...doré, pourquoi?

La fillette le lâcha alors et déclara d'un grand sourire,

-C'est une couleur qui ta va très bien !

D'aussi loin que Luka puisse se souvenir, quand elle y voyait encore Luka regarder toujours les yeux des gens, c'était comme si rien qu'a travers eux elle pouvait voir le cœur des gens et leur pensée les plus profondes.

La jeune fille qui jusqu'ici avait observé la scène semblait avoir repris connaissance et se poser des questions Luka et Tora s'avancèrent vers elle. Tora déclara alors:

- Yo Miss, ça va ? On viens de vous repêcher vous et vos affaires. Z'avez failli vous noyer vous revenez de loin !
Invité
Invité


Ven 30 Aoû 2013 - 12:02



- Pgbwhbnwwaaaaah !

Ce sont les premiers mots qu'eut la semi-morte après être revenu à la vie. Et pour cause, à peine avait-elle ouvert les yeux que ses hallucinations faisaient déjà des siennes. Selon ses dires, au-dessus d'elle se trouvait un crocodile qui tenait sur deux pattes et la gueule grande ouverte prêt à dévorer la jeune peintre, le pire étant qu'elle était déjà assaisonnée au sel... Malheureusement, ses muscles étaient endoloris, sa respiration hachée et sa peinture encore sur la barque... Sa peinture indispensable à sa survie ! Véra l'avait souvent dit, elle préférait mourir que vivre sans peinture, sans rien pour pouvoir exprimer sa folie et sa créativité. La peinture, c'était sa vie.

Pendant que tout cet équipage était en train de discuter et de bafouiller des trucs incompréhensible pour les oreilles encore gorgées d'eau, Véra se vidait. Elle était d'ailleurs très surprise d'être devenue un véritable aquarium à petits poissons et à crevettes. Seulement, une personne qui semblait être docteur d'après les dires de ses compagnons commença à la trifouiller un peu de partout, ce qui eut don de l'agacer. Si elle avait pu bouger, elle lui aurait mis deux trois torgnoles pour lui apprendre les bonnes manières. Et pendant que ce pervers lui faisait recracher tout ce qu'elle contenait, la jeune femme pouvait se permettre de réfléchir quelques secondes. Où était-elle tombée, peut-être était-ce un équipage pirate dirigé par le crocodile qui s'était d'ailleurs écarté. Peut-être la vidait-on pour mieux pouvoir la déguster. La peur commençait à être de plus en plus présente lorsque la jeune femme put enfin bouger ses doigts. Elle fut finalement rassurée par le crocodile lui même... Étrange un crocodile qui parle...

- Yo Miss, ça va ? On viens de vous repêcher vous et vos affaires. Z'avez failli vous noyer vous revenez de loin !

Ses affaires ? Où étaient-elles ? Quelqu'un avait plongé dans les serpents ? La question qui mordait les lèvres de Véra fut finalement posées ?

- Qui est le courageux qui a tué les serpents et m'a sauvé des eaux ? Je promets de lui faire son portrait !

Tous les doigts se dirigèrent immédiatement vers le crocodile qui prit la paroles une nouvelle fois.

- J'vous ai juste récupéré, pas vu de serpents.

Ce courageux... être avait du les écraser, cela ne devait être que de la gnognotte pour quelqu'un d'aussi fort que lui. Il méritait un beau portrait, alors Véra demanda si on pouvait lui amener ses affaires justement et elle les eut. Elle se saisit d'une feuille et la plaqua contre le mat, un petit coup de pinceau par ci, un autre par là et hop, la toile fut terminée. Elle avait représentée ce qu'elle voyait à la perfection, trait par trait. Elle avait même ajouté un couronne au-dessus de sa tête pour lui prouvée qu'elle le remerciait beaucoup. Elle se retourna finalement, son œuvre dans les mains puis leur fit un grand sourire.

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                         
Tora Tsubomi
Tora Tsubomi


Feuille de personnage
Dorikis: 1840
Popularité: -55
Intégrité: -35

Ven 30 Aoû 2013 - 15:49

- Claaaaasse.

J'ai pas pu embrasser la demoiselle en détresse, mais ça c'est carrément trop bien aussi ! Je sais pas trop pourquoi elle m'a fait une tête d'alligator si c'est un portrait par contre mais bon. Peut-être que c'est l'image qu'elle a de moi... Bah je vais pas me plaindre car il a vraiment trop la classe ce croco. En plus il y a pas que le design, y a tout qui est vachement bien fait, les couleurs le style et l'émotion. Ouais je ressens des émotions provenant d'un dessin, si on m'avait dis ça un jour. Hmm ? Quoi qu'elles émotions ! Faut tout vous dire sérieux. Voyez pas ? Ce petit côté sauvage et fier, cette chaleur sous-jacente qui donne ce sentiment de lumière et de gratitude. Puis surtout cette image de grand fort et viril, la couronne du patron du numéro 1, c'est tout moi ça quoi ! Avis subjectif purement personnel ? Je vous emmerde.

- Merci, j'adore vraiment.

Sourire fier qui fait des jaloux, certains demandent s'ils peuvent en avoir un aussi mais se font engueuler, ce n'est pas le moment. Sérieux il y a vraiment des idiots, dire qu'ils viennent juste de se faire rappeler à l'ordre par le toubib. Moi aussi vous me direz, mais depuis que j'ai retrouvé la pêche j'ai tendance à l'oublier cette blessure alors... Même pas eu mal durant le sauvetage d'ailleurs ! Comme mon portrait quoi, je suis un homme de l’océan et balèze. Les crocodiles ça vit pas dans la mer ? Je vous réemmerde.

Des serviettes et boissons chaudes arrivent à présent pour les malheureux trempés, tandis qu’on nous conduit à l’intérieur dans la salle à manger. Passant une main dans les cheveux de Luka qui avait dû se sentir laisser de côté avec toutes ces histoires de dessins, je décida qu’un bon repas après tout ces efforts ne pourrait clairement pas faire de mal. Une occasion peut-être aussi de discuter installer plus confortablement avec la sorcière, histoire d’en savoir plus. C'est qu'on c'est même pas présenté avec tout ça d'ailleurs, un oubli à réparer rapidement. Cette dernière était à présent entourer des hommes ayant remonter la barque et ses affaires, probablement pour l’aider à tout porté en attendant de savoir ou ils allaient la loger pour le reste de la traversée. Une fois attablé je déplia une nouvelle fois mon portrait fièrement en attendant d’être servi. Vaniteux ? Relisez la dernière phrase des deux premiers paragraphes.
https://www.onepiece-requiem.net/t8318-tora-tsubomi-c-est-icihttps://www.onepiece-requiem.net/t8466-la-fiche-a-tora
Luka
Luka

♦ Localisation : sur OPR

Feuille de personnage
Dorikis: 3670
Popularité: -123
Intégrité: -93

Sam 31 Aoû 2013 - 9:40

Une main dans les cheveux, ce n'était pas la première fois que Tora faisait ça mais pourquoi avait elle l'impression de déjà vu? Une impression de réconfort, comme si quelqu'un d'autre s'exprimer à travers son geste, une présence familière, un souvenir? Sans aucun doute mais pour le moment ça ne rester qu'une futile impression, rien de plus. Elle ne se souvenait plus de son village, même pas du visage de ses parents...juste des flammes. Au labo on lui avait dit qu'elle avait pris un mauvais coup, que ses souvenirs reviendrait petit à petit...voilà presque six ans et aucun souvenir n'est revenu.

Maintenant assise sur sa chaise Luka venait de découvrir un problème, elle ne touchait pas le sol. Agitant ses petits pieds dans l'espoir d'atteindre la terre ferme elle ne savait même pas combien il lui manquer, ça pouvait être un demi comme une dizaine de centimètre...vie injuste. Les marins parlaient avec la nouvelle venue, Véra semble t'il. Au bout de plusieurs minutes d'agitation Tora lui demanda:

-Quelque chose ne va pas?

-Je touche pas le sol...

Elle avait répondu sur un ton tellement dépiter que Tora ne pût s'empêcher de rire. Le repas venait d'être servi et s'entama dans la bonne humeur. Luka écouter parlait les gens, elle en apprenait plus sur Véra mais aussi sur Tora, faut dire qu'ils avait pas vraiment parler d'eux... La discussion suivait son court, les marins manger, parler et buver. Les assiettes terminée un problème fut soulever par l'un d'eux:

-Dites, elle va dormir où la ptite dame?

Un débat s'entama alors, une fille ne pouvait pas dormir avec des marins...mais bon bien obligé. Tandis que tous prenait le problème dans tout les sens, Luka pris la parole pour la première fois du repas:

-Si elle veut, elle n'a cas dormir dans ma cabine...

En effet, le problème s'était posé pour la petite Luka mais une cabine avait était libéré pour elle. La cabine était assez grande pour accueillir deux personnes. L'idée fut adopter, la cabine  posséder déjà deux lits et Luka n'avait  pas grand chose, la place ne manquait pas. Tora aida la jeune femme à porté ces affaires jusqu'à la cabine, Luka suivait. Arriver dans la cabine, il posa les affaires de Véra. L'un des marins était un marchand de vêtements, il avait posé deux tenues, une pour chacune. C'est vrai que les vêtements de Véra avait besoin d'être lavé...tout comme ceux de Luka. Tora sortit de la chambre pour que les filles puisses se changeait. Luka tourna le dos à Véra,enlevant sont haut, découvrant son torse bandé. La blessures n'avait pas cicatriser complètement, il faut dire que Luka l'avait réouverte un paquet de fois. Pourtant elle n'avait pas fait des sienne sur Inari, temps mieux. Sur Inari Luka avait demandait à la femme qui l'avait soigner de ne rien dire à Tora, celui-ci n'était donc pas au courant. Enfilant le tee-shirt et le pantalon laisser à son attention, elle plia ses affaires. Elle s'assit sur le lit, il était temps de voir Véra. Son poids, sa taille, sa carrure, Luka voulait tous savoir sur cette fille.
Invité
Invité


Dim 1 Sep 2013 - 11:12



Après avoir dégusté un humble mais très bon repas, la question de savoir où la peintre allait dormir se posa. Ils étaient tous tellement gentils, comme si elle eut été une déesse. Cela faisait bien longtemps qu'on ne l'avait pas traité de la sorte, rien que dans la dernière île qu'elle avait visité, elle s'était mis tout un peuple à dos, il lui fallait donc rester calme et éviter de faire des bêtises, car là, elle aurait du mal à s'échapper... Finalement, une jeune fille que Véra avait à peine remarquer se proposa de l'héberger  dans sa cabine. Il fallait bien du courage ou de l'inconscience pour inviter une parfaite inconnue. Enfin, elle était très jeune, elle ne pouvait pas apercevoir la dangerosité en quelqu'un. Une fois le repas terminé et après avoir fait plusieurs sourires à l'équipage, elle rejoignit la fameuse cabine.

On lui déposa finalement des vêtements propres sur son lit... Des vêtements tellement simples, Véra n'avait pas l'habitude de porter ça... Elle hésita longtemps, si longtemps que la petite fille dont elle ne connaissait pas le nom avait elle déjà terminé de s'habiller. Prenant son courage à deux mains, elle se saisit de ces chiffons et les enfila en essayant de se cacher de Luka qui semblait avoir un regard insistant... Une fois enfilé, il était temps de faire connaissance, de savoir si ces gens seront de futurs amis ou de futurs ennemis. Véra n'était pas très optimiste..

- Je me nomme Véra, et toi tu es ?

La fillette ne put répondre de suite puisque la porte s'ouvrit dans un grincement strident. Le crocodile entra, la peintre avait toujours un peu peur, se rappelant la grande gueule ouverte au-dessus de sa tête. A tel point qu'elle se mettait à trembler. Pourtant, c'était cet .. homme qui l'avait sauvé, elle était censée être en sécurité. Ces deux là semblaient être plus particulièrement proche, peut-être étaient-ils amoureux, et Véra était bien capable d'accélérer les choses ! Elle leur tourna le dos pour se saisir de sa peinture mais lorsqu'elle se retourna, le crocodile n'était plus là, à sa place se trouvait un jeune homme roux aux yeux dorés. Elle reposa finalement sa peinture avant de poser la question existentielle.

- Mais il est où le crocodile ?

Elle tourna la tête vers Luka puis vers Tora qui rappelons le ne savait toujours rien d'eux. En revanche, les deux compères allaient certainement comprendre que quelquechose ne tournait pas très rond chez la reine des pinceaux.


                                                                                                                                                                                                                                                                                                                         
Tora Tsubomi
Tora Tsubomi


Feuille de personnage
Dorikis: 1840
Popularité: -55
Intégrité: -35

Lun 2 Sep 2013 - 14:36

Tout beau tout propre tout sec, je venais juste apporter le reste des affaires de la peintre quand je fus accueilli par cette question. Cela lui tiens visiblement à cœur en plus vu comment elle me regarde. Cette passion éclatante dans le regard relevant l'importance de cette question alors qu'elle se préparait visiblement à peindre. Elle en tremble même ! A moins que ça se soit pour autre chose, elle a peut-être encore un peu froid de son bain dans la mer. En tout cas tout ces petits signes ne pouvaient vouloir dire qu'une chose et comme je suis pas un idiot, j'ai vite réalisé ce qu'il en était. Cette fille... Elle aime vraiment la peinture !

- Le crocodile va bien, l'est parti se coucher héhé.

Façon de parler bien sûr, j'ai replié soigneusement la toile dans mon sac, pas question qu'elle s'abime. Bah oui le crocodile elle parlait bien de la peinture non ? L'avantage d'être blessé c'est qu'on a droit à un peu plus de confort que le marin de base, du coup j'ai ma propre cabine et ne manque pas de place pour mes affaires. Pas sur que ma réponse lui est totalement plu à la demoiselle par contre, elle me regarde bizarrement. Je saurais pas dire si elle me dévisage, me sonde ou je sais pas quoi d'autres. Je vais en prendre soin de son tableau, faut pas qu'elle s'inquiète ! Je raconte pas des cracs. Elle pourrait avoir un peu plus foi en son sauveur quoi pfff... La pièce se retrouva plonger dans une curieuse atmosphère alors. On pouvait pas dire que c'était tendu, mais les personnes présentes n'étaient visiblement pas toutes sur la même longueur d'onde.

- Euh donc vous vous appelez Véra c'est ça ? Enchantée, moi c'est Luka et lui c'est Tora.

Ah oui bien Luka, changement de conversation bon boulot la petiote. Je m'approcha alors un peu de Véra afin de lui tendre la main dans une poignée de main amicale.

- Enchanté Véra. Vous avez eu de la chance qu'on passait par là. J'ai failli pas vous voir d'ailleurs haha, heureusement que Luka vous a entendu sinon vous seriez resté au fond de l'eau.
- Ah vraiment ? Merci Luka alors. Il faudra aussi que je remercie le crocodile.

Je prie alors la même pose que l'animal en question du dessin en ferment les yeux, tentant de prendre un air cool. Ouais ça allait donner un merci classe et tout, enfin ça aurait dû l'être si elle avait prononcer le mot en question. Mais rien. Toujours rien. J'ouvre alors un oeil et peut lire sur son visage une incompréhension de ce que je pouvais bien faire, genre marqué en gros sur son front : "Mais quesqu'il fout lui". Un bide total quoi, dans le genre embarrassant... Je la regarde, elle me regarde, nous nous regardons et pas un mot de prononcer toujours. Visiblement l'un d'entre nous a dû rater un épisode.

- Euh il se fait tard, jvais aller me coucher moi... Toute ces histoires m'ont crevé j'pense.

Je salut les filles et quitte la pièce leur souhaitant bonne nuit, pour retourner à mes quartiers. J'ai eu l'impression de ramer durant toute cette conversation, je dois être fatigué ou alors c'est elle. Après tout ce qui c'est passé remarquez se serait compréhensible ! Sérieux je commence à me demander si cette petite sorcière à bien la lumière allumé à tout les étages. On verra bien j'imagine. N'empêche qu'entre Luka, Bernard et maintenant ça...

- Quesque j'ai encore été sortir de l'eau moi...

Non sérieux elle commence à me saouler cette traversée, vivement la terre ferme.
https://www.onepiece-requiem.net/t8318-tora-tsubomi-c-est-icihttps://www.onepiece-requiem.net/t8466-la-fiche-a-tora
Contenu sponsorisé



Page 1 sur 1