AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  


D'ici on voit les Sept Mers !

Senkei
Senkei

♦ Localisation : Alabasta
♦ Équipage : C'est compliqué

Feuille de personnage
Dorikis: 3760
Popularité: -109
Intégrité: -82

Dim 1 Déc 2013 - 15:18

Précédemment : A l'ombre de la montagne magique

****** 
 
Red Line, la montagne magique et derrière Grand Line nous attend.  L'équipage n'a pas mal pris la disparition de son capitaine. Il n'était visiblement pas très apprécié par son équipage qui avait pris la décision de partir sur la route de tous les périls sans lui. Leur nouveau capitaine désigné avait également décidé d'honorer le contrat et m'avait permis d'embarquer avec eux en échange des caisses chargées de pierres précieuses sans savoir qu'elles contenaient en fait des pierres tout à fait classiques.

- L'entrée est en vue messieurs ! Préparez-vous !

Je me précipitai à l'avant du navire, suivi par une bonne partie de l'équipage. C'était donc ça la montagne magique, ce courant ascendant le long de la montagne dissimulée que la largeur et la hauteur du continent faisait paraître ridiculement minuscule. Le navigateur de cet équipage avait déjà vogué une fois sur Grand Line dans le passé et m'avait expliqué la chose quelques heures avant qu'on ne l'aperçoive mais je n'ai pas pu y croire jusqu'à ce que mes yeux se posent sur elle.

Tout devenait cohérent à cet instant. La difficulté de l'épreuve, les nombreux navires qui échouaient dans cette épreuve. Nous étions encore à plusieurs miles de l'entrée mais nous ressentions déjà l'attraction du courant sur le navire. Un courant qui nous attirait autant vers l'entrée que vers un grand fracas sur le continent. Entrer sur cette mer n'était clairement pas à la portée du premier venu.

Le navigateur criait des ordres à ces hommes afin de préparer au mieux le passage. Je restais en retrait ne voulant pas participer à cette épreuve. Ce serait sympa que le navire ne coule pas pendant le passage de la montagne … J'observais les hommes s'affairaient dans tous les sens sous les ordres de leur navigateur. La montagne se rapprochait et nous étions en plein axe de la porte. Ce navigateur était doué.
Plus que quelques mètres à parcourir. Un grondement se fit entendre.

- On a touché quelque chose !

- La barre est coincée !!

Sans réfléchir je me précipitai sur le pont supérieur à la barre essayant d'aider de toute ma force le navigateur à débloquer la barre. Nous avions apparemment heurté des rochers sous-marins qui avaient coincé le gouvernail et le retenaient prisonnier. Le navire n'avançait plus. La situation idyllique conduite par un navigateur de talent venait en un instant de se transformer en une épreuve inattendue.  

Un nouveau grondement se fit entendre. Le bateau se remit en route, la barre se libéra mais en tournant dans le vide. Je me retournai pour apercevoir que le courant de Reverse Mountain avait eu raison de notre gouvernail qui était lui pour sa part, resté en débris sous l'eau coincé dans les rochers. Le courant commencé à nous faire tournoyer sur nous-même, sans gouvernail impossible de se diriger... l'accès à Grand Line apparaissait beaucoup plus difficile maintenant.
https://www.onepiece-requiem.net/t9692-senkeihttps://www.onepiece-requiem.net/t9784-senkei
Senkei
Senkei

♦ Localisation : Alabasta
♦ Équipage : C'est compliqué

Feuille de personnage
Dorikis: 3760
Popularité: -109
Intégrité: -82

Dim 1 Déc 2013 - 20:12

Le bateau continuait de tourner sur lui-même alors que la montagne s'approchait. Le courant nous entraînait tout droit vers l'entrée mais elle était trop étroite pour y passer dans la largeur du navire. Une chance sur deux de passer dans la longueur, une chance sur deux de mourir écrasés au pied de la montagne. 
- Tous les canons à bâbord ! Chargez les !

Les pirates s’exécutèrent.

- A mon signal ! FEU ! 
Cinq salves de tirs synchronisés furent tirés, heurtant parfois le continent, le recul permettant au navire de ralentir sa rotation mais pas de l'arrêter. 
- Rechargez les canons !
- On a plus de munitions. 
Repensant à la cargaison de pierres qui attendait à la cale, je leur donnai l'ordre de tirer le contenu des caisses. Étonné sur le moment, les pirates allèrent toutefois à la cale et tirèrent les cailloux au canon. La rotation s'arrêta enfin. Je retournai à la proue du navire et observai la montagne, voir si on était bien dans l'axe, la montagne qui se trouvait … derrière nous ? 
Un vent frais souffla sur nous lorsque le navire s'engouffra dans Reverse Mountain en marche arrière. Le courant rapide nous entraîna vers le sommet de la montagne. Le navigateur nous cria :

- Si on n'est pas dans le bon sens à la retombée, on va se tuer ici ! 

Le sommet de la montagne arriva, le bateau fût propulsé plusieurs mètres au-dessus l'eau. 
J'attrapai l'ancre que je jetais par-dessus bord. Elle heurta des rochers. 
- Accroche-toi, lui murmurai-je.

Elle finit par trouver prise, entre deux rochers au sommet de la montagne magique, provoquant une nouvelle rotation du navire, cent quatre-vingts degrés qui nous offrirent une vue sur toutes les mers du monde, une vue magnifique dont on ne profita que quelques courts instants avant que le navire n'amorce sa descente en piqué tout droit vers Grand Line alors que l'ancre se détachait de manière définitive du navire, une sorte de souvenir qui restera ici à jamais, prouvant que nous avons vaincu la montagne.

- Accrochez-vous !

Le bateau se remit à flot pendant la descente et chuta nerveusement mais sereinement le long du canal avant de se stabiliser presque à l'arrêt sur Grand Line. 
Je montai alors sur la figure de proue, observant le spectacle magnifique qui s'offrait sous mes yeux. Une immense étendue d'eau sans fin, Grand Line, la mer la plus dangereuse du monde mais sûrement aussi la plus intéressante à explorer. Mes nakamas de fortune reprirent doucement leurs esprits, mais quand ce fût fait, j'entendis une voix derrière moi qui me fît me retourner.

- Alors, comme ça, tu voulais nous payer avec des cailloux ?  
https://www.onepiece-requiem.net/t9692-senkeihttps://www.onepiece-requiem.net/t9784-senkei
Senkei
Senkei

♦ Localisation : Alabasta
♦ Équipage : C'est compliqué

Feuille de personnage
Dorikis: 3760
Popularité: -109
Intégrité: -82

Lun 9 Déc 2013 - 23:33

- Haha ! Vous savez ce qui a dû se passer ? Comme les caisses étaient lourdes j’ai dû confondre les caisses de pierres précieuses avec celles-là…
- Moi je pense que tu as plutôt voulu nous rouler.

L’équipage avança d’un pas vers moi en dégainant leurs armes.
- Et cette trahison, tu vas la payer de ta vie.
- Qu’on le jette par-dessus bord !
- Excellente idée. Sortez la planche !

Deux pirates partirent installer la fameuse planche pendant que les autres me surveillaient de près, toutes leurs armes pointées sur moi. Quand elle fût sur place, ils m’escortèrent alors jusqu’à l’endroit indiqué pour plonger et une fois que j’y fus installé, dos à la mer, me firent jeter mes armes à leurs pieds. Tous me regardaient, me dévisageaient, attendant une sorte de discours, mes derniers mots prononcés avant de sombrer dans les profondeurs de la mer. Voyant que je ne disais rien, l’un des membres de l’équipage prit la parole.
- Tu sais, la planche ne paraît pas être une épreuve difficile pourtant, il est impossible de naviguer sur cette mer sans ceci.

Il désigna du doigt le Log Pose de leur navigateur.
- En admettant que tu saches nager, même longtemps et dans l’hypothèse que tu ne croises pas de monstre marin, tu ne pourras jamais trouver le chemin d’une île.
- … ça tombe bien que tu évoques les monstres marins, parce que je ne savais pas comment annoncer ce qui arrive derrière vous.

Je pointai du doigt la mer, dans laquelle évidemment aucun monstre marin n’était visible. Tous se retournèrent. Je saisis ma chance, sauta de la planche vers le pont, attrapant une de mes rapières et attaquant le pirate le plus proche de moi. Voyant qu’aucun monstre marin n’attaquait le navire, les pirates se retournaient. Mon coup fût paré. Deux pirates contre-attaquèrent à l’épée. Je parai le premier coup mais reçu le second qui m’entailla légèrement le bras droit. La surprise me fit lâcher ma rapière. Je la regardai glisser au sol puis relevai la tête pour découvrir une dizaine de revolvers pointés sur mon crâne.
- Hahaha …

Je retrouvais rapidement ma place sur la planche. Je ne voyais que deux issues possibles. Je pris tout mon temps pour crapoter une cigarette que j’avais demandée comme dernière volonté. Pendant ce temps deux pirates descendirent à la cale préparer les rames. Ils avaient donc une solution pour repartir sans gouvernail… au moins le temps d’atteindre la prochaine île et d’y faire réparer leur bateau. Chaque latte aspirée me rapprochait du moment où je devrais choisir entre plonger dans la mer ou mourir d’une balle de leurs revolvers. Ces bouffées étaient encore plus douloureuses du fait que je n’étais pas fumeur et que je n’avais demandé ça que pour gagner du temps et que je m’efforçais de ne pas tousser pour ne pas éveiller les soupçons. J’aperçus un navire s’approchait en face de moi… dans leur dos. Sans voir de drapeau, je décidai tout de même de saisir ma chance. Je ne pouvais pas laisser une bande de minables mettre fin à mon aventure ici. Je jetai la cigarette à la mer avant de prendre la parole.
- Les gars… Je ne me rappelle jamais. Les bateaux avec des voiles blanches, une mouette bleue et écrit MARINE en gros, c’est les bateaux de la marine ou des pirates ?

Les types me dévisagèrent avec un regard qui en signifiait beaucoup sur le Q.I qu’ils étaient en train de m’attribuer. Après quelques secondes, l’un d’eux se décida à me répondre.
- Euh… la marine, t’es débile ou quoi ?

- Ah non, c’était juste pour être sûr vu qu’un de leur navire fonce droit sur vous.

Les pirates retombèrent dans le piège. Je profitai de cet instant où tous retournés il ne me voyait pas m’enfuir. Je me suspendis alors à la planche, bras tendu et accédai à la cale du navire par un sabord en écartant des jambes le canon qui l’utilisait.
Je me précipitai sur une caisse d’armes que j’avais repérée pendant le voyage et y saisis une demi-douzaine de revolvers que je glissai à ma ceinture et deux que je gardai en main. Je remontai sur le pont pour découvrir un vrai champ de bataille. Le bateau qui s’était approché était effectivement un immense galion de la marine et qui, surement après avoir vu le drapeau et les hommes armés sur le pont, avait décidé d’aborder notre petite embarcation.

Tout s’exécuta très vite. Les soldats du gouvernement étaient plus nombreux et plus forts que nous. Nous fûmes rapidement désarmés et arrêtés. Mes tentatives de me défendre d’être un pirate furent veines. Le plus haut gradé me regarda et dit.
- Comment faire confiance à un type qui porte autant de pistolets à la ceinture ?

On nous enchaîna à la cale et nos armes, confisquées, furent enfermées dans un réduit au même niveau. Le bateau des pirates fût coulé. La bataille était terminée depuis quelques heures quand nous entendîmes l’appel du DenDen Mushi nous indiquant notre destination.
- APPEL À TOUS LES NAVIRES DANS LA ZONE ! LE PIRATE HOWARD PRINCE EST EN VIE ET A ÉTÉ APERÇU SUR HUNGERIA ! TOUS LES NAVIRES DE LA VOIE 2, DE BANARO À BULGEMORE ET N’ÉTANT PAS DANS UNE MISSION PRIORITAIRE SONT INVITÉS À FAIRE CAP SUR HUNGERIA IMMÉDIATEMENT !! 
https://www.onepiece-requiem.net/t9692-senkeihttps://www.onepiece-requiem.net/t9784-senkei
Contenu sponsorisé



Page 1 sur 1