AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  


Les Storms à la plage.

avatar
Oswald Jenkins
••• Commodore •••
Double Face

♦ Localisation : Grand Line
♦ Équipage : Rhino Storms

Feuille de personnage
Dorikis: 7115
Popularité: -413
Intégrité: -400

Lun 1 Sep 2014 - 20:46


Sincèrement Commodore…
Laissez tomber vos mises en garde, Lieutenant-Colonel Mavim, j'ai pris une décision et je la maintiendrai jusqu'au bout.
C'est tout sauf raisonnable…
Le Lieutenant-Colonel a on ne peut plus raison, Oswald.
Roooh Wallace, t'y mets pas non plus!
Et si on nous voyait?
J'ai déjà fait positionner des tireurs d'élite partout autour de la zone pour surveiller  les alentours. J'ai aussi mis au point un système de relais pour que même les hommes de gardes puissent participer à leur tour.
J'ai l'impression que tu as mis plus de stratégie là-dedans que dans l'invasion…
C'est faux! C'est juste que la logistique est différente… Arrêtez de faire cette tête messieurs! Ce séjour à Jaya a été plus que difficile pour tout le monde, il faut bien un petit moment de positivisme pour tout le monde! Je ne veux pas que les seuls souvenirs de Jaya pour les Storms soient ceux d'une pénible attente suivie d'une dure bataille…
Mais c'est leur devoir…
Ah! On est arrivé!

Après une bonne demi-heure de marche dans la jungle, simplement vêtus de bermudas et de sandales, nous débouchons enfin sur une nouvelle crique abandonnée. L'endroit est calme, la plage sablonneuse, les seuls bruits que l'on perçoit à la ronde sont les bavardages des Storms derrière moi ainsi que les cris des oiseaux tropicaux. C'est le lieu parfait pour ce présent que j'ai décidé d'offrir à l'équipage. Je me retourne, derrière moi, Mavim, Wallace, tous deux ayant revêtus leurs costumes de bains, portant à l'épaule une serviette et une bouée. Et derrière eux encore, une légion de plus de huit cent hommes et femmes, tous prêts pour laisser de côté, pendant quelques heures, le chaos de cette jungle et la tension de l'île.

Torse nu, affichant parfaitement ma démarcation bigarrée, je grimpe sur un rocher pour me faire voir de tous. Ils sont là, tous en maillot de bain, les fleurons de la Marine, curieux spectacle, mais scène ô combien rassurante et galvanisante pour celui qui doit veiller sur eux. Ils méritent cette bulle de temps que je leur offre pour oublier la guerre, pour sourire franchement à nouveau.

Hypériens! Storms! Bienvenue à la plaaaage!
OUUUUUUAAAIIIIIS!


Et dès lors c'est la cavalcade vers la mer! Ils se ruent et se jette dans l'eau de la baie en criant de plaisir, tandis que certains montent des filets de volleyball, que Wallace et Mavim s'improvisent des sièges de sauveteurs à l'aide d'arbres morts et que d'autres étendent leurs serviettes et se laissent bronzer.

Deux flotteurs verts accrochés aux bras, je cours à mon tour sur la plage pour y croiser Craig, lui aussi en costume de bain.

Alors, le poisson, elle est bonne, l'eau?
http://www.onepiece-requiem.net/t3227-oswald-double-face-jenkins-t-as-un-probleme-avec-luihttp://www.onepiece-requiem.net/t3486-fiche-de-double-face
avatar
Doppio
Le Bourbier

♦ Localisation : Dead End
♦ Équipage : Fun Club

Feuille de personnage
Dorikis: 7437
Popularité: 443
Intégrité: -270

Mar 2 Sep 2014 - 0:29

C'est tomber dans une autre dimension sans flammes, sans peur et sans ténèbres. C'est connaître une plage sincère dans son accueil chaleureux et sa bienveillance. C'est avoir les muscles faciaux qui s'malaxant dans tous les sens, farfouillant dans l'oubli à la recherche de la recette du sourire.

C'est une éclaircie dans mon ciel couvert. La loufoquerie de l'idée du commodore pour raviver l'espoir des troupes n'avait d'égal que son sérieux.

C'qu'il est frais, le lagon turquoise ! Ça m'brise tellement la routine morbide que j'en ai l'impression de diluer tout ce sang accumulé dans mes souvenirs dans un gigantesque bain apaisant. La paix !

Paix. Ça veut dire quoi, déjà ? Sûrement un synonyme de maillot.

Seul chiard de l'océan au milieu d'toutes ces enclumes rivées au plancher des vaches, j'ai peine à trop m'éloigner du reste des troufions sans que les remords ne fassent surface. Ce serait con de les abandonner pour partir danser avec les dauphins au large. Socialisation.

Socialisation. Merde, l'sens de cet affreux mot m'échappe aussi, maintenant.

Alors j'ai goûté la flotte, m'en suis rempli mon museau rafistolé. Il picote encore un peu, mon nez, l'enfoiré, mais parvient pas à m'empoisonner la sérénité qu'inonde peu à peu mon p'tit esprit tourmenté.
Alors j'ai goûté la flotte, j'disais, puis j'suis retourné m'étirer sur la plage et en savourer l'ambiance, tout propre, nettoyé de la crasse, de la sueur et du sang. L'hygiène.

Hygiène. Ce mot-là, moi je le connais, mais mon corps non.

J'ai l'impression de réveiller le gosse qui pionce en moi, putain. M'arrive quoi ?
Être en maillot, et tourner l'dos à la jungle, ça m'rend totalement vulnérable. Et expose mon affreux torse maigrichon et ses guiboles épaisses comme des allumettes qu'arrivent à l'porter malgré tout.
Pourtant, je m'en cogne. Humer les embruns, enfermer l'horreur entre deux parenthèses, et s'sentir plus vivant qu'un mort. Si palpitant !

L'commodore m'aborde, lui et ses deux flotteurs, qui m'confirment qu'il s'est graillé un fruit du démon. L'image du colosse bicolore à la tronche de monstre qui se paye des accessoires de marmots, ça m'force un rictus. Ça y est, j'l'ai retrouvé, le secret du sourire.

Impeccable, vraiment fraîche. Gaffe aux coups de soleil par contre, ça tape fort.

Le soleil, il est le dernier ennemi du moment, ce con. Une foutue brute.

Chiant d'être une enclume, non ? Elle vous nargue pas, toute cette flotte ?

J'me débarrasse des "Mon commodore". C'est vraiment une autre dimension, décidément.
Pas l'temps d'écouter la réponse. Une boulet de canon vient m'tordre le museau et le faire repartir en accordéon dans un p'tit tourbillon d'sang.
... Un ballon. Un ballon dans ma tronche. C'est qu'à moi qu'on les fait, ces vannes, hein ?!
http://www.onepiece-requiem.net/t10413-fiche-de-craig
avatar
Liloutre B. Jacob
Administratrice
Loutre Queen

♦ Localisation : Grand Line
♦ Équipage : Attrape-rêve

Feuille de personnage
Dorikis: 10079
Popularité: -855
Intégrité: -700

Mar 2 Sep 2014 - 17:54

Plage magnifique et temps qui va avec.

Un ciel bleu merveilleux se reflétant dans une eau turquoise. Atmosphère moite, chants des oiseaux tropicaux et sables fins sous les pieds de cette centaine d'hommes et de femmes prêts à se détendre. Beaucoup sont déjà enthousiaste à l'idée même de savourer cette journée de paix incroyable et inconcevable dans ce monde fondamentalement chaotique. Sur une île infestée de pirate, sur la catin des mers, celle qui agite les moeurs et les coeurs si forts qu'ils en tremblent encore des années après...

Pourtant, ici, il n'y a ni peur, ni crainte, ni tremblements ni quoi que ce soit de semblable. Juste le bonheur partagé d'être ensemble, de se permettre une pause méritée et de se détendre après un labeur douloureux. Si certains bougonnent en trouvant l'idée aussi absurde qu'inutile, d'autres profitent pleinement de l'opportunité en bondissant dans l'eau, en sortant les ballons pour jouer au volley ball, ou encore en s'étendant sur le sable pour parfaire les bronzages...

Et d'autres encore savent allier l'utile à l'agréable. Comme Lilou, qui partie après tout le monde, se ramène dans sa combinaison renforcée en métal, avec son casque pour respirer sous l'eau, avec ses propulseurs aquatiques, en perçant à travers la forêt pour débouler sur le sable en cherchant une personne du regard. Difficile de savoir ce qu'elle considère comme utile, et ce qu'elle voit comme agréable. Parce qu'en mettant les pieds dans l'eau, pour qu'elle lui vienne jusqu'à la taille, en se rapprochant du seul homme poisson de l'équipage, il est sûr et certain qu'elle est plus qu'heureuse d'essayer son équipement... L'agréable pour elle, c'est que son travail soit une réussite. L'utile, considérons que c'est l'obligation de prendre du bon temps... Même si ça reste paradoxal.

Elle se plante face à l'homme poisson en triturant les boutons de son casque. Sa visière se soulève en lui faisant office de masque pour les yeux, et elle envoie une grande claque sur le dos du bonhomme en lui hurlant dans les oreilles avec tant d'engouement que ses joues en deviennent rouges :

ON FAIT LA COURSE !

Le défi est lancé, et la rouquine est certaine, prête à parier l'intégralité de sa paie, de pouvoir le vaincre en nage indienne... Surtout parce qu'elle a passé une partie de la nuit à améliorer son équipement et que c'est une occasion idéale de le tester pour de bon... Pas dit que le bonhomme soit aussi enthousiaste à cette idée, mais elle s'en fiche. Elle sort un cube en plastique d'une de ses poches, appuie sur un bouton pour faire apparaître une bouée canard qu'elle balance le plus loin possible en direction du large. Et nouvelle claque sur l'épaule :

LE PREMIER QUI ATTEINT LE CANARD LA-BAS A GAGNE !

L'ingénieure réappuie sur le bouton de sa visière et plonge tête la première au fond de la flotte, ses propulseurs dorsaux activées...

Et fouuuuuu... ça fonce !

_________________

When I'm weak, then I'm strong.
http://www.onepiece-requiem.net/t2202-http://www.onepiece-requiem.net/t3945-fiche-technique-de-lilou#4
avatar
Jeska Kamahlsson

♦ Équipage : Red Spectres

Feuille de personnage
Dorikis: 5810
Popularité: -363
Intégrité: -346

Jeu 4 Sep 2014 - 11:02


L'ange infiltrée avait réussi à fausser compagnie aux Red Spectres pour un petit moment. Toujours convalescente, elle avait un peu peinée à rejoindre le point de rendez-vous. Surtout que les indications avaient été formulées pour une personne qui y voyait. Et comme Jeska était aveugle, elle eut bien du mal à trouver son chemin. Ce ne fut que lorsque l'odeur d'huile de moteur et de limaille qui entourait Lilou lui chatouilla les narines que la Lieutenant sut qu'elle était dans la bonne direction.

Une plage, dans une petite crique abritée du vent, et des regards indiscrets. C'était étrange. L'humeur était très festive. Les soldats, décontractés, se laissaient aller à s'amuser. Elle entendait bien ça et là des rire et des discussions joyeuses. Pour la première fois depuis longtemps, un franc sourire se dessina sur son visage. Délicatement, elle posa sa serviette sur le sable chaud et ôta sa tenue d’infiltrée.

N'ayez crainte, elle ne se dénudait pas complètement! Elle avait enfilé son maillot de bain sous ses habits. Un joli deux pièces. Osé, mais sans être vulgaire. Il mettait avantageusement la plastique de la demoiselle en valeur. Maintenant qu'elle était en tenue que pouvait-elle bien faire. Elle était toute nouvelle chez les Storms, elle ne connaissait vraiment bien qu'Oliver et Smile, mais elle ne percevait pas leur odeur.

Du coup, lorsque l'ange sentit le fumet d'Oswald, elle n'hésita pas. A pas de louve elle se faufila derrière son chef et lui mit les mains devant les yeux.

Devine qui c'est!


http://www.onepiece-requiem.net/t7775-jeska-kamahlssonhttp://www.onepiece-requiem.net/t7858-les-techniques-de-jeska
Contenu sponsorisé



Page 1 sur 1