AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  


Seagull Trophy

avatar
Alec
•• Lieutenant ••

♦ Localisation : North Blue

Feuille de personnage
Dorikis: 1130
Popularité: 8
Intégrité: 8

Mer 7 Jan 2015 - 20:32


Tanuki en vue !



Alec s’approcha du bastingage.
En effet, l’île se dessinait à l’horizon, tout comme son trac. Difficile pour l’apprenti officier de ne pas le ressentir, alors qu’il était le seul représentant de sa division.
Ses instructeurs l’avaient choisi afin qu’il représente les officiers de la Marine Régulière, lors de la compétition annuelle inter-divisions des forces armées du Gouvernement Mondial : le Seagull Trophy.

Ce concours se composait d’une série d’épreuves individuelles que chaque représentant, toujours en formation, effectuait dans le but d’engranger des points. L’aspirant ayant le plus de points disposait, lors de l’épreuve finale, d’un avantage non-négligeable sur ses adversaires.
Présentée comme une compétition divertissante, certaines divisions mettaient cependant un point d’honneur à y exceller et gare aux recrues qui ne s’y donnaient pas à 100%.
Le contenu des épreuves changeait chaque année, mais respectait les mêmes thèmes généraux :  la force, l’adresse, la vitesse, l’intelligence, l’agilité, la réactivité et le dévouement. L’épreuve finale consistait quant à elle à ramener un objet spécifique devant la tribune du jury. Celui-ci était constitué de représentants des divisions et le président appartenait à la section victorieuse de l’année précédente. C’est également cette personne qui organisait l’évènement et décidait du lieu ainsi que des spécificités des épreuves.
Cette année, le Seagull Trophy aurait lieu sur l’île Tanuki, réputée pour ses moutons. Le Lieutenant d’élite Groger, président pour la session de 1625, avait justement décidé d’organiser la compétition lors de la plus grosse manifestation de Sheepball de l’année. Ce sport régional allait attirer toute la population de l’île au stade et laisserait donc les recrues libres de leurs mouvements pendant ce temps-là.

A peine débarqué, Alec fut pris en charge par un caporal et mené à la place centrale de la ville. Une estrade avait été montée au centre, les juges y étaient installées et les participants attendaient en face. Il était vraisemblablement le dernier arrivé car, à peine aligné, un Lieutenant d’élite s’avança et prit la parole.


Bienvenue à vous, recrues !
Bienvenue pour cette 25ième édition du Seagull Trophy !
Je suis le Lieutenant d’élite Grober.
J’espère que vous êtes fin prêts à relever les défis qui vous attendent aujourd’hui. La compétition se déroulera en 7 manches préliminaires, qui cibleront à chaque fois une caractéristique indispensable à tout bon représentant de la Loi. Vous terminerez par une ultime épreuve, où tous vos talents seront mis à contribution.

Soyez forts !
Soyez courageux !
Soyez braves !
Et je suis sûr que la coupe reviendra à votre division.

Mais avant de nous lancer dans les épreuves proprement dites, il est bon que vous sachiez le nom de vos adversaires.


L’officier d’élite sortit un papier de sa poche et, de sa voix nasillarde, commença à lire les noms. Personne ne semblait prêt à se manifester lorsqu’il serait cité, mais c’était inutile. Les différentes appartenances étaient évidentes pour qui disposait d’un minimum de sens de l’observation.


Pour la Marine Régulière : Luc I. Luc.
Pour les Officiers de la Marine Régulière : Alec Houm.
Pour la Sous Marine : Phil Hèsansauss
Pour la Brigade Scientifique : Frida Vance.
Pour la Marine d’Elite : Tess Eract.


Comme il le pensait, Alec n’avait eu aucun mal à repérer chaque membre des différentes divisions de la Marine.
L’homme-poisson faisait définitivement partie de la Marine des profondeurs et la jeune blonde au regard spectral ne pouvait qu’appartenir à la Brigade Scientifique. Luc I. Luc, comme tolut bon soldat, s’était mis au garde à vous en entendant son nom, et seul le prénom féminin laissait deviner que l’athlète de la Marine d’Elite était une femme. Un beau regroupement de clichés en somme, mais néanmoins intéressants.

Pour les CPs par contre, le jeune homme aurait eu du mal à les reconnaître. Il prêta néanmoins attention aux noms que citait l’officier et fit de son mieux pour leur assigner un visage.
http://www.onepiece-requiem.net/t12531-alec-houmhttp://www.onepiece-requiem.net/t12609-fiche-technique-alec-houm
avatar
Grimm Sovcenko

♦ Localisation : ///
♦ Équipage : ///

Feuille de personnage
Dorikis: 700
Popularité: 0
Intégrité: 0

Lun 12 Jan 2015 - 19:09


[Ps : Je suis vraiment désolé, je n'ai pas rp depuis un bon moment et du coup je trouve le tout vraiment pas top...J'aurais aimé tout effacer et le retravailler depuis le début, mais ça fait déjà quelques jours que tu as posté et l'inspiration ne me venait pas pour le début. Du coup j'en suis pas trop fier et ça doit se voir dans l'écriture, mais je ferais mieux pour la suite. Me connaissant, je voulais surtout passer sur le début histoire de ne pas bloquer le rp. Si vraiment ça te plait pas, je retravaillerais dessus, voilà voilà. ]

-Tu es bien silencieux depuis notre départ, Grimm. Je croyais que c'était ta maison, ici ?
-...

Morose, Grimm n'avait quasiment rien moufté de tout le voyage. A quatre sur un petit esquif, il était dur de trouver un moment de calme mais le sabreur était au moins parvenu à faire en sorte que personne ne vienne lui parler en restant accroupi sur la figure de proue, sans un bruit, avec Epsilon reposant contre son épaule. Enfin, bien sûr, Yakumo lui ne se gênait pas pour déranger la tranquillité de son sous-fifre, cherchant juste à voir combien de temps il pouvait rester sans donner la moindre réponse. Grimm avait du respect pour cet homme mais en même temps, il lui prenait parfois l'envie de lui rompre le cou tant il semblait se démener pour taquiner son entourage, ce qui était loin d'être à son goût. Ne serait-ce que pour ce fichu Seagull Trophy, sa manœuvre n'avait rien eu de discrète. Sans doute avait-il recommandé son agent fraîchement déniché à la seconde même où il avait entendu que l'examen aurait lieu sur son île d'adoption et par conséquent, là où se trouvaient ses parents avec qui celui-ci était en froid. Quand Grimm lui avait demandé si l'ordre était sérieux, son supérieur s'était contenté d'afficher un grand sourire en posant la tête sur ses poings avant de répondre par l'affirmative en ajoutant qu'il y avait toujours moyen de joindre l'utile à l'agréable. N'ayant aucun moyen d'y couper, le jeune homme se rassura en se disant qu'il n'aurait aucune obligation à voir sa famille qui, de toute façon, n'étant pas au courant de son arrivée serait sans aucun doute aux premières loges des matchs de Sheepball. Sans nouvelle depuis leur dernière entrevue glaciale, la dernière chose dont il avait envie, tout juste sorti des rangs de la marine, était de subir une confrontation gênante avec des proches dont il ne pouvait rien prévoir en cas d'une éventuelle rencontre. L'emprisonnement de son frère n'avait pas cessé de le ronger depuis qu'il avait dû s'en charger personnellement et il n'aurait pas supporté une leçon de moral à ce sujet pour lui rappeler ce qui le tourmentait déjà. C'était également pour ça qu'il avait besoin de silence et de calme, si une certaine pression reposait déjà sur lui en raison de son peu d'ancienneté et du lieu de l'épreuve, cette exhibition était la première réelle occasion pour Grimm de se mesurer aux autres agents en formation du Cipher Pol ainsi qu'un représentant de chaque groupe de marine. C'était la première réelle occasion pour lui de tester ce qu'il valait et montrer qu'il ne devait pas se nouvelle affectation aux seuls pistons.

Une fois Tanuki à proximité et Yakumo calmé, Sov se redressa sur son poste avant de se tourner vers son supérieur pour rompre le silence dans lequel il s'était plongé.

-Je suis juste pressé de voir ce que la concurrence nous réserve. Le reste...n'a rien à voir avec mon travail.

L'instructeur le gratifia d'un regard intense, lourd qui faillit lui faire poser la main sur la garde de son arme. Lorsqu'il arrêtait de faire le pitre, la tension qu'il arrivait à générer avec des banalités était considérable. Le contraste entre ses deux facettes et la vitesse à laquelle elles pouvaient s'échanger devaient certainement jouer dans l'impact final qu'avait sa présence, mais le savoir ne rendait pas la chose moins impressionnante. Ils restèrent à se toiser comme ça pendant un moment, puis, Yakumo souffla d'un air penaud en secouant une main dans le vide et fit volte-face en lâchant une réponse blasée.

-Fais comme tu veux, mais tu as intérêt à briller deux fois plus, la compétition perd la moitié de son intérêt sans un peu de drame familial.

Grimm débarqua en soupirant, remarquant que les docks devaient surement être compartimentés spécialement pour les participants au tournoi car tout autour de lui, les arrivants avaient davantage la dégaine de ses collègues que de celle de l'armée des mers. Concrètement, il n'avait aucune idée de ce qui constituait les épreuves mais si il espérait que la finesse d'esprit ait son rôle, il rêvait d'en découdre avec les prétendants au titre de ce qu'il voyait comme "le meilleur rookie", que sa technique soit incomplète ou pas. Il laissa son supérieur à l'embarcation avec cette idée en tête et se dirigea en suivant les instructions qu'il lui avait laissées. A son arrivée, il put voir que les seuls sur les lieux étaient les agents du gouvernement. Beaucoup avaient dû arriver bien à l'avance pour des repérages et certains y étaient certainement encore. Ainsi, ils pouvaient également dissimuler ce que bon leur chantait et s'assurer que les derniers venus n'avaient rien à cacher. Rien d'étonnant à cela finalement même si dans sa tête persistaient les codes qu'il s'était forgé au fil du temps. Cette compétition n'était pas pour lui de ce genre là, de toute façon, il faudrait certainement répondre au mieux à une situation particulière lorsque l'on y était confronté. L'avantage du terrain ne serait intéressant que lors de la dernière épreuve et de toute façon, Grimm avait déjà en tête de s'insérer dans le top 3 afin de bénéficier d'une avance pour le grand final. Il alla finalement s'installer dans un coin en attendant que l'espace devant l'estrade ne se remplisse et une fois cela fait, il s'immisça en ligne avec les autres agents.

Un Lieutenant d'élite s'approcha en se raclant la gorge, claqua les talons l'un contre l'autre tandis qu'il croisait les mains derrière le dos avant d'entamer d'une voix forte un discours qu'il avait dû répéter des dizaines de fois.

-Bienvenue à vous, recrues !
Bienvenue pour...


Un chuchotement le fit s'arrêter à mi-chemin et une petite discussion animée s'ensuivit entre le Lieutenant et celui qui l'avait coupé. Apparemment, il y avait un retardataire et vu qu'il était assez peu intéressant de reprendre tout un discours d'introduction pour juste une personne, ils se dirent qu'attendre était la meilleure option. Un officier de la marine d'après ce qu'avait pu comprendre Sov. Bien évidemment ! Qui d'autre cela aurait-il pu être ? A chaque nouvelle occasion qu'il avait de constater les actions de ces incompétents notoires, il se félicitait un peu plus d'avoir quitté leurs rangs. Malgré tout, connaissant le zèle de certains (une minorité) de ses officiers, il se douta que le représentant qu'ils avaient envoyé ne serait pas une petite frappe et de ce fait, se décida à garder l’œil sur le seul chemin menant à l'estrade depuis les docks. Le dernier participant ne prit d'ailleurs pas longtemps à montrer le bout de son nez, ou plutôt, de sa banane. D'une première inspection, Grimm put lui déceler un léger trac, rien d'exceptionnel au vu l'occasion mais surtout une certaine prestance qui lui faisait comprendre qu'il n'avait pas dû se tromper, malgré son arrivée tardive. Il ne savait pas d'où il tirait sa cicatrice, mais sa démarche était celle de quelqu'un de rodé, l'un des adversaires de valeur que l'agent en formation devrait garder sous surveillance durant les épreuves afin d'éviter de mauvaises surprises. Sitôt le gus arrivé, le porte parole d'élite s'avança et répéta son rituel avant d'annoncer haut et fort son script, jusqu'au bout cette fois-ci. Il entreprit ensuite d'énoncer un à un les participants que Grimm analysa un par un, associant les noms au visage du mieux possible. Aucun des envoyés de la marine n'avait l'air commode mais ceux qui se détachaient le plus à ses yeux étaient Alec et Tess. La raison pour cela était sans doute qu'il n'était pas accoutumé aux autres branches de l'armée.

Tandis qu'il tentait de jauger plus ou moins les premiers annoncés, Grober continua dans sa lancée pour s'attaquer aux agents du gouvernement sur un ton monocorde.

-Dans les rangs du gouvernement nous avons :
Pour le CP1 : Nathan Green
Pour le CP2 : Ezekiel Gravedigger
Pour le CP5 : Natasha Citrus
Pour le CP6 : Jane Doe
Pour le CP7 : Bartholomew Boregard
Pour le CP8 : Dudley S. Armstrong.
Le CP3 et le CP4 seront quant à eux représentés par Grimm Sovcenko, en raison de désistement du CP4.


Tout d'abord intrigué de ne pas avoir été appelé après le dénommé Ezekiel, Grimm haussa les sourcils en ramenant prestement les yeux sur la scène comme pour s’assurer de bien avoir entendu. Cela ne changeait pas grand-chose, mais la surprise avait dû lui faire tirer une tête mémorable et tout le monde avait dû comprendre qui il était. Encore une des idées saugrenues de Yakumo, sans doute, qui devait entretenir des liens avec le Cipher qui se faisait remarquer de par son absence. C'était ce qu'il avait voulu dire par "briller deux fois plus", sans doute. Les envoyés du gouvernement en tout cas n'avaient rien de bien particulier. Mis à part Ezekiel qui semblait en deuil ou Bartholomew qui affichait plus de bijoux qu'un mac à son apogée, aucun ne se détachait vraiment du lot. Celle qu'il estimait être Jane était la plus discrète et semblait quasi transparente au milieu des autres. Natasha, la seule autre femme était habillée sobrement et portait de petites lunettes rectangulaires qui lui glissaient sans cesse sur le nez. Le plus remarquable était Dudley, un grand type bronzé dont des supporters scandaient le nom avec entrain. Le coupant dans ses pensées, le président de la session acheva son introduction.

-Maintenant que les présentations sont faites, il est temps de passer aux choses sérieuses. L'habituelle introduction par l'épreuve de force a été remplacée par celle d'intelligence et toutes deux ont été préparées, comme beaucoup d'autres, à l'aide des ressources offertes généreusement par les habitants. Je vous invite à faire place devant l'estrade, où la majorité de la compétition se déroulera avant l'épreuve finale. L'ordre de passage suivra celui de la présentation et changera à partir de la deuxième épreuve en fonction des résultats obtenus.

Une fois qu'un terrain suffisamment large fut dégagé, on installa une petite table ronde sur un support en osier où on avait disposé un coussin pourpre. En son creux avait été mis une moule d'un noir de jais, inerte et luisante comme si ele était encore humide. Si les examinateurs avaient vraiment voulu être mesquins, ils auraient présenté les moules en tant qu'épreuve de force...le coup au moral des moins assurés n'auraient pas manqué d'en prendre un coup.

-Votre première épreuve consiste à ouvrir ce coquillage. Vous avez un essai et serez noté en fonction du temps que vous prenez à le faire, la façon dont vous vous y prenez, le degré d'ouverture obtenu, la préservation du matériel, etc...Cependant, pour l'ouvrir, vous n'aurez qu'un seul outil à votre disposition. Amenez...Le mouton !

Suite aux mots de Grober, on installa trois épais rideaux noirs pour cacher le déroulement du premier tour à tous à l'exception des juges pendant qu'un berger se frayait un chemin dans la foule avec un ovin sur les talons, un magnifique angora à la laine épaisse et soyeuse à souhait qui alla s’asseoir aux côtés du promontoire. Sans davantage d'information Luc I. Luc fut appelé pour le premier tour. Le trac du premier passage devait certainement lui peser lourd sur les épaules mais en bon soldat, il parvenait à donner le change et rien n'était vraiment perceptible sur ses traits de boy-scout. L'épreuve était trop simple pour quelqu'un qui avait passé autant de temps à Tanuki que Grimm et ce point le chiffonnait énormément. Après tout, cela lui ferait des points facilement...Non, décidément, peu importe comment il put retourner la chose, il se décida à en parler aux examinateurs au moment où viendrait son tour. Pour l'instant, il voulait surtout voir si quelqu'un trouverait la solution à l'énigme de la moule.
avatar
Alec
•• Lieutenant ••

♦ Localisation : North Blue

Feuille de personnage
Dorikis: 1130
Popularité: 8
Intégrité: 8

Jeu 15 Jan 2015 - 22:09

3 – 2 – 1 – PARTEZ !


Alec se précipita dans la ruelle qui menait à la place principale. L’épreuve consistait à rejoindre l’estrade où siégeaient les jurés en moins de 2 minutes. Une course de 400m en ligne droite. De la rigolade pour qui n’était pas cul-de-jatte.
Sauf s’il y avait des obstacles… Ou mieux, des obstacles mobiles ! Comme des moutons Angora par exemple. Et si en plus ceux-ci étaient recouverts d’une multitude de peintures différentes, ça ne faisait que corser les choses. L’objectif était de traverser cette masse grouillante et gesticulante de futurs manteaux d’hiver sans se faire colorer une seule fois entre le départ et l’arrivée. De plus, si le délai de 2 minutes était dépassé, c’était la dernière place assurée pour cette épreuve d’agilité.

Au vu des deux premières épreuves, le jeune apprenti officier avait intérêt à exceller s’il ne voulait pas perdre toutes les chances de finir dans les premiers. L’épreuve d’intelligence lui restait toujours en travers de la gorge. Comment pouvait-on décider si quelqu’un était intelligent ou non par sa capacité à ouvrir une moule ?
Il y était passé directement après Luc I. Luc mais ne savait pas comment ce dernier s’en était sorti. Quand il s’était tenu derrière les rideaux, ni le mollusque ni le mouton ne semblaient avoir été touchés. Il avait délicatement retiré un long poil noir de l’arrière train de l’animal avant de se pencher sur sa tâche. Partant du principe que la coquille devait disposer d’une sorte de charnière, il l’avait observée attentivement avant de trouver ce qu’il cherchait.


Bingo. C’est petit mais tu as quand même un orifice caché ma jolie.


Juste en dessous de la charnière, Alec avait repéré un petit défaut dans l’étanchéité de la coquille. Le mollusque était peut-être hors de son élément depuis trop longtemps ou alors il avait besoin d’un apport en oxygène. Toujours est-il qu’il était assez large pour laisser entrer le poil sombre, enfin presque. Avec douceur et résignation, le jeune homme avait de son mieux pour insérer le tube dans le trou. C’était une tâche minutieuse et le jury ne pouvait pas voir ce travail de fourmis.


Alors Houm ?! Vous faites quelque chose ou vous jetez l’éponge ?


Je m’active Lieutenant, je m’active. C’est qu’elle est sacrément étroite cette petite...


Vous dites ?


Si elle me tend une patte, j’mange une frite.


…  Vous vous sentez bien Houm ?


Parfaitement Lieutenant. Ecarte-toi un peu, j’aimerais bien rentrer.


Pardon ?


Prépare-moi des œufs, y a le vent frais d’été.


Vous vous fichez de moi ?! Je vous laisse encore 10 secondes, si vous n’avez pas de résultats probant d’ici l…



La moule s’était avouée vaincue en plein milieu de sa tirade. Il ne savait pas comment il y était parvenu. Peut-être que son insistance à enfoncer son poil noir dans le petit trou avait déclenché quelque chose en elle. Ou alors le fait que le poil ait glissé malencontreusement le long de la coquille lui avait fait de l’effet…
Toujours est-il qu’elle s’ouvrit d’un bon centimètre, libérant pour la peine un fluide gluant sur la paume du Marine. Légèrement dégouté, il avait cependant montré sa petite réussite au jury avant de rejoindre les autres participants.
Par la suite, il avait été incapable de dire ce que les autres avaient tenté. Excepté pour Phil. Le fracas d’une table brisée et un juron bien pensé avait indiqué que le force brute n’était pas très efficace. La puissance d’un homme-poisson n’étant pas un secret, personne ne sembla essayer cette approche par la suite.

Ils eurent d’ailleurs la preuve de sa forme physique lors de la deuxième épreuve, celle de la force. Grober semblait porter une attention toute particulière à impliquer des moutons dans toutes ses épreuves… Celle-ci consistait à tirer sur 5 mètres une troupe de moutons qui ne désirait qu’une chose, se régaler de paille posée à l’opposé. Si le candidat réussissait, 10 moutons étaient ajoutés au troupeau. Et ainsi de suite jusqu’à ce que les quadrupèdes l’emportent. Cependant, arrivé à 150 bêtes, le Lieutenant décida de s’arrêter là et de concéder la victoire à Phil. Les autres concurrents n’avaient pas dépassé 80 et Alec lui-même s’en était sorti avec un modeste 20.

Mais il ne servait à rien de revenir sur le passé, il fallait qu’il se concentre sur le moment présent. A savoir un mouton rose bonbon qui s’approchait dangereusement de lui. Il se plaqua au mur et laissa passer le danger avant de reprendre sa course effrénée.
Armé de son arc, il n’aurait eu aucun mal à éviter cette fosse multicolore. Un Boing Boing Catch sur une cheminée lui aurait permis de se retrouver sur les toits et de parvenir sans difficultés à l’estrade. Mais le but était de tester son agilité, pas son ingéniosité. Il risquait de se faire disqualifier, autant respecter l’esprit de la compétition.
Il avait grandi dans une forêt inhospitalière et les courses-poursuites avec les mouches géantes l’avaient doté d’excellents réflexes. Il parvint au pied de l’estrade peu avant la fin des deux minutes, ne déplorant que deux touches, une sur chaque mollet. Les taches jaune et rouge semblaient le narguer, mais il fut rassuré quand il vit les autres concurrents.
C’était principalement les grosses brutes du tas, ceux qui étaient parvenus à compenser leur manque de résultats avec la moule grâce à leur force. Ils n’étaient que 3 trois à être partis avant Alec, et étaient tous recouverts d’un échantillon de couleurs très varié.

Se retenant de se moquer ouvertement de leur lacune dans ce domaine, il s’assit près de la ruelle et attendit avec curiosité le candidat suivant. Il s’agissait de Grimm Sovcenko. Il ne savait pas quoi penser de lui. Tous les agents du CP étaient mystérieux à leur manière, mais Grimm s’était démarqué en finissant premier du test d’intelligence pour ensuite passer inaperçu au test de force. Si Alec se trouvait devant lui, c’est uniquement parce que le corps élancé de son opposant n’était pas taillé pour un tel exercice. Il était impatient de voir si l’homme allait se révéler être un adversaire digne de ce nom, comme il le craignait pour une obscure raison.
http://www.onepiece-requiem.net/t12531-alec-houmhttp://www.onepiece-requiem.net/t12609-fiche-technique-alec-houm
Contenu sponsorisé



Page 1 sur 1