AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  


Entre deux eaux.

avatar
Moon Aynn


Feuille de personnage
Dorikis: 500
Popularité: 5
Intégrité: 5

Sam 31 Jan 2015 - 16:44


- Bon alors … Gouin ... tu viens avec moi ou pas … Gouin ?
- Pourquoi je viendrais j'y gagnes quoi moi ?
- Bah … Gouin … tu seras méga célèbre … Gouin … et plein aux as … Gouin.
- Hein ? Plein aux sagouins ?
- Naaan … Gouin … Plein au as … Gouin.
- Ha okay … nan pas compris !
- T'es une femme poisson ... Gouin ... tu m’intéresses vraiment tu sais. Viens on monte un équipage … mais je suis le Capitaine par contre … Gouin.
- Ouai, je veux bien essayer de venir dans un équipage, par contre faut que tu m'expliques.
- De quoi … Gouin ?
- Pourquoi tu dis tout le temps Gouin ?
- Je dis pas tout le temps Gouin … Gouin.
- Si tu viens de le faire encore.
- Mais pas du tout … Gouin.
- Ha ok c'est un tic ! T'es bizarre toi.
- Hé ho … Gouin, tu fais bien peur à tout ces bouseux toi … Gouin !
- Mais va si n'importe quoi ! Heeuu, mais c'est qui les bouseux aussi … ?
- Bah les humains t'sais les gros nazes sont tous pareils eux … Gouin.
- Heu nan mais ils sont pas tous pareils faut pas non plus exagéré. Puis t'en ai un non ?
- Wouo comment tu parles à ton nouveau capitaine lààà … Gouin !
- J'ai pas encore dis oui !
- Ha pardon ... Gouin !
- Bon bref je veux bien te suivre, de toute façon j'ai toujours voulu vivre libre et vivre une belle aventure, pour moi seul la piraterie peut réunir c'est deux là.
- A ouai ouai ouai … Gouin … je suis tout à fait d'accord … Gouin.
- Bon on fait quoi là alors ?
- Héhé … Gouin … je vais te montrer notre navire … Gouin … suis moi Gouin.

Je presse le pas, car le voilà déjà parti en direction du soleil brûlant. Les grincements de son corps, qui ne cessent pas, me font fortement sourire. A lui tout seul il fait plus de bruit qu'une usine de la Bulu Bulu Corp en fonctionnement. Quand je me repasse tout le personnage et ces paroles je me dis que j'ai là un sacré numéro, un humain cyborg qui détestent tous les humains ... les pauvres je les plaint. Je ne sais pas s'il y en a d'autres comme lui, mais je tiens là une rareté de la nature, merci pour le cadeau. Je continue de marcher dans ces traces sur le sable chaud de la plage où nous nous trouvons. Ce qui m'inquiète vraiment c'est de ne pas avoir de bateau dans les alentours, peut être est-il caché derrière cet énorme rocher au bord de l'eau, il est assez imposant pour que ce soit le cas. Pas manqué ! Le cyborg, dont je ne connais même pas le nom, mais à part ça tout va bien c'est juste mon capitaine, grimpe en haut du très très gros cailloux et me montre avec son doigt où le navire se trouve. Je monte donc à mon tour sur le rocher. Par contre, je ne m'attendais pas à ça ...

- Écoutes je crois que c'est mort, moi je ne monte pas là-dedans.


Dernière édition par Moon Aynn le Jeu 12 Fév 2015 - 12:12, édité 1 fois
http://www.onepiece-requiem.net/t13141-nage-petit-poisson-bon-tu-nages-oui-ou-non
avatar
Moon Aynn


Feuille de personnage
Dorikis: 500
Popularité: 5
Intégrité: 5

Mer 4 Fév 2015 - 0:10


Spoiler:
 

Ce truc qui dépasse de l'eau, de ça couleur jaune pétante. Je ne rêve pas, on parle bien d'un sous-marin ! Un engin mécanique pas du tout fiable qui se morfond sous l'eau bleuté qui me tente tant, malheureusement c'est plus fort que moi ! Je ne sais même pas si je suis vraiment une femme-poisson, je ressemble à rien et mes parents, de mes très faibles souvenirs d'eux, n'ont jamais parlés de nos origines. Merde ça se trouve je suis une humaine qui est grave moche... fait chier. Qu'est-ce que je raconte encore, bref je monte pas dans ce sous-marin …

Ouai mais attends ça pourrait être une solution à mon problème ?! Et si avec ça je pouvais enfin me plonger dans les fins fonds des mers. Sauf qu'on ne sait toujours pas ce qu'il peut se passer là-dedans, après tout ce n'est qu'une boite de ferraille jaune soumis aux multiples dangers des fonds marins. Bien sur j'ai honte de me poser cette question, en tant que femme-poisson je devrais même pas avoir à redouter une seule seconde l'eau, mais j'y peux vraiment rien … c'est plus fort que moi.

Je regarde le propriétaire de l'engin qui est tout autant mécanique que lui. Le travail fait pour transformer un humain, peut importe dans quel état il était à la base, pour arriver à ce qu'il est. Hum c'est juste impensable. M'enfin, je pense pas rester longtemps avec lui malgré tout. Son allure, ses paroles et même ça tronche de fer, je n'accroche pas du tout. Par contre je ne veux certainement pas qu'il sache que j'ai les boules, non pas que je sois du genre à montrer mes faiblesses, mais là j'ai trop honte ...

- Bah pourquoi t'aimes pas mon sous-marin ? … Gouin. Ha je sais, c'est que t'aimes pas le jaune ! … Gouin.
- Heu nan c'est que j'ai cru qu'il était … heu … orange et enfaîte j'aime pas du tout le orange.

Après ce gros, bidon et misérable mensonge, je prends mon courage à deux mains et je m’empresse d'en savoir plus sur le phénomène.

- Et ... heu sinon Capitaine … heu … Capitaine … Capitaine comment, oui tient ? Comment vous vous appelez Capitaine ?
- Je m'appelle Pingo Leon … Gouin. Mon prénom c'est Pingo, tu n'as qu'à m'appeler Pingo... Gouin. Dis déjà tu me vouvoies pas … Gouin, puis ça te dis de monter dedans pour voir l’intérieur ?
- Bah si je vais dedans c'est pour voir l’intérieur idiot …
- Hun … Gouin ?
- Ha heu nan rien.
- Et donc … Gouin ?
- Bah … heu … mouai ...

Celui-ci ouvre donc la nacelle et rentre en premier. Je vois une main en sortir pour me faire signe d'y aller à mon tour. Comment expliquer que si je loupe mon coup je tombe à l'eau et ça c'est pas possible. Je crois que j'ai changé d'avis. Nan faut que j'y aille. Nan, mais ça glisse ici je peux plus bouger là. Haaaa, mais la honte j'en ai marre.

- Bon tu viens ? … Gouin. dit il d'une voix raisonnante du à l’acoustique du sous-marin.

Je me lance donc. Le cœur qui bat à quatre mille à l'heure, à deux doigts de l'infarctus je me jette dans le trou en fermant les yeux et me bouchant le nez. La chute est minable, j’atterris sur le postérieur. Alors que j'ai encore le nez de pincer et les yeux clos par la peur, j'entends ça petite voix.

- Bah qu'est-ce que tu fais ? … Gouin.


J'ouvre les yeux et reprend ma respiration. Je cherche vite un truc à dire et lui balance la première chose qui me passe par la tête.

- Hahaha nan mais c'était une blague, tu sais. Héhé.
- MOUHAHAHA … Gouin. Toi je t'adore trop … Gouin.

Ho merde je suis tombé sur un naïf, dieu merci. Attends !? J'ai réussi à rentrer dans le sous-marin je ne rêve pas ? WOUOOOU ! Wouaa trop bien on peut voir sous l'eau, alors c'est à ça que ça ressemble. Pourquoi paniquer pour si peu au final, je suis vraiment bête d'avoir crû au pire. Tient, mais c'est un Raie Manta. Heu … elle fonce vers le hublot.

BIIM

HAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA ! Je lâche le cri le plus aigu jamais entendu sous le niveau de l'eau je pense. Mon cœur fait aussi savoir qu'il est toujours là et d'ailleurs c'est plus quatre mille à l'heure maintenant on tourne à du six mille environ. Enfaîte le sous-marin n'a rien aucun trace, aucune fissure. Au passage l’intérieur est pas spécialement grand, mais je suis quand même étonné de la place qu'il y a là-dedans. Malgré ça, j'ai pas spécialement envie de rester plus longtemps dans ce machin, sachant que de toute façon on est à l’arrêt.

- Du coup Pingo qu'est-ce qu'on fait maintenant ?




Dernière édition par Moon Aynn le Jeu 12 Fév 2015 - 12:11, édité 1 fois
http://www.onepiece-requiem.net/t13141-nage-petit-poisson-bon-tu-nages-oui-ou-non
avatar
Moon Aynn


Feuille de personnage
Dorikis: 500
Popularité: 5
Intégrité: 5

Jeu 12 Fév 2015 - 12:08


­ Écoutes moi bien … Gouin. J'ai repéré dans le village une petite armurerie tenu par un vieux monsieur... Gouin. On va y aller à deux et on va lui voler ça camelote … Gouin. On ira se débrouiller pour la vendre à des gens que je connais... Gouin.
- Mais heu … je ne suis pas sur que … hum … fin' … euh oui d'accord Pingo on fait ça.

A peine dit que Pingo me lâche un grand sourire de fer et le voilà déjà sorti du sous-marin, je me retrouve seule là-dedans avec autour de celui-ci ma plus grande peur. Quand on est jeune on à tendance à prendre de très mauvaises décisions, même si ça m'enchante d'essayer le pillage j'ai un arrière goût de réticence envers la chose. Je ne sais pas où tout cela va me mener, mais j'ai comme un mauvais pressentiment.

Ma foi, tentons … verra bien ce qui nous arrivera. Le cyborg m'explique rapidement qu'il laisse le sous-marin exactement à cette endroit et qu'on repartira le plus vite possible une fois le tout cambriolé. Je suis donc la cadence et il s’avère qu'on retourne quasiment à l'endroit ou nous nous sommes rencontrés. Tout s'est passé très vite, mais une chose est clair j'avais remarqué, ce charmant petit village aux airs vieillots mais pas trop. Le ciel étant à son apogée, les rues et les quelques maisonnettes était sous leurs plus beaux visages. Il y en avait une qui se démarquait, petite cheminée fumante, toit de chaume et murs en pierre authentique. Un petit bijou qui était justement la fameuse armurerie qui, d'après certaines informations, alimente des grandes armées et des gardes de hautes importances.

J'étais encore plus douteuses sur ma réelle envie de piller cette charmante forge ou appelons-là comme on le veut peut importe. On s'en fiche, de toute manière je ne pense pas qu'un jour je reviendrais dans le coin, puis même si on leurs disait « C'est Moon Aynn et son copain le robot les voleurs » je pense tout simplement qu'on chercherait d'abord à savoir si j'existe vraiment. Malgré tout c'est un risque, même si l'on se cache dans les recoins les plus sombres et marchant seulement dans l'ombre, on sera de puérils voleurs. Sauf qu'il faut bien commencer par quelque chose et après tout on s'en contre fou, on fait ce que l'on veut et on s'amuse. C'est un peu l'amour du risque, même si je n'y étais pas vraiment préparée.

- Hey … Gouin. On parles tout bas maintenant … Gouin. On va faire un truc … Gouin. Tu reste là derrière ces gros sacs de farine et tu fait la guet … Gouin. Dès que tu me vois sortir, ON COURT … Hum ... Gouin.
- Mais je ne vais pas rester là à rien …

Même pas le temps de dire quoique ce soit. Je suis plantée là, seule, à le regarder s'introduire dans l'armurerie se trouvant dans la rue d’en-face. Le temps devient très vite long, j'ai l'impression de l'avoir vu pénétrer chez l'artisan depuis un petit moment déjà, alors qu'en réalité non. Ho moment ou j'étais concentrée sur la rue pavée qui nous séparait Pingo et moi même, j’eus le plus gros sursaut jamais eu jusqu'ici. Une main se pose sur mon épaule et me retourne vers l'individu qui m'avait repéré. L'espionnage et la discrétion, ce n'est pas encore ça.

Les choses se corse, pas de toute je suis bien de la merde jusqu'au cou. Vêtu de blanc et bleu ses habits ne trompent pas, j'ai bien devant moi un Marine.

- SERGENNNT ! VENEZ VOIR JE TIENS LÀ UNE CRIMINELLE. Avouez le vous regardiez le seul bâtiment qui à de la valeur dans ce village car vous êtes une complice de ce piètre voleur, Pingo Leon. C'est pas son premier coup. Nous savons de sources sures qu'il est sur cette île.

Aie aie aie, qu'est ce que je dois faire je suis complètement encerclés par une petite dizaine de Marine et Pingo est toujours pas ressorti. Je le savais ! C'était une mauvaise idée, je l'avais senti bordel ! Je suis encore trop jeune, je veux pas finir mes jours à croupir dans une cellule. Je … je … je dois trouver une solution, dis le premier trucs qui te viens à l'esprit, va si Moon.

- Nan nan pas du tout. Monsieur vous vous trompez, j'étais là car j'espionnais Pingo … Je ne suis pas du tout avec lui, cette pourriture s'est introduit dans l'armurerie pour piller le pauvre homme, vous devez vite l'intercepté, s'il vous plaît monsieur le Marine.

Je suis quand même une génie des fois. Le regard de chaque Marine avait changé et ils semblaient complètement perturbés par ce que je venais de dire. L'un d'eux continua de me tenir, pendant que le reste de la troupe rentra en force dans l'armurerie. De notre coté, on est là à se regarder comme deux idiots à ne pas savoir quoi faire, mais seulement quelques secondes après on vit sortir le cyborg menottés et triplement enchaînés, certainement en prévention de son attirail. L'homme qui semblait être le fameux Sergent s'approcha de moi en me faisant le salut Marine

- Hum Mademoiselle nous vous remercions de votre coopération. Grâce à vous nous avons pu le capturer. De plus il était sur le point de gravement blessé l'armurier, vous pouvez donc être fière de vous. Vous avez probablement sauvés une vie, ça me permet également de faire l'impasse sur votre situation plutôt étrange à notre arrivé. Que je n'entendes pas parler de vous d'ici quelques années. Sur ceux nous vous saluons.

Idiot je ne sais pas, peut être simplement un manque d'expérience et de jugeote. Moi-même n'étant pas du tout, mais alors pas du tout Marine, je n'aurais pas laisser une personne aux attitudes louches, comme les miennes, partir ainsi sans rien lui demander. M'enfin c'est tout bon pour ma gueule … donc je prends !

Dans une parfaite coordination les voilà désormais partit vers leur navire de bois que l'on pouvait désormais voir dans le petit port du village. J'aurais dû le voir arriver, mais tout s'est passé dans mon dos j'ai été stupide. J'aurais au moins appris quelque chose aujourd'hui, mieux vaut être seul que mal accompagné. Puis surtout j'ai gagné gros. Il y a un sous-marin qui m'attends. Je vais devoir confronter ma peur si je veux m'emparer de son bien, qui, en faite, est à partir de maintenant le mien !

Tout va bien il n'a pas bouger d'un poil. L'angoisse plus les quarante milles degrés me font suer comme il n'y a pas. Je l'ai fait une fois je peux le refaire une nouvelle fois, n'est-ce pas !? La chose se répète je ferme mes yeux, me pince le nez et m'élance dans cette simple nacelle. Me revoilà dans les entrailles de la bête. C'est plutôt bien aménager à l’intérieur, je suis content de lui enfaîte. Ce petit voyageur sous les mers est une belle découverte pour moi. Moi qui ais toujours voulu nager … c'est déjà une bonne première étape nan ?

Ha, par contre j'ai oubliée ce petit détails … comment ça marche ce truc ?
Bon tant pis on à tout notre temps, alors prenons le.
http://www.onepiece-requiem.net/t13141-nage-petit-poisson-bon-tu-nages-oui-ou-non
Contenu sponsorisé



Page 1 sur 1