AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  


A la table des rois

avatar
Mantle Shoma
L'homme aux 1000 victimes

♦ Localisation : Grandline
♦ Équipage : Red Spectre

Feuille de personnage
Dorikis: 10230
Popularité: -688
Intégrité: -535

Lun 2 Mar 2015 - 16:40

Bien que pressenti pour se rendre dans le Nouveau Monde, Shoma décida de faire machine arrière. Abord de la Lépreuse, le capitaine des Red Spectres décida de retourner sur Grandline. Sur Shabondy, beaucoup s'étonnèrent d'un tel revirement de situation, mais celui que l'on nomme L'étoile du Sud avait ses raisons.

De nombreux facteurs entraient en compte.

Le premier étant que l'artisan qu'il avait choisi pour effectuer le revêtement sur son navire était tombé malade. L'homme croulait sous les demandes et n'avait que peu de temps de repos. De plus un incident à l'intérieur de son chantier naval fit qu'il prit plusieurs mois de retard.

Les incidents dans les chantiers navals sont courants et Shoma ne pouvait se permettre d'avoir un mauvais revêtement, car cela risquerait d'être fatale à son navire une fois sous l'eau.

Le second facteur est que la vie sur Shabondy était trop calme. Shoma avait besoin d'activité. Il avait besoin de montrer qu'il était le seul et l'unique capable de devenir le roi des pirates, mais patienter des mois sur Shabondy ne lui ferais que perdre la main, l'affaiblir, le rendre mou.

Le dernier facteur est sans doute le plus important. En traversant Grandline, Shoma avait laissé des choses derrières lui. Il avait comme un sentiment d'inachevé et toute chose commencer devait être terminé.

Parmi les choses qu'il avait laissées en suspens, il y avait le cas de deux îles. La première est l'Archipel de Boyn et la seconde étant l'île de Jaya. Sur Boyn, Shoma avait promit à un ami de revenir et de lui préparer un banquet tel qu'il n'avait jamais mangé. Une promesse qu'il ne pouvait honoré, du moins jusqu'à présent.

Parmi les hommes qui composaient l'équipage de la Lépreuse, bon nombre étaient des cuisiniers. Shoma fit exprès le tri afin de réussir le défi qui lui était donné, parvenir à remplir l'estomac d'un gouffre sur pied avec de la nourriture de chef. Un défi qui pouvait sembler, simple, mais pas forcément évident quand la personne à rassasier mange plus qu'un géant.

Vous l'aurez compris, les Spectres de Mantle Shoma se dirigent actuellement en direction de l'Archipel de Boyn. Une île sans activité humaine où la nature domine, mais une île avec bien plus à gagner qu'une île telle que Shabondy.

Si seul la Lépreuse était en mouvement, cela signifiait que Shoma avait laissé derrière lui certains de ces hommes. Le reste du groupe avait été dépêché afin de regagner l'île de Jaya en attendant l'arriver de Shoma.

L'étoile du Sud ne faisait rien à la légère, du moins parfois. Rester à attendre son retour sur Shabondy ne servait à rien. Placer ses pions là où il en aurait le plus besoin était une bien meilleure chose à faire.

Avec un groupe plus important, il allait pouvoir répondre à la marine si elle se trouvait toujours las-bas. Malin le capitaine.


http://www.onepiece-requiem.net/t1129-mantle-shoma
avatar
Mantle Shoma
L'homme aux 1000 victimes

♦ Localisation : Grandline
♦ Équipage : Red Spectre

Feuille de personnage
Dorikis: 10230
Popularité: -688
Intégrité: -535

Lun 2 Mar 2015 - 17:29

Après trois semaines de navigation, le vaisseau fini par arriver au l'arge des fleurs géantes qui composent l'Archipel de Boyn. Cela remontait à longtemps que Shoma n'avait pas posé les pieds ici. Ces îles sauvages aussi dangereuse qu'un essaim d'abeille tueuse. Cela lui manquait presque. Malgré tout, c'est ici que vit l'une de ses connaissances. L'homme-poisson qu'il devait rassasier.

Maintenant qu'il avait gagné Boyn, il ne restait plus à Shoma qu'à trouver l'homme-poisson. Une tâche plus simple à dire qu'à faire. Retrouver une personne sur des îles aussi grandes, c'est comme cherché une aiguille dans une botte de foin. Une mission qui n'était pas aussi simple à réaliser et pourtant c'est la mission que se donnait Shoma.

Il n'avait pas parcouru autant de distance afin de retourner sur Jaya bredouille. Il avait bien l'intention de retrouver Arouka, l'ermite de Boyn.

Shoma divisa ses troupes en trois groupes. Les deux premiers groupes étaient des groupes d'explorations, tandis que le troisième groupe était une équipe de charger uniquement de conduire et récupérer les hommes. La Lépreuse était trop précieuse pour la laisser sans surveillance et s'ils venaient à perdre le navire, ils se retrouveraient coincé à jamais sur ces îles hostiles.

Membre du premier groupe avec Opacho et une vingtaine de pirates, Shoma explora la première île. Comme à son arriver la première fois, rien n'avait changé. La nature était en maître et tout semblait dangereux. En territoire hostile, il est bon de rester discret, mais dans leur cas, les pirates devaient se faire remarquer par celui qu'ils cherchaient, alors c'est en criant son nom qu'ils évoluaient dans la jungle de Boyn.

Comme pour sa première rencontre avec l'Archipel, Shoma se retrouve très vite confronté à la vie dangereuse de l'île. Des attaques de plantes, d'animaux, d'insectes. De petits prédateurs, des créatures à taille humaines, des plus grandes voir géantes.

Quoi de plus plaisant que de se retrouver entre une menthe religieuse de cinq mètres et un scarabée de neuf mètres souhaitant tous les deux vous manger au repas de midi ? Sans doute une chenille de dix mètres qui vous prend au piège, alors que vous venez de vous débarrasser des deux premiers.

Enfin débarrasser de ses poursuivants, Shoma laissa derrière lui la dépouille de ses victimes. Il est préférable pour les prédateurs observent le groupe au loin de se contenter de cadavres fraichement abattu que de poursuivre de minuscules être capable de renverser plus fort, grand et dangereux qu'eux.

Voyant que le bruit causé par leurs appels et l'affrontement n'amène pas la personne qu'ils cherchent, le groupe se remit en route. Ils avaient encore trois heures de fouille avant que le navire ne revienne les chercher, alors autant ne pas perdre de temps.



http://www.onepiece-requiem.net/t1129-mantle-shoma
avatar
Mantle Shoma
L'homme aux 1000 victimes

♦ Localisation : Grandline
♦ Équipage : Red Spectre

Feuille de personnage
Dorikis: 10230
Popularité: -688
Intégrité: -535

Mar 3 Mar 2015 - 15:55

Encore et encore les hommes de Shoma criaient le nom de l'homme-poisson, mais encore et encore ils tombèrent sur un silence de mort. Aucune âme humaine ne semblait vivre sur cette fleur. Les efforts des Spectres n'étaient pas fructueux, ils semblaient plus perdre leur temps qu'autre chose.

Si la persévérance ne donnait pas raison aux Spectres, ils n'allaient pas se stopper pour autant. Si la première île était vierge, ils tenteraient de retrouver sa trace sur une autre île de l'archipel et ainsi de suite jusqu'à obtenir des résultats.

Une fois le laps de temps imparti achevé, Shoma et ses hommes retournèrent au point de rendez-vous. La Lépreuse arrivait, plus que quelques mètres et l'extraction pouvait commencer. Une île de terminer, il en restait encore neuf à fouiller de fond en comble.

La tâche n'était pas donnée, mais de toute façon la persévérance devait porter ses fruits. Ce n'était pas une hypothèse, mais un fait. Une réalité à laquelle Arouka ne pouvait se soustraire. Dans la semaine à venir, Shoma le trouverait et lui montrerait qu'il était capable de tenir sa promesse.

Après l'extraction de l'équipe de Shoma, ce fut au tour d'attendre l'extraction de l'équipe mener par Maria et Hishiji. Comme leur capitaine, leur passage sur cette île de Boyn ne donna aucun résultat. Quelques combats avec la faune et la flore local, des blessés léger, beaucoup de provision pour le banquet à venir, mais aucun homme-poisson dans les parages.

Une autre île sans la présence d'Arouka, cela réduisait les îles possibles. L'investigation allait se poursuivre sur une autre île. Il en restait encore huit. Avec un peu de chance d'ici deux jours maximum, ils auraient mis la main sur l'objet de leur quête.

Shoma était confiant quant à sa théorie comme quoi à force de ratisser les îles, ils finiraient par lui tomber dessus, mais l'un de ses hommes mit à mal sa théorie. Si l'homme-poisson quittait l'île sur laquelle il se trouvait et retournerait sur une des îles déjà explorer par l'équipage, alors ils ne le trouveraient pas et ainsi de suite, le petit jeu peut durer très longtemps. La remarque du pirate était pleine de bons sens.

Dans la même lignée que la première remarque un second pirate pris la parole et expliqua que si la personne qu'ils recherchaient était un homme-poisson, alors en plus d'être sur les îles de Boyn, Arouka pouvait également se trouver sous l'eau et tout bonnement faire une sieste. Les homme-poisson, contrairement aux humains peuvent rester sous l'eau et ne jamais remonter à la surface.

Les deux remarques des pirates étaient à prendre très aux sérieux, car elles étaient toutes véridiques, mais Shoma ne voulait pas changer de fusil d'épaule. Ils allaient fouiller toutes les îles, prendraient le temps qu'il faudra pour cela et après, si leur recherche se solde par un échec, alors il envisagerait une autre méthode de recherche.


http://www.onepiece-requiem.net/t1129-mantle-shoma
avatar
Mantle Shoma
L'homme aux 1000 victimes

♦ Localisation : Grandline
♦ Équipage : Red Spectre

Feuille de personnage
Dorikis: 10230
Popularité: -688
Intégrité: -535

Mar 3 Mar 2015 - 16:27

Après une longue, très longue journée charger en exploration, en combat, en courbature et en sueur, Shoma mit fin aux recherches pour le reste de la journée. La vie sur l'île avait eu raison de ses hommes et plus de la moitié de ses hommes avaient été attaqués ou avait frôlé la mort.

Si Shoma pouvait se vanter d'être assez fort pour repousser tout ce qui pouvait constituer une menace pour les siens, l'exploration des îles de Boyn lui montra à quel point certain de ses officiers étaient faibles. En première ligne de mire : Maria. La jeune femme était la plus fidèle compagnon du capitaine pirate, mais manquait cruellement d'entrainement. Opacho, mascotte de l'équipage était également faible, trop faible.

Shoma garda pour lui son constat, mais pensa vraiment à passer à la vitesse supérieur avec ses deux hommes. Opacho qui ne devait avoir qu'un rôle temporaire avec les Spectres devenait de jour en jour un membre à part entière de l'équipage, pour ne pas dire qu'il était plus promis à devenir un lieutenant de l'équipage qu'une simple mascotte.

Shoma prit sa décision. Une fois qu'il aurait maîtrisé le Haki qu'Arouka lui avait promit, il ferait en sorte de former ses hommes afin qu'ils deviennent de véritable combattant.

La formation de ses hommes n'étant pas pour maintenant, le capitaine des Spectres se concentra sur l'essentiel. Ses hommes avaient besoin de soin. Une infirmerie vit, alors le jour dans les quartiers de l'équipage. L'un après l'autre Shoma s'occupa des blessés. Coupures, poisons, médicament contre le vomissement, blessures et bien d'autres Shoma se démarqua encore comme l'homme de la situation.

Mieux vaut tard que jamais, Shoma termina de s'occuper de ses hommes et se jeta sur le pont supérieur. Couché sur le sol au beau milieu du pont, Shoma était à son tour épuisé. Son énergie était au plus bas. Lessivé, il demanda à ce qu'on lui apporte une bière et un morceau de viande le plus épicé possible. La faim le rongeait et quand il fut servi, il ne fit qu'une bouchée du morceau de porc séché avant d'en demander un second.


"Préparer le repas, nous dînerons sur le navire aujourd'hui."

Les ordres de Shoma signifiait que le travail prenait fin. Les pirates étaient libre de faire ce que bon leur semble jusqu'au lendemain après-midi où les recherches allaient reprendre.

Aujourd'hui et ce depuis longtemps, les Spectres n'allaient pas faire la fête. Trop d'entre eux se retrouvaient mal pour festoyer comme des rois. Ce soir au menu, les pirates allaient manger correctement, mais pas comme les autres jours où l'on faisait tout et n'importe quoi sans penser à économiser.

Si le repas de la nuit allait être fugace, Shoma savait qu'il ne devait pas lésiner en matière d'alcool. Le précieux liquide aide à apaiser les craintes et à comme propriété première de donner de la confiance aux hommes en proie aux doutes.


http://www.onepiece-requiem.net/t1129-mantle-shoma
avatar
Mantle Shoma
L'homme aux 1000 victimes

♦ Localisation : Grandline
♦ Équipage : Red Spectre

Feuille de personnage
Dorikis: 10230
Popularité: -688
Intégrité: -535

Mar 3 Mar 2015 - 17:16

Alors que la fête soupe alcool battait son plein, l'improbable se produit. L'homme-poisson le plus rechercher de l'Archipel pointa le bout de son nez. D'un bond, le crocodile arriva sur le navire, effectua plusieurs pas en direction de la marmite de soupe, la souleva et mangea tous son contenu et pour couronner le tout rota tel un porc avant de se mettre en route pour regagner la mer.

Surpris par la brutalité de son apparition des hommes de Shoma lui sautèrent dessus, mais tous furent jeter en arrière comme des mouches. Shoma lui-même fut surpris de voir qu'Arouka se montrait de lui-même et quand il remarqua qu'il s'en allait le capitaine ne perdit pas une seconde pour utiliser son ombre et le maintenir sur son navire.

Le poisson entre les mails du filet, Shoma demanda à ce que l'on récupère les pirates tomber à l'eau et que l'on regarde s'il y avait des blessés parmi les hommes repousser par cette force de la nature.

En entendant la voix du pirate, l'homme-poisson tourna la seule chose qu'il pouvait encore bouger: la tête. En regardant dans la direction du pirate, il découvrit que l'homme qui entravait ses mouvements était nul autre que l'ancien humain qui était venu avant dans son royaume.

Voyant que l'homme-poisson l'avait reconnu, Shoma relâcha son emprise. Le connaissant, il n'avait plus de raisons de fuir comme un voleur, du moins c'est ce que pensait Shoma avant que l'homme-poisson ne saute une bonne fois pour toute à l'eau.


Pirate 1: "Capitaine !  Devons-nous le poursuivre ?"

"Non. Remontez les hommes qui sont à l'eau."

Pirate 2 : "Mais.."

"C'est un homme-poisson, il doit être loin à l'heure actuel et s'il reste sous l'eau, nous ne le trouverons jamais."

Pirate 2 : "Ok !"

"Nous continuerons nos recherches une fois que nos compagnons irons mieux."


Poursuivre un homme-poissons sous l'eau était du suicide. En plus de nager rapidement, les homme-poissons n'ont pas besoin de remonter à la surface, de pus la nuit est tombée et il presque impossible de voir si oui ou non ils arrivent à le suivre ce qui signifie qu'ils navigueront à l'aveugle si jamais ils partaient à sa poursuite.

Bien que leur cible venait de se faire la malle, Shoma gagnait en confiance, il savait grâce à cette apparition qu'il n'était pas loin de toucher au but. Pour le moment il se contenterait de cet échec pour réussir plus tard.


"Allez plus vite pour remonter nos compagnons."

Alors que les Spectres s'activaient à remonter ceux tomber à l'eau, une grande vague se chargea de remonter sur le navire les pauvres pirates tomber à la flotte, puis ce fut au tour de l'homme-poisson de faire son retour sur la Lépreuse.

Arouka : "Je ne savais pas que tu avais changé de navire. Mouahahaha."





Dernière édition par Mantle Shoma le Mer 4 Mar 2015 - 14:45, édité 1 fois
http://www.onepiece-requiem.net/t1129-mantle-shoma
avatar
Mantle Shoma
L'homme aux 1000 victimes

♦ Localisation : Grandline
♦ Équipage : Red Spectre

Feuille de personnage
Dorikis: 10230
Popularité: -688
Intégrité: -535

Mar 3 Mar 2015 - 19:44

Revirement de situation total, Arouka sauva les pirates qu'il avait lui-même jeter à l'eau puis était remonter sur la Lépreuse. Durant son premier voyage sur Boyn, Shoma possédait Sanbi comme navire et non la Lépreuse, navire qu'il gagna après son passage sur Jaya. En montant, alors sur un navire qu'il n'avait jamais encore vu dans le coin, Arouka pensai tomber sur des pirates qu'il n'avait encore jamais vu.

L'histoire tenait la route, du moins jusqu'au moment où l'homme-poisson demanda à Shoma s'il ne s'agissait pas de la Lépreuse. Surpris que l'homme-poisson reconnaisse son navire, Shoma lui répondit que oui et lui demanda comment il avait deviné. Arouka lui répondit qu'un tel navire était facilement reconnaissable quand on se penche quelques secondes dessus. Selon l'ermite, l'aura de mort qui plane sur le navire est si ancré que l'on se sent vite submergé.

Si le navire dégage la peur et l'horreur, à l'image de son propriétaire originel, ce n'est pas encore le cas de Shoma. Les deux hommes ne possédaient pas encore le même parcours. Si l'étonnement de voir un tel vaisseau entre les mains de Shoma pouvaient se lire sur le visage de l'ermite, celui-ci lui conseilla de vite abandonner ce navire s'il ne voulait pas se retrouver mêler à un bain de sang.

Entre deux bandages qu'il appliquait (encore) à ses hommes, Shoma rétorqua qu'il avait gagné ce navire et qu'il n'avait aucune intention de le rendre, que ce navire était maintenant un des premiers navire de la flotte des Red Spectres. Arouka salua le courage et l'ambition du capitaine, mais lui dit qu'il ne changeait tout de même pas d'avis. Il n'est pas encore né le rookie qui peut tenir tête à un empereur des mers.

Pendant qu'il s'occupait des siens, Shoma fit servir son invité. Du pain, de la viande, du vin, du rhum et un peu de riz. Ce n'était pas grand-chose, mais c'était ce qui était préparé et à la disposition de l'équipage.

Une fois son métier de médecin mit de côté, Shoma retourna vers son invité, se posa en face de lui, une bouteille à la main, demanda à ce qu'on lui prépare son narguilé, tabac menthe cerise, puis entra dans le vif du sujet.


"Tu te rappelle de ta promesse ?"

"Arouka : Tu sais, très peu d'hommes viennent sur Boyn et encore moins arrivent à me stopper quand je vole leur nourriture. Mouhahahah."

"Donc tu te rappelles que tu dois m'apprendre le Haki ?"

"Arouka : J'attends toujours ton repas de roi. Pour le moment je ne vois que du riz, un peu de viande et d'alcool. Un menu bien insignifiant. Mouhahaha."

"Ce n'est qu'un humble repas, pas le repas de roi que je t'ai promis."


La discussion entre les deux hommes se poursuivit pendant une heure. Une heure pendant laquelle Shoma louait le talent des dix chefs cuisiniers qu'il avait amenés avec lui. Avec dix spécialistes, il lui raconta, expliqua, démontra que demain allait être la journée où il ne pourrait plus manger le moindre aliment une fois le repas terminer.

Le rendez-vous était fixe, demain soir, à la tomber de la nuit, le repas des rois allaient avoir lieu. Dix chefs cuisiniers allaient se mettre au travail afin d'accomplir ce que personne jusqu'à présent n'avait encore réussi à faire : nourrir le goinfre sur patte, Arouka l'ermite de Boyn.

En attendant le lendemain soir, Shoma convia l'homme-poisson à prendre quelques bouteilles et à rester abord du navire comme son ami. L'ermite accepta l'offre du pirate, mais lui dit de garder son alcool, car s'il commençait à boire, alors il n'y en aurait plus pour son festin.



http://www.onepiece-requiem.net/t1129-mantle-shoma
avatar
Mantle Shoma
L'homme aux 1000 victimes

♦ Localisation : Grandline
♦ Équipage : Red Spectre

Feuille de personnage
Dorikis: 10230
Popularité: -688
Intégrité: -535

Mar 3 Mar 2015 - 20:13

Le soleil se leva sur l'Archipel de Boyn et la vie reprit son cours sur la Lépreuse. Une fois l'équipage debout, Shoma envoya ses cuisiniers à terre afin de récolter d'autre ingrédient. Il leur en fallait plus, toujours plus. Le but étant d'en avoir trop, car il ne fallait surtout pas décevoir. En faire trop, plutôt que trop peu.

Plusieurs équipes furent former afin de récolter des ingrédients, des insectes, des animaux, des feuilles et fleur comestible. Tout ce qui pouvait se manger était ramassé et tuer. Arouka se mit également à contribution en aller lui-même sous l'eau pêcher plusieurs kilos de poissons et ramenant même un gigantesque poisson.

C'était une première pour un équipage pirate que de se presser à piller la nourriture d'une île. Pas d'or, pas de trésors, pas d'objets précieux, mais de la nourriture. Shoma se rendit également sur l'île, mais pour préparer le terrain. Utilisant son sabre, il coupe une bonne vingtaine d'arbre, fit un grand feu, utilisa le bois afin de faire une table, des sièges, tout pour que la soirée se passe à merveille.

Une fois le navire complètement remplis et incapable de contenir le moindre aliment, les Chefs se mirent au travail. Encore une fois l'équipage fut mit à contribution. Pas le temps de perdre la moindre minute. L'alcool était transporté du navire au camp où Shoma réduisait les nuisibles qui pensaient être invité à la fête.

Une fois sur place, l'alcool fut en partie transformer en cocktail. Chaque plat avait son alcool, chaque plat était un voyage à travers le monde de la gastronomie. Pas moins de 55 recettes de cocktails furent élaborer. Mojito,Cuba libre, Havana beach, Daiquiri, Frozen Daiquiri, Margarita, Gin-fizz, Sex on the beach, Cactus flower, kamikaze, Rossini et bien d'autre.

Pendant que sur l'île on se préparait doucement, sur le navire, on remuait, abaissait la pâte, abricotait de la confiture, arasait les légumes, blondait les aliments, assaissonait la viande, chevalait les tranches de cheval du nord, ciselait le basilic et le persil, crépinait le porc, dépouillait du lièvre des montagnes et encore ce n'était que le début d'un long travail de préparation.

Pour la soirée, les chefs allaient proposer toutes la viande qui était à leur disposition du porc au boeuf, du cheval au poulet, du taureau au dindon, de l'autruche d'Alabasta au corbeau de Bulgemore, de l'écureuil de Shabondy à l'éléphant sauvage des terres du Nouveau monde.

La viande n'était pas la seule à l'honneur aujourd'hui, le poisson était également de la partie. De la baleine à bosse qui coûte quelques 700.000 Berry les 200 grammes aux crevettes rouge de South Blue, de l'anguille de Boyn à la sol d'Erbaf, du requin scie au grand requin blanc de Goa.

Le répertoire alimentaire des cuisiniers n'avait pas de limite. Shoma leur donna carte blanche pour utiliser, jusqu'à l'épuisement la totalité de leur réserve dans la préparation du repas à venir. Une fois commencée, il ne devait plus rien rester dans les cales du navire. S'il le fallait ils avaient même la possibilité d'aller sur les îles de Boyn et détruire la faune et la flore dans le but de trouver ce qui pouvait leur manquer.

Pour ce jour qu'il attendait avec impatience, Shoma se fournit même en homards doré de Redlin, un mets extrêmement cher et qui coûte 2millions de berry la pièce. Un animal extrêmement rare et qui est presque réservé aux dragons céleste. Bien sûr en entendant un tel prix, Shoma préféra réduire au silence le fournisseur et lui voler sa prise, mais c'est l'intention qui compte.



http://www.onepiece-requiem.net/t1129-mantle-shoma
avatar
Mantle Shoma
L'homme aux 1000 victimes

♦ Localisation : Grandline
♦ Équipage : Red Spectre

Feuille de personnage
Dorikis: 10230
Popularité: -688
Intégrité: -535

Mer 4 Mar 2015 - 13:01

Ce qui nécessitait beaucoup de temps de préparation fut préparé en premier et laisser en suspens le temps que la magie culinaire opère, ce qui n'était pas très difficile à réaliser fut laissé entre les mains des pirates. Shoma se vit également mettre à contribution. Après une bonne partie de la matinée à préparer le lieu de réception, le capitaine se retrouvait à préparer une piémontaise.

Imaginer un peu la photo de groupe. Shoma qui laisse de côté son sabre jumeaux et le remplace par un couteau de cuisine. Trancher des pommes de terre, des cornichons, de la tomate, des oeufs, des morceaux de jambons, tenter de préparer de la mayonnaise sous la houlette d'un de ses chefs cuisiniers qui bats en même temps des oeufs.

Pas évident de s'inventer master chef en si peu de temps de pratique. Depuis qu'il avait quitté Marineford, Shoma ne s'était jamais intéressé à l'art culinaire et maintenant qu'il était plongé en plein dedans il comprenait sans doute pourquoi. Manger c'était bon, mais la préparation que cela demande, c'était autre chose.

Alors qu'il terminait la mayonnaise, le chef qui lui donna sa recette passa derrière lui, attrapa une cuillère, goûta, cracha au sol et ordonna à Shoma de tout jeter et de recommencer une nouvelle fois. Convaincu de l'excellente saveur de sa mayonnaise, Shoma attrapa une cuillère à son tour et goutta avant de cracher aussi vite. Le mélange était immonde. C'était tout sauf de la mayonnaise.

Comprenant qu'avec pareille mixture, il ne réussirait pas à faire un produit qui se mange, Shoma s'exécuta. Il partit nettoyer le récipient et recommença de zéro. Plus appliqué, il suivi les instructions à la lettre, respecta le dosage recommander, tourna aussi vite que nécessaire, laissa reposer quand il le fallait. Cette fois le mélange devait être bon.

Nouvelle essaie, cette fois-ci la mayonnaise du capitaine devait passer le test avec brio. Un peu de suspens, mais celle-ci se retrouva une nouvelle fois refuser par le palais du chef cuisinier. N'en croyant pas ses yeux Shoma demanda l'avis d'un autre chef. Même constat, la préparation que venait de faire Shoma était bien trop douce, manque de sel, ce n'était toujours pas bon.

Voyant que préparer de la mayonnaise énervait plus qu'autre chose leur capitaine, les chefs décidèrent de lui donner une autre tâche. Plutôt que de le laisser s'énerver, Shoma irait s'occuper de surveiller les oeufs qui bouillissent dans l'eau. Une tâche vraiment ingrate, mais que personne ne pouvait faillir.

Devant pareil requête, Shoma lança un regard noir à ses cuisiniers avant de recommencer une dernière fois la mayonnaise. Jamais deux sans trois, cette fois-ci il réussirait. Quelques minutes plus tard, Shoma se retrouva à surveiller les oeufs sur le feu. Triste sort pour Shoma.

Contrairement à la préparation, à la surveillance Shoma était un bon. Il retira les oeufs au bon moment, les posa dans un saladier et déposa d'autre oeuf dans la casserole.


"Houra!"


http://www.onepiece-requiem.net/t1129-mantle-shoma
avatar
Mantle Shoma
L'homme aux 1000 victimes

♦ Localisation : Grandline
♦ Équipage : Red Spectre

Feuille de personnage
Dorikis: 10230
Popularité: -688
Intégrité: -535

Mer 4 Mar 2015 - 14:32

L'épisode des oeufs terminer, Shoma s'occupa d'éplucher les carottes, de laver la salade, trancher les radis, surveiller la cuisson des choux, un trop plein de tâche que l'on donne généralement à un apprenti dans les cuisines. Dire que ces tâches sont réservés aux apprentis est assez gentil, car si tout le monde se donnait à fond, Shoma sentait que ses cuisiniers voulaient lui faire passer un message. Comme s'ils voulaient prendre une certaine revanche sur lui.

Une fois son travail terminé, Shoma s'éclipsa. Il était temps pour lui d'infiltrer son navire en secret et de se reposer dans ses quartiers. La journée était longue et il commençait à avoir les nerfs en pelote. Un peu de thé à la menthe et un narguilé saveur mangue lui ferait le plus grand bien.

Deux heures s'écoulèrent entre le début de sa pause et le moment où l'on vint frapper à sa porte. Silencieux, Shoma espérait qu'en ne répondant pas, alors la personne qui toquait allait s'en aller d'elle-même, mais c'était sans compter sur la fumée qui passait sous la porte et qui trahissait sa présence.

Démasquer, retrouver, Shoma dut mettre fin à ses activités pour retourner aider les siens. Cette fois, il n'était plus à la découpe d'ingrédient, mais à la plonge. C'était son tour, un peu comme une punition de laver les assiettes et verres pour tous les participants aux dîner.

Le repas était initialement prévu pour une seule personne, mais avec les provisions illimités qui se trouvent sur l'île, le dîner se transforma en banquet pour tous les membres de l'équipage également. Quand il y en a pour un, il y en a pour 200.

Voilà donc Shoma éponge dans une main, liquide vaisselle dans l'autre. En face de lui une montagne de vaisselle à laver et au pas de course, car plus il prenait son temps et plus d'autre vaisselle arrivait. En plus des assiettes, des verres, des fourchettes, des couteaux et cuillère, Shoma se retrouva avec des bouilloire, des works, des poêles à poissons, des cocottes, des marmites, des marmites, des chaudrons, des passoires, des planches à découper et une multitude d'autres objets.

Après trois heures à laver, à frotter, dégraisser, blanchir, rincer des ustensiles de toute sorte, Shoma en avait enfin terminé avec son travail. Il avait payé sa dette, il pouvait donc manger au restaurant pendant des mois sans payer le moindre berry.

Quoi qu'il en soit la nuit arrivait à grand pas et les préparatifs pour le festin des rois commençait à toucher à sa fin. Les cuisiniers n'avaient plus grand-chose à faire et l'équipage fut libéré. Pour le bien du déroulement de la soirée, l'équipage pouvait et devait profiter du temps restant afin de récupérer.

Ils n'avaient pas mangé de la journée, mais manger était déconseiller. Avec ce qui était préparé pour le buffet, il était plus raisonnable de laisser la faim arriver encore plus pour ne faire aucun gâchis.

Tandis que ses hommes retournèrent sur le navire où se reposèrent prêt du lieu où se déroulera la soirée, Shoma quant à lui fit le nécessaire afin d'embellir la salle de réception en plein air. Il captura de petites créatures qui dormaient, les enferma dans de nombreux pots et alla les installer tout autour de la zone de fête. Une fois la nuit tombée, ses petites créatures joueraient un rôle important.

Cette fois-ci c'était vraiment la fin. Tout était bouclé. Il ne restait plus qu'à attendre que la nuit tombe et que la fête débute.

Dans un souci de sécurité, Shoma resta sur place et monta la garde. En tant que capitaine et homme le plus fort de l'île, il était le garant d'une soirée réussite et aucune fleur, aucun insecte, aucune bête ne viendrait gâcher ce qu'il prit tant de temps à faire.



http://www.onepiece-requiem.net/t1129-mantle-shoma
avatar
Mantle Shoma
L'homme aux 1000 victimes

♦ Localisation : Grandline
♦ Équipage : Red Spectre

Feuille de personnage
Dorikis: 10230
Popularité: -688
Intégrité: -535

Mer 4 Mar 2015 - 19:08

C'est un capitaine Shoma tout fatiguer qui donna l'ouverture du repas des rois. Arouka, l'invité d'honneur arriva en premier. Pour ne pas faciliter la tâche des pirates, l'ermite n'avait pas mangé de la journée et s'était réservé exclusivement pour le dîner que lui préparaient les Spectres. Qu'importe qu'il ait mangé ou non, avec ce qu'il y avait de prévu pour lui, il n'arrivera jamais en terminer son assiette.

Après l'homme-poisson, c'est au tour des pirates de l'équipage de faire leur apparition. Tous avaient eu le temps de se reposer, tous tenaient une forme olympique et tous avaient une faim de loup. Malgré cette faim de loup, leur tour de passer à table n'était pas encore arrivé. Le festin de l'équipage allait se dérouler après celui de l'ermite.

Si jamais par le plus grand des malheurs il arrivait à terminer ce qui lui était destiné, alors il fallait lui donner dans la nourriture réservée aux pirates, car ce n'était pas forcément pareil. Certains mets ont été réalisés exclusivement pour Arouka et d'autre, plus commun pour les membres de l'équipage. Certain aliment qui étaient en quantité limitée ont été destinés à Arouka et ce qu'ils possédaient à profusion pour tous.

La soirée commença et les membres de l'équipage furent réquisitionner. Vêtu pour l'occasion comme de véritables serveurs, un défilé sans fin débuta.

Des toast au poisson : anguille, sol, raie, méduse, baleine, poisson-clown...etc Des toast à la viande : cheval, lapin, lapin du désert, lapin des neiges, lion etc.. Des toast aux crudités. Il y en avait en tout et pour tout 100. Chacun de ses toast était accompagne d'une boisson. Un verre de champagne pour les poissons, un petit mousseux pour les viandes, une eau pétillante de Water Seven pour les crudités.

Un mélange exquis qui ravivait la flamme des cuisiniers, plus habitué à faire de la cuisine de hauts standings.

Malgré des efforts admirables, une quantité relativement grande de toast et une saveur à en faire saliver les serveurs, l'homme-poisson termina ce qu'on lui apporta en trois minutes. L'apéritif était fini et il en redemandait encore.

L'apéritif n'était que la première partie du festin promis par Shoma. La seconde partie de ce repas était l'entrer. L'entrer est un élément incontournable pour tout repas qui se respecte. Aucun chef cuisinier ne peut proposer un repas sans une bonne entrer. Sous l'impulsion de Shoma les chefs firent en sorte de mettre en pratique leur longue expérience et réaliser toutes les recettes qu'ils connaissaient.

Comme entrer, les chefs se donnèrent à fond. Salade de pâte au saumon, pavé de courgette, quiche lorraine, cake au lardon et olive, croissant jambon-fromage, tourte à la citrouille, omelette aux champignons, soupe de carotte. En plus de cette énumération, ce n'est pas moins de 10 catégories d'entrer qui passèrent sur la table de l'ogre. Entrer froide, entrer chaude, potage, cake salé, feuilleté, terrine, tartare, crêpe salé, carpaccio, flan salé, le tout accompagné du meilleur vin blanc de North Blue et pourtant rien ne semblait le conduire vers un état de satiété.

S'il en voulait encore, Arouka allait en avoir pour son argent, car le repas était encore loin de se finir. Une heure venait de s'écouler et la nuit était encore longue. Dans les cuisines improvisées, il restait encore beaucoup, beaucoup de plats qui faisaient la queue pour arriver jusqu'à la table de l'homme-poisson.

Entre l'entrer et le plat de résistance, six boissons furent servi à l'ermite. Deux bouteilles de rhum de Suna Land, une bière blonde de Bliss, une vodka de Drum, un crémeux provenant de l'île du Karaté et un vin rouge de Cocoyashi. L'ogre absorba le liquide comme si on venait de lui donner une carafe d'eau et demanda la suite.

Le nombre de plat de résistance était au nombre de cent. En plus de représenter un nombre de plat assez conséquent, les cuisiniers n'y allèrent pas avec des gants et firent des plats aux portions énormes. Chaque plat qui était destiné à l'homme-poisson représentait l'équivalent d'un plat pour une dizaine de personnes. Un nombre de calories impressionnant qu'aucun homme sur terre ne pourrait terminer.

Les plats commencèrent à arriver sur la table de l'ermite. Cinq types de pains de viandes furent servis accompagné d'une dizaine de mojito. Cinq gratins différents suivirent le pain de viande accompagné de bière brune. Dix plats de couscous, des brochettes façon barbecue, du riz et poulet façon curry, riz blanc sauce champignon avec du lapin, pâte aux épinards sur un lit de boeuf.

Les va et vient ne semblait pas se finir. Au bout d'un moment, l'ermite semblait fléchir, mais après avoir retiré un morceau de viande coincé entre ses dents, il en redemanda de plus belle.




http://www.onepiece-requiem.net/t1129-mantle-shoma
avatar
Mantle Shoma
L'homme aux 1000 victimes

♦ Localisation : Grandline
♦ Équipage : Red Spectre

Feuille de personnage
Dorikis: 10230
Popularité: -688
Intégrité: -535

Mer 4 Mar 2015 - 20:01

Après les plats à la viande, ce fut au tour des plats avec du poisson. Des poissons du coin, des poissons séchés, des poissons vapeur, des poissons cuit à la poêle, des poissons en grillade, des soupes de poissons, des bouillons de poissons, tout ce qui pouvait être fait avec le poisson était posé devant l'ermite. L'alcool prenait le même chemin que les plats et diminuait de plus en plus les réserves de la Lépreuse.

Après le poisson ce fut au tour des plats de type végétarien. Les chefs n'étaient pas spécialiste de ce genre de mets, mais firent tout de même de leur mieux afin de faire un maximum de plats, un maximum de saveur, le maximum pour remplir ce gouffre sur pied.

Deux heures, voilà au bout de combien de temps l'ermite termina les plats de résistance. S'il jeta sa serviette sur la table pour montrer qu'il venait de venir à bout du dernier plat, Arouka était toujours frais comme un gardon. Le repas le mettait de plus en plus en appétit et cela se lisait très facilement sur son visage.

S'il en voulait toujours plus, la faune et la flore de l'île souhaitaient également prendre part à la fête. Shoma en bon vigile, faisait le nécessaire afin de ne pas gâcher le repas qui se passait sur la table VIP. Ainsi un grand nombre d'animaux, d'insectes et de plantes jonchaient le sol et s'empilaient les uns sur les autres.

En voyant des proie mort, mais toujours frais à porter de gueule, les prédateurs de l'île décidèrent de se nourrir des victimes de Shoma plutôt que de prendre lui et son groupe pour cible. Une initiative respectée par le capitaine pirate, puisqu'il laissa ses victimes aux soins des autres créatures de l'île.

De leur côté, les chefs poursuivirent le défi et enchaînaient avec les desserts. Une fois de plus c'est un nombre incalculable de plats qui se servaient les uns après les autres. Les gâteaux, les mousses, les tartes, les pâtisseries et bien d'autre. Tout allait très vite tant l'homme-poissons appréciait le sucré. Il n'hésitait pas à faire le critique culinaire quand un dessert lui plaisait beaucoup ou qu'il le trouvait un peu fade ou amer.

Le cap des déserts franchit, d'autre arrivèrent encore. Les fruits prirent place sur la table de l'ermite. Des fruits de Boyn nature, des fruits en salade, des fruits en nectar, des fruits en jus, des fruits revisités, des fruits caramélisés, des fruits, il y en avait presque plus que de plats de résistance.

S'il devait manquer quelque chose pour ce repas se serait les fromages. Pas très friand de fromages, Shoma n'avait pas prit la peine de penser à apporter du fromage pour son invité. Il n'était pas à ça près et pouvait très bien s'en passer après tout ce qui venait de lui être servi.

Le repas touchant à sa fin et l'homme-poisson n'était pas prêt de rendre son tablier. S'il était toujours prêt à manger, ce n'était pas le cas de l'équipage de Shoma qui après une longue journée de travail et une soirée à faire le service et la vaisselle n'en pouvaient plus. Les Spectres avaient besoin de manger, de se reposer, de boire, car depuis le début, ils n'attendaient qu'une seule chose, que l'homme-poisson abdique. Manque de pot il était encore présent.

Après un dernier digestif, Arouka quitta sa chaise sous le regard dépressif d'un équipage qui s'était donné à fond.


Arouka : "Je pense que j'ai gagné. Mouhahaha, je t'avais dit mon ami que me nourrir n'était pas une tâche si simple. Mouhahaha."

Alors qu'il approchait de Shoma pour le remercier du repas, l'homme-poisson se stoppa en pleine marche. Resta trois secondes immobiles, puis approcha de nouveau, avant de plier le genou au sol.

"Un problème de digestion !?"

Arouka : "Non, tout va bien."

Tandis qu'il tenta de se mettre debout, l'homme-poisson tomba sur les fesses. Cette fois-ci pas de doute possible il était tellement plein qu'il n'arrivait plus à marcher.

Arouka : "Je pense en effet que j'ai eu ma dose ce soir. Mouahahaha."

En admettant sa défaite, Arouka permit à Shoma et ses hommes d'obtenir un regain soudain d'énergie. La victoire était pour eux. Dans l'immédiat, les Spectres ne gagnaient rien de concret, mais pour Shoma cette victoire signifiait l'apprentissage du Haki.

Mort de faim, les pirates se ruèrent sur la nourriture et la boisson qui leur était destinée. Comparer à ce qu'avait eu droit Arouka, ce n'était presque rien, mais il y avait assez pour tout l'équipage.

La fête dura jusqu'au bout de la nuit et cette fois-ci ce dut l'homme-poisson qui protégea les pirates de la vie sauvage sur l'île.



http://www.onepiece-requiem.net/t1129-mantle-shoma
Contenu sponsorisé



Page 1 sur 1