AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  


À la quête du fruit défendu [Solo]

avatar
Rey Bolgarski

♦ Localisation : East blue

Feuille de personnage
Dorikis: 470
Popularité: 9
Intégrité: 0

Mar 11 Aoû 2015 - 3:45

Il faisait un temps parfait pour  naviguer, profiter du soleil et du panorama naturel qu'offrait ces vastes étendues bleues. À quelques miles de l'île de Shimotsuki,un navire marchant voguait sur les mers d'East Blue,  bercé par  les cris des mouettes, se balançant  au grès des vagues. À son bord une vingtaine de révolutionnaires armés et déguisés spécialement  pour l'occasion, en effet le petit groupe de soldat  ne passaient par là par hasard, ils avaient été envoyé en mission d'infiltration affin de récupérer le Saint Graal, un mystérieux fruit du démon qui se trouverait selon les informateurs chez l'une des trois écoles de bretteur mondialement connus. Tout était préparé de manière à peaufiner le subterfuge, un navire de modeste dimension,contenant de réel marchandise que leur avaient été confiées. Ces  caisses contenaient des sculptures en  bois, des denrées alimentaires et autre gracieusement données par  des âmes charitables, des alliés de la  cause révolutionnaire. Tout donnait l'illusion d'un navire marchant des plus banals, du  mats à la coque, en passant par la proue. Tout sauf son curieux  équipage.

Les vingt soldats étaient étrangements vêtus, quatorze hommes et femmes portaient ce qui ressemblait à des haillons,des habilles de fortune  affin de passer pour de modestes marchands, totalement désarmés pour pouvoir ainsi passer la douane sans problème. Les six  autres quant à  eux,  portaient des kimonos blanc traditionnels  ainsi que  des hakamas par dessus,et  des sabres à leurs ceintures. Le premier groupe était là pour assurer une voie de sortie au deuxième  une fois la mission accomplie. Le deuxième groupe était donc, en toute logique,  chargé d'infiltrer les grandes écoles par groupe de deux. Notre jeune héros en faisait partie suite à une demande de sa propre initiative auprès de ses supérieurs une fois la mission annoncée . Pourquoi deux et pas un notre chiffre me direz vous? Pour la simple et bonne raison que deux était le chiffre idéal, trop nombreux cela sèmerait le doute chez les grands maîtres, de même qu'un élève seul attire trop l'attention des plus vigilents. De plus, l'autre avantage était qu'à deux la protection du partenaire était mieux assurée, de même pour la réussite de la mission.


Les révolutionnaires arrivèrent finalement à bon port, ce dernier était des plus classiques, pas vraiment de bâtiments ou de structures sortant du lot, un quai, un sol en pierre vu et revu, les mêmes restaurants de pécheurs mal entretenu, en bref, rien qui attirait particulièrement le regard de Rey.
Tout juste arrivés, ils jetèrent l'ancre avant sortir quelques caisses de la cale pour justifier leur entrée    et les voici fin prêts à entamer officiellement leurs missions. Tous ce long trajet n'a été que concentration et lourde pression pour ces jeunes soldat, et Rey n'échappait pas à cette règle fatidique, et cela malgré les quelques missions sur le terrain qu'il avait fait par le passé. Il s'agissait là de la mission de plus haut rang pour laquelle il fut envoyé, il y avait de quoi stresser, dans le cadre d'une telle mission, la moindre erreur et c'était l'échec assuré. Sans oublier le risque omniprésent de mourir à chaque instant en terre inconnu.

Une fois bien calmes et concentrés, les pseudo civils s'avancèrent vers la toute première difficulté qui les attendait : la douane.  En effet, car avant toute chose il fallait tromper la vigilance des officiers avant de ne serait ce que  fouler le sol de Nagaya, la village portuaire de  Shimotsuki. Les règles de contrôle étaient assez strictes, aucune arme à feu n'était tolérée, les touristes étaient admis de manière très limitée, et , dernière règle et pas des moindres, toutes personnes voulant séjourner à  Shimotsuki se devait de travailler, une tolérance zéro était appliquée pour ce qui était du chômage. La seule exceptions au deux premières règles  concernait les personnes désireuses d'apprendre une des voies du sabres à disposition sur l'île, le maniement du sabre étant considéré ici comme l'un  des arts les plus sacrés et Dieu seul sait à quel point les gens étaient attachés à la culture de l'art dans toute ses formes par ici, et cela que ce soit l'agriculture ou la maîtrise de l'épée.
Le groupe révolutionnaire avait pris une précaution en n'envoyant que des soldats sans renommé importante, voir même ce qu'on pourrait qualifier "d'inconnus au bataillon".

Concernant le premier groupe d'opération, seul cinq personnes furent envoyées vers la douane, leur rôle étant de réaliser une étude du terrain pour permettre aux neuf autres, chargés de faire le tour de l'île,  de trouver le parfait lieu  d'évacuation.  Le groupe infiltré quand à lui faisaient la queue dans des files différentes pour éviter d'attirer l'attention sur eux d'entrée de jeu, et, contrairement aux éclaireurs, leur mission ne consistait pas en un simple balayage de la zone mais bien d'une infiltration en bonne et due forme, cela pouvait prendre autant de temps que nécessaire  et rien de garantissait que l'équipe d'évacuation les attendrait au bout de leur mission, le risque de se retrouver livré à eux même était fort présent, et une personne mentalement  fragile ne ferait pas long feu. C'est pour cela que furent choisis des soldats au mental extrêmement solide, ayant fait leurs preuves à mainte reprise. Autant dire que cette poignée d'homme et de femme représentaient ce qui se faisait de mieux en matière de soldat en première ligne, du moins pour de la chaire à canon.




Les cinq marchands passèrent en premier, et après un examen quelques peu poussé des caisses, les cinq Hommes franchirent le premier cap. Vinrent ensuite les samouraïs,  le contrôle fut là beaucoup plus minutieux, ils furent désarmés avant de pouvoir passer, mais ils leur a été garanti qu'ils pourrait récupérer leurs katanas à la sortie de Nagaya, par soucie d'ordre publique.
Le fait de se faire désarmer de la sorte ne dérangeait pas Rey tant que ça, ses sabres n'avaient aucune valeurs,il  pourrait toujours s'en procurer d'autre à Honnoji, la seule ville moderne  de cette île aux aspects assez traditionnels.  Mais il était vrai que devoir traverser un village inconnu sans le moindre moyen de défense, lui, l'homme qui ne savait pas se servir de ses poings, provoquait chez lui un certain sentiment de mise à nu et d'insécurité qui ne la ravissait pas vraiment.

Mais ce qu'il fallait retenir de tous ça,  c'était sans l'ombre d'un doute le succès de la première étape de l’opération. À partir de là, en plus de devoir se séparer, aucune communication inutile n'était possible. Les voici seuls livrés à eux même en terre inconnu, direction Nagaya !


Dernière édition par Rey Bolgarski le Mar 14 Nov 2017 - 16:26, édité 4 fois
http://www.onepiece-requiem.net/t14949-dobro-pojalovat-reyhttp://www.onepiece-requiem.net/t15051-priviet-mina-san
avatar
Rey Bolgarski

♦ Localisation : East blue

Feuille de personnage
Dorikis: 470
Popularité: 9
Intégrité: 0

Mar 15 Sep 2015 - 13:33

Mikaela

Rey


Si le port n'avait pas fait forte impression au jeune épéiste,  Nagaya lui laissa un souvenir indélébile. Le tout premier village de Shimotsuki  se présentait tout en couleur, des fleurs de sakura flottaient dans l'air, portant leur odeurs parfumées aux narines de tous. Quelques une se posait parfois sur les produits traditionnels du marché, les stands marchands se perdaient à vu d’œil et une marée humaine de passants affluait régulièrement dans les grandes allées. On pouvait y voir toute la diversité de produit qu'offrait la zone portuaire. Pour Rey qui n'avait jusque là été amener à intervenir que dans les endroits souvent  les plus effroyables, où la dignité humaine ne faisait figure que d'option facultative, un tel spectacle  de paix et de beauté réuni dans un même endroit apaisait quelque peu son âme blessée.
Mais même si son esprit cherchait le repos en ce lieu, il savait qu'il avait une mission à accomplir, il n'était que soldat, soldat au service d'une cause qui le dépassait quelqefois, mais parfois,  même pour un électron libre tel que lui, un ordre est un ordre. Il n'avait pas à donner son avis, si la finalité de la mission concordait un tant soit peu avec ses objectifs personnels, à savoir en l'espèce la fameux fruit du démons. Ce petit village, aussi beau et apaisant soit il n'était qu'une escale avant la prochaine destination, Kawai, le village où  pourrait se trouver selon les rumeurs le fameux fruit en question. Avec une chance sur trois de le trouver, une des écoles protégeait le colis, mais il n'y avait aucun moyen de savoir laquelle.
Après une première nuit passée dans une auberge de fortune,le jeune homme reprit la route en direction la sortie du village. Il avait rendez-vous avec sa binôme pour organiser leur infiltration.



Image de Mikaela:
 



Une fois la-bas, il rencontra la jeune femme, fine et élancée malgré sa cape bouffante. Une jeune femme  blonde au yeux bleus, les traits fins et les cheveux attachés, elle  avait une expression sérieuse, sûrement qu'elle avait également mesuré l'importance de la mission ou était elle tout  simplement de cette nature, Rey ne la connaissait pas vraiment, du peu qu'il  avait vu sur le navire les transportant elle ne se mélangeait pas au autre. Tout  ce qu'il savait d'elle était son nom, Mikaela, une nouvelle arrivante au sein de la fraction révolutionnaire mais loin d'être inexpérimentée. Le capitaine avait parlé d'une nouvelle recrue envoyé directement de par les supérieurs, il s'agissait probablement d'elle se  dit le frêle jeune homme.  Elle commença d'abord par  les politesses habituelles avant de donner le ton.

-Rey, n'est ce pas ? Je te préviens tout de suite je ne suis pas disposer à familiariser, la mission passe  en priorité. Ne t'avises pas de me gêner,  au moindre faux pas je te tuerais de mes mains.

-C'est un ordre de tes supérieur je présume ? Ils ne m'ont  jamais vraiment porté dans leur cœur, je comprend parfaitement.

-Je ne suis pas disposer à répondre, mais là il n'est pas question d'appréciation , tu es un individu déviant, l'unique chose qui te maintien au sein de cette unité sont tes compétences.

-Je vois que ma réputation me précède… Parfait je suivrais les ordres si il ne faut que ça pour te rassurer.

-Saches que ta parole n'a aucune valeur  à mes yeux, je t'ais à l’œil

Mikeala était dans le vrai, c'était bien évidement une promesse en l'air et elle le savait déjà,  mais il n'était pas question que Rey laisse passer une telle opportunité de s'approprier un de ces légendaires  fruits, même si il devait éliminer Mikaela pour ça, quitte à se mettre ses supérieurs à dos. Mais bien  entendu il n'en était pas encore là. Mais une chose était sûre, ce garde fou rajoutait quelques difficultés supplémentaires à sa mission.


Dernière édition par Rey Bolgarski le Mar 14 Nov 2017 - 16:34, édité 3 fois
http://www.onepiece-requiem.net/t14949-dobro-pojalovat-reyhttp://www.onepiece-requiem.net/t15051-priviet-mina-san
avatar
Rey Bolgarski

♦ Localisation : East blue

Feuille de personnage
Dorikis: 470
Popularité: 9
Intégrité: 0

Lun 21 Sep 2015 - 11:48

Mikaela

Rey

Après ce bref et froid échange verbal  avec  sa binôme, quelques minutes de silence s'en suivèrent avant de prendre la route vers Kawai après deux jour de repos, le temps de s'occuper des préparatifs. Elle semblait avoir une dent contre lui, *pouvions nous vraiment être détesté à ce point sans n'avoir personnellement rien fait de mal ? Un inconnu pouvait il vraiment détester foncièrement un autre sans la moindre raison valable ?  Les ordres étaient ils vraiment si absolus que ça ?*Toutes ces interrogations et bien d'autres traversèrent l'esprit de notre jeune protagoniste pendant une bonne partie de la traversé, l'autre partie quand à elle fut destinée à l'élaboration d'un plan lui permettant de se débarrasser de Mikaela sans attirer les soupçons.

Malheureusement, aussi malin  et sournois qu'il était, il ne trouva rien  lui permettant de s'en sortir les mains propres, toutefois, cette affaire était beaucoup trop importante pour abandonner aussi vite, s'il lui fallait se salir les mains pour arriver à ses fins et acquérir la puissance d'un fruit il le ferait, quitte à s'attirer les foudres de  la révolution toute entière! S'il prenait un petit peu plus de recule cela semblerait sûrement être la pire idée sur terre, mais sur le coups,  sa détermination faisait abstraction de toute logique….

Le jeune révolutionnaire, perdu dans ses idées et ses fantasmes de puissance nouvelle, fut ramené au planché des vaches par le bruit de la terre craquant sous les pas de Mikaela, s'arrêtant brusquement. Cette dernière pivota en sa direction avec le même regard froid et haineux qu'elle avait, elle lui adressa alors les instructions de la suite de la mission.

-Tiens toi prêt, en y est presque.

-Je croyais qu'on y allait l'un après l'autre avec quelques heures d'intervalle pour ne pas lever les soupçons sur notre arrivée.

-C'est le cas pour les autres, pour toi cela sera différent, il est hors de question de te laisser le champ  libre pour agir dans mon dos.

-Hmmm. Tu me fais décidément pas du tout confiance à ce que je vois.

-Pourquoi le ferais je ?! Je n'ai nullement envie de parler plus longuement de ce sujet. Passons à notre stratégie, si nous rentrons à deux c'est que nous devons logiquement nous connaître…

-Et donc pour cela  nous devons nous trouver une histoire nous liant tout les deux.

-Taches de ne pas m'interrompre à l'avenir  si tu tiens à ta tête.  Mais oui, c'est ça dans l'idée.

-Et je présume que je n'aurais pas mon mot à dire là aussi ?

Elle ne répondit pas à sa question, qui était plus rhétorique qu'autre chose, il savait éperdument qu'elle n'éprouvait que de la haine à son égard pour une raison qu'il ignorait encore. Après quelques minutes de négociation, qui était surtout un monologue de Mikeala où Rey se contentait  d’acquiescer en écoutant à moitié, "ils" arrivèrent  à élaborer la couverture parfaite, Rey et elle seraient des amis d'enfance qui parcouraient le monde affin de peaufiner leurs maîtrise de l'épée. La couverture en elle même ne le dérangeait pas vraiment,  il avait l'habitude de feindre une multitude d'émotion, c'était surtout le fait de simuler une forme d'affection envers quelqu'un qui représentait une menace pour lui qui le gênait. *Et s'il se  prenait au jeu?Le poignarderais elle dans le dos durant cette mascarade?*


Dernière édition par Rey Bolgarski le Mar 14 Nov 2017 - 16:39, édité 2 fois
http://www.onepiece-requiem.net/t14949-dobro-pojalovat-reyhttp://www.onepiece-requiem.net/t15051-priviet-mina-san
avatar
Rey Bolgarski

♦ Localisation : East blue

Feuille de personnage
Dorikis: 470
Popularité: 9
Intégrité: 0

Mar 6 Oct 2015 - 15:42

Les deux jeunes gens se rendait vers la dojo du maître, Maitre Chun, un des trois grand maîtres de shimotsuki reconnu à travers les mers d'East Blue, on en disait que sa sagesse était sans égale. Rien que l'idée de rencontrer un sabreur de cette envergure intimidait le jeune révolutionnaire. Et si il devait en plus s'attirer les foudres de cette illustre personne  en plus de celle de Mikeala, ses chances de sortir de cette situation indemne diminuait drastiquement…

Le jeune homme était pris de sentiments diamétralement opposés, une forte  anxiété à l'idée de pouvoir rencontrer un des meilleurs sabreur d'East Blue et possiblement dérober un légendaire fruit du démon mais également une espèce de crainte incontrôlée et pesante. Crainte à l'idée d'échouer dans son entreprise, crainte à l'idée d'avoir une cible sur le dos, lui qui aimait tant la discrétion et l’anonymat dont il jouit  au quotidien, et, pire encore, la crainte de décevoir son aîné l’honorable maître Chun, une crainte révérencielle qui le prenait déjà pour cible alors même qu'il n'avait pas encore rencontrer ce personnage.Mais cela ne devrait pas tarder, ou du moins il l'espérait.  


Après quelques joours de marche à travers des paysages ravagés, les deux révolutionnaires  changèrent complètement de décors, ils étaient désormais face à d'immense espaces vert à perte de vue,  il s'agissait de Kawai, les habitants qui avaient été interrogés quelques jour plus tôt décrivait justement ce village comme la parfaite terre agricole avec ses vastes étendus vertes fertiles à perte de vue.
Il subsistait toutefois quelques temples abandonnés par ci par là venait s’incrusté   au milieu de cette espace où  les Hommes étaient en parfait communion avec la nature, sans jamais entacher la beauté des lieux . Ces rares vestiges du passé qui  faisaient l'effet d'un voyage dans le temps, comme si   la zone était partiellement figée  à une époque totalement différente. La traversé y était reposante contrairement à la précédente, Rey en arrivait presque à oublier la présence hostile de Mikaela.

Non sans mal, ils parvinrent finalement au « dojo », en effet le terme dojo ici était à prendre avec des pincettes,  cela ressemblait plus à une grande cabane en bois au dimension plutôt imposante sans motif ni décorations particulière, si ce n'est la pancarte à moitié rongée par le temps on aurait certainement beaucoup de mal à reconnaître la prestigieuse école « du sabre de bois de Hadoc ». Mais on ne doit pas  juger un livre par sa couverture, les lieux réservaient très certainement leurs lots de surprise.

Les jeunes gens, ne voyant pas le comité d’accueil  arriver,  s'avancèrent vers le seuil de l'entrée avec précaution. Cette dernière était entre ouverte, il s'agissait  d'une porte coulissante. Au bout de quelques secondes seulement des bruits de pas sur le planché à rythme lent et régulier se firent entendre,  quelqu'un se montra enfin . Il s'agissait d'un jeune  homme en kimono blanc avec le logo du dojo sur la poitrine et hakama noir, de taille moyenne,les yeux noisette,  le crane dégarnie malgré son jeune age .
Hormis cette calvitie précoce, son  visage était celui de monsieur tout le monde, pas de trait distinctif notable.  Son expression faciale ,quant à elle, était stoïque de prime abord, et sa corpulence de moyenne à imposante selon certain,  cet attirail du "parfait monsieur tout le monde"  ne permettait pas de discerner   s'il était une menace ou non, mais ça ne saurait tarder avant de vérifier cela.
L'inconnu les jaugea d'abord, la pression était palpable, les jeunes gens savaient qu'il pouvait donner l'alerte à tout moment, au moindre soupçon,  ils avaient beau être deux et à proximité pour agir, couler le premier sang si près du but risquait d'empirer la situation en plus de nuire à la réussite de la mission.
Fort heureusement, la pression était aussi vite retombée, au grand soulagement des deux imposteurs.

-Bienvenu à l’honorable maison du sabre Hadoc, veuillez me suivre s'il vous plait.

D'une voie timide et calme le jeune homme les invita à rentrer. * Était ce lui  le maître Chun ? *  Pensa  Rey. * Quelle déception si cela était  bien le cas. * enchaîna il intérieurement.  
Il semblait inutile de s'attarder à lui expliquer les raisons de leur venu, leurs accoutrements le faisaient pour eux: des kimonos traditionnels, de modestes sandale et des katanas à la ceinture, le tout devant une des trois maisons de la voie du sabre de Shimotsuki.


Prudemment les jeunes gens suivirent l'inconnu qui menait la marche en terrain inconnu. Les  jeunes révolutionnaires s’appétaient enfin à pénétrer au sein de  l'antre spirituelle du maître Chun, la mission d'infiltration était véritablement lancée désormais.


Dernière édition par Rey Bolgarski le Mar 14 Nov 2017 - 16:47, édité 1 fois
http://www.onepiece-requiem.net/t14949-dobro-pojalovat-reyhttp://www.onepiece-requiem.net/t15051-priviet-mina-san
avatar
Rey Bolgarski

♦ Localisation : East blue

Feuille de personnage
Dorikis: 470
Popularité: 9
Intégrité: 0

Sam 13 Aoû 2016 - 4:50

Kirito



Mikaela



Rey

Maître Chun



Rey et Mikaela


Après  avoir suivi le jeune homme à travers le dojo, ce dernier était  faiblement éclairé, seule la lumière du jour permettait distinguer les détails  de la pièce dans la pénombre. L'utilisation de bougie ou de lampe à huile était sûrement très risqué au vu  des matériaux très inflammables de la pièce .
Mais bien qu'il était dur de discerner grand-chose, la pièce semblait extrêmement vide, seul quelques katana en bois posés dans un coin de la pièce  faisait office de décoration. Pas  le moindre portrait pas le moindre ornement  n'était incorporés aux murs en bois.  C'était assez problématique, un espace aussi grand et aussi vide, n'offrant presque aucune échappatoire, aucune moyen de détourner l'attention d'un adversaire en cas d'affrontement direct si les choses venaient à mal tourner . *Voilà qui est fâcheux*, pensa Rey.

Au bout de quelques secondes  où s'entremêlait peur  et déconcertation,  les révolutionnaires et leur guide du jour arrivèrent  devant une porte coulissante, à motif floraux cette fois  ci. C'était sûrement ici que se trouvait le maître Chun, et potentiellement   le fruit diabolique avec.
Une silhouette  se dessina à travers la porte translucide. Ensuite, sur l'autorisation  du maître,  le disciple ouvrit la porte avant de reculer de quelques pas, baissant la tête en signe de respect.
Un homme sortit de obscurité dans laquelle il baignait. Peu à peu ses traits devenaient de plus en plus visible aux invités dont les yeux s'habituaient peu à peu à cette quasi absence de lumière.


L'homme en face semblait plutôt grand malgré sa position assise, il était vêtu d'un kimono  traditionnel gris. Avec deux cercles blancs au  niveau de chaque  épaule. Ses mains étaient paisiblement posées sur ses cuisses, habillé d'un hakama  blanc rayé.
Ce qui attira l'attention tout particulièrement chez Rey  c'était sa calvitie,  cette dernière était assez  avancée,on aurait dit un shogun dans la  quarantaine. Son apparence  ne présentait  aucun trait menaçant, bien au contraire,  elle métait presque en confiance si on faisait abstraction de l'incroyable pression qui émanait du maître du dojo. Son expression était paisible et respirait une forme sagesse, ses traits étaient quelque peu fatigués mais cela était sûrement dû au poids des années.

À coté de lui se trouvait un large chapeau chinois. Rey avait du mal à détacher le regard de l'homme face eux, il ne parvenait même pas à trouver le courage de balayer la pièce du regard à la recherche d'un éventuelle coffre. *Détourner le regard serait une forme d'irrespect * se disait il, qui plus est il ne savait pas comment réagirait ce maître à des années lumière de sa propre faiblesse. Attaquerait il  ou se contenterait il de réprimander?L'homme garda longtemps le silence avant de rompre ce dernier d'une voix ferme.

-Merci Kirito,  prépares nous donc un thé veux tu, ces pèlerins doivent être fatigués.

-Oui maître Chun.

Le jeune homme disposa aussitôt pendant que le maître des lieux nous invitait d'un signe de la main à le rejoindre à s’asseoir en seiza face à lui. Mikaela s’exécuta en première avant que Rey ne la suive presque aussitôt. Maître Chun entama le dialogue pendant que les deux soldats commençaient à peine à décortiquer la pièce.

-A en juger pas vos habilles vous venez de loin. Quelles sont les raisons de votre venu ici ?

-Merci de nous accueillir  dans votre Dojo maître Chun. Nous sommes deux pèlerins venu de loin, désireux de suivre votre enseignement. Je suis Eliza et voici mon ami d'enfance Tim. * se prosternant  en Dogeza *

-Onegai shimasu ! * imitant sa  partenaire *

Mikaela prit les devants ce qui ne surpris pas vraiment Rey, cela faisait parti de son caractère de vouloir tout contrôler. Toutefois, même si cela ne l'agaçait pas énormément  le jeune homme pour le moment, il ne garantissait  pas qu'il supporterait son sale caractère encore longtemps. Lui qui ne reconnaissait qu'une seule personne comme son supérieur, le capitaine Hoodstone, l'homme qui fit de lui la personne personne qu'il était aujourd'hui.

-Je  vois, il est peu commun  de voir des gens venir jusqu'ici ces temps  ci. Toutefois si tel est votre volonté vous devrez répondre à certaines conditions.

-Tout ce que vous voudrez Chun-sama !

-Émancipez vous de l'emprise de vos sabres, brisez les et j'envisagerais votre requête.

Les deux révolutionnaire  ne purent cacher leur incompréhensions devant une telle demande. Pourquoi cela ? Rey ignorait les raisons de la réticence de Mikaela, mais il connaissait les sienne, pour lui, un pur épéiste sans aucune capacité de combat à main nu, cela revenait à le livrer sans moyen de défense s'il s'avérait que le fruit qu'il désirait était bien ici et qu'il réussissait à le dérober.
Mais déterminé comme jamais, il prit les devants, retirant ses deux katana à sa ceinture avant de les déposer promptement devant le sabreur expert. Tout en baissant la tête par respect.

-Oui Chun-sama !

Pour le coup s'était lui qui avait pris Mikaela de vitesse, ce qui déplut fortement à la jeune femme au vu du regard glacial qu'elle lui lança. Mais au vu de la situation de fait, elle n'était pas en position de contester et fit de même que le jeune homme presque immédiatement. Bien qu'elle semblait le faire à contre coeur . Ce qui étonnait le révolutionnaire, son katana ne semblait pas être d'une qualité exceptionnelle, il semblait même plutôt moyen et sans particularité. Il valait pas beaucoup mieux que les sabres standards dont disposait le jeune homme. Était ce la valeur sentimentale qui rendait  la séparation difficile? Il semblerait bien.

-Vous  êtes prompts et motivés, vous avez fait tout ce chemin jusqu'ici sans faillir.  J'accepte de vous prendre comme disciple.

-Merci Chun-sama.




* Enfin! Ce fruit est à portée désormais!* Sa détermination ne cessait de croître, surtout après cette première victoire majeur.  Il ne restait qu'à supporter les épreuves qui les attendaient auprès de maître Chun.


Dernière édition par Rey Bolgarski le Mar 14 Nov 2017 - 16:54, édité 2 fois
http://www.onepiece-requiem.net/t14949-dobro-pojalovat-reyhttp://www.onepiece-requiem.net/t15051-priviet-mina-san
avatar
Rey Bolgarski

♦ Localisation : East blue

Feuille de personnage
Dorikis: 470
Popularité: 9
Intégrité: 0

Dim 14 Aoû 2016 - 20:09

Maître Cun

Kirito

Rey




Suite à l'acceptation du maître, les deux révolutionnaires étaient un peu plus proche de leur objectif respectif : Livrer à des supérieurs comme le veux la mission. Bien évidement, officiellement Rey suivait les ordre, officieusement : il voulait le fruit pour lui et cela par n'importe quel moyen.

Une fois  après avoir échanger quelques mots avec maître Chun affin de mieux présenter leur couverture autour d'une tasse de thé amère. Rey en profita pour balayer son regard plus scrupuleusement sur les détails de la pièce dans laquelle il était. Une fois accoutumé à ce faible éclairage,  il constata que la pièce était beaucoup plus grande qu'au premier abord, et surtout beaucoup moins vide.
Derrière le quadragénaire  se trouvait une  armoire en bois de taille moyenne, sur laquelle était posé  toute sorte de sculpture en porcelaine , des portraits ancien,  et des bokkens à chaque extrémité. L'armoire en elle même était parfaitement sculptée, avec une parfaite asymétrie et des courbes bien polies.

Un lit traditionnel dressé à même le sol se trouvait  droite de l'expert. Quelques bâtonnet d’encens étaient disposés à chaque coin de la pièce affin d'épurer cette odeur de bois ancien.  Rey comme Mikaela se livrèrent au plaisir de cette douce mascarade, répondant presque  naturellement aux questions posées à  Eliza et Tim, bien que le jeune homme avait toujours un peu de mal réagir d'instinct quand il était interpellé sous sa couverture. C'était une comédie bien jouée mais toujours quelques peu mécanique, et après tout, ce n'était pas lui qui avait élaboré cette fausse identité, c'était Mikaela, et à en juger pas ses réactions beaucoup plus naturelle et instinctive, elle devait avoir bien préparé cette couverture depuis assez longtemps.

Les jeunes gens furent ensuite inviter à suivre  maître Chun derrière le dojo, ce dernier avait pris les sabres des futurs disciple. Le petit groupe arriva devant une espèce de jarre massive où brûlait un feu intense. La chaleur et le jaillissement aléatoire des flammes rendaient l'approche assez difficile.
Le maître leur tendit alors leurs armes respectives. Il n'y avait pas besoin de mots pour comprendre ce qu'il demandait, « Eliza et Tim » s'étant engagé à s'émanciper de l'emprise des leurs lames quelques minutes plus tôt, il s'agissait sûrement là du moyen de le faire .

Rey prit une fois de plus les devants, il sortit ses katanas de leurs fourreaux et les lança dans les flammes ardentes. Cela eut pour effet de raviver encore un peu plus le brasier. Il y ajouta ensuite ses fourreaux en bois ce qui eut pour effet de réitérer l’expérience. Le révolutionnaire et maître Chun s'échangèrent une regard, puis  un léger hochement de tête, la condition était remplie pour le futur disciple.
Le maître dirigea alors son regard vers Mikaela, qui eut, comme on pouvait s'y attendre,  beaucoup de réticence à l'idée de donner son arme en sacrifice. Ses mains tremblaient, mais elle réussit finalement à puiser en elle le courage   de faire un premier pas, avant de  jeter son précieux sabre. Ce spectacle était des plus satisfaisant pour Rey, la voir souffrir intérieurement et  incapable de l'exprimer. Elle était soldat tout comme lui .Elle avait très certainement un sens du devoir beaucoup plus important que celui  Rey, et très probablement une éthique bien droite et rigoureuse. Elle était très certainement en plein conflit intérieur, un conflit entre la personne qui souffrait et le soldat intransigeant.

Toujours est il que tout deux étaient maintenant désarmés  au sein du dojo, ce qui rendait Rey extrêmement vulnérable, mais également Mikaela, ce qui ôtait un poids considérable au jeune homme. * A moins que cette dernière ne maîtrise  des compétences au corps à corps ?! * Cela serait problématique  mais pas vraiment surprenant. Mais il se rassurait  à l'idée qu'elle n'oserait pas l'attaquer alors que la mission est en si bonne voie, cela risquerait de tout faire  capoter, et ça, pour une maniaque comme elle, c'était très certainement impensable.

-Vos chambres sont prêtes, Tim tu dormiras avec Kirito, il t'indiquera ta chambre. Quant à toi Eliza,  tu t'installeras dans une des chambres d'ami, tu y auras toute l'intimité dont tu as besoin.

-Oui maître Chun.

-Bien, il commence  à faire sombre, reposez vous, vous commencerez votre entraînement aux aurores.


Dernière édition par Rey Bolgarski le Mar 14 Nov 2017 - 16:59, édité 1 fois
http://www.onepiece-requiem.net/t14949-dobro-pojalovat-reyhttp://www.onepiece-requiem.net/t15051-priviet-mina-san
avatar
Rey Bolgarski

♦ Localisation : East blue

Feuille de personnage
Dorikis: 470
Popularité: 9
Intégrité: 0

Ven 26 Aoû 2016 - 4:54

Kirito



Mikaela



Rey

Maître Chun


La première nuit se passa sans encombre. Kirito, le disciple du maître fit découvrir à Rey sa chambre, et par la même occasion la sienne aussi puisqu'ils y dormiraient tout les deux. La chambre en elle même était petite et encore plus s'il fallait y dormir à deux. Mais Rey s'en fichait un peu, cela faisait presque une semaine qu'il était en marche vers le dojo avec Mikaela, à dormir dans des campements improvisés.

Les deux hommes se changèrent, et se préparèrent à faire le plein de force pour demain. Kirito n'était pas vraiment un bavard c'était le moins que l'on puisse dire. Il se coucha presque aussitôt, c'est à peine qu'il eu la courtoisie de souhaiter la bonne nuit  au nouveau venu.
Malgré le confort d'un lit  et d'un toit salvateur entre quatre murs, le révolutionnaire avait du mal à trouver le sommeil. Trop de pensées  se bousculaient dans sa tête, à commencer par l'homme dans le lit à sa  droite. Il devait rester sur ses gardes.

L'autre pensée qui le hantait durant son insomnie c'était le cas Mikaela. Il cherchait un moyen de s'en débarrasser sans que cela ne fasse trop de vague, il devait soigner son retour à la maison, en réduisant au maximum les problèmes qui l'attendraient. Il n'était pas dupe, il savait qu'il n’échapperait pas à de sévères réprimandes, mais s'il pouvait n'avoir qu'une suspension temporaire il s'en sortirait déjà très bien.

Une confrontation directe en ces conditions le conduirait à sa perte, mais peu être qu'armé il pourrait retrouver l'avantage, et pour cela il fallait se munir de patience. Mais malheureusement pour lui,  il n'avait pas le luxe de pouvoir attendre. Il n'avait pas le choix, gagner sa confiance pour mieux la trahir, lui faire baisser sa garde ne serait ce qu'un instant pour la poignarder  dans le dos. Et malgré les apparences, il n'appréciait pas avoir recours  ces bassesses même s'il en usait beaucoup.


***Quelques heures plus tard***


La nuit fut courte pour le jeune homme, et c'est quelque peu déboussolé qu'il se changea avant de suivre Kirito  vers la pièce centrale qui faisait office de  salle d'entraînement. Il y reconnu la porte principale qu'ils avait traversé la veille et où Kirito les avait accueilli.
La lumière du jour se faisait de plus en plus présente et la pièce retrouvait vite des couleurs bien qu'elle restait  tout de même vide à l'exception des bokkens disposés sur des étagères derrière Chun-sama qui les attendait déjà.
Les deux hommes s’assirent   à son opposé, à quelques mètres seulement. Mikaela ne tarda à les rejoindre.

-Bonjour, j'espère que vous avez passé une bonne nuit.

-Oui, merci de votre hospitalité.

-On espérait pas autant, merci une fois encore.

-Avant de commencer  j'aimerais voir dans quel but vous maniez le sabre.

* Voir ? * Rey était surpris de la demande du maître, il n'était pas idiot, il savait qu'il existait d'innombrable façon de d'exprimer une intention, un but. Mais le plus souvent cela passait par des actes. Il avait du mal à cerner le personnage dont les requêtes laissaient perplexe.
Pour ce qui était de Mikaela, Rey pouvait également  y lire l'incompréhension se dessiner sur son visage.
Comprenant assez vite, l'expert fit signe à Kirito de se lever. Ce dernier s’exécuta et semblait déjà savoir ce que son maître prévoyait de faire, il se saisit  d'un bokken et se mit à l'une des extrémité

-Kirito montres leur.

-Devrais-je me retenir Chun-sama ?

- Ce sera à toi d'en juger.

-Oui   maître.


Les deux jeune gens comprirent ce que demandait le maître des lieux, un duel contre Kirito pour les jauger. Qu'est ce qu'il allait jauger exactement ? En se basant sur quoi ? Rey n'avait aucune idée de ce qu'espérait voir le maître épéiste mais c'était pour lui une occasion de voir le niveau de Kirito qui pouvait possiblement interférer dans ses projets. De plus le révolutionnaire, en plus de tenter de gagner des points auprès de Chun-sensei pouvait tenter par la même occasion dissuader Mikaela de s'opposer à lui à l'avenir.
La plus grande difficulté résidait dans le fait de trouver un juste milieu de puissance en espérant que Kirito ne soit pas beaucoup plus fort que lui. S'il donnait tout ce qu'il avait il exposait ses limites au autres, il fallait donc donner juste ce qu'il faut pour donner l'impression fournir un effort assez conséquent tout en montrant qu'il avait encore plus d'un tour dans son sac.

Sans attendre, le jeune homme se leva, salua Chun-sensei, Kirito son opposant et Mikeala alias « Eliza ». Il se saisit d'un bokken à son tour et se mit en garde en attendant le signal de sensei. Presque aussitôt se dernier fut donné par un mouvement de la main de l'expert.

-Hajime !


Dernière édition par Rey Bolgarski le Mar 14 Nov 2017 - 17:05, édité 1 fois
http://www.onepiece-requiem.net/t14949-dobro-pojalovat-reyhttp://www.onepiece-requiem.net/t15051-priviet-mina-san
avatar
Rey Bolgarski

♦ Localisation : East blue

Feuille de personnage
Dorikis: 470
Popularité: 9
Intégrité: 0

Ven 26 Aoû 2016 - 4:58

Maître Chun


Kirito se mit en mouvement, mais ne semblait pas vraiment sur l'offensive, il attendait très certainement de voir Rey lancer l'assaut, après tout, c'était à lui de faire ses preuves.
Ni une ni deux, le jeune homme s'élança en sa direction à grandes enjambés, assénant un coup droit  que Kirito parvînt à parer sans effort. D'un revers, il dégagea le bokken du révolutionnaire et chargea   aussitôt vers ce dernier ripostant alors d'un puissant coup vertical à très grande vitesse.
De justesse Rey mit son arme en opposition, le bruit des deux armes contondantes qui s'entrechoquent un bref instant avant que le nouvel arrivant soit repoussé quelques centimètres plus loin.


L'écart de puissance et d'expérience sautait aux yeux du  jeune homme, il ne parviendrait jamais à faire ses preuves en se retenant de la sorte, il devait rehausser un peu le niveau. Kirito de son coté était stoïque et n'exprimait aucune volonté de faire mal ce qui était assez étonnant au vu de la puissance de ses coups.
Mais pas le temps de penser à la suite plus longuement , voila que  l'assaillant  reprenait de plus belle, il tentait de couper  court à ce duel, en privant Rey de tout temps de repos possible.  Plus de choix possible, il  lui fallait utiliser les attaques qu'il gardait en réserve.

Il parvint à esquiver un premier coup visant son flanc droit, mais Kirito n'était pas prêt à s'arrêter là. En plein milieu de l'action, il fit pivoter son bokken et exécuta un mouvement ascendant tout en continuant d'avancer, ce qui eu pour effet de rattraper l'écart  que Rey était parvenu à gagner en esquivant.

L'attaque était inévitable, en plein mouvement de recule et son arme coté opposé, il ne parviendrait pas parer une telle attaque. Mais il pouvait au mieux la dévier de sa trajectoire. D'un geste vif de main gauche, il parvînt légèrement effleurer l'arme de Kirito avec la point du Bokken. Le coup s'approchant dangereusement de sa mâchoire finit quelques millimètre plus loin. Se dirigeant sa joue gauche qui, suite à l'impacte, tournait presque immédiatement au violet.  Les attaques du disciple étaient beaucoup trop dangereuses il fallait faire au mieux pour les éviter. Et même si Rey tolérait plutôt bien la douleur il ne pouvait pas risquer d'exposer ses points sensibles, et si l'attaque précédente avait bel et bien atteint sa mâchoire comme prévu il serait très certainement K.O en ce moment même.

L'attaque ayant heureusement échoué, Kirito laissait énormément d'ouvertures, Rey pouvait tenter de décrocher un coup à son opposant qui le surclassait. Retrouvant ses appuis, le jeune épéistes chargea  alors en direction de l'adversaire et exécuta un mouvement latéral allant de bas en haut à très grande vitesse. Il s'agissait de son attaque « tranchant à vif »,  technique que lui avait appris Woodstone, son maître et supérieur. Un coup simple mais efficace, surtout contre contre une cible sans garde comme en l'espèce.

Rey avait peu à peu pris les informations nécessaires avant d'agir, au vu de sa vitesse de réaction, Kirito  n'était pas ,en principe, en position d'esquiver  pleinement le coup. Mais à ce moment là son expression changea du tout au tout, il était passé de cet expression stoïque, presque sans effort  de tout à l'heure à  un air beaucoup plus concentré, plus déterminé, cela en était même déstabilisant.

On pouvait y voir toute sa détermination, et au vu de cela,  son geste découlait d'une suite des plus logiques. Faisant pivoter son arme une fois encore dans les airs, il entama alors un mouvement descendant dans l'espoir que son bokken retombe lourdement sur le jeune homme. Après tout , s'il ne pouvait pas garder à temps, rien ne l'empêcher d'asséner un coup décisif, quitte à prendre un coup au passage.

Toutefois, au vu des informations qu'il avait une fois encore, Rey savait que même s'il décrochait un coup à son adversaire, il allait le faire au prix d'un assaut dangereusement inquiétant, et vu l'écart de force entre les deux hommes et sans oublier la gravité y aidant, il risquait de prendre plus de dégât qu'il  espérait  en occasionner, le jeu n'en valait pas la chandelle  


Dans l'urgence le révolutionnaire se rétracta et recula de trois pas  en arrière affin de sortir du périmètre  de l'attaque. Cette dernière ne trouvant pas sa cible  initiale, dû se rabattre sur le sol dojo qui vola en éclat au niveau de la zone de contacte.
Rey n'avait aucune chance d'attaquer sans risquer de se prendre une attaque dévastatrice en retour. Et même s'il y allait à cent pour cent, il savait que Kirito avait tout de même un net avantage sur lui.

Tout ce qu'il pouvait faire c'était abandonner,  tenter ses techniques de contre contre un adversaire de cette puissance ne ferait que renforcer sa propre puissance de frappe toutefois cela reviendrait à exposer des informations importante sur son style de combat. Il préférait garder cet atout dans sa manche, l'effet de surprise y aidant il pouvait espérait de sacré résultat.

Avant même que Kirito ne reprenne  l'assaut, Rey jetta son arme à terre en signe d'abandon, ce combat était perdu d'avance. Chun fit signe à son disciple d'arrêter son attaque, ce qu'il fit aussitôt.

-Je vois que tu es raisonnable Tim. Tu as su jauger la puissance de ton adversaire et tu as sagement estimé que tu ne pouvais pas gagner. * marque une pause* Tu peux retourner à ta place et récupérer.



Les deux sabreurs se saluèrent, et seul Rey regagna sa place. Il était maintenant au tour de Mikaela d'affronter le colosse. Il ne savait pas ce qu'avait déduit Chun-sensei de sa prestation, mais pour le moment il avait d'autre chose en tête, comme voir comment se débrouiller Mikaela et quels étaient ses points faibles. La suite risquait d'être des plus intéressante.


Technique utilisée ou tentée:
 


Dernière édition par Rey Bolgarski le Mar 14 Nov 2017 - 17:12, édité 1 fois
http://www.onepiece-requiem.net/t14949-dobro-pojalovat-reyhttp://www.onepiece-requiem.net/t15051-priviet-mina-san
avatar
Rey Bolgarski

♦ Localisation : East blue

Feuille de personnage
Dorikis: 470
Popularité: 9
Intégrité: 0

Jeu 8 Sep 2016 - 22:53

Kirito



Maître Chun




C'était finalement autour de Mikaela de faire ses preuves, l'occasion pour Rey de voir de quoi elle était capable. Il sentait déjà qu'elle était plus en prise sur son bokken que lui l'était. Elle devait s'entraîner beaucoup plus souvent que lui qui n'y avait plus toucher depuis ses débuts dans la révolution soit près de six ans.

Maître Chun donna le signal, le combat pouvait enfin  commencer. Elle commença plus prudemment que lui l'avait été, elle avait l'avantage de connaître un peu mieux le style de notre adversaire.
Elle tournait autour à la recherche d'une ouverture,mais, n'en trouvant aucune, elle se mit enfin  à l'assaut à petit pas, l'arme saisies des deux mains affin de donner plus de puissance et plus de maîtrise et de stabilité.
Malgré son apparence frêle, elle avait plus de force qu'elle ne le laissait croire et arrivait presque à faire arme égale avec Kirito qui, certes ne se donnait pas encore au maximum mais qui y mettait suffisamment de puissance pour la repousser.
En un rien de temps elle se trouvait déjà dans l'ongle mort du disciple qui parvint à lire ses mouvements. Elle donna un coup puissant, suffisamment puissant en théorie pour pouvoir ralentir les mouvements de l’épéiste mais l'expérience de ce dernier lui donnait l'avantage.
Lui permettant de riposter essaiment, avant d'enchaîner avec un coup d'estoc fulgurant qui   ne pu être éviter. Elle fut touchée partiellement au niveau du ventre seulement, peu être était ce le résulta d'une esquive partielle de sa part ou était ce une preuve de clémence de la part de Kirito. Toujours était il qu'elle avait un peu de mal à revenir dans le combat. Pendant ce temps ci Kirito ne profita pas de cette ouverture, laissant quelques secondes à la jeune femme pour reprendre ses esprits.

Une fois de nouveau dans le combat elle s'élança avec force mais toujours aussi prudemment vers lui. Elle arriva presque à réitérer son exploit précédent en s'étant glisser dans son ongle mort.
Cela donnait déjà une autre information à Rey : Le coup de tout à l'heure n'était pas dû au hasard,  elle était extrêmement rapide et puissante à la fois. Plus forte que Rey c'était une évidence, mais peu être également plus rapide.


Cela risquait d'être problématique pour la suite, s'il devait la combattre par la suite il risquait d'avoir du mal. Le coup envisagé plus tôt dans la soiré était devenu une nécessité.
Il devait très probablement être le plus faible et le moins expérimenté de tout les sabreurs ici présent.

Pendant ce temps le combat était toujours  en cours, et il tournait très vite  en la faveur de Kirito qui semblait toujours autant dans la retenu.  Il arrivait à parer coup après coup, à chaque tentative de pénétration de son périmètre par la révolutionnaire il trouvait la parade.
Contrairement à Rey, Mikaela ne baissait pas les bras et continuait à attaquer malgré les coups qu'elle se prenait. * Quel endurance !  * se dit le jeune homme en voyant sa potentielle ennemi persévérer.

Les attaques de Kirito étaient vives nettes et précises. Mais  malgré cela elle persévérait  dans son effort, prenant peu à peu ses marques, gagnant centimètre par centimètre dans le périmètre  de kirito.  Les échanges, bien que déséquilibrés,  se faisait de toute part et un rythme effréné, l'agressivité  de Mikeala tentait de rivaliser avec l'expérience de Kirito.


Au bout d'un énième essaie, fortement touchée, elle parvint à se mettre en position favorable,  l'attaque était proche, très proche, Kirito cette fois ci ne pouvait esquiver ou parer.  Le faux rythme qu'elle avait réussi à installer portait finalement ses fruits. En l'espace de quelques minutes seulement elle s'était déjà adapté au style de combat de l'adversaire, en y laissant quelques plumes certes, mais la consécration était imminente, cette fois fois elle allait faire mouche !

Et ça Kirito le savait, il était pas en situation de réagir, du moins au vu de ce qu'il a montré jusque là. En effet, si son niveau actuel ne suffisait pas il n'avait qu'à monter d'un cran, après tout seul maître Chun et lui même connaissaient l'ensemble de ses capacités.

Ainsi, comme en réponse au danger imminent, le disciple haussa une fois encore le niveau, ses réflexes semblaient accrus, sa vitesse d'exécution également et,  même s'il était extrêmement difficile de suivre   le mouvement, on pouvait déjà y voir la puissance de l'impacte future.

Il allait de tout évidence esquiver et asséner un coup fatal à la jeune femme dont on pouvait lire sur son visage la surprise. Elle avait jusque là encaissé  les contres de  Kirito à la force de ses tripes, toutefois,  elle ne s'attendait pas à un contre de cette violence. Le bokken visait   inévitablement la tête de la jeune femme beaucoup trop engagée dans son action. Elle  savait que ce coup elle se le prendrait, et sans aucun espoir pour son attaque à elle  d'atteindre son but. Un duel de bokken qui tournait encore et toujours en  faveur de l'homme à la calvitie précoce.

Au moment ou l'arme approchait dangereusement de sa cible, maître Chun intervînt,  sans même avoir  se déplacer, le simple sons de sa voix parvînt à  raisonner dans l'esprit du disciple malgré son état de concentration exemplaire.

-Ca suffira Kirito, il n'est pas nécessaire d'aller plus loin.


-Désolé maître!

Le disciple  retira son arme et aida la jeune femme qui était encore perdue  à se relever. Elle n'avait pas encore repris ses esprits que le propriétaire du dojo changea les plans pour la journée au vu de ce qui venait de se passer, à une fraction de second près une de ses disciples aurait pu y rester.

-Ca suffira pour cet exercice.


Dernière édition par Rey Bolgarski le Mar 14 Nov 2017 - 17:42, édité 3 fois
http://www.onepiece-requiem.net/t14949-dobro-pojalovat-reyhttp://www.onepiece-requiem.net/t15051-priviet-mina-san
avatar
Rey Bolgarski

♦ Localisation : East blue

Feuille de personnage
Dorikis: 470
Popularité: 9
Intégrité: 0

Lun 3 Oct 2016 - 23:42

Kirito



Maître Chun





Une fois ce moment de tension passé, maître Chun annonça de vive voix mais toujours dans le calme qu'on lui connaissait.

-Il est inutile de poursuivre d'avantage. Vous avez très vraisemblablement compris le but de cet exercice. J'ai pu voir la raison pour laquelle vous dressez votre sabre.* marque un temps* Vous le savez surement déjà mais la philosophie ce dojo est contre la violence gratuite, et au vu de que j'ai pu comprendre Tim et toi combattez pour des raisons différentes sans que pour autant votre lame ne soit corrompu par l'animosité. De ce fait, je ferais de mon mieux pour faire de vu des disciples exemplaires de ce dojo.

Après ces  explications riches en philosophie et de sagesse dont lui seul avait le secret, il reprit après un bref silence.

-Toutefois, vous n'êtes pas encore prêts pour les entraînements plus poussés. Je  vous invite à revoir les bases avec moi. Kirito je peux te laisser t'occuper de ton entraînement ?

-Oui maître, je ne vous décevrez pas !

Sur ces mots, les deux révolutionnaires passèrent le reste des heures à venir à suivre les enseignements du grand expert pendant que Kirito pratiquait encore et encore les même mouvements à l'autre bout du dojo.


* Quelques jours plus tard.  *



Voici désormais quelques jours que les deux nouveaux arrivants suivaient assidûment les  enseignements de l'école du sabre hadock. Les progrès s'en ressentaient presque, ils avaient travailler les bases jusque là  mais cela leur réussissait.   La voie de sabre que  prônait cette école était pacifiste mais bien que cela soit simple cela ne restait pas moins efficace. Toujours était il que la consolidation des bases était plus que nécessaire pour passer à la suite de l'entraînement du maître.

Amère constat toutefois, malgré leur progression, le niveau de Kirito et de  Maître Chun était toujours quelque chose inatteignable à l'heure actuel pour les deux révolutionnaires. Et tout particulièrement, cela n'aidait en rien l'entreprise de Rey dans cette histoire. Toutefois, le point positif de ce séjour ,outre la progression, était le rapprochement naissant entre lui et Mikaela, elle baissait peu à peu sa garde en sa présence et il lui arrivait même d'échanger avec lui quelques fois, la plupart du temps cela concernait uniquement la mission certes. Mais il  lui  arrivait de se livrer à lui, elle se rétractait systématiquement  très vite après pour reprendre cet aire sérieux  et impassible comme à l'accoutumé, toutefois cela révélait un certain laissé aller de sa part.


Dernière édition par Rey Bolgarski le Mer 15 Nov 2017 - 22:06, édité 4 fois
http://www.onepiece-requiem.net/t14949-dobro-pojalovat-reyhttp://www.onepiece-requiem.net/t15051-priviet-mina-san
avatar
Rey Bolgarski

♦ Localisation : East blue

Feuille de personnage
Dorikis: 470
Popularité: 9
Intégrité: 0

Mar 4 Oct 2016 - 0:08

Mikaela



Rey






Aujourd'hui était un jour de repos que leur accordait maître Chun,  pas d'entraînement, pas de nettoyage du dojo de fond en comble, juste de la détente, et pourquoi pas profiter du soleil.  Certains y verraient l'occasion de récupérer, mais Rey, opportuniste comme à son habitude, y voyait l'occasion parfaite pour aborder la jeune femme, de pouvoir briser la carapace qu'elle s'était forgé pour pouvoir exploiter que mieux  ses fêlures, ses points les plus vulnérables.

Après avoir passé un petit peu de temps à la chercher malgré le peu de pièce qu'offrait cette école, il  fini par la trouver, dans le petit jardin  derrière le dojo. Elle était assise sur  rebord en boit, cigarette à la main, un peu perdu dans ses idées. Elle ne s'était pas rendu compte de la présence de l'ancien esclave s'approchant.

Elle revint à elle lorsque ce dernier se joint à elle, à  quelques centimètres d'elle. Elle sursauta d'abord puis jeta un regard froid comme elle seule en avait le secret en sa direction, sûrement pour l'intimider. Mais cela ne le découragea pas à lancer la conversation, au pire c'est elle qui partirait, elle n'allait pas se montrer violente aussi prêt du but au risque de faire échouer la mission en semant le doute dans leur fausses identités.


-Je n'ai  jamais cherché à comprendre pourquoi tu me détestes tant.

-Tu n'as pas à le savoir très justement.

-Je ne te porte pas spécialement dans mon cœur non plus, mais j'aimerais au moins savoir, tu me dois bien ça ne serait ce que pour la réussite de la mission.  Nous sommes binômes, et en tant que tel j'estime que  c'est mon droit.

-Nous ne vivons pas dans un État de droit depuis bien longtemps, tu le sais autant que moi, sinon la révolution n'aurait pas lieu d'être...


Le révolutionnaire tenta alors une tout autre approche, si la confrontation directe ne marchait pas, il fallait jouer la cartes des sentiments en commençant par présenter ses plus plates excuses, qu'importe la raison.

-Saches que  bien que je ne sais pas vraiment ce que tu me reproches,  je m'en excuse sincèrement.

-Comme si tes mots avaient de la valeur, tu es comme lui après tout.

-Lui ?

-Tu sais de qui je parle !

Visiblement la carte de la sincérité et des sentiments ne l'avait pas adoucie et avait même eu l'effet contraire, mais cela faisait quand même l'affaire de Rey, elle perdait peu à peu le contrôle qu'elle imposait à ces sentiments en sa présence. Une première étape avant de lui soutirer plus d'information.
Il marqua un long silence affin de la faire mijoter un peu, il était proche de son but, elle allait assurément parler ! Et c'était gagné, cela avait suffit pour qu'elle rompe le silence qui s'était installé.

-Alors tu ne te rappel vraiment pas de moi…

Rey marqua de nouveau  un court silence,cette fois ci involontairement, il savait que lui dire la vérité la blesserait encore plus. Il ne pouvait lui dire qu'il avait juste un sentiment de déjà-vu en la voyant, que cette personne ne l'avait pas réellement marqué  et cela peu importe la raison de sa haine à son égard.  Mais nul besoin  pour lui de parler, son silence en disait long sur sa réponse, la jeune femme semblait avoir compris d'elle même.

-C'était il y a quelques années déjà, mon père à une époque était un modeste marchand. Ton père et toi êtes venu sonner à notre porte un jour, mon père croyait faire une affaire en investissant avant le tien, il espérait rebondir financièrement. Mais...au lieu de cela il a tout perdu à cause d'une arnaque élaborée par ton père, il l'avait utilisé pour avoir des fonds.

-Je suis désolé mais…

-A cause de vous on a tout perdu, j'ai du vivre dans la rue, dans la misère. Mon père ne s'en ai jamais vraiment remis et est mort dans d'atroces conditions par votre faute. Je n'oublierais jamais son visage, de l'homme à l'origine de son malheur, et du tien, celui de son complice, de sa descendance corrompue tout comme lui !

-Saches que cet homme que tu appelles « mon père » ne l'est plus depuis qu'il m'a vendu en tant qu'esclave à l'age de neuf ans, et très certainement qu'il ne l'a jamais été . Je l'ai méprisé autant que toi fut un temps.

Comprenant son erreur elle tenta de se rattraper à quelque reprise mais tout son qui sortait de sa bouche à ce moment là n'était que balbutie à base de  commencement de mot sans arriver à les achever tant elle devait être confuse.Mais en effet elle était dans le vrai, le père de Rey se servait de lui dans son enfance pour gagner la confiance des gens et arnaquer impunément des innocents.



-Je je..Je  suis désolée je ne savais pas...

-Tu ne pouvais pas le savoir, nous sommes tout deux les victimes de cet homme. Et je comprend ta colère, tu as cherché une personne à blâmer et à défaut d'avoir le fautif devant les yeux, tu t'es contenter de son fils.

-Je.. Le pire dans tout cela, c'est que... Je savais que toute cette haine que j'ai nourri durant toutes ces années était mal dirigée, au fond de moi je le savais mais…

-Il  est difficile  d'accepter que l'origine de notre mal n'est plus à notre portée. Si personnellement j'ai pu faire fi de cela et aller de l'avant, tu le peux aussi.Et sache que quoi que cela puisse valoir désormais, je te pardonne.

-Je ne mérite pas ton pardon, je t'ai traité de tout les noms. Je t'ai traité comme un moins que rien tout du long ! Comment peut tu me pardonner après cela ?

-Disons que j'ai appris à vivre pour moi même. Vivre pour vivre sans nourrir de haine envers quiconque.


En réalité il était certes pas du tout rancunier, mais  il n'était pas un bon samaritain pour autant. Il était un des pires individus  qu'elle pourrait croiser, et même s'il n'était pas un arnaqueur corrompu comme son père. Il était aussi manipulateur que lui, si ce n'est plus ! Les gens curieux et déterminés à la fois étaient de la pire espèce, prêt à tout pour obtenir ce qu'ils veulent, quitte à blesser les gens autour d'eux.
Mais pour une raison inconnu, Rey se refusait à l'utiliser, parmi tout les personnes qu'il avait manipulé, Mikaela venait de rentrer dans le cercle des personne auquel il se refusait à blesser impunément, à manipuler et cela pour une raison qui lui était inconnue . Sans doute que son histoire pesait sur la balance, peut être que le fait qu'elle soit une victime d'un affreux personnage qu'il  a appelé « père » le faisait changer de projet à son égard. De plus en pesant le pour et le contre, il savait que sa force serait nécessaire pour la suite. Et s'il fallait garder ses alliés près de soit, il fallait garder ses ennemis potentiels encore plus près.


Dernière édition par Rey Bolgarski le Jeu 16 Nov 2017 - 0:04, édité 1 fois
http://www.onepiece-requiem.net/t14949-dobro-pojalovat-reyhttp://www.onepiece-requiem.net/t15051-priviet-mina-san
avatar
Rey Bolgarski

♦ Localisation : East blue

Feuille de personnage
Dorikis: 470
Popularité: 9
Intégrité: 0

Mar 14 Nov 2017 - 3:07

Mikaela



Révolutionnaire inflitré





La tension entre Rey et  Mikaela apaisée,  leurs rapports ne pouvaient qu'aller pour le mieux.Bien que cela avait tout de même changer ses projets du jeune homme à son égard, plus de coup de lame en traître pour l'instant, du moins tant qu'elle ne s'interposera pas devant ses ambitions.
Mais  même si tout allait pour le mieux, un élément perturbateur vînt s'immiscer dans le cadre de cette mission déjà bien compliquée. Soudain, dans ce silence quasi religieux le  dendenmochi donné à chaque groupe sonna, quelque chose se passait. Les deux révolutionnaires partirent d'un seul pas pour intercepter l'appel avant que ces sons ne raisonnent à travers tout le bâtiment, Mikaela s'en saisit  en première.

-Il faut partir.... vite ! Prenez le fruit si vous savez où il se trouve ..*fracas en bruit de fond*Vite!

-Du calme ! Qu'est ce qui ce passe ? Quelle est la situation ?!

-Des pirates.... Ils s'en sont pris au Dojo, ils cherchent  certainement la même chose..*Boom*que nous.

-Comment ?!

-L'information a fuité! Je répète l'information a fuité ! Les écoles sont prise pour cible.


-Quelle est la situation ailleurs ?

-Je ne sais pas pour les autres mais le replis est demandé. C'est un ordre direct...*bruit de pas sourd en fond*  Un groupe de pirate se dirige vers vous également . On est en infériorité numérique.

-Bien reçu.


-Rendez vous  au point de rendez vous au plus vite!


On sentait l'urgence et la panique dans sa voix, il s'agissait d'un membre des autres infiltrés,  la situation semblait critique . Les deux révolutionnaire avaient déjà compris ce qu'ils devaient faire à cet instant, et cela par un simple échange de regard : prendre le fruit au plus vite et partir.
Et sans  même qu'il n'ait eu à demander Mikaela alla d'elle même faire diversion auprès des maîtres des lieux, comme si un plan s'était élaboré en une fraction de seconde durant cet échange silencieux. Cela faisait l'affaire du jeune soldat.

Profitant du départ de sa partenaire affin de  lui faire gagner du temps, il  se faufila à toute vitesse dans la chambre du maître Chunn. Ouvrant avec précipitation l'armoire au fond de la pièce pour y révéler son contenu. Contenu qui était décevant au premier abord  mais après avoir  balayer d'un geste de la main plusieurs habilles parfaitement pliés il trouva le saint Graal : le réputé légendaire fruit du démons. D'apparence difforme et démesurée en comparaison avec de simple fruit. Ce dernier frappait surtout par sa couleur vive. Il sentit d'abord le fruit, pas d'odeur particulière.
Et malgré être arrivé  à ses fins il eut un moment d'hésitation avant de  tenter de le manger, après tout un pouvoir aléatoire  entaché d'une incapacité à nager cela ferait hésiter plus d'un...


Dernière édition par Rey Bolgarski le Jeu 16 Nov 2017 - 0:15, édité 1 fois
http://www.onepiece-requiem.net/t14949-dobro-pojalovat-reyhttp://www.onepiece-requiem.net/t15051-priviet-mina-san
avatar
Rey Bolgarski

♦ Localisation : East blue

Feuille de personnage
Dorikis: 470
Popularité: 9
Intégrité: 0

Mar 14 Nov 2017 - 3:19

Kirito

Rey



Soudain  son souffle se glaça, il sentit une présence se dresser derrière lui.  Il se retourna mécaniquement, la peur au ventre.
Sa peur était fondée, il s'agissait de Kirito, il le tenait en flagrant délit tentant de dérober un bien de valeur inestimable  appartenant à son maître*Je vais mourir, ici maintenant, je n'ai aucune chance de  survivre à ça* pensa  il à ce  moment précis. La tension était palpable,  que devait il faire ? Fuir ? Comment fuir devant un ennemi insurmontable, un rempart infranchissable  ?  

-Tu te révèles enfin, Tim, si c'est ton vrai prénom du moins.

-Qu....

Aucun  son  faisant sens ne daignait  sortir, tétanisé, les jambes immobilisées par la peur. Le plus déstabilisant dans l'histoire outre la situation c'était le ton du disciple, calme en apparence mais qui dégageait un forte envie d'en découdre.

-Vous pensiez vraiment duper quelqu'un comme Chunn sensei ? C'était peine perdue mais je dois avouer que je me suis bien fait avoir au début, heureusement que Sensei m'a prévenu que vous cachiez quelques choses. Il avait senti que vous cachiez quelques choses dès votre arrivée.

-Ah...Eh..

-Je te recommande de reposer ce que tu as entre les mains, Sensei saura se montrer clément tant sa cœur est gorgé de sagesse et de compassion autrement...


*On en était donc arrivé aux  menaces* pensa le jeune homme. Mais pour autant il ne pouvait pas leur faire confiance, il était face à une impasse au sens propre comme au figuré,  combattre et mourir ou se rendre et potentiellement mourir également. En temps normal et au vu de sa nature plutôt instinctive, le choix serait tout fait pour le jeune homme, se rendre et laisser son sort entre les mains de ses futurs tortionnaire.
Mais, rassemblant  le plus de force et de volonté possible pour reprendre ses esprits malgré la peur qui le frappait de plein fouet.

-Pourquoi ?

-Hein ? Pourquoi quoi au juste ? Je te laisse une dernière chance pour...

-Pourquoi t'interposes tu face à moi ici et maintenant ? Se rendre ou mourir ?!  Je vois à ton regard que peu importe ce que je fasse tu ne me laisseras pas facilement disposer, alors à quoi bon parler.

-Ahaha je vois pas de quoi tu parles. Mais je vois que tu as fais ton choix, ainsi soit il.


Rey, malgré son coté rationnel, savait qu'il avait prit le  mauvais choix, combattre un tel adversaire le conduirait à sa perte,  mais de toute les façons il était ,aujourd'hui et à cet instant présent, déterminé à se battre pour survire et sortir de cette situation. Nul besoin de gagner il pourrait fuir dès qu'il en aura  l'occasion, il lui fallait juste pas trop se prendre au jeu et perdre son objectif premier de vu. Mais en face à face avec Kirito dans un espace aussi confiné avec une seule sortie et quatre murs il ne pouvait l'emporter.
Il enroula tout d'abord le fruit dans un des vêtements par terre le garda bien en visuel, le posant  par terre à ses pied avant de se saisir d'un des bokken mis à disposition dans la pièce, le disciple le laissa tout de même faire,  une forme de respect pour les traditions de duel ou juste une confiance démesurée en a force, Rey n'arrivait pas encore à se décider mais toujours est il qu'il était également armé désormais  et décidé à le confronter du mieux qu'il pouvait.


Dernière édition par Rey Bolgarski le Jeu 16 Nov 2017 - 0:30, édité 1 fois
http://www.onepiece-requiem.net/t14949-dobro-pojalovat-reyhttp://www.onepiece-requiem.net/t15051-priviet-mina-san
avatar
Rey Bolgarski

♦ Localisation : East blue

Feuille de personnage
Dorikis: 470
Popularité: 9
Intégrité: 0

Mar 14 Nov 2017 - 3:38

Rey


Kirito





Kirito prit alors l'initiative cette fois ci contrairement au premier combat d'entraînement. Ses attaques étaient toujours aussi lourdes, voir même plus lourdes au vu du ressenti du révolutionnaire qui avaient beaucoup plus de mal à ne pas se faire déséquilibrer par ces premiers chocs.  Mais regagnant tant bien que mal ses appuis, l'ancien esclave recula de quelque pas avant tenter de riposter, et malgré sa vitesse d'exécution le disciple n'avait aucun mal à esquiver et manquait à plusieurs reprises d'expédier le challenger moins beaucoup moins fort au tapis.
Le révolutionnaire était acculé de toute part et se voyait v se rapprocher de plus en plus du fruit qu'il avait mis plus  loin au départ à chaque assaut adverse, mais il en rapprochait par la même occasion Kirito qui ne le lâchait d'une semelle. Une combat des plus déséquilibré,  même en prenant en compte que le fait que le titulaire d'une calvitie précoce ne forçait pas vraiment son talent tant il lui était supérieur.


*Recules! Recules ! Recules ! Recules !*  S’agaçait Rey, perdant de plus en plus pied, il savait qu'au moindre moment de faiblesse il  se prendrait un coup fatal bien que l'arme en face ne soit "qu'un boken" tant Kirito était fort. Mais ce moment était inévitable, et malgré tout la résistance dont il fit preuve, le jeune homme fut pris de court une énième fois, cette  fois ci ce n'était ni les bleus qui se dessinait sur son visage et partout sur son corps résultant des esquive partiel de Rey ni l'engourdissement de ses membres causé par le choc des lourdes impactes le traversant.Là il s'agissait d'un violent coup d’estoc qui le propulsa quelques mètres plus loin, s’écrasant avec fracas  contre l'armoire en bois dont les étagères se cassèrent avec l'impacte.

La douleur était phénoménal, *Mikaela a encaissé des coup comme ça contre ce monstre ?!* .Et s'il n'avait pas été accoutumé à faire avec la douleur au vue de son passif il serait
surement à terre en criant de douleur. Encore quelques coup comme ça et c'était fini, même pour lui.  Se relevant encore secoué, il vérifia d'un regard encore brumeux où se trouvait l'objectif de la mission, toujours à porté visiblement.Mais Kirito était plus intéressés à se battre qu'à récupérer le fruit qu'on essayait de lui dérober semblerait il.


Le disciple n'avait visiblement aucune faille que pouvait exploiter le révolutionnaire avec son niveau actuel, mais  en y repensant  il comprit vite son erreur.*Pourquoi j'essaye de gagner au juste ?! Gagner n'est pas ma priorité !* . En effet tout en se relevant et ne serait ce que un instant l'idée de devoir gagner lui avait traversé l'esprit et le conduisait vers un énième assaut couronné d’échec, du moins il réalisa qu'il s'était perdu dans ses objectifs durant ce combat . Il rassembla ses idées trouva finalement la solution à son problème, tout en récupérant le fruit . *S'il n'y a pas de faille ,à moi de la créer de toute pièce*. Il se saisit alors de l'objet du démon et le lança  en direction de l'adversaire avant d'annoncer calmement.

-J'abandonne ! Je me rend je vous rend le fruit...Par pitié!

-Tu crois vraiment  que je vais te croire sur parole ? Tu me prends pour un idiot...

-Fais, en ce que tu veux.



Il leva progressivement les main en l'air avant de lâcher son bokken qui lui semblait tomber au ralentis par terre pour  attester de sa résiliation, ici deux possibilités s'offraient à lui, soit Kirito voyant  adversaire jeter les armes et en se mettant   parfaitement à découvert attaquerait cette personne sans scrupule soit il prendrait le fruit d'abord, instinctivement, avant de vouloir maîtriser le révolutionnaire . Au vu de la politique de la maison Rey avait fait le pari de la deuxième option, et cela malgré l'envie d'en découdre de Kirito *vas y , baisses toi ! Maintenant, allez...* .

Son pari était gagné, aussi fort et arrogant soit Kirito il ne s'abaisserait pas à une telle bassesse que d'attaquer un Homme désarmé. Au moment au ce dernier ce baissa, Rey se saisit alors de son boken en vol, jambes fléchis , prêt à bondir à grandes enjambées  sur le disciple. Sa posture se baissa, tête en avant pour le rapprocher du sol et lui donner également une forme plus aérodynamique. Le tout se passa en un instant, il n'avait qu'une fenêtre d'action très réduite au moment ou l'adversaire l'aurait perdu de vu ne serait qu'une fraction de seconde pour se baisser. Ni une ni deux, voilà que le révolutionnaire était parti, raccourcissant la distance qui le séparait de Kirito en un rien de temps. Il était enfin à porté de frappe avant même que Kirito n'eut réaliser pleinement ce qui se passait le « Tranchant à vif » de  Rey était déjà enclenché à quelques centimètres de la cible.
Mais cela était sans compter sur la réactivité incroyable et l'expérience du disciple qui fit réagir son corps d’instinct aussitôt, il préparait déjà une attaque latéral sur le flanc gauche de Rey, celui laissé à découvert.

Laissé à découvert, pas vraiment, le jeune soldat savait qu'il rivaliserait pas avec sa réactivité et que comme la dernière fois il tenterait de riposter de manière violente, dans le but d'en finir avec lui quitte à prendre un sale coup au passage. Mais à défaut d'avoir sa corpulence et ses réflexes il avait prévu cela en laissant volontairement une ouverture dans son attaque de manière à utiliser  l'élément de surprise en sa faveur, l'adversaire beaucoup trop engagé dans son attaque.

Changeant le boken de main en plein mouvement de la droite à la gauche  pour parer partiellement l'attaque. Il utilisa  alors la force de frappe ennemi  et la vitesse de propulsion donnée par cette même attaque pour effectuer presque aussitôt un tour à 360 degrés au moment idéal pour lui renvoyer un contre violent sur son propre flanc gauche  avec sa propre puissance de frappe, cela était le « 360 Counter » un mouvement rapide qui demande le moins de mouvement inutile et le maximum de précision, sous oublier un équilibre parfait.
L'impacte était imminente  et d'après les informations acquises par le révolutionnaire il ne pouvait pas l'éviter, pas à cette distance et pas dans ces conditions.  Mais cela était sans compter sur les capacités du sabreur adverse, dans un mouvement  critique, dans l'urgence il réussit à interposer une partie de son sabre en bois qui céda pour réduire les dégâts  bien que cela le propulsa  tout de même violemment contre un des murs de la pièce. Bien évidement cette  poussée ralentissait logiquement au fur et à mesure grâce à sa tentative de bloque pas si raté que ça au final.

Rey s'était donc trompé dans ses calcules mais peu importe  la chance était de son coté car pendant que Kirito  s'éloignait  de lui suite à l'impacte cela le rendait hors de porté de toute riposte, hors de porté de la pointe de son sabre. Le soldat se saisit sans trop réfléchir  du baluchon dans lequel se trouvait le fruit et s'enfuit malgré la douleur. Laissant le disciple qui n'était plus en positon de  le poursuivre malgré sa vitesse de réaction à cet instant précis, mais cela était bien suffisant, c'était la seule chance qu'il aurait de toucher Kirito. L'objectif du révolutionnaire n'était pas de gagner mais juste d’échapper à son adversaire,  contourner un rempart qui parapit infranchissable.



Technique utilisée ou tentée:
 


Dernière édition par Rey Bolgarski le Jeu 16 Nov 2017 - 1:11, édité 1 fois
http://www.onepiece-requiem.net/t14949-dobro-pojalovat-reyhttp://www.onepiece-requiem.net/t15051-priviet-mina-san
avatar
Rey Bolgarski

♦ Localisation : East blue

Feuille de personnage
Dorikis: 470
Popularité: 9
Intégrité: 0

Mar 14 Nov 2017 - 3:53

Rey

Mikaela




Malheureusement pour le jeune homme les pirates étaient pas loin on pouvait déjà les entendre non loin il fallait vite partir.. Une fois sorti de la  pièce où il avait réussi à devancer Kirito il   vit sa partenaire au  un genoux à terre, désarmée et en piteux état face  Maître Chunn, rien d'étonnant au vu de la situation, les deux soldats déjà démasqués avant même de commencer l'infiltration. Le jeune homme avait eu semblerait il la situation  la plus simple à gérer en comparaison. De plus les pirates avait déjà commencer à envahir les lieux, et le disciple reprenant ses esprits dû faire le choix de laisser Rey pour se focaliser sur le groupe de flibustiers. Et au vu de ce qu'il avait en visuel, Kirito à peine remis s'en sortait très bien,.


Un second groupe de pirates se dirigeait dangereusement de la localisation de Mikaela et maître Chunn, on pouvait déjà en voir certains courir en direction de maêtre Chunn, ce n'était qu'une question de secondes avant le premier sang. Il y avait alors deux options qui s'offraient à lui, fuir avec le fruit et laisser Mikaela  périr ici ou lui venir en aide  en profitant  de du chaos mais par la même occasion abandonner tout espoir de récupérer le fruit pour le manger et devrait irrémédiablement donner celui ci à la cause révolutionnaire comme cela était officiellement prévu. Si cela s'était produit quelques heures avant il aurait très certainement opter pour la facilité et  fuit, mais pas  ici, pas maintenant ! Quelque chose le poussait à agir en dehors de ses intérêts, il voyait en elle la personne brisé qu'il a lui aussi un jour été.

Ni une ni deux son choix était fait et il n'avait pas le temps pour les remords pour l'instant, attendant que la première slave de pirate arrive en direction de maître Chunn il couru en direction de sa partenaire affin de l'aider à prendre la fuite à ses cotés.
-Que ? Vas t'en tant qu'il est encore tem...

-La ferme , on y va !


Se saisissant de sa partenaire il l'aida à  se relever avant de quitter le lieux tant bien que mal, évitant les combats en se cachant du mieux possible , les pirates trop occupés à chercher de font en comble tandis que le plus gros des troupe était occupé à  faire face aux épéistes experts. Ils n'étaient clairement pas en mesure,  au vu de leurs conditions physiques et dotés uniquement de sabre  en bois, de faire face à des pirates, surtout en si grand nombre.



Une fois en sécurité et fui le plus vite et prudemment possible, la douleur commençait à se faire de plus en plus vive et bientôt tout deux tomberaient surement ici pendant que le combat faisait encore rage non loin. Les deux soldats purent enfin discuter, tout le trajet jusqu'ici s'étant résumé à prendre leurs mal en patiente, aussi bien physiquement que moralement.

-Je..

-Qu'est ce que tu croyais faire ?! Tu pensais que mourir   pour moi te permettrais de te racheter ? Je te l'ai dis, je te pardonne et je te pardonnerais encore  et encore s'il le faut !


-*des larmes non contrôlées coulant sur ses joues * Pourquoi fais tu cela pour moi ? Tu ne me connais pas !

-Peu importe si je te connais ou pas,  mourir en sacrifice n'apporte aucune gloire!Si tu veux vraiment te racheter vies et survies jusqu'à ton dernier souffle .

Un silence s'en suivit alors, mais ce n'était pas un silence lourd qu'il fallait combler, mais plutôt un qui voulait tout dire, un vrai moment de partage  muet, des liens s'étaient crées ce jour là, des  liens fort que le révolutionnaire ne saurait expliquer. La pression était quelque peu retombée au fur et à mesure qu'ils avançaient, ce qui faisait du bien après avoir vécu des situations de choc aussi intense et frôler la mort autant de fois en peu de temps. Après  avoir sécher ses larmes tant bien que mal, la jeune femme  reprit alors dans un ton autoritaire mais avec petit je ne sais quoi de différent.

-Par contre si tu dis à qui que ce soit que j'ai pleurer  je te décapite moi même!


-Bien reçu …Pour ce qui est du point  de rendez vous ?

-Oh on y pas loin on  en a pour une un quart d'heure de marche encore.

-Un quart d'heure...Ça fait beaucoup tu sais...Je ne sais pas si je vais tenir encore longtemps

-Tais toi et marches incapable !Si tu as la force de râler tu as certainement la force de marcher!



C'est exténués et au bord de l'évanouissement que les  deux partenaires arrivèrent à destination après avoir rejoint le point de rendez vous. Parmi les six infiltrés seul trois survécurent. Ils furent alors soigner en urgence et le fruit remis au capitaine du navire révolutionnaire qui avait été disposé ici suite aux préparatifs des agents sur place, le capitaine était chargé de le remettre le fruit à ses supérieurs . Mikaela et Rey avaient  subis beaucoup de dégât et malgré la force de sa volonté  il ne pouvait ignorer les  répercutions que cela avait sur son corps même en se concentrant au maximum possible.
Ainsi, le fruit à peine remis les deux partenaires s’écroulèrent de fatigue sous les regards inquiets de l'équipe médical qui se chargea d'eux. Quant au troisième survivants, il était dans un état critique, son diagnostique vital étant sérieusement engagé.
http://www.onepiece-requiem.net/t14949-dobro-pojalovat-reyhttp://www.onepiece-requiem.net/t15051-priviet-mina-san
Contenu sponsorisé



Page 1 sur 1