AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  

Le Deal du moment : -38%
Machine Espresso automatique avec mousseur Philips ...
Voir le deal
249.90 €

La vie est faite de rencontre ! [FlashBack]

Soul
Soul
• Sergent d'élite •


Feuille de personnage
Dorikis: 3435
Popularité: 10
Intégrité: 0

Dim 8 Mai 2011 - 17:36



Ha comme c'est bon d'avoir un peu de temps pour soi ! Nous sommes aujourd'hui le 3 mai et j'ai le droit à une journée sur L'île du Karaté . Je l'aime beaucoup cette petite île, en plus les tournois qui si déroule sont tous sympa à voir. Les combattant aime ça j'ai l'impression. Allez une droite par là et hop que je te renvoie le coup par un énorme coup de pied. Une rumeur dit que c'est un certain Kaetsuro D. Shinji qui détiendrait le titre de champion, il est connu pour être un pirate très puissant ayant une force comparable à celle d'un haut capitaine si même plus .

Étant venu en touriste, je n'avais pas mon uniforme de la marine, ainsi donc pas d'ennuis en rapport avec la justice. Je m'arrête donc dans le bourg acheter une boisson car il fait très chaud, qu'est ce que je vois là... Un soda ! J'adore ça ! Bon bah j'en prend un de suite et sans oublier la paille .Ho mais c'est quoi tout ce grabuge dans le centre ? Ho rien de bien grave deux marchand qui se battent pour une histoire prix et de sois disant fruits plus moches que les siens, enfin bon beaucoup de bruit pour rien de toute façon je m'en contre-fiche je suis pas venu pour bosser .

Je continue alors mon chemin, c'est sympa de journée la ville dans les parcs les enfants jouent et les plus âgés s'entrainent déjà pour le prochain tournoi . Certain adolescent se battent, pour s'entrainer, dans des faux ring qu'ils ont fabriqué eux même. On peut voir que certain utilisent des sabres d'autres pas, des feux pour l'entrainement c'est tout ce que j'espère pour eux .

Une fois le parc passer je tombe justement sur un magasin de vente de sabre . tient comme par hasard ! Bon bah je vais pas me priver de ça, je vais y jeter un cou-d'œil mais là un homme me bouscule en sortant. Il prend la fuite avec deux sabres dans les mains . Merde ! Un voleur faut que je le rattrape en plus cette enflure ma bousculer comme un grosse merde . Poussant de cri de rage je vois derrière moi le vendeur, je me m'est donc à ça poursuite. Je commence à m'engouffrer dans des petites ruelles et je commence à le voir sauf que je sens une autre présence quelqu'un d'autre nous suis mais qui ?



Dernière édition par Taiten Mashida le Sam 21 Mai 2011 - 9:39, édité 1 fois
http://www.onepiece-requiem.net/t1448-mashida-taiten-dobutsu-no-kenri-terminhttp://www.onepiece-requiem.net/t9586-soul-silver
Shiro T. Shikkoku
Shiro T. Shikkoku


Feuille de personnage
Dorikis: 714
Popularité: 0
Intégrité: 0

Dim 8 Mai 2011 - 19:00

Je baillais, encore, je venais d’arriver sur cette île réputé pour sa science du karaté. Soupirant je me demandais si voler quelque chose était aussi facile que dans les autres endroits, ou pas. Soupirant, je marchais tranquillement dans la rue, enfant innocent possédant toujours son boomerang accroché dans le dos. Oui, c’est ce que je montrais au reste de la population. Une population qui me regardait la plupart du temps avec un regard étrange voir interloqué. Mon physique était un peu différent mais, heureusement pour eux, ce genre de regard ne me touchait plus. Regardant autours de moi, je passais plusieurs minutes a observer un groupe d’enfant se battant amicalement entre eux. Un style de combat que je ne pratiquais pas, pourtant, avec mes techniques habituelles, j’étais sur de pouvoir en vaincre. Après tout, se dégageais lorsqu’un file de fer vous serre la gorge, ce n’est pas une chose évidente. Mon écharpe effleurant le sol, je me remis tranquillement en route.

Observant chacun des bâtiments, à la recherche d’une cible bien précise, une cible qui rapporterais de l’argent. Certain semblait plus riche que d’autre, un restaurant d’où se dégageais une odeur extrêmement appétissante attira mon attention. Quelques secondes seulement avant que je ne détourne mon regard. Oui, j’avais d’autre objectif, manger n’était pas dans mon but du moment. La reconnaissance d’un lieu était primordial avant de le voler et, voler un restaurant, je n’en avais pas envie. M’étirant en baillant, je continuais d’avancer, au loin, j’aperçus une boutique d’arme. Ce genre de chose rapportait beaucoup, de plus, les armes à l’intérieur valaient en général assez chère. J’observais donc tranquillement le bâtiment, il n’y avait pas beaucoup de client, néanmoins, cela restais régulier, certain ressortant avec une arme, d’autre repartant les mains vide.

Un crie, un homme ressorti précipitamment de la boutique tenant deux sabres, un voleur sans aucun doute. Uniquement à son visage, il était possible de voir qu’il serait en fuite juste après, le marchand donnant sont signalement et, vue sa discrétion, il serait rattrapé. En sortant, il avait bousculé un homme aux cheveux blancs, sortant un peu de l’ordinaire par rapport aux autres personnes alentour. Quelques secondes après, il se mît à la poursuite du voleur, pourtant ce genre de chose ne concernais pas les civils. Fronçant les sourcils, je le regardais courir alors que le voleur avait une bonne longueur d’avance sur lui. Heureusement, ce dernier avait une charge qui le gênerais dans ses déplacement avantageant ainsi sont poursuivant. Piquer par la curiosité, je me mît d’un seul coup à courir, à toute vitesse, mon écharpe volant derrière moi, je bousculais rapidement une ou deux personnes sans m’excuser.

Suivant l’homme aux cheveux blanc, je me demandais ou était le voleur. Je les suivais avec peine, possédant de plus petite jambe qu’eux. Heureusement, j’étais entraînais à voler, donc à courir ce qui me donnais une certaine endurance. Continuant de les poursuivre, jouant de mon agilité pour passer certain obstacle et tournais dans les ruelles. Je rattrapais peu à peu l’homme aux cheveux blanc, pourtant il restait encore une bonne distance entre nous deux. Encore plus loin, je remarquais le voleur, oui, il faisait honte à tout ceux qui volaient, il me faisait honte. N’ayant fait preuve d’aucune discrétion, d’aucun talent, il était même poursuivi par un homme sans pouvoir le semer. A ce moment la, je n’avais qu’une seul envie, le neutraliser. En plus, puisqu’un vole avait été commis, les gens du coin serait beaucoup plus méfiant que d’habitude ce qui n’allait pas m’arranger.

D’un bon, je sautais au dessus d’une caisse de bois tombé sur le sol. Prenant mon boomerang, puisque la rue semblait droite, je le lançais en direction du voleur, je n’étais pas sur de l’atteindre mais cela ne coutais rien. Mon arme passa a côté de l’homme aux cheveux blancs en tournoyant et frappa un mur raflant le dos du voleur. Celui-ci failli tomber et continua sa course. Il allait falloir que je récupère mon arme en passant ce qui allait me ralentir, c’est donc en grommelant légèrement que je continuais de courir de plus en plus essouflé.
Soul
Soul
• Sergent d'élite •


Feuille de personnage
Dorikis: 3435
Popularité: 10
Intégrité: 0

Sam 21 Mai 2011 - 10:32



Il y en n'a marre de lui courir après, ça fait presque une demi-heure que je suis là à lui courir après. Une course poursuite dans les rues étroites de l'Île du Karaté ce n'est pas se qu'il y a de plus drôle. A en juger le fait qu'il hésite à s'engouffrer dans certain rues montre bien qu'il n'est pas d'ici et qu'il y a de grandes chances qu'il vienne d'une autre île.

Du coup ça s'annonce mauvais pour moi. J'en avais déduis qu'il se dirigeait surement vers un moyen de transport pour s'échapper hors de l'île. Ça voulait tout dire à mon plus grand regret, je ne devais pas perde de vue le voleur sinon quasi impossible de le rattraper.

Notre course poursuite devenait sans fin, je crois même qu'on à traverser toutes les rues possibles et montés sur une bonne grosse dizaine de toit. Quoi je s'en encore la présence de cette personne qui ne cesse de nous suivre ! WHOAA ! J'ai faillis trébucher sur cette énorme caisse qui était planté au milieux de l'allée.

Quelqu'un la fait tomber ! Je viens de l'entendre tomber, surement cet homme qui ne fait que nous suivre. Qui est-il ? Je n'arrive pas à le percevoir, le définir , retenir quelque traits physique. Un énorme coup de vent frôla mes joues qui étaient devenues froides. Puis un bruit d'objet qui s'écrasait violemment sur le sol, c'est un boomerang. M'étais il destiné ou était-ce pour le voleur qui me tournait toujours le dos.

Ha non le boomerang m'a fait perdre l'équilibre, je ne peux pas me retenir c'est trop tard. Heuresemet pour moi je fus arrêté par un cousin très dure que les Karatékas utilisent pour s'entrainer . On en voit partout au pied des portes, les gens les laissent dehors ça m'étonne qu'ils n'aient pas peur.

MERDE ! J'ai perdu sa trace, le voleur n'a pas hésiter à en profiter pour me semer. En plus je commence à être très épuisé, il l'est surement lui aussi, mais pas autant que moi je pense.Tient ! Sur le sol fasse à moi je vois une ombre d'une personne, d'après mon calcul pas très compliqué cette ombre vient du toit qui se trouve au dessus de moi. Je tente donc d'y accéder par les parois des murs sauf que la nuit dernière il à énormément plu et elles sont extrêmement glissante, mais je finis par y arriver plus facilement que je l'imaginais.

Là, devants moi il y a un jeune garçon qui scrute l'horizon. Comme par hasard il tient un boomerang dans les mains, c'est donc lui je reconnais tout de suite le boomerang. A moitié énervé je pose une main sur son épaule droite et lui lance sans me soucier du danger probable :

«-Hey vous là ! Qui êtes-vous ? Et pourquoi m'avais vous lancé ce boomerang ? »


Il fut surpris de mon intervention, mais j'attendais une réponse qui soit clair et justifié .
http://www.onepiece-requiem.net/t1448-mashida-taiten-dobutsu-no-kenri-terminhttp://www.onepiece-requiem.net/t9586-soul-silver
Shiro T. Shikkoku
Shiro T. Shikkoku


Feuille de personnage
Dorikis: 714
Popularité: 0
Intégrité: 0

Mer 1 Juin 2011 - 14:56

L’homme qui poursuivait le voleur, tomba sur le sol, à quelque mètre de mon boomerang, sans doute avait-il trébuché mais je ne me sentais pas concerné par cet accident. Je perdis de vue le voleur ce qui ne m’arrangea absolument pas pour continuer de le poursuivre et ainsi récupérer les sabres. Je ramassais rapidement mon boomerang puis je grimpais sur un toit. Les murs était glissant mais cela ne me posa pas plus de problème que sa. L’entraînement de voleur était intensif et même lorsqu’il pleuvait il fallait savoir échapper aux autorités. Monter sur un toit pouvait en effet permettre de distancer ceux qui n’était pas habitué à le faire, de plus, à partir de la on pouvait aller dans toute les directions. En effet, les rues pouvaient être comme une prison, une souricière dans lesquels on piège les gens. Les toits eux permettait d’aller partout sans se soumettre au plan de la ville. Un avantage considérable pour les courses poursuite.

Mais les toits avaient un autre avantage, en effet, en étant en hauteur, il était possible de voir plus loin, de repérer une cible à distance et, cette fois c’était le but. Me posant au bord du toit dans la direction ou le voleur était partit, je ne bougeais plus, attentif au moindre mouvement et bruit. Quelqu’un monta sur le toit, sans aucun doute celui qui était tombé un peu plus tôt. Le soleil frappant mon corps de toute sa luminosité, Une main se posa sur mon épaule droite et une vois résonna proche de moi. Je fût assez surpris, en effet, je n’avais rien fait d’après moi qui pouvait énerver quelqu’un. Je ne me retournais même pas, il ne pouvait que s’agir de l’homme aux cheveux blanc poursuivant le voleur et qui était lamentablement tombé. Il n’était pas très doué, et de plus il s’agissait d’un adulte, je n’avais aucune confiance dans les adultes qui se prenne pour supérieurs aux autres. C'est-à-dire tous. Mais je sentais aussi que si je ne répondais pas a ces questions, il allait s’énervé. Sans hésiter, d’une voix assurée je répondis donc.

-Yan, et le boomerang était pas pour toi mais pour le voleur.

Je me retournais lentement arrêtant de regarder l’horizon avant de lui adresser à nouveau la parole.

-Et toi?

Je ne souriais même pas, je n’en avais pas envie. En même temps, les adultes m’avaient tellement déçus que je n’avais même pas envie de sympathiser avec eux, à moins bien sur d’une quantité importante d’argent à la clef.

Soul
Soul
• Sergent d'élite •


Feuille de personnage
Dorikis: 3435
Popularité: 10
Intégrité: 0

Sam 11 Juin 2011 - 14:20



«-Yan, et le boomerang était pas pour toi mais pour le voleur. »

Ouai, ouai pas pour moi, pas pour moi... bon ok admettons mais alors pourquoi courait-il sans cesse après moi et ce voleur qui venait de prendre la tangente.Enfin bon maintenant il est partit et je me retrouve fasse à ce jeune homme au drôle de visage bicolore.je connaissais désormais son identité . En réalité ça m'aidais pas plus que cela mais bon c'est toujours ça .

«-Et Toi ? »

Et moi ? Quoi ? ... Ha mon nom, il me demande mon nom ! Faut que je me repose moi quand j'en ai le temps, une question des plus banales me parais extrêmement compliquer. Enfin bon en tant que personne plus âgées que lui je me doit de montrer l'exemple et de répondre poliment.

«-Je m'appelle Taiten Mashida et je suis gradé dans la Marine . »

Voilà les présentations faites, on peut peut être s'expliquer maintenant sur cette histoire de course poursuite et surtout savoir si on peut retrouver l'autre malfrat qui j'espère se trouve toujours sur l'Île du Karaté.

En tout cas ce jeune Yan m'a l'air très gentil, il m'ignore juste je le sais par le fait que je sois un adulte par rapport à lui et ils ne les aiment surement pas; Moi aussi à son âge j'avais du mal avec c'est vieux là qui me paraissait complétement inutile, je me rends compte maintenant de la gravité de mes propos, de toutes façon c'est choses faites.

Je tenta donc une dernière question, pour ensuite ce mettre en chasse du voleur.

«-J'ai une dernière question à te poser ! te sens tu prêt à m'aider à attraper ce voleur ou dois-je laisser tomber cette idée ? »

Le jeune homme me regardait bizarrement, c'est vrai que j'utilisais peut être pas le bon vocabulaire pour parler avec lui .
http://www.onepiece-requiem.net/t1448-mashida-taiten-dobutsu-no-kenri-terminhttp://www.onepiece-requiem.net/t9586-soul-silver
Shiro T. Shikkoku
Shiro T. Shikkoku


Feuille de personnage
Dorikis: 714
Popularité: 0
Intégrité: 0

Mer 15 Juin 2011 - 23:20

Je regardais l’homme, des cheveux blancs, une cicatrice sur le visage, il ne semblait pas très vieux. Néanmoins, il ne m’inspirait pas confiance. J’avais un mauvais pressentiment à propos de cet homme, comme si il n’était pas comme les autres. Ce pressentiment ce confirma lorsqu’il se présenta comme étant un marins. Je ne sursauter pas, haussant simplement un sourcil. Cela ne m’arrangeais pas qu’il soit marin, un simple commerçant passait encore, un marin c’était autre chose. En effet, ce genre de personne pourchasser les voleur afin de les enfermer, et, malheureusement j’étais un voleur.

Il me proposa de l’aider, une surprise de taille mais après tout il ne connaissait pas mon activité favorite. Réfléchissant quelques secondes je finis par accepter. En effet, je n’avais rien à faire pour le moment. De plus, ce voleur était une honte, j’avais honte pour lui. Un incapable se montrant devant tout le monde et qui possédait uniquement de grande jambe. Pas une once d’intelligence.

-Qu’elle crétin.


Ce n’était qu’un murmure adressé a moi-même envers ce voleur qui ne connaissait pas bien son métier jetant l’opprobre sur toute la communauté. Je fis un léger sourire et me détournais du marin.

-Tu sais, si tu reste la a attendre il va s’échapper sans problème.

Soul
Soul
• Sergent d'élite •


Feuille de personnage
Dorikis: 3435
Popularité: 10
Intégrité: 0

Lun 27 Juin 2011 - 10:41



«-Tu sais, si tu reste là à attendre il va s’échapper sans problème »

Ouah perspicace le petit Yan ! Son ton de voix me déplaisait, je comprend bien qu'il ne puisse pas aimer les adultes, mais les traiter ainsi c'est impensables. Bon restons franc, entre nous le gamin n'avait pas tort si je restais là je ne le rattraperais jamais. Le gamin me tournait toujours le dos, je ne cherchais plus à me soucier de lui et chercha un plan. Je me prépara et demanda de l'aide à nos amis les mouettes.

«-Shizen no Kōru ! Mouettes venez m'aidez s'il vous plaît, amenez-moi au port »

Un dix secondes deux grosses mouettes, surement mâles vu leur imposantes tailles mais bref je ne suis pas allez vérifier, m’attrapèrent les bras et m’emportèrent dans les airs en direction du port. Ouahou ! C'est haut quand même, faut pas que je regarde en bas je risque de vomir. Ha nous voilà arriver au port . Merci les mouettes ! Me voilà donc arriver sur le port de l'île du Karaté, hum où est-il à oui c'est vrai que le voleur à beaucoup de sabres sur lui. Là-bas !!!!! Enfin je le vois, merde il va prendre le bateau.

Je commence donc à lui courir après, heureusement je court plus vite que lui, je réussis même à lui faucher la jambes pour le déséquilibrer et le faire tomber. Je sortis mon sabre de son fourreau et mis la lame sous ça gorge et l'incendia de propos :

«-Espèces d'enflures ! Tu m'aura pas de fois, pourquoi tu vole ces putains de sabres !? »

Ma tensions venait de grimper d'un coup, mes nerfs était à vifs, je tremblais comme une bête déchaînée qui avait soif de sang. Mais le voleur fit une grosse bêtise, celui-ci me lança un coup de boule directement dans le nez. Je saignais beaucoup, mais heureusement je ne l'avais pas lâcher. Je perdit tout contrôle de moi et lui trancha avec un cri bestiale la gorge.

«-CRÈVEEEEE !!! »

Une tache de sang me gicla au visage, ce qui me fit reprendre conscience. J'étais moi même horrifier par la boucherie que je venais de faire, je m'assurais que c'était pas possible que se soit moi qui l'ai fais , non impossible ! Je demanda au marine qui venait d'arriver, d'emmener le corps loin des regards des habitants. La trace sur le sol y était toujours, un souvenir sur la place qui me hantais. J’enlevais le sang sur moi et marchais en direction du marchand de sabre qui attendait que je les lui ramène . Je marchais comme un zombie, regard droit, je tremblais comme une feuille et je me repassais en boucle ce moment de barbarie.

Ça y est je suis arriver au magasin, le gérant de celui-ci était ravi de me revoir avec le sabre. Très gentiment il me proposa une petite bourse pour me remercier. J'ouvris le petit sachet de toile et vis à l'interieur un montant de 10 000 B . Je ne savais plus quoi faire de force je lui sourit et le remercia, mais sous le choc je n'arrivais plus à bien m'exprimer.

«-Me...me...mer...Merci beaucoup »

Ainsi je retourna au port et décida de rentrer plus tôt au Q.G, mais pendant tout le voyage en bateau je me demanda ce qu'était devenu le jeune Yan' , m'avait-il vu découper cet homme ? Était-il partit avant ? Je ne sais pas, peut être le reverrais-je un jour .



http://www.onepiece-requiem.net/t1448-mashida-taiten-dobutsu-no-kenri-terminhttp://www.onepiece-requiem.net/t9586-soul-silver
Contenu sponsorisé



Page 1 sur 1