AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  


Vers d'autres horizons

Myosotis De Ville
Myosotis De Ville
Admin en Chef
Ambassadeur du Gouvernement Mondial


Feuille de personnage
Dorikis: 5656
Popularité: 220
Intégrité: 126

Mer 13 Avr 2016 - 13:54

La brise soufflait et caressait langoureusement les cheveux d'Hélios, accoudé contre le bastingage de bois du navire. Les yeux rêveurs, il s'amusait à regarder voler les mouettes et les goélands qui les suivaient depuis déjà une bonne heure. Il était agent du Cipher Pol depuis quelques temps déjà, et il s'apprêtait désormais à passer la grande montagne de Reverse pour se diriger droit vers Marie-Joie, la capitale du Gouvernement Mondial, cœur des décisions. Le voyage ne risquait pas d'être de tout repos, ils devraient passer par la Calm Belt une fois la montagne passée, cette ceinture marine réputée pour être truffée de monstres et autres créatures aquatiques sauvages et récalcitrantes. Fort heureusement pour eux, la coque du vaisseau était recouverte de granit marin, empêchant les monstres de détecter leur présence. Toutefois, ça n'était pas vraiment les monstres qui inquiétait Hélios, mais plutôt les deux passagers supplémentaires qui avaient embarqué avec lui...

- Roh ! Je m'ennuie...y a vraiment rien à faire d'intéressant ici !

- Serait-il possible d'avoir encore un peu de thé ? Au citron ! Et avec quelques biscuits s'il vous plaît !

- Hm...Le service de nos jours !

Il soupira, ces deux énergumènes là en avaient dans le bec ! Le premier, un jeune androgyne à la stature gracile et élégante, toisant hautainement les autres de son air d'aristocrate. La seconde, une sulfureuse beauté toute de rouge vêtue, au sarcasme acéré et la gâchette facile. Myosotis et Lady Scarlett. Ces deux là avaient été enrôlés très récemment dans les rangs du Cipher Pol et ont été envoyés avec Hélios jusqu'à Marie-Joie. Le garçon avait déjà fait équipe avec eux, mais il fallait avouer qu'ils étaient de sacrés phénomènes...Le précieux perché sur ses talons aiguilles et vêtue d'un manteau de fourrure noir et blanc n'arrêtait pas de tourmenter les mousses du navire en leur donnant ordres et réprimandes. Tandis que Scarlett, quant à elle, se contentait de les foudroyer du regard lorsqu'ils n'apportaient pas le thé assez vite. Hélios avait déjà dit aux mousses qu'ils n'étaient pas là pour répondre à tout leurs désirs, mais la bleusaille avait l'air de craindre plus l'ire des deux aristos que celle de leur propre capitaine. Le fouet de Myosotis claquait à tout va pour les punir ou les enguirlander à chaque fois qu'ils les faisaient trop attendre... Les pauvres, pensait Hélios, mais raisonner ces deux là était aussi sain d'esprit que de combattre un moulin à vent. Bah, qu'ils en profitent ! Une fois à Marie-Joie, ça sera une autre paire de manche !

Et il s'en retournait vers les mouettes. Quand il était enfant, on lui racontait que ces oiseaux rieurs étaient la réincarnation de l'esprit des marins. Amoureux de l'océan et des bateaux, ils choisirent de rester sur terre et suivent les navires en riant, en souvenirs de leurs vieilles années de bonheur à écumer les mers. Un conte de grand mère qu'appréciait bien Hélios.


- Hélios, darling ! Arrête de regarder la mer ! Tu veux venir jouer aux cartes avec moi ? Je m'ennuie !

L'intéressé émit un second soupir, las. Il savait que la proposition de Myosotis n'en était pas une et que l'éphèbe ne céderait pas tant qu'il ne serait pas venu jouer aux cartes avec lui. Hélios se redressa pour se diriger vers la petite table où Myo' et Scarlett étaient installés.

- Et je t'entends soupirer !

Évidemment qu'il l'entendait ! Ses oreilles étaient de vrais radars...et ne parlons pas de son intarissable habileté à se plaindre encore et encore. Tantôt sur la température, trop froide ou trop chaude, tantôt sur la nourriture, trop fade ou trop épicé. Et lorsque l'ennuie le gagnait, alors il fallait mieux être au pas de course parce qu'une seule parole de travers ou un seul faux pas et il n'hésitait pas à se déchaîner avec son fouet. Fort heureusement pour lui, Hélios était épargné par les colères de Myosotis, ce dernier n'osant pas le prendre à partie dans ses caprices incessants.

- T'en as pas marre de tyranniser les jeunes matelots ? En plus de ça le voyage fait que commencer...

- C'est bien ça qui m'inquiète. Fit Myo' en buvant une gorgée de thé. S'ils sont aussi incompétents jusqu'à la fin ça risque de pas être très drôle...

- On est pas en croisière sur un navire de plaisance je te rappelle.

- Et c'est bien dommage ! J'aurais bien demandé un massage.

- Ce que tu peux être rabat-joie Hélios...

S'asseyant aux côtés de Scarlett, juste en face de Myosotis, Hélios le regarda distribuer les cartes à jouer. N'étant pas un grand joueur ou parieur, le seul jeu qu'Hélios connaissait était la crapette. C'était un jeu essentiellement basé sur la patience, chose dont manquait cruellement Myosotis. Toutefois lorsqu'il se mettait à jouer avec Hélios, il arrivait à calmer son tempérament et pouvait battre les cartes pendant une heure durant sans s'arrêter ! Et quand ça n'était pas la crapette, Hélios tentait d'apprendre les règles du poker mais n'appréciait pas trop devoir miser des sommes. Myo' s'avérait conciliant, et au lieu de parier des berrys, Hélios l'avait convaincu de changer avec des graines. L'androgyne trouvait ça risible mais son ennui était tel que plus rien ne le gênait, Hélios en profitait.

- Dame de cœur ! Encore gagné !

- C'est la troisième manche que tu gagnes d'affilée. Je déteste la crapette, c'est trop hasardeux comme jeu ! On peut même pas bluffer !

- Je pensais que tu aimais vivre dangereusement, tout ça...

- Ça n'a rien à voir ! Et puis d'ailleurs, comment ça se fait que tu n'aimes pas les jeux de cartes ?

- J'aime pas vraiment les jeux d'argents, depuis tout petit.

Connaissant à peine Myosotis et Scarlett, Hélios n'allait pas vraiment aborder les problèmes d'addiction au jeu de son père qui étaient souvent sujet de disputes au foyer familial. Il préféra éluder le sujet comme il le pouvait. Toutefois, quand bien même il n'aimait pas ce genre de jeux, Hélios se forçait, se sentant redevable envers le jeune De Ville. Il ne devrait pas, ça n'était pas logique. Plus de trois fois, il avait déjà sauvé Myosotis. Et l'androgyne avait simplement pris des coups à sa place en s'interposant face au criminel qu'ils devaient affronter. Il était sans doute trop altruiste, trop généreux pour faire abstraction du geste de Myo'.

- J'ai hâte d'être arrivée, histoire de commencer les choses sérieuses.

- Moi aussi darling ! Je sens que les missions que le Cipher Pol nous confira seront toutes très excitantes ! Et jamais je n'était venu sur Grand Line auparavant !

- Moi non plus. Répondit Scarlett après avoir reposé sa tasse thé sur le plateau. Je suppose qu'on aura l'occasion de fouler le sol d'îles bien étranges.

- Ça oui, Grand Line diffère totalement des mers Blues. Chaque île est unique et a l'air tout droit sortie de légendes tellement elles sont...surprenantes.

- Oui oui, on en a tous entendu parler ! La route de tout les périls, très dangereuse, là où tout les pirates rêvent d'aller pour acquérir gloire, richesses et accomplir leurs moindres désirs. Mais bon, on y va pas pour le tourisme !

- En effet chéri, mais il n'empêche que ça sera quand même sympathique de voir un peu de pays.

- Hm, je ne peux pas dire que tu as tort ! Ça nous changera des Everglades puants du Royaume de Bliss.

- Hé ! Regardez !

Le garçon avait subitement arrêté la discussion des deux autres et, pointant du doigt devant eux.

- Les rapides de Reverse !

_________________


Vers d'autres horizons 1500824581-kakyoin



Spoiler:
 

http://www.onepiece-requiem.net/t15222-http://www.onepiece-requiem.net/t16409-fiche-technique-de-myosot
Myosotis De Ville
Myosotis De Ville
Admin en Chef
Ambassadeur du Gouvernement Mondial


Feuille de personnage
Dorikis: 5656
Popularité: 220
Intégrité: 126

Mer 13 Avr 2016 - 13:59

La montagne de Reverse, certes très célèbre pour donner accès à Grand Line, est unique en son genre. En effet, ses rapides faisaient remonter à grande vitesse les courants provenant des mers Blues pour ensuite redescendre tout aussi vite directement sur la fameuse route périlleuse qui portait bien son nom. Le vaisseau de la Marine dans lequel naviguaient Myosotis, Scarlett et Hélios avait l'habitude de passer par la montagne. Peut être pour ça que le capitaine restait au calme à la barre ou dans sa cabine à travailler, laissant la gestion du pont à ses seconds.

À la vue de la montée qui se dressait face à eux, les matelots commençaient à s'activer. L'un d'eux passa près de leur table et pris sans attendre le plateau avec les tasses de thé, sans laisser à Myo' ou à Scarlett le temps de dire quoi que ce soit.


- Hé mais ?! On avait pas fini !

- Si on monte dans le courant avec les tasses ici, elles s'envoleront, se briseront et tout le thé se renversera sur tes beaux vêtements !

- Très drôle, Hélios !

- Accroches toi à quelque chose, Cruella. Le courant est assez puissant ici.

Trop tard, Myo' n'eut plus la possibilité de répliquer au quolibet gentillet de son compagnon. Entamant enfin son ascension, tout le bateau se mit à remuer. Hélios et Scarlett s’empressèrent d'attraper fermement le bastingage pour ne pas être propulsés en arrière par le contrecoup. Myo', toutefois, n'avait pas suivit les conseils d'Hélios et partant en arrière, dégringola jusqu'à l'escalier menant à la barre se situant juste derrière leur table. Qu'est ce qu'il avait dans la tête celui là ? À ne pas écouter les avis des autres, il ne pouvait que se faire mal ! Au moins là-bas il ne risquait plus de redécoller, ni de bouger durant toute la durée du passage...

*Espérons qu'il soit pas trop bougon quand ça s'arrêtera... *

L'autre bouillonnait déjà à hurler des insultes à tout va que nul ne pouvait entendre, tout allait trop vite. Jetant un coup d’œil en arrière, il voyait Myosotis agrippé contre la rampe de l'escalier, il avait tellement peur de tomber à l'eau que ses talons étaient presque plantés dans le sol.

*Les gens ayant mangé un fruit du Démon sont incapables de nager dans l'eau de mer, et coulent comme des enclumes...J'avais presque oublié ce détail. *

De toute façon, fruit ou pas, Myo' ne savait même pas nager...

- Vous vous faites du soucis pour lui, chéri ?

C'était Scarlett, qui l'observait malicieusement en souriant, tenant ses cheveux pour qu'ils ne cachent pas son visage à cause du vent qui leur soufflait en pleine figure.

- Du soucis ? N'allez pas croire n'importe quoi...

- Je vous vois bien. Vous culpabilisez pour tout les coups qu'il a pris à votre place.

La belle savait viser juste tant avec ses pistolets que par son verbe. Effectivement, on ne pouvait pas dire qu'elle avait tort. Hélios se faisait bel et bien du soucis à propos de Myosotis. Grand Line était hostile, imprévisible, et les missions du Cipher Pol n'étaient de tout repos. Des coups, l'homme-savon en prendrait moult, ça Hélios le savait. Mais lors du combat contre Papalrou...Myo' s'était interposé à chaque fois que le criminel tentait de le frapper à nouveau. Et l'androgyne en était ressorti meurtri et blessé. Et pour ça, Hélios s'en voulait, à la fois pour Myosotis mais aussi parce qu'il avait failli ne pas mener sa mission à bien. Scarlett ria de bon cœur.

- Ne vous inquiétez pas, je me chargerai de veiller sur lui lorsque vous ne serez pas là.

- Vous ferez vos missions ensembles, très certainement. J'espère que je pourrai me joindre à vous à l'occasion. On a fait du bon travail à Bliss.

Ils jetèrent tout deux un regard furtif vers Myosotis, toujours accroché à la rampe. Le jeune homme leur lançait un regard noir, à la fois gêné et honteux de sa situation.

- Hé ! Vous regardez quoi exactement ?! Foutez moi la paix ! J'en ai marre de ce grand huit interminable ! Cria-t-il en agitant sa canne face à eux.

Pouffant, Hélios se concentra à nouveau sur leur route. Ils montaient de plus en plus vite, et cette montagne était loin d'être petite. Le reste des marins, plus habitués, s'étaient accrochés une corde autour de la taille pour pouvoir circuler prudemment en toute sécurité. Plus personne ne se trouvait dans les cordage. Et si jamais quelqu'un était dans la vigie, il devait être aussi attaché au mat que Myo' sur la rampe !

- Qu'est ce que vous faites avec Myosotis exactement ? Demanda Hélios. Vous êtes assez intelligente pour ne pas avoir besoin de qui que ce soit.

- Peut être. On dirait pas comme ça parce qu'il hurle, mais sous ses allures de divas se cache quelqu'un d'extrêmement rusé. Il a la fâcheuse tendance à se tirer de toutes les situations épineuses dans lesquelles il se fourre.

- Je vois pas vraiment où vous voulez en venir...

- J'étais tueuse à gage. Grâce aux pouvoirs de Myosotis et à sa chance insupportable, j'étais sûre de faire du chiffre !

- Hm, je vois...Myosotis n'est pas le seul, vous aussi vous êtes bien maligne ! Et moi qui pensais que c'était plus profond...

- Hé, ne dites pas ça. L'affectif ça joue aussi ! Je m'amuse bien avec lui ! Des liens se créent au fur et à mesure !

- Aha ! Vous vous en sortez bien aussi, Scarlett. Vous faites bien la paire. Je plains ceux qui se mettront en travers de votre route.

- Jusqu'à maintenant on les a tous vaincu, je compte bien continuer sur cette lancée !

- Je vous le souhaite et....Oh ! Regardez ! On est arrivés au sommet !

_________________


Vers d'autres horizons 1500824581-kakyoin



Spoiler:
 



Dernière édition par Myosotis De Ville le Ven 13 Mai 2016 - 17:30, édité 1 fois
http://www.onepiece-requiem.net/t15222-http://www.onepiece-requiem.net/t16409-fiche-technique-de-myosot
Myosotis De Ville
Myosotis De Ville
Admin en Chef
Ambassadeur du Gouvernement Mondial


Feuille de personnage
Dorikis: 5656
Popularité: 220
Intégrité: 126

Mer 13 Avr 2016 - 14:04

La descente fut encore plus rapide que la montée ! Et plus extrême aussi. En effet, Myosotis fut renvoyée en avant pour dégringoler sur la table directement sur le dos d'Hélios, qu'il enserrait avec bras et jambes comme un chat qui plante ses griffes pour ne pas bouger. L'infortunée agent se débattait pour que le bel androgyne relâche quelque peu son étreinte étouffante, pour ne serait-ce que respirer convenablement et pour voir devant lui. Continuant de gesticuler, paniqué, Myo' en fit basculer Hélios et tout deux tombèrent en avant et glissèrent le long du pont jusqu'à la proue comme s'ils étaient sur un grand toboggan, laissant Scarlett rire aux éclats en regardant déraper. Ils restèrent appuyés contre la proue à regarder la chute des rapides et, face à eux, la mer des périls qui se dressait et les attendait. Bientôt, ils y seraient, plus qu'une trentaine de secondes et ils seraient en bas.

*C'est magnifique... *

L'amour d'Hélios pour la beauté de la mer le laissait rêveur. Il ferma les yeux un moment pour inspirer un bon coup, mais tout ce qu'il sentit ne fut que le parfum de Myosotis, une agréable fragrance de jasmin et de rose. C'est vrai que l'éphèbe était toujours là, dans son dos, ses bras passés autour de son cou et ses jambes autour de sa taille. Toutefois, il avait l'air apaisé, ne gesticulait plus dans tout les sens comme un jouet monté sur ressort. Est-ce que c'était la mer qui l'avait calmé ? Cette même mer qui, quelques minutes auparavant, l'angoissait tout autant ?

- Hé, Myo' ?

- Hm.. ?

- Est-ce que ça va ? Enfin, je veux dire...mieux ? Ça va mieux ?

- Je...Oui. Oui ça va mieux.

Hélios se mit à sourire, ça avait l'air assez compliqué pour Myosotis d'admettre qu'il avait eu peur. Et, comme si de rien était, le jeune De Ville reposa tranquillement sa tête sur l'épaule d'Hélios en attendant la fin de la chute. Il ne bougonnait plus, ne criait plus. Et c'est à cet instant qu'Hélios comprit enfin ce que Scarlett faisait avec Myosotis. Cette sulfureuse femme fatale qui sait rester flegmatique dans la plupart des situations, elle avait fini par apprécier Myo' malgré tout ses défauts. Le Myosotis qui était perché sur son dos, la tête posée sur son épaule était finalement le vrai, celui qui se cache sous la carapace froide, impérieuse et vaniteuse qu'il arbore sans arrêt : un jeune garçon curieux, fasciné et un peu perdu. Hélios était finalement soulagé, il avait mal jugé Myosotis en le prenant pour ce petit pourri gâté qui exige encore plus que ce qu'on lui donne. Et, maintenant, il avait également envie de le connaître un peu plus.

Une fois le bateau stabilisé, les marins se remirent à marcher plus activement et à réapparaître sur le pont. Hélios, Myosotis et Scarlett se redressèrent tout les trois à la vue du capitaine qui sortit enfin de sa cabine pour se diriger vers eux. Ce vétéran de la Marine était un grand gaillard barbu et au regard pétillant. Il avait l'air assez gentillet, même s'il passait tout son temps à écrire diverses aventures romanesques dans ses quartiers.


- Haha ! Alors ? Ça vous a plu ?

- Hm, vous auriez pu passer par Calm Belt... ronchonna doucement Myo'.

- Oh mais non mon garçon ! C'est votre premier voyage vers Grand Line ! Ça devait vous servir de baptême !

- Ne t'inquiète pas Myo', tu auras tout le temps de voir Calm Belt. On va suivre cette route pour se diriger vers Marie-Joie tranquillement.

- Et oui ! Vous allez pouvoir profiter ! Vous penchez pas trop surtout, ça grouille de bestioles.

Et le voilà qui repartait vers sa cabine en riant bruyamment, après avoir donné une tape amicale sur le dos de Myosotis.

- Il est pas super contrariant ce type là...Comment il peut continuer d'écrire avec la vitesse des rapides ?!

- Bah, aucune importance chéri ! On est sur Grand Line ! Les histoires héroïques farfelues de ce capitaine, on s'en fiche !

- Je me demande quelles contrées on va bien pouvoir découvrir...

- Toi qui as toujours le nez fourré dans les livres, tu devrais en connaître non ?

- Peu, j'ai plus lu au sujet des îles des mers Blues. Mais bon, les livres romancent toujours un peu. Rien ne vaudra un véritable passage sur ces îles !

- Laisse moi deviner, tu tiens un petit journal où tu notes tout ce que tu as vu n'est ce pas ?

Décidément, l'intuition de Scarlett faisait toujours mouche. Le jeune homme possédait un journal qu'il tenait régulièrement à jour dans lequel il décrivait la plupart des îles sur lesquelles il passait. Bien entendu, en tant qu'agent du Cipher Pol, Hélios ne décrivait en rien ce qu'il faisait sur ces îles. Ce livret ressemblait plus à un guide de voyage, ou à une encyclopédie, qu'à un journal de bord. À l'occasion, Hélios le reprenait et relisait ses passages, se remémorant ce qu'il avait fait lors de ses passages.

- J'espère que t'as noté l'adresse des bons restaurants aussi. Au cas où on retourne sur les mers Blues un jour...

Réajustant sa coiffure, Myosotis incita les deux autres à retourner s'asseoir sur leur table qu'ils remirent sur pieds. Toutes les cartes étaient étalées sur le sol, qui sait si certaines s'étaient aussi envolées vers la mer. Les mouettes qui les suivaient plus tôt n'étaient plus là, d'autres goélands volaient au loin, peut être viendraient-ils les escorter à leur tour...

- Roh...47 cartes. On en a perdu cinq...à quoi est-ce qu'on va jouer pour s'occuper maintenant ?!

- Y a peut être bien un jeu d'échec qui traîne à bord...Les mousses pourraient nous renseigner...

- Et pourquoi est-ce que tu t'occuperais pas en lisant un peu, ou en regardant le paysage ?

- Tes livres de science sont plus soporifiques qu'autre chose darling.

- Ah, c'est vrai...Déchaîner ton fouet sur ces pauvres mousses est plus satisfaisant ! Haha !

- De...Oh...Hélios !

Le voyage jusqu'à Marie-Joie serait encore plutôt longuet, l'ennui risquait de gagner Myosotis plus d'une fois encore au grand dam du reste de l'équipage. Un mousse passa près d'eux, se figeant et serrant les dents lorsqu'il remarqua que Myo' le dardait de son regard perçant.

- Hé ! Vous ! Allez nous chercher du thé ! Fissa !!

_________________


Vers d'autres horizons 1500824581-kakyoin



Spoiler:
 

http://www.onepiece-requiem.net/t15222-http://www.onepiece-requiem.net/t16409-fiche-technique-de-myosot
Contenu sponsorisé



Page 1 sur 1