AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  


Formalités administratives

avatar
Annabella Sweetsong
Webdesigner
Cœur d'Acier
••• Chef d'équipe du CP9 •••

♦ Localisation : Parisse
♦ Équipage : 346ème Carter

Feuille de personnage
Dorikis: 9029
Popularité: 1135
Intégrité: 1200

Dim 11 Sep 2016 - 13:16

- Papiers.

Encore et toujours. Un système qui se veut évolutif mais qui tourne systématiquement autour de la paperasse que l'on te demande pour te rendre d'un point A à un point B, entrer dans X et discuter avec Z. Ce système qui se veut pour le plus paranoïaque du monde, mais aussi vachement hypocrite. Là, j'ai envie de regarder le gusse et lui dire que j'ai cotoyé assez de grands de ce monde pour ne pas avoir besoin de papiers. C'est présomptueux mais c'est vrai. A force, bon nombre de missions me permettent d'avoir un carnet d'adresse, sous couverture.

Toutefois je les tends. Les papiers.

- En règle, vous pouvez passer.

Ça n'aurait pas été le cas que ça aurait été bizarre, tout de même. Un agent du CP qui ne peut même pas se faire passer pour un civil en règles. Quoi que. Il faut que je m'habitue à être en infractions. Je vais pas tarder à "intégrer" la révolution. Me rebeller. Tiens, je commence en faisant malencontreusement tomber le stylo du douanier. Et sans m'excuser en plus.

- Sale bourge. gronde-t-il dans sa barbe, avant de s'atteler à son prochain client.

On ne se refait pas. A bord d'un train aussi luxueux en partance vers le Nouveau Monde, il est conseillé d'avoir une garde-robe soignée. Et, qui sait, peut-être vais-je encore tomber sur De Montmirail. Peut-être qu'elle va essayer de me soutirer les vers du nez pour que je lui raconte mes dernières aventures. A la fin, elle va finir par se douter que j'ai plusieurs identités. Peut-être vaut-il mieux que je me taise, si je la vois.

Mais par chance, au moins sur mon chemin qui me conduit jusqu'à mon wagon, jusqu'à ma loge, je ne croise aucun visage familier. De fait, tout est nouveau. Je me dirige vers un océan "nouveau", dans un moyen de locomotion "nouveau" avec des gens "nouveaux". Aucune chance de me sociabiliser et c'est tant mieux. Car j'ai de la lecture. Tout un bouquin sur Arcadia que j'ai déniché dans les archives du CP1. La bureaucratie mutualisée avec tous les autres pôles, c'est vrai que ça sert. En tout cas, à cet ouvrage s'en ajoutent deux autres. Un sur la révolution dans le Nouveau Monde, un autre sur le commerce d'esclave et en quoi c'est un fléau pour notre société. Et quelque chose de primitif et rabaissant pour l'homme.

- Comme si Marie-Joie n'avait pas été bâtie dans le sang des innocents.

Mince, l'ai-je dit à haute voix ? Mieux vaut faire attention, la Marine est encore en train de fouiller le train. Soulever les banquettes, palper les formes des gens, demander à voir le contenu des sacs et des valises. Mais comme d'habitude, la manoeuvre se termine sans grands dommages. Une dizaine de personnes priées de descendre de l'Umi Ressha et quelques types suspects mis à l'amende. Mais pour le reste, après une bonne demi-heure d'attente, nous voilà en marche.

Le nez dans les livres, je remarque à peine le mouvement du train qui avance. Ou bien recule. Mais dans tous les cas se dirige lentement mais sûrement vers ma prochaine mission. Dans le Nouveau Monde.

_________________

http://www.onepiece-requiem.net/t10652-a-sweetsong-ou-l-effet-papillon-100-finihttp://www.onepiece-requiem.net/t10696-sweetsong-montrez-moi-ce-
avatar
Annabella Sweetsong
Webdesigner
Cœur d'Acier
••• Chef d'équipe du CP9 •••

♦ Localisation : Parisse
♦ Équipage : 346ème Carter

Feuille de personnage
Dorikis: 9029
Popularité: 1135
Intégrité: 1200

Dim 11 Sep 2016 - 14:04

Tout ce qu'il faut savoir sur Arcadia. Son Histoire, sa civilisation, ses habitants, ses espèces animales et sa flore. Aux éditions Machette pour seulement 36 458 Berries. J'en aurais attendu plus d'un livre avec un titre autant à rallonge, mais finalement cela tient plus d'un documentaire historique que d'autre chose. Certes, ça fait tout de même pas mal de détails et de belles images. Pour celles prises pour les spectacles de torture, je sais au moins quelle partie de l'île éviter. Toutefois, j'aurais bien aimé approfondir des éléments que l'on ne peut évidemment pas trouver dans un bouquin de culture générale et de... tourisme...

- Où l'ai-je mis déjà...

Reposant le livre sur la table séparant les deux couchettes sur lesquelles je me suis installée. Moi et mes affaires. De la paperasse essentiellement, mais aussi une autre tenue que j'enfilerai avant que le train n'entre en gare, allongée sur la banquette plus loin. Je fouille donc dans ma valisette pour en retirer le dossier concernant ma mission. Il y a bien une chose qui me turlupine. Si j'ai la réponse au rituel "pourquoi moi ?" désormais, à savoir que je suis le pantin favoris d'O'Murphy, je ne sais toujours pas pourquoi... maintenant ? Il semblerait pourtant que l'administrateur me l'ait expliqué, mais probablement pas assez en détails pour que ça me marque.

J'épluche donc les maigres lignes des quelques pages m'informant de la situation et finis par mettre le doigt dessus. Là.

- Une brèche. Chouette. Je ne vais pas mourir tout de suite.

Avec humour, j'exagère, mais ma raison me rappelle que je me trouve dans le Nouveau Monde. Une simple vague peut renverser le train et me faire couler au fond de l'océan comme une pierre. Sans possibilité de survie. Et puis bon, si on parle des monstres marins qui peuplent les eaux, on parle aussi des monstres humains qui maraudent sur terre. Dans cette région, je ne suis pas une pointure, même avec mes pouvoirs démesurés qui... Oui bon, c'est handicapant.

Une Marine ou une Pirate avec le fruit des séismes, ça va encore. Mais qu'est-ce qu'ils avaient en tête lorsqu'ils se sont dit que pour un agent du Cipher Pol, ça serait une bonne idée ? A moins de devoir tout dévaster et ne laisser aucun témoin. Ce qui est étrangement, horriblement dans les mœurs du CP9, en réalité.

Bref, pour en revenir à Arcadia. Le moment propice pour passer la frontière de la capitale, pour débarquer dans la gare et discrètement me fondre dans le décors. Les Bourgeois, c'est à dire la classe riche qui gouverne l'île en martyrisant les pauvres, renouvelant donc leurs effectifs de... Limiers...

- C'est assez difficile à condenser, quand même, autant d'informations.

L'armée sous les ordres des Bourgeois, en gros. Tout ça à cause de quelques révolutionnaires qui ont réussi à se faire passer pour des Limiers. Qui ont infiltré la ville fortifiée des nobliaux. Et réussi à en tuer quelques uns avant de se faire prendre la main dan le sac. Du coup, pour les semaines à venir, la sécurité va être quelques peu branlante.

Faut dire aussi qu'ils font pas les choses à moitié, en se débarrassant des trois quarts des effectifs de leurs gardes. Le moment propice pour attaquer ou fomenter quelque chose. Bizarre que les révolutionnaires n'y aient pas encore pensé. Ou peut-être font ils le deuil de leurs camarades qui n'ont pas du apprécier leur moment de captivité par la suite.

Ces bourgeois, ce sont de véritables animaux. Leur règne est immonde. De vrais pirates, avec de l'argent et des possessions fixes. Et c'est donc là le cœur de ma mission. Les détrôner et rétablir l'ordre. Rien n'est gagné et il me restera toujours la révolution à bouter par la suite. Mais... Eh, vu comment ils ont pas l'air très débrouillards, il semblerait que j'aie toutes mes chances.

Bref, oui, il y a une brèche et c'est pour cela que l'on m'envoie au final. Avec un escargophone spécial qui me permettrait apparemment de pouvoir contacter le G-11 pour avoir des renforts. Au bon moment. Mais jusque là, je devrais pouvoir me débrouiller pour mettre un peu le boxon entre les belligérants actuels de l'île. Et renverser tout ça. Comme un plateau de jeu de société. Le soulever pour en retirer les pions, les jeter dans le vide et tout recommencer.

Mais tout de même je demeure curieuse de savoir. Qu'est-ce que le Gouvernement a a y gagner avec cette île. A-t-elle des richesses ? A part ses esclaves, sa dépravation et ses ruines... Je n'ai vu aucun commentaire sur d'éventuels ressources naturelles, tout semble s'être déjà épuisé. Alors quoi ? Quel est le fin mot de l'histoire ? Un pion doit savoir vers où il va, au moins ? Quoi que... je suppose que non.

Je découvrirai ça en temps voulu.

Tututu. Sekan Station. Arrivée dans vingt minutes.

_________________

http://www.onepiece-requiem.net/t10652-a-sweetsong-ou-l-effet-papillon-100-finihttp://www.onepiece-requiem.net/t10696-sweetsong-montrez-moi-ce-
Page 1 sur 1