AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  


La passion furieuse

avatar
Kiril Jeliev
Donneur de cailloux
☭ K ☭

♦ Localisation : Paumé sur Nebelreich
♦ Équipage : L’Équipage

Feuille de personnage
Dorikis: 7262
Popularité: -910
Intégrité: -430

Dim 30 Oct 2016 - 18:34

Hé, toi ! Viens, danse et trinque avec moi à nos moments secrets !

Qu'est-ce qu'on se fait chier quand on se dispute pas, quand on se regarde mielleusement parce qu'on a rendu son voisin heureux. Vrai, Nounours a enfin retrouvé un sens à sa vie maintenant qu'une deuxième rousse a infiltré le bateau, et depuis, je suis de mauvaise humeur. Lilou aussi a trouvé un compagnon de jeu, le chasseur de prime quinquagénaire qui a l'air d'avoir plein d'histoires à lui raconter. Linus, lui, s'enferme pour préparer tout un tas de solutions chimiques depuis qu'on a eu affaire avec Poséidon. Et si on compte bien, ça fait que je me retrouve seul parce que Yarost préfère les elle que les il, et... quoi de plus normal ?

J'ai oublié ce que ça fait.

Étalé sur le château, le menton vers le ciel, la gnôle dans chaque main, le souvenir s'approche de moi lentement, devant, pour que je puisse deviner sa forme au fur et à mesure qu'il avance, pour que je puisse le craindre toujours plus, et connaître ma place. J'ai oublié ce que ça fait d'être seul. Mais... je n'ai pas oublié quel genre de crevure j'étais quand il n'y avait que moi dans mon cœur et que du scotch dans mon sang. Damné condamné à rien que des jours entiers qui se ressemblent, à affronter l'impasse, à foncer sur elle, à se faire bobo le front. Ma main le frôle inconsciemment, je m'étonne puis me force à sourire. L'ombre du néant se rapproche.

Peut-être qu'une partie de moi a pensé un temps que les Saigneurs y ont fait quelque chose, m'ont fait me sentir moins seul mais aujourd'hui je sais qu'on était rien que des solitaires qu'on avait foutu dans une cage. Et chacun, on répandait notre chaos, individuellement, pour en faire des fois un gros, commun. Jamais on n'aurait risqué sa vie pour celle d'un autre saigneur. Je n'aimais ni Joe, ni Jack, ni Micha, ni le Scott. Alors, dans mon cœur, à cette époque, c'était toujours moi, moi, moi et la gnôle.

Et elle s'arrête. C'est étrange.

Quoi ? La forme.

C'est étrange, parce que je ne me force plus à sourire, je sais que je suis sauvé, parce qu'en dessous, sur le navire, il y avait ceux-là pour qui j'ai, j'aurais encore donné ma vie, et eux aussi l'avaient fait. Alors, ça voulait dire que je ne suis plus une crevure qu'on rêve de voir croupir sur un tonneau de rhum vide, dans une cage avec d'autres arcasiens pires. J'aurais tout fait pour ne pas y retourner, même si ça voulait dire rester sur l'Attrape-Rêve jusqu'à la fin des temps.

Qui l'aurait cru ? Pas moi, en tout cas.

Je sors de ma redingue un bout de papier chiffonné (presque une relique) qui me rappelle ce temps-là où je suis devenu plus humain.

Spyke Mushu... Anakin.

Quel imbécile. Je pensais qu'en être un te ferait rire quand je ne saurais plus quoi dire quand tu irais mal... Hm. Et quand,
quand je ne sais pas comment l'approcher, je ne vois pas d'autre moyen que de faire l'enfant.

Lilou !

...

Lilou !

...

LILOU !!!!!

http://www.onepiece-requiem.net/t7044-kiril-jeliev#87541
Page 1 sur 1