AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  


L'île aux cerfs-volants, ailleurs sur Grand Line

avatar
Mahach

♦ Équipage : Les Blattards

Feuille de personnage
Dorikis: 6240
Popularité: -620
Intégrité: -403

Dim 6 Nov 2016 - 10:52

Salut !

Je viens vous proposer une petite île volante artificielle où se trouvent des maîtres météorologues, des maîtres du Rope Action et des maîtres-planeurs !


---


L'île aux cerfs-volants
Ailleurs sur Grand Line


Population & Particularités


L'île ne compte qu'une seule mais grande ville. En réalité, il s'agissait de l'ancienne capitale de l'archipel de Hydros. Ce dernier se désagrégeait petit à petit sous l'effet de plusieurs phénomènes météorologiques. Le premier étant sa géolocalisation. Il reposait sur des volcans océaniques océaniques dans des eaux moins profondes qu'habituellement, mais comme son climat était hivernal, le choc produisait des poches d'eaux thermales pures et bouillonnantes, ce qui était son attrait touristique principal. Mais la roche en sous-sol était poreuse et des poches de gaz naturel naissaient fréquemment. Du fait, à chaque éruption, la roche se fissurait ce qui permettait au gaz de s'échapper et il infiltrait les poches d'eau. Alors au fil des ans, des morceaux des îlots secondaires se détachaient et rejoignaient les fonds marins. Le second était artificiel. Certaines îles proches avaient recours à la Dance Power, ce qui agissaient avec le choc violent des températures, ce qui provoqua des courants ascendants semblables aux Knock up Stream.

Le roi de l'archipel, alarmé de la situation géographique de son royaume déboursa, il y a quelques décennies, une petite fortune pour réunir un comité du monde entier pour qu'il se penche sur la question. Alors des savants se réunirent : des géomètres, des météorologues, des ingénieurs, des aéromètres, etc ... Ils mirent deux ans avant de trouver une solution commune qui consistait à infiltrer et colmater les fissures de la roche avec un alliage léger mais résistant afin que ce qui nuisait à l'île devienne sa plus grande force. Bien axée, le gaz pouvait s'accumuler dans une certaine poche donnée et libérer assez de puissance pour que l'île prenne son envol dans la direction opposée, les courants ascendant lui permettant de se soulever massivement. Mais une fois les airs gagnés, il fallait y rester. Alors les météorologues et les aéromètres se réunirent et eurent l'idée d'un immense cerf-volant pour faire planer l'île. Avec la puissance des phénomènes géologiques, elle pourrait s'élever assez pour toujours trouver des courants d'airs chauds.

Il fallut une nouvelle décennie pour qu'un gigantesque laboratoire soit construit et l'idée mise en application. La population des petits hameaux aux alentours gagnèrent la capitale et certains citoyens furent formés auprès des géomètres pour apprendre l'art du planage. Tout était calculé, c'était un énorme risque qu'il fallait prendre et qui, malgré la violence inouïe du décollage ... porta ses fruits.
Depuis l'île vivote au dessus de Grand Line et savoir que cette île est la première île volante artificielle fait la fierté des habitants. Bien entendu, elle est beaucoup moins élevée qu'une vraie île volante, l'on peut même apercevoir la mer bleue pour les plus téméraires qui osent se pencher. Elle est même visible à oeil nu depuis le plancher des vaches mais n'apparait que comme un gros point par temps clair.

Le laboratoire est toujours en activité et se doit de l'être, la relève est heureuse d'être assurée, la technologie a fait quelques progrès (désormais, l'utilisation de dials est anodine, le cerf-volant principal a été réparé et renforcé, puis d'autres ont vu le jour pour l'assister dans sa tâche indispensable), ce qui permet à l'île de continuer à exister avec un peu plus de facilité. Elle se paie même le luxe d'approcher au maximum les îles terrestres du plus qu'elle peut sans se mettre en danger pour le tourisme ou pour se ravitailler. Il y a deux moyens d'accès : soit par montgolfières qui font des allers-retours entre terre et ciel, soit par tout un système automatisé et très sécurisé d'ascenseur via nacelles faites de cordages (maîtriser l'art du cerf-volant passe par la maîtrise des ficelles donc, des cordes). Dans tous les cas, l'ascension prend quelques heures.

Outre le fait de découvrir l'île, les touristes viennent également pour apprendre différents arts, dont par exemple celui du cerf-volant (martial ou non), du Rope Action, de la météorologie, etc. Les Maîtres Planeurs ont même développé un art martial basé sur le cerf-volant. Il s'axe en deux disciplines : l'usage en tant qu'arme, et l'usage en tant que protection.
Quand le cerf-volant martial est utilisé comme arme, une lame orne sa pointe que de solides et fines ficelles dirige gracieusement. Le planeur peut aussi s'en servir pour faire des passes d'armes ou esquiver.
Quand le cerf-volant martial est utilisé défensivement, il est compacté dans un lanceur spécial, inspiré du décollage de l'île grâce à l'air comprimé. Le planeur s'en sert pour lui, pour décoller brutalement dans le but d'esquiver ou éviter les angles morts, ce lui permet d'intercepter ou de plonger.

Forces de l'ordre et respect de la loi


Ici, tout le monde est bienvenue tant qu'il ne trouble pas l'ordre publique. Le roi ne tient pas à s'initier dans la défense de l'île, il veut juste s'assurer de la sécurité et de la bonheur des habitants. Pour autant, l'île est défendue par des Grattes-Ciel (2500 D, des soldats qui maitrisent l'art du cerf-volant de combat) des Tires-Cieux (1000 D, des maîtres du Rope Action spécialisés dans la capture), et des troupes soldats normaux appelés les Terrestres (100 D chacun). Ils évitent généralement de tuer les criminels pour qu'ils soient jugés par le Roi lui-même, et le châtiment ultime reste le Grand Saut, qui consiste à les jeter par dessus bord, avec ou sans planeur, selon la bonté divine du moment.

Le Roi est rattaché au Gouvernement mondial mais tient à ce que son pays reste neutre et n'accepte pas la présence définitive de la Marine pour faire régner la loi. D'ailleurs, il n'y a pas vraiment de loi, il s'agit tout simplement de ne pas troubler l'ordre public.

Historique & Évènements récents


   ► [1583] Le décollage
Après réunion du comité, mise au point d'une idée pour sauver l'île puis son application, la capitale de l'archipel de Hydros devient officiellement l'Île aux Cerfs-volants dans un spectacle assourdissant d'explosion et d'immenses gerbes d'eau.
Personnalités importantes



Sidja Védezel
Roi de l'Île aux cerfs-volants




La tranquillité de mes citoyens et la survie de mon île sont mes plus grandes priorités.

Sidja est un roi bienveillant aimé par son peuple. Il compte beaucoup sur l'entendement de chacun pour limiter son action dans leur vie quotidienne. Pourtant, il ne le délaisse pas complètement en s'enfermant dans son fort, il se rend souvent en ville pour se promener ou faire des emplettes comme tout le monde. Il en profite pour vérifier que tout se passe bien. Cette préoccupation a toujours hanté l'esprit de la famille royale, tout comme il espère ne nouer que des relations cordiales. Pourtant, il sait sévir quand il le faut, et sa garde a toute l'indépendance militaire qu'il faut. Toutes les autres prérogatives réclament son accord mais il se montre conciliant. Aussi, c'est par lui que passe les décisions prises par le laboratoire qui permet la survie de l'île.
S'il maintient sa fermeté sur sa volonté de paix autogérée sur son royaume, il tient également à sa neutralité malgré son appartenance au Gouvernement mondial, ce qui ne manque pas d'ennuyer ce dernier qui aimerait pied poser le pied définitivement sur l'île.

Ses vieux jours étant déjà arrivés, il s'interroge quelques peux sur l'avenir. Son fils est devenu un capitaine dans la garde royale, il est même devenu un excellent Gratte-ciel. Sa fille quant à elle s'occupe des affaires sociales et règle les quelques rares conflits avec l'esprit conciliant de la famille. Mais aucun des deux n'est vraiment intéressé par le trône, et ce n'est pas sa défunte femme qui pourra régler le souci. Tout ce qu'il désire, c'est que l'ambiance générale de l'île et sa position politique perdure.



Niveau évalué :
Dorikis : 2000
PP : +150 sur son île
PI : +20, il s'engage très peu mondialement et tient à sa neutralité relative

Localisation : l'Île aux Cerfs-volants
Créateur du PNJ : Mahach

Habiletés/Pouvoirs :
En bon Terrestre traditionnel, il manie simplement une épée batarde.





---


Merci !
http://www.onepiece-requiem.net/t9050-mahachhttp://www.onepiece-requiem.net/t9150-sifflement-tiens-ma-fiche-
avatar
Loth Reich
Administrateur
Moine Hérétique

♦ Localisation : Blues
♦ Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Dorikis: 5227
Popularité: +728
Intégrité: 710

Ven 18 Nov 2016 - 14:02

Salut.
Petite ile sympa en somme mais t'as des projets pour où c'est juste posé pour poser ? ^^
Dans le second cas, je te prie d'approcher Leeroy qu'a une certaine idée d'une ile volante. Pas tout à fait comme celle-là mais peut-être pourrait-il y ajouter du contenu ? x)
http://www.onepiece-requiem.net/t10961-loth-reich-le-marchand-heretiquehttp://www.onepiece-requiem.net/t12978-fiche-technique-de-loth
Page 1 sur 1