AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  


Retour à la vie au travers des décombres

avatar
Azraël


Feuille de personnage
Dorikis: 1076
Popularité: -36
Intégrité: -34

Dim 10 Sep 2017 - 21:12



Alors que des nuages sombres enrobaient la macabre Hungeria et qu’une fine brume arpentait le sol silencieux et humide, la nuit ne laissait place qu’à quelque rayon lunaire pour ajouter à notre noir spectacle, une touche des plus effrayantes ! Laissant les ombres bouger au gré des ouvertures dans le ciel pour laisser un théâtre de mouvement étrange effrayer les jeunes enfants du village.

Dans un coin reclus de la populace, une montagne agrémentée d’un petit sentier escarpé laissait se promener un homme et sa brouette sur son flanc. Comme chaque nuit, il venait de la ville avec ses longs bras, poussait sa petite embarcation à la sueur de son front et atteignait le cap ou il venait jeter ses ordures. Comme chaque soir, il laissait les débris dégringoler, jusqu’à les entendre résonner au fin fond d’un gouffre où s’empilaient des tas d’objets cassés.

De l’un des monticules, une main, puis un bras émergèrent, cherchant désespérément à s’agripper à quelque chose. Rapidement, les vibrations et les gestes eurent le dernier mot sur les ordures et une tête passa également au travers des obstacles pour rejoindre l’air libre. Prenant une première bouffée comme un nouveau-né, Azraël pensait reprendre vie. Dégager le reste de son corps était une priorité, mais l’homme à la charrette qui ne l’avait pas vue venait de rendre ses labeurs encore plus difficiles. Frappé de plein fouet par les nouveaux obstacles en chute, le bougre maugréa quelques mots inaudibles, rapidement étouffés par plus de déchets. Il devrait recommencer à nager pour s’en sortir, encore.  

-Hum, j’ai cru entendre quelque chose en contrebas.


Dit l’homme à long bras tout en se grattant le cuir chevelu. Puis, il se convainquit que ce n’était que la fatigue et le fruit de son imagination, personne n’était assez fou pour venir ici, surtout tard la nuit. Puis il reprit sa route, il restait quelques voyages à faire avant de pouvoir trouver le confort de son lit.

Cependant, il avait tort et bien qu’il n’ait aucune idée du pourquoi ni du comment, l’épéiste remuait toujours les déchets en ne cherchant plus la raison de sa chute ici. Il ne pensait plus qu’à une chose et c’était de sortir de cet enfer, ses derniers souvenirs assez flous n’étaient qu’encouragement. Il revoyait les mains tenter de l’agripper alors qu’il s’enfuyait… On lui avait dérobé son arme, puis Shoma était introuvable…

Bientôt, son corps entier fut délogé, motivé par l’idée de retrouver les siens. Il retira les bandages sur sa bouche d’une main rapide et tremblante pour pouvoir respirer, le pirate sentait avec chaque bouffé d’air chacun des muscles et la chair de son corps meurtri le brulé de douleur, il se sentait à vif. Plusieurs morceaux de métal étaient enfoncés dans sa peau et il se savait couvert de sang et de sueur des pieds à la tête, mais il ne pouvait arrêter sa marche lugubre. Un regard à droite, puis un à gauche le dissuada de continuer sa recherche. Son épée n’était pas ici, il ne savait plus ou elle se trouvait…

Un pas, puis un autre, encore et encore, jusqu’à entendre ce qu’il redoutait le plus.

-Hé ! Je savais que je ne rêvais pas ! Que fait tu las !

Un long bras l’avait vue. Il devait fuir.
http://www.onepiece-requiem.net/t6576-azraelhttp://www.onepiece-requiem.net/t20361-fiche-technique-de-azrael
avatar
Azraël


Feuille de personnage
Dorikis: 1076
Popularité: -36
Intégrité: -34

Sam 16 Sep 2017 - 5:38



Alors qu’une fuite inévitable était en train de s’enclencher, Az se remémorait les derniers évènements qui l’avaient conduit jusqu’ici, dans cette fausse avec toutes ses ordures et ses blessures. Assurément, son combat contre le capitaine des spectres ne s’était pas déroulé comme il l’entendait et c’était la raison de son état pitoyable. Retirant, un morceau de dieu seul sais quoi de son épaule, l’ancien chasseur de prime tournait derrière un monticule d’objets inanimé avec l’espoir d’échapper à la variante humaine qui l’avais vue. Sans arme et blessé au point d’en avoir perdu conscience, il n’était plus temps de chercher les ennuis, s’il voulait survivre seul sur Hungeria l’épéiste devrait user de tous les moyens. Shoma lui avait donné une bonne leçon et il se souviendrait longtemps que pour arriver à ses fins, tous les moyens étaient à envisager. Terminé la mentalité du sabreur déterminé à utiliser qu’une lame pour gagner.

Au même moment, le long-bras qui s’était mis à lui courir après surgit de l’ombre pour surprendre sa proie. Le chasseur se retrouvait au pied du mur et alors que l’un de ses poings partait en direction de cet énergumène aux articulations doublées, quelque chose de dur lui fracassa le crâne.

Une fois le coup porté, Az perdu de nouveau ses esprits, il n’eut aucune idée du temps passé à rêvasser, mais une chose était sûre. À son réveil, il ne se trouvait plus sur la fameuse île…

Tout en se relevant, le pirate reconnut très facilement l’intérieur de la pièce où il se trouvait. Il avait eu la chance d’en voir quelques-unes, mais jamais n’aurait-il pu imaginer se retrouver ici, dans une prison à fond de cale. Un gros boulet de plomb au pied, des barreaux de fer en guise de garde et un hublot tristement sale en guise de compagnon, voilà à quoi il avait droit pour l’instant.

Honnêtement, l’idée de torde le fer ou même de percer la coque du navire lui effleura l’esprit, mais à quoi bon ? Une fois dehors il aurait certes pu nager, mais comment être certain de trouver une île ? Sans carte ni embarcation c’était du suicide et c’était sans parler de toutes les blessures qu’il avait en prime. Non, définitivement, il devrait attendre et s’échapper une fois la terre ferme atteinte. Hungeria était connue de tout les chasseurs de prime, parfois quand un homme était capturé et que le wanted n’était pas assez haut, on l’envoyait là, moisir comme esclave.

Assis dans le fond de ça cellule, adosser contre le bois, Azraël porta son regard de gauche à droite, admirant les six autres cages semblables à la sienne tout en croisant ses bras sur ses genoux remonter. Il devait reprendre ses forces… Mais où finirait-il ?
http://www.onepiece-requiem.net/t6576-azraelhttp://www.onepiece-requiem.net/t20361-fiche-technique-de-azrael
Page 1 sur 1