AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  


Un cannibale pour ami

avatar
Rydd Steiner
Le Tigre Rouge
Bounty National Agency

♦ Localisation : Karantane
♦ Équipage : B.N.A

Feuille de personnage
Dorikis: 6156
Popularité: +520
Intégrité: 115

Jeu 4 Jan 2018 - 13:16





"

Arrivée sur Karantane de Steiner, suite logique de la demande de Wakopol. Important contingent de traqueurs.

Agent V39, Renseignement du Cipher Pol.

"



Suite de "La mission de l'absurde".





Sur le pont du premier « dragon », le navire de guerre de la BNA, Rydd contemple les membres de son agence. Une multitude de chasseurs expérimentés s’affaire en tous sens pour donner vie à ce monstre de bois et d’acier. Le bruit régulier des roues à aubes s’élève comme une mélodie de travail. L’on peut voir que chaque homme est à sa place et que l’on file bon train vers une nouvelle aventure. La figure de proue dorée flamboie alors que l’on discerne déjà Karantane au loin. Les hommes y seront dans l’heure et rejoindront le gros de la troupe. Le cuirassé venait de réaliser sa première mission en ralliant le Royaume de Wakoland pour y récupérer son inestimable chef : c’était un succès.

« Base à cuirassé, base à cuirassé. »

Un escargophone aux allures guerrières et au torse flanqué des crânes barrés de la BNA s’activait.

« Cuirassé, j’écoute. » Répondit laconiquement le responsable des communications qui siégeait non loin de Steiner.

« Quai de débarquement prêt, sommes en mesure de vous accueillir. »
« Il ferait beau voir qu’ils ne puissent pas… » Murmura Rydd quelque peu agacé par ces échanges dignes de la marine.

« Reçu. »

L’information fut transmise et le maitre d’équipage s’avança. C’était un fort gros bonhomme à l’allure porcine et aux traits grossiers. Il portait une barbe inégale dont s’élevait à divers endroits des gerbes de poils plus drus et plus noirs. Son seul avantage était sa voix forte et claire qu’il utilisait avec intelligence.

« ÔLA ! PRÉPAREZ LE DÉBARQUEMENT ! ARRIVÉE SUR LE QUAI FLANQUÉ DE NOS COULEURS ! »

Ce qui était de l’effervescence devint un véritable tumulte. Les hommes du pont courraient, mines renfrognées. C’était là l’œuvre de véritables marins qui ne se laissaient pas dicter deux fois le même ordre.

Quelques minutes plus tard, les chasseurs de primes en poste sur Karantane pouvaient voir la manœuvre menée d’une main de maitre. Le navire s’arrêta net, non loin d’un ponton de fortune aménagé à l’aide de larges troncs. Aussitôt, le Tigre sauta vers la terre ferme et se laissa accueillir par les traqueurs. Derrière lui, l’on commençait à décharger armes et vivres pour la campagne à venir. Steiner connaissait l’endroit et savait qu’il était loin d’être accueillant.

«  Chef. »

L'homme qui venait se présenter était un rasoir. Il portait une sorte de côte de maille et avait au côté une longue épée qui signifiait son rôle de bretteur. Un large crâne éclaté était dessiné sur son torse et ses riches ornements signifiaient qu'il n'en était pas à sa première campagne.

« Topo. » Dit Rydd sans ambages.

Et il gratta une allumette sur la crosse de son revolver pour allumer un de ses cigares Sea Wolves.

http://www.onepiece-requiem.net/t3468-rydd-steiner-terminehttp://www.onepiece-requiem.net/t3753-rydd-steiner
avatar
Rydd Steiner
Le Tigre Rouge
Bounty National Agency

♦ Localisation : Karantane
♦ Équipage : B.N.A

Feuille de personnage
Dorikis: 6156
Popularité: +520
Intégrité: 115

Jeu 4 Jan 2018 - 13:25


« L’avant-poste est solidement défendu et nous n’avons pas été attaqué depuis notre installation. En revanche, nos patrouilles exploratoires vers la jungle sont toutes portées disparues. »
« Toutes ? C’est donc le Triangle Floriant que cette jungle ? »
« Vous ne croyez pas si bien dire ! Encore que… Non, nous avons bien retrouvé deux dépouilles de la BNA en lisière. »
« Et alors ? »
« Je pense que vous voudrez voir vous même… »
« Allons donc. »


Et Rydd fut introduit dans le poste-avancé sous les acclamations des traqueurs. Le leader faisait toujours son petit effet, il faut dire que l’on savait que le degré de force augmentait drastiquement lorsqu’il était là. Il fendit la foule en distribuant quelques signes de têtes et se fit ouvrir le pan d’une tente large où les gardes blafards semblaient nauséeux. A l’intérieur, le spectacle fit lâché une exclamation au Tigre.

« Bordel le beau gigot ! »

Devant lui se trouvaient effectivement deux dépouilles de traqueurs. Le premier gaillard avait la jambe droite rongée jusqu’à l’os et l’on pouvait encore discerner les marques de dents. La seconde dépouille était plus cocasse, le gaillard semblait embroché comme un poulet que l’on va faire rôtir et quelques condiments agrémentaient ses aisselles. Il n’avait la peau que légèrement brûlée signe que l’office avait été interrompu.

« Mais pour quelle raison saugrenue le ramener dans cet état jusqu’ici ? »
« C’est-à-dire que nous voulions examiner… »
« Ma foi, il n’y a rien à examiner, c’est limpide ! »
« Vous trouvez ? »
« Certainement… Ce qui m’amène à me demander ce que vous avez dans le crâne ! Soit ils ont été attaqués par des animaux adorateurs de grillade… »
« Soit … ? »
Osa le chasseur.
« Soit il y a des cannibales sur cette île bougre d’âne. »
« Des cannibales ?! Mais qu’allons-nous faire ? »
« Rien de bien plus original que d’habitude… On pacifie, on emprisonne… »
« C’est que les hommes ne sont pas bien disposés… Mourir oui, mais se faire dévorer non… »


Rydd haussa les épaules et fit volte face. Il se dirigea droit vers les caisses d’armes fraîchement débarquées et s’équipa comme pour partir en campagne. La chose faite il prit la sortie du poste sans demander son reste. Lorsqu’on l’interrogea sur ses intentions de loin, il n’y eut que des volutes de fumée comme réponse. Jusqu’à ce qu’il finisse finalement par rompre le silence.

« Je m’en vais cogner ces cannibales ! Qui m’aime me suive ! »

Beaucoup se dirent qu’il valait mieux laisser le chef faire le sale boulot, comme il aimait le faire. Mais quelques hommes finirent par le suivre. Ils étaient soit plus malins et considéraient qu’il y avait moins de risques près du Tigre, soit plus opportunistes et songeaient que l’on ne se mettrait pas dans les bonnes grâces du leader en restant à l’arrière.

C'est ainsi qu'une petite troupe se dirigea vers la jungle...
http://www.onepiece-requiem.net/t3468-rydd-steiner-terminehttp://www.onepiece-requiem.net/t3753-rydd-steiner
avatar
Rydd Steiner
Le Tigre Rouge
Bounty National Agency

♦ Localisation : Karantane
♦ Équipage : B.N.A

Feuille de personnage
Dorikis: 6156
Popularité: +520
Intégrité: 115

Jeu 4 Jan 2018 - 16:20

A la lisière de la jungle, le silence était troublant. Les habituels bruits de la faune semblaient s’être éteints. L’échine de Rydd était traversée de légers tremblements : son corps ressentait le danger. L’excitation le gagnait alors que des bruissements l’alertaient et que son regard parvint à saisir une ombre qui bien trop vite se volatilisa. Les hommes refermaient leurs mains sur les fusils et les épées.

« Allons ! Enfonçons-nous. »

Et comme un seul homme, la petite troupe pénétra dans la jungle épaisse et insondable. C’était comme s’insérer entre deux gaillards musculeux dans le pire coupe-gorge de Saint-Urea : on a l’intuition que ça va mal se finir, la sueur en moins, la grillade en plus.

Rydd humecta l’air et claqua sa langue sur son palais.

« Sang frais. »

Cette remarque haussa encore le niveau d’alerte des traqueurs et ils avançaient avec prudence. Les bruissements dans la végétation perduraient mais n’empêchèrent pas la progression pour autant. La jungle était dense, certes, mais il était possible de s’y frayer un chemin à grand coup de machette. Par ailleurs, quelques sentiers semblaient étonnamment praticables, ce qui du reste n’était pas surprenant puisque la forêt était sans conteste habitée.

Les hommes progressèrent ainsi pendant une vingtaine de minute, sans que la tension ne descende d’un cran. Finalement, l’un des traqueurs posa le pied sur une branche de bois sec qui craqua lourdement. Une seconde plus tard, une corde s’était enroulée autour de sa cheville et le faisait virevolter dans les airs comme un lapin qu’on va dépecer.  

C’est alors qu’un fusil à double canon fit son apparition à travers les fourrés. Mais alors qu’une salve de balles était en passe d’être tirée, un chasseur flanqué d’un magnifique chapeau style aventurier fit son apparition. Il avait de petites lunettes rondes, un foulard rougeoyant et un teint de peau grisâtre particulièrement atypique. Lorsqu’il vit sa prise se pendant au bout de sa corde, il entra dans une fureur terrible.

« Non mais qui m’a foutu des imbéciles pareils !? »

Le chasseur ajusta sa moustache blanchâtre et jeta un œil rapide aux alentours. Rydd s’avança.

« Ce n’est pas très courtois d’attraper au collet mes gars. »
« Pas davantage de tomber sur des pièges qui ne vous sont pas destinés ! Vous savez combien de temps j’ai passé à le mettre en place sans me faire repérer ? »
« Euh. Non. Mais, vous êtes qui au juste ? »
« Pelt, Van Pelt, chasseur-explorateur-aventurier ! »
« Et qu’est-ce-qui vous amène dans ce coupe-gorge ? »
« Je suis en mission pour le Roi de Wakoland ! »
http://www.onepiece-requiem.net/t3468-rydd-steiner-terminehttp://www.onepiece-requiem.net/t3753-rydd-steiner
avatar
Rydd Steiner
Le Tigre Rouge
Bounty National Agency

♦ Localisation : Karantane
♦ Équipage : B.N.A

Feuille de personnage
Dorikis: 6156
Popularité: +520
Intégrité: 115

Jeu 4 Jan 2018 - 16:29

Rydd se frappa le ventre, la chance lui souriait, c’était son homme, celui là même qu’il ne cherchait pas encore mais qu’il devait trouver !

« Par exemple ! Nous devions vous chercher ! »
« Vous deviez ? Mais ce n’est pas ce que vous faites ? »
« En fait je vous cherchais pas encore, mais je devais vous chercher, finalement je vous trouve sans avoir besoin de vous faire chercher, c’est cocasse. »


Van Pelt plissa les yeux d’incompréhension à multiples reprises.

« Mon garçon, vous semblez incohérent, souffririez vous d'un trouble quelconque ? »
« Vous venez avec nous donc ! »
« Ah non ! Vous avez vu ma peau ? J’ai trouvé les coraux de ce foutu roi, mais je ne vais pas tarder à y passer ! Alors je m’offre une dernière chasse. »
« Vous en avez sur vous de ces coraux ? »
« Pour sûr, solidement neutralisés dans cette boîte en bois d’adam. »


Il tapota sa sacoche sous l’œil intéressé de Rydd. Mais déjà Van Pelt se remit en marche, le fusil devant lui.

« Une troupe de sauvages approche ! »

Rydd attrapa un revolver qu’il avait à sa ceinture et tout en le tenant négligemment, se plaça derrière l’aventurier.

« Et dite moi mon brave, ces sauvages, ce sont les cannibales ? »
« Ouais, pas moyen de les raisonner ! Mais je crois que mon teint les a effrayé jusqu’alors. J’pense qu’ils en ont après vous et pas moi. »
« Toujours sûr de ne pas vouloir rentrer gentiment au camp ? »
« Vous êtes fou, je suis très contagieux, au moindre contact je vous claque la maladie à vous aussi. »
« J’croyais que ça ne passait que par les coraux ? »
« Barf… Pas bien sûr… La seule certitude que j’ai, c’est que les hôtes morts ne transmettent plus. C’est pour ça que la maladie a quitté l’île depuis la disparition des derniers contaminés. »



« De sorte que si vous mourrez, vous n’êtes plus contagieux ? »
« Tout juste. »



BLAM
« AEEERGH ! »


Rydd, dans sa froideur habituelle, venait de décharger une balle en pleine tête du malheureux chasseur.

« Empaquetez moi ce gaillard et que deux hommes ramènent au camp sa dépouille et son coffret de coraux. Faites moi un beau colis pour le roi de Wakoland. Et précisez lui bien que les coraux sont très contagieux ! »

Les traqueurs, peu émotifs devant cette exécution sommaire, firent comme demandé et deux hommes se détachèrent du groupe.
http://www.onepiece-requiem.net/t3468-rydd-steiner-terminehttp://www.onepiece-requiem.net/t3753-rydd-steiner
Contenu sponsorisé



Page 1 sur 1