AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  


Un drôle de champion

avatar
Krypt SombreRivage

♦ Localisation : North Blue

Feuille de personnage
Dorikis: 1095
Popularité: -32
Intégrité: -23

Lun 9 Avr 2018 - 21:49

L’homme épongea la sueur qui coulait le long de sa tempe avec un mouchoir en tissu d’un rouge très voyant. Puis il le rangea dans la poche gauche de son manteau avant de le ressortir quelques secondes plus tard pour l’imbiber un peu plus encore. Dans sa main droite il tenait un petit livre qu’il faisait mine de lire mais ses yeux étaient rivés sur le port et surveillaient les allées et venues des marins. Tout dans son attitude reflétait sa nervosité et il était clair que son attention était focalisée sur le Queen of cows, le navire qui faisait la liaison entre le Nid de Vache et Manshon, et plus particulièrement sur les nouveaux arrivants qui débarquaient encore. D’ailleurs tous les natifs de l’île, dont les capacité d’observations s’étaient développées à force de tenter de repérer avant les autres de nouveaux pigeons à plumer à chaque passage du Queen of cows, l’avaient remarqué tant il développait d’efforts pour être discret et pour paraître détendu.

Tentative vouée de toute évidence à l’échec selon Krypt qui observait la scène appuyé sur sa canne depuis une petite ruelle. Ghoul était posé sur son épaule et surveillait les alentours. L’homme s'appelait John Jaun et était l’un des derniers informateurs de la famille SombreRivage encore en activité. Il jouait le rôle de secrétaire auprès d’un petit mafieux local : Lord Silver Hamilgton. Mais maintenant qu’il l’avait sous les yeux Krypt peinait à comprendre comment ce petit homme à la barbe abondante, au nez presque aussi rouge que son mouchoir et au front perlant de sueur avait pu rester en vie dans un endroit comme le Nid, ni comment il avait fait pour ne pas s’être encore trahi. Tout dans sa posture exprimait sa peur et sa nervosité et Krypt ne doutait pas que s’il apparaissait dans son dos et criait “BOUH !” John se serait immédiatement mit à tout déballer en l’implorant de le laisser en vie et en lui promettant de lui donner les noms de tous ses employeurs.

Mais pour le moment l’important était de parvenir à entrer en contact avec John sans être la cible de l’attention de tous les espions et, en règle plus générale, de toutes les personnes présentes sur le port. Une diversion s’avérait être la solution la plus efficace et Krypt porta son attention sur les nouveaux arrivants qu’il observa attentivement. Son choix se fixa rapidement sur un couple qui se tenait sur le bord du port. L’homme était un grand échalas qui caressait régulièrement sa longue moustache brune et la femme une petite ronde qui semblait mépriser tout ce qui se trouvait dans son champs de vision, des marins jusqu’aux façades des maisons qu’elle semblait vouloir écraser par la seule force de ses deux petits yeux porcins. Ils étaient escortés par deux hommes à la mine patibulaire et aux muscles saillants qui ne prenaient pas la peine de cacher la crosse des pistolets qu’ils portaient à leur ceinture. Ils étaient tous richement vêtus et semblaient attendre que quelqu’un vienne les chercher. Exactement le profil que Krypt détestait par dessus tout et par conséquent la cible idéale pour ce qu’il prévoyait. Il chuchota quelques mots à Ghoul qui s’envola en direction du port puis sortit de sous son manteau son pistolet et mit en joue la grosse dame avant de murmurer : “J’ai bien peur que cette action ne soit de Mauvais Augure pour vous très chère”.

Au moment où il appuya sur la détente Ghoul poussa un cri strident qui détourna l’attention des gens et camoufla partiellement la détonation. Une fleur rouge s’épanouit sur la poitrine de la femme qui poussa un hurlement suraigu, fit quelques pas en arrière puis bascula dans l’eau du port sous le regard horrifié de son mari. Sans réfléchir les deux hommes de mains dégainèrent leurs armes et, ne sachant pas d’où le coup était parti, chacun d’eux tira dans une direction différente. La panique s’empara de la foule. Chacun tentait d’échapper à cette fusillade tandis que le mari hurlait à qui voulait l’entendre qu’il fallait absolument sauver sa femme qui ne savait pas nager. D’autres coups de feu retentirent et Krypt s’élança derrière John qui avait fuit sans demander son reste suite aux coups de feu. Il joua de la canne pour écarter les personnes trop paniquées pour comprendre ce qui se passait et coupa par une autre ruelle plus étroite pour intercepter son contact. Ce dernier marchait d’un pas vif, il avait lâché son livre et épongeait toujours la sueur qui semblait couler deux fois plus qu’avant sur son visage, si tant est que ce fut possible. Krypt l'agrippa au moment où il passait devant lui et le tira dans la ruelle, s’éloignant ainsi du chaos qui régnait encore dans la ruelle principale entre ceux qui cherchaient à fuir le port et ceux qui tentaient de savoir ce qui s’y passait.

Il plaque John contre un mur avec sa canne et celui-ci se mit à gémir voyant le visage sombre et pâle de Krypt à quelques centimètres du sien, ses lunettes teintées masquant son regard.

- Ne me tuez pas je vous en supplie, je n’ai pas d’argent sur moi vous n’avez aucun intérêt à faire ça !! Je connais du monde, des gens puissants, vous pourriez regretter votre geste ! Pitié !

Krypt poussa un profond soupir et relâcha la pression de sa canne sur le petit homme qui se comportait exactement comme il l’avait prévu. Puis il présenta à John sa main droite et celui-ci pu voir la tête de corbeau sculptée sur la chevalière en argent des SombreRivage. Au même moment Ghoul vint se poser sur le bras gauche tendu de son maître.
Une lueur de compréhension brilla alors dans le regard de John et son attitude changea immédiatement. Il ressortit son mouchoir de la main gauche pour s’éponger le front.

- Ah c’est vous ! Vous auriez dû me le dire plus tôt, j’étais à deux doigts de vous tuer ! On a évité une belle catastrophe... Ravi de vous rencontrer en personne en tout cas !

Krypt haussa un sourcil, il était bien culotté ce petit bonhomme d’oser tenir de pareils propos… Et c’est alors que son attention se porta sur la main droite de John et une lueur de surprise brilla derrière ses lunettes teintées. Il s’était tellement concentré sur la main gauche qui tenait le mouchoir rouge qu’il n’avait pas du tout remarqué que le petit homme tenait dans sa main droite un petit pistolet à deux coups et qu’il l’avait pointé directement vers le cœur du jeune homme. S’il avait appuyé sur la détente la légende du Baron des Mers aurait prit fin avant même d’avoir commencé... John Jaun afficha un petit sourire moqueur et se fendit d'une révérence...
http://www.onepiece-requiem.net/t20844-ft-du-baron-corbeau#22541
avatar
Krypt SombreRivage

♦ Localisation : North Blue

Feuille de personnage
Dorikis: 1095
Popularité: -32
Intégrité: -23

Mar 10 Avr 2018 - 20:22

Krypt ne laissa rien paraître de sa surprise mais était furieux contre lui même. Il s’était laissé piéger comme un bleu ! Pas la peine de tenter de se rendre sur Grand Line s’il manquait déjà de se faire tuer par ce genre de ruse aussi basique… L’homme devant lui s’était totalement métamorphosé. Certes il suait toujours à grosses gouttes mais chacun de ses gestes étaient maîtrisés, il tenait toujours son pistolet négligemment le long de sa jambe et son regard était alerte et semblait évaluer Krypt.

-Je suis navré de vous avoir menacé maître SombreRivage mais voyez vous sur cette île il est coutume de se préparer à tirer puis de poser les questions ensuite. Et j’ose me permettre de penser que vous vous êtes habitué plutôt rapidement à cette coutume si j’en juge par la pagaille que vous avez causé sur le port…

Une lueur d’amusement brillait dans son regard et Ghoul émit lui aussi un petit croassement moqueur. Krypt se renfrogna d’avantage et garda le silence, après tout sa diversion avait parfaitement rempli son rôle. John attendit quelques instants une réponse puis reprit la parole.

-On m’avait prévenu que vous n’étiez pas très bavard jeune maître, dans ce cas permettez moi de vous faire mon rapport. Lord Silver Hamilgton a toute confiance en moi car il est persuadé qu’il est le seul à connaître mon vrai visage. Il m’a envoyé sur le port pour que je repère un nouveau pigeon à enrôler pour sa nouvelle équipe de “champions”.

Il appuya sur le mot “champion” avec une certaine ironie. D’après les informations qu’il fournissait à la famille SombreRivage, Lord Silver Hamilgton était un petit mafieux passionné par les combats illégaux. Mais il ne participait jamais à un tournoi pour gagner, il préférait piéger ou recruter de jeunes “champions” faibles et sans défense pour les voir se faire massacrer dans des combats totalement inégaux. Et c’est là que Krypt était censé intervenir. Un jeune arrivant infirme prêt à tout pour récolter de l’argent pour aider sa vieille mère malade… couverture classique mais efficace. Lord Hamilgton ne pourrait résister à l'envie de le voir se faire massacrer lors du prochain tournoi, ce qui n'était évidemment pas prévu dans le plan de Krypt. Il ne s'engagerait pas dans ce tournoi pour satisfaire les plaisirs pervers du petit mafieux mais bien dans le but de le gagner et d'en obtenir la récompense : le Hiso Hiso No Mi. Lorsque la missive de John était parvenue sur Zaun et qu'il avait appris que ce Paramécia en serait la récompense, un plan s'était tout de suite formé dans l'esprit du jeune homme. Néanmoins Krypt ne put s’empêcher de penser que ce plan n’aurait pas du tout plu à son ancien professeur qui détestait le mensonge sous toutes ses formes, puisqu'il allait forcer Krypt à se faire passer pour qui il n'était pas afin de se faire engager. Son professeur avait transmis à ses disciples son aversion du mensonge mais Krypt était tout de même conscient qu’il fallait parfois en user pour arriver à ses fins. Le défaut était que ni Krypt, ni l'autre disciple n'avait par conséquent  appris à jouer correctement la comédie. L'autre disciple… d’un seul coup ces mots semblaient animés d’une vie propre, ils se mirent à grossir, ils envahirent la ruelle et avalèrent Krypt.

Il ne se trouvait plus dans la ruelle et n’écoutait plus le rapport de John Jaun… Il était ailleurs, dans une petite bâtisse aux volets fermés. On venait de le laisser entrer, la porte se refermait derrière lui, quelqu’un se levait et s’approchait de lui en souriant, la lame de Krypt jaillit de sa canne et il fut emporté dans un tourbillon de sang. Krypt tomba à genoux. Il ne voyait plus que deux yeux, deux yeux rouges, deux yeux rouges dans lesquels se mêlaient la surprise, la douleur et la pitié, deux yeux rouges qui finirent par se fondre dans le tourbillon sanglant… Ses disciples… Il n’y en avait désormais plus qu’un.
Krypt entendit un croassement strident et poussa un gémissement d’angoisse. Progressivement il revint dans la ruelle.

Il était agenouillé, sa canne était tombée à ses côtés et il se tenait la tête entre les mains. Ghoul sautillait devant lui et le fixait, il avait l’air inquiet. John Jaun était tourné vers le fond de la ruelle et il pointait son arme devant lui. Krypt récupéra sa canne et se releva avec quelques difficultés, sa jambe droite lui faisant durement payer le choc contre le sol. John Jaun lança un regard dans sa direction, il semblait nerveux à nouveau mais il ne s’agissait plus d’un nervosité feinte comme sur le port, il avait l’air parfaitement sérieux et ne suait plus du tout.

-J’ai bien peur jeune maître que nous ayons de la compagnie… Lorsque vous vous êtes écroulé et que votre corbeau a crié j’ai cru percevoir un mouvement dans le fond. Vous êtes en état de vous défendre ?

Les sens de Krypt se mirent en alerte et il scruta les ténèbres qui masquaient le fond de la ruelle. Sous ses lunettes ses yeux semblèrent aspirer la lumière et pour Krypt les ténèbres se dissipèrent soudain. Puis il le vit, camouflé dans les ombres, entre les murs en bois, se tenait un homme de haute taille, enveloppé dans un long manteau, coiffé d’un chapeau et dont le col relevé cachait la figure. Il tenait une mallette à la main. Sans attendre le jeune homme dégaina son pistolet et le pointa vers la silhouette. Cette dernière se retourna, tendit son bras vers le haut de la ruelle et sembla s’envoler. Krypt leva les yeux et remarqua alors le véritable visage du Nid. Plusieurs passerelles et ponts de bois et de cordes traversaient le haut de la ruelle et il semblait y avoir plusieurs habitations emboîtées les unes sur les autres. Et tout semblait désert, la silhouette avait disparu dans les ombres. Krypt hésita, vraiment la coïncidence entre ses pensées et l’apparition de cette silhouette était trop forte et il avait comprit à ses dépends que sur cette île rien n’était ce qu’il paraissait être. Il se rengaina son arme et se retourna vers John.

-Je me vois obligé d’avancer mon rendez-vous avec Lord Hamilgton. Conduis moi à lui.


Dernière édition par Krypt SombreRivage le Dim 15 Juil 2018 - 16:08, édité 3 fois
http://www.onepiece-requiem.net/t20844-ft-du-baron-corbeau#22541
avatar
Krypt SombreRivage

♦ Localisation : North Blue

Feuille de personnage
Dorikis: 1095
Popularité: -32
Intégrité: -23

Sam 14 Avr 2018 - 12:05

John prit les devants. Il ne suait plus du tout mais avait tout de même endossé de nouveau le rôle du secrétaire nerveux. Maintenant que Krypt l’avait vu sous son vrai visage il commençait à percevoir les quelques petits signes qui montraient qu John était tout de même réellement nerveux : sa main restait glissée dans la poche dans laquelle il rangeait son arme, ses yeux qui habituellement surveillaient tout et n’importe quoi s’arrêtaient désormais quelques secondes de plus à chaque fois qu’ils passaient près d’un recoin sombre où dès qu’ils percevaient un geste suspect…

Ghoul était posé sur le bras gauche de son maître, s’envoler était bien trop dangereux, il serait sans défense si la silhouette décidait de l’abattre depuis les hauteurs. Il gardait donc ses ailes pliées tandis que Krypt martelait le sol avec sa canne pour compenser le poids que sa mauvaise jambe ne pouvait supporter. Ses petits yeux rouges scrutaient également les alentours et Krypt lui faisait tout à fait confiance pour repérer un quelconque danger à temps et l’en alerter.

Pour le moment le jeune homme était le seul membre du groupe à ne pas surveiller son environnement. Ses sens étaient aux aguets et sondaient l’extérieur mais son esprit lui était plongé dans ses pensées et sondait l’intérieur du jeune homme. Une erreur fatale dans ce genre de situation, mais il n’était pas encore totalement remis de la crise qui l’avait saisi dans la ruelle et la coïncidence avec l’apparition de la silhouette le tourmentait intérieurement… Il connaissait l’homme à la valise, il en était persuadé. Il jetait de temps en temps un regard vers le haut, vers les passerelles et autres ponts en hauteurs et il faillit bousculer un esclave qui portait les bagages de son maître. Ghoul poussa un petit cri de surprise et seuls les réflexes de Krypt lui permirent de faire un bond sur le côté pour éviter l’impact. Un bond sans grâce ni élégance qui le fit percuter un poteau en bois qui soutenait une passerelle, Ghoul s’envola un cours instant puis revint se poser sur le bras de son maître. Krypt poussa un grognement et se hâta de rejoindre John qui continuait d’avancer, encore plus furieux contre lui-même. Il devait se ressaisir pour sa rencontre avec Lord Hamilgton.

Ils s’arrêtèrent devant ce qui semblait être un bar réservé aux touristes, La Carpe Koï. Visiblement le mafieux aimait rencontrer puis piéger ses victimes dans une atmosphère qui les rassurait afin d’endormir leur méfiance, mais plus un établissement tente de paraître honnête aux yeux de ses clients et plus il y a de cadavres dans les placards et de cheveux dans la soupe de poisson… Krypt avait appris à s’en méfier. John fit un signe de tête à deux hommes qui se tenaient non loin et qui semblaient discuter, des hommes de main du Lord sans doute. Ils répondirent à son signe et John entra. Krypt le suivit en accentuant son infirmité et en tentant de sembler impressionné. Après tout il n’était qu’un vulgaire jeune homme qui cherchait à payer les soins de sa chère maman… Il avait décidé d’emmener Ghoul avec lui, Lord Hamilgton serait d’autant plus ravi de piéger un pauvre naïf infirme attaché à son petit oiseau de compagnie. Mais Krypt savait que la véritable raison était que l’apparition dans la ruelle l’avait inquiété et qu’il préférait ne pas laisser de point faible apparent. Il ne laisserait plus Ghoul tomber… plus jamais.

Le bar était tel qu’il l’avait imaginé. Sous la peinture dorée, derrière les quelques plantes disséminées ici ou là et dans l’aquarium qui occupait tout le mur du fond son oeil acéré repérait aisément les traces de gras et de moisissures, les taches sur les nappes et la vaisselle ébréchée. Son propriétaire n’avait visiblement pas les moyens de paraître aussi respectable qu’il l’aurait voulu…  Il régnait dans l’air une odeur de parfum si forte qu’elle en devenait écoeurante, sans doute pour masquer des odeurs moins nobles. Un homme assis dans un coin devant ce qui ressemblait fortement à un piano jouait un air dans lequel les fausses notes s’enchaînaient avec les pauses pour boire au goulot de la petite bouteille posée sur le haut du piano, si bien qu’il était impossible de deviner le morceau qui retentissait dans la salle. Il y avait quelques clients dans le bar et Krypt reconnu l’homme à la moustache et ses deux gardes du corps, qui fixaient le fond de leur verre avec un air sombre. Aucune trace de la femme… mais c’était sans importance.

Au fond de la salle, isolé des autres, assis dans un fauteuil en cuir souple et fumant un cigare se trouvait l’homme qui devait être Lord Hamilgton…Il était encadré par deux hommes musclés au visage fermé, et à ses pieds étaient couchés deux loups, un noir et un blanc, qui fixaient Krypt. A leur coup était accroché un collier relié par une chaîne à la poignée que Lord Hamilgton tenait négligemment dans sa main droite. John Jaun s’était placé à sa gauche et lui désignait Krypt. Le jeune homme prit une profonde inspiration et s’avança en boitant, Ghoul sagement posé sur son brassard en cuir et sa canne résonnant sur le sol. Lord Silver Hamilgton écarta les bras en signe de bienvenue et afficha un grand sourire:

-Installez vous je vous en prie ! Désirez vous quelque chose à boire ? John m’a parlé de votre mère je suis navré, vraiment, si je peux faire quoi que ce soit dites le moi ! Cela me ferait le plus grand des plaisirs ! Allons n’ayez pas peur, mes loups ne mordent pas ils sont totalement apprivoisés ahah !

Krypt sourit intérieurement, ça allait être plus facile que prévu. Il s’assit dans un petit fauteuil de l’autre côté de la petite table et prit la parole d’une voix hésitante.

-Monsieur Jaun m’a dit que vous auriez du travail à me proposer ?


-Ah ce John ! Il va toujours très vite en besogne ! Je préfère baser mes relations sur le contact humain plutôt que sur du simple business. Mais il se trouve qu’en effet je peux te proposer un petit job qui pourrait te rapporter de quoi payer les soins de ta mère. C’est bien ce que tu veux ?

-Absolument. Elle est au plus mal et je m’inquiète beaucoup. Quel type de job ce serait ?

-Je comprends c’est tout naturel ! Et bien il se trouve que je m’occupe d’un petit groupe de champions dans des tournois de sport amicaux et qu’il me manque une personne ! Je t’engage pour un mois, tu suis les entraînement et tu participes au tournois, tu n’as pas besoin de gagner tu seras juste là pour que je puisse présenter un nombre suffisant de champions pour participer !

-Entendu. Ca me va.

La scène était irréelle. Lord Hamilgton déballait ses mensonges avec aplomb et en conservant son grand sourire tandis que Krypt de son côté jouait le jeune garçon naïf de façon plus ou moins convaincante… Si quelqu’un avait assisté à la scène de l’extérieur il aurait trouvé tout faux : les paroles, les sourire... Mais chacun des protagoniste était focalisé sur son objectif, Krypt pensait toujours à la mystérieuse silhouette tout en étant persuadé que son bluff sur Lord Hamilgton fonctionnerait tandis que ce dernier ne prêtait presque pas attention aux réponses du jeune homme, habitué qu’il était à rouler ce genre de pigeons. Il imaginait déjà le corps de cet infirme démembré sur le sable de l’arène, auréolé d’une flaque de sang qui s’étendra progressivement…

L’accord fut donc conclu et Lord Hamilgton demanda à John d’emmener Krypt vers le navire qui le conduirait vers son destin. John Jaun n’en croyait ni ses yeux ni ses oreilles et fit signe à Krypt de le suivre. Jamais il n’avait vu un accord de ce type. Chacun étant plongé dans ses propres réflexions Ghoul fut donc le seul à constater que l’homme à la moustache et ses sbires avaient quitté le bar pendant la discussion. Un détail sans importance mais il préférait rester à l'affût, on ne sait jamais...
http://www.onepiece-requiem.net/t20844-ft-du-baron-corbeau#22541
avatar
Krypt SombreRivage

♦ Localisation : North Blue

Feuille de personnage
Dorikis: 1095
Popularité: -32
Intégrité: -23

Dim 15 Avr 2018 - 19:20

Krypt sortit de La Carpe Koï juste derrière John Jaun et s’engagea à sa suite dans un dédale de petites ruelles qui les mèneront vers le navire de Lord Hamilgton. Il y rejoindra les autres victimes, les autres pigeons, les autres champions engagés ou piégés par le mafieux puis ils embarqueront en direction de Carcimonia, lieu du tournoi d’après John. Krypt souriait intérieurement, la première étape de son plan venait de s’achever comme prévu et il s’approchait lentement du moment où il allait enfin entrer en possession du fruit de sa convoitise. Le Hiso Hiso No Mi… Ce fruit était capable de transformer la principale faiblesse de Krypt SombreRivage en force et ce dernier l’avait tout de suite compris en lisant la lettre de John sur Zaun et avait sauté sur l’occasion.

Pour la seconde fois de la journée Krypt était plongé dans ses pensée et en fut violemment tiré par le cri strident de Ghoul. Devant eux dans la ruelle se tenait deux silhouettes encapuchonnées. Les vêtements qu’elles portaient ressemblaient à des bures et étaient d’un noir profond, leurs mains étaient plongées dans leurs larges manches devant eux et elles gardaient la tête baissée. Ghoul poussa un second cri et une immense ombre recouvrit Krypt, John et Ghoul. Krypt dégaina son pistolet pour la troisième fois de la journée et leva les yeux. Dans les airs, cachant la lumière du soleil , les ailes déployées, se tenait un ange. Ses ailes étaient semblables à celles d’un corbeau, d’un noir profond tout comme sa peau. Le jeune homme ne parvenait pas à discerner ses traits. L’ange plongea tout à coup vers le sol et le percuta avec une telle violence que Ghoul s’envola par réflexe pour se poser sur le support d’une des lanternes qui devaient éclairer la ruelle la nuit. L’ange avait les ailes repliées et un genou à terre, il s’était posé entre les deux silhouettes et le groupe de Krypt. Il semblait plutôt âgé, portait une crête et une barbe blanches qui contrastaient avec la couleur de sa peau. Sa barbe était ornée de deux petits bijoux en or et il portait autour du cou un collier fait du même métal auquel était accroché un morceau de chaîne. Il portait une veste bleue qui laissait apparaître son torse musclé.


Il plongea ses yeux dans ceux de Krypt toujours cachés derrière ses lunettes teintées et le jeune homme vit qu’ils étaient habités par deux flammes ardentes et dévorantes. L’ange prit la parole, sa voix était grave, profonde et semblait résonner sur les murs de la ruelle et les mots qui sortaient de ses lèvres semblaient eux aussi animés d’une passion dévorante.

-Lorsque j’ai entendu ce long et puissant croassement sur le port j’ai tout de suite su qu’Elle avait répondu à mes prières. J’ai vu voler dans le ciel le messager de la Déesse, son cri annonçait la mort et la souffrance. Une femme est tombée à l’eau et le chaos s’est répandu comme la peste... Car tel est le pouvoir du messager de la Déesse, son fils bien aimé. J’ai alors cherché à le revoir et j’ai vu qu’il n’était pas seul. Il a choisi son avatar, son porte-parole sur cette terre, celui qui le servira jusqu’à la mort : un jeune homme infirme. Ses yeux sont ceux d’un corbeau et ils les cache à ceux des mortels ! Il porte à sa main droite le symbole de sa Déesse et tient dans sa main Son sceptre. Il renferme la mort et la violence et c’est sur son bras gauche que vient se poser le fils de la Déesse. Moi, Père Ulul Abyss, prophète de la Déesse et son porte-parole sur terre, je jure de servir et de protéger celui que son fils a choisi. A leurs côtés j’atteindrai la prison de la Déesse et je la délivrerai des hérétiques qui l’ont scellé. Le chaos, la mort et le sang se répandront sur les mers et l’on craindra enfin la fureur de la Déesse Corbeau !

A ces mots les deux silhouettes relevèrent la tête et sortirent leurs mains de leurs manches. Ils tenaient chacun un couteau qui semblait forgé pour ressembler à une plume de corbeau. Ils se mirent chacun sur un pied et brandirent leurs lames de chaque côté avant de reprendre en chœur :

-Et l’on craindra enfin la fureur de la Déesse Corbeau !

Ils poussèrent par la suite ce qui semblait être l’imitation d’un croassement et à la grande surprise de Krypt Ghoul leur répondit par un long et puissant cri.

Ulul se redressa et les deux silhouette se placèrent de chaque côté de lui. Il s’agissait d’un homme et d’une femme qui semblaient plutôt jeunes et se ressemblaient comme deux gouttes d’eau. Krypt distingua qu’à leur cou se trouvait un collier d’esclave dont la chaîne avait été brisé. Dans leurs yeux brillaient une ardente ferveur mais qui n’avait rien à voir avec celle qui flamboyait dans ceux de l’ange aux ailes noires.
Celui-ci avait croisé ses bras et fixait Krypt dans les yeux. Il était aussi grand que le jeune homme, chose pas si commune que cela. Krypt constata également que deux chaînes pendaient depuis les bracelets qu’Ulul portait aux poignets et qu’à leurs extrémités étaient accrochés deux boulets de canons. Mais ceux-ci ne semblaient en aucun cas entraver les mouvements du prophète.

John Jaun avait de nouveau cessé de transpirer et dans son regard on lisait une intense surprise. Il tenait fermement son arme mais ne semblait pas savoir s’il devait la laisser reposer le long de sa jambe ou la pointer sur le cœur d’Ulul. Preuve de son trouble il chuchota à Krypt une phrase parfaitement audible par tous ceux présents dans la ruelle :

-Jeune maître… Je tire ?

Krypt qui avait d’abord été surpris par le discours d’Ulul était depuis quelques secondes en train de réfléchir à la portée des mots prononcés par ce dernier et il ignora la remarque de John. A s’en fier à la collection de chaînes portées par ce groupe il s’agissait vraisemblablement d’esclaves en fuite, donc recherchés. Mais quelque chose dans leur regard lui faisait dire qu’ils portaient une sincère adoration à leur Déesse et, curieusement, à Ghoul. Une telle loyauté pourrait être un atout par la suite mais pour le moment Krypt ne leur trouvait aucune place dans son plan. Alors qu’il allait ouvrir la bouche un coup de feu retentit, Ghoul poussa depuis son perchoir un croassement dans lequel se mêlaient surprise et douleur et son petit corps percuta le sol à côté de Krypt dans un nuage de plume… et de sang.


Dernière édition par Krypt SombreRivage le Dim 15 Juil 2018 - 16:08, édité 2 fois
http://www.onepiece-requiem.net/t20844-ft-du-baron-corbeau#22541
avatar
Krypt SombreRivage

♦ Localisation : North Blue

Feuille de personnage
Dorikis: 1095
Popularité: -32
Intégrité: -23

Mar 17 Avr 2018 - 16:27

- GHOUL !!!!

Krypt se précipita vers lui, lâchant sa canne et son pistolet qui tombèrent sur le sol dans un bruit sourd. Une flaque de sang commençait à se former sous le corbeau qui croassait faiblement. Krypt tomba violemment sur les genoux sans se préoccuper de sa mauvaise jambe qui lui envoya une vague de douleur. Il passa délicatement ses mains qui tremblaient légèrement sous le corps de son ami, le souleva et chercha la blessure. La balle avait déchiqueté son aile droite et dans sa chute contre le sol il semblerait que ses petits os se soient brisés. Une voix nasillarde retentit à l’autre bout de la ruelle, elle était chargée de colère :

-Tu pensais t’en sortir sans soucis pas vrai terroriste !? Saches que tu t’es attaqué à la mauvaise personne, et je suis là pour te le faire payer.

Krypt leva les yeux, le compagnon de la femme sur qui il avait tiré sur le port se tenait là entouré par ses deux gorilles. L’un d’entre eux tenait un pistolet encore fumant et affichait un grand sourire, l’autre pointait son arme sur John Jaun. L’homme à la moustache affichait un air triomphant et reprit théâtralement :

-La femme sur qui tu as tiré se nomme Silvia Audifreddi ! C’est l’arrière cousine de Silvio Audifreddi, parrain de notre grande famille ! Tu ne t’imaginais pas qu’en tirant sur elle vous pourriez vous en sortir en vie toi et ton misérable piaf pas vrai terroriste !? Je ne sais pas pourquoi tu as fais ça mais je sais que tu vas le regret… Hein ??


La satisfaction se transforma en surprise puis en peur sur le visage de l’homme. Une ombre le recouvrit et Krypt constata qu’Ulul s’était envolé et planait au dessus des trois hommes. Il ne pouvait voir son visage mais il vit l’homme à la moustache faire plusieurs pas en arrière en hurlant d'une voix plus aigue.

-Tirez sombre crétins tirez !! Abattez le !

Ses hommes levèrent leurs armes et Ulul plongea en hurlant “Hérériiiiiiiiiiiiiie !”. Son bras droit se contracta puis propulsa le boulet de canon accroché à la chaîne droit sur l’homme qui avait tiré. Le boulet fracassa son crâne dans un horrible craquement et le corps de l’homme s’effondra. L’autre homme poussa un cri d’horreur. Krypt déposa délicatement Ghoul sur le sol, l’homme et la femme encapuchonnés se précipitèrent vers lui.

Le jeune homme sentit gronder en lui un intense sentiment de rage et il laissa ce tsunami le submerger. Un halo rouge se forma autour de sa main droite et il s’élança vers ses adversaires. Sa vitesse semblait décuplée, il dépassa Ulul qui tenait par le col le second homme de main qui le suppliait de l’épargner et bondit en direction du moustachu qui venait de dégainer un poignard. Il était blanc de frayeur et tenta de donner un coup en direction de Krypt. Celui-ci l’esquiva sans problème, ferma son poing et frappa son adversaire en pleine mâchoire. Le coup l’envoya au sol. Krypt se jeta sur lui et continua de frapper une fois, deux fois, trois fois… il laissa toute sa rage éclater et bientôt les hurlements de douleur de l’homme cessèrent. Krypt continua de frapper jusqu’à ce que sa rage reflue et que le halo autour de son poing disparaisse. Il se retourna et vit que John, Ulul et la femme le regardait ; l’homme était entrain de s’occuper de Ghoul. Ulul tenait toujours l’autre homme qui sanglotait. Krypt se releva et s’approcha, laissant ce qui restait de l’homme à la moustache derrière lui. L’homme de main le regarda s’approcher en gémissant et Krypt vit dans ses yeux qu’il savait sa dernière heure venue. Le jeune homme reprit la parole d’une voix froide dans laquelle toute rage semblait avoir disparu.

-Raconte ce qui vient de se passer, dit le à ton parrain et à tous ceux que tu croiseras. Mon nom est Krypt SombreRivage et je suis le Baron Corbeau. Je tuerai quiconque lèvera la main sur moi ou mes compagnons. Aujourd’hui je te laisse vivre, je ne serais pas aussi clément si vous revenez. Dis leur bien ça…

Ulul rapprocha le visage de l’homme du sien et le fixa de ses yeux fous en poussant un léger grognement, puis il le jeta sur le sol. L’homme se releva et partit en courant sans demander son reste ni jeter un regard sur les corps de ses anciens compagnons. Krypt ramassa sa canne et rengaina son pistolet puis se tourna vers l’homme à la bure.

-Il vivra, mais je ne pense pas qu’il pourra voler de nouveau… monsieur le baron. J’aurai besoin de mes instruments pour m’en assurer mais...

-Je te suis.

L’homme prit délicatement Ghoul dans ses bras et il s’élança dans la ruelle.John Jaun se rapprocha de Krypt.

-C’était imprudent jeune maître, nous mettre la famille Audifreddi à dos et laisser repartir cet homme pour qu’il…


Krypt ne l’écouta pas, il s’élança à la suite de l’homme à la bure, suivi de la jumelle de celui-ci. Ulul prit son envol et s’élança à leur suite depuis le haut de la ruelle. Toute idée de discrétion s’était envolée avec lui et John se demanda un instant s’il ne ferait pas mieux de trouver un endroit où se cacher avant que ça dégénère… puis il jeta un œil sur les cadavres, déglutit et partit à son tour en courant pour les rattraper. Il serait étonnant que Krypt lui pardonne une fuite à cet instant, néanmoins il venait d’être témoin d’un instant de faiblesse de la part de son jeune maître et cette pensée l’inquiétait davantage.

Ils traversèrent plusieurs ruelles sombres sans jamais s’arrêter de courir, croisèrent quelques personnes qui s’écartèrent sur le chemin de ce groupe étrange. Autant de témoins qui pourront indiquer leur position aux mafieux… Il finirent par s’arrêter devant une petite bâtisse en bois, sur le bois de la porte était peint un corbeau aux ailes déployées. Le groupe entra. L’endroit semblait aménager comme un lieu de culte, il y avait des bancs de prière et un autel dans le fond. Tout avait été peint en noir et des morceaux de tissus noirs eux aussi étaient accrochés aux murs et devant les fenêtre. L’endroit était éclairé par de petites lampes accrochées aux murs.

L’homme à la bure se précipita dans un petit escalier qui semblait mener à une cave et Krypt s’engagea à sa suite. Il posa Ghoul sur une petite table d’opération et attrapa une trousse en cuir de laquelle il sortit une petite fiole. Il la déboucha et versa son contenu dans le bec de Goul qui sembla immédiatement se calmer. Sa respiration semblait plus régulière. Dans la ruelle l’homme à la bure avait confectionné un bandage de fortune pour endiguer le saignement mais le corbeau avait perdu beaucoup de sang. Il enleva le bandage et en fit un nouveau avec une compresse. Puis il se tourna vers Krypt.

-Il est endormi. Je vais voir ce que je peux faire pour les os de son aile. Il va lui falloir du repos, il faudra le nourrir et l’empêcher de se servir de ses ailes pendant un petit moment…

Krypt hocha la tête et posa son regard sur le corps de son compagnon. Pendant un instant il avait cru l’avoir perdu. Celui qui l’avait accompagné depuis ce terrible jour, qu’il avait élevé, dressé, à qui il se confiait parfois quand il était certain que personne ne les écouter, son plus fidèle compagnon...  Une vague d’épuisement le submergea et il s’appuya lourdement sur sa canne, sa rage avait totalement reflué, le laissant avec un sentiment de vide. John était adossé contre un mur et tentait désespérément de reprendre son souffle, Ulul se tenait devant les escaliers, bras croisés devant sa poitrine et il fixait Krypt. La jeune femme s’approcha du jeune homme, un verre de vin à la main, et elle le lui tendit. Elle était blonde est ressemblait trait pour trait à l’homme à la bure. Ils avaient les yeux bleus,étaient plutôt petits et avaient des pommettes saillantes. Krypt constata qu’ils portaient également des bracelets en fer avec une chaîne brisée aux poignets. Il prit le verre de vin et le bu d’une traite mais il ne combla en rien le vide qu’il ressentait. Le jumeau s’affairait autour de la table d’opération ; Krypt ne désirait pas voir son ami se faire disséquer, il ne s’en sentait pas la force. Il s’approcha plutôt d’Ulul qui le fixait toujours.

-Le fils de la Déesse survivra, il est le messager de la mort et du chaos, on ne peut l’abattre. Mais nul ne peut se permettre de lever la main sur lui. Tu n’aurais pas dû laisser partir l’autre homme.

-Pourquoi ne l’as tu pas tué dans ce cas ?


-Parce que j’ai juré au nom de la Déesse de te servir loyalement et je respecterai tes décisions. Ça ne m’empêche pas de ne pas être d’accord avec elles.


-Il faut que le monde sache que s’en prendre à un SombreRivage n’est jamais gratuit. Nul, ne peut se le permettre, ni un parrain mafieux, ni un amiral de la marine, ni un empereur pirate. Personne.

Ulul haussa les épaules et afficha un grand sourire.

-Ainsi sont les serviteurs de la Déesse.

John poussa un long soupir et se laissa tomber au sol. Ces types étaient fous. La jumelle se rapprocha de nouveau de Krypt.

-Je suis Eleonora. Mon frère Cal et moi avons été vendus comme esclaves en même temps que Père Abyss. C’est lui qui nous a fait évadé après avoir reçu une vision de la Déesse en personne ! Il savait que vous finiriez par venir et nous vous attendions avec impatience. J’avais hâte de voir un autre serviteur de la Déesse. Nous avons aménagé cet endroit et en vous attendant nous avons prêché la parole de la Déesse.

Dans ses yeux brûlaient à nouveau la flamme de la passion. Sa voix était chaude et mélodieuse et ses mots confirmaient la première impression de Krypt : il s’agissait bien d’esclaves en fuite. Cette fois John poussa un gémissement clairement audible.

-Je le savais ! Vous êtes ces esclaves illuminés qui sèment le trouble depuis quelques jours ! Cette fois si les Audifreddi nous découvrent en votre compagnie rien ne pourra plus nous sauver. Et soyez sûrs qu’ils nous trouverons, ce n’est qu’une question d’heures… ou de minutes.
http://www.onepiece-requiem.net/t20844-ft-du-baron-corbeau#22541
avatar
Krypt SombreRivage

♦ Localisation : North Blue

Feuille de personnage
Dorikis: 1095
Popularité: -32
Intégrité: -23

Jeu 19 Avr 2018 - 21:52

Eleonora posa sur lui un regard chargé de colère et s’apprêta à répondre mais elle fut coupée par un puissant éclat de rire qui résonna dans toute la petite cave. Ulul s’approcha de John, il le dominait de toute sa taille et le petit homme semblait se recroqueviller encore plus sur le sol. Il lança un regard inquiet vers Krypt. Celui-ci fixait l’agent d’un air pensif, décidément il ne savait dire si John jouait son rôle pour conserver les apparences ou s’il s’agissait de sa vraie personnalité. Ulul fit un grand sourire à John et lui désigna toutes les personnes présentes puis les corbeaux peints en noirs sur les murs.

-Nous accueillons les bras ouvert tous ceux qui souhaitent pénétrer dans cette ambassade de la Déesse et si c’est le lieux qu’ils choisissent pour mourir alors nous exaucerons leur voeux au nom de la Déesse Toute Puissante ! Tu es dans le temple de la Mort, des Souffrances et des Regrets petit homme ! Bien évidemment qu’ils nous trouveront, mais tant que Son Fils sera confié à mes soins je ne laisserai personne l’approcher. Ma vie n’est rien.

-Et la nôtre non plus !
enchaîna Eleonora avec ferveur.

Ils croyaient profondément en chaque mots qu’ils venaient de prononcer.
L’ange noir repartit dans un grand éclat de rire dans lequel on pouvait percevoir une pointe de folie.
Cal s’arrêta un instant dans son travail et se tourna vers Krypt avec un sourire hésitant.

-Il est sortit d’affaire. J’ai fait ce que j’ai pu pour son aile mais impossible d’établir un diagnostic pour le moment. J’ai bien peur qu’il ne puisse plus jamais voler…

Krypt encaissa la nouvelle, fit volte face puis remonta lourdement les escaliers jusqu’à la chapelle. Ulul cessa de rire et tous le regardèrent partir en silence, conscients que s’il ne laissait pas ses émotions s’afficher, cette nouvelle touchait tout de même le jeune homme. Ils avaient tous été témoins de la rage qui l’avait habité dans la ruelle. Eleonora se resservit un verre de vin, Cal s’affala dans une chaise, épuisé. Ulul s’agenouilla devant la table sur laquelle se reposait Ghoul et entama de profondes prières tandis que John épongeait de nouveau la sueur qui coulait sur son front avec son mouchoir rouge.

Krypt avait profité du fait qu’ils le laisse seul pour s’asseoir sur le banc le plus éloigné des escaliers et tenter de reprendre ses esprits. Rien ne se passait correctement depuis ce matin il s’en rendait bien compte. Sa diversion sur le port l’avait finalement conduit à exposer la vie de Ghoul. Il avait cru qu’un ancien schéma se répétait de nouveau devant ses yeux, qu’il allait revivre la même scène d’horreur, voir s’éteindre dans les yeux rouges de Ghoul la lueur de vie qui les habitait, voir son sang quitter son corps sans vie et s’éteindre sur le sol en une flaque morbide… Krypt rejouait la scène de la ruelle sans cesse dans sa tête et bientôt tout se mélangea. Les murs des maisons alentours se refermèrent pour créer une petite pièce, les visages de John et d’Ulul se modifièrent pour finir par être remplacés par d'autres et le corps de Ghoul, le corbeau, fut à son tour remplacé par celui de Ghoul, un jeune homme.

-Enflure ! s’écria le premier homme qui avait remplacé John avant d’empoigner un couteau et de se jeter sur Krypt.

Le jeune homme lui transperça la gorge de la pointe de son épée encore recouverte du sang de son frère, puis il se tourna vers le dernier homme en vie qui se tenait debout à la place d'Ulul. Ses yeux étaient emplis d’horreur et d’incompréhension.

-Mais… Ghoul… Il nous a dit que tu étais son frère… vous étiez du même sang… alors pourquoi tu as…

Krypt mit fin à l’incompréhension de l’homme d’un autre mouvement du poignet et son corps vint rejoindre les deux autres sur le sol. Puis le jeune homme s’approcha de celui de son frère. Il vivait toujours, son souffle était rauque, il luttait pour empêcher ses dernières étincelles de vie de le quitter. Krypt s’agenouilla à côté de lui et planta son épée dans le sol. Les yeux de Ghoul se posèrent sur lui, des yeux rouges, immenses, avec une lueure de pitié qui lui était destinée, Krypt le sait. Il ne le supporte pas, il ne peut plus voir ce regard, il ne veut plus voir ce regard ! Il n’a fait qu’obéir… il a fait ce qu’il fallait… pour la famille… il l’a fait pour sa famille… pour leur famille à tous les deux. Une larme de sang coula le long de sa joue.


Dans la chapelle la porte s’était entrouverte, Krypt était toujours assis et se tenait la tête de ses deux mains, une larme de sang coulant le long de sa joue. Debout devant lui se trouvait une silhouette habillée d’un long manteau noir et coiffée d’un chapeau de la même couleur. Il tenait dans sa main gantée de blanc une valise. La silhouette semblait hésitante, elle tendit son autre main, elle aussi gantée, vers l’épaule de Krypt mais s’arrêta en plein geste. Elle fit volte face en direction de l’escalier puis tendit un bras vers le plafond et décolla pour se cacher parmis les poutres qui soutenaient le toit. Au même instant, ayant senti une présence et bien décidé à venir en aide au jeune baron, Ulul finissait de gravir précipitamment les marches suivi d’un John tremblant et armé de son pistolet, qui s’imaginait déjà se faire massacré par tout un groupe de mafieux. Ils sondèrent la chapelle du regard et John s’approcha lentement de Krypt.

-Jeune maître ? Vous allez bien ? Que se passe-t’il ?


Krypt semblait toujours plongé dans sa vision, de nouvelles larmes de sang coulant le long de ses joues en silence. Il répétait tout bas

-C’était pour la famille… pour la famille Ghoul…

John jetait des regards nerveux tout autour de lui, Ulul quand à lui s’avança vers la porte entrouverte et la ferma d’un coup sec. Puis il se retourna et balaya la pièce du regard. Sous le plafond la silhouette se recroquevilla un peu plus sur elle même pour que les yeux de l’ange noir ne puisse le repérer.

-Lorsque quelqu’un pénètre dans le temple de la Déesse il doit le faire à visage découvert. Ceux qui refusent de se soumettre à Son regard provoqueront Son courroux et Ses serviteurs se devront de rétablir l’équilibre. Qui est là ?

-Moi ! Navré j'ignorais tout cela ! Je vous présente toute mes plus plates excuses, je ne suis que très peu familier avec votre déesse et je ne connais rien à votre culte.

La silhouette bondit de sa cachette et atterrit sur l’autel au fond de la chapelle, non loin de Krypt toujours en transe. Elle porta deux doigts à son chapeau avec un petit sourire et le souleva légèrement, dévoilant l’une des deux cornes noires qui ornaient son crâne tout en effectuant un petit salut.

-Je vais désormais répondre à votre question et me présenter. Je me prénomme Mephistoyamastemalphasamnutukku Valefor et je suis un Murmure au service de la famille SombreRivage. Et en prévision des questions qui suivront je me permets de préciser que j’ai récemment été affecté à la protection discrète mais efficace du jeune Baron Corbeau qui fut mon élève : Krypt SombreRivage. Je le suis depuis qu’il est arrivé sur le Nid de Vache et m’efforce d’être le plus discret possible pour que nul ne se doute de ma présence ! Etant un spécialiste du chakram je ne doutais pas de pouvoir intervenir rapidement en cas de problèmes mais j’ai bien peur de ne pas avoir évalué la possibilité que cet homme moustachu puisse s’en prendre à Ghoul… Quoiqu’il en soit sachez que je n’avais nullement prévu de me montrer à vous mais qu’il m’était évidemment impossible de laisser en suspense une question qui m’était directement posée, ça n’aurait pas été très honnête de ma part n’est ce pas ?!


Dernière édition par Krypt SombreRivage le Dim 15 Juil 2018 - 16:09, édité 1 fois
http://www.onepiece-requiem.net/t20844-ft-du-baron-corbeau#22541
avatar
Krypt SombreRivage

♦ Localisation : North Blue

Feuille de personnage
Dorikis: 1095
Popularité: -32
Intégrité: -23

Lun 23 Avr 2018 - 16:09


Le cornu finit son discours sur une pause théâtrale et attendit, fier de son effet. John poussa un profond soupir de soulagement.  Il avait fait un grand bond en arrière quand la silhouette avait atterri juste à côté de lui et avait pointé son arme sur elle en tremblant. Il baissa son arme et rit nerveusement.

-Un Murmure ! La situation n’est peut être pas si désespérée que cela finalement ! Ravi de vous compter parmi nous maître Valefor ! Vous nous avez effrayé dans la ruelle tout à l’heure…

Mephisto prit un air gêné et rit à son tour.

-Oui je m’en excuse ! C’est que voyez vous j’avais envie d’entendre ce que vous disiez et j’ai trébuché en me rapprochant… pas très professionnel de ma part ! Mais je vous en prie pas de maître Valefor, appelez moi par mon prénom !

-Je préfère maître Valefor, j’aime rester professionnel !

John lui fit un grand sourire. Décidément ils étaient tous tarés dans cette famille, Murmures ou pas ! Son entrée ne laissait aucun doute là dessus. Et puis il n’avait absolument pas retenu le prénom de cet abruti… Mephisto sembla deux fois plus gêné par les mots de John, il semblait ne plus savoir où se mettre.
Ulul de son côté examinait la scène d’un air sceptique. Un inconnu entrait par effraction dans la chapelle de la Déesse, se cachait sous le toit puis faisait une entrée fracassante et un discours absurde… Qui plus est il a révélé les armes qu’il utilisait, a reconnu avoir été maladroit et se tortillait l’air gêné sur l’autel de la Déesse !! Ca faisait beaucoup, vraiment beaucoup pour Ulul… Et dans ces cas là la Déesse ne propose qu’une solution. Il banda ses muscles prêt à propulser un boulet de canon sur ce clown bien trop suspect mais stoppa net son geste.

-Mephistoyamastemalphasamnutukku ? Qu’est ce que tu fais ici ?

Krypt s’était relevé, il s’appuyait sur sa canne en fixant l’intru toujours perché sur l’autel l’air impassible. Il avait visiblement essuyé les traces des larmes de sang et à le voir nul n’aurait pu imaginer l’état dans lequel il se trouvait quelques secondes plus tôt. Mephisto le voyant s’inclina, manqua de trébucher et décida qu’il serait bien mieux sur la terre ferme. Il sauta en bas de l’autel pour le plus grand soulagement d’Ulul et s’inclina de nouveau. Les mots qu’il prononça n’avaient plus rien avoir avec l’image qu’il avait donné de lui même auparavant.

-Les Anciens m’ont envoyé pour vous seconder. J’ai été entraîné pour instruire et protéger le Baron Corbeau depuis que j’ai rejoint votre famille, et mon rôle est à vos côtés, dans l’ombre ou la lumière. Considérez que vous venez de gagner un majordome et un assassin loyal et fidèle.

Krypt fixa son ancien maître puis soupira intérieurement, là aussi il s’agissait d’un allié de poids, compétent et efficace mais qui n’avait pas sa place dans son plan...  Comment pourrait-il expliquer à Lord Hamilgton que le jeune homme infirme est désormais accompagné d’un majordome personnel et d’un ancien esclave qui manque profondément de discrétion et qui est recherché par les mafieux du Nid…
Au même instant la porte derrière le-dit esclave sembla encaisser un puissant coup venant de l’extérieur dans un craquement inquiétant. Ulul fit volte face et au même instant un second coup fit éclater la porte et il dû encaisser de plein fouet les éclats de bois. Ulul chancela sous le choc. Dans l’encadrement de la porte apparut un homme qui semblait immense. Il tenait une lourde masse avec laquelle il venait de se créer une entrée et affichait un grand sourire. Il était suivi par un autre homme, très mince. Ses longs bras se terminaient par trois grandes griffes métalliques et il semblait danser plus que marcher en entrant dans la chapelle. Il ne souriait pas du tout et prit la parole.

-Silvio Audifreddi vous passe le bonjour. Par notre présence il vous assure de ses bons sentiments et vous rappelle que vous vous trouvez sur son territoire. Par conséquent toute atteinte à une personne sous sa protection est passible de la peine de mort. Il espère que vous comprendrez que ça n’a rien de personnel. Il ajoute en post-scriptum qu’il ne peut laisser plus longtemps un groupe d’esclave en liberté et que par conséquent vous servirez d’exemple à tous les autres. Il s’estime généreux de vous avoir laissé profiter de vos quelques instants libres de toute entrave?

Les évènements s’enchaînèrent très rapidement. Eleonora surgit des escaliers lame en main prête à en découdre. L’homme aux griffes bondit vers elle. Ils se croisèrent au moment ou Eleonora atteignit le palier, puis trois balafres sanglantes apparurent sur la gorge de la jeune fille et elle s’effronda dans un gargouillement de surprise. En bas de l’escalier Cal poussa un cri de désespoir en voyant sa sœur tomber, l’homme aux griffes sourit et plongea vers lui.
Krypt se lança à sa suite canne en main, il ne le laisserait pas toucher à Ghoul.
La masse du second homme s’élança pour l’arrêter dans sa course mais Ulul qui avait reprit ses esprits l’intercepta de ses deux mains. Plusieurs sbires mafieux pénétrèrent fusils en main dans la chapelle. L’un d’entre eux fut reçu par une balle de l’arme de John et les deux suivants par une volée de petits chakrams. Puis la mêlée devint confuse.

Krypt arriva en bas de l’escalier au moment où le corps de Cal s’effondra sur le sol. L’homme essuya ses griffes sur la bure du jeune esclave puis se tourna vers Krypt, un grand sourire au lèvre.

-Toi ! C’est toi qui te fait appeler le “Baron Corbeau” n’est ce pas ? Notre parrain m’a demandé de te réserver un traitement spécial… À toi et à ta sale bestiole ! Elle à l’air coriace, toujours en vie mais mal en point… Ne t’en fais pas, je connais une recette qui la guérira de la vie une bonne fois pour toute. Mais n’aie pas peur, je t’y ferais goûter aussi. Juste après ! Alors je m’occupe des formalités et je suis à toi !

Il bondit vers la table d’opération griffe en avant. Krypt bondit à sa suite et parvint à se glisser juste devant la table. Sa canne rencontra les griffes de son adversaire dans un bruit métallique. L’homme sourit, leurs visages étaient proches, bien trop proches. Il chuchota à Krypt.

-Quoi ? Tu es pressé ? Un peu de patience je t’ai dit que ton tour viendrait.

-Je ne lance jamais de menaces en l’air, tu vas l’apprendre à tes dépends. Tenté par une petite Danse avec la Mort ?

-Tu es si sûr de toi…

L’homme au griffe recula mais Krypt suivit le mouvement, restant le plus proche possible de son adversaire. Un étrange ballet s’engagea dans la cave, rythmé par le choc des griffes contre la canne au pommeau d'argent. Le corps du jeune homme accompagnait celui de son adversaire, sa canne déviant in extremis les coups de griffes qui tentaient de percer sa garde. Ils virevoltaient, l’homme au griffe tentant de s’éloigner de Krypt pour tirer pleinement parti des griffes accrochées à ses longs bras et Krypt bien décidé à ne lui laisser aucune ouverture.
L’homme changea alors de stratégie, cessant de reculer il inversa les rôles et ce fut au tour de Krypt de plier sous les assauts de son adversaire. Il recula d’un pas, puis d’un autre sous le déluge de métal qui s’abattit sur lui, devant user de toute son habileté pour contrer chaque coup. Dès qu’il eut suffisamment reculé l’homme au griffe plongea sur le côté et propulsa une chaise en direction du jeune homme. Krypt la brisa d’un violent coup du pommeau de sa canne et le mafieux profita de cet instant de répit pour cibler Ghoul.
Krypt grogna et s’élança une fois de plus. Il devait arriver à temps, il ne pouvait pas le laisser toucher Ghoul.

Tout se joua en quelques secondes : les griffes de l’homme plongèrent vers le corbeau, Krypt plongea vers les griffes de l’homme, les griffes de l’homme plongèrent dans la poitrine de Krypt. Le jeune homme tituba contre la table avant de donner un coup de pommeau dans le ventre de l’homme. Celui-ci grogna et recula, ses griffes s’arrachant de la poitrine du jeune homme dans une éclaboussure sanglante. Krypt dégaina sa lame et se décolla de la table. Il tenait difficilement sur ses jambes et sentait son sang chaud couler sous sa chemise. Ça risquait de compliquer les choses. Son adversaire se remit en garde, griffes en avant. Pas besoin de commentaire, le jeune baron était blessé et il devait veiller sur Ghoul, à ce rythme l’issue du combat ne faisait aucun doute.

Dans la chapelle le combat faisait rage. Les boulets d’Ulul rencontraient la masse du second mafieux dans un fracas métallique, les quelques mafieux qui se rapprochaient trop d’eux étaient immédiatement fauchés et leurs corps désarticulés s’écrasaient contre les murs. John était caché derrière un banc retourné et rechargeait fébrilement son arme en tremblant. Mephisto se mouvait entre les autres sbires, chakrams en mains, et leurs cris de douleurs accompagnaient chacun de ses mouvements. Il les empêchait d’envahir la chapelle et utilisait la porte comme goulot d’étranglement. S’il faiblissait leur petit groupe serait vite dépassés sous le nombre. Silvio Audifreddi avait visiblement mis toutes les chances de son côté pour se venger du Baron Corbeau et des esclaves en fuite. Leur survie ne figurait pas parmi ses plans, mais le petit groupe n’avait pas prévu de respecter le plan.
http://www.onepiece-requiem.net/t20844-ft-du-baron-corbeau#22541
avatar
Krypt SombreRivage

♦ Localisation : North Blue

Feuille de personnage
Dorikis: 1095
Popularité: -32
Intégrité: -23

Mer 2 Mai 2018 - 14:53

Krypt parait les attaques de son adversaire du mieux qu’il pouvait, sa lame rencontrant les griffes de ce dernier avant qu’elle ne s’enfoncent de nouveau dans sa chair. Sa respiration était sifflante, le sang chaud coulait toujours sous sa chemise et sa vieille blessure à la jambe se rappelait douloureusement à son bon souvenir. Les yeux de Krypt étaient fixés sur le corps en mouvement de son adversaire, tentant de déterminer où ses griffes frapperaient. Tant qu’il le maintenait à distance avec son épée Krypt avait une chance de parer tous les coups de son adversaire, mais si celui-ci venait à se rapprocher alors il serait impossible de contrer les griffes de la main gauche et celles de la main droite en même temps.

Krypt para une attaque qui visait sa tête et en dévia une autre qui visait son flanc en traçant un cercle devant lui avec sa lame, forçant de nouveau son adversaire à reculer. Celui-ci revint vite à la charge et en tenant de le contrer Krypt bloqua sa lame entre les griffes de son adversaire. Pendant un instant les deux combattants se fixaient immobiles, tous les muscles des bras de Krypt occupés à tenter de dégager sa lame tandis que ceux des bras de son adversaire l’en empêchaient. Puis d’un mouvement du poignet le mafieux parvint à arracher son arme des mains de Krypt. Elle tomba sur le sol dans un bruit métallique.

Ulul fit tournoyer l’une de ses chaînes, brisant plusieurs bancs au passage avant de projeter le boulet qui y était accroché vers son adversaire. Le mafieux banda ses muscles et d’un puissant revers il le dévia avec sa masse. L’ange noir en profita pour charger au corps à corps, empoignant son second boulet pour décrocher un violent uppercut dans la mâchoire de son adversaire. Mais ce dernier était plus agile qu’il ne le laissait paraître et il passa sous la garde d’Ulul pour lui donner un violent coup d’épaule. L’air quitta ses poumons et Ulul poussa un grognement bestial avant d’empoigner son adversaire. Il le souleva presque du sol et le propulsa vers le mur. L’homme lâcha sa masse sous le choc et tenta tant bien que mal de se relever. Ulul arma son bras et projeta son boulet vers la tête de son adversaire sonné et désarmé.

Méphisto sentit une lame lui entailler le bras, il se retourna et inséra un chakram entre les deux yeux de celui qui l’avait blessé. C’était la troisième blessure minime qu’il récoltait, preuve qu’un homme seul contre des mafieux qui arrivent en masse n’est pas la situation idéale. Pour le moment les hommes qui pénétraient dans la chapelle se faisaient hacher menu par ses précieux chakrams mais progressivement le cornu perdait du terrain. Il trancha la gorge d’un autre mafieux qui s’approchait un peu trop près et posa sa main sur la poitrine du mort.

-Chacun de nous est lié à la Vérité.


Une marque de fabrique quand on travaille chez les SombreRivage : chaque technique possède sa phrase d’introduction, et Mephisto était très fier de celle là. Une balle vint se loger dans son épaule. Il s’était déconcentré et non seulement il venait de se faire blesser pour la quatrième fois mais en plus sa technique n’avait par conséquent pas fonctionné ! Il soupira silencieusement et ignora la douleur.

-Je ne retiendrai jamais la leçon… Je disais donc : Chacun de nous est lié à la Vérité.

De sous son long manteau noir un câble épais jailli et s’enroula lentement autour du cadavre. Puis il le souleva et le projeta vers l’entrée. Plusieurs balles se logèrent dans le corps qui servait de bouclier au cornu tandis que celui-ci en profitait pour noyer ses adversaires sous un déluge de petits chakrams. Les anneaux de métals s’enfonçaient dans les chairs des mafieux qui hurlaient de douleur et réduisaient progressivement le nombre de tireurs à l’extérieur. Tant que le cadavre maintenu par le câble de Mephisto bouchait l’entrée aucun d’entre eux ne parviendra à entrer. Il espérait que cela suffirait à ses compagnons.

Krypt dégaina son pistolet et le mafieux chargea. Le jeune homme n’allait pas avoir le temps de tirer sur lui avant qu’il ne l’atteigne. Son corps lui hurlait d’esquiver mais son esprit ne céda pas. Il était la barrière entre cet homme et Ghoul. Il pointa son arme vers la lampe qui éclairait la pièce et tira au moment où le mafieux allait plonger ses griffes dans son corps. La cave fut plongé dans le noir et Krypt se décala légèrement pour que les griffes évitent ses organes vitaux. Il sentit le métal s’introduire dans sa chair puis se retirer aussitôt. Il vit dans la pénombre son adversaire reculer, désorienté, les griffes dégoulinantes de son sang. L’obscurité était le domaine du Baron Corbeau et ce mafieux allait le découvrir à ses dépens. Krypt activa les lames de ses brassards qui déchirèrent sa chemise et sa veste en se déployant puis il s’avança vers le mafieux. Il tentait de repérer Krypt dans l’obscurité, tous ses sens aux aguets. Mais le Baron Corbeau était indétectable, il se faufila derrière son adversaire et lui souffla à l’oreille.

-Nul ne perce le Silence du Corbeau.


Le mafieux se retourna et ses griffes déchirèrent l’obscurité. Mais Krypt n’était déjà plus là. Il avait accompagné le mouvement et se trouvait toujours derrière son ennemi. Alors il frappa et les lames de ses brassards tranchèrent les tendons des genoux de son adversaire qui tomba au sol. Sa respiration se fit saccadée, empreinte de peur et de douleur. Il donnait des coups de griffes au hasard dans le noir, tentant en vain de repérer le jeune homme. Un mouvement dans les ténèbres et son bras gauche fut privé de ses tendons, un autre et son bras droit pendit à son tour le long de son buste. Un dernier mouvement et la tête du mafieux se décolla de son tronc pour venir rouler sur le sol. Son corps s’effondra dans un bruit sourd. Krypt tituba vers son épée, la ramassa puis récupéra le fourreau afin de réassembler sa canne. Puis en s’appuyant lourdement sur elle il s’approcha de Ghoul.

John dévala les escaliers et arme en avant s’arrêta en constatant que la cave était plongée dans le noir. Il appela d’une voix tremblante.

-Jeune maître vous êtes là ?

-Oui.

-Et le mafieux il est…

-Mort.

-Et… Cal ?


-Aussi.

John baissa son arme dans un soupir et Krypt émergea des ténèbres, mal assuré sur ses jambes et portant Ghoul contre lui avec mille précautions pour son aile blessée. Il confia sa canne à John et commença son ascension vers la chapelle, laissant une traînée de sang derrière lui. John s’empressa de le suivre pour le soutenir mais Krypt l’écarta d’un mouvement d’épaule. En arrivant dans la chapelle Ulul s’approcha du jeune baron, le sang de son adversaire coulant goutte à goutte de son boulet.

-Confie moi le Fils de la Déesse. Tu n’es pas en état de le protéger pour le moment. Nous allons sortir d’ici et je le porterais.

Krypt hésita mais il prit conscience de son état à travers les regards de John et d’Ulul posés sur lui. Il devait être pitoyable. Il déposa délicatement le corps de son ami dans les bras de l’ange noir qui le prit comme s’il s’agissait de la chose la plus précieuse au monde. Nul doute que Ghoul serait en sécurité avec lui. Ulul jeta un regard sur le corps d’Eleonora et il sembla à Krypt que son regard se voila de tristesse pendant un instant, puis la lueur de folie reprit sa place et il se dirigea vers le mur opposé à la porte.

-Mille excuse Baron mais je ne pense pas pouvoir tenir cette porte éternellement.

Les chakrams et le cadavre ne parvenaient que difficilement à tenir les autres mafieux à l’extérieur. Krypt se prépara à combattre quand un puissant craquement retentit. Ulul avait fracassé une partie du mur en bois avec son boulet tout en tenant le corbeau et il fit signe aux autres de passer par l’ouverture ainsi créée. John s’empressa d’obéir et Krypt le suivit tout en s’appuyant sur sa canne. Mephisto adressa un signe de tête à Ulul et le prophète passa à son tour par l’ouverture, se contorsionnant pour faire passer son corps immense par le trou sans gêner Goul. Pour finir Mephisto envoya une dernière volée de chakrams avant de reculer, toujours derrière son bouclier humain. Il passa rapidement par le trou et laissa le corps devant pour gêner quelques secondes de plus les mafieux qui envahissaient la chapelle armes en main. Puis Ulul déploya ses ailes et s’envola vers le haut de la ruelle. Mephisto tendit une main vers Krypt et John et l’autre vers le toit sur lequel Ulul venait de se poser. Ses gants blancs étaient tâchés de rouge, ils étaient tous dans un état pitoyable, leur sang se mélangeant à celui des mafieux qu’ils avaient tués.

-Quoi que vous disiez, accrochez vous à la Vérité.


Des hameçons attachés à des câbles noirs jaillirent des manches de Mephisto et vinrent s’accrocher à John et à Krypt. Ceux de l’autres bras s’accrochaient déjà au bord du toit et les trois hommes décollèrent lentement. Les mafieux débarquèrent à leur tour dans la ruelle et se déployèrent. Mais lorsqu’ils pensèrent à lever les yeux Krypt, John et Mephisto avaient déjà atteint le toit et les balles ricochèrent sur les murs pendant que John guidait le petit groupe à travers les toits vers le submersible de Lord Silver Hamilgton. Krypt suivait le rythme avec difficulté, respirer lui faisait mal, sa poitrine lui faisait mal, sa jambe lui faisait mal… Décidément tout ne s’était pas passé comme prévu. Ils devaient quitter le Nid de Vache avant que la famille Audifreddi ne revienne en force. Le Baron Corbeau s’était fait ses premiers grands ennemis et Krypt était déterminé à ne pas se laisser écraser, ce n’était que le début. Il reviendrait pour Silvio Audifreddi plus tard, pour le moment il devait s’occuper de sa seule faiblesse. Dans les bras d’Ulul Ghoul était toujours plongé dans le sommeil.
http://www.onepiece-requiem.net/t20844-ft-du-baron-corbeau#22541
Contenu sponsorisé



Page 1 sur 1