AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  


La mort arrive toujours à minuit

Mantle Shoma
Mantle Shoma
L'homme aux 1000 victimes

♦ Localisation : Grandline
♦ Équipage : Red Spectre

Feuille de personnage
Dorikis: 10717
Popularité: -696
Intégrité: -543

Lun 27 Aoû 2018 - 22:09

Avez-vous déjà eu l'impression que tout ce passe bien, trop bien. Comme si vous pouvez ressentir au plus profond de vous que rien ne vous arrivera et ce même si vous vous trouvez en plein territoire ennemi ? Normalement ce genre de sentiment serait bien accueilli par quiconque le ressentirait, mais étrangement cela n'apportait que gêne et inquiétude au capitaine des Spectres. La journée se déroula calmement pour le petit groupe. Shoma avait donné quelques consignes. En attendant de lancer l'opération de vol de navire, ils devaient se faire discret et éviter de se montrer.

Plusieurs facteurs jouaient en la défaveur des Spectres. Le premier, c'est la position de l'île concernant la piraterie. La marine contrôlait l'île d'une main de fer et tout voyageur utilisant la voile noire comme pavillon se retrouvait pourchasser et jeter en prison. Le second facteur est le nombre grandissant de disparition et de crime qui augmentait considérablement depuis leur arrivée. Oz sous l'égide d'Annia se mettait en place et ne faisait pas dans la dentelle afin de s'implanter, oubliant les conséquences que cela pouvait avoir. Le troisième facteur et qui n'était pas des moindres, le chasseur de rookie venait de débarquer sur l'île.

Chaque jour où l'équipage stationnait sur l'île coûtait un maximum d'argent à Shoma. Annia arrivait à soudoyer quelques soldats influents afin de fermer les yeux sur les dock, mais étrangement Shoma ne se sentait pas hors de danger. Au fond de lui, il avait l'impression d'être observé, épié de tous les côtés, comme si sa présence sur l'île allait très mal terminé. Incapable de se défaire de cette impression Shoma passa le plus clair de la journée sur son navire loin des regards extérieurs.

L'alcool et la fumée de narguilé comblait l'emploi du temps du capitaine pirate. Ce n'était plus qu'une question de jour avant de voler le superbe navire qu'il convoitait. C'était la seule chose qui le retenait encore sur Sekan. Tout était fin prêt, ne manquait plus qu'à patienter même si l'attente devenait longue et pesante.

Profitant du calme avant la tempête, Annia rendis une petite visite à son compagnon d'affaire. Les deux hors-la-loi partagèrent quelques bières et parlaient comme s'ils étaient de bons vieux amis. C'était beau à voir. En les regardant on pouvait presque se dire qu'ils se disent toute la vérité, mais en réalité chacun ne disait que ce qu'il voulait sans trop en dire. Après une bonne heure d'échange, Shoma demanda à la jeune femme d'entrer dans le vif du sujet. Il savait la jeune femme déborder par sa prise de fonction sur l'île, alors perdre du temps en bavardage faisait un peu tâche dans son échéancier.


Annia: "Pour tout te dire, j'aurais besoin de tes services une fois de plus."

"Mon petit doigt me disait bien que tu n'avais pas apporter à boire sans avoir quelque chose derrière la tête."


Très vite la discussion pris une autre tournure. Annia qui était très actif s'était rendu compte qu'elle s'était attirée les foudres d'un groupe rival déjà en place et très influent. Sa politique agressive lui posait des problèmes de gestion de territoire. Si elle avait le total soutien de son patron, elle n'avait pas encore reçu l’appui militaire pour mettre en pratique ses dessins. Dans la semaine, bon nombre de ses partisans avaient été retrouvés mort et la situation n'allait pas en s'arrangeant.

Pour combler son déficit de force, elle souhaitait faire appel aux services d'un assassin aguerri pouvant très facilement se mouvoir et frapper là où ça fait mal. En soit elle voulait enrôler temporairement Shoma afin d'exécuter quelques éléments nuisibles sur son passage. C'était du Oz tout cracher. Faire disparaître la concurrence à n'importe quel prix.

Rendre service n'était pas dans les habitudes d'un homme tel que Shoma qui ne voyait que par ses propres intérêts. Il bougeait pour lui, tuait pour lui et n'aidait uniquement s'il y trouvait son compte. Partenaire ou pas, cette guerre d'organisation n'était clairement pas son combat. Oz avait respecté sa part du marché et maintenant il n'avait pas vraiment besoin d'intervenir et les laissé se débrouiller seul n'était pas pour lui déplaire.


Annia: "Je ne suis pas venu les mains vides tu te doutes bien."

"Je suis à ton écoutes."


En véritable femme d'affaire, le bras droit d'Oz était venue avec une offre que l'on pouvait qualifier d'intéressante. En échange de ses services, les Spectres recevaient de manière régulière des armes de qualités. Plus il rendait service à l'organisation et plus ses rétributions augmenteraient. Munitions, pistolets, fusils, sabres il y avait de quoi entretenir son groupe pour un bon bout de temps. Voyant à long terme, la jeune femme réussie à lui obtenir un soutien quasi total et illimité.

"Si j'ai bien compris, je fais tombé des têtes et vous me fournissez en puissance de feu ?"

Annia : "Un assassin comme toi peut nous être utile sur le long terme. Il ne s'agit pas seulement de Sekan, mais de tout le Nouveau Monde. Si une personne nous résiste, alors nous te faisons une requête, tu fais disparaître cette personne et tu y trouves ton compte. Un partenariat gagnant-gagnant."

"Pourquoi j'accepterais ?"

Annia : "Tu es un jeune rookie sur cette mer, nous savons que tu as les dents longues. Il te faudra assez d'arme pour entretenir une armée. Devenir empereur, voir roi des pirates. Sans concurrent, nous contrôlons le marché et si nous contrôlons le marché, nous pouvons te fournir sans aucun problème."


Shoma n'était pas dupe, en éliminant toute la concurrence, il rendait Oz extrêmement puissant et la donation qu'il recevrait ne serait qu'une goutte d'eau dans leur chiffre d'affaire. Malgré tout, l'heure n'était pas à la méfiance. S'ils honoraient leur engagement, il trouverait son compte et ferait le plein d'arme de quoi alimenter sa propre guerre.



Dernière édition par Mantle Shoma le Dim 29 Sep 2019 - 21:42, édité 1 fois
http://www.onepiece-requiem.net/t1129-mantle-shoma
Mantle Shoma
Mantle Shoma
L'homme aux 1000 victimes

♦ Localisation : Grandline
♦ Équipage : Red Spectre

Feuille de personnage
Dorikis: 10717
Popularité: -696
Intégrité: -543

Dim 29 Sep 2019 - 21:39

Devant cette opportunité, Shoma accepta de louer ses services à la jeune femme. Ils étaient à nouveau partenaires en affaire. Partenaire dans le crime organisé. Lié pour le meilleur et pour le pire comme qui dirait. De son long manteau, Annia ôta une photo qu'elle avait prit la peine d'apporter. Dessus, un homme, jeune, la vingtaine, que l'on pouvait qualifier de beau garçon, l'avenir devant lui. Pour Shoma c'était simple, il s'agissait de sa cible, l'homme qu'il devait faire réduire au silence.

Annia: "On va commencer par lui. Baby boss, il ne lui reste plus que quelques hommes depuis que nous avons décidé de prendre son territoire. Il est recroqueviller dans un appartement de luxe en plein centre-ville et gardé par dix de ses hommes, sans doute les derniers."

"Le centre-ville ça n'arrange pas mes affaires. C'est bien trop exposé et la marine y effectue souvent des rondes."

Annia :"Si j'y vais en force il ne m'échappera pas, mais la marine partirait à la poursuite de mes hommes et en ce moment je ne peux me permettre d'agir en terrain conquis si tu vois ce que je veux dire."


Après sa première débâcle, Oz ne pouvait se permettre de dissiper ses efforts. La prise de Sekan était un objectif important pour eux. L'élimination de petites frappes devait se faire sans encombre et sans que la marine ne fourre son nez dans leurs affaires. Soit. C'était un travail que n'allait pas refuser le pirate. Dix gardes, une cible, c'était dans ses cordes.

"Je m'en occupe dès aujourd'hui."

Faire traîner un travail facile ? C'était mal connaître Shoma. Plus vite il finirait le boulot et plus vite il toucherait sa récompense. Assassiné, c'était bien ce qu'il faisait de mieux au monde.

En guise de châtiment pour le meurtre de ses hommes, la jeune femme demanda au pirate de l'accroché au mur et de le laisser se vider de son sang après lui avoir coupé la langue. Le monde de la pègre était vraiment un monde cruel, sans pitié et qui ne laissait aucune place au sentiment. Aujourd'hui, le destin d'un jeune homme qui ambitionnait sans doute de régler sur cette île un jour allait connaître une fin sinistre.

Ce qui est chiant avec la demande de son commanditaire, c'est qu'elle voulait s'assurer que l'on retrouve le corps de la victime dans les conditions souhaitées. Il y avait un message à faire passé, un message qui devait être vu et entendu par des destinataires. Le plus simple aurait été de simplement lui demander de tuer sa cible en lui laissant le choix de la méthode. Du poison, une balle en pleine tête tirer de l'autre côté de la rue depuis un cloché, un incendie, c'était vite réglé, l'affaire aurait été bouclé.

Un contrat étant un contrat, Shoma laissa son hote prendre congé avant de s'en aller à son tour. C'était une première mission assez ordinaire pour le pirate reconverti en homme de main. C'est le genre de travail que l'on donne généralement à ceux ayant déjà prouvé leur habilité sur le terrain, ceux que l'on appelle maître assassin.

En y repensant, Shoma n'était pas le seul maître assassin de son équipage, il y avait aussi Michelangelo Luigi dit Diez Luigi. Tout deux partageait cette ancienne activité professionnelle avant de devenir pirate et comme cela tombait à pic, Shoma allait demander à son lieutenant de participer à la réalisation de ce contrat.

Vu que ça ne devait être qu'un jeu d'enfant, alors ils allaient prendre ça comme un jeu. Un duel entre les deux hommes. La partie allait se dérouler de la manière suivante, il y avait onze cibles, dix gardes et le boss. Le premier qui élimine six cibles peut tuer le boss, mais on pouvait s'attaquer au boss sans que toutes les cibles ne soient éliminées. Le gagnant du jeu voyait son salaire hebdomadaire doubler pour un mois.

Afin de mettre son compagnon dans de bonnes conditions, Shoma lui profit de ne pas utiliser son fruit du démon et laissa derrière lui ses sabres, ainsi les deux hommes avaient les mêmes chances.

Dans la continuité de leur action, les deux assassins se sont rendus non loin de la résidence où allait se dérouler leur jeu afin d'en examiner les détails. Après une petite heure à investiguer sans se faire remarquer, à relever chaque détail à observer le comportement des cibles qu'ils pouvaient entrevoir à l'intérieur de la bâtisse, ils se mirent d'accord pour commencer le jeu une fois la nuit tombée.

La journée passa très rapidement, ainsi quelques heures passèrent et les deux hommes décidèrent de débuter leur macabre projet. Sur l'horloge de la taverne où ils se trouvaient il était indiqué onze heures trente. Après avoir réglé leur note, les deux hommes s'en allèrent en direction des quartiers résidentielles du centre-ville. Dans très peu de temps la population de Sekan allait décroître.



Michelangelo "Diez Luigi" Luigi

http://www.onepiece-requiem.net/t1129-mantle-shoma
Mantle Shoma
Mantle Shoma
L'homme aux 1000 victimes

♦ Localisation : Grandline
♦ Équipage : Red Spectre

Feuille de personnage
Dorikis: 10717
Popularité: -696
Intégrité: -543

Lun 30 Sep 2019 - 0:00

Un travail bien fait se déroule en trois étapes. La première étape est la reconnaissance. On étudie les lieux, le terrain, la cible. La collecte d'information est capitale afin de minimiser les risques et maximiser le taux de réussite. Quel que soit l'école qui forme à ce métier, on apprend au jeune recrue que détenir un maximum d'information représente déjà 40% du travail. Aucun assassin digne de ce nom et encore en vie vous dira que cette étape est une perte de temps.

La seconde étape du boulot est bien évidemment le passage à l'acte. Ce moment décisif où il faut agir, prendre les armes et remplacer la faucheuse. Cette partie représente à peu près 30% du travail. 35% si jamais il y à beaucoup de cibles, mais rarement plus. Cette partie est la plus excitante pour celui qui se tien de l'autre côté de l'arme, car il voit les derniers instants de sa cibles venir, alors même que rien ne laissait entrevoir une quelconque fin. Certain y trouvent un réel plaisir jouissif à la limite de l'inexplicable. Pour d'autre il ne s'agit que d'un acte machinal, comme respirer, manger ou simplement aller au toilette. Chaque assassin à sa propre version.

Les derniers 30% consistent à pouvoir partir sans se retrouver mêler à une situation que l'on avait pas pris en compte. Cela signifie ne pas se retrouver nez-à-nez avec la marine, des renforts où pire encore avec aucune solution de replis. Il ne faut pas se leurrer, généralement le plan parfait n'existe pas où arrive très peu souvent, mais un bon assassin tente toujours de faire en sorte que les conditions soient assez bonnes pour filer en douce aussi vite qu'il est arrivé.

Pour une mission comme celle-ci, qui relevait même pas du niveau d'un assassin comme Shoma ça ne devait être qu'une partie de plaisir, alors évidemment il attendait un plan sans couac avec un fin facile. Du coup les deux hommes avaient prévu le coup. Les lignes téléphoniques se retrouvaient coupé sur un pâté de maison et les lumières des lampadaires cassées, rien que ça.

Debout sur le toit de l'immeuble à investir, les deux hommes attendirent le son de cloche de l'église qui se trouvait non loin de leur position. Minuit, c'était le signal qu'ils attendaient pour débuter leur petit duel. L'un comme l'autre ils voulaient sortir vainqueur de cette compétition. L'argent était certes la récompense, mais plus que ça c'était leur qualité d'assassin qui était en jeu et la fierté d'un assassin ça valait tout l'or du monde. Les minutes passèrent et les deux hommes se regardèrent, ils étaient prêts à bondir tel des loups sur leurs proies.

Dès le premier son de cloche, les deux hommes quittèrent leur position pour passer à l'action. Un pauvre fou était sorti de sa tanière pour ce griller une cigarette. Le bougre ne s'attendait certainement pas à voir fondre sur lui Diez Luigi qui d'un coup net et précis lui brisa le cou. L'action s'était déroulée si vite qu'il n'avait même pas eu le temps de mettre sa cigarette en bouche, ni même de refermer la porte derrière lui. Shoma qui se trouvait à quelques centimètres à peine de son compagnon le félicita d'un sourire en coin.

Si le commandant de flotte prenait le premier point dans leur affrontement en ayant pris pour cible la première cible, Shoma de son côté avait flairé un autre coup. La victime n'avait pas eu le temps de complètement refermer la porte et c'était cette ouverture qu'il visait. Il avait un point de retard, mais avait réussi à se faufiler à l'intérieur sans faire de vague. L'infiltration était parfaite.

Profitant de cet avantage, le capitaine pirate ferma la porte derrière lui en prenant soin de tourner la clé afin de verrouiller la porte. Cette fois, il n'y aurait plus de point accorder à son adversaire du jour. Echec et mât. Trop facile de berner son adversaire. Il ne lui restait plus qu'à s'emparer de la victoire.


"Bonne chance"

En glissant cette phrase narquoise plein d'assurance, Shoma pensait avoir eu raison de son lieutenant qui se trouvait maintenant coincé à l'extérieur de la maison, mais c'était sans compter sur son esprit combattif.


http://www.onepiece-requiem.net/t1129-mantle-shoma
Contenu sponsorisé



Page 1 sur 1