AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  

Le Deal du moment : -37%
Montre connectée HONOR Band 5 Sport
Voir le deal
16.99 €

Les premiers pas

Jora Nedine
Jora Nedine


Feuille de personnage
Dorikis: 600
Popularité: 0
Intégrité: 0

Ven 19 Juin 2020 - 22:06

          Une douce brise venait de la fenêtre, dehors il faisait nuit, Jora était emmitouflé dans ses couvertures et sa mère était là à ses côtés à le border. Il était calme et endormi, elle était sereine et ne pouvait s’empêcher de sourire en regardant son bébé, son bijou dans les bras de Morphée.
- Fait de beaux rêves et rappelle-toi que maman sera toujours là pour toi.
≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈

          La salle était sombre, une petite chandelle sur une table au coin était allumé et sa faible lueur était la seule lumière existante dans la pièce. L’endroit ne semblait pas bien entretenu, le sol était sale et les carreaux des fenêtres brisées. Un bruit de grincement, provenant des vieux murs en bois, se faisait entendre sans arrêt. Au centre des lieux il y avait une vieille paillasse avec un grand être de couleur flamboyante couché sur celle-ci. Celui-ci était couvert de bandages du ventre au bassin. Il semblait agité, son front perlant de sueur et sa tête valsant de gauche à droite.
- Wahhhh !
          Jora se réveilla en sursaut, une douleur atroce aux côtes, ayant à peine la force de s’asseoir sur son lit de fortune. Cela lui pris quelques instants pour revenir du pays des rêves et de se rappeler ce qui lui était arrivé…ou plutôt de se rappeler ce qu’il pouvait des derniers événements. *J’me rappel m’être enfuit...et ce salaud de maître qui m’a tiré dessus…!?! J’étais tombé du haut de l’île !?! J’ai survécu...wow! Mais après pas moyen de me rappeler ce qui s’est passé.* C’est à ce moment qu’il comprit qu’il ne se rappelait pas être venu par lui-même dans cette cabane miteuse...comment avait-il bien pu arriver ici?
          La poigné de la porte d’entrée se fit soudain entendre alors qu’elle se faisait tourner, quelqu’un était sur le point de rentrer. Jora était sur le qui-vive prêt à passer à l’action lorsque son ravisseur montrerait le bout de son nez (ce qui était tout de même relatif, puisque vue son état et sa douleur cela revenait à montrées ses griffes et ses dents en étant assis dans son lit). La porte se referma et devant elle se tenait une petite fille haute comme trois pommes.
- Héé!!! T’es finalement levé!!! Super, Mokuboshi avait dit que tu te remettrais, mais je doutais en voyant dans quel état tu étais quand je t’ai trouvé sur la plage.
          C’était donc cette jeune fille qui l’avait amené ici à ses dires et en plus elle ne sera non pas un ennemi, mais une personne essayant de l’aider. Il se sentis quelque peu malaisé de s’être imaginé tout un scénario mettant en scène un géant mangeur d’homme-poisson qui l’aurait placé ici, dans ce qui pourrait tout autant être un fumoir de géant. Jora sourit à la jeune fille, l’on pouvait percevoir la douleur sur son visage.
- Alors c’est toi ma grande sauveteuse ? Et est-ce mon héroïne a un nom ?
          ‘’Oui monsieur, mon nom à moi c’est Sacha!” dit-elle en guise de réponse. Elle lui retournait son sourire et semblait emplit d’énergie autant que Jora à son âge, ce qu’il ne manqua pas de remarquer. Elle portait une petite robe faite en jute, avec des petits mocassins marrons et une fleur pendait à ses cheveux qui lui arrêtaient aux épaules. Sans demander elle le rejoignit dans le lit et s’assit à ses côtés laissant ses pieds balancer au bord du lit.
- Sacha, j’ai un peu de problèmes à me rappeler ce qui s’est passé à mon arrivée...est-ce que tu pourrais me le raconter?
-Bin...c’est pas trop compliqué je t’ai trouvé et je l’ai dit à Mokuboshi, on t’a ramené ici et c’est tout… voilà fin de l’histoire hahaha
-D’accord...je ne crois pas avoir tout suivi...mais qui est ce Mokuboshi? et où est-il?
- Ahh maître Mokuboshi est parti chercher de quoi nous nourrir, c’est lui qui s’occupe de moi comme je suis trop petite et pas assez forte pour chasser.
          Sur ces mots, la porte se fit de nouveau entendre. Cette fois-ci en sorti un homme minuscule, puisque si la jeune fille mesurait trois pommes, cet homme en mesurait deux. L’homme n’est peut-être pas le choix exact, car même si Jora ne pouvait reconnaître la catégorie spécifique il savait sans se tromper que devant lui se tenait un autre homme-poisson tout comme lui. Il semblait âgé, il avait une longue moustache de style Fu Manchu qui était grisonnante, autour de ses yeux l’on pouvait voir aussi nombreuses rides. Comment pouvait-il être le protecteur de Sacha, Jora était en train de se développer une certaine curiosité chez son congénère.
- Alors Sacha, pas trop malmené notre invité? Il a besoin de repos s’il veut pleinement guérir tu sais?
- Mais oui Moku…...il voulait juste savoir ce qu’il s’était passé alors je lui ai dit tu sais… je l’ai sauvé...avec ton aide.
- POUHAHAHAHA. ...D’accord et j’imagine que tu n’es pas allé trop dans les détails, te connaissant. Si tu veux...mmmhh...l’inconnu, étant donné que je ne connais pas ton nom, je peux te dire en détail ce qui s’est passé dans les derniers jours.
          Malgré l’air plus sévère que Sacha, Mokuboshi avait l’air aussi sympathique et Jora se sentis instantanément à son aise à leurs côtés. Il est vrai qu’il ne les connaissait pas encore, mais ils ne semblaient pas dangereux et cherchaient à l’aider.
- Mon nom est Jora. Je viens de l’île des hommes-poissons et j’étais esclave d’un Dragon Céleste pendant les dix dernières années, je viens...je venais de me sauver quand vous m’avez trouvé. Pour répondre à votre question, oui j’aimerais bien savoir ce qui s’est passé.
          Mokuboshi était bouche-bée par l’histoire, courte, mais percutante de Jora qui lui rappelait l’histoire de tant de ses semblables, tant de ses proches. Une larme coula le long de sa joue.
- Alors, nous sommes deux ici présent à venir de cette île. Et tu ne le sais probablement pas, mais plusieurs de nos confrères ont vécu le même sort que le tien, quoique la majorité n’aient pas eu ta chance et sont toujours prisonniers...Mais ceci sera pour une autre fois. Pour ce qui est de ce qui est arrivé cela me fera un plaisir de t’expliquer…
          Mokuboshi expliqua comment Jora fut retrouvé sur une berge à la lisière de la forêt par Sacha, comment au début elle croyait avoir trouvé un cadavre avant que celui-ci ne fasse du bruit et ne l'effraie. Elle serait allée chercher de l’aide en Mokuboshi, qui voyant un compatriote de son espèce dans le besoin, décida de ramener Jora dans sa petite demeure pour le soigner. 
- … Et c’est comme ça que tu t’es retrouvé ici sur l’île Poiscaille, dans ma petite demeure. Tu dors depuis trois jours déjà, mais il te faudrait une bonne semaine pour te remettre sur pied. Prend ton temps et si tu as besoin de quoique ce soit n’hésite pas à demander à Sacha, elle se fera un plaisir de t’aider...
- AYEUH! Depuis quand je dois suivre des ordres?
- Ce ne sont pas des ordres et c’est simplement pour faciliter le rétablissement de Jora.
- Bon bin….si t’amène ça comme ça….je suis à ton serv….je suis là pour toi Jora !
          Jora éclata d’un bon rire qui lui raviva la douleur de ses plaies. '' Vous avez dit Poiscaille, donc l’île.. c’est une autre de nos îles? une autre île d’homme-poisson?'' Mokuboshi redevenu sérieux sur ces mots.

- Non et il ne faut pas penser le contraire, j’ai fait la même erreur. Vois-tu j’ai quitté notre île natale pour venir m’installer ici n’en ayant entendu parler que de nom et croyant comme toi que c’était une autre île où il fait bon vivre pour nous les hommes-poissons, mais je me suis trompé à un point…. Poiscaille fait référence à la pêche qui se fait en abondance ici et les humains qui habitent l’île comme la majorité de leurs confrères nous déteste et nous vois comme des créatures.
- Ooooooh! Je vois que c’est beaucoup plus compliqué que je pouvais l’imaginer et qu’est-ce que tu veux dire à propos des humains qui nous haïssent? 
- Quuuuooooiii! Est-ce que t’as vécu sous une pierre tu ne connais vraiment rien de notre propre histoire?
- Bin en fait, à l’époque ma mère prenait beaucoup plus de temps à me cajoler qu’à me dire ce qu’il se passait dans le monde, je savais que les hommes à la surface de notre île étaient méchants, mais non je ne connais pas l’étendue de ce mal...
          Mokuboshi décida donc pour les jours à venir, étant donné que Jora devait encore se rétablir qu’il serait parfait de lui donner un contre-rendu des évènements importants qui se sont passés ainsi qu’une courte histoire de leur peuple; leur périple.
http://www.onepiece-requiem.net/t22227-presentation-de-jora-nedine#238476
Page 1 sur 1