AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  


Ciel mes mafieux!

Timuthé N. Tempiesta
Timuthé N. Tempiesta

♦ Localisation : Dans ses chaussures
♦ Équipage : Gun an Gun's

Feuille de personnage
Dorikis: 3100
Popularité: -411
Intégrité: -369

Ven 2 Mar 2012 - 20:01

Il y a des périodes dans la vie d'un homme où la nature semble avoir décidé qu'il y en a marre de le voir couler une existence tranquille. Vous connaissez ce genre de moments? Ces fameuse périodes où le sort semble s'acharner sur vous et voir combien de temps vous aller tenir avant de faire une crise de nerf. Vous vous souvenez, c'est arriver à tout le monde au moins une fois, ces grandes périodes de malaise que correspond aussi énormément avec les périodes où tout vos amis ont la bonne idée de partir très très très loin.

Ben TnT était dans une de ces périodes. D'un, il y avait eu cette histoire de fruit du démon cuisiné. Bien sûr rien n'assurait que c'était lui qui l'avait mangé, mais tous les doutes étaient permis, personne dans l'équipage n'avaient montrer un quelconque pouvoir our l'instant. De deux, il y avait eut cet appel de Lala qui c'était averré relativement inquiétant.

Elena, Grichkof, et avec eux une bonne moitié de ses effectifs s'étaient fait prendre.

Certe, il lui restait assez de cordes à son arc pour se relever sans trop de soucis, mais une action d'une telle envergure ne pouvait être le fruit d'un assaut de la marine. Son réseau était volontairement étalé, en neutraliser la moitié d'un coup était tout simplement hors de portée de la marine, bien trop massive pour coordonner une attaque à une échelle suffisante.

Non, et aucun chasseur de prime ou révolutionnaire n'aurait d'intérêt à s'en prendre à lui. Les premiers avaient d'autre moyens bien plus efficaces pour le faire sortir de son trou et pour les deuxièmes, il n'était pas un danger, bien au contraire. Il ne restait que deux possibilités. L'une comme l'autre étaient peu rassurante.

Trois hommes avaient le pouvoir d'effectuer un tel coup, et encore l'un d'entre eux avaient une puissance restreinte à North Blue. Et même si c'était lui, la patte de Mario et Luigi était derrière.

Il donna négligement un billet au responsable du port. La somme sur le billet était suffisante pour qu'il ne pose pas de question ni qu'il informe la marine de la présence de l'homme le plus recherché des Blues. Enfin, la réputation de tueur qu'avait le jeune garçon aidait aussi. De toute façon, il serait partit avant que la marine n'ai eut le temps de réagir. Il voyait déjà celle qu'il était venu voir.

La petite fille était, comme à son habitude quand elle n'avait rien à faire, complètement inerte. Son regard vide suggerait qu'elle était déconnectée de la réalité. Maintenant qu'Eléna n'avait plus de domicile non pénitencière, il fallait avouer que Lala n'avait pas énormément d'endroits où loger. Il y avait probablement une autre solution. Il faudrait reprendre contact avec ses autres frères et soeur.

Le jeune albinos détourna le regard de sa protégée pour observer les mouvements des patrouilles de marines un peu plus loin. Manshon était à la fois le meilleur et le pire endroit où se rendre lorsque l'on était un criminel. Ce qui avait décidé le jeune homme, ce n'était pas les soldats, mais la mafia. Il avait des hommes pouvant intervenir très vite en cas de soucis sur cette île. Il était même possible que le dirigeant du marché noir de North Blue soit déjà en train de le surveiller.

Et au pire, Yamisaru et TTC était rester dans le canot qui leur avaient servit à venir jusqu'ici.

Il espérait juste ne pas avoir besoin de recourir à une telle extrémité, mais il était impossible de ne pas envisager la possibilité d'un piège. Après tout rien n'était inenvisageable. Ce qui était arrivé à Manuel quelques mois plus tôt en était la preuve.

Le jeune homme s'approcha de la gamine et posa une main bienveillante sur elle. Il avait apprit que c'était le moyen le plus doux pour la sortir de sa torpeur. Son tempérament naturellement docile faisait qu'elle ne réagissait pas en essayant de lui briser le bras. Ses yeux réagirent et se placèrent sur lui.

Comme à son habitude, elle attendait silencieusement qu'il lui adresse la parole. Et pour une fois, sa question allait générer une longue explication. Il ne le savait pas mais c'était lui qui avait mangé le fruit de la vérité sur le Joe il y avait quelques jours. Lala serait obligée de lui dire la vérité tant qu'il aurait la main posé sur elle. Enfin, il partait du principe qu'elle lui dirait forcément la vérité, et il ne savait absolument pas qu'il avait ce pouvoir, mais bon...

Je t'écoute ma puce. Raconte moi ce qu'il s'est passé. Qui a fait ça? Pourquoi? Est-ce qu'il y a eu un message? Comment il a réussit un tel coup?
Page 1 sur 1