AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  


Haki le tour?

avatar
Blacrow L. Rachel
♦♦♦ Colonel d'élite ♦♦♦

♦ Localisation : Thriller Bark
♦ Équipage : La Valkyrie

Feuille de personnage
Dorikis: 8527
Popularité: +490
Intégrité: 631

Jeu 29 Nov 2012 - 11:36

-J'aurais aimé te parler Red.

Non, il ne s'agissait pas de l'éternel « il faut qu'on parle », pas besoin de stresser pour un rien.
Sur le pont du Fenrir balayé par les vents violents de fin de voie, fusant à une vitesse impressionnante grâce au cerf-volant géant au-dessus de leur têtes, Rachel était allé retrouver Red en pleine discussion avec son pingouin. Avec en tête les images et les souvenirs de leur dernière altercation, rien qu'eux deux. Cette fameuse discussion mouvementées où ils avaient dû mettre les choses à plat et les poings sur les yeux.

Rachel lui faisait face, aussi droite que possible. Aussi droite que possible car les relents du poison lui perçaient par moment encore l'estomac. Mais grâce au médecin de bord, lui-même, elle n'avait rien à craindre.

-Comment va ton nez ?

Phrase d'introduction qui n'avait pas été le meilleur choix du Lieutenant Blacrow, mais il fallait bien commencer par quelque part. Petit sourire désolé pour accompagner la question et elle finit par déposer sa faux contre le bastingage du navire. Maintenant ses anglaises en place de l'une de ses mains, elle s'assit sur le rebords de bois soumis aux caprices du vent. Même le soleil timide au-travers de la brume matinale n'arrivait pas à réchauffer la peau pâle de Rachel.

-Dis, toi qui sait tout, j'aurais aimé te demander une chose. Je pense que je vis quelque chose d'étrange. Certains jours, devant mon miroir, j'arrive à donner à mes cheveux la forme de cornes noires. C'est encore étrange, mais j'arrive plus ou moins à la contrôler. C'est tout à fait inutile, mais c'est là. Par contre, j'ai un autre sujet de questions... La fois où je t'a frappé, j'ai ressenti quelque chose d'étrange. J'ai eu l'impression que rien n'aurait pu m'arrêter. Et à la Gueule de requin, j'ai éprouvé le même sentiment alors que la Grosse Bertha m'explosait à la figure. Sans que je ne reçoive la moindre blessure. Je ne pense pas que ce soit quelque chose de normal.

Et question anormal, je pense que toi et tes ténèbres, vous vous y connaissez bien.
Termina-t-elle sur un sourire.
http://www.onepiece-requiem.net/t816-rachel-la-grande-faucheuse#8700http://www.onepiece-requiem.net/t889-fiche-de-rachel-100
Invité
Invité


Dim 2 Déc 2012 - 0:31


    Comme à son habitude Red savoure sa place de privilégié à bord du Fenrir. Y'a pas dire, le poste d'officier non navigant c'est vraiment le pied. En ce moment sur le navire lancé comme une flèche vers Tortuga, Red est le seul type qui n'a rien à foutre et qui a le droit de jouer les touristes. Et y'en a qui disent que la marine n'est pas une sinécure... Pauvres fous...

    Et pendant que tout le monde s'agite et court partout, affairés aux milles et un truc qu'on doit absolument faire sur un bateau pour éviter quelque chose d'horrible en rapport avec la mer. Le lieutenant Red lui est tranquillement assis dans un coin avec vue sur la mer et discute technique ninja avec le pingouin... Sans personne pour venir le déranger...

    -J'aurais aimé te parler Red.

    Presque personne...Red se redresse et fait signe au pingouin de bouger. On sait ce qui se passe quand Rachel veut causer, y'a parfois des dégâts, mieux vaut être prudent...

    -Comment va ton nez ?

    Et voila... C'est sur... Elle va essayer de lui casser le nez... ça doit être le karma. Red à du être très très méchant dans une vie antérieure, et au lieu de lui courir après les filles sublimes viennent lui mettre des pains... Putain de karma.
    Enfin, de toute façon Red n'a rien prévu de plus urgent cette après midi que de servir une nouvelle fois de Punching ball. Et pour ça mieux vaut toujours Rachel que Toji...

    -Dis, toi qui sait tout, j'aurais aimé te demander une chose. Je pense que je vis quelque chose d'étrange. Certains jours, devant mon miroir, j'arrive à donner à mes cheveux la forme de cornes noires...

    Euh quoi ? Non mais ... Quel rapport ? Depuis quand Red fait aussi dans le conseil capillaire ? Déja que le type du calendrier l'a dessiné chauve sous prétexte qu'il enlevait jamais son chapeau... Et puis bon, forme bizarre forme bizarre... Sont très bien ces cheveux... Franchement... Des cornes ?

    ...C'est encore étrange, mais j'arrive plus ou moins à la contrôler. C'est tout à fait inutile, mais c'est là. Par contre, j'ai un autre sujet de questions... La fois où je t'a frappé, j'ai ressenti quelque chose d'étrange. J'ai eu l'impression que rien n'aurait pu m'arrêter. Et à la Gueule de requin, j'ai éprouvé le même sentiment alors que la Grosse Bertha m'explosait à la figure. Sans que je ne reçoive la moindre blessure. Je ne pense pas que ce soit quelque chose de normal.

    Et question anormal, je pense que toi et tes ténèbres, vous vous y connaissez bien.


    Anormal anormal... C'est toujours mieux qu'avoir des branchies, des plumes ou une queue de tigre.. Enfin, Red se comprend... Et puis surtout, la miss à vu juste, s'il y a bien une chose dont Red ne manque pas, c'est de connaissances. Et la formation Haki du Cipher Pol, lui il l'a faite ! Alors si ce qu'elle dit est vrai, y'a pas trente six solutions, soit elle a eu beaucoup de chance à la gueule et elle mitonne un peu. Soit elle vient de se découvrir un talent pour l'armement et elle cherche à comprendre... Pas de soucis, Red peut aider...

    -Euh, si je te dis Haki ? ça te parle ou tu me réponds que tu n'aimes pas manger japonais ?
avatar
Blacrow L. Rachel
♦♦♦ Colonel d'élite ♦♦♦

♦ Localisation : Thriller Bark
♦ Équipage : La Valkyrie

Feuille de personnage
Dorikis: 8527
Popularité: +490
Intégrité: 631

Mer 12 Déc 2012 - 1:58

-Je m'étais attendue à un mot plus compliqué que celui-ci.

Assise en équilibre sur le bastingage, Rachel fixait Red intensément. Elle croisa les jambes et posa les mains sur ses genoux, oscillant lentement au gré des vagues et des vents. Dangereusement auraient dit les membres de l'équipage. Naturellement assurerait-elle en retour. La mer avait été sa vie, sa nature. Perdre l'équilibre aurait été un très mauvais signe.


Elle perdit l'équilibre.

Retombant sur le pont du navire de manière bien moins alerte qu'elle l'aurait voulu, elle fit la grimace en se retenant au bastingage qu'elle venait de quitter, main crispée. Le vertige passa et avec elle la sensation nauséeuse qui l'avait étreinte une paire de secondes. Elle se permit un soupir et se redressa dans un sourire désolé à l'attention du Lieutenant Rossignol.

-Pardon, le plat épicé de la Gueule me reste encore un peu sur l'estomac, malgré tes aiguilles et remèdes miracles au charbon végétal.

Mais qu'importe le petit épisode empoisonnement. Ça faisait une petite semaine qu'elle se trainait ses nausées et elle en ferait abstraction une nouvelle fois. Au départ, elle avait presque supplié Red de commander par mouette postale des champignons magiques de Yuji, mais il avait été catégorique et lui avait assuré qu'« il jetterai lui-même cette came à la flotte s'il en voyait à bord ». Quel respect pour le travail du Lieutenant Colonel. Mais bon, ses propres médicaments faisaient effets, petit à petit, et elle n'avait pas à se plaindre puisque chaque crise comme celle-ci était de plus en plus espacée dans le temps. Bientôt, il n'y paraîtrait plus.

-Et donc, pour en revenir à notre...« haki », Tu sais comment ça marche, comment on s'en sert ? Ne pas ressentir la douleur voire s'en protéger, ça m'a l'air d'être un bon atout une fois à Impel Down. Surtout couplé à mes cornes tressés en cheveux !

Et dans un sourire, elle força ses cheveux à se nouer seuls en deux espèces de cornes torsadées. À ses tempes, une veine palpita un peu plus qu'à l’accoutumée jusqu'à ce qu'enfin leur forme se stabilise et qu'elle reprenne une grande bouffée d'air marin.

-Tu ne penses pas ? Ajouta-t-elle avec un air candide.
http://www.onepiece-requiem.net/t816-rachel-la-grande-faucheuse#8700http://www.onepiece-requiem.net/t889-fiche-de-rachel-100
Invité
Invité


Mer 12 Déc 2012 - 22:44


    -Évidemment que je sais comment ça marche. Tout est marqué ici... Mais...

    Mais c'est quoi cette histoire de coupe de cheveux ? Y'a marqué coiffeur sur le chapeau ?

    -... Mais je suis pas sur que ça ait grand chose à voir avec ta coupe de cheveux. T'es sur que c'est pas un coup du pingouin ?
    -Piou ! (Indigné)
    -Bon... Alors on parlera du retour à la vie tout à l'heure... On sait jamais hein... Mais bon, revenons au haki...

    Red plonge la main dans une des nombreuses poches de sa veste et un sort un vieux fascicule très moche. Le genre de navet produit en masses et qu'on vend pour dix berrys à des mômes amateurs d’héroïsmes et de super techniques de combat et qu'on voit le plus souvent en emballage autour d'un poisson, d'une viande ou pour allumer le feu.

    Celui la a l'air d'avoir une longévité tout à fait étonnant pour ce genre d'ouvrage, il est tout sale et corné comme si on l'avait relu très souvent et depuis longtemps... Il s'intitule, "les trois pouvoirs suprêmes de Boudha". Et Red l'ouvre pour le lire d'un ton qui montre clairement qu'il connait le passage par cœur...

    -... Le haki est un pouvoir qui qui sommeille dans tout être humain vivant sur cette terre... Présence, Volonté, Intimidation, ce n'est nullement différent des ces choses que l'homme peut naturellement ressentir.
    Mais la plupart des personnes ne remarquent même pas la présence de ce pouvoir. Ou alors ils tentent pendant toute une vie de s'éveiller à lui mais échouent lamentablement .


    Red marque une pause solennel le temps de laisser à Rachel le temps de se pénétrer de la quintessence de la sagesse de ce qu'il vient de lire... Puis il reprend...

    Le haki peut être classé en trois catégories. Le premier est ce qu'on appelle le Haki Kenbunshoku. Une aptitude qui permet de ressentir plus distinctement la présence de ton adversaire. En perfectionnant cette aptitude, on peut être en mesure de connaitre la position d'un adversaire se tenant à l'extérieur de son champ de vision, on peux aussi deviner le nombre de ses ennemis, prévoir leurs prochaines attaques...

    Red reste un instant dubitatif... Puis hausse les épaules...

    -Non c'est pas ça... Le deuxième type de Haki est le Haki Bushoushoku. Celui qu'on appelle aussi l'armure invisible... On y arrive, la c'est pour toi... Cette aptitude permet de se protéger des coups avec une efficacité sans pareille, mais surtout, d'utiliser cette armure comme arme. Grâce à ce pouvoir on peut même entrer en contact avec le corps intangible des logias. Et donc parvenir à les blesser. Ainsi le Haki Bushoushoku est le seul pouvoir véritablement efficace contre eux...

    Red lance un clin d’œil de conspirateur à Rachel, le genre que se lancerait deux révos ayant échangés des informations top secrètes vieilles de vingt ans... Puis il range le bouquin...

    -Bon, le troisième, inutile de développer de toute façon c'est pas ça... Mais bon. T'as vu quand Toji provoque une syncope générale ? Ben c'est ça...
avatar
Blacrow L. Rachel
♦♦♦ Colonel d'élite ♦♦♦

♦ Localisation : Thriller Bark
♦ Équipage : La Valkyrie

Feuille de personnage
Dorikis: 8527
Popularité: +490
Intégrité: 631

Jeu 13 Déc 2012 - 1:43

Toutes ces connaissances recueillies dans un seul petit manuel qui semblait dater de l'avant guerre. Peut-être même de la coupure des cent ans. Ou aussi vieux que le monde lui-même. Que Budha. Et Red l'avait sur lui. Elle s'était adressée à la bonne personne visiblement. De toute manière, à qui aurait-elle pu demander si ce n'était lui ? Toji ? Pas vraiment une super idée. Lin et Ryuuku n'en parlons pas. Argos ? Perdu sur le hunier de la vigie à ne plus vouloir en descendre. La Gueule de requin n'était pas forcément la meilleure des mises à l'épreuve pour le pauvre hère. Red donc. Red et son pingouin qu'elle ne comprenait toujours pas. Elle semblait bien être la seule d'ailleurs. Puis l'incompréhension toujours alors que Red commence à citer sa brochure à propos du fameux Haki. Des mots qu'elle ne comprend pas, des expressions et des tournures de phrases trop philosophiques à son goût. Elle n'en perd pas une miette, certes, mais elle n'est pas sûre de tout saisir. Et si il était en train de lui expliquer en long, large et travers comment se servir de cette armure, eh bien elle n'y arriverait pas de sitôt. Bushun-quoi ?

-Hum, oui, il me semble voir ce qu'a fait Toji. Mais tu l'avais pas fait aussi, après avoir descendu la Murenasse ? T'avais parlé de bien avoir niqué le capitaine et tous avaient fait une espèce de Synco* Non ? Je confonds ? Bon, ben je vois pas alors.

Il était vrai qu'elle n'avait jamais eu l'occasion de voir Toji à l’œuvre. Un peu sur les Allods, mais jamais elle ne l'avait vu utiliser cette espèce de pouvoir que lui décrivait Red et qu'elle possédait aussi, si elle le croyait. Et s'il y avait bien quelqu'un qu'elle croyait, c'était lui.

Mais bon. Volonté qu'il avait dit ? Avec Présence et Intimidation. Et puisqu'elle avait suivi malgré tout et compris dans les grandes lignes de quoi il parlait, alors logiquement, ça devrait fonctionner comme pour ses cheveux, non ? Volonté... Volonté.
Les cornes noires sur son crânes se dénouèrent lentement et disparurent sous la masse des anglaises qui caractérisaient notre poupée de porcelaine. Le regard fier et satisfait, elle ferma les yeux et les cornes apparurent une nouvelle fois, plus rapidement, sur le haut de sa tête. Ça c'était le niveau facile.

Se détournant de Red qui observe son manège, elle avise le bastingage et arme son poing en fermant les yeux. Comme lorsqu'elle avait réussi à frapper Red malgré ses ténèbres. Tout comme elle avait évité la douleur d'une détonation à quelques pieds de distance d'elle. Comme pour nouer ses cheveux sans les toucher. Elle se sentait stupide, ainsi immobile, mais alors qu'elle pensa ne plus pouvoir concentrer quoique ce soit, elle donna un grand coup de poing dans le bois du navire, accompagnée par une expiration sourde. Le bois éclata. Sans souci. Mais les échardes se plantèrent dans sa main.

Bondissant en arrière dans des exclamations entre douleur et insulte envers elle-même, elle secoua sa main dans tous les sens, essayant vainement de les retirer par cette voie. Sur son crâne, les cornes avaient disparues.
Puis une fois que sa crise de Félix Jr calmée, elle commença à retirer les aiguilles de sa main paisiblement.

-Hihi. C'est pas aussi simple que le coup des cheveux.

http://www.onepiece-requiem.net/t816-rachel-la-grande-faucheuse#8700http://www.onepiece-requiem.net/t889-fiche-de-rachel-100
Invité
Invité


Jeu 13 Déc 2012 - 20:41


    -Ah ben bravo... Lin va encore faire une crise. Tu pouvais pas taper sur autre chose ? Genre... N'importe quoi en fait.

    Red pousse un soupir réprobateur. Avant de se lever pour aller tester la dureté du bordée de l'index... Plutôt solide pour du bois. Mais bon, pour qui n'est pas Lin, du bois c'est du bois...

    -D'autant que le bois c'est plutôt facile non ? C'est tout mou... Pas besoin de Haki pour le casser... (D'une pichenette négligente Red fait sauter un bout de rambarde à coté des dégâts de Rachel) Et puis, tu en as croisé beaucoup des ennemis qui nous agressaient avec des armes en bois ?

    Parfaitement synchrone, Red et le pingouin croisent les bras et plein de commisération ils secouent la tête de concert... Fail Rachel. Fail...

    -Tu as écouté le livre non ? La premiére utilisation de la couleur de l'armement, c'est l'armure, la protection... Et pour passer de l'utilisation en situation de crise à la maitrise, y'a qu'une solution...

    Red jette un regard en coin au pingouin qui lui rend son sourire carnassier...

    -Batte ?
    -Piou... (Batte)

    Et le pingouin de sortir de derriére son dos la batte fétiche de Red comme si elle avait toujours été la... Ces ninjas sont décidément de vrais magiciens... Et de la poser dans la main ouverte du lieutenant...

    -Et maintenant Rachel... Dépêche toi de t'entrainer !

    Et balançant sa batte en arrière, Red arme un superbe direct et frappe. C'est fluide, c'est brutal, c'est parfaitement exécuté, et évidemment ça vise la tête. Problèmes de cheveux hein ?
avatar
Blacrow L. Rachel
♦♦♦ Colonel d'élite ♦♦♦

♦ Localisation : Thriller Bark
♦ Équipage : La Valkyrie

Feuille de personnage
Dorikis: 8527
Popularité: +490
Intégrité: 631

Ven 14 Déc 2012 - 2:10

Le bois c'est mou ? Le bois c'est mou ?? Qu'il vienne donc dire ça aux treize échardes qu'elle vient de retirer de ses phalanges. De pauvres mains si délicates. Originellement si blanche et maintenant teintées de rouge. Pas besoin de Red cette fois pour savoir qu'elle s'était plantée. Mais son but n'avait pas été de détruire le bastingage, elle avait juste voulu se protéger de la douleur qu'un coup de poing ordinaire aurait dû lui infliger. Lamentable échec s'il en est, elle le regrettait maintenant.

Elle le regretta plus encore en saisissant le regard entre Pingu et Red. Elle préférait de loin celui qu'il avait échangé avec elle sur le ton de la conspiration. Là aussi y'avait de la conspiration dans l'air, mais contre elle, et ça, c'était beaucoup moins agréable à admirer. Et puis il prononça un mot qui lui déplut grandement. Presque autant que l'objet auquel le mot faisait référence et qui, l'instant d'après, prenait place entre les mains de Red. Juste le temps de regretter d'avoir demandé de l'aide à Red que ce dernier arme sa batte de métal loin derrière-lui. Elle l'avait vraiment vue une fois cette batte. Une fois il l'avait sortie pour jouer un peu à qui a le plus de style. Et dans le genre, renvoyer à l'envoyeur une vingtaine de boulets de canon directement sur les navires volants révolutionnaires en quelques trois secondes... Ouais, il avait dû récolter la médaille ce jour là. Souvenir qui, superposé avec cette vision de la batte qui lui fonce directement en plein visage, a le don de la faire pâlir. Juste ce qu'il faut pour qu'elle devienne transparente. Et dans ce cas, avec une telle vitesse, y'a qu'une chose à faire.

Comment il dit déjà ?

-Euh... Tekkai ?

Le Clang qui suit est censuré. Une enclume qui cogne contre un marteau fait toujours beaucoup d'étincelles, et pour le coup, Rachel n'y a vu que du feu. Le cerveau à tout de suite bloqué les messages rouges urgent de la douleur insoutenable. Faut pas lui en vouloir, c'est sélectif le cerveau féminin. Le corps, lui, suit les lois universelles de la pesanteur de ce monde. Des lois qui n'existent pas. Personne ne s'étonnera donc des douze tours qu'elle fit sur place, axe de rotation horizontal, décoiffant Red au passant. Maigre consolation lorsque l'on a même plus conscience d'où est le haut et d'où est le bas.

Miraculeusement, le tourbillon s'arrête aussi brutalement qu'il a commencé et Rachel se retrouve debout, droite devant Red, totalement décoiffée et le regard exorbitée. Et l'on évitera les description sur un éventuel nez tordu, des lèvres fendues de part en part et une arcade sourcilière ouverte. Après tout, ce n'était qu'une batte de base ball en métal. Indestructible.

La seconde de répit est bien trop courte aux yeux de Rachel qui n'a que le temps de reprendre son souffle avant que Red ne tente de récidiver. Armant de nouveau, il s’apprête à frapper une nouvelle fois. Parce qu'en fait, ce qu'il veut, ce n'est pas l'entraîner, c'est juste la passer à tabac pour se venger du nez qu'elle a elle-même failli lui casser.

Regretter de lui avoir demandé de l'aide était un euphémisme.

-On peut peut-être en discuter plus au calme, non ?

Pas de repos pour les braves lui répondent ses yeux tandis que le second coup part avec la vitesse d'un boulet de canon mode Sea Wolf. Que Rachel a la présence d'esprit d'esquiver en se laissant tomber au sol. Le métal siffle au-dessus de sa tête et elle en profite pour bondir vers sa faux. Elle restait sa meilleure couleur de l'armement. Parce que bon, si encore elle savait comment fonctionnait la théorie pour cette armure invisible, elle aurait pu comprendre l'apprentissage sur le tas. Mais là, on venait de la balancer dans une cuve d'acide avec pour seule consigne « T'en fais pas, les bouées sont gonflables ». Mais quelles bouées bordel ? Et en l'occurrence, quelle volonté ???

Le troisième coup envoie voler la faux bien plus loin pour qu'elle aille se planter juste au-dessus de la tête de Ryuuku qui pensait pouvoir faire la sieste bien tranquillement sur le pont. À quelques mètres et c'était au-dessus de Lin qui faisait bronzette. Et à choisir, c'était mieux que ce soit Ryu.
Nouveau regard réprobateur de Red qui laisse sa batte rebondir contre son épaule dans un geste aussi décontracté que dangereux. Il lui accorde cinq secondes, il est gentil finalement.

Les sensations. 5 secondes pour renouer avec les sensations qu'elle avait déjà éprouvée. Calme résigné et colère. Là, tout de suite, elle se sentait mal se calmer tout simplement. Et la colère. Non, elle ne serait jamais assez forte pour faire face à la force herculéenne de Red. Mais le temps est écoulé et comme un vrai batteur, le Lieutenant la fait virevolter un instant, maintenant le suspens et la tension au plus haut. Notre faucheuse, elle, lève vers lui un regard déterminé. Un rictus étire la commissure de ses lèvres et son regard émeraude flamboyant se pose sur Red. L'air autour d'eux frémirait presque à cause de l’électricité dans cet échange de regards.
Tu veux la jouer comme ça, alors ? Très bien. Dans ce cas, il n'y a qu'une seule solution.

-LA FUITE !!!!!!

Mais elle a beau bousculer tous les sea wolves qu'elle croise dans sa course effrénée, ce n'est pas ça qui arrêtera un batteur professionnel qui se téléporte entre deux Soru pour lui coller au train. Tiens, elle n'était pas déjà passée par ici ? Trois fois ?
http://www.onepiece-requiem.net/t816-rachel-la-grande-faucheuse#8700http://www.onepiece-requiem.net/t889-fiche-de-rachel-100
Invité
Invité


Jeu 20 Déc 2012 - 0:00


    -Non mais ? Attends mais t'as pas le droit ! C'est pas du tout ça l'entrainement ! Reviens tout de suite ! Soru !

    C'est dingue quoi. On vient demander un coup de main et on recule à la premiére difficulté. Bravo les terreurs de la marine d'élite... Pourtant c'est connu, pour s'améliorer il faut savoir donner de sa personne... Et souvent c'est dur...

    Rachel traverse le bateau en filant à tout blindes comme une nuée de corbeau, mais pas encore assez vite pour échapper un adepte du Soru et à sa batte fétiche...
    La miss file autour du mat mais Red l'a déjà passé et se retourne pour lui coller un coup de batte qui fait suffisamment trembler le mat pour ramener la vigie au sol façon chute libre... Mais Rachel esquive et attrapant une corde qu'elle arrache de son logement elle file vers le sommet des gréements. Mais elle n'a pas le temps d'attraper la baume que Red l'a rejoint d'un geppou pour tenter de lui écraser les doigts et qu'elle repart immédiatement vers le pont. Chutant au milieu des quatre types de corvée de patates en train d'éplucher consciencieusement les légumes. Avec raison, Toji en vérifie toujours la finesse...

    Re Soru, re Batte et bang. Rachel trouve encore le moyen de se faufiler à coté de la batte pendant que Red éparpille patates, épluchures et bouts de bassine sur la moitié du pont...

    -M'enfin lieutenant, qu'est ce que vous faites ?
    -C'est vraiment pas cool, on avait presque fini !
    -Ouais c'est vrai ça, pourquoi vous avez ça ?
    -Non mais, c'est al faute de Rachel ! Elle a bougé !
    -Quoi mais ? Mais vous êtes devenus fou ? Elle sort à peine de convalescence !
    -On ne drague pas à la batte enfin!
    -Euh quoi ?
    -C'est ça, faites l'innocent... Elle a refusé vos avances c'est ça ?
    -Je suis sur que c'est à cause de ces filles qu'on a embarqué sur Myriapolis...
    -C'était pas des filles...
    -Ben justement. Moi je comprends le lieutenant Rachel !
    -Euh les gars ? Les gars ? Vous vous oubliez la non? VOUS M'AVEZ PRIS POUR QUI ? ON SE FIXE SOLDATS !
    -Aye Aye Lieutenant !
    -Homerun !

    BAFF ! BAFF ! BAFF !

    -Euh pas cool lieutenant... Franchement pas cool...
    -Ferme ta gueule il va nous taper encore...


    -Bon ça suffit les guignols, vous avez pas des patates à ramasser hein? Allez circuler. Et le prochain qui fait une réflexion sur ses officiers je le balance à la mer...

    Regard panoramique sur le pont désert de toute Rachel... Heureusement que rien n'échappe au regard acéré d'un pingouin ninja...

    -Elle est parti par ou ?
    -Piou (Tout prés...)
    -Ok c'est bon, n'en dis pas plus, de toute façon y'a pas cinquante endroit ou se planquer... Voyons voir...

    Et écoutant son instinct, Red se rue vers la cale inférieure... Le fond du fond du bateau... Humide et tout noir...
avatar
Blacrow L. Rachel
♦♦♦ Colonel d'élite ♦♦♦

♦ Localisation : Thriller Bark
♦ Équipage : La Valkyrie

Feuille de personnage
Dorikis: 8527
Popularité: +490
Intégrité: 631

Dim 30 Déc 2012 - 4:05

Heureusement que la batte de base-ball, c'est facile à éviter. Toujours les même trajectoires. Et alors que le Lieutenant Red s'explique avec les marins sur le pont, Rachel en a profité pour décamper aussi vite que possible. Parce que certes elle avait demandé de l'aide, mais elle n'était pas une folle au point de se faire maltraiter sans rien dire. C'est pas le must pour se concentrer en plus.

Assise dans le noir de la cale, elle déchira l'un des morceaux de sa robe Sea Wolf pour se faire un simili bandage autour de sa main rougeâtre. Elle réussit même à enlever quelques échardes supplémentaires avant de refaire le nœud.
Seule dans le silence ambiant, elle tente de se calmer et de se remettre en condition pour l'entraînement. Red n'allait pas tarder à la retrouver et elle savait qu'il ne lui laisserait pas plus de temps pour parer les assauts avec sa couleur de l'armement. Sa respiration ralentit, son rythme cardiaque aussi. Les yeux fermés, elle repéra tous les bruits. Même les bruits de pas qui se rapprochaient. Elle savait que c'était Red, mais elle redoutait l'amplification qui voudrait dire qu'il venait dans la bonne direction. Déterminée. Résignée. La batte va revenir et il fallait qu'elle soit calme et détendue. Ou en colère, mais c'était pas gagné.

Les pas se rapprochent et en guise de calme, c'est l'appréhension qui petit à petit la gagnait. Elle redoutait le contact froid de la batte contre sa tempe. Son visage avait déjà souffert une fois.
Une porte grinça soudain. Les pas vers le fond de la cale, qui viennent vers elle aussi certainement que si elle attendait la mort. Une mort qui vient beaucoup trop vite. Car le Lieutenant Red, quand il court, il fait pas semblant. Elle entendit quelques pas sur le sol, loin devant encore, puis il se tenait derrière elle. Et évidemment, la batte de nouveau haute et prête à frapper. Et son regard semblait lui demander ses dernières volontés. Quel sadisme. Quel professionnalisme. L'air siffla autour de la batte et ce fut l'impact. Aussi violent que le précédent. Aussi douloureux aussi. Oui, non, ça n'avait pas fonctionné.

Rachel douilla au coup et à l'atterrissage qui l'encastra dans une planche en bois particulièrement grande et solide. En se tenant le crâne, elle se redressa difficilement.

-Ca va ?
-Non !
-Tant mieux. C'est le métier qui rentre.

La journée de longues battes. Un plagiat de titre certes, mais c'est ce qu'elle pensa en voyant luire un éclat le long de la batte comme celle-ci fondait une nouvelle fois vers elle. Un coup qu'elle évita par réflexe, bien loin du calme dont elle avait fait preuve un peu plus tôt. Le second coup par contre l'envoya rouler sur le sol. D'une roulade, elle évita le suivant et le suivant encore d'un saut en arrière, mais le troisième lui coupa le souffle tandis que l'autre la sonna deux fois alors qu'elle heurtait le sol. Le bois c'est mou... J't'en foutrai des « le bois c'est mou » ! Et même plus de faux pour se défendre. Encaisser les coups suivants, jusqu'à ce qu'ils deviennent trop nombreux pour être comptés. Sûre qu'il ne doit pas se donner à fond, sinon elle ne pourrait plus émettre un son. Et pourtant, le sang battait à ses temps alors qu'elle essayait à chaque fois de repousser les assauts d'une manière différente. Elle tenta même la formule magique et la pose de la lune, mais rien n'y fit. Les coups incessants pleuvaient sur elle et elle n'avait encore moins de chance de les arrêter que s'il s'agissait d'une véritable pluie de grêlons. Et en beaucoup plus douloureux. Il pourrait presque faire penser à un dieu, tiens.

Puis soudain.

-J'ai réussi !

Red qui allait porter un énième coup, bloque son mouvement, suspicieux. À raison.

-J'ai fait pousser des ailes dans mon dos !

Le regard pétillant, elle le fixait de ses yeux émeraude, les anglaises ondulant encore à cause du précédent Home-run. La scène figée faisait penser à un problème de réseau, mais devant le manque de réaction des deux lieutenant, Rachel se mit à penser très rapidement que peut-être ce n'était pas si bien que ça. Une goutte de sueur perla à son front, grossissant à mesure qu'elle coulait sur sa tempe. Red finit par soupirer et le temps reprit son cours. Cours de Musique. Avec Red en prof qui battait Rachel à coup de batte en fer comme un musicien la mesure. A défaut de battre le fer tant qu'il était chaud...

-C'est pas un bon début ?
-Homerun !
-Kyaaaaa !

Mais par rapport au début, notre faucheuse, en guise de fer, s'était un peu refroidie.



Comment ça trop de jeux de mots foireux ?
http://www.onepiece-requiem.net/t816-rachel-la-grande-faucheuse#8700http://www.onepiece-requiem.net/t889-fiche-de-rachel-100
Invité
Invité


Dim 13 Jan 2013 - 16:43


    Rhaa mais c’est terrible cette façon de tout ramener à des problèmes de cosmétique. Surtout de cosmétique gothique... C'est pourtant pas si compliqué, concentration, résistance, encaissement. Tout le monde y arrive... Presque tout le monde... Dans tout les cas, ça n'a strictement rien a voir avec des trucs bizarre comme des poussées de cornes ou d'ailes...

    Non mais franchement, bientôt c'est un exorcisme qu'il va lui falloir à la miss. Pourvu qu'elle n'aille pas se coller au plafond en débitant des insanités.

    -Bon écoute, faut se rendre à l'évidence, ça marche pas. On va changer de méthode... Rachel ?
    -Kyaaaaa !
    -Non mais Rachel attends... Reviens... Allez reviens quoi c'était une blague !

    Pas de réponses... Mais on ne la fait pas au lieutenant Red qui suit son instinct et se tourne vers le coin ou Rachel a surement couru se planquer...

    -Et puis c'est bon hein... Pas la peine de me regarder comme ça ! Moi je fais ça pour toi, pour t'aider...

    Dans la pénombre de la cale, deux yeux verts plein de reproches émergent d'un coin d'ombre et fixent le lieutenant pendant que Rachel arrête de filer et que Red la rejoint.

    -On va oublier la résistance pour l'instant. Tu te souviens de ce que je t'ai dit sur le pouvoir ? Toucher les logias, augmenter sa force de frappe tout ça... Alors on va inverser les rôles. Toi tu me frappes de toutes tes forces et t'essayes de passer le Tekkai... Niveau Logia je suis pas vraiment aux normes, mais avec le Rokushiki ça devrait le faire...

    Red range sa batte derriére son dos et se penchant en avant il se tapote la joue en souriant...

    -Allez, concentration, tu penses à la force, tu deviens la force, et tu frappes aussi fort que tu peux !
avatar
Blacrow L. Rachel
♦♦♦ Colonel d'élite ♦♦♦

♦ Localisation : Thriller Bark
♦ Équipage : La Valkyrie

Feuille de personnage
Dorikis: 8527
Popularité: +490
Intégrité: 631

Sam 19 Jan 2013 - 11:57

Dans son coin d'ombre, Rachel vit revenir Red. Pourtant elle avait même fermé les yeux pour pas qu'il en voit le vert.
Et puis il était drôle lui, avec ces histoires de force à devenir, de penser, d'être, de tout ça... Il savait faire, lui, peut-être ? Comment il pouvait être si sûr alors, hein ?

Hum, non, elle ne doutait absolument pas de Red, elle avait juste une bosse ou deux assez tenaces et rancunières. Il restait le meilleur ici pour lui apprendre. À part peut-être Toji... ? Ouais, il était le seul ici à pouvoir lui apprendre.

-Bon sang, comment tu as fait pour apprendre ce fichu Tekkaï ?

Rachel, avisant la joue que tendait Red dans une parodie d'Obélix, un marin de sa promotion qui cherchait toujours la bagarre en prétextant être insensible à la douleur, ferma les yeux. Comment elle avait fait à l'époque ? Ah oui, un coup de talon dans le sternum. Elle lui avait coupé le souffle à cet Obélix puis lui avait fait ravaler sa langue avec son genou. Il n'avait plus jamais fait le malin. Elle ouvrit un œil en regardant le lieutenant médecin puis le referma aussi sec pour se concentrer une nouvelle fois.
Ça ne serait sûrement pas si facile cette fois.

Mais pour bien recevoir Drake, il fallait qu'elle arrive à la maîtriser cette dite force.

Pense à la force ? Expiration. Pense à la force. Inspiration. Dans ton poing si frêle. Souviens toi de cette colère comme jamais tu ne l'avais ressentie. Expiration. Contre Red et les mensonges. Non, pas la colère, juste la sensation. Inspiration. La force. La force. Pense à la force. Tant pis pour les minutes qui s'écoulent, pense à la force. Expiration. Visualise ce dragon qui enfle dans ta poitrine et cale ta respiration sur la sienne. Il s'étend. Inspiration. Expiration. Inspiration. Ressens ce frisson de puissance et cette extase soudaine d'invincibilité. Ton visage se détend pour apprécier cette sensation. Expiration. Inspiration. Ouvre tes yeux, avise Red qui s'endormait d'attendre comme un piquet.

-Ha !

Le poing partit en direction du sternum de Red. Oui, il tendait la joue, mais elle avait agi instinctivement en souvenir dudit camarade de promotion. Et puis il lui en aurait voulu de lui briser le nez pour de vrai cette fois.
Elle ressentit le choc mais pas la douleur qui la gagnait en général. Et si quelque chose se brisa, ce n'était pas elle et sûrement la garde de Red. Elle tira alors sur la bride pour empêcher son genou de remonter vers le menton du lieutenant. Vous comprenez, réflexe.

Reprenant un souffle régulier, elle se sentit soudainement épuisée, vidée. Elle s'assit au sol et fixa Red en attente d'un verdict. Mais au fond d'elle, elle savait qu'elle avait réussi. Un sourire amusé fleurit sur ses lèvres. En contrepartie des bosses semblait-elle dire. Et peut-être même un merci, mais on verrait ça un peu plus tard, les remerciements. Une fois vraiment terminé.
http://www.onepiece-requiem.net/t816-rachel-la-grande-faucheuse#8700http://www.onepiece-requiem.net/t889-fiche-de-rachel-100
Invité
Invité


Dim 20 Jan 2013 - 19:21


    Esquiver c'est quand on a peur... ça c'est la de réflexion de gros dur... De gros dur avec une technique qui rend la plupart des coups aussi inefficace que d'essayer de briser une cloche en fonte en jetant des figues dessus...
    C'est entre autre parce qu'il est tout à fait persuadé de l'invulnérabilité du Tekkai que Red n'a jamais pris le temps de pratiquer régulièrement le Kami, a quoi bon perfectionner l'esquive parfaite quand on peut encaisser n'importe quoi...

    Et puis Toji à démoli le Tekkai du lieutenant... Et Rachel vient de confirmer un détail qu'il a du zapper lors de la session de formation au Cipher Pol. Le Tekkai c'est bien, mais le Haki c'est mieux...

    -Non mais ça va pas ! Pas si fort !

    Red agrippe un truc dans le noir et se remet debout en se massant le bleu que l'autre brute à surement du lui faire... Elle était pas censée y arriver du premier coup.

    -Et je suis sur que je peux le refaire !
    -Non attend ! On peut en discuter ?

    Et Bim Tekkai ou pas, Red morfle encore pendant qu'une Rachel toute fière de son nouveau pouvoir essaye une nouvelle fois de lui péter quelques cotes. Elle aurait quand même pu faire l'effort de réussir avant, au moment ou c'était Red qui tapait par exemple...

    -Kyaaaaa !

    Esquive !

    Et inversant les rôles, Red tourne immédiatement les talons pour foutre le camp dans les profondeurs du bateau... Faut qu'elle se calme quoi...
avatar
Blacrow L. Rachel
♦♦♦ Colonel d'élite ♦♦♦

♦ Localisation : Thriller Bark
♦ Équipage : La Valkyrie

Feuille de personnage
Dorikis: 8527
Popularité: +490
Intégrité: 631

Mer 23 Jan 2013 - 2:56

Rachel jubila. Non pas de la douleur de Red, tout de même pas. Quoique ça y était lié. S'il avait mal, c'est qu'elle était passé au travers de sa défense. Et si elle était passée au-travers du Tekkaï si réputé, c'est qu'elle avait réussi, contre toute attente. Et Rachel jubilait d'avoir réussi si vite -malgré les bosses gagnées- et donc de la souffrance subite de Red.

Et puis il y avait cette sensation que, si la force était repartie, elle était encore tapie, là, à portée de doigt. Elle sentait qu'elle n'avait qu'à demander pour y avoir accès. Comme une boite dont elle venait de briser une serrure trop longtemps restée scellée. Alors elle tendit les doigts et les y plongea, dans cette force si étrange, si nouvelle. La trouva, s'y baigna, la dompta un instant puis se redressa d'un bond.

-Et je suis sûre que je peux le refaire !
-Non attend ! On peut discuter ?

Le second coup, il ne s'y attendait pas vraiment, et il fit mouche une fois de plus. Et puis il disparut purement et simplement dans les ténèbres dont il pouvait se nimber à volonté, là, dans l'antre du Fenrir.
C'était pas du jeu ! Pourquoi il fuyait alors qu'elle pouvait enfin faire jeu égal avec lui ? Mais reviens ! Comment tu veux qu'elle s'entraîne si tu la fuis ? C'était pas ça le but ?

D'un coup de poing dont elle se délectait maintenant, elle perça brusquement un trou dans la coque du navire pour qu'entre la lumière du jour et quelques vagues trop entreprenantes. Hum, les rayons pour y voir, oui, mais pas si profondément dans les entrailles, ça devenait dangereux. Faudrait qu'elle pense à faire réparer ce trou.
Immobile à côté du puits de lumière pour que lui ne puisse éventuellement pas la voir, elle resta silencieuse et gardant à portée de poings cette force qu'il nommait Haki. Drôle, mais moins amusant que de se battre avec sa faux. Il faudrait qu'elle essaie...

-Ça marcherait avec une arme ?
-Théoriquement les amazones s'en*...

Et l'interrompant, la Rachel bondit pour débusquer le médecin qui avait répondu par réflexe et ne s'était pas méfié de l'apparent calme de Rachel et son absence d'animosité. Détournons l'attention, détournons.

-Chat c'est toi qu'y est !

C'est dans un mouvement trop vif pour les non initiés que Red se déporte soudainement vers la droite, suivant un instinct en lequel il commence a avoir de plus en plus confiance. Plus qu'en Rachel tout du moins. Laquelle bondit une nouvelle fois pour le suivre dans son sillage et tenter d'au moins le toucher. C'était le but du jeu après tout, non? D'ailleurs, c'était elle qui avait un léger avantage. L'effet de surprise tout ça. Faut dire que niveau harcèlement, elle tenait le haut du tableau. Alors en dernier recours, Red fit jaillir d'entre ses omoplates une batte de baseball renforcée qui se tenait jusqu'alors à carreau et l'envoya voler sans ménagement à la rencontre du poing tendu de Rachel.

Le choc fut assez violent pour les envoyer bouler l'un comme l'autre aux extrémités du pont inférieur. Et comme le noir était quasi total, ce qui leur servit de matelas à tous les deux restera dans le domaine du secret défense. Jusqu'à ce que lumière soit faite sur cette sombre affaire. Celle du jour évidemment.
Mais même dans ce court répit, Red entend crépiter son instinct de survie. Comme quoi un objet non identifié volait vers lui à grande vitesse. Pour être plus précis, la loupiote rouge "attention alerte" s'était allumée puis éteinte dans la foulée. Le projectile le rata à trois mètres.

-Rah! Pas évident en fait!

Le bris de verre dans le dos du médecin lui apprit que la bosco avait trouvée la réserve de vin grand cru de Toji. C'est qu'il restait un fin connaisseur, Croustibat.
Malheureusement pour lui, cette cargaison passerait pour dommages collatéraux. Parce qu'une pauvre adolescente aux bouclettes noires avait décidé de jouer aux fléchettes avec le verre en prenant pour cible un Red perdu dans le noir complet.

Les bouteilles volent. Avec une précision nettement plus acérée. Vers un Red qui ne se fie étrangement pas au sifflement qu'elles font en fusant vers son visage. Les unes après les autres, elles éclatent en milliers d'échardes alors que sa batte les fracasse sans en omettre aucune. Toutes ne sont pas renforcées au haki, parce que finalement, c'pas évident en fait, mais les rares qui le sont rebondissent avec une forcé décuplée et s'en vont faire des trous dans la coque. A choisir, Red préfère la fureur de Lin.

Jusqu'à ce que le sifflement s'interrompe et que ce soit finalement Rachel qui soit la cible du dernier coup. Fallait pas chercher le corps à corps, il était passé en mode automatique le lieutenant.
Sauf qu’étonnamment, la batte métallisée rebondit contre l'avant bras de Rachel, autant prise de court qu'il l'était.

-Dément ce truc! S'exclama-t-elle en reculant prestement pour éviter le coup suivant qu'à coup sûr, elle n'aurait pu repousser.

Dans la cale maintenant plus proche du gruyère que tu navire, les rais de clarté striaient leurs visions de colonnes de poussière, leur permettant à nouveau de se voir réciproquement dans leurs échanges suivants de bons procédés. Et cela en toute amitié.
http://www.onepiece-requiem.net/t816-rachel-la-grande-faucheuse#8700http://www.onepiece-requiem.net/t889-fiche-de-rachel-100
Invité
Invité


Dim 3 Fév 2013 - 0:41


    C'est quand même con...

    Des années d'entrainement intensif, des années de durs travaux, d'exercices exténuants, des années passés dans les locaux du Cipher Pol a devenir une vraie machine capable d'analyser froidement une situation de crise pour éviter en toutes circonstances de céder à la panique que la bas on appelle l'instinct pour se retrouver à devoir faire totalement l'inverse pour trouver ce pouvoir mystique basé dessus... Pas de bol, vraiment pas de bol...

    Et pas évident non plus du coup d'écouter cette voix qui prétend qu'elle sait ou Rachel va taper avant qu'elle le fasse...

    Pas évident, mais faut reconnaitre que parfois, ça marche...

    Parfois...

    Et comme Rachel commence à se mettre à parer les coups de batte à la main, Red se met à esquiver les coups que le Tekkai ne suffit plus à annuler. D'ailleurs... Depuis quand elle est à cinq mille dorikis ? Faudrait penser à lui dire...

    -La sentence du Corbeau

    Rachel recule et dans sa tête Red anticipe la technique qu'elle va balancer... Euh Partout ? Premier combat et la miss à déjà trouvé le point faible de l'empathie, savoir qu'on va se trouver dans une zone touchée par que frappe n'aide à l'éviter que si la frappe est asse localisée pour qu'on se pousse...

    Heureusement que les déplacements du lieutenant sont plus vifs que l'éclair...

    -So...(A gauche !)... Ru !

    N'écoutant que son sens de l'orientation imparable même dans l'obscurité des profondeurs du navire, Red fait fi de l'avertissement et se propulse droit vers la porte arrière qu'il traverse trop vite pour s’apercevoir qu'en fait de porte ce n'est qu'un sabord latéral. Et qu'au lieu de jaillir dans la sécurité de l'entrepont il vient de se balancer à l'extérieur comme un boulet de canon.

    Le temps que met Red à s'adapter au brusque changement de luminosité est aussi celui qui lui manque quand il aperçoit l'eau, pas le temps de contrôler la chute, pas de temps pour un Geppou salvateur. Juste celui d'un début de juron tout de suite noyé par la flotte...

    Quand mémo. Savoir nager c'était bien...

    Red agite deux fois les bras à la surface, tentant en pure perte de se maintenir hors de l'eau avant de couler aussi vite que si Davy Jones en personne lui avait attrapé les chevilles.

    Et en en moins de temps qu'il n'en faut pour crier "un homme à la mer" il ne reste plus sur les vagues qu'un chapeau abandonné qui signale le plongeon éclair du lieutenant.

    Quelqu'un ?


Dernière édition par Red le Dim 3 Fév 2013 - 1:35, édité 1 fois
avatar
Blacrow L. Rachel
♦♦♦ Colonel d'élite ♦♦♦

♦ Localisation : Thriller Bark
♦ Équipage : La Valkyrie

Feuille de personnage
Dorikis: 8527
Popularité: +490
Intégrité: 631

Dim 3 Fév 2013 - 1:31

Lorsque Red se propulse à l'écart de l'attaque de Rachel, volent dans son sillage des dizaines de débris tranchés net par l'onde de choc que la bosco se fait un plaisir de tester pour la première fois. Une caisse de beaujolais du domaine des hurlevent vole en éclat tandis que ce brise également une bouteille remplie d'un liquide bleu translucide. « Calm Belt ». Y'avait donc de l'alcool fort sur ce navire.

Mais l'onde ne s'arrête pas là et continue sa course pour couper proprement toute une partie du ventre du fenrir. Un peu comme quand Red avait dû voyager à bord d'un navire dont les cuisines avaient gagné une aération du genre. Deux mètres de long, c'était pas si mal pour une attaque à distance. Malgré tout, puisque Red avait disparu par le trou, notre faucheuse se borna à observer cette entaille plus que béante et se demanda si elle n'y était pas allé un peu trop fort. Fort. Autant que les chœurs de hurlement sur le pont. A première vue Toji et Lin qui commencent à en avoir sérieusement marre des scènes de ménage des deux lieutenants.

Et si la fuite n'a jamais été l'une des principales qualités de Rachel, devant la mèche rousse de Lin qui débarque furibonde, elle décide de suivre Red. Certes avec un peu de retard, mais avec un peu plus de bonnes volontés. Jusqu'à remarquer que... ben en fait, y'avait que de l'eau là. Et que de Red, pas de traces.
Émergeant lentement pour observer une Lin qui trépigne, elle réalise. Chat échaudé craint l'eau. Lin = Tigre. Tigre = fruit du démon. Fruit du démon = ne nage pas.

Et Red = Fruit du démon.

Pas besoin de se souvenir de la réciproque pour tourner le regard et remarquer le chapeau qui flotte malgré la pesanteur. Comme quoi même elle savait à qui il appartenait. Tout ça.
Alors sans plus tarder, elle plongea vers les profondeurs. Elle avait toujours aimé l'eau. Elle aimait nager. Et les occasions de renouer avec cette activité étaient trop rares. Dommage qu'elles soient toujours dans des situations extrêmes. La Gueule de Requin... Red qui se noie... Pfff...

Après ce qui sembla être dix minutes d'apnée forcée, Rachel émergea, sa permanente foutue, avec un Red dans les bras qui respirait comme une hirondelle en manque de coke. Un regard pour le pont du navire, puis vers Red. Elle resta immobile jusqu'à faire un mouvement pour récupérer le chapeau.

-Tu... Tu veux bien nous ramener ?
-Hum... J'crois qu'il y en a qui sont pas content de ce qu'on a fait au navire, alors j'préfère pas. Pas tout de suite du moins...
-Mais enfin, y'a Toji qui sait nager...
-Et alors ? Rien à faire de Toji ! A bord y'a Lin !

Et on a pourri son navire !


http://www.onepiece-requiem.net/t816-rachel-la-grande-faucheuse#8700http://www.onepiece-requiem.net/t889-fiche-de-rachel-100
Contenu sponsorisé



Page 1 sur 1