AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  


Petit Papa Mafieux

Grey
Grey

♦ Localisation : Armada

Feuille de personnage
Dorikis: 7131
Popularité: -434
Intégrité: -356

Dim 30 Déc 2012 - 20:47

[Force estimée de Grey à l'époque : 600 D]

- Hé les mecs ! La tempête est passée ! Tous dehors !

Voilà ce qu'entendit Grey, qui venait de descendre les escaliers de la petite auberge dans laquelle il s'était installé il y a deux jours. En temps normal, le jeune homme ne restait pas aussi longtemps dans un endroit, sauf quand il était chez lui. Mais là, cas de force majeur, il n'avait pas eu le choix. Il fallait dire aussi que cette tempête avait été une vraie plaie ! Qui aurait cru qu'en novembre à peine, la neige pointerait déjà le bout de son nez ? Absolument pas normal ! Tout le monde s'accordait à le dire. Du coup, Grey, qui venait de se lancer dans la vie de pirate, traversait les mers de North Blue à la recherche d'un équipage. Il y avait pas mal de voyous sur les îles où il passait, mais pas de "vrais" pirates dignes de ce nom, et encore moins en bandes. Et quand son instinct lui indiquait que c'était une perte de temps, le jeune homme aux cheveux rougess changeait de coin. Manque de bol, une barque contre une tempête, l'issue était décidée. Grey s'était donc abstenu de prendre la mer, pensant que tout redeviendrait normal quelques heures plus tard. Et bah non ! Deux jours de déluge sans interruption ! Il n'avait pas été le seul à faire la gueule. Pas de quoi s'étonner que tout le monde veuille sortir profiter de l'air frais.

Et frais, ça il l'était ! Quand le pirate mit le nez dehors, tout était blanc ! La neige était partout, recouvrait tout ! Grey dut reculer en voyant une bande d'enfants rieurs courir des boules de neiges plein les mains. Normalement, le jeune homme aurait dû se presser de retourner à sa barque, mais vu l'état des maisons, il y avait fort à parier que son véhicule de première classe n'avait pas meilleure mine, s'il n'avait pas coulé entre temps, sous le poids de la neige... Au pire, il en piquerait une autre ! Donc, retardant de devoir constater l'étendue des dégâts, le jeune homme mit ses mains dans ses poches, et déambula dans la petite ville. La plupart des gens étaient contents d'avoir enduré deux jours terribles pour ce beau spectacle. Les plus vieux discutaient sur le pas de leurs portes, une tasse de café à la main, tandis que les enfants s'équipaient rand froid et partaient rejoindre leurs camarades. D'autre, évidemment, râlaient. Avec leur petit balai, ils essayaient de déblayer la neige, et rouspetaient contre tout ceux qui en rebalançaient en marchant trop près, notament les gosses.

Si il faisait frisquet, le ciel par contre, était bleu. Et avec les décorations des boutiques et restaurants, qui pour certains étaient bien jaune ou rouge pétant, on se serait cru en plein Noël. Grey se demandait si d'autres îles avaient subi la même chose, mais il était probable que non. La moindre des choses, c'était d'en profiter un peu ! Il hésitait à entrer dans un petit restaurant quand une voix retentit derrière lui.


- Venez ! Venez à la grande bataille de boules de neige ! Petit et grands, ne laissez pas passer un moment convivial pour s'amuser ! Elle aura lieu sur la grande place, dans quinze minutes ! Bataille de boules de neige dans quinze minutes sur la grande place ! Récompense surprise pour le vainqueur !

*Ma foi... J'cracherais pas sur quelques berrys. Pu grand chose là.*

Décidant de remettre à plus tard son petit déjeuner, Grey alla rejoindre la grande place, comme pas mal de monde. Et elle méritait bien son nom cette place ! Elle était immense ! Une grande barrière délimitait ce qui serait sans doute le terrain de jeu, rempli de neige fraîche. Des hommes habillés en rouges s'affairaient à créer des obstacles.

*Hé ba, ils ne perdent pas de temps quand ils font quelque chose, ici. Des pros de l'initiative.*

Grey se mit dans une file d'inscription pendant que l'homme de tout à l'heure expliquait quelques règles. Les tirs à la tête ne sont autorisés que quand la cible porte les lunettes de protections fournies. On ne s'acharne pas sur un joueur qui doit sortir du périmètre de jeu et qui lève le bras en signe de défaite. La Marine sera présente pour éviter tout débordement. Ils se tiendront autour des barrières. Entre autres... Et le jeune homme s'inscrivit ! Se postant près d'une barrière, son attention fut attirée par deux hommes à la mine sombre et aux manteaux noirs. Curieux de tirer des tronches pareilles par une journée comme celle-ci. Enfin, c'était leur droit. Mais malgré lui, Grey entendit un bout de leur conversation.

- Qui c'est qu'organise ça ? Pas un des nôtres.

- Sais pas trop. Un mec que j'connais pas. J'crois qu'il débute dans notre milieu.

- Ola ! Il essayerait pas de marcher sur nos plates bandes, par hasard ? Surtout pas aujourd'hui.

- T'en fais pas. Pas moyen qu'il soit au courant. Le transfert se fera sans accroc, comme d'hab.

- Mouais... Y'a intérêt. Parce que s'il s'amuse à attirer l'attention d'un côté pour agir dans l'ombre de l'autre, y'aura dla casse.

- T'inquiète jte dis ! Pis cette manip', c'est nous qui l'avons crée. Tu crois qu'on se laisserait doubler par un bleu ?

Et l'autre grogna. Son regard croisa celui de Grey, qui détourna les yeux aussi rapidement que possible. Faisant mine de trouver un bonhomme de neige très intéressant, il ne le lâcha plus pendant une ou deux minutes. Quand le jeune homme osa un regard vers le duo, il eut la surprise de constater qu'ils n'étaient plus là. Pas le temps de les chercher, la bataille allait commencer !
http://www.onepiece-requiem.net/t2811-grey-is-coming-finiehttp://www.onepiece-requiem.net/t2977-grey-s-abilities
Ylvikel Strauer
Ylvikel Strauer


Feuille de personnage
Dorikis: 4770
Popularité: -189
Intégrité: -163

Lun 31 Déc 2012 - 0:35

Ylvikel naviguait tranquillement sur les Blues tout en errant sur ces dernières, sans vraiment savoir où le vent l'emportait. Qu'importe, c'était ça l'aventure ! Il aimait le plaisir que lui procurer la vue d'une terre. Il s'imaginait faire comme Christophe Coulombe, grand navigateur d'une époque révolue. Ce qu'il adorait faire par-dessus tout, c'était de crier : « Terre en vue !! » Alalala, rien que d'y penser, il en frissonnait. Un petit sourire niais apparu alors sur son visage. Il menait vraiment une vie excitante et passionnante. Il ne l'échangerait pour rien au monde. Cependant, ça faisait maintenant un petit moment qu'il errait sur North Blue. Ces provisions s'étaient grandement amoindries et la situation commençait à devenir critique. Il prit donc le sac et regarda ce qu'il lui restait comme vivre.

« Deux bentos, trois miches de pain et des grains de riz. Quant à l'eau … un litre et demi. Ça craint … »

En effet, si un homme pouvait facilement se passer de nourriture, il ne pouvait pas se passer d'eau. C'était vraiment problématique. Il n'avait pas plu depuis une semaine et le temps n'envisageait pas de changer. Que faire ? Il ne devait pas trop dépenser d'énergie pour ne pas gaspiller le peu de provisions qu'il lui restait. Bref, il ne voyait qu'une seule option : faire un somme.

Il se réveilla quelques heures plus tard. Le soleil était à moitié voilé par la mer. C'était à son tour de se reposer. Encore une journée perdu à ne rien faire, il n'avait fait que rêvasser. Décidément, des fois on se faisait drôlement chier en mer. Il se leva et s'étira. ATCHOUM ! Il s'était enrhumé lui pendant sa sieste. Après tout avec un tel froid, ce n'était guère étonnant. Et puis toute cette neige autour de lui. Hum … Neige ? Autour de lui ?


« WOW ! »


Il en fut si surpris qu'il tomba le cul la première dans sa petite barque. Il avait accosté sur une île sans s'en rendre compte ! Stupéfiant n'est-ce pas ? Imaginez-vous ce qu'il devait ressentir ? Il n'en revenait pas. Était-il en train de rêver ? Il se frotta une nouvelle fois les yeux, mais non. Il était bien réveillé. Eh bien, il avait été chanceux sur ce coup ? Cependant était-ce une île déserte ? Il ne savait pas. Quand tout à coup, PAF ! Il se prit une boule de neige en pleine tête. Si on voulait le mettre en rogne, c'était réussi. Il devait se venger ! Il fit alors une grimace, puis se retourna et …

Spoiler:
 
« BOUH !! »

Les deux mioches terrorisés lâchèrent aussi tôt leurs boules de neige et partirent à vive allure en criant et pleurant. Ylvikel éclata de rire, il leur avait foutu la frousse. Il valait mieux ça que de les tuer non ? Quoi qu'il en soit, il ne voulait pas s'éterniser ici. Il allait simplement acheter quelques provisions et repartir. (Pourquoi, il aime l'aventure non ? Vous avez raison, cher lecteur ! Cependant, voyez-vous, il déteste les îles hivernales, car ça lui rappelait de mauvais souvenirs … Qui au passage, ne datait pas tant que ça.) Il prit alors son porte-feuille et regarda combien il lui restait. Quelques pièces se battaient entre elles et un billet était alone. Décidément pour un noble, il était vraiment à la dèche ! (Comme d'hab me diriez-vous. Certes, ceci est vrai m'enfin.) Il devait donc se procurer de l'argent, mais cette fois-ci honnêtement. Cependant, il ne savait pas par où aller et puis il eut un déclic. Les deux mioches de tout à l'heure étaient certainement retournés dans les jupons de leur mère. Il se mit donc à suivre les traces de pas dans la neige.

Au bout de quelques minutes, il arriva devant l'entrée de la ville. Comment le savait-il ? Eh bien, il y avait tout simplement un panneau avec écrit dessus : « Bienvenue à Manshon ». Quel drôle de nom. M'enfin, il devait trouver un travail. Il se dirigea donc vers le panneau d'offre qui en était rempli. Cependant, rien d’intéressant. Quand soudain, il y trouva son bonheur. La marine recrutait quelques personnes supplémentaires pour surveiller un tournoi de boule neige qui avait lieu demain. Ça ne durait qu'une journée. De plus, c'était bien payé ! Dix milles Berry pour surveiller un tel évènement. Un vrai jeu d'enfant ! Ylvikel arracha l'affiche et se précipita dans le bureau de la marine. Hum … Et par où devait-il aller ? Il s'arrêta donc en chemin pour demander des indications. La vieille dame lui indiqua que c'était un peu plus loin sur sa droite. Il la remercia poliment puis se mit à courir. S'il voulait le poste, il devait se dépêcher ! Il y avait une date limite et c'était aujourd'hui à 18h. Or, il était 17h53 ! Il se mania les fesses aussi rapidement que possible puis, finit par arriver au bureau en 5 minutes et 43 secondes. Essoufflé et épuisé, il posa l'affiche sur le bureau du marin.


« HUF …Je suis là … HUF … pour le poste … HUF … à pourvoir. »

« Eh bien, vous êtes un petit veinard. Deux minutes plus tard et c'était fini. »

« Combien … HUF … somme-nous ? HUF »

« Eh bien, il n'y a que vous qui vous êtes proposés. Il y aura une dizaine de marins avec vous, dont un lieutenant. »

« Huff … Très bien. À demain donc. »

*****

Le lendemain, Ylvikel se pointa dans le bureau comme il était prévu. Je ne saurais vous dire l'heure, mais le ciel était bleu. Il faisait un peu frais, mais rien de bien méchant. L'homme lui demanda d'enfiler un costard de la marine pour qu'on puisse le reconnaître facilement. Il s’exécuta sans poser de questions. Il y sortit tout beau, tout propre. En réalité, il n'avait pas mis une tenue de marin de base. Non, il avait pris une petite cape où l'on pouvait voir écrit dans son dos : Marine. Puis, il avait mis une casquette pour sublimer le tout. Le marin le regarda d'un air surpris et se mit à rigoler. Pourquoi rigolait-il ? La casquette sûrement. Il faut dire qu'elle ne se mariait pas très bien avec le costard d'Ylvikel. Casse-la ne tienne ! Ce n'était que pour une journée après tout. L'homme lui indiqua alors que la troupe s'était déjà rassemblée sur la place centrale. C'était là qu'aurait lieu le tournoi de boule de neige.

Lorsqu'il arriva à l'endroit indiqué, les marins étaient déjà en place et un homme dirigeait tout ça. Ça devait être le lieutenant. Il se mit alors derrière les barrières assurant ainsi la sécurité des villageois. Cette idée le fit doucement rire. Il n'avait pas l'habitude de protéger quelqu'un lui. C'était plutôt le contraire ! Il s'approcha alors du gradé. Il se prénommait Taka D.Bludy. Drôle de nom, m'enfin.


« Ylvikel Strauer, le volontaire. Où dois-je me placer ? »

Le ton était donné. Il attendait maintenant une réponse de son supérieur. Tout du moins, pour cette journée. Car lui, ce n'était pas vraiment un sain. Cependant, aujourd'hui, il allait en profiter pour racheter quelques fautes auprès du Seigneur. Enfin s'il y avait un moyen de les racheter …

http://www.onepiece-requiem.net/t6125-ylvikel-strauer#74184
Brüno Esthyr
Brüno Esthyr

♦ Localisation : Hungeria.
♦ Équipage : Les Shinoryuu.

Feuille de personnage
Dorikis: 842
Popularité: 59
Intégrité: -64

Lun 31 Déc 2012 - 2:34


Novembre, il neige, ok en novembre il neige ?
En tout cas ici oui, sur North Blue à Manshon il neige tôt, si tôt que Brüno n'avait pas prévu d'affaires spéciale froid, la en petit pantalon et veste, en plein froid, bonjour la grippe mec !

Vent, froid, neige, dans les rues de Manshon ça craint, surtout que comme d'hab' 0 berrys, il lui fallait trouver un moyen de se réchauffer, mais là les gens ils sont bien au chaud dans leur maison, à ce faire un feu dans une belle maison en bois, une cheminée au milieu du salon..
Un canapé..
Un tapis par terre tellement confortable que tu peux dormir dessus, un chocolat chaud en regardant les flammes de la cheminée s'éveillées et s'exprimer...
Avec le chien qui dors à moitié allongés, là devant, en imitant ses maîtres et réfléchissant, si si un chien ça réfléchit.
En parlant de chien, heuresement que Sam était la pour le réchauffer en temps de froid, la technique : il passait entre les jambes de son maître en marchant un peu ridicules mais qu'importe, Brüno appela ça la danse du chien froid qui réchauffe son maître, oui c'est original.

Suffit de baver, faut du concret, ce que Brüno n'arrivais pas vraiment à faire, être sérieux sur certaines choses il prenait tout à la rigolade, mais la il avait vraiment froid et à part faire sa gym, bah il marchait..

Puis c'est vrai que il venait d'y penser il y avait une ville pas loin, mais pourquoi il'n'y avait pas pensé avant ? bah ça lui est venu en voyant deux petits chalets sur la route, et la route menait à la ville autant y aller !

Encore de la marche ...

...

Petit Papa Mafieux  931708kkkkkkk

Sapins et tout le trin trin, les fêtes ! Il neigeait même si on était en novembre, si il neige faut la déco !
C'est ce que fit le maire de la ville, déco à tout va, c'est tout beaux tout zolie, mais ya personne, a part une foule, oui un amas de personnes rassemblées, wouha, une patinoire ? un don de nourriture ?
une annonce ?

Brüno s'avança an augmentant sa cadence, son chien juste derrière le rattrapa.
De plus près il voyait des gens à la queue leu leu, en file indienne ils attendait quoi ?

Quand de toute part il vit des marines, des marines bien alignés,

Oyé Oyé, le concour va commencé pressez vous pour les inscription merci.

Surpris, Brüno courait jusqu'à arrivé au dernier participant, il attendit un peu pour lui demander, et,
Excuse moi c'est quoi ici ?

La personne se retourna par le bruit des pas du chiens pas discrets et de l’essoufflement et des dents qui claquait de Brüno, c'était Grey, une connaissance, que faisait il ici ?
http://www.onepiece-requiem.net/t6544-bruno-esthyrhttp://www.onepiece-requiem.net/t6577-technique-de-bruno-esthyr
Taka D.Bludy
Taka D.Bludy
•• Lieutenant ••

♦ Équipage : ////

Feuille de personnage
Dorikis: 610
Popularité: 0
Intégrité: 0

Jeu 3 Jan 2013 - 11:11

C'était un beau jour de novembre, il faisait encore beau et le soleil arrivait à pointer le bout de son nez. Comme d'habitude je passais mes journées à travailler sur mes expériences. Je m'ennuyais et pour remédier à ça rien de mieux que d'aller à la caserne pour voir si j'ai du boulot. J'arrivais à la caserne et saluais un peu tout le monde, mon supérieur me tapai dans et le dos et me dit qu'il avait du boulot. Une mission assez particulière : je devais surveiller une.... bataille de boules de neige. Je regardais mon patron d'un air à dire « c'est une blague ? », mais non il avait l'air sérieux. Il me conseilla de partir aujourd'hui, car une tempête se préparait sur le lieu de la mission : Manshon, ville situé dans North Blue qui est contrôlé par la mafia. La mission pourrait se révéler intéressante si la mafia venait faire la bataile de boules de neige. Comme le chef m'avait conseillé de partir tout de suite, je pris un petit groupe de cinq marines pour cette mission et je me mis moi et mes sbires en direction de Manshon. Si j'avais su que j'allais tombé pile poil dans la tempête, je serais parti plus tôt, car c'était une grosse tempête de neige. Bizarre neige en novembre, moi qui venais avoir un beau temps, là c'était froid et neigeux. J'avais déjà le nez qui coule et je ne pus retenir un éternuement :

-Atchoumm

-A vos souhaits lieutenant.

Je demandai au vigie si nous étions bientôt arrivé, il me répondit qu'il apercevais la terre. C'était pas trop tôt, j'avais froid et donc je me retirai dans ma cabine. J'en profitai pour faire une petite sieste pour être en pleine forme. La mission avait lieu demain. Je n'eus même pas le temps de m'endormir, qu'on toqua à la porte me prévenir qu'on était arrivé. Je sortis du bateau en premier et nous nous baladâmes dans les rues, pour prévenir la mafia, que nous étions là et que c'est nous qui allons faire régner l'ordre. Les gens nous regardaient avec des grands, on dirait qu'il n'ont pas vus des marines depuis très longtemps. Après cette petite ronde, nous nous installâmes dans une auberge pour y passer la nuit.

Le lendemain matin sur les coups de huit heures, je me levai, pris une douche et me mis en direction de la grande place où aurait lieu la bataille de boules de neige. Il neigeait encore un tout petit peu, mais rien de dérangeant. J'étais enrhumé, j'avais froid je voulais tout brûler, mais non je restais de marbre comme une statue. Je me demande qui organisait ce genre d'activité, je me mélangeais dans la foule pour écouter. A ce que j'ai compris c'était la mafia, mais pourquoi ? Je vis deux personnes habillaient en noirs, l'air grave qui discutaient. J'étais trop loin pour entendre leurs conversations. Je partis en direction du lieu de rendez-vous de la marine, pour nous organiser. La ville de Manshon avait organisé des recrutements, j'aimais pas ça, des recrutements, donc peut être des mafieux se sont incrustés. Je pris mon groupe de marine et leurs fis part de mes inquiétudes. Après avoir mis les choses au clair, je regardai attentivement les recrus, des hommes, des femmes, des jeunes, des vieux. Il y en a même un qui me dit :

-Ylvikel Strauer, le volontaire. Où dois-je me placer ?

Je regardai de haut en bas cet individus, il était assez grands avec des longs cheveux blonds. Je remarquai que toutes les recrues avaient une tenue de marine, ça me mis en rogne, il avait peut être commis des délits et il portait l'uniforme de la justice. Je dis à tout le monde d'être sur leurs gardes et de bien surveiller la balade, pour qu'il n'y ai pas de soulèvement. La bataille a lieu à midi pile, je regarde ma montre et plus que dix secondes. Tic et tac voilà les deux bruits qui j'entendais dans ma tête et midi sonna. Tous les enfants couraient et balançaient des boules de nieges de partout. Je me mis en hauteur pour surveiller de loin, quand je revis les deux hommes en noirs s'éloignaient, je me mis à les suivre pour voir qui ils étaient.
Grey
Grey

♦ Localisation : Armada

Feuille de personnage
Dorikis: 7131
Popularité: -434
Intégrité: -356

Ven 4 Jan 2013 - 22:37

[HRP : petite rectification, j'ai plutôt dans les 1000 D à ce moment. J'avais oublié que j'avais déjà fait des RP dans cette période, donc je compte les gains en Dodo grâce aux récomp's]

- Hmm ? Ca alors ! Brüno !

Qui l'aurait cru ? Grey revoyait pour la première depuis plus de six mois la trogne d'un ancien compagnon de bagarre. Enfin, bagarre. C'était moyennement exact. Ils s'étaient rencontrés au Royaume de Luvneel par hasard, en décidant d'aider des hommes à récupérer leurs animaux. Les détails de cette aventure restaient flous, mais le borgne, il ne l'oubliait pas. Et c'était amusant, car quand on comparait les deux rencontres, y'avait vraiment rien de similaire. La dernière fois, il faisait chaud, de dangereuses bêtes menaçaient, tandis que là, ça caillait, et le plus gros problème serait d'éviter des boules de neiges. De toute évidence, Brüno n'était pas du coin. Il avait l'air tout aussi paumé que Grey. Sauf que ce dernier, lui, savait pourquoi la foule était rassemblée.

- Y'a un concours de boules de neiges. Le gagnant repart avec un lot spécial. J'aimerais bien que ce soit de l'argent. Ou au moins un truc à revendre. J'ai pu grand chose sur moi. Si tu veux t'inscrire, dépêches-toi, ça va commencer. Mais je te préviens, je ne te ferai pas de cadeaux !

Après quoi, Grey enjamba une barrière pour aller se poster dans l'arène improvisée. Il avait vu qu'on faisait signe aux participants d'entrer par des voies établies exprès, mais c'était plus rapide par le chemin du jeune homme. Prêt à participer, il enfila ses lunettes de protections fournies à l'inscription. Quand les inscriptions furent complétées, que tout le monde fut entré, et que les règles de bases furent répétées, le signal de départ fut sifflé !

C'est partiiii !!

Grey, qui avait déjà deux boules de neige en main, s'en débarrassa rapidement, une en pleine poire, et l'autre dans le cou. Brrr !! Rien que de penser à la sensation de froid à cet endroit, ça donnait des frissons. Heureusement, le pirate était immunisé contre l'attaque dans le cou. Ses cheveux rouges bloqueraient toute incursion ! Tout en évitant les tirs adverses, Grey enchaînait les Head Shot, et quand ce n'était pas le cas, bah de simples Body Shot. Mais très peu de boules loupèrent leurs cibles. Et pourtant, c'était dingue le monde qui restait encore ! Ne revoyant pas Brüno, Grey supposa soit qu'il était à l'autre bout du terrain, soit qu'il s'était fait sortir. S'il s'était inscrit, bien entendu.

- Hop ! Raté mon gars ! Tiens !

Esquive, contre-attaque. C'était beau quand même ! Une fois ou deux, Grey balança des boules de neiges sur les Marines. La première avait été en toute innocence. Pas les suivantes... Mais, dans la folie de la bataille, pas moyen de savoir qui tirait, et dans le doute, le jeune homme prenait sa tête la plus gentille possible, genre "oups, désolé, pas fait exprès", pour mieux rire sous sa cape après ! Ce n'était que justice après tout ! En temps normal, le pirate ne pouvait pas s'attaquer aux Marines, sous peine d'être poursuivi. Là, c'était son unique chance de passer entre les mailles du filet en toute impunité. Alors pourquoi se priver ?

Après deux boules lancées sur des adversaires, le garçon se cacha derrière un rempart de neige crée spécialement pour l'occasion. Il entendit le fracas de la neige contre sa barrière neigeuse, signe qu'on l'avait pris pour cible un peu tard. Mais à peine le temps d'en sourire qu'il faut refaire des munitions ! En se redressant pour en lancer une petite sur un représentant de la loi, il se rendit compte que l'homme qu'il avait choisi d'atteindre n'était plus à sa position. Il le vit un peu plus loin, au coin d'une ruelle cachée par l'ombre. Il parlait avec trois types en rouges. Ceux qui avaient préparé le terrain plus tôt. Ils discutaient à propos d'un sac que tenait l'un des gars. Comment Grey pouvait le savoir alors qu'une distance raisonnable les séparait ? Facile, ils l'arrêtaient pas de pointer le dit sac du doigt. Sentant le danger, le jeune homme replongea derrière son rempart. Effectivement, une boule de neige passa au-dessus de lui un instant plus tard. Mais son attention était ailleurs. Tous les soldats présents étaient affectés à la surveillance. Pourquoi celui-là non ? Mais ce qui le choqua encore plus fut ce qui suivit. Quand des enfants approchèrent des hommes, ils furent violemment repoussés par le Marine et un des types en rouge. Un comportement indigne des militaires !

- Hé ! Qu'est-ce que vous faîtes ?!

Mais il était trop loin pour être entendu. Avec le bruit des concurrents, de la foule, c'était pas évident. Déjà qu'en temps normal, il n'appréciait pas tellement la Marine, ce qui n'avait rien à voir avec son récent engagement de pirate mais remontait bien plus loin, si en plus elle se comportait de cette façon envers des gosses ! Près à répéter plus fort pour se faire entendre, la distraction fut fatale !

Splaff !!


Une boule de neige au coin du pif ! Ce qui faisait que Grey était... éliminé. Mais ça ne l'affecta pas particulièrement. Il resta immobile sur le terrain, en train de regarder le soldat envoyer un petit coup de pied vers un autre curieux. Révoltant !

- Hé toi ! Jt'ai éliminé ! T'as perdu, d'abord ! Tu dois sortir !

Grey l'ignorait complètement. Il ne bougeait toujours pas. Il vit que les types reprenaient leur discussion sur le contenant du sac, avec plus de ferveur cette fois. Que pouvait-il bien y avoir à l'intérieur ?

- Sors tout de suite ! Sinon je relance une boule !! Tu m'écoutes ?! T'as perdu tête de tomate !!

- Oh la ferme !, répliqua Grey en lui envoyant une boule de neige en plein sur la bouche !

Alors que l'autre partait de plaindre, le pirate s'approcha de la barrière. Il était bien décidé à aller voir de plus près ce que trafiquait les zigotos qui kickaient tout ceux qui s'approchaient, spécialement les enfants. Mais avant d'avoir pu passer un pied par-dessus la délimitation de l'arène, deux soldats s'approchèrent de lui.
http://www.onepiece-requiem.net/t2811-grey-is-coming-finiehttp://www.onepiece-requiem.net/t2977-grey-s-abilities
Ylvikel Strauer
Ylvikel Strauer


Feuille de personnage
Dorikis: 4770
Popularité: -189
Intégrité: -163

Sam 5 Jan 2013 - 19:35

Et voilà, la bataille de boule de neige avait commencé. Il y avait énormément de participants et peu de surveillants. Pourquoi devait-il surveiller une bataille de boule de neige d'ailleurs ? Il n'en savait fichtre rien. Cependant, il était là et c'était bien rémunéré. C'était le plus important non ? Il avait demandé à son supérieur où il devait se placer, mais celui-ci ne daigna même pas lui répondre. Il se contenta de le regarder d'un air hautain. Il se rappelait pourquoi il détestait la marine à ce point ! Puisque son chef n'avait pas voulu donner d'instruction, il allait tout simplement se reposer. Il allait s'allonger contre la rambarde quand soudain, une boule de neige lui arriva en pleine poire ! Était-ce volontaire ? Il ne savait pas, mais il était en rogne. Il se mit donc à chercher qui avait pu faire ça.

Soudain, il vit un mec avec des cheveux rouges s'amusait à balancer des boules de neige sur eux. C'était donc lui le responsable. Il allait le virer vite fait bien fait de la compétition. Puisqu'il pouvait jouer des pouvoirs de forces de l'ordre, autant en profiter et en abuser. Il n’allait pas accepter un tel affront ! Il devait le virer, après tout, il était employé pour ça. Il allait descendre, quand tout à coup, l'homme reçut une boule de neige. Il était éliminé. Il avait été trop long pour réagir. Tant pis, il se rattraperait sur quelqu'un d'autre.

Il le fixa une dernière fois, mais celui-ci ne bronchait pas. Il était con ou quoi ? Il avait perdu ! D'ailleurs, une personne s'avança vers lui pour le lui signaler, mais sa réaction fut des plus violentes en lui balançant une boule de neige en pleine face. Lui, il cherchait les emmerdes ! Il sauta donc dans l'arène et posa sa main sur le jeune homme.


« Je crois que t'as pas bien saisi le principe. Quand on perd, on se casse. Ok ? »

La question était posée. Mais le jeune homme semblait encore perdu dans ses pensées. Il fixait droit devant lui. Par quoi pouvait-il être autant hypnotisé ? Il se décala un peu et regarda à son tour, ou son attention était portée. Un homme était déguisé en marin et était accompagné d'hommes louches. C'était a priori un imposteur. Soudain, deux soldats s'approchèrent d'Ylvikel et de l'homme aux cheveux rouges. Il se mit alors devant le jeune homme et regarda les deux hommes.

« Je m'en occupe. Il n'y a pas de problème. »

Mais les deux hommes ne bougèrent point. À première vue, il n'était pas là pour le virer. Avait-il vu quelque chose qu'il ne devait pas voir ? Il ne savait pas, mais ça n'inaugurait rien de bon. Ylvikel soupira et posa sa main sur son katana. Il devait être prêt à intervenir. Après tout, il s'était fait embaucher pour protéger la population pour une journée. Même s'il n'aimait pas l'idée, il devait faire avec, pour aujourd'hui.

« Si vous approchez encore, je n'hésiterais pas à vous découper. Même en public. Réfléchissez bien. »

Le ton était donné. Qu'allait choisir les deux hommes ? Comment la bataille allait-elle se dérouler ? La situation commençait petit à petit à déraper. Nous le saurons bientôt ! Rendez-vous dans le prochain épisode !
http://www.onepiece-requiem.net/t6125-ylvikel-strauer#74184
Brüno Esthyr
Brüno Esthyr

♦ Localisation : Hungeria.
♦ Équipage : Les Shinoryuu.

Feuille de personnage
Dorikis: 842
Popularité: 59
Intégrité: -64

Sam 5 Jan 2013 - 20:54




Voilà Brüno dans la file d'attente, dans une ville de froid et de neige, une file d'attente dont il ne savait rien... a part qu'une masse de personne y était regroupés..
Quand il remarquait quelqu'un juste devant lui, c'était une personne connu de vue, mais qui, ah oui Grey il se retourna et..

- Hmm ? Ca alors ! Brüno !

Hum il ne m'avait pas oublié, c'était cool, on avait eu un petit accro, enfin une première rencontrer assez spéciale... comment dire Moi et Sam on voulait voir des animaux dans un cirque et... les animaux se sont échappés, bref on c'est trouver la-bas en essayant de sauver notre peau et de capturer ces pauvres bêtes.. assez spécial, et de se retrouver ici énorme hasard ou destin ???

Le jeune au chien lui demanda ce qu'il faisait ici... et voici sa réponse :

- Y'a un concours de boules de neiges. Le gagnant repart avec un lot spécial. J'aimerais bien que ce soit de l'argent. Ou au moins un truc à revendre. J'ai pu grand chose sur moi. Si tu veux t'inscrire, dépêches-toi, ça va commencer. Mais je te préviens, je ne te ferai pas de cadeaux !

T’inquiètes merci, on va s'amuser !

Hum fort intéressant même si je gagne pas, au moins ça me fera bouger pensait Brüno tout excité par cette idée, et par le froid qui pourrait s'en aller.
Une fois l’inscription faite par toute hâte, le coup de sifflet commençait à retentir.
Il fallait se dépêcher et se mettre en place, Brüno avait le droit de garder son chien mais que si il n’embête pas les joueurs, il était considérer comme un chien d'aveugle...

Une fois le départ annoncé, il avait vue Grey un peu plus loin, le but se cacher faire des boules de nei-neiges et touché, une fois que t'es touché ta perdu !
Aller hop, Brüno minutieux se cacha derrière un mur de glace préalablement construit il était seul derrière et prépara une quinzaine de boules.

Les armes en main il s'arrangeai avec Sam qui lui faisait un petit geste de la patte quand un concurrents était à découvert, notre jeune armée ne voulait pas perdre, il voulait tirer quand au on timing !

Hop 3 boules lancés à toute vitesse, personne touché, presque !

Moi je reste caché et je tire !

Voilà sa tactique avec toujours un sourire énorme jusqu'au oreilles, il semblait tout timide et tout le monde le visait, une fois leurs munitions fini, il sauta et lança des boules hop deux touchés !

C'est sur sa tactique n'était pas de foncer comme un bourrin et touché tout le monde mais de rester, en *vie*, enfin en jeu quoi.

Les nombres qui partait furent de plus en plus lent, mais il en restait quand même une dizaine à tout casser, en tout ils devaient être au moins 60 même plus !

Brüno toujours derrière son bloc de glace, remarqua quelqu'un s'énervé et crié, même aller voir les marines pour se plaindre apparemment.

C'est là que tout bascula.
Les gens se plaignaient de plus en plus, et sois ils se rapprochaient trop sois il leurs parlaient mal, les marines les repoussèrent violemment.
Tous les gens qui s'en approchaient se faisait écartés directement !

Là dans l'arène un homme bleu se fit interpeller par des hommes, que lui voulait il ? ne serait ce pas Grey ?

L'un des deux semblait prendre l'affaires en main, de loin Brüno n'entendait rien mais les deux semblait énervé, l'homme s'imposa vivement.
L'homme au cheveux long et zigzaguant au gré du vent polaire, blond et éclatant marquait une puissante aura autour de lui.

Brüno décida de changer de bloc de glace pour faire mine de changer de stratégies mais surtout pour mieux écouter et voir ce qui se trama un peu plus loin devant lui.
Armée de ses boules de froid dans la main, il en lançait sans regarder le temps de changer de place, hop la ! un touché par pur chance, le jeune semblait avoir le cul bordé de nouilles ! Son jour divin !

Rapproché, il remarqua bien une grosse tension, que se passait -il pourquoi Grey était dans cette position ?!
Il voulait s'interposer.. mais préféré patienter encore quelques instants.

Au début Brüno pensa s'amuser mais autre chose de moins amusant semblait se former...
http://www.onepiece-requiem.net/t6544-bruno-esthyrhttp://www.onepiece-requiem.net/t6577-technique-de-bruno-esthyr
Grey
Grey

♦ Localisation : Armada

Feuille de personnage
Dorikis: 7131
Popularité: -434
Intégrité: -356

Mer 30 Jan 2013 - 13:13

Spoiler:
 

La situation ne tournait pas rond. Le Marine qui s'était pointé pour faire sortir Grey était à présent à ses côtés, main sur la garde de son sabre, faisant opposition à deux autres soldats. Pour couronner le tout, ces derniers s'étaient mis exprès entre eux et le groupe louche avec leur sac, un peu plus loin. Comme si il fallait absolument qu'ils ne voient pas ce qui se passait. Entre soldats, ils auraient dû arriver à un arrangement, mais le blond et son sabre n'avaient pas l'air en phase avec les autres. Les deux soldats levèrent alors leurs carabines, en les pointant sur Grey et le Marine. Pas d'autre choix que de lever les mans en l'air.

- Vous allez nous accompagner bien gentiment.

Après quoi le soldat regarda derrière lui, en direction du groupe louche. Il fit claquer sa langue d'impatience. De toute évidence, ça le dérangeait qu'ils soient encore là à discuter de leurs magouilles. D'un signe de tête, il envoya son compagnon les voir, probablement pour leur dire de s'activer un peu. Puis il reporta son attention sur ceux qu'il tenait en joue.

- Vous deux, vous venez avec moi. On va aller discuter un p...bwarf !

Boule de neige dans sa mouille ! D'où elle venait ? Un mystère. Sûrement une erreur, un tir malchanceux. Enfin, malchanceux pour lui. Grey par contre, allait en profiter. Il attrapa le canon de l'arme, la dévia, et enchaîna par un coup de pied dans le ventre du soldat, puis dans le bras, qui lâcha aussitôt l'engin. Le tout fut agrémenté par un coup de paume dans le plexus, qui envoya le soldat à terre. Le pirate hésita un instant à donner une mandale au Blondinet au passage, mais comme il avait aussi été considéré comme un criminel, il y avait fort à parier qu'il n'était pas dans le camp des deux autres. Aussi Grey ne le calcula pas plus que ça et se lança à la place à la poursuite du groupe louche qui venait de se barrer.


Spoiler:
 
http://www.onepiece-requiem.net/t2811-grey-is-coming-finiehttp://www.onepiece-requiem.net/t2977-grey-s-abilities
Brüno Esthyr
Brüno Esthyr

♦ Localisation : Hungeria.
♦ Équipage : Les Shinoryuu.

Feuille de personnage
Dorikis: 842
Popularité: 59
Intégrité: -64

Jeu 31 Jan 2013 - 13:07

De loin Brüno remarqua les activités étranges qui se produisaient, rien de bien méchant à première vue, mais en y regardant de plus près, même en s’avançant l'ont pouvait remarquer qu'il y avait anguille sous roche.

Sa connaissance, Grey, au tee shirt Bleu était pris de court pas des soldats, ceux-ci semblaient en avoir après lui pour on ne sais quelle raison.

Mais ils l'avaient bien en main, jusqu'au moment où.. la situation dégringolait, et elle tournait à l'avantage du pirate rouge feu.

Boule de neige dans la poire de l'un qui pris par surprise, fait obligatoirement dériver l'attention des gardes, et le Grey s'en empare de leurs attention en les tapant ingénieusement.

Là tout s'agitait encore plus vite, plus vite...

Les marines k.o, le jeune combattant couru vers le groupe distingué comme louche.

Notre jeune Brüno borgne, voulait s'avancer, et voir de plus près, discrètement il se faufila et essayait de se cacher assez proche sans qu'on le remarque, pour au cas où, venir en aide à Grey.
Le groupe et Grey se rapprochaient dangereusement, l'un avait remarqué mais les autres seront pris de surprise, un point décisif quand l'ont est en infériorité numérique, le jeune au tee shirt Bleu était soit très intelligent, soit impulsif... quoi qu'il en soit Brüno serait prêt près pour intervenir, on ne sais jamais.. en combat ce qu'il peut arriver. Hasard.


Spoiler:
 
http://www.onepiece-requiem.net/t6544-bruno-esthyrhttp://www.onepiece-requiem.net/t6577-technique-de-bruno-esthyr
Ylvikel Strauer
Ylvikel Strauer


Feuille de personnage
Dorikis: 4770
Popularité: -189
Intégrité: -163

Lun 4 Fév 2013 - 21:14

Bordel, c'était qui ces mecs ? Il n'avait pas l'habitude de jouer au bon saint maritain le doc'. Il ne savait pas trop quoi faire et son supérieur hiérarchique ne daignait pas bouger le petit doigt. Que devait-il faire ? Il était prêt à les tuer à tout instant, mais il risquerait de se faire jeter en geôle. Pendant qu'il réfléchissait, l'un des deux hommes ne perdit pas de temps. Il les mit en joug. Les voilà dans de beaux draps. Tout à coup, une boule de neige vint le heurter de plein fouet. Le roux en profita pour le désarmer et l’assommer. Puis, il se précipita vers le groupe louche. Ylvikel quant à lui, était resté là. Il n'avait pas bronché. Après tout, il avait été embauché pour surveiller la bataille de boule de neige. Non pas pour courir après des brigands. Ceci n'avait aucune importance. Encore une fois, il ne savait pas quoi faire. Il porta sa main à son menton puis se le gratta. Plusieurs options s'offraient à lui. Il opta pour la plus sage. Il se retourna et fixa le concours de boule de neige.

A priori, personne n'avait rien remarqué. Il pouffa de soulagement. Il n'avait pas envie de gérer ce problème qui ne le concernait pas. Il continua à scruter les joueurs quand soudain, il remarqua une attitude étrange d'un petit borgne. Celui-ci regardait intensément dans sa direction. Pourquoi ? Avait-il vu ce qu'il s'était passé ? Il ne savait pas. En tout cas, il se devait d'avoir le cœur net. Il commença à se diriger vers le jeune homme, quand tout à coup il s'arrêta juste avant d'entrer sur le terrain. Non. Pourquoi devrait-il vérifier ? Après tout, il n'avait rien fait de mal pour l'instant. Il s'occuperait de lui en temps voulu. Il jeta un bref regard pour voir où était passé le roux et le groupe louche, mais il ne vit personne. Ils étaient sûrement partis un peu plus loin.

Peu importe. Son devoir était de surveiller le bon fonctionnement de la bataille de neige. Et ce groupe n'entravait en rien cette fonction depuis qu'ils étaient partis. Maintenant, ce qui l’intéressait, c'était la réaction du petit borgne. C'était le seul susceptible d'entraver le bon fonctionnement du concours. Ylvikel le surveillait d'un œil attentif.

Cependant, il ne fit rien. D'ailleurs, il fut même très vite éliminé car il était déconcentré. Pauvre petit être. Par la suite, la journée ne fut guère mouvementée. Une paye facile. Comme on les aime. Cependant, Ylvikel se demandait ce qu'il avait bien pu advenir du garçon aux cheveux rouges ...


Dernière édition par Ylvikel Strauer le Lun 27 Mai 2013 - 21:58, édité 1 fois
http://www.onepiece-requiem.net/t6125-ylvikel-strauer#74184
Grey
Grey

♦ Localisation : Armada

Feuille de personnage
Dorikis: 7131
Popularité: -434
Intégrité: -356

Mar 12 Fév 2013 - 20:04

- Merde... Droite ou gauche ?

Grey s'était lancé sur la piste des mecs louches, mais il les avait perdus de vue. Son choix se résumait à tourner au coin du bistrot local, ou s'engouffrer dans une petite ruelle sombre. A l'instinct, le pirate serait allé vers la ruelle, mais en regardant au sol deux secondes, il se rendit compte qu'en fait, il n'y avait pas de traces de pas de ce côté.

- Donc à droite !

Grey contourna le bistrot et se remit à courir. Mais c'était délicat avec tout cette neige. Par certains endroits, elle avait gelé, rendant la course beaucoup moins aisée. Au moins, il n'était pas le seul que ça affectait. Plus loin devant lui, il entendit quelqu'un se ramasser, tandis qu'un autre, à la voix grave, le priait d'arrêter de faire le pitre, qu'ils avaient autre chose à faire. Le jeune homme profita de leur pose pour les rattraper, et leur fit face.

- Hé les affreux ! J'aimerais bien connaître le contenu de votre sac !

- Quoi ? En quoi ça te regarde poil de carottes ?

Grey vit rouge. Aussi rouge que l'étaient ses cheveux insultés. Il n'était pas roux !! Ni une nie deux, il balança un de ses couteaux de jet rafler la joue de celui qui parlait à tort. L'instant d'après, l'atmosphère avait changé. Grey était arrivé comme un simple jeune un peu trop curieux. Maintenant qu'il les avait provoqués, ils le voyaient comme un gêneur dont il fallait se débarrasser. Une froide envie de tuer, plus encore que la neige, s'était emparée d'eux. Deux des mecs en rouge sortirent un couteau, et l'un des faux soldat sortit son épée. Ils avancèrent lentement sur le pirate, qui avait sortit une de ses lames cachées de l'avant bras droit.

Pan !

Tout le monde regarde l'origine du tir. C'est le dernier des types en rouge. Il a le bras tendu en l'air, un revolver fumant à la main.

- Mais tu fous quoi ? On doit pas se faire remarquer ! Avec ce coup de feu...

- T'en fais pas. Y'a une grosse bataille de boules de neige, personne n'a rien entendu. Maintenant, vous allez poursuivre la mission. Jm'occupe de lui vite fait et je vous rejoins.

Les hommes se regardèrent un instant, et décidèrent finalement de partir. Ne restèrent alors que Grey et son adversaire.

- J'ai toujours détesté les gosses. Ca fourre son nez partout, ça se croit tout permis, et ça pense que ce sera toujours pardonné. Vous êtes barbant...

Grey le trouvait culotté de parler de la sorte des jeunes, car lui-même n'était pas bien vieux. Cinq ans de plus que le pirate à tout casser. En tout cas, ses paroles étaient pleines de convictions, car il pointa bientôt son arme sur son adversaire aux cheveux rouges.

- Tu serviras d'exemple pour les suivants. Une nouvelle ère, de nouvelles règles...

Grey ne comprit pas bien le sens de ses paroles. Ce qu'il imprima dans sa tête en revanche, c'était que s'il ne faisait pas vite quelque chose, il se prendrait une balle gratuite. Alors il se rua sur le côté ! Pan ! La balle est partie. Elle l'a loupé. L'autre grogne. Grey est derrière une poubelle, parmi un tas de sacs plein, posés à côté. Mais ça ne le sauvera. Il saisit un autre de ses couteau de jet attaché à la ceinture, en attendant le bon moment. Il entend le tireur se rapprocher à cause des bruits de pas dans la neige. Grey jeta un oeil par dessus son épaule, prêt à tirer, mais PAN ! Une balle ricocha tout prêt de lui ! Ce tireur n'avait aucune hésitation.

Comment s'en sortir dans ce cas ? Si Grey montrait le bout de nez, il se faisait allumer. Il s'agissait donc de ne pas se dévoiler. Le jeune homme rangea donc son couteau, et prit à la place l'un des sacs poubelle. Qu'il lança. Fallait être honnête, il le balançait totalement au hasard, ainsi que le suivant, par dessus ses épaules et au-dessus de la poubelle. Ainsi, il ne risquait pas d'être flingué. Et en plus, grâce aux esquives bruyantes que cet adversaire faisait, sa position se précisait. Mais avec son joujou qui fait "pan", il était toujours en position de force, et ce petit jeu ne l'amusait déjà plus. C'est avec une nouvelle balle qu'il l'annonça. Et ce nouveau coup permit de déterminer grosso-modo où il se situait par rapport au pirate. Ce dernier en profita donc et saisit tous les sacs qui étaient à sa potrée pour les balancer les uns après les autres. Le quatrième fit mouche. Il avait fait tomber la cible par terre.

Quand il se releva, il accourut derrière la poubelle et pointa son arme directement sur le jeune homme. S'il avait été là... Mais Grey avait pris les devants. Il avait grimpé sur un rebord de fenêtre du bar pendant que l'autre était étalé dans la neige. Du coup, il saisit sa chance ! Grey sauta sur son ennemi pieds en avant. Ils tombèrent dans la neige, l'autre avait lâché son arme. Le pirate se jeta sur lui et commença la bonne vieille bataille à mains nues. On comprenait pourquoi il avait décidé de sortir son arme ce gars. Avec les mains, il était loin d'être aussi talentueux. Le garçon aux cheveux rouges en finit rapidement, quelques coups de poings dans la mâchoire plus tard.


Ce malheureux épisode ne pouvait signifier qu'une chose. Les mecs, ils étaient méga louches. Grey aurait pu repartir comme il était venu, mais maintenant, il était trop dedans. En plus, il était éjecté de la compétition. Il n'avait plus que ça ! Il poursuivit par là où les bandits étaient partis. Mais quand il arriva dans la seule petite cours où menait le chemin, il se rendit compte qu'en fait, il arrivait trop tard. Un déploiement militaire impressionnant était déjà en place, cernant complètement les individus.

Grey préféra rester en retrait, mais il ne partit pas pour autant. Il observait. Les types étaient foutus, pas de doute là-dessus. Ce qui l'interpella, c'était le fait que deux soldats encadraient l'organisateur du concours de boules de neiges. Il était menotté. Il était donc le cerveau de l'opération ? Le jeune homme n'en savait pas assez. Puis il entendit ricaner, sans pouvoir déterminer d'où ça venait.


- Et voilà, encore un qui a voulu faire le malin.

- C'était pas mal le coup d'aller voir les mouettes. Elles nous débarrassent en toute légalité de ce petit con.

- Ouais... Ca fera un bon exemple pour le prochain qui se frottera à nous.

Et de nouveau, les ricanements. Puis un mégot tomba sur l'épaule de Grey. Par réflexe, le jeune homme regarda en l'air. Un pan de manteau disparut d'un toit. Ils étaient donc là-haut... Il aurait pu aller leur demander ce que c'était que cette histoire, mais d'un autre côté, il le sentait, mieux valait ne pas s'approcher d'eux. Trop dangereux... Sentant le regard insistant d'un soldat sur lui, Grey préféra battre en retraite. Il tourna les talons et prit le chemin inverse. Il repassa près du bar, mais là où il aurait dû y avoir un mec KO, il n'y avait que de la neige rougeâtre.

- J'ai pas dû taper assez fort...

Grey devrait être prudent pour les prochains jours. Si le type voulait sa revanche et qu'il sortait son flingue n'importe où, ce sera problématique, pour ne pas dire mortel. Peut-être vaudrait-il mieux tout simplement quitter l'île...
http://www.onepiece-requiem.net/t2811-grey-is-coming-finiehttp://www.onepiece-requiem.net/t2977-grey-s-abilities
Contenu sponsorisé



Page 1 sur 1