AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  


Easy come, easy go

avatar
Walters Scott

♦ Localisation : Pas loin d'un trou
♦ Équipage : Saigneurs des Mers

Feuille de personnage
Dorikis: 5000
Popularité: -440
Intégrité: -376

Mar 23 Avr 2013 - 16:39

Parmis les choses qui me détendent le plus depuis que j'ai mis les pieds sur c'caillou, c'est de péter des gus réputés et reconnus puissants qui m'détends plus. Et l'plus simple pour y arriver jusque là, ça a été d'me concentrer sur les prétendus champions d'mon clan. Bon, en d'ssus maintenant y'a l'papy Polaf qu'mine de rien j'aime bien. J'savais pas comment prendre les choses avec lui, jusqu'à c'soir. Parce que ouais, c'soir, y'a réunion, l'occaz' pour nous autres d'nous foutre sur la pomme dans la bonne humeur. Et parce que ouais, ce soir le vieux à décidé d'faire le premier pas.

C'est en gros ce que j'comprend quand il m'défie d'vant l'reste des gus. J'suis étonné, comme les autres. J'pensais pas qu'il soit si envieux de s'prendre sa branlée. J'suis étonnée ouais, mais pas pour la même raison qu'les autres. Eux, ils pensent que c'dingue qu'il défie le type du d'ssous. Et donc, sous leurs yeux, on descend dans l'arène et on s'fait face. J'repense à la dernière fois qu'j'ai voulu lui péter les dents, et j'me souviens qu'lui aussi il entend. Voir mieux, lui, il écoute.
Et j'capte que si j'veux m'en sortir, j'dois faire pareil.
Du coup, j'me détend l'cou, j'roule un peu de mécanique, j'plante ma masse à côté et j'me concentre. J'crois qu'j'ai une idée, on va voir comment qu'ça va marcher...

*Allez, cause mon gars, dis moi tout...*

Et en face, le vieux fait pareil, les yeux fermés, il tend l'oreille aux murmures qui pèsent sur sa troisième oreille. Et quand le borgne se met à bouger, il réagit avec le millième de s'conde qui comme toujours contrebalance ses rhumatismes. Il évite les poings du Walty qui cherchent à l'flanquer de tous les côtés. Parce que ouais, l'junior a apparemment oublié d'prendre son arme avec. Du coup, ça s'joue canne versus phalanges, et quand l'ancêtre riposte c'est l'jeunot qui s'bouge pour pas s'laisser castagner les côtes.
Et ça dure comme ça pendant assez longtemps pour qu'aucun n'prenne l'dessus. Ils bougent à deux dans la salle, le vieux avec juste assez d'avance, avantage d'l'habitude, pour n'pas avoir les articulation qui s'déboitent. Ils s'tournent et tournent autours d'l'arène sous les yeux des autres, et quand ils r'passent enfin à côté d'la masse...

J'rouvre les yeux, c'est tout c'que j'voulais entendre. L'vieux lui écoute toujours, et moi j'pouse ma masse et elle tombe au sol. C'est pas encore arrivé, mais j'sais qu'ça viendra. J'sais et c'est confirmé par l'froncement des sourcils du vieux pour qui l'monde du futur vient d'changer assez pour qu'il s'plante dans ses calculs et entende la fin, qui doit r'sembler en gros à "...le croulant trébuche dessus et l'borgne l'cogne".
Il rouvre les mires et sourit. J'avais raison, j'l'aime bien s'vieux barbu. Il a une bonne trogne et c'qui y'a derrière suit encore pour l'moment. J'avance d'un pas vers lui, pour montrer qu'les hostilités vont commencer. Lui, d'son côté, se r'tourne vers l'bosse. J'suis surpris, encore. Fortiche l'vieux, deux fois en pas quinze minutes, fortiche.

"J'abandonne le combat, cet homme est trop fort pour moi. Ainsi, selon les règles de notre clan et de l'île, Walters Scott possède maintenant le titre de troisième champion à juste titre et..."

Là il s'tourne vers moi, avec un sourire plein d'saloperie entre les dents...

"...J'vous rappelle qu'il peut encore défier quelqu'un ce soir."

Putain, c'qu'il a raison l'vieux. L'règlements dit un défi par réunion, pas qu'un combat. J'vois l'piaf qui s'penche vers l'patron, et qu'il lui chuchote un truc. Son bec bouge sans qu'ce soit clair c'qu'i s'dit. L'encapuchonné hoche du chef, et crâne d'oiseau s'lève.

"Heum... C'est une situation peu connue dans... Heum... L'histoire de notre clan. Mais rien n'empêche... Heum... À un champion d'abandonner..."

Vas dire ça à Goreg, j'suis sûr qu'il s'rait content d'l'avoir su d'puis l'fond d'sa tombe, wehehe...

"Ce qui veut dire que... Heum, Walters Scott est dorénavant le... Heum... Champion numéro trois de l'Underground Gang..."

Et normalement y'a un passage qui dit qu'j'dois l'servir avec droitesse et honneur, toussa toussa, pas crever les copains et pourrir les autres... Mais j'le laisse pas aller jusqu'là. Ouais, passque ça fait trop longtemps qu'j'ai envie d'm'le farcir le plumé. Donc j'm'avance, j'écarte l'vieux, et j'pointe l'grand qui saoule avec son charabia du doigt.

"Et vu qu'suis numéro trio maint'nant, j'peux t'lancer mon poing dans ta trogne gugus. J'vais t'faire avaler ton bec et tes merdes à grands coups d'mandales dans ta face, et ce tout d'suite droit là. Ouais l'emplumé, j'te défie."


Dernière édition par Walters Scott le Jeu 25 Avr 2013 - 11:24, édité 1 fois
avatar
Walters Scott

♦ Localisation : Pas loin d'un trou
♦ Équipage : Saigneurs des Mers

Feuille de personnage
Dorikis: 5000
Popularité: -440
Intégrité: -376

Jeu 25 Avr 2013 - 11:23

Yes yes yes ! Enfin j'vais lui mettre mon poing, enfin j'vais lui faire ravaler son asthme à deux balles et enfin j'vais pouvoir m'défouler sur c'te tête d'piaf dégarnie. J'vais l'pulvériser tellement fort... Comment j'me réjouis !

Voilààààà, descends tes marches mon gros. Fais pas ton timide, on a tout notre temps. Allez, grouille toi la moindre quand même, j'vais t'faire tellement r'gretter ta vie quand tu s'ras au fond du trou qu'j't'aurai creusé... J'viendrai gerber sur ta tombe mon connard, tu verras ça.
On est bein en face, c'bon ? T'prèt à manger mon pâté ? Comment ? Tu t'mets pas en garde ? Bah... C'comme tu veux... Et si t'as un mauvais plan en réserve, c'tant mieux, j'pourrai savourer comme ça.

Héhé

"Je... Heum... Déclare forfait..."

Hein ?!

"Je ne pense pas qu'un combat entre... Heum... Monsieur Scott et moi-même soit bénéfique pour... Heum... L'Underground Gang..."

HEIN ?!

"Ce qui signifie que... Heum... La place de second champion du clan revient à... Heum... Walters Scott."

"HEIN ?!?!"

"Très bien. Y a-t-il d'autres champion souhaitant lancer un défi ?"

Putain, j'en r'viens pas ! Ce con m'a entubé !

"Eh oh ! C'quoi c't'histoire ? Le combat n'a même pas commencé !"

Comme si j'allais m'laisser faire. Nanmého !

"Tout comme Monsieur Polav, Oliver à le droit de se retirer du lot. Donc, j'ai une autre annonce concernant le tournois fêtant la nouvelle année..."

"Nan mais c'est pas possible !"

"Pour cette édition, il a été décidé que le combat au sommet opposera les deux meilleurs champions de chaque clan."

Putain ! Et il m'ignore en plus !

"Smaug, Monsieur Scott, vous serez donc les deux personnes qui descendront dans l'arène."

"PUTAIN !!"

"Jusqu'au tournoi, les combats entre champions seront bloqués."

Voilà, ça y est, j'en ai marre putain. J'me casse d'ici. Une porte ? Casse-toi d'mon ch'min. J'ai compris l'manège. C'te taffiole de pigeon à les noises, les boules et les glandes de s'retrouver dans un combat sérieux. Ch'tain, c't'était une putain d'mise en scène pour me baiser. CHIER PUTAIN !
avatar
Walters Scott

♦ Localisation : Pas loin d'un trou
♦ Équipage : Saigneurs des Mers

Feuille de personnage
Dorikis: 5000
Popularité: -440
Intégrité: -376

Jeu 25 Avr 2013 - 15:30

J'vais faire abstraction des... quelques dernières heures. Pour les résumer, y'a eu beaucoup d'putains qu'ont été dits. Plus d'alcool qui a coulé, quelques trucs qu'j'ai oublié et des plans qu'ont étés fomentés. À un moment, j'crois qu'il y avait même un Kiril. Sûr même. J'lui ai dit un truc... Il m'a d'mandé c'que j'foutais, alors qu'on causait d'pi une plombe déjà. J'lui ai répondu "je bois". Il a pas eu l'air de comprendre c'cochon... Bref, encore une soirée bien remplie.

Mais n'empêche, que si j'pouvais, j'irais fouttre une baffe au moi bourré qu'est allé aux putes. Parce que ouais, y'a beaucoup d'putains qu'ont été dits, et ça m'a donné l'idée d'aller les voir avec le crêteux d'service. J'm'en suis trouvé une bien, on c'est mis dans un coin et... Bref j'vais pas faire un dessin.
On a discuté, rigolé, gueulé et sommes allés s'pieuter. Enfin... s'pieuter... P'tain, pas d'dessin j'ai dit !

Et quand j'ai voulu vraiment m'pieuter, j'les ai r'vus.
C'est toujours bizarre quand ça m'arrive. P'pa, M'ma, l'freugiot et tous les autres. Les gens d'Terrett... Et Macha... J'les ai tous vus, qui m'faisaient signe au d'ssus d'leur tombes. Et d'autres aussi... Une autre pute, une fille de Las Camp et son frangin, Eva aussi, la Beaumary... Qui sourient, qui resteront là pour toujours. Enterrés... Morts...

Ouais, ça m'arrives toujours dans c'genre de moments. J'me suis r'dressé, et j'ai r'gardé la donz' à côté d'moi. Elle est jolie, gentille... Faible... J'dois la protèger, comme les autres...

Et c'est c'qui m'amène à creuser un trou au milieu d'la nuit. J'vais pas faire de dessin, j'l'ai dit. J'l'enterre, comme un chien avec son os. Comme ça, j'sais qu'on viendra pas m'la r'prendre. Et j'ai bientôt fini là. C'qui tombe bien, j'entends quelqu'un. Avec une canne et une barbe. L'vieux Polav...

"Gamin... Faut que j'te cause..."

J'pose mon cul sur l'tas d'terre et l'mire.

"J'étais pas dans l'coup... J't'assure. J'voulais t'donner c'que tu voulais et qu'tu t'occupes de c't'oiseau. J'pense qu'ils voulaient juste le mettre à l'abri dans l'tournoi. OWL c'est toujours démerdé pour pas s'trouver contre les plus puissants..."

"Rien à fouttre, il y aura droit..."

Il a un autre truc à m'dire. Pas b'soin d'entendre qui qu'ce soit pour l'comprendre...

"Et Patine voulait aussi t'envoyer sur une mission... Un cargo à piller, une histoire pas nette... Des gus qui pensait pouvoir entourlouper les trois clans en même temps... J'pense pas qu'ça va faire long avant qu'tout l'monde aille lui fouttre le feu... Et Patine veut sa part..."

J'hausse les épaules. J'vais y aller, pas l'choix, les gosses...

"Ce sera un beau bordel tu sais gamin... Et y'aura Smaug aussi... Et s'il disparait..."

"L'piaf d'vra s'sâlir dans l'tournoi..."

On s'mire, on sourit... On pense pareil tous les deux. J'l'aime bien c'vieux là. Faire chier les type qui font chier quand l'occaz' s'présente.

J'l'aime vraiment bien.
Contenu sponsorisé



Page 1 sur 1