AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  

-43%
Le deal à ne pas rater :
PHILIPS – Machine à café dosette SENSEO Original HD6554/53 + 64 ...
39.99 € 69.99 €
Voir le deal

Une rencontre qui changera tout

Jakken Strider
Jakken Strider

♦ Localisation : West Blue
♦ Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Dorikis: 1400
Popularité: -20
Intégrité: -10

Mer 2 Avr - 22:07

Vous me connaissez ? Non, Bien sûr que non. Personne ne sait qui je suis. Quand les gens me croisent dans la rue, ils ne me voient pas comme une personne différente de toute celles qu'ils croisent. Pour eux, je ne suis rien ni personne. Vous qui lisez ces mots je vais vous raconter une aventure qui a changé ma vie et ma vision des choses. Mais retournons d'abord au tout début.

Mon père et moi étions très proche, ancien marine il devînt pêcheur et s'installa sur l'île d'Orange où il avait rencontré ma mère. Un jour alors que nous pêchions, un monstre marin apparût, nous ne savions ni pourquoi ni comment il s'était retrouvé si près des côtes mais il était bel et bien là. Mon père se battît férocement face à cet animal enragé afin de me permettre de fuir. Il n'avait aucune chance et nous le savions bien tout les deux. Une fois arrivé à la rive, leur combat était déjà terminé et mon père était mort. Sa mort laissa une plaie dans mon cœur qui ne pourra jamais cicatrisé. Pour le reste du monde, elle fût si insignifiante, mon héro est mort et le monde continuait à tourner, pourquoi ? Je me rappellerai toujours une phrase qu'il me répétait : « Jakken, ne te fond pas dans la masse, deviens quelqu'un, tu es unique alors montre leur. Fait en sorte que le jour de ta mort soit une date gravé dans la mémoire à tous. » Je suis donc partis en mer en laissant ma mère seule derrière avec la ferme intention de laisser ma marque dans ce monde.

Lors d'une de mes premières aventures, je dus la tuer, enfin c'est ce que je me répétais toujours, j'eus le choix de la tuer ou non et je choisis finalement la route de la vengeance. Je ne m'en rendais pas bien compte en ce temps là, mais j'appréciai le contact avec le sang de cet animal sur mes mains et sa mort sur ma conscience. J'avais comme des pulsions, des envies de meurtres sur ces bestioles aquatiques. Mon aventure sur l'île de Sirup calma temporairement ces pulsions mais quelques jours plus tard mes pulsions revinrent. Seul en mer, en pleine tempête cette envie de tuer me repris et moi qui étais si calme d'habitude, je tremblait de tous mes membres. C'est cette histoire que je veux vous racontez, ce jour qui a changé ma vie...


Une pluie battante, de géantes vagues et un vent phénoménal tapaient sur mon bateau que je qualifiait plutôt de barque. Celui-ci se remplissait très vite d'eau, j'étais suis obligé de vider moi-même du mieux que je pouvais le surplus pour ne pas finir sous l'eau. Je m'étais perdu dans cet océan où j'avais perdu toute orientation. Je regardais autour de moi, aucune terre, aucun bateau en vue, j'étais seul et j'allai couler. Je sais bien nager depuis mon enfance mais sans aucune terre en vue (même si la pluie m'empêche d'en voir distinctement la présence), je ne pensait pas pouvoir aller jusqu'à un endroit où survivre. Moi qui adore le calme, cette tempête était le reflet de tout ce que je déteste. Bref j'étais sur ce bout de bois qui s’enfonçait de plus en plus dans les profondeurs infinis de l'océan. Je remarquais bien que le volume d'eau qui rentrait était bien supérieur à celui que j'enlevais, ça s'annonçait très mal. C'est alors que je vis une grande vague encore plus grande que toutes celles que j'avais pu affronter depuis mon départ d'Orange, il retourna mon bateau en une fraction de seconde sans que je ne puisses rien faire. Cette vague dispersa toute mes affaires: mes vivres, ma carte, ma boussole, mes filets de pêche et ma canne à pêche. Je me retrouvait alors sous l'eau avec seulement mon harpon légué par mon père accroché sur le dos, malgré la force de mes bras et ma connaissance en nage, les vagues m'empêchaient de remonter à la surface. La pression de l'eau appuyait sur mes poumons et je commençais à manquer d'air. En train de couler, je regardais vers le haut, le ciel noir, à travers toute cette eau, finalement j'étais pas si mal au fin fond de l'océan, là tout était calme... Si calme.

Non ! Ouvre les yeux Jakken ! Tu ne peux pas te permettre de mourir ainsi en mer, que penserait ton père en te voyant comme ça ? Que deviendrai ta mère sans nouvelle de toi avant même que tu n'atteigne Grand Line ? Qui sera au courant de ta mort ? Qui la pleurera ? Qui s'en souviendra ? Je veux laisser ma marque dans ce monde !! Je me redressai sous l'eau, je mis toute ma force dans mes jambes et réussis à remonter à la surface entre deux vagues. J'eus juste le temps de reprendre mon souffle avant qu'une autre vague ne me fasses retomber dans les abîmes. Comment m'en sortir dans ce déluge ? C'est alors que je vis dans ce sombre océan, une grande ombre s'avancer vers moi... Un monstre marin ! Moi qui haïssais ces créatures depuis le décès de mon père, il fallait que je me retrouve face à l'une d'entre elle. À sa vue, mes pulsions remontèrent à la surface, je commençais à vouloir son sang. Je détachai le harpon de mon dos et me préparai à me battre, cet animal s'approchait et s'approchait encore et l'ombre grandissait et grandissait encore... Quand va t-il être enfin à ma portée ? Quelle taille fait-il donc ? Tout ce que je voyais c’était une ombre grandir sans pour autant que je puisses l'atteindre. Tandis qu'il s'approchait je compris qu'il n'était pas un monstre marin comme les autres, il était beaucoup beaucoup plus gros, bien plus gros que ce que je ne pouvais imaginé à cette époque. Mon père m'avait raconté dans une de ses histoires qu'un jour sur Calm Belt il avait rencontré lui et son équipage un monstre marin bien plus grand que les autres, ce jour-là ils avaient du fuir face à ce monstre qu'on appelé plus communément Roi Des Mers. Tout comme les Fruits du démon, c'était une légende et je ne croyais pas à ces histoires de monstres marins géants, j'étais si naïf à cette époque. Mais là, comment ne pourrais-je pas le croire ? Même si j'étais sur East Blue et non sur Calm Belt, je faisait bien face à l'ombre d'un Roi Des Mers qui grandissait de plus en plus. La peur du monstre grandissant fis disparaître toutes mes pulsions. Son arrivée me paraissait tellement longue que l'attente devint insoutenable et je me rendis compte que je n'avait absolument plus d'air dans les poumons. Je rangeai mon harpon sur mon dos et j'essayai de remonter vers la surface mais je m'étais tellement éloigné d'elle que je n'avais aucune chance d'y arriver et je perdis connaissance...

J'ouvris les yeux et fus surpris d'être encore en vie, je m'assis et remarquai que j'étais simplement sur une longue planche de bois flottante, ressemblant fortement à ce qu'il pouvait rester de mon bateau. La mer et le ciel étaient redevenus calme et les rayons du soleil m'éclairaient férocement les yeux. Que s'est-il passé ? Ai-je rêvé tout ça ? Je laissai tomber cette histoire et vérifiai si je n'avais aucune blessure interne ou externe, heureusement tout allait bien. Je regardai autour de moi et fus stupéfait en voyant derrière moi une grande île surmontée de bâtiments modernes dont la plupart comportaient plusieurs étages. je ne connaissais pas très bien les îles du monde et ne pouvais les différencier les unes des autres. Je n'avais pas le choix, je devais y aller, je fis avancer ma planche de bois avec mes bras vers l'île inconnu. Pendant le trajet je me remémorais les événements qui s'étaient passés avant mon évanouissement. Je me rappelait cet animal marin que je n'avait même pas vu entièrement. M'aurait-il ignoré et me serais-je mystérieusement retrouvé sur cette planche de bois ? Ou, ce qui me paraît invraisemblable, ce monstre m'aurait sauvé en me déposant sur ce bout de bois ? Je ne pouvais répondre à ces questions. Ce temps perdu dans mes pensées m'amenai plus vite à ma destination, le port de l'île inconnu...

J'étais à genoux sur ma planche qui tanguait beaucoup, si le calme de la mer n'était pas si important je me serais encore retrouvé sous l'eau. Je m'approchai finalement du port et réussis à y grimper, je n'avait pas besoin de faire garder mon bateau puisqu'il ne me restait que ce bout de bois. Je regardais en face de moi, cette ville était vraiment très moderne comparé à tout ce que j'avais pu voir dans mon aventure. En effet Orange et Sirup, même si cette dernière comportait beaucoup de manoirs, n'avaient pas tout ces bâtiment rempli d'étages. Combien de personnes vivaient donc dans cette immensité ? J'étais mitigé entre la peur et la curiosité de cette nouvelle île. À quel genre de personne appartient-elle ? Beaucoup de personnes passaient de ruelles en ruelles en face de moi, ils étaient plutôt bien habillé même s'ils ne paraissaient pas non plus provenir de la noblesse. Au moins dans cette grande ville je paraissais inaperçu contrairement à Sirup où tout le monde se connaissait, c'est peut-être pour cela que j'appréciais cette petite île où je m'étais fait un nom. Alors que je n'avait fait qu'un pas sur la route pavé, une affiche roula à mes pieds. Je la ramassai et lis :

- Lo... Logue Town ! Je suis sur Logue Town ?!
Page 1 sur 1