AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  

Le deal à ne pas rater :
Demon Slayer – Coffret (T19 + Roman N°02) en Précommande sur ...
15.99 €
Voir le deal

Ah la nage ? Une barque c'est mieux. [Quête]

Invité
Invité


Mar 7 Oct 2014 - 1:53

Ah la nage ? Une barque c'est mieux.


Déambulant maladroitement dans les rues d'Inu Town, je luttais contre les lois de la pesanteur. Chaque pas était aussi incertain que le précédent. Ayant adopté la démarche de l'homme définitivement torchon chiffon carpette, je défiais ainsi les lois de l'équilibre une chope de bière à la main. Ce précieux breuvage avait eu raison de ma présence d'esprit après quelques litres, démontrant avec brio que le plus honnête des brasseurs pouvait rapidement se transformer en le pire des pochtrons. Dérangeant les passants, importunant le tout venant et choquant les demoiselles sortant de leur cours de cuisine - tous les jours de la semaine, de quatorze heure à seize heure sauf le mardi où il avait lieu de quinze heure à dix-sept heure, comme j'avais pu le lire de près en me fracassant contre l'écriteau fournissant ces informations - je poursuivais mon inexorable avancée vers l'inconnu...

Au-dessus de moi, une mouette volait en zigzaguant, imitant à la perfection une mouette qui zigzaguerait en volant. Ce qui montrait que la nature était décidément bien faite. Celle-ci volait, volait, volait, volait, volait, volait, volait, volait, volait [...] volait, volait, volait, volait, avant de se poser sur un toit une demi-heure plus tard. M'arrêtant alors en vacillant, je remarquai que le paysage avait changé et que je me trouvais à présent au port. Fronçant exagérément les sourcils tout relevant ma lèvre supérieure dans une grimace grotesque, je tentais de comprendre le mystère des ellipses temporelles et l'écriture d'un auteur visiblement aussi beurré que moi. Balayant d'un revers de main ces questions aussi idiotes qu'ennuyeuses, j'ouvris de grands yeux en apercevant les deux formes qui se trouvaient devant moi, lumineuses -  à cause de l'ensoleillement particulièrement soutenu en cette saison et à cette heure de la journée, autant qu'à cause du fait que j'ouvrais de très grands yeux en balayant d'un revers de main des questions aussi idiotes qu'ennuyeuses au lieu de me servir  de cette même main pour mieux voir en la plaçant stratégiquement sur mon front en position horizontale -  et floues - à cause de... enfin bref, vous avez compris-.

Après m'être frotté les yeux avec ma main libre, je pus enfin discerner le magnifique navire au pavillon noir amarré au port, ainsi que la petite barque qui y était relié par un simple cordage. En face de ces deux merveilles, deux marins discutaient le fusil sur l'épaule, gâchant le paysage. M'approchant les yeux plein d'étoiles en manquant de me vautrer, j'ouvris la bouche dans la parfaite imitation de l'idiot impressionné.

- Ouaaaah !!!! C'est des beaux... heu... machins qui flottent là... Tchou, tchou ! Dis-je en mimant un bateau qui naviguait sur des rails avec l'un de mes pieds, si tenté que cela fusse possible.  

Cette illustration hasardeuse fut la manœuvre de trop. Déséquilibré, je tombai à la renverse en prenant toutefois soin de ne pas renverser ma chope de bière. Accusant le choc, je demeurai quelques seconde immobile, fixant le ciel d'un œil  inexpressif. Mes lèvres se contractèrent alors fortement, tendues, tremblantes, prêtes à s'ouvrir pour lâcher la plus terrible des révélations, exprimer la plus profonde des émotions, traduire la plus extraordinaire des réactions dues à cette chute :

- Aïe...

Baillant alors à m'en rompre la mâchoire, je fermai mes yeux embrumés tout en laissant choir ma tête sur le côté. Une seconde plus tard, un lourd ronflement s'éleva de moi, informant...absolument personne étant donné que le port était vide et que les deux marins étaient encore loin, que je m'étais assoupi. Le pouvoir de la bière était-il donc aussi puissant pour terrasser ainsi un brasseur si renommé ? La réponse était maintenant évidente et se résumait en quelques petites lettres mises bout à bout :

- Z Z Z Z Z Z Z, R R R R R R R !!!
Page 1 sur 1