Le Deal du moment : -14%
Console Sony PS5 Slim Edition Standard Blanc et Noir
Voir le deal
474.99 €

YoYo's Bizarre Adventure

"Afin d'obtenir une ristourne pour pouvoir s'acheter un bateau au chantier naval long-bras, Takashi part avec quelques ouvriers libérer des collègues à eux chez les satanistes de l'île voisine, Harahettania. Mais les choses risquent de ne pas de se passer comme prévu... La route vers Drum et la signification du "N." semble encore longue et sinueuse..."

La mer était plutôt calme. La proximité climatique entre les deux îles y était pour beaucoup. C'était bien le seul avantage de cet endroit. Entre les long-bras qui stigmatisaient, et les satanistes qui semblaient être des dévots obéissants et sans scrupules, Takashi ne savait pas où se mettre. Il avait entendu les ouvriers en parler durant le voyage. Ils avaient un peu du exagérer les traits des habitants, mais le cœur devait y être...
Des diverses affaires qu'il avait trouvé avec ses amis long-bras, Takashi avait subtilisé un yoyo. Après tout, il n'était pas à quatre cents berries près pour se payer un bateau à cinquante millions. Cela faisait des années qu'il n'en avait pas touché un, mais comme le vélo, ce n'était pas quelque chose qui s'oubliait facilement. De la même manière qu'avec ces boomerangs, Takashi avait eu l'idée de transformer ce yoyo en arme, même si ça semblait invraisemblable. Au pire ça pourrait toujours servir de lien pour attraper quelqu'un ou quelque chose. Enfin pour ça, il ne fallait pas seulement maîtriser, mais il fallait également parvenir à trouver et ressentir l'essence même du yoyo. La puissance cachée derrière la simplicité.

Pendant ce temps, les trois long-bras, Tekil, le pilote, Frâm, celui qui connaissait les prisonniers, et Leike, qui risquait de devenir dangereux, vaquaient à leurs occupations, ou discutaient entre eux. Il ne prêtaient que peu d'attention à Takashi, qui semblait très occupé avec ce yoyo, qui donnait l'air à leurs yeux de compensation d'un deuxième coude.

Si il parvenait à rendre le yoyo conducteur, en y ajoutant du métal, par exemple, il pourrait peut-être le charger, pour infliger un Yoyo Spark, ou un truc dans le genre. Depuis leur départ, voilà quelques heures plus tôt, Takashi n'avait pas touché à ses armes favorites, ses boomerangs, estimant que c'était un peu trop dangereux de s'entraîner juste au-dessus de l'eau. Alors qu'il tentait quelques figures, à peu près réussies, Tekil s'adressa à lui pour la première fois depuis plusieurs heures:

"Terre en vue ! On est presque arrivés..."

Takashi lâcha son regard du yoyo, et tourna la tête vers le petit monticule, qui, au fur et à mesure de leur progression, ressemblait de plus en plus à une île. Au bout d'une demi-heure, ils étaient arrivés. Vu la taille du bateau, ils avaient pu à peu près le camoufler. De toute façon, vu son état, la plupart des gens croiraient à un navire échoué plus qu'à un moyen de locomotion en activité.

"Vu que je ne suis pas un long-bras, je vais partir en éclaireur, pour repérer les lieux, essayer de négocier, et le cas échéant, trouver un solution alternative. Dans trois heures, lorsque la nuit va tomber, je reviendrai. Si d'ici là je ne suis pas revenu, vous savez ce qu'il vous reste à faire."

Après avoir dit au long-bras ce qu'il avait à dire, Takashi partit en direction du village des satanistes. Takashi l'avait repéré à la fumée qui devait venir des chaumières, même si, de ce qu'il savait des gens qui y vivaient, le feu devait être maigre.

__________________________________________________________

Au bout d'une dizaine de minutes, Takashi arriva au village. La plupart des gens portaient des tenues noires, et vaquaient à leurs occupations. Dès qu'ils remarquèrent la présence de Takashi, ils devinrent méfiant. Mais quand ils virent qu'il n'avait qu'un coude, cette sensation sembla s'apaiser, mais pas disparaître. Takashi visita un peu le village, et tomba sur un homme bizarre qui clamait être le véritable démon appelé par les satanistes. L'ingénieur avait entendu dire que les satanistes étaient dirigés pas un démon, mais il ne pensait pas AU démon, ni même que cette légende est fondée. Après avoir vu cela, et toujours perplexe, il marcha encore un peu, avant d'apostropher un des villageois:

"Bonjour ! Comme vous avez pu le remarquer, je ne suis pas d'ici. J'ai quelques soucis à régler, et pour cela, il me faudrait voir votre chef... Pourriez vous me dire où je peux le trouver ?"

Comme un seul homme, toutes les personnes présentes, y compris les enfants, tournèrent leur tête vers Takashi, et lui lancèrent une esquisse de regard noir.

*Oups...*


Dernière édition par Takashi N. Frozenstar le Jeu 1 Jan 2015 - 15:10, édité 6 fois
  • https://www.onepiece-requiem.net/t4138-fiche-de-takashi-n-frozens
  • https://www.onepiece-requiem.net/t3506-takashi-frozenstar
En effet, les gens se montrent bien curieux maintenant que tu as fait pareille déclaration. Tous se posent des questions. Aurais-tu dit que tu voulais rencontrer leur chef ? Ou plutôt, leur maitre ? Leur guide ? L’être qui les a sauvés et qui les guides maintenant dans leur lutte centenaire contre l’oppression des longs bras ? Peut-être. Et c’est ça le problème, car nombreux sont ceux à vouloir parler à Satan-sama, voire même à recevoir un mot de bienveillance à leur égard. Ce serait comme une bénédiction. Ainsi, que l’on veuille rencontrer Satan-Sama alors que nombre de fidèles n’ont même pas eu l’occasion de l’approcher, ce n’est pas une chose qui s’apprécie. Une rumeur circule déjà parmi la foule. On parle d’hérétique, de blasphémateur. Et pour un peuple qui a su s’opposer aux long-bras, s’opposer à un de leurs frères de coude n’est plus si extraordinaire que ça. Surtout quand Satan-Sama est dans l’équation.

-Un chef ? Je suis le chef.

Silence. Un homme fend la foule. Le visage ridé, sa barbe et ses cheveux d’un blanc immaculé lui donnent un aspect vénérable. Tout de suite, les gens baissent la tête par respect.


YoYo's Bizarre Adventure Captur11

-Je suis Malthazar. Le chef de ce village.

Pour ceux qui ne le savent pas, depuis l’arrivée de Satan-Sama, beaucoup de choses dépendent de la dévotion envers le démon. Et c’est ainsi que ceux qui ont été au plus proche de l’Être supérieur ont reçu une notoriété importante. Comme s’ils étaient des disciples du maitre démoniaque. Ainsi, ils ont obtenu des rangs plus ou moins importants et Malthazar ne fait pas exception à la règle. Il a eu la chance de croiser la route du diable et de voir sa main se poser sur son front. Un signe qui a suffisamment fait grand bruit pour que l’ensemble du village le désigne comme chef.

Chef du village. Évidemment. C’est moins classe que seigneur démoniaque. Mais loin d’être idiot, Malthazar a choisi d’intervenir ainsi en sachant comment allait penser son peuple auprès des paroles malheureuses de l’étranger.

-Venez avec moi.

Malthazar emmène Takashi à l’écart de la foule d’un pas lent et solennel. Éloigné de la populace, il peut ainsi s’exprimer plus librement, ou, tout du moins, être totalement franc avec Takashi sans inquiéter les autres.

-Bien que chef de ce village… je n’ai guère de pouvoir et je ne pense être celui qu’il vous faut. Si je pense correctement, vous désirez une audience à Santa-Sama. Vous êtes bien un étranger pour savoir que l’on obtient pas une rencontre si facilement. Le mieux est de passé par le Fanclub de Satan-Sama. Sa présidente est justement dans le village voisin.


Dernière édition par PNJ Requiem le Sam 1 Nov 2014 - 23:10, édité 1 fois

    Les paroles du dénommé Malthazar avaient laissé Takashi perplexe. Déjà que l'autre type qui prétendait être le VRAI démon avait fait se demander à Takashi ce qu'il se passait, là il se demandait vraiment si les satanistes étaient dirigés par un démon. Takashi s'imaginait jusqu'alors qu'ils étaient dirigés par une sorte gourou, pas par un démon. Il était un peu perturbé par tout ça. Il croyait au paranormal, pas en une religion. Les Ovnis, poltergeist, et autres capacités surnaturelles étaient possible, et la preuve la plus évidente était l'existence des fruits du démon, ainsi que le Spark de Takashi. Mais de là à aller croire à des entités supérieures telles que des anges, des démons, ou même des grands anciens, c'était un peu exagéré.

    "Merci pour tout, vieil homme. Je ne sais pas ce que j'aurais fais sans votre aide... Ou ce qu'ils m'auraient fait."

    Dit-il tout en serrant la main du vieil du homme. Suivant les conseils du vieil homme, il décida d'aller voir dans le village le plus proche. Faisant en sorte de ne pas attirer l'attention des habitants du village, il s'approcha de la sortie, et remarqua le panneau qui indiquait les villages à proximité. Takashi prit la route de celui qui devait être le plus proche. En plus on le voyait bien depuis ce village, contrairement aux autres. En se pressant un peu plus que tout à l'heure, il se dirigea vers l'autre village. Il devait se dépêcher s'il ne voulait pas créer d'incident diplomatique... Il y arriva au bout d'une dizaine de minutes. Les maisons, aussi pauvres que dans l'autre étaient toutes identiques, certaines sur piloris, d'autres non. Le sol devait être boueux par endroits pour avoir de telles structures. Malgré le visible dénuement du village, un bâtiment ressortait du lot et attirait l'attention. Bien qu'il soit lui aussi plutôt pauvre d'apparence, il le paraissait moins que le reste. Une pancarte plutôt mal accrochée au dessus de la porte indiquait:

    "Faon Klubb de Satan-sama"

    Pour survivre, les satanistes misaient plus sur l'agriculture et la religion que l'éducation et la politique. Sinon, ils auraient largement pu résister aux long-bras. Enfin, c'est ce qui semblait à Takashi. Il s'approcha de la bicoque du fan-club, tout en sentant les regards presque accusateurs des villageois. Ni les long-bras, ni les satanistes n'aimaient les étrangers. C'était encore plus énervant que ce que Takashi avait ressenti lorsqu'il il était allé voir Pakbo. Il toqua à la porte, avec le heurtoir, qui était en forme de main de démon. Décidément...

    Lorsqu'il entendit "Entrez !", il ressenti un soulagement. Le vieux n'était pas la seule personne aimable sur cette île. Il entra dans ce qui semblait être la salle d'attente d'un médecin miteux. Une secrétaire fit de son mieux pour sourire de façon aimable, tout en lui indiquant d'approcher. On voyait bien qu'elle aussi avait du mal avec les étrangers.

    Et elle aussi portait cette tenue noire bizarre, comme toutes le personnes qu'il avait croisé sur cette île.
    "Le noir amincit.", lui avait expliqué Cassandra lors d'un de ses sorties shopping il y a quelques années. Soit, mais déjà que les habitants de cette île étaient maigres, si en plus ils s'amincissaient, on risquait de ne plus les voir. C'était peut-être ça leur stratégie pour échapper aux long-bras...

    La secrétaire toussa pour faire sortir Takashi de ses pensées, avant de lui demander la raison de sa venue et de lui tendre un espèce de formulaire, sans le lâcher.

    "Bonjour, je suis arrivé récemment, et je souhaiterais obtenir une audience pour pouvoir rencontrer, je l'espère, votre Seigneur et maître sur cette Terre et celle d'après, le tout puissant être qui vous dirige et vous apporte le bonheur, la paix et l'allégresse dans sa grande bonté démoniaque."

    La main de la femme se crispa sur le formulaire, et son regard changea pendant une demi-seconde. Cette fois-ci, Takashi venait d'en faire trop... Enfin il espérait que ça passe.


    Dernière édition par Takashi N. Frozenstar le Dim 25 Jan 2015 - 11:37, édité 3 fois
    • https://www.onepiece-requiem.net/t4138-fiche-de-takashi-n-frozens
    • https://www.onepiece-requiem.net/t3506-takashi-frozenstar
    La secrétaire te regarde fixement, oscillant entre la gêne et la colère. Son regard finit par se décaler et passe à côté de toi, fixant une personne assise derrière un bureau. Évidemment, tu te retournes et tu constates qu’une jeune et très belle demoiselle te regarde avec une curiosité non feinte. Sur son bureau, elle était en train d’écrire quelque chose sur une belle feuille comme il en doit exister beaucoup dans le monde, mais qui parait si haut de gamme au milieu de cette pauvreté ambiante. La jeune demoiselle ne porte pas ce qui semble être un vêtement traditionnel, mais plutôt une jolie robe mettant en valeur sa beauté rehausser par un visage empli d’innocence.


    Il s’agit là de Colette, la présidente du Fan-club de Satan-Sama. Elle se lève rapidement avant de foncer vers toi et te saisis les mains dans les siennes dès qu’elle arrive à ton niveau. Tout de suite, quelques adorateurs masculins ayant visiblement plus d’intérêt pour la présidente que pour Satan-sama font quelques pas en avant, courroucés que leur bien-aimé (présidente) puisse s’approcher si soudainement d’un autre homme, un étranger qui plus est.

    -Monsieur ! Vos mots m’ont profondément marquée ! J’ai senti en vous … une profonde et sincère admiration de Satan-Sama ! Je devais justement écrire un discours en son honneur et vous m’avez donné l’inspiration que je cherchais tant.

    Ses yeux brillent d’une admiration infinie. Enfin presque. Satan-Sama sera toujours au dessus. Les jaloux s’approchent davantage, l’air menaçant.

    -Vous voulez rejoindre notre cercle pour adorer Satan-Sama comme il se doit ? Ce serait un honneur ! Pour l’aimer avant d’être des nôtres, vous devez être un miraculé de ses forces occultes ! Vous avez dû être touché par sa grâce démoniaque ! Vos mots sont d’or !

    Elle se retourne brusquement, faisant sursauter les disciples en approche. Les apercevant, elle hausse les sourcils, puis sourit.

    -Vous aussi, vous voulez accueillir notre nouvel ami au sein de notre groupe d’élus ! Allez-y ! Je dois terminer ce discours, mais je n’en ai plus pour longtemps, grâce aux messages démoniaques de notre nouvel ami ! Quand tout sera terminé, nous irons voir Satan-Sama pour clamer notre adoration ! En attendant, vous pouvez l’initier à nos rites !

    Colette s’en va avec le sourire rejoindre son bureau. La secrétaire te désigne une porte menant à une petite cour ouverte où les disciples aiment discuter. Ces derniers et jaloux te prennent en charge et leur mine revêche ne montre aucune sympathie. Pour eux, tu es un concurrent gênant dans leur course pour le cœur de Colette. Une fois dans la cour, ils t’expliquent les rudiments des rites de Satan-Sama. Beaucoup paraissent insolites. Comme le concours de blagues et le fait de pratiquer des jeux plutôt loufoques. Le rite le plus important semble être celui de la danse qui parait, pour un avis totalement externe à la culture locale, assez ridicule. Mais il ne faut pas se moquer. Surtout pas quand les disciples commencent à devenir assez oppressant, quitte à multiplier les bousculades et les croche-pattes, histoire que tu ne puisses pas accompagner Colette à cause d’une jambe ou deux en miettes.

          Autant la gêne et la réaction de la secrétaire était normale, autant celle que la secrétaire avait présentée comme étant Colette, présidente du fan-club, avait l'air complètement cinglée. Et c'était quoi ces cheveux ? Et cette tenue ? Au moins, elle portait un truc un peu différent des autres... Mais indécent... et toujours du même noir morne et déprimant. Takashi avait été tellement surpris de la réaction de cette dernière qu'il n'avait pas pu l'empêcher de lui foncer dessus. Ensuite, pendant qu'elle l'accablait de louanges, il était à la limite de l'hilarité. Il avait déblatéré tout les compliments possibles et imaginables qu'il connaissait sans en penser une once, et elle l'avait cru sincère ? Et elle voulait qu'il rejoigne le fan-club ? Et elle avait la même lueur dans les yeux que Cassandra lorsqu'elle le regardait ?  *Et merde...*. C'est seulement lorsqu'elle se retourna pour s'adresser aux autres membres du fan-club qu'il remarqua qu'à l'exception de la secrétaire et de Colette, il n'y avait que des hommes dans ledit fan-club. Et tous jetaient des regards malveillant à Takashi. *Long-bras, Villageois satanistes, Membres du fan-club de satan-sama... La liste se rallonge...*

          Il fut bien malgré obligé de rejoindre le "faon klubb", ce qui d'un autre coté lui donnait enfin une opportunité de rencontrer leur chef, même s'il ne le connaissait toujours pas. Takashi se dirigea donc vers la porte que venait de lui indiquer la secrétaire, toujours méfiante, ce qui fit rouler les yeux de Takashi. Lorsqu'il entra dans la cour extérieure, toutes les personnes, c'est à dire que des hommes, tournèrent leur tête vers Takashi, et lui lancèrent un regard menaçant. Les yeux de Takashi était partis en roue libre... Il s'avança un peu dans la cour, jusqu'à ce qu'un des hommes lui fasse un signe. Il lui expliqua les rudiments des rites d'initiation pour rejoindre le fan club.

      "-Premièrement, tu vas devoir participer à des joutes verbales "Dans Ta Face". Si tu parviens à battre deux de nos trois compétiteurs, tu passeras au duel de blagues. Un jury spécialement sélectionné pour son stoïcisme jugera ton humour sur trois blagues en duel avec celles proposées de trois adversaires. Si ton humour est suffisant, tu devras aiguiser ton esprit pour gagner à trois manches de pierre-feuille-ciseaux. Ensuite, il y aura un dodgeball, avec une balle qui réagit très bien aux coups de batte de base-ball. Si tu survit à cette épreuve, alors tu devras passer ce que l'on nomme l'Ordalie du Démon. Une épreuve de danse."

      "-Et les joutes verbales démarrent quand ?"

      "-Maintenant. Et je suis ton premier adversaire... Michel Janrobert, pour te nuire..."

        Takashi fit un bond en arrière, avant de se rappeler que c'était un duel verbal, pas physique. Il en profita pour observer son adversaire. Plutôt grand, il avait l'air plus musclé que les autres membres, même si la sempiternelle toge noire le faisait plus ressembler à un grand moine qu'autre chose. Un moine bizarre en tout cas...

      "Je t'ai défié, donc je te le laisse le privilège de commencer."

        Takashi eut un petit rictus en coin. Le secret pour gagner une joute verbale était de rester calme et de résister aux insultes, pour mieux faire tomber son adversaire. Il sortit son yoyo, et tout en le lançant, sans même regarder son adversaire, il déclara.

      "Michel Janrobert, c'est ça ? Pour t'appeler Michel, tes parents devaient pas t'aimer... Vu ton nom de famille, je préfère croire qu'ils ont voulu volontairement prendre un nom ridicule pour te nuire encore plus."

      Le dénommé Michel accusa le coup, mais résista. On sentait qu'il n'avait pas apprécié.

      "Et toi, gringalet, tu ne nous as pas dit ton nom. Serait-il ridicule au point qu'il pourrait t'empêcher de te joindre à nous ?"

      *Bien vu...* Takashi écarquilla les yeux lorsqu'il se rendit compte de cette erreur. Mais il ne plia pas, et se lança à l'assaut, pour, il l'espérait, vaincre cette fois-ci.

      "Moi, c'est Frozenstar N. Takashi. (Lancer de yoyo) "Et de ce que je peux en dénoter au vu de l'assemblée réunie ici, tu ne sais pas repriser tes vètements... Alors que tout le monde ici a des robes impecs', toi, tu te trimballes avec un sac à patates ? Ta mère aurait donc oublié de coudre tes vétements ?"

      Michel écuma. Takashi venait de toucher un point sensible. Il commença à sangloter, avant de fondre complètement:

      "Ma mère était la meilleure couturière de l'île. J'y peux rien si j'ai pas hérité de son don. Pardonne moi, mamaaaaaaaan...."

      "Première joute verbale dans ta face: Michel contre Takashi. Vainqueur Takashi." Venait de clamer celui qui semblait être l'arbitre. Takashi s'assit pour souffler un peu, pendant que des satanistes venaient chercher leur pote avec un brancard, même si cela semblait un peu exagéré.
      Les deux autres joutes furent moins intéressantes. Le second duelliste avait une coupe de cheveux bizarre, et cela devait le complexer, puisqu'en une remarque, Takashi l'avait vaincu. Le dernier, lui, abandonna lorsque ce fut à son tour. Il avait pris l'autodérision a un trop haut point, et ne pouvait que s'auto-démonter.

      Ce fut alors le tour des duels de blagues. Voilà les blagues en duel. Takashi n'avait besoin d'en remporter qu'une afin de passer au Janken... Ce que Takashi comprit trop tard, c'est que l'humour raciste fonctionnait très bien chez les satanistes

      I: "Vous savez quelle est la différence entre un long-bras et un humain ? L'humain a pas besoin de se couper les coudes pour se faire accepter des autres." Vs "C'est un général qui s'approche d'un arbre, et qui fait: Vous êtes combien là-dedans ?; Trois, mon général !; Bien ! Que la moitié descende..."; Vainqueur: Sataniste Markan

      II: "J'ai entendu parler des long-bras, et dès que je les ai vu, je me suis: Pour faire les danses à l'égyptienne, ça doit pas être pratique..." Vs "Chef ! Une banque vient de se faire cambrioler par une personne de petite taille ! ; On peut dire que c'est un nain'prévu !"; Vainqueur: Sataniste Lemphore

      III:"Au fond je me dis que s'il n'y a pas de long-bras dans les œuvres de science-fiction, c'est parce qu'elles se passent dans le futur..." Vs "C'est l'histoire d'un riche homme d'affaire qui cherche à trouver le meilleur moyen de toujours remporter les courses équestres. Il fit donc appel à des scientifiques, qui cherchent chacun de leur coté. Au bout d'une semaine, il les réunit, et leur demande des résultats. Le physicien, fier, explique alors sa méthode: Tout d'abord, on approxime le cheval à une sphère parfaite...." ; Vainqueur: Sataniste Sanclang

      Takashi n'avait pas gagné cette épreuve. Un des satanistes lui expliqua alors que son retard serait rattrapé si il il faisait le double des points nécessaires à la prochaine épreuve. Le Janken. Il ne fallait normalement qu'un duel gagné pour continuer. Takashi allait donc devoir en gagner deux.
      Face à son premier adversaire:
      "Je vais jouer le papier..."
      *En général, les gens jouent les ciseaux en premier. Le fait de lui avoir dit que je jouerais le papier devrait le conforter dans cette idée*

      Jan ! Ken ! Pon ! Le sataniste Misca avait joué les ciseaux, et Takashi avait joué la pierre.
      "La pierre me porte chance aujourd'hui..."
      Jan ! Ken ! Pon! Misca: Papier; Takashi: Ciseaux
      "Dès fois il est bon de changer..."
      Jan ! Ken ! Pon! Misca: Pierre; Takashi: Papier
      "Quand je te disais que j'allais jouer le papier..."
      Vainqueur du premier duel: Takashi

      "Moi, je préfère les ciseaux..." avait déclaré le second adversaire, Gajami.
      Jan ! Ken ! Pon ! Gajami: Ciseaux ; Takashi: Pierre
      "Ta technique se retourne contre toi. Je vais te dire une chose: Il vaut mieux créer que détruire..."
      Jan ! Ken ! Pon ! Gajami: Pierre; Takashi: Ciseaux
      "Tu vas te faire écraser comme une feuille morte, je ne vois pas comment tu pourrais me vaincre..."
      Jan ! Ken ! Pon ! Gajami: Ciseaux; Takashi: Papier
      "Tu as juste eu de la chance pour être arrivé jusqu'ici..."

      Le dernier duel allait être contre un dénommé Massen. S'il le perdait, il ne pourrait pas continuer. Autant il avait réussi à déstabilisé le premier concurrent, autant Gajami l'avait surpassé.
      Cette fois-ci, le duel était en muet. Tout se jouait dans le regard entre les deux adversaires. Les mains dans le dos, leurs regards créaient une puissante tension dans l'assemblée.
      Jan ! Les deux adversaires se préparèrent à bondir.
      Ken ! Takashi et Massen bondirent.
      Pon ! En guise de poing, les concurrents se lancèrent leurs signes.
      Takashi avait joué les ciseaux, et Massen, le papier.
      Deuxième round: Jan ! Takashi chargea inconsciemment son spark dans son poing fermé.
      Ken ! Massen se dégourdit les doigt, se préparant à un coup d'éclat, et à reprendre l'avantage.
      Pon ! Massen tendit nonchalamment deux doigt en forme de V de Victoire devant la paume de Takashi.
      Désormais, celui qui gagnerait ce dernier round gagnerait l'épreuve.
      Takashi recula de plusieurs mètres. Il devait le vaincre à tout, peu lui importait la façon. Massen avait un sourire démoniaque qui s'affichait sur son visage.
      Jan ! Takashi se mit à courir vers son adversaire, tandis que ce dernier croisa les bras.
      Ken ! Alors que Massen se dégourdissait la main, Takashi bondit, et mit toute sa force dans son poing.
      Pon ! Massen, par réflexe défensif, déploya la paume, comme pour se protéger du coup de Takashi, qui lui, avait mit sa main en forme de ciseaux à la dernière seconde. Takashi tomba par terre, essouflé. cet effort lui avait demandé beaucoup d'énergie. Mais au moins, il avait vaincu son adversaire.

      Désormais, il allait devoir remporte l'épreuve de dodgeball. Les cinq concurrents de cette épreuve s'étaient disposés en étoile, et chacun avait reçu une batte de baseball. L'arbirtre lança la balle de façon arbitraire (. . .) vers l'un des adversaires de Takashi qui frappa la balle avec force, l'envoya vers l'ingénieur. Ce dernier l'esquiva de justesse. Il se rendit compte à temps que la balle rebondissait beaucoup, et put esquiver son retour. L'arbitre lança une deuxième balle, qui élimina d'office l'un des concurrents. Il y avait deux balles en jeu, et quatre concurrents. Les trois concurrents satanistes prirent pour cible Takashi, et lui envoyèrent les deux balles. D'instinct ce dernier renvoya la balle vers l'un des tireurs, qu'il élimina alors qu'il était en train d'esquiver la deuxième balle. Récupérant, les deux balles au vol, les deux derniers satanistes synchronisèrent leurs attaques.

      "Evil Twin Smashin' !"

       Les deux balles foncèrent vers Takashi. Ce dernier tenta d'esquiver, mais se rendit compte trop tard qu'il allait être touché par une des balle. Il eut alors l'idée de se servir de la la balle qui ne le toucherait pas pour renvoyer celle qui lui fonçait dessus. Cette dernière le frôla, avant de repartir à toute berzingue vers un arbre, puis un autre, et enfin le dos d'un de concurrent. L'autre était revenue vers le tireur restant, qui en profita pour lancer une autre offensive. La première balle partit, et pendant que Takashi s'en occupait, il alla chercher l'autre et la tira également.

      "Shadow Kick Smash !"

      Dans un coup de chance, Takashi renvoya la première qui alla cogner celle qui arrivait juste derrière. La première lui revint dessus, mais il la para d'un revers. La deuxième lui revint dessus, mais il était trop tard. Par rebond successif, la première avait déjà frappé la jambe du dernier concurrent. Takashi tomba à genoux, et attrapa la balle qui lui fonçait dessus. Il ne restait qu'une épreuve.

      Ordalie du Démon: Les concurrents, au nombre de six, doivent effectuer six mouvements en soixante-six secondes, qui sont censés représenter des appels démoniaques, ou tout du moins la possession par un démon.

      Takashi fatigué par toutes ces épreuves, s'avança vers le pentacle dessiné sur le sol de la cour. Les six concurrents étaient en cercle, et assis derrière quelques tables, le jury attendait.

      "Bonjour et bienvenue à cette nouvelle Ordalie du Démon. Aujourd'hui, nous accueillons un nouvel ordaliste, Takashi, qui va devoir affronter cinq concurrents aux techniques retorses:
      -Jabal, roi de la fripouille, il n'hésite pas à tricher pour gagner chaque épreuve. D'aucun disent qu'il est démoniaque.
      -Vissepont, lui, est un professionnel du bréquedintze, une technique de dans particulièrement difficile à maîtriser et généralement spectaculaire.
      -Machalot, vainqueur de nombreuses Ordalies, a développé une technique qu'il nomme le Karisme, qui lui permet de vaincre n'importe quel adversaire dans les six secondes de temps imparti.
      -Keméphren, le roi du croche-pied. Associe les coups à ses poses, afin de vaincre son adversaire. Il se dispute souvent avec Jabal.
      Et enfin, Langagoth, qui est arrivé récemment, et qui est petit à petit monté au sein de la compétition. Les présentations sont faites. Je vous rappelle qu'à chaque tour une personne sera éliminée. On peut être éliminé si l'on n'effectue pas les six poses (ou plus), ou si le jury n'est pas convaincu par cette dernière. Musique Ma Hestro!"




      "Dès le début du tour Jabal effectue un croche pied retourné vers le ciel et élimine Keméphren !! Il effectue ensuite cinq autres poses plutôt banales. Les autres concurrent démarrent en douceur. Takashi lui essaye diverses techniques avec la toupie, un poirier, et un saut. Rien de bien folichon pour ce premier tour.

      Kémephren éliminé. Il ne reste que cinq concurrents. Langagoth et Takashi semblent s'en sortir malgré le fait qu'ils soient novice... C'est parti pour le tour deux !"



      "Le roi de la brequedintze, Vissepont vient d'effectuer six techniques avant tout ses adversaires. Il vient déjà de remporter cette manche !!! Jabal essaye d'éliminer Takashi, mais est arrêté par Langagoth qui en profite pour lancer Jabal dans les airs !! Ce dernier prend lui aussi, ce qui lui permit de passer à la phase suivante. Machalot tente quant à lui de lancer son charisme, mais il a été déconctré par le Brèquedintze et et est donc é-li-mi-né. Takashi essaye tant bien que mal de suivre la cadence, en improvisant des mouvements improbables !

      Le vainqueur de nombreuses épreuves a été éliminé rapidement, contrairement à ce que prévoyait les pronostics. Les quatre derniers concurrents Jabal, Langagoth, Takashi, et Vissepont semble prêt pour la prochaine session. Cela tombe bien, car la voici !"




      "Jabal et Langagoth essayent des techniques combo pour se débarrasser de Vissepont, qui semble les génêr, tandis que Takashi ne se démarque pas trop. Double tourné piqué, Descente Dash, Frappe combo Ora Ora, et Shand Back s'enchaîne à une vitesse folle. Vissepont n'a rien pu faire et a reconnu sa défaire alors que Takashi fait n'importe quoi !!!

      Il ne reste désormais que Jabal, Langagoth, et Takashi. C'est parti pour l'avant dernier tour !"




      "Langagoth et Jabal se sont alliés et tentent d’éliminer Takashi en enchaînent des croche pieds combo, et quarts de cercle avant, et bien d'autres techniques. Ce dernier effectue tant bien que mal des poses défensives. Lors de sa dernière pose, il enfonce malencontreusment sont pied dans le visage de Langagoth. Langagoth, tu JARRTEEES !!!

      Jabal et Takashi sont donc les deux derniers concurrents. Cette dernière partie va être un duel de soixante-six seconde ou chaque mouvement devra être une pose. Le but sera de vaincre votre adversaire en dansant !"




      "Jabal commence fort en tentant un coup de retourné avec clin d’œil de la main ! Takashi esquive en lançant son bras en arrière. Il lance en même temps son yoyo et agrippe le pied de Jabal, avant de se mettre à tirer dessus de tout ses forces, en prenant une pose de statue ! Jabal saute et tente un doubler plongé dive kick arrière. feintant de se prendre le coup, Takashi saute lui aussi, et essaye d'attraper son adversaire au niveau du ventre, avant de le lancer ! Jabal se retourne en l'air et prend la pose comme si on l'escargophotographiait ! Son pied semble partir tout seul, alors qu'il fait un clin d’œil au jury. Takashi pare le coup tout en faisant une pirouette, Avant d'effectuer un bond arrière et une roulade ! Jabal Prend appui sur un arbre en prenant une pose d'home-araignée, avant de bondir à la poursuite de Takashi. Ce dernier esquive de justesse le coup et lance son yoyo d'une façon bizarre. Il met une main devant son visage, et l'autre sur le coté."

      "YoYo: Finale Pose: Arm Catch !"

      "Le bras de Jabal est attaché au yoyo. Et ce yoyo et accroché à l'arbre. Jabal tente de se décrocher, et il y arrive ! Il fait un coup de pied avant toupie qui envoie valser Takashi. Ce dernier a per-du !!!

      C'est ainsi que ce termine cette six cent soixante cinquième édition de l'Ordalie du Démon !!! Merci aux participants d'avoir participé, et aux spectateurs d'avoir spectaté !! Le prochain rendez-vous aura lieu le mois prochain dans le village d'Hampebourg. !! A part ça, je suis en concert, les deux, quatre et dix-huit mai à la Ta Verne K-C !!"


      Malgré tout ses efforts, Takashi avait perdu la dernière épreuve. Il ne pourrait donc pas rencontrer le chef des satanistes.

      "Tu t'es bien débrouillé dis donc, lui lancèrent Jabal et Langagoth. Bon c'est pas tout ça, mais la célébration est dans trois quarts d'heure, à la tombée de la nuit. Si tu veux pas être en retard, je te c onseille de finir ce que tu as à faire, enfib s'il te reste quelque chose à faire..."

      "Mais... J'ai pas perdu ? Je veux dire, j'ai perdu l'Ordalie du Démon..."

      "Ah, ça ? Bah, c'était pour le fun tout ces jeux, et aussi pour t'embêter, petit veinard. Mais sache qu'à la minute où tu auras officiellement rejoint le club, ce ne seront plus des jeux... Grouille toi de te préparer, p'tit veinard..."

      Trois quarts d'heure. Il avait complètement oublié les long-bras Il lui restait donc une vingtaine de minute pour retourner au bateau prévenir les long-bras. Il fonça après avoir salué les fans du démon. Au bout d'un quart d'heure, il arriva près du bateau. Les long-bras étaient déjà en train de déballer leurs affaires. Il leur expliqua la situation, et leur demanda de reporter leurs plans à plus tard, vers demain soir. Puis il repartit en sens inverse, et se dirigea vers l'endroit où devait se dérouler la cérémonie. Il arriva juste à temps pour la voir commencer.


      Dernière édition par Takashi N. Frozenstar le Jeu 1 Jan 2015 - 15:10, édité 3 fois
      • https://www.onepiece-requiem.net/t4138-fiche-de-takashi-n-frozens
      • https://www.onepiece-requiem.net/t3506-takashi-frozenstar
      Aussitôt arriver et déjà une voix se fait entendre parmi la populace.

      TASHAAAAAKIIIIIIi !

      On dirait que tes nouveaux collègues ont fait quelques erreurs sur ton nom quand ils l’ont dit à Colette. Toujours aussi joyeuse et souriante que lors de votre première rencontre, la présidente du Fan-Club passe dans les rangs à ta recherche. Visiblement, tu lui as fait grande impression pour qu’elle te cherche autant. Et le cri précédent n’est que l’aboutissement d’une longue recherche, car elle t’a enfin trouvée. Aussitôt, elle est à tes côtés, les yeux brillants de bonheur. Pas pour toi, quand même pas, mais pour ce qui va suivre. Car Satan-Sama arrive. Et Colette aime Satan-Sama.

      La cérémonie se passe sur une place de ce qui semble être le pire village du coin. Les maisons sont les plus pourries, on dirait qu’elles vont s’effondrer. Une estrade branlante est installée sur un côté d’où va surgir, probablement, le démon. Encore derrière, il y a un grand manoir abandonné et il est de notoriété publique que c’est la demeure du démon ; encore faut-il appartenir au public local, évidemment. Plusieurs centaines d’adorateurs en noirs se pressent autour de l’estrade tandis qu’un service d’ordre qui a du mal à se distinguer du peuple fait en sorte d’écarter les plus hardis.  La petite troupe est chapeautée par une personne qui détonne beaucoup dans le paysage. Là où les gens cachent leur corps dans les vêtements noirs, celle-ci exhibe le sien dans des vêtements provocateurs.


      Ce n’est personne d’autre que Lilith, la protectrice de l’ile, voire même l’archidémon des Enfers, qui a pris fait et cause de ces habitants en même temps que Satan-Sama. Le fouet claque pour les plus fous et généralement, ça se calme sur son passage auréolé par sa proximité avec le démon. Malgré le monde, Colette sait se frayer un chemin au milieu des gens, emmenant Takashi sur son passage. Elle pourrait se heurter au cordon de sécurité, mais personne ne l’arrête, car c’est Colette. Tout le monde connait Colette. Elle passe, mais pas Takashi. Non. Un fouet l’arrête. Et c’est une Lilith inquisitrice qui vient  se poser sur ton épaule, son regard plongeant dans le tien.

      -Tihihi ! Dis-moi, mon chéri. On ne serait pas déjà croisé ? Ton visage ne m’est pas inconnu, Kyaaaaaa ! ♥ Satan-SAMA !!!

      Sa déclaration est à moitié étouffée par une grande clameur venant de la foule tandis que sur l’estrade, Satan-Sama apparait..


      Fear Face, l’ancien camarade d’aventures des Griffons se sent bien en chef démoniaque pour ces humains qu’il aime. Et il sait jouer son rôle à la perfection, car c’est lui dans toute sa nature. Ses premiers mots sont une blague.

      -C’est l’histoire d’un type qui entre dans un café et PLOUF !

      Hilarité générale dans le public, conquis dès les premiers mots. Pendant ce temps, Colette, après un temps de doute émerveillé, s’approche enfin de son maitre, s’agenouillant à ses pieds. Là, elle clame haut et fort le petit discours sévèrement copié sur tes propos dit plus tôt. Ça redit en gros ce que tout le monde pense : Satan est merveilleux. Et dès qu’elle a fini, Colette s’empresse de tourner la tête dans ta direction.

      -Satan-Sama ! Je veux te présenter un nouvel adepte ! Il t’adore vraiment ! Il s’appelle Tashaki Froussenstaren ! Il est là !
      -Avec un nom pareil, j’espère qu’il ne me fera pas peur !

      On ne s’étend pas trop longtemps sur le nom massacré, ni même par la nouvelle vague d’hilarité chez les satanistes, car Colette te pointe du doigt et Satan-Sama jette son regard sur ta personne. Ou Fear Face. Enfin, les deux.



      ***

      Quelque temps après que Takashi ait quitté les longs bras, une discussion s’envenime.

      -Et moi, je te dis qu’il ne faut pas faire confiance à cet humain ! il va nous trahir.
      -il n’a aucun intérêt à faire ça, Leike. Il veut un navire. Il n’en aura pas avec les humains. Ils sont trop pauvres.
      -Tu crois à ces histoires, Frâm ? Il nous trompe ! Pour nous piéger ! Il est surement de mèche avec eux et il a fait ça pour nous attirer et avoir encore plus de prisonniers !
      -Tu en penses quoi, Tekil ?
      -Boarf.
      -Tu es un faible, Tekil, une honte pour nous !
      -N’en rajoute pas, Leike. Et pour ma part, ça restera non. Pakbo lui a fait suffisamment confiance pour lui donner cette tache, je suivrais l’avis de Pakbo. Il a suffisamment été efficace pour qu’on lui fasse confiance. A lui et à ses choix.
      -Tsss. Vous êtes faibles, tous les deux ! Bien. Je vais aller le suivre et je vous prouverais que vous avez tort !
      -N’y va pas !
      -Tu vas m’arrêter Frâm ? Tu n’es pas de taille. Tu le sais bien. Alors, reste à ta place comme tu veux le faire depuis le début et laisse les vraies faire ce qui doit être fait.
      -Leike ! Leike !
      -Il est parti…
      -J’ai vu, Tekil. Et c’est bien ça qui me fait peur…
        Takashi allait enfin pouvoir rencontrer le chef des long-bras. Tout semblait enfin se profiler devant lui: Négociations, Bateau, Drum. C'était un peu résumer les choses, et oublier les éléments perturbateurs, mais Takashi était plut$ot optimiste par rapport à la situation. Enfin, i devrait d'abord gérer Colette et parvenir à trouver un arrangement avec le chef. Takashi n'éait pas mauvais, et il préférait largement finir quelque chose à l'amiable plutôt que de créer des problèmes. Il se plaignait des fois de cette facette de sa personnalité, ne la jugeant pas suffisamment pirate à son goût. Mais il ne pouvait rien y changer.
         
        Il venait d'arriver à la cérémonie et il était essoufflé. L'adrénaline lui avait permis de tenir aux travers des épreuves et de sa course, mais là, il avait juste envie de se poser et de respirer quelques minutes.
         Malheureusement pour lui, Colette le remarqua bien vite, et au passage elle écorcha son nom. Cela ne gêna guère Takashi, qui avait l'habitude que son père s'emmêle les pinceaux en discutant.
         Elle l'entraîna bien malgré lui vers le devant de la foule. Une femme (?) passa alors devant le public, et s'arrêtant devant Takashi, lui explique qu'elle semble le connaître, juste avant que le seigneur de cette île n'apparaisse.
        L'entrée en scéne du démon fut pour le moins originale. Ce dernier mis tout de suite l'ambiance en débitant une blague absolument débile qui fit tout juste sourire Takashi, alors que l'auditoire au complet était atteint de fou rire.
         Sur le coup, Takashi pensa qu'il s'agissait du bouffon du chef, et qu'il était pour annoncer son arrivée imminent, d'autant plus que sa voix ressemblait à celle d'une connaissance de Takashi. Si seulement la personne juste devant Takashi pouvait se pousser, il pourrait peut-être le voir. S'excusant auprès de la personne sudsmentionnée, il arriva sur la lisière de la foule. Ce qu'il vit alors peut être résumé en deux phrases:
        -Le diable était un bouffon.
        -Le diable était un épouvantail vivant blagueur.
        ...
        ...
        ..!
        Durant sa (brève) période au sein des Shinoryus de Mizukawa Sutero, Takashi avait fait la connaissance d'un épouvantail vivant qui avait bien vite rejoint l'équipage. Bien qu'il n'eut que très peu l'occasion de le voir, que ce soit en chemin vers Banaro, ou lors des retrouvailles à Hungeria, Takashi avait été très marqué par la présence de cet étrange individu. A l'insu de tous, il avait noté ce qu'il avait trouvé sur Fear Face, avant d'aller lui parler. De ce qu'appris Takashi, Fear Face était unique, de par son statut d'utilisateur de fruit.
        "-Fear ?! C'est toi ?!"
        Takashi n'avait pu se retenir de crier, mais les cris de la foule avaient entièrement couvert son appel. La personne auprès de qui il s'était excusé se tourna alors vers lui:
        "C'est ce qu'on ressent tous la première fois... Et puis on passe de la crainte à l'admiration...
        -De ?
        -Tu as dit "fear", c'est pour ça que j'te l'dit. Et une dernière chose, puisque je note que tu es nouveau: Evite de tutoyer notre seigneur, c'est mal vu.
        -C' est noté."
        Les règles de cette île étaient bizarres, et Takashi préférait s'y plier pour éviter les ennuis. Il avait (presque) fait de même chez les long-bras. Abasourdi par la coïncidence qui lui tombait sous le nez, il demanda des explications à Colette, qui lui expliqua en gros l'histoire. L'an passé, le démon était arrivé avec des pirates bizarres sur cette île, dirigés par un prince. Ils avaient aidés les habitants de cette île à se battre contre les long-bras, et le démon était resté pour régner sur ses fidèles.
         Alors que Takashi  encassait les informations, il se sentait soudain plus soulagé: il serait plus simple de négocier avec un ancien nakama qu'avec un inconnu.
         Continuant son show, il arriva tout sourire devant la directrice de son fan-club, qui lui sortit le discours qu'avait improvisé Takashi un peu plus tôt.
        "-Satan-Sama ! Je veux te présenter un nouvel adepte ! Il t’adore vraiment ! Il s’appelle Tashaki Froussenstaren ! Il est là !
        -Avec un nom pareil, j’espère qu’il ne me fera pas peur !"
        Il remarqua alors l'individu singulier, qui semblait n'avoir rien à faire ici. Pas la tenue officielle des satanistes, pas de goodies du démon, même pas de carte de membre. Et puis ses cheveux... On aurait dit qu'il avait hésité  entre blond et brun et que ça avait donné cette chose mal coiffée sur son crâne. En plus, quelle idée de se balader avec de telles lunettes sur la tête ? Et puis il ressemblait à ce mec qui avait piqué une crise chez les Shinos et qui était mort contre le pacifista. Comment il s'appelait déjà ? Le gamin avec un nom débile.... Fear ne l'avait connu que très peu. Rah... c'était quoi déjà ? Takasgu ? Mais lui c'était Tashaki... Oh wait...

        YoYo's Bizarre Adventure Znlxqf

        "-Et donc c'est comme ça que je me suis rappelé de toi, Tashasgu.
        -C'est quand même bizarre que vous vous connaissiez, toi et le tout puissant seigneur..."

        Après la cérémonie, le démon avait demandé une réunion d'urgence du fan club. Ses plus éminents membres avait été invités dans une des bicoques, et, pour une raison inconnue, Takashi s'y était retrouvé entraîné. Fear Face, seigneur de cette île, démon supérieur, et tout ce qui va avec expliqua alors que le gamin, quel que soit son nom, était du même genre que les hommes qui étaient venus avec lui l'année dernière. Il leur demanda donc de le traiter avec le même respect qu'ils avaient eu pour les hommes de Howard. Takashi s'apprêtait quant à lui à profiter des retrouvailles pour effectuer sa demande.

        "-Euh... Grand Démon des Tréfonds de la Destruction... Est ce que je pourr...
        -Satan-sama !!
        -Qui a t'il Jabal, tu n'étais pas censé surveiller l'entrée ?
        -C'est juste que, il y a un long-bras dehors. Armé."

        Quand tout semble s'arranger, c'est toujours à ce moment que les choses empirent.





        Dernière édition par Takashi N. Frozenstar le Jeu 1 Jan 2015 - 15:11, édité 1 fois
        • https://www.onepiece-requiem.net/t4138-fiche-de-takashi-n-frozens
        • https://www.onepiece-requiem.net/t3506-takashi-frozenstar
        Fear Face ne perd pas de temps et s’empresse de suivre le messager et ‘invitant à le suivre. Sur vos talons, Colette est une grosse partie du fan-club ferme la marche. En route, Fear Face te demande un petit récapitulatif de ta présence ici. Les informations importantes sont transmises dans la minute. La volonté de te faire construire un petit bateau, le contrat que tu as passé avec le charpentier long-bras. A cela, il ajoute :

        -Un bateau ? Mais si tu as besoin d’un bateau, je peux t’aider ? Enfin … je crois.

        Tu parles aussi de ta mission ici et des longs bras capturés lors d’un raid. A ces derniers mots, Satan-Sama hausse les orbites.

        -Un raid ? Je n’en ai pas entendu parler. Tu es sûr de toi ? Colette, tu sais quelque chose ?

        Colette hésite un instant puis fait non de la tête. Satan-Sama ne remarque rien  puisque vous arrivez aux abords d’une masse d’humains faisant cercle autour d’une scène plutôt amusante. Là, Leike le long bras est en bien mauvaise posture face à la commandante des troupes humaines de l’ile, Lilith Tentaçao en personne. Maniant le fouet avec une habilité impressionnante, elle fait tourner en bourrique le pauvre long bras qui ne parvient pas à esquiver ses coups. La tentatrice prend un malin plaisir à entourer le fouet autour de son cou pour réaliser des roulades sur son dos, profitant de l’action pour réaliser quelques caresses aguicheuses qui ont le don d’attiser la fureur de Leike, une fureur qui ne décroit pas lorsqu’il te voit paraitre devant lui, à côté de Satan-Sama créature bien haïe des longs bras et assez reconnaissable, même pour un néophyte.

        -Ça ira Lil… Démoniaque tentatrice ! Satan-Sama est présent !

        Lilith rappelle son fouet avec une moue provocante tout en laissant la place à l’icône démoniaque de l’ile. Il te jette un regard ; il sait bien qu’il est venu avec toi, mais il ne sait pas encore ce que tu veux pour lui. A côté, la haine des humains est palpable même s’ils font silence par respect pour Satan-Sama.

        -Long-bras ! Tu as posé les pieds sur un sol qui ne t’accepte pas et tu cherches à meurtrir mes fidèles ! Je ne l’accepte pas ! Il n’y a qu’une seule Justice ici ! Celle de Satan-Sama !

        Et la foule s’empresse de répondre à cet appel.

        -LA MORT ! LA MORT ! LA MORT !

        Il ne faut pas être aveugle pour remarquer que le mouvement a été lancé par le fan-club de Satan-Sama et on peut voir un petit sourire angélique sur le visage de Colette même si regard est plein de haine envers le long bras. On peut aussi y voir … de la peur. Satan-Sama ne sait pas trop comment réagir. Certes, il veut agir dans le sens des humains, les défendre, mais tuer un long bras, comme ça, n’est-ce pas un peu trop ? Heureusement , du répit lui est donné par l’intermédiaire de Susette.


        Susette est une ambassadrice de la paix venue pour faire comprendre aux humains que les longs bras ne sont pas si différents des humains. Dans le langage des satanistes, Susette est une hérétique

        -Arrêtez ! Vous n’allez pas tuer cet individu sans raison ! C’est criminel ! Ils sont faits de chairs et d’os comme nous ! C’est comme si vous alliez tuer votre frère et votre voisin !

        La foule commence à la huer et Colette s’apprête à l’agresser verbalement quand Satan-Sama lève la main pour demander le silence. Même Leike se tait, s’étant habitué à proférer des menaces et insultes auparavant.

        -Il n’y aura pas de mise à mort ici. Il sera fait prisonnier jusqu’à ce que son destin soit choisi.
        -Prisonnier ? Comme les autres ? Ils vont aller à l’abattoir ! Ce n’est qu’un sursis !

        Pas grand monde ne comprend ce que veut dire Susette et beaucoup s’en moque. Satan-Sama hésite un instant, mais Colettte en profite et passe outre l’interdiction du démon pour lancer ces ordres.

        -Silence ! Hérétique ! Tu ne mérites pas de parler ! Silence !

        Et les cailloux se mettent à voler, repoussant Susette. Dans les yeux de Colette brule une flamme ; elle est comme possédée. Comme si de ce qu’elle faisait dépendait de beaucoup de choses. La situation est chaude et personne n’aurait cru qu’elle puisse être plus chaude si un long bras armé d’un fusil ne s’était pas précipité vers Fear Face.

        -Satan-Sama ! On a repéré un petit navire sur la côte avec deux longs bras dessus ! On est prêt à les abattre !

        Satan-Sama est un peu dépassé par les événements. Il sait que ce doit être ton bateau, mais la foule est de plus en plus animée. D’autres longs bras ? Un bateau ? Des éclaireurs ? Une bataille se prépare ? Décidément, en ta qualité de Seigneur des Fournaises infernales, ton nouveau titre, tu as forte à faire pour te sortir de cette situation !

          "Il faut que j'aille à Drum... J'ai pas assez d'argent...Il me faudrait un bateau... voilà, en résumé.
          -Un bateau ? Mais si tu as besoin d’un bateau, je peux t’aider ? Enfin … je crois.
          -J'ai voulu m'acheter un bateau, mais le malheur tient parfois dans les plus petits détails. Il me manquait un dixième de la somme, et j'ai du accepter une mission consistant à venir récupérer de long-bras capturés lors d'un raid.
          -Un raid ? Je n’en ai pas entendu parler. Tu es sûr de toi ? Colette, tu sais quelque chose ?"

           Bien qu'elle ne répondit pas, ni Takashi ni Fear n'en tinrent rigueur. Leike s'était ramené, mais avait été arrêté par le (?) manieur de fouet qui semblait proche de Fear. L'arrivée du seigneur démon fit se calmer la foule d'un coup, enfin en apparence. ils n'attendaient qu'une chose: tuer l'Autre, et ils ne se firent pas prier pour se faire entendre. "La mort !", tout ça tout ça, et d'ailleurs Fear Face toussa: il semblait avoir la mort en travers de la gorge (ce qui expliquerait la toux). Une jeune femme débarqua faisant son discours pacifiste/paix entre les peuples/peace and love un peu trop poussé, avant de se faire lapider, parce que pourquoi pas. Et malgré le fait qu'elle fut de l'avis de le laisser en vie, tout comme Fear, personne ne l'écouta. Et surtout pas Colette, qui semblait cacher quelque chose sous le tapis, enfin façon de parler, on ne mettait pas de tapis dehors, surtout à cette période de l'année. La jeune femme, qui se faisait appeler Susette par Fear face semblait énormément s'impliquer dans ce qu'elle disait. Takashi remarqua cette lueur de volonté dans ses yeux, la même que lorsqu'il avait rencontré Mizukawa Sutero, voilà fort longtemps. Une volonté qui pousserait quelqu'un à se sacrifier pour ce qu'il défend.

           Fear Face ne savait que faire, et Takashi poussé par son sens de la justice, l'envie de bien faire, et son nouveau titre très classieux de "Seigneur des Fournaises infernales" (dont les véritables pouvoirs ne deviennent valables qu'après la prochaine pleine lune), sauta pour protéger la jeune femme des cailloux qu'elle se prenait. Takashi en intercepta quatre ou cinq. Ils se les prit tous de plein fouet, sauf un qu'il parvint à rattraper et à retourner à l'envoyeur, qui rigolait bien lorsqu'il lança le caillou, mais sourit moins bien lorsqu'il vit ledit caillou revenir. C'est alors qu'un des satanistes annonça la découverte du bateau où attendaient les long-bras qui étaient venus avec Takashi. Il fallait agir maintenant où tout allait partir en cacahuète (prononcer cacawuett). Le jeune homme fit un clin d’œil à l'attention du seigneur de cette île, qui essayait de calmer les quelques long-bras qui étaient à proximité de lui, pendant que Colette avait le regard baissé, et qu'un individu étrange, qui portait une toge sataniste où on pouvait voir écrit "Reil"  (pour "Real") semblait attiser la colère de la foule.

           Takashi se retrouvait finalement à devoir protéger Susette, qui protégeait le long-bras, qui voulait tuer Takashi. Passant sa main sur son visage, il fit signe aux gens de l'écouter, ce qui ne fut pas difficile puisque il était littéralement au centre de l'attention, et surtout au centre des tensions.

          "Bonsoir, vous qui avez soif de sang. (Takashi esquiva une pierre qu'on lui avait lancé). Je suis ... Tashaki, et nouveau membre de votre communauté, et vous certainement déjà vus dans des lieux tels que le fan club ou bien la fête qui a eu lieu tout à l'heure. Mais si je m'adresse à vous, ce n'est pas en tant que Nouveau, mais en ma qualité de Seigneur des Fournaises infernales. (Un autre caillou passa près de Takashi, qui fit comme si de rien n'était. La purification vient par le feu, et où trouves du feu, et où trouves t'on du feu ? Dans les fournaises !
          -J'ai compris, seigneur ! Vous voulez qu'on brûle les hérétiques !"

           Sur ce, quatre satanistes partirent en courant, direction la forge du village, où ils trouveraient du feu. Takashi attrapa deux cailloux et les lança sur les jambes des deux plus proches, qui ne virent pas venir le coup, qui les cloua au sol. Pour les deux qui s'éloignaient, il attrapa ses boomerangs, et les lança le plus fort qu'il put. Le premier sataniste tomba par terre, du premier coup, alors que le second esquiva instinctivement. Enfin, il était aussi quiche que les autres, puisqu'il avait oublié la règle de base du boomerang: il revient. Irrité, Takashi reprit son petit discours, qui semblait être plus écouté depuis qu'il avait tapé les idiots du village.

          "-Je voulais juste dire que, puisque je suis seigneur des fournaises, c'est à moi qu'incombe la responsabilité de la sentence à appliquer à monsieur "j'ai un coude de trop et je le vit bien"."

           Le jeune homme jeta un regard vers Leike, qui détourna le sien, pendant que Fear semblait user de son droit de regard sur l'affaire.

          "- De toute logique, cette quiche s'est ramenée avec ceux qui sont dans le bateau. Afin d'éviter de mettre votre sécurité relative en péril, et aussi pour vous montrer de quoi un Seigneur Infernal est capable, je propose de ramener c'te quiche a sa barque...
          -Mais c'est anti-démoniaque !", cria Colette, qui semblait être sortie de sa torpeur.
          -S'il ne voient pas monsieur quiche revenir, les long-bras du bateau que vous avez repérés risquent de s'inquiéter, et risquent de contacter leurs potes. Je suis doué de Kinépathie, ce qui me permet d'entendre les pensées des gens autour de moi. Ça me permet de vous dire qu'il est venu pour libérer des potes à lui. Qui plus est, j'ai remarqué que le réseau escargophonique était mauvais dans le coin. Plus vous capturerez de long-bras, plus leurs représailles sont dangereuses, et de ce que je sais, le suicide n'est pas plus démoniaque que mon plan. Les quiches sur le bateau vont devoir quitter l'île pour prévenir leurs potes, ce qui les rend inoffensives du moment qu'elles ne s'inquiètent de rien. Je vais leur ramener la quiche ici présente pour qu'ils ne fasse pas d'histoires.
          -Mais il va tout leur raconter ! déclara alors un satanistes.
          -Je vous rappelle que je suis un démon, et j'ai à ce titre le pouvoir du Touhoum. Je peux l'empêcher de divulguer le tintouin d'une façon très simple...

           Takashi s'approcha de Leike, qui avait la fureur dans le regard, mais ne pouvait rien tenter sans risquer de mourir. Il lui flanqua alors un coup de poing dans le ventre, qui le fit s'écrouler, avant de l'empoigner par les cheveux de sa nuque, pour le remonter et le rapprocher. Il lui parla alors en ces mots qui restèrent gravés dans les esprits de tous comme l'incantation la plus puissante qu'il entendirent au cous de leur vie.

          "Ta gueule !!"

           Leike fit les yeux ronds, Colette fit un palmface, et les membres du fan club qui connaissaient la vérité à propos du fait que Takashi n'était pas un démon eurent différentes réactions: Applaudissements, apitoiements, éclats de rire...Le pire dans tout ça, c'était que les satanistes l'avaient crus. Enfin cela pouvait s'expliquer simplement: La nuit était tombée, et les torches éclairaient mal la zone. En tenant compte de la vitesse des boomerangs et de l'obscurité, il était tout à fait normal que l'on ait vus deux satanistes tomber par terre sans raison. Tout ce que les gens avaient vus, c'était des morceaux de bois bizarres dans les mains de Takashi... Et un démon au vocabulaire particulier, qu'ils préférèrent écouter sur la suite des opérations, (bien que certains râlaient) pour éviter de tomber comme des mouches face à ce démon.

           Sous l'approbation de Fear face, et après avoir en saucissonné Leike avec une corde, Takashi choisit deux membres du fan club qui était au courant de la supercherie, ainsi que Susette pour l'accompagner au bateau des long-bras. Mais Takashi ne remarqua pas que le type à la toge bizarre qu'il avait plus tôt, qui avait un sourire étrange sur le visage.


          Dernière édition par Takashi N. Frozenstar le Dim 22 Mar 2015 - 12:31, édité 3 fois
          • https://www.onepiece-requiem.net/t4138-fiche-de-takashi-n-frozens
          • https://www.onepiece-requiem.net/t3506-takashi-frozenstar
          Fear Face laisse donc partir son ami avec le long-bras, Susette et deux satanistes de club. Ils les regardent partir avec un petit pincement au cœur qu’il n’a pas, parce que tout ça semble assez bizarre et que ça le dérange beaucoup. En tant que leader des satanistes, emblème de ce peuple, il est de son devoir d’écarter les soucis de ses gens qui ont déjà bien souffert durant leur vie. Le fait que Takashi insiste autant sur le kidnapping de long-bras ne lui dit rien qui vaille le coup. Perdu dans sa réflexion un moment, il en sort peu après pour chercher Colette. Mais après quelques questions, on lui indique que celle-ci a quitté les lieux, suivant visiblement Takashi avec un groupe d’hommes composés des plus fanatiques de Colette. Intrigué, Fear Face se dirige alors vers les autres membres du fan-club, bien décidé à voir ce qui pose problème au sein de cette organisation. Mais avant cela, il a donné un dernier ordre. Pour le bien de Takashi.

          Pendant ce temps, sur la route menant à l’embarcation des long-bras, l’ambiance n’est pas forcément au beau fixe. Susette se soigne avec les moyens du bord pour faire disparaitre les reliefs des pierres qu’on lui a envoyées, même si ces nouvelles blessures sont peu visibles tellement elle semble avoir pris de coup durant ces derniers mois. Les deux satanistes en escorte ne disent pas un mot. L’un tremble, comme si marcher à côté de l’ennemi de Colette le révulsait au plus haut point. Soigné, Susette n’hésite plus à parler à Takashi, ayant constaté qu’il savait faire preuve de respect.

          -J’ai des informations sur la capture des long-bras. Je connais même les potentiels endroits où ils seraient retenus ! Je ne veux pas en dire plus. Les oreilles trainent partout.

          Un petit geste de tête indique les deux satanistes. Elle ne veut pas montrer qu’elle en sait trop. Plus tard. Par contre, personne n’a vu le regard de Leike s’embraser quand elle a parlé. Au fur et à mesure de leur avancement, ils croisent plusieurs humains armés, parfois sommairement dissimulés, prêts au combat. Aux abords de l’embarcation, ils sont même plus nombreux. Susette les somme de quitter les lieux et certains s’exécutent, ayant eu vent de la rumeur de la venue du Seigneur des Fournaises infernales ici-présent. Ainsi, le groupe s’avance sans encombre vers les deux Longs-bras. Ces derniers ne sont pas vraiment dans une bonne passe. Calfeutré derrière les parois de l’embarcation, Tekil pointe un fusil dans la direction du groupe. La voix de Frâm retentit. On sent une pointe de stress dans le ton.

          -Stop ! Identifiez vous ! Montrez vos visages ! Et pas de coups tordus !

          On peut bien tenter de les raisonner, ils veulent qu’on leur obéisse. Alors, les satanistes abaissent leur capuche et tout le monde lève les mains. Susette commence même à expliquer la situation, ravi de pouvoir aider d’autres Longs-bras, mais elle est brusquement interrompu par un cri étouffé de la part de Frâm tandis que Tekil s’écrit.

          -Mais qu’est ce que c’est que ce bordel ?!!
          -Que se passe t’il ? Ah ! j’ai oublié de me présenter, je suis Susette !
          -Pas toi ! L’autre ! L’Empereur !

          Pas grand monde ne comprend. Ce n’est qu’en voyant le beau visage de l’un des deux satanistes se fendre d’un sourire que l’on commence à voir de qui on parle.

          YoYo's Bizarre Adventure Pnj410_imagesia-com_30bb_large

          -C’est Ludwig ! Ludwig Van Ghost ! Le second de l’Empereur Pirate Ravrak !
          -Oui !! C’est moi ! AHAHAHAHAHAH !

          Riant à gorge déployée, la copie de Ludwig issue de la Zérolution finit par ouvrir sa tunique, exhibant un arsenal de fouet et de martinet aux augures peu recommandables. Le sataniste s’empare d’un martinet et s’agenouille face à Takashi avant de se fouetter les épaules, le visage proche de l’extase.

          -Aaaaah ! Enfiiiiiin ! Je peux approcher le siiiiiii puissant Seigneur des Fournaises Infernaaaaaaales ! Mon rêve ! Voyez, Seigneur, je brutaliiiiiiiiise mon pour vouuuuus ! Voyez mon saaaaaang ! Il est à vous, ô si puiiiiissant Seigneur !

          Ludwig semble comme possédé. Ses yeux roulent dans ses orbites et il semble sur le point de s’arracher la peau de son corps avec ses ongles. Tout le monde reste immobile, comme tétanisé par cette image unique d’un second d’empereur prêt à se torturer pour le plaisir d’un démon autoproclamé.

          -Je suis Ludwiiiig, votre serviteur ! Entrainé aux arts fouettiiiiique par Maitresse Lilith la tentatriiiiiice ! Je vous attends depuis si longtemps ! Seigneur des Fournaises Infernaaaaaales !

          Ludwig semble faire très attention à parler comme un fanatique au bord de l’extase. Soudain, il se relève et il s’approche de Takashi. Dans son regard, la raison est aux abonnés absents.

          -Apprenez moi, Seigneur ! Enseignez moiiiii dans mon corps votre savoir démoniaaaaaaaque ! Faites de lui un foyer brulant d’adoraaaaaaation ! Frappez mon corps au fer rouge de vos fournaiiiiiiiiises ! Oh oui ! Marquez moi comme votre bétaiiiiiiil !

          Et soudain, il se jette sur toi, te faisant tomber au sol et rouler sur quelques mètres. Et tandis que le Ludwig fanatique tente d’atteindre à la pudeur de son maitre démoniaque, Leike prend l’initiative. Profitant de sa flexibilité et de sa force, il se défait rapidement de ses liens avant d’embarquer Susette avec lui et de partir en courant, loin des sentinelles et vers la forêt, pour qu’on ne puisse pas le pourchasser. Les deux autres Longs-Bras restent immobiles, incapables de réagir.

          Et non loin, près des sentinelles qui n’ont presque rien manqué à la scène, c’est une Colette victorieuse qui pointe un doigt vers Takashi et les autres.

          -Trahison ! C’est une trahison ! Tuez les tous ! Ils ont souillé la confiance de Satan-Sama. Ne leur laissez pas l’occasion d’en réchapper !

          Les balles partent. Tout le monde est ciblé. Sans exception.


          Dernière édition par PNJ Requiem le Jeu 29 Jan 2015 - 19:39, édité 1 fois



            « De ce que je peux en déduire au vu de la situation, la population de l'île est actuellement divisée en trois camps. D'un coté, nous avons les satanistes qui suivent Feaaaa… Le Haut Roi Démon, et qui semble ne pas savoir quoi faire. Ensuite, il y a le groupe de Colette, qui s'apprêtent à nous tuer, mais je vais y revenir. Et enfin, il y a nous, le groupe qui s'apprête à se faire tuer... »

            Le nous désignait quatre satanistes qui avaient suivi le Seigneur des Fournaises par curiosité, les deux qui étaient venus avec Takashi, les deux long-bras, dont un était était blessé au bras, et Takashi. Ah, et il y avait un des quatre empereurs. Enfin presque. Après que Takashi le Seigneur des Fournaises Ardentes ait refroidi les ardeurs de l'« empereur » (d'un coup de pied dans les bas fonds(dements)), celui-ci s'était semble t-il calmé, avant de déclarer sa flamme qu'il souhaitait juste servir le démon du mieux qu'il le voulait, et également qu'on l'appelle Fylipp, et pas Ludwig Von Trukbidül. Et tout cela dit de la voix la plus suave qu'on eut jamais entendu. Elle était tellement suave et cachait une telle roublardise qu'un serpent s'en serait mordu la langue. Fylipp était donc en train de surveiller l'ennemi depuis le pont du bateau sur lequel ils s'étaient réfugiés, après avoir mis en place une barricade de fortune.

            « -Ah, et j'allais oublier le quatrième groupe : Leike et Susette, qui ont disparu dans la forêt. Soit il la retient en otage, soit il lui fait la cour, donc je pense que c'est pas notre priorité absolue, vu que nous sommes encerclés... 
            -Et vous avez des idées pour qu'on s'en sorte ?
            -Une seule : Brayn Shturmynn.
            -C'est quoi ça ?
            -Une arme supuissante ?
            -Un pouvoir caché ?
            -Un de vos amis démoniaques ?
            -Rien de tout ça, ça veut juste dire qu'on va devoir se concerter pour élaborer une stratégie... »

            Retranché derrière les barricades, le petit groupe s'était tant bien que mal armé. Et bien que les long-bras semblaient réticent à laisser des armes aux satanistes, ils ravalèrent leur racisme latent lorsqu'ils remarquèrent qu'ils risquaient probablement de mourir. Tekil aidait son ami pour mettre la bandage, avec l'aide d'une des personnes qui avait suivi Takashi, Vilsya, et qui s'était révélée être un sympathisante long-bras/satanistes. Enfin, quand personne ne regarde, et qu'on ne risque pas e finir lapidée pour « hérétisme » (L'hérésie avec de l'éducation en moins). Langagoth et Vissepont, qui avaient aidés à escorter le long-bras, s'étaient retrouvés du coté de Takashi à sa grande surprise. Leur réelle présence au sein du fan-club était Colette, et le fait de la voir tourner le dos à son prétendu prétendant avait ôté toute la jalousie qu'ils éprouvaient pour lui. Mais pourquoi avoir choisi de suivre Takashi ? Parce qu'entre un groupe pacifiste, et un qui tire sans sommation/réfléchir/raison valable, de non-préférence sur vous, pour optez pour les pacifistes. Les deux autres satanistes (Meiser et Rylvaa) étaient un couple de jeunes fermiers qui était ami avec Vilsya. Ils s'étaient retrouvés pris entre deux feux (enfin, plus un que deux, mais c'est plus facile de se retrouver au milieu de deux choses que d'une seule), et avait opté pour le même choix que Langagoth.
            Vilsya, Frâm, Vissepont, Langagoth, Tekil, Fylipp, Rylvaa, Meiser et Takashi, qui se retrouvaient bien malgré eux contre la chef du fan club.

            « -Fais pas l'con, Fylipp ! Livre moi Tashaku et j'te laisserai tranquille ! Chien !
            -Jamais ! Pétasse !
            - Fylipp !! Je sais où tu te caches ! Tu pourrais le regretter !
            -Enfoirée !
            -Fylipp, je te tiendrai pas pour responsable si tu rends maintenant. Si tu acceptes de te rendre, je consens à te laisser tranquille...  Connard !
            -Merde !
            -Tu me dois cinq cent berries pour tout ces jurons ! Bordel !
            -Jamais ! »

            La discussion la plus constructive que le monde ai jamais vu battait son plein. En ne faisant rien, Fylipp réussissait parfaitement la mission que lui avait confié Takashi. Lui donner assez de temps pour trouver un plan.

            « -Il faudrait diviser notre groupe…
            -Se servir de la forêt environnante pour les prendre à revers...
            -Fuir en bateau…
            -On part pas sans Leike, répondit Frâm du tac au tac.
            -Tout du moins, on pourrait s'en servir pour aller ailleurs.
            -Le problème,  qu'on se trouve dans une crique tout ce qu'il y a de plus calme, et quand bien même il y aurait du vent, il faudrait retirer les amarres, et pour cela se mettre à découvert, et le seul qui ose se mettre à découvert ici, c'est Fylipp…
            -C'est pas du naturisme, c'est… esthétiquement avancé, bande de primates. J'ai beau écouter mon maître, mon dégoût à votre égard n'en ai pas moins fort.
            -Bref, pourquoi ils avancent pas vers nous ?
            -Ils nous tirent dessus pour nous menacer, mais ils se sont dispersés pour nous sniper, ce qui les rend vulnérables. Qui plus est, ils sont mal entraînés, certains on peur du Seigneur des fournaises, et leurs armes à feu de récupération ne valent rien contre nos fusils à silex… Ils préfèrent nous avoir à l'usure plutôt que de foncer vers une cible trop facile. D'autre part, Colette ne veut pas risquer de blesser un des amis du Roi Démon Suprême. Elle doit en ce moment même gérer notre groupe et probablement celui de Fear.
            -Tu peux en dire des choses intelligentes quand tu t'y mets, Fylipp.
            -Quoiqu'il en soit, voilà le plan que je propose…


            ____________________________________________________________

            Bien qu’étonnamment simple, la stratégie demandait un timing parfait, et une certaine maîtrise de la technique ancestrale connue sous le nom de « Survivance Anté-Balistique », ou même d' « Esquive des balles ». Le groupe s'était scindé en quatre : Frâm, qui était accompagné de Vilsya s'occuperait de gérer le bateau. Le groupe 2 , le couple de fermiers, aurait pour mission de se mettre à couvert pour éviter de se faire trucider par une balle perdue. Ils étaient accompagnés de Vissepont, qui avait préféré s'écarter des tensions en cours.
            Langagoth ainsi que Tekil (Le groupe nommé : l'Intelligence Numérotée Un Tentant d' Imposer aux Lampadaires une Inefficacité Totalement Évidente, soit i.n.u.t.i.l.i.t.é) sortirent de couvert. La mission était simple : Pendant que Langagoth attirait les balles à lui grâce à son charisme naturel en occupant l'attention des satanistes, Tekil détachait l’amarre du bateau, avant que les deux ne se mette à couvert derrière un rocher étonnamment bien placée pour servir de couverture et ainsi rendre cette stratégie parfaite. Langagoth avait comme un don pour servir de cible. Que ce soit sa tête à claque ou son caractère insupportable, il était vraiment doué. Tekil eut tôt fait de détacher la corde du piquet qui était planté dans la berge. Armé de son fusil, il partit se réfugier à coté du rocher avec Langagoth. Les tirs des fusils de seconde classe passaient juste à coté, mais la solidité du roc les protégerait à coup sûr. Enfin, pas si sûr, puisque avec le bateau qui s'en allait, les satanistes auraient tôt fait de comprendre la manigance. Ou de tomber dans le piège.

            Une fois le couple déposé, le bateau s'ancra près de la zone de conflit. Fylipp, et Takashi sautèrent du bateau et lancèrent la phase d'opération de leur groupe (le Département Étudié pour Survivre Avant de Gratter les Restes Éparpillés A peu près Bien sur le Limpide Étendoir, ou plus simplement d.é.s.a.g.r.é.a.b.l.e). Prendre à revers les tireurs de non-élite satanistes, cela semblait tout aussi simple. A condition que Colette n'ai pas pris le pouvoir et lancé une chasse à l'homme. Tout ce qui leur restait à faire était d'atteindre l'endroit d'où ils étaient partis le plus vote possible pour aller chercher leurs amis.

            « -Si vous avez voulu vous retrouver en groupe avec moi, c'est pour que l'on soit seul dans cette forêt, n'est-ce pas, Mèèètre ?, dit l'ancien empereur nouveau sataniste pervers adulateur anciennement connu sous le nom de Ludwig Von Mashintruck mais désormais en tant que Fylipp, en insistant bien sur le dernier mot.
            -Dis pas de bêtises. Je me retrouve avec toi par défaut. Pour tout te dire, je me serais bien passé de me coltiner un Empereur au vu de la situation actuelle. Mais… Juste un truc… UN EMPEREUR ?!!!
            -Bah c'est difficile à expliquer. En fait je suis pas le vrai vrai, juste une copie, et tout cela est dû à…

            -Fruit du Démon.
            -Ah ? Aussi je me disais que vous deviez les connaître, ô Seigneur Démon.
            -C'est pas pour cette raison, c'est juste que je l'avais lu dans un bouquin, une histoire avec un pouvoir dans ce genre… C'est pas moi qui s'occupe des fruits, c'est le Comte du Verger des Circonvolutions Antédiluviennes. »
            *Mieux vaudrait qu'il n'apprenne pas que je ne suis qu'un simple humain. Même s'il n'est pas l'original, il reste un Empereur, enfin en partie. Qui plus est, il doit se battre correctement, même si je ne l'ai pas senti très puissant lorsque je l'ai frappé tout à l'heure.*

            Le duo arriva sur les bords de la crique. Les « snipers » avaient avancé pour s'occuper de l'autre duo improbable. Deux ou trois étaient inconscients sur le sol, et les six encore debout avançaient lentement. Et ils n'avaient pas prévu une attaque à revers.
            L'obsédé Fylipp s'occupa des ennemis les plus éloignés, laissant à Takashi le soin de se débarrasser de ses quatre ennemis les plus proche.

            « Rasvelg Tsubasa ! »

            Takashi lança ses boomerangs qui foncèrent vers les deux ennemis les plus proches. Le premier se le prit de plein fouet, avant de tomber par terre. Le second esquiva le morceau de bois  d'un geste simple et confiant, avant d'attraper ce dernier (le boomerang, pas le geste), et de le jeter par terre. Pendant ce temps là, les deux satanistes les plus éloignés rechargeaient leurs fusils, ce qui laissa le temps à Takashi de foncer vers monsieur j'me-la-pète-parce-que-j'ai-compris-sa-technique.

            « Jolnyrr Kaminari ! »

            Le coup de pied descendant s'abattit avec force sur l'épaule du sataniste. Takashi avait raté la tête à cause de la pénombre, mais le coup avait fait effet. Les tireurs, munis de torches, mettaient Takashi en joue alors qu'il tentait de ramasser son boomerang. Le deuxième boomerang de Takashi avait fait mouche, et il revenait maintenant vers Takashi. Les boomerangs qui revenaient même après avoir frappé, c'était toujours pratique. Mais plus important. Toujours avoir un coup d'avance. Si possible dans le dos. Ce dernier (le coup cette fois-ci) ne se fit pas prier, et Langagoth assomma le dernier tireur avant qu'il ne fasse quoi que ce soit. Ou comment joindre l'inutile au désagréable. Ou un truc dans le genre.

            Langagoth, Fylipp (qui s'était débarrassé de ses deux adversaires), Tekil, et Takashi se tenaient sur la plage. Désormais, il fallait retourner voir Fear, éliminer Colette, arranger tout les problèmes avec les long-bras, et retrouver Susette au passage. Takashi aimait bien les journées bien remplies. Mais là, ça l'était un peu trop.


            Dernière édition par Takashi N. Frozenstar le Dim 22 Mar 2015 - 12:35, édité 1 fois
            • https://www.onepiece-requiem.net/t4138-fiche-de-takashi-n-frozens
            • https://www.onepiece-requiem.net/t3506-takashi-frozenstar
            En retournant voir le maitre de l’ile, le petit groupe a la surprise de constater qu’une dizaine de combattants satanistes ont été mis hors d’état de nuire à quelques longueurs du principal champ de bataille qui a vu la victoire de Takashi et de ses associés. C’est au milieu des corps inanimés, laissés au sol dans des postures grossières, voire malsaines, qu’il découvre Lilith Tentaçao en train de mettre une copieuse fessée à un sataniste en larme. Envoyée protéger Takashi par Satan-Sama en personne, le bras droit du démon est tombé sur Colette et son groupe peu après le début ouvert des hostilités et n’étant pas de l’avis de Colette sur l’agression et la trahison caractérisée de l’ex-Shinoryuu, celle-ci n’a pas mis longtemps à s’opposer aux combattants de Colette qui a du se résoudre à fuir devant la colère démoniaque de la maitresse au fouet agile. Car on a beau avoir des soupçons contre le Seigneur des Fournaises Infernales, s’opposer à l’émissaire de Satan-Sama, c’est une tout autre chose. Elle a ainsi laissé là plusieurs de ses servants qui n’ont eu d’autres choix que d’opposer une résistance factice à Lilith dans le seul but de lui faire perdre son temps. Et comme chacun sait ô combien La Tentatrice prend plaisir à tourmenter sournoisement ses adversaires, ce n’était pas un crime. Ils se sont sacrifiés pour son bon plaisir. Ceci faisant, l’autre moitié du groupe a continué d’exécuter le plan de Colette qui consistait à exécuter, tout simplement. Des gens.

            Après un bref échange sur ce qu’il s’était passé avec Lilith, ce qui permit au sataniste au fessier endolori de s’éclipser subtilement, le petit groupe se carapate au plus vite auprès de Satan-Sama pour tirer cette affaire au clair. Aussi vite que possible, car Lilith a eu du mal à avancer, boudeuse après avoir entendu les paroles de Fylipp adressé au Seigneur des Fournaises Infernales. Même dans les moments critiques, il est important d’exprimer sa jalousie.

            -Mais sinon, ça ne vous choque pas de savoir que Fylipp est le second d’un Empereur Pirate du Nouveau Monde ?
            -Un Empereur démoniaque ? Vraiment ?!
            -Oubliez.

            De retour en ville, le groupe attire tous les regards. Certains ont entendu des coups de feu et voire le groupe revenir avec deux autres longs-bras alors que le premier n’est plus là, c’est assez perturbant. Heureusement, ils sont sauvés des explications avec les fanatiques par Satan-Sama en personne, sortant des locaux de son fan-club, un sataniste évanoui tenu fermement d’une poigne boisée. Tout le monde s’écarte un peu de la foule et on commence à échanger les nouvelles. Le visage de Fear Face devient légèrement blanc à l’annonce de l’attaque de Colette. On peut sentir dans l’air que tout cela part vraiment trop en Susette, sans compter l’enlèvement de sucette par Leike. Satan Sama finit par frapper le mur le plus proche en signe de colère.

            -C’est incompréhensible ! Pourquoi Colette ferait-elle ça ? Elle exagère un peu de temps en temps, mais de là à vouloir tuer tout le monde ! Il y a un gouffre ! Je ne vois vraiment pas la logique.

            Fylipp, quasiment aux démons de pouvoir ainsi partager une discussion privative avec Takashi, Lilith et Satan-Sama en personne, ne peut s’empresser d’ajouter quelque chose.

            -Et Colette s’est enfuie ! Elle n’est pas ici, Satan-Sama ?
            -Non, et je ne sais pas où elle peut se trouver. Par contre, mon ami inconscient à ma gauche m’a révélé qu’il y avait bien eu une attaque et l’enlèvement de plusieurs Long-bras il y a quelques semaines. Cette attaque a été ordonnée par Colette.

            A cette révélation, Frâm s’avance, les yeux furieux.

            -Oui ! Vous les avez attaqués ! Encore une provocation ! Ne vous étonnez pas si mon peuple vient à nouveau vous attaquer !

            Le ton monte entre divers protagonistes, mais Satan-Sama finit par prendre le dessus par des paroles fortes.

            -JE M’ENGAGE ! Je m’engage à rendre la liberté à tous les prisonniers Long-bras et à faire en sorte qu’il n’y ait plus aucune attaque. Plus aucune provocation. J’espère que vous ferez de même, Long-bras.

            Frâm cherche ses mots, et même si tout cela ne tient qu’à la parole du démon, elles sont suffisamment importantes pour lui laisser le bénéfice du doute. Frâm hoche la tête avant d’ajouter.

            -Mais nous ne savons pas où ils se trouvent.

            C’est à ce moment-là que Fylipp sautille sur place le doigt levé comme pour demander l’autorisation de parler.

            -Je sais ! Je sais ! Colette a un campement sur un versant des hauteurs de l’ile. Il y a quelques galeries où l’accès est interdit. On peut y mettre des prisonniers !
            -Tu saurais nous y conduire, humain ?
            -C'est-à-dire que j’avais un bandeau sur la tête pour que ne pas connaitre le chemin. Moi, je n’ai pas protesté, j’aime ça, avoir le bandeau sur la tête, surtout avec Maitresse Lilith.
            -Hihi, sacripant.

            Satan-Sama s’occupe de la conclusion.

            -Il faut la retrouver au plus vite. Seigneur des Fournaises Infernales, peux-tu t’occuper de la traque ? Une fois que nous aurons retrouvé Colette, nous pourrons nous occuper de Susette et de son kidnappeur.

            Frâm a presque réagi agressivement à cette dernière phrase. Car là où Satan-Sama sous-entend que Colette et Susette doivent être capturés en vie, il ne précise rien sur le sort final de Leike.

              Le point sur l'histoire: Débarqué sur l'île des satanistes avec pour mission de libérer des long-bras, Takashi retrouve un de ses anciens nakamas. Alors qu'ils sont en train de discuter de ce qu'ils ont fait durant l'année, la chef des fans de Fear Face pète un câble et lance un coup d'état avec quelques uns de ses fidèles. Pour se préparer à la prochaine offensive, ils se sont réfugiés dans une grotte. Pendant ce temps, Takashi a mis sur pied une petite équipe pour tenter d'arrêter Colette.

              "- En gros, c'est ça, nan ?
              - Plus ou moins... M'enfin, c'est pas vraiment une grotte...
              - Comment ça ?
              - Avant de devenir satanistes, notre tribu a pendant des décennies cherché un ou des dieux pour se protéger des attaques long-bras...
              -Hem, interrompit Tekil.
              -Ouais, bon... En tout cas, nos ancêtres ont construit nombre de temples non loin d'ici. Sauf  que, étant donné leur dénuement, ils ont été obligés de réutiliser d'anciens temple lorsqu'ils changeaient de dieu. Mais après avoir entendu la parole du Seigneur Démon, notre religion s'est fixée, et ce, il y a plus d'un siècle. On a alors renié plus ou moins toutes nos anciennes croyances, et on a enterré la zone des temples. Mais la zone n'a jamais été très bien enterrée, et on l'a redécouvert récemment. On a décidé de se servir de certains endroits comme stock. Aujourd'hui on appelle cette zone..
              - Comment ?
              - ...
              - Le Complexe Souterrain du Tumulus des Dieux Déchus !"

              ___________

              Le petit groupe, accompagné du bavard Tobster, se trouvait à quelques mètres du Complexe Souterrain du Tumulus des Dieux Déchus. De prime abord, on aurait pu croire qu'il s'agissait d'une simple colline avec des crevasses plus ou moins grande qui la parcouraient. Mais la forme générale, ainsi que l'anomalie géologique que représentait la colline laissait supposer que quelque chose était enterré. Le Tumulus en lui même était un amas de roches et de terre qui devait mesurer cinquante mètres dans sa plus grande longueur. Mais l'on devinait aisément que la plus grosse partie était sous terre. Les gens avait dû mettre plusieurs dizaines d'années pour tout cacher.
              "- Et donc, c'est ça, la "grotte des faux dieux" ?
              - Je ne vous accompagnerai pas plus loin, j'ai pas envie de me faire zigouiller par cette tarée. Je fantasme pas sur les yandere...
              - Hein ?
              - Bref, avec le matos que vous avez, et les quelques armes qu'on vous a fournis, vous devriez vous en sortir. Notre force de défense a été divisée par quatre, avec l'attaque de Colette, et en plus on est pas très bien entraînés, alors, ben, tchuss !"

              Sur ce, le sataniste bavard disparut aussi vite qu'il parlait, laissant le petit groupe seul. Langagoth, plutôt bon guerrier, Tekil, qui était un bon tireur (même s'il n'aimait pas s'en vanter), Lilith (qui allait sûrement fouetter les rebelles), Fylipp, qui, malgré ses obsessions, se révélait être très sympathique (enfin... dans la limite du possible pour un sataniste clone d'un empereur), Vissepont (qui avait changé d'avis), qui gérait les Tatsumaki Senpu, et Takashi, avec  ses boomerangs, se tenaient devant l'entrée du tumulus. Le  vent de la nuit était frais, et les tenait éveillés. Takashi eut l'impression que cette nuit était la plus longue qu'il ait vécu. Dans la pénombre faiblement atténuée par les torches que portait le groupe, ainsi que l'entrée de la grotte, l'Unité d'Urgence Ultime (U3, le "2" était déjà pris) se prépara pour la bataille à venir. Les torches à l'entrée témoignaient de deux choses: Colette était à l'intérieur, et elle ne s'en cachait pas. S'avançant vers l'entrée, le petit groupe entendit le bruit de lames que l'on raclaient contre de la roche. D'abord lointain, le son se fit de plus en présent, jusqu'au point où l'image rejoignit le son. Une silhouette apparut venant du tumulus, armée de ce qu'il semblait être des griffes d'acier. Dépassant la torche de l'entrée, la personne se posta juste devant celle-ci, et prit la pose en mettant ses griffes devant son visage.

              "- Si vous souhaitez vous attaquer à  sa Démoniaque Sainteté Colette, il va vous falloir me passer le corps...
              - Moi, je veux bien !
              - La ferme, Fylipp !
              - Mais laissez moi me présenter. Je suis Man-Gryf, maître des techniques de combat à griffes. Je me suis durant des années entraîné à manier ces petits bijoux, dit-il en désignant les espèce de gants d'où dépassaient des griffes d'acier longues d'une trentaine de centimètres. Je ne rechigne jamais un duel, ce qui m'a valu le surnom du Glouton. Mais je sens que ce soir, je vais m'ennuyer, alors je ne battrais qu'avec ma main droite..."

              Toute la petite troupe se mit en garde. Devant bien mesurer deux mètres au moins, cet homme avait une carrure à mi chemin entre le tigre et l'ours. Il avait l'air capable d'associer l'agilité du premier avec la puissance du second. Caché par la pénombre, un vidéo escargophone filmait l'entrée de la grotte. Au fin fond du tumulus, par delà des couloirs sombres et des temples enterrés,  un mystérieux groupe semblait prêter attention à ce que renvoyait  la caméra. La lumière diffusée dans la pièce ne permettait d'apercevoir clairement que Colette qui était assise sur le trône du temple des Trois Dieux Jostah. Un adolescent à l'apparence féline tira un sourire large, avant de prendre la parole d'une voix insouciante:

              "- 'Va se faire buter, moi j'vous'l'dis.
              - Tu n'as donc aucun respect pour ton sempai, Shrodinger ?, prononça avec sérieux un homme qui devait avoir la trentaine, et qui tenait un fusil à ses cotés.
              - En l'occurence, il faudrait plutôt employer sensei, Fourshlang, dit une jeune femme en réajustant ses lunettes sur son nez.
              - Dans ce cas à ton "sensei Fourshlang".
              - Laisse tomber.
              - Vous pourriez pas la fermer, j'essaye de savoir qui va gagner, là.
              - C'est pas un match de Démonoball, répondit du tac au tac Fourshlang. On soutient notre pote là.
              - C'est pour ça qu'on va pas l'aider, c'est ça ?
              - On doit suivre les ordres de sa Seigneurie je te rappelle, et puis s'il perd, il pourra  toujours faire s'effondrer le tunnel...
              - Ouais bah, il a intér..
              - Nani ?! Ne me dis pas que tu as parié contre lui avec un des soldats ?!
              - Ben c'est à dire que...
              - Taisez vous, vous me saoulez. J'ai du mal à croire que vous soyez les plus puissant de mes lieutenants. Shrodinger, Fourshlang, vous vous êtes occupés des "feux d'artifices" ?
              - Yes, sir !
              - Oui, madame.
              - Bechrell, as tu retrouvé ce que je t'avais demandé dans les ruines de la Librairie d'Oknaz ?
              - Yes, ma'am, répondit aussitôt la jeune femme.
              - Quant à toi, Riskard, comment se débrouille l'espion auprès de mon maître ?
              - Après avoir emmené la petite troupe à l'entrée, il est rentré au village, et s'apprête à se débarrasser d'individus potentiellement gênants. Il n'a pas pu se débarrasser de Takashi et sa bande. Il a expliqué qu'il avait dû obéir à un ordre direct du seigneur, que le groupe était trop bien préparé, que le travelo le regardait bizarrement, qu'il avait peur du noir, que son feng-shui intérieur n'était pas en place depuis le dernier repas, que l'alignement des planèt...
              - Bref !
              - C'est bon, Coco !
              - Quel manque de respect !
              - Soit ! Tout se déroule à merveille ! Reste à voir comment Man-Gryf, Listara et Galgon vont gérer la situation..."
              ___________

              Le dénommé Man-Gryf semblait leur laisser le privilège de la première offensive. Il ne semblait pas pressé d'en finir. Il devait essayait principalement de leur faire perdre du temps, se dit Takashi. Langagoth s'avança. Il semblait avoir décidé de lancer le duel. Des armes qu'on leur avait donné avant de quitter le village, il avait choisi un katana bâtard. Le griffeur sourit, et Langagoth lança son attaque, une entaille verticale à deux mains. Man-Gryf bloqua la lame à l'aide de deux des quatre griffes de son gant, et fit pivoter son poignet, ce qui lança Langagoth à quelques mètres de lui. Pendant que ce dernier se remettait de sa chute, le Glouton plongea sur lui, toutes griffes dehors, mais les rôles s'inversèrent, et Langagoth para les griffes bloquées en face à face. Les deux adversaires se jaugèrent alors à la force qu'ils mettaient dans leur bras. C'était littéralement un bras de fer mortel auquel s'adonnait ces deux-là. Concentré sur le duel, Man-Gryf ne vit pas Fylipp tenter de le poignarder dans le dos.

              "- Scuse, j'ai menti quand je disais que je t'affronterai seul.
              - Et moi j'ai menti quand je disais que je me battrai avec une seule de mes mains."

              Le poignard fut bloqué, et Fylipp fut balancé contre la paroi extérieure de la grotte. Les trois lames de sa main gauche paraissaient plus longue et plus effilées. A l'expression que tirait désormais le Glouton, on sentait qu'il commençait à s'amuser dans ce duel. Il venait tout juste de commencer à être sérieux. Alors qu'il lançait sans relâche des assauts contre Langagoth, ce dernier faisait de son mieux pour gérer à une lame les griffes qui l'attaquaient de toute part. L'un des poings se rapprochant dangereusement, Langagoth mit en place son plan de secours. Alors que Man-Gryf souriait de vaincre son adversaire. Son bras fut bloqué par une deuxième lame.

              "- Tu ne t'es pas demandé pourquoi j'ai opté pour une lame bâtarde ?"

              Dans sa main droite, il tenait le sabre à une main et demie. Dans sa gauche, un glaive. Bloquant le deuxième gant de son adversaire, il lui écarta les bras, avant d'appuyer avec son pied sur le ventre de Man-Gryf.

              "- Tu n'es pas le seul à avoir des griffes... J'ai moi aussi fait partie du même Dojo que toi !"

              Le bout des chaussures de Langagoth était parsemé de cinq petites lames, avec lesquelles il trancha le torse de son adversaire, avant de lui infliger un coup de pied sur le sommet du crâne. Les entailles sur le corps ainsi que le coup sur le crâne l'avait mis hors d'état de nuire. Atterrissant derrière lui, Langagoth se retourna pour observer son adversaire tomber à genoux, avant de s'écrouler et de s'affaler sur le sol, inconscient. Prenant soin d'attacher son adversaire K.O. à l'un des arbres de la forêt qui entourait le Tumulus, Langagoth retourna auprès de Fylipp et des autres, et ils entrèrent dans la grotte. Après une galerie creusée à la main sur une dizaine de mètres, la petite troupe arriva dans un véritable dédale de couloirs d'un temple ancien. Prenant soin d'éclairer les torches éteintes sur leur passage, Takashi et les autres, pensant tourner en rond, arrivèrent dans une petite salle. Face à eux, deux individus suspects: Un homme musclé qui portait un trophée de chasse à tête de taureau, ainsi qu'une femme armée de fouets.

              "- Il semblerait que le Glouton ait perdu. Riskard avait raison... J'aurai mieux fait de parier sur eux... T'en penses quoi, Listara ?
              - Grumpf, répondit l'homme "à tête de taureau".
              - Comme d'hab', quoi... Bon on a pas que ça à faire alors moi Galgon, lui Listara, vous mourir contre nous dans duels. 'Kay ?"

              Le combat s'apprêtait sur le point de s'engager entre les deux groupes. La tension était à son comble. Leurs adversaires semblaient très dangereux. Mais Takashi ne put s'empêcher de prendre la parole.

              "- Pourquoi j'ai l'impression d'être dans un shônen ?"
              • https://www.onepiece-requiem.net/t4138-fiche-de-takashi-n-frozens
              • https://www.onepiece-requiem.net/t3506-takashi-frozenstar