AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  

Le deal à ne pas rater :
Dates stocks PS5 : stocks imminents chez Amazon et Carrefour
Voir le deal

Dans les entrailles du poisson

Alec
Alec
•• Lieutenant ••

♦ Localisation : North Blue

Feuille de personnage
Dorikis: 1130
Popularité: 8
Intégrité: 8

Mer 10 Déc 2014 - 14:43

La récolte avait été bonne. Deux mangues et trois pèches de bonne taille pesaient dans la besace d’Alec. Le soleil était entrain de se coucher. Aussi avait-il décidé de prendre son repas du soir sur la côte Est de Poiscaille, à l’opposé de la ville.
La baie à cet endroit, le plus éloigné de la civilisation qu’il connaisse, était très tranquille. Après être sorti de la lugubre lisière, une plage de sable fin permettait de descendre tranquillement jusqu’au rivage. D'habitude, il se posait sur un rocher et laissait alors tremper ses pieds dans l’eau salée tout en dégustant les fruits juteux. Le coucher de soleil, d’une beauté simple mais éternelle, guidait ses pensées jusqu’à ce qu’il se dirige vers un abri pour passer la nuit.

Crapahutant encore dans la forêt, l’adolescent se réjouissait déjà de retirer ses chaussures en cuir. Mais il se retint de justesse de passer la couverture des arbres. Un bruit étranger l’avait mis en alerte.
Sans trop savoir à quoi s’attendre, il se dirigea en rampant vers la lisière afin d’observer ce qu’il se passait en contre-bas.

Deux hommes étaient entrain de tirer une petite embarcation sur la plage. Il n’était pas rare que des pêcheurs fassent halte de temps en temps en dehors de la ville, histoire de prendre un peu de repos ou de manger du poisson chaud. Quand il les voyait, Alec se contentait de les éviter. Il n’avait rien à leur demander, et leur curiosité serait à tous les coups déplacée. Mais les deux personnages peinant sous le poids de leur chaloupe n’avaient rien de simples pêcheurs.

Déjà, il n’y avait aucune zone de pêche si loin à l’Est de Poiscaille. Aucun marin n’aurait perdu une journée entière juste pour dire de partir en reconnaissance.
Et puis surtout il y avait leur accoutrement. Personne ne se baladerait comme ça en mer. Un pagne était souvent le seul habit de travail dans les environs.

Ne parvenant pas à expliquer la présence des deux individus, Alec décida de rester caché et d’observer la suite de leurs mouvements.
https://www.onepiece-requiem.net/t12531-alec-houmhttps://www.onepiece-requiem.net/t12609-fiche-technique-alec-houm
Mirare Scintillar
Mirare Scintillar

♦ Localisation : Quelque part

Feuille de personnage
Dorikis: 950
Popularité: 10
Intégrité: 0

Jeu 11 Déc 2014 - 19:57

Le bateau était lourd. Enfin, c'était plutôt une grande barque avec une voile et un petit gouvernail. Heureusement que Kelvan était là. Lui au moins avait de la force dans ses bras. J'étais un petit peu anxieux car c'était ma première mission et apparemment, ça se voyait :

Tout roule ? Un coup de vieux peut être ? Héhé.

C'est juste le trac, j'ai jamais fait de vrai mission avant.

Ça se passera bien, on risque peut être de perdre un membre ou un œil, mais globalement, ça ira.  


On nous avait ordonné de pénétrer dans la maison d'un certain Malsouin. On nous avait dit que c'est lui qui ravitaillait la marine dans une bonne partie de West Blue. Il avait une très mauvaise réputation. Nous, on devait réussir à voler tous les document de Malsouin pour ralentir tout ravitaillement et permettre à la révolution d'estimer la contenance actuelle des garnisons de West blue.

Je ne savais pas quoi penser de Kevan. Quand on était partis ensemble de Luvneel, on nous avais mis en garde une vingtaine de fois de faire attention, on m'avais conseillé de faire attention à lui,... C'était un peu excessif, c'était un peu comme si Kevan était en porcelaine et qu'il pourrait se briser d'un instant à l'autre. Il a pas l'air pourtant. Il doit y avoir quelque chose d'autre derrière. En tout cas il est sympa et on s'entend bien ensemble alors ça va.

On avait enfin réussi à amarrer le bateau à un des arbres étranges qui longeaient la côte. On m'avait prévenu pour la forêt mais cela surpassait ce que je m'imaginais. C'était des immenses arbres au tronc très fins et presque sans branche. Malgré tout, il n'y avait que très peu de sous-bois, chose étrange. Nous nous sommes mis en route en tentant tant bien que mal de déchiffrer la carte qu'on nous avait donné.
On s'était perdu. En mer, une violente tempête nous avait détourné. Aaah pourquoi ça devait m'arriver? A la base, nous devions venir par le port normal et ça aurait du être facile : aujourd'hui la plupart des gardes étaient partis escorter Malsouin qui lui-même était parti pour négocier une grosse affaire quelque part dans West Blue. C'était le jour idéal si on voulait voler les informations dont nous avions besoin. Heureusement, nous avions la carte. Mais elle n'était pas très claire et Kelvan et moi-même nous nous débattions pour essayer de la déchiffrer. Nous abandonnâmes au bout d'un instant et nous nous sommes mis en route vers la forêt, espérant nous en sortir.


Dernière édition par Mirare Scintillar le Dim 18 Jan 2015 - 9:58, édité 3 fois
https://www.onepiece-requiem.net/t12115-fiche-de-mirare-scintilla
Kevan Helmet
Kevan Helmet

♦ Localisation : East Blue
♦ Équipage : La Vague

Feuille de personnage
Dorikis: 2172
Popularité: -169
Intégrité: -74

Lun 15 Déc 2014 - 10:34

Quand ? Poiscaille.
Où ? Première mission.
Mais c'est quoi leur problème ? La révolution est elle tellement en manque de moyen qu'elle se sent obligée d'envoyer deux bleus pour une mission de cette importance ? A moins que celle-ci cache quelque chose ? A moins que c'est une fausse mission pour nous jauger ? Vraiment, c'est incompréhensible. Et Kevan ne comprend pas, puisque, comme je l'ai dit, c'est incompréhensible. Arrivant donc dans une embarcation de second ordre et une capacité à se repérer en mer plus que douteuse, les deux partisans de la révolution - l'un bien plus vieux que l'autre - ne se sentent pas du tout à l'aise pour ce qui est leur première tâche.
L'homme à la sagaie n'a aucune idée de ce que ses supérieurs avaient dit à Mirare. Peut-être qu'ils n'avaient pas reçu les mêmes prérogatives. En tout cas, Kevan reste méfiant quant à la mission, qui semble pouvoir partir en cacahuète à tout moment.

Après moult péripéties toutes plus catastrophiques les unes que les autres, les deux débutants révolutionnaires arrivent à mauvais port. Une corde autour d'un arbre pour amarrer le bateau, les deux hurluberlus sont loin d'avoir commencé la mission dans les meilleures des conditions. Arrivés de l'autre côté de l'île avec une carte qu'ils peinent à décrypter, leur charge s'annonce assez compliquée à réaliser sans désagrément. Tout en effectuant le noeuds autour de l'arbre, Kevan se demande pourquoi attacher l'embarcation à un arbre si elle est déjà sur le sable... Elle ne va pas s'envoler ?

- La marée !

Helmet pense tout haut. Mirare lance un regard intrigué. Il lui fait signe que ce n'est rien. L'art de passer pour un con, m'voyez.
Essayant d'oublier à quel point son compatriote doit le prendre pour un sombre crétin, Kevan suit la marche de Mirare, s'engouffrant alors dans l'étendue verte et marron que forme ces grands arbres et ces buissons touffus.

- Rofl.

Mh ?

- Putain.

Eh ?

- Mais ! Bordel !

Le désavantage d'avoir une arme telle que celle-ci, c'est qu'en forêt, ou dans les lieux où il n'y a pas énormément de place pour se déplacer, c'est qu'on se cogne, ou que les branches s'enroulent autour du bois. Sa grande sagaie de plus de deux mètres de long est encombrante dans ce genre de mission. Mais c'est loin d'être le plus gênant. Le plus gênant, c'est que le raffut qu'elle produit couvre tous les autres bruitages. Et si ils sont suivis, ils ne s'en rendront pas compte. Et ils ne s'en rendent pas compte.

- Sinon, y a une fin à cette forêt ?

A peine qu'il aie dit ceci, qu'une espèce de grosse guèpe des ténèbres surgit de nulle part. Une grosse guèpe. Non ? Une grosse mouche ? Non ? Putain, c'est quoi ? C'est un insecte, ça a des grandes elles, des grands yeux, et UN PUTAIN DE GROS DARD. Dans un sursaut de panique tel que personne n'en a vu, Kevan recule de quelques cinquantaine de mètres, fuyant la grosse bête le temps de trouver une solution. Puis il se rend compte que, après tout, ce n'est qu'une mouchêpe. D'un bond, il se met à portée de lance de l'insecte, puis le tranche en deux, d'un coup, tout en faisant attention à ce que le dard reste loin de lui, le plus loin possible.

- Là, il y a un problème. Deux bleus, pour une île comme celle-ci ? Ils ne s'attendaient sûrement pas à ce qu'on arrive par la forêt... Enfin, dans tous les cas, ce n'est pas une forêt habituelle, à moins que cet insecte-là n'était qu'isolé.

Enfin, quoi qu'il en soit, il en conclue qu'il faut sortir de cette forêt, et vite. Mais encore une fois, sa concentration fait mouche, si je puis dire, et il en oublie d'écouter les bruits. Tous les bruits. Etant donné que, derrière eux, une ombre les suit depuis maintenant quelques temps...
Alec
Alec
•• Lieutenant ••

♦ Localisation : North Blue

Feuille de personnage
Dorikis: 1130
Popularité: 8
Intégrité: 8

Jeu 18 Déc 2014 - 16:31

La curiosité avait fait place à la résignation.
Une fois de plus, l’homme avait prouvé qu’il était sans pitié. La pauvre tisseuse avait connu un sort funeste, mais au moins sa mort avait été immédiate.

Le plus vieux des hommes que suivait Alec n’avait pas fait dans le détail en tranchant promptement la pauvre mouche  en deux. Elle ne faisait pourtant rien de mal.
La ruche-maison n’était pas très proche, mais il arrivait parfois aux plus vieilles tisseuses de sortir du territoire, à la recherche de nouvelles couleurs. Celle-ci était visiblement une des plus âgées. C’était clair, vu sa taille équivalent à celle d’un melon, qu’elle était très avancée dans sa phase de réduction. Dans sa jeunesse, elle avait dû mesurer un bon mètre de long, voire plus si elle était de la lignée principale.

Mais il n’était pas temps de regretter la morte. Il fallait qu’il empêche les deux individus de se rendre plus en avant dans la forêt ou il y aurait encore plus d’incidents.
Il saisit son arc, encocha une flèche et sorti de sa cachette. Il interpella les hommes d’une voix qu’il voulait forte, mais sa mue cassait un peu son effet.


Plus un geste ! Qu’est-ce que vous faites dans ces bois ? Que voulez-vous ?


Holaa… Calme gamin. Pointe un peu c’te flèche autre part tu veux ? Ou j’vais devoir te donner une petite leçon de savoir-vivre dont…

Nous cherchons la ville. Poiscaille. Tu peux nous y mener peut-être ?



Les deux hommes avaient été un peu surpris par son apparition mais s’étaient rapidement repris. Et l’un d’eux ne le prenait visiblement pas au sérieux. Il avait même fait quelques pas vers l’archer avant que son camarade ne s’interpose et réponde aux questions de l’adolescent. Ce dernier continua de les surveiller du regard mais son arc se baissa petit à petit.


Poiscaille ? Vous n’êtes pas du tout au bon endroit…
Bon je vais vous y conduire. Mais ne tuez plus de mouches, aussi grosses qu’elles soient. Elles ne vous feront pas de mal.



Alec contourna prudemment les deux adultes, surtout celui avec la grande lance, puis s’avança dans les bois. Il allait les amener à la ville, mais sans passer dans le territoire des mouches. Ce serait un peu plus long mais pas de beaucoup.
Il se retourna pour s’assurer qu’ils le suivaient bien. La lance continuait à se prendre dans tous les arbres mais ils supportaient son allure.

Vous êtes qui en fait ? Moi c’est Alec. Pourquoi vous allez à Poiscaille ?
https://www.onepiece-requiem.net/t12531-alec-houmhttps://www.onepiece-requiem.net/t12609-fiche-technique-alec-houm
Mirare Scintillar
Mirare Scintillar

♦ Localisation : Quelque part

Feuille de personnage
Dorikis: 950
Popularité: 10
Intégrité: 0

Dim 18 Jan 2015 - 10:38

Étrange jeune homme. Devant deux inconnus qui portent des armes, il se présente et accepte de nous montrer le chemin jusqu'à Poiscaille. La "diplomatie" si on peut l'appeler comme ça avait fonctionné. Il avait vécu dans les bois, ou tout du moins en parti. Ça se voyait, il ne faisait presque aucun bruit en marchant alors que Kevan ponctuait ses pas par des jurons. Kevan m'avait impressionné, il avait fendu un insecte, comme ça, pile au milieu et qui plus est avec une lance, chapeau! Mais il était apparemment impulsif... Je suis toujours un peu nerveux avec des impulsifs, j'ai l'impression qu'ils pourraient tout d'un coup m'attaquer sans raison... Brrrh... J'espère qu'il ne foutra pas en l'air la mission par son manque de discrétion...

On des juste des marins qui cherchent du boulot et on nous a parlé de Poiscaille...

Le pire mensonge que j'aurais pu inventer. Un coup d’œil à Kevan et il me fit comprendre par son regard que j'avais fait une boulette. Mais Alec ne dit rien et on continuait à marcher.

En fait, on nous a parlé d'un certain Malsouin, tu le connais?

Si je le connais? Malsouin est extrêmement puissant et connu à Poiscaille. On raconte plein de trucs sur lui, il paraît qu'il traiterait avec le Gouvernement Mondial... Je ne vous conseille pas trop de bosser pour lui, il est vicieux à ce qu'on dit.    

Kevan avait grommelé dans son coin jusqu'à ce que... Ah oui Alec, mentionna le Gouvernement Mondial.

Le GM, tu dis? Il fait quoi avec? [Kevan, dit moi si ça te va]

Je sais pas, je suis pas très au courant de ce qui se passe. Faites attention, on va peut-être croiser quelques mouches, ne les tuez pas!

'Chier, bon ok...foutus mouches...

En effet, une mouche apparut devant nous un peu plus tard. Elle me fit sursauter, elle faisait la taille de mes bras! Autant Alec continua normalement, autant Kevan et moi restions très stressés par ces mouches. On finit par apercevoir le lisière de la forêt.
https://www.onepiece-requiem.net/t12115-fiche-de-mirare-scintilla
Alec
Alec
•• Lieutenant ••

♦ Localisation : North Blue

Feuille de personnage
Dorikis: 1130
Popularité: 8
Intégrité: 8

Mer 18 Fév 2015 - 15:01

La ville pouvait avoir un certain charme pour qui la découvrait pour la première fois. Largement ouverte sur la baie, ses principaux axes reliaient le port aux différents quartiers. L’agencement des différentes rues faisait immédiatement penser à un entonnoir géant, dont le port serait l’orifice. Dans cet endroit, le dicton "Tous les chemins mènent au port" prenait un sens bien réel.

Whaou… Elle a l’air pas mal cette bourgade. Maintenant il nous faut juste trouver la maison de Malsouin…
Une idée Kevan ?

Pas mal ? Pas mal ? Le mal plutôt. Où que se portât le regard d’Alec, il ne voyait que douleur et violence. Comment rester insensible face à une telle débauche à l’encontre de la vie. Les mouettes se rassemblaient au sud du port, où les entrailles incalculables des poissons fraichement pêchés étaient rejetées à la mer. Le simple fait de penser au nombre de victimes de la journée suffisait à retourner le cœur du jeune archer.
Heureusement, le soleil couchant lui épargnait les détails du massacre. Mieux valait qu’il évite de l’imaginer par lui-même et puis, ses deux suiveurs semblaient aussi perdus ici qu’en forêt…

Je peux vous y conduire, je devais aller en ville de toute façon. Il y a toujours un office de recrutement ouvert à côté de la maison de Malsouin, s’il n’a pas subitement changé de façon de faire en tout cas. Il faut dire qu’il y a souvent des accidents sur ses bateaux alors il embauche à tour de bras.
Il s’en fout que vous soyez bourrés ou unijambiste, il prend tout le monde.


Il avisa la tenue de ses compagnons. Il était clair qu’ils venaient de faire une traversée éreintante de la forêt mais leurs habits étaient en meilleur état que ceux des loqueteux des bas-fonds de la ville. Et même ceux-là étaient engagés sans questions. Ils n’auraient pas de soucis à décrocher un emploi, si ce n’est…

Par contre il va falloir laisser votre grande sagaie ici m’sieur. Aucune chance que vous arriviez devant l’office sans vous faire arrêter par les Marines avec ça…
Mettez-la dans ce fourré, il y a pas de danger. Personne ne vient par ici.


Après avoir indiqué le fourré au vieux gars taciturne, le garçon fit de même avec son arc et carquois. Il ne pouvait pas se déplacer discrètement escorté de ces deux adultes et puis il venait juste écouter les ragots du peuple. Il ne pensait pas y revenir avant quelques semaines mais ce serait idiot de ne pas en profiter alors qu’il était juste à côté.
Quelques instants plus tard, ils se mirent en route vers la ville. Ils n’eurent aucune peine à y entrer.

Aucun rempart, aucune sentinelle, rien qui ne puisse empêcher quiconque de marcher tranquillement vers la cité. Après tout, la forêt était censée être déserte et le port était le seul endroit de valeur. Il les dirigea par les rues de plus en plus vides, évitant les quartiers chauds où les pêcheurs dépensaient leur solde.
Après une courte marche, il s’arrêta à l’angle d’un bâtiment.  

Voilà l’office de recrutement, il suffit d’entrer et de demander à être engagé. C’est aussi simple que ça. Bon j’vous laisse. J’ai à faire un peu plus loin.
Bonne chance.


Et fila sans demander son reste. Il n’avait plus qu’une idée en tête maintenant, trouver quelques bavards et surtout un de ces marchands ambulants de pâtisserie au miel.
https://www.onepiece-requiem.net/t12531-alec-houmhttps://www.onepiece-requiem.net/t12609-fiche-technique-alec-houm
Contenu sponsorisé



Page 1 sur 1