AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  

Le Deal du moment :
Antivirus NORTON 360 Deluxe – Clé ...
Voir le deal
1 €

Un plombage économique ?

Noa Lhant
Noa Lhant
•• Lieutenant d'élite ••

♦ Localisation : Navarone

Feuille de personnage
Dorikis: 2245
Popularité: +44
Intégrité: 42

Mar 17 Mar 2015 - 18:26

Il le savait en s'embarquant dans ce service qu'il pourrait être appelé n'importe où et n'importe quand, un coup de Den Den était synonyme de nouvelle mission. Pas le temps de se reposer d'après son chef. Noa aurait bien voulu un temps de repos après sa mission sur Tanuki. D'autant plus que l'agent avec qui il a travaillé était loin d'être apaisant et empli de joie.
Enfin bon, l'heure n'était pas aux tergiversions, mais à la mise en place d'un plan pour ce qui allait suivre. Le coude appuyé sur un rebord du navire, tandis que le menton reposait au creux de la paume, Noa réfléchissait à sa mission en profitant de l'air marin.

L'ordre était très simple. Il devait se rendre sur Inu Town, car un message d'un des informateurs présents parlait d'une explosion de la mine du village de Chom. Si cette mine venait à exploser en plus de faire périr des centaines, si ce n'est plus d'habitants, la ville allait connaitre un lourd problème économique. De plus, le tourisme commencerait à se raréfier si la ville à des rumeurs d'île dangereuse. Malheureusement, le message était plein d'interférences, coupant certains bouts assez importants, comme le responsable à tout hasard. La Marine avait son idée dessus, il devait sûrement s'agir de la révolution, ils étaient trop calmes ces temps-ci, c'était assez louche.
Noa sentit son esprit divaguer du point initial, quand il commença à se demander pourquoi la révolution, une bande de personnes clamant agir pour le peuple, faisait des actes de terrorisme. Il en vint même à se demander, comment il réagirait s'il en croisait.
Il réussit néanmoins à se recentrer sur sa mission, quand la silhouette de l'île apparaissait.

Le bateau amarré, Noa descendit et posa enfin le pied-à-terre. Il ne lui était encore rien arrivé en haute mer, il espérait que les voyages continuent à être aussi paisibles.
Profitant du soleil, il se promena un peu, cherchant un moyen de transport jusqu'au village de Chom. La Marine avait donné rendez-vous à l'informateur et lui dans une taverne là-bas. En attendant l'île était vivante, les gens souriants et les marchands avenants.
Il trouva après une petite heure de promenade, un chariot se rendant à l'endroit désiré. Il prit place à côté du conducteur et se laissa transporter, discutant un peu.
En arrivant au bout du voyage, Noa connaissait presque intimement son compagnon d'un moment. Il à appris qu'il avait une ravissante jeune femme, un fils aux cheveux semblable à une nuit sans étoiles et une fille très débrouillarde. Le jeune marine lui avait alors montré une photo de son frère en riant au possible, en disant que c'était son petit trésor et ce genre de futilités.

Le jeune gentleman descendit du chariot et posa son regard sur le village de Chom. Il était assez grand et respirait comme sa ville d'arrivée, tout le monde souriait, accueillaient les nouveaux arrivants avec joie, tout était comme dans un petit rêve. D'ailleurs, un jeune homme s'arrêta au niveau de Noa quand il le remarqua.


" Toi, t'est pas du coin, je me trompe ?
-Je dois avouer que vous êtres très perspicace, c'est mes vêtements, mon allure ou autre chose qui m'a trahi ?
-Mouais, vraiment pas du coin.Tu cherche quelque chose en particulier ?
-Oui, une taverne, La Rose, ça vous dit un truc ?
-Naturellement, le village passe ses journées là-bas !
-Comment ça ? C'est toujours rempli ?
-Ha oui ! Entre les équipes de matin et d'aprem' qui se relient de la mine, y a toujours de la circulation !
-Vous pouvez m'indiquer le chemin s'il vous plaît ?
-Je vous accompagne même ! J'y allais de toute manière ! Ha au fait, moi, c'est Armand ! "

L'habitant commença à marcher et Noa lui emboîta le pas. Ils traversèrent différentes rues certaines bien pavées, d'autres, plus étroites, laissées en terre. Armand s'arrêta alors devant une porte en bois vieillit, encastré entre deux bâtiments. L'enseigne d'une belle rose sculptée pendait au bout d'une tige de fer qui sortait du coin supérieur de l'entrée. Le guide poussa la porte qui s'ouvrit en grinçant légèrement.
https://www.onepiece-requiem.net/t13330-noa-lhant-le-grand-frerehttps://www.onepiece-requiem.net/t13436-dossier-noa-lhant
Noa Lhant
Noa Lhant
•• Lieutenant d'élite ••

♦ Localisation : Navarone

Feuille de personnage
Dorikis: 2245
Popularité: +44
Intégrité: 42

Sam 21 Mar 2015 - 19:12

En entrant dans la pièce, tout ce que vit Noa était une fumée omniprésente, un éclairage assez vieux et qu'il faisait sombre. Le brouhaha des personnes autour des tables était assourdissant, de temps à autre des éclats de rires francs qui se répercutaient sur les murs. Armand fit un signe d'adieu à notre marine avant de se frayer un chemin à travers les tables pour rejoindre un petit groupe à une table qui semblaient assez bons vivants, les rires venaient plus souvent d'eux.
Noa réussit à trouver une table encore vacante dans un coin. Le bois de cette dernière était éraflé et il sembla qu'un couteau a laissé le bout de sa lame dedans. Le marine en profita pour faire un tour d'horizon du bar, c'était vraiment traditionnel. Une belle serveuse s'approcha de lui, un plateau tenu d'une main qui ne vacilla pas, malgré un déhanché très prononcé et à faire pâlir de jalousies les plus belles femmes.


" Salut mon mignon. Tu veux que je te serve quoi ?
-Une bière s'il vous plaît.
-Sois pas si formel avec moi, tu peux me tutoyer mon joli, tu sais ?
-Vous tutoyer m'obligerait à vous inviter boire le verre avec moi.
-Tu trouverais cela dérangeant ?
- Vu qu'on ne se connaît pas trop, assez oui. Je ne dis pas que vous êtes moche ou grosse ou quoi que ce soit hein ?
-Tu me trouves moche et grosse ?!
-N-non ! Pas du tout ! Vous êtes magnifiques ! Une belle œuvre d'art !
-Tu me compares à un objet ! Les mecs, tous les mêmes !
-Non ! J-je....Vous pouvez m'apporter ma bière s'il vous plaît ?... "

Le gentleman boiteux pour cette fois préféra couper court à la conversation plutôt que de continuer à s'enliser. Tandis qu'il se morfondait, le visage enfouit dans les mains, une ombre se glissa sur la banquette en face de lui. Noa écarta les doigts pour voir une personne mal rasée, les cheveux sales et en pagailles, des lunettes rondes dont un verre était fissuré. Cette personne n'arrêta pas de regarder à droite et à gauche pour surveiller. D'ailleurs, c'était inutile vue qu'à gauche se trouvait face à son nez un pan de mur sombre sans fenêtres.

" Heu...Je peux vous aider ?
-Noa Lhant c'est ça ? La Marine m'a envoyé une photo de vous. Je suis l'informateur. C'est moi ! Gérard !
-Oui...Vous m'en direz tant...
-Je vous promets ! Je suis là pour la mine !
-Bien alors on va commencer notre échange si vous le voulez bien. "

À ce moment, la serveuse revint pour déposer avec violence la bière sur la table, ce n'était peut-être pas des clients qui avaient fait les éraflures en fin de compte. Le jeune homme remercia la femme qui lui lança un regard noir avant de partir. Noa se saisit de la boisson et commença à la porter à ses lèvres avant d'apercevoir un crachat à l'intérieur. Il soupira et repoussa la commande. Ils sont gentils avec les étrangers, mais il ne faut pas froisser les femmes ici. Il se reconcentra ensuite sur son rendez-vous. Son timbre de voix devint sérieux et moins fort.

" Bon, c'est une cellule révolutionnaire qui veut faire le coup ?
-Non, vous êtes fous ? Vous n'avez pas écouté mon appel ?
- Je ne sais pas où vous l'avez passé, en tout cas, c'était rempli d'interférence, une chance qu'on ai capté l'idée principale du message.
-Oh...alors les Den Den ont du mal à émettre à 20 mètres de profondeur sous terre...Bon à savoir.
-Sérieusement ? Vous en doutiez ? Bref. Qui est derrière ce coup d'éclat ?
- Un groupe, je ne connais pas les membres, mais ce sont surement des mineurs.
-Attendez. Vous voulez dire qu'on parle d'un complot organisé par des mineurs alors qu'on se trouve dans la taverne où ils viennent tous boire un coup après le boulot ?
-Ouais dit comme ça l'idée n'est pas brillante.
-Heureusement que c'est la Marine qui a donné une adresse au hasard.
-Beeeen...
-Vous êtes sérieux ? Vous pensiez à quoi ?
-J'avais soif à ce moment moi à bosser dans cette mine ! Ce n'est pas une sinécure d'être un informateur, vous savez ?
-Bon, vous avez une idée de par où je peux commencer pour les débusquer ?
-Je vous dirais bien de partir directement dans la mine, mais bon avec votre accoutrement ont vous repérera directement et le temps qu'ils vous contactent ou que vous surpreniez un de leurs mouvements, ce sera trop tard. Cependant, j'ai déniché quelques informations assez précieuses. Par exemple, je sais que la bombe se situe dans une galerie au niveau des 10 mètres. Vous devriez chercher par là. Aussi que c'est pour aujourd'hui.
-Vous ne venez pas juste de me dire d'éviter d'aller dans les mines ? Et attendez...quoi ?! C'est pour aujourd'hui ? Vous ne pouviez pas le dire dès le départ ?
-Hein ? Ah oui...Heu...vers l'entrée de la taverne, vous avez des tenues de miniers, prenez en une discrètement et faufilez-vous à l'intérieur. Dépêchez-vous du coup !
-Je vous fais confiance.
-Je dois y aller, mon travail à la mine va reprendre, je vais vous faire une petite distraction pour que vous sortiez sans soucis avec une tenue. "

À ce moment, il se leva de la table, alla vers le tavernier et lui chuchota quelque chose à l'oreille. Un immense sourire fendit le visage du patron du bar qui s'écria.

" Tournée générale les gars !!!! "

Des voix s'élevèrent pour le remercier et la foule se leva pour trinquer en sa faveur, dressant un immense mur humain. Noa se glissa vers l'entrée et prit une tenue au hasard des miniers, puis il sortit.


Dernière édition par Noa Lhant le Lun 23 Mar 2015 - 18:21, édité 1 fois
https://www.onepiece-requiem.net/t13330-noa-lhant-le-grand-frerehttps://www.onepiece-requiem.net/t13436-dossier-noa-lhant
Noa Lhant
Noa Lhant
•• Lieutenant d'élite ••

♦ Localisation : Navarone

Feuille de personnage
Dorikis: 2245
Popularité: +44
Intégrité: 42

Sam 21 Mar 2015 - 19:19

La porte de la rose se ferma derrière lui, étouffant les cris de joie et autres bruits provenant de la taverne. Il fallait maintenant trouver un coin tranquille pour se changer. C'est ce qu'il fit au détour d'une ruelle d'où personne ne pouvait le voir. Il en profita pour cacher ses affaires entre des tonneaux à proximité, hors de question de les perdre. Cependant, une chose le chiffonnait. Si ça chauffait là-dessous, comment il pourrait se défendre sans son katana ? Bon, il allait tenter le tout pour le tout, il trouva un sac vide et le remplit de diverses choses qui lui tombèrent sous la main pour cacher son sabre à l'intérieur. Oui, c'était un gros sac.
Voilà maintenant, il ressemblait à un vrai mineur avec sa salopette bleu, ses bottes noirs, ses gants de la même couleur et un casque jaune. Le tout naturellement trop grand pour lui ! Il était obligé de retrousser pour que ça lui aille à peu près. Maintenant problème suivant ? Où se trouvait la mine ? Avant de partir, il farfouilla dans sa veste entre les tonneaux pour sortir la photo d'Uriko et déposer un baiser tout tendre dessus avant de la ranger.
La chance se décida à travailler un peu, car des miniers passaient à proximité et parlaient de la nouvelle journée qui les attendaient. Le marine se glissa dans la file et les suivit jusqu'à sa destination.

L'entrée de la mine n'était pas spécialement gardée ou quoi que ce soit. Les travailleurs arrivaient, échangeant avec ceux qui en sortaient, s'échangeant les pioches en même temps. Noa n'eut aucun mal à traverser avec son sac et prit une pioche en offrant un sourire au mineur qui la lui tendit. Il commença ainsi sa descente dans la mine grâce à la pente qui s'y engouffrait comme un chemin vers le centre du monde.
Tout en descendant, il entendit les pics des pioches percuter la roche en rythme. Il entendit aussi un chant qui s'élevait des mineurs au travail. La mine était bien structurée, les tunnels bien soutenus, cependant, on devinait facilement les piliers porteurs, il ne devait pas être le seul à l'avoir remarqué. Il continua sa descente jusqu'à arriver vers un panneau indiquant les 10 mètres. Il s'arrêta alors et chercha un endroit pour commencer à chercher.
Jamais il n'aurait pensé qu'une zone minière pouvait être si étendue. Une chose était plus bizarre que les autres, aucun mineur n'étaient présents, le chant et le rythme des pioches étaient devenus un bruit lointain au-dessus de lui. Noa posa son sac à terre et sortit son sabre, le coin ne lui inspirait vraiment pas confiance. Les poutres en bois de la mine craquaient de temps à autre, des petites chutes de poussières suivaient toujours ce son.
Le gentleman continua d'explorer les tunnels puis il entendit un chuchotement, il s'y dirigea et découvrit près d'une poutre une personne qui ne lui était pas inconnue. Le marine décida de l'interpeller et la personne se retourna en entendant son nom.


" Armand ?! Tu fais quoi ici ?
-Hein ?! Toi ?! Tu fous quoi ici ? T'est pas un mineur ! T'es qui ?! Déguerpis avant qu'il t'arrive des bricoles ! Personne n'est censé être là à cette heure-ci !
-Armand, tu caches quoi derrière toi ?
-C'est pas tes oignons ! Te mets pas en travers de mon chemin !
-Montre-moi immédiatement ce que c'est. "

Noa dégaina son sabre dans un chuintement caractéristique.

" Oh ! Tu fous quoi là ?
-Je t'ai dit de t'écarter sur-le-champ...
-Je...bon d'accord, j'ai pas le moyen de lutter de toute manière... "

Il s'écarta et Noa découvrit une surprise de taille. C'était une poupée assez grande de la serveuse du bar qui lui avait servi sa bière. La poupée était faite artisanalement, mais il n'empêchait pas qu'elle fût assez fidèle au modèle d'origine. Le grand frère baissa son sabre, rassuré. Puis une question assez bizarre lui arriva dans la tête avec sa solution encore plus étrange, voir dégoûtante.

" Je ne veux pas savoir ce que tu faisais avec ça ici. Maintenant part, l'endroit est dangereux.
-Quoi ? Tu racontes quoi là ?
-L'endroit risque d'exploser, essaye de trouver une solution pour faire sortir les gens de cet endroit et embarque cette poupée avec toi. Un sac est déposé vers la remontée, tu peux la cacher dedans si tu veux. Je ne dirais rien à personne. Je tiens même à oublier ce que j'ai vu ou je sens que je ne dormirais plus jamais.
-Merci mec, t'est un chic type ! Tu remontes pas avec moi ?
-Non, j'ai un travail à finir. "

Noa continua alors son avancée et passa à côté d'Armand qui prit sa chose et l'entraîna avec lui avant de disparaître à un tournant.
https://www.onepiece-requiem.net/t13330-noa-lhant-le-grand-frerehttps://www.onepiece-requiem.net/t13436-dossier-noa-lhant
Noa Lhant
Noa Lhant
•• Lieutenant d'élite ••

♦ Localisation : Navarone

Feuille de personnage
Dorikis: 2245
Popularité: +44
Intégrité: 42

Sam 21 Mar 2015 - 19:26

Tout en continuant sa marche, il entendit cette fois plusieurs personnes parler. Il se dirigea discrètement vers la source du bruit en priant que ce soit bien les malfaiteurs cette fois. Grâce à un coin, il réussit à voir ce qu'il se tramait tout en restant camouflé dans la pénombre. Un grand type donnait d'ordres à deux autres gars. Il était surement le chef. Il les vit installer des explosifs sur des poutres porteuses, ça craignait, si ça explosait, tout le reste allait s'effondrer.
Le jeune marine sortit de sa cachette et sortit son sabre. Le chef le remarqua.


" Désolé de vous interrompre, mais vous allez tout de suite arrêter ce que vous faites !
-Bordel t'est qui toi ? Personne est censé être ici à cette heure !
-Tu n'es pas la première personne à me le dire. Je suis Noa Lhant de la Marine. Je suis celui qui va vous stopper !
-Hahahaha !! Nous stopper ? Essaye déjà de m'atteindre ! "

À ce moment, le grand gaillard sorti un pistolet et tira en direction du grand frère. Noa réussit de justesse à se mettre à couvert avant de se redresser et de courir vers l'ennemi, le sabre en position, la lame le long de son bras.
Il donna un coup de pommeau dans le ventre du chef avant de trancher les deux subalternes qui sautaient dans sa direction. Le chef était à genoux, se tordant de douleur. Il se mit soudain à rire.


" Tu crois pouvoir nous arrêter ? Tu t'es foiré mon vieux ! Un autre groupe avec notre chef est en train d'installer les derniers explosifs et il va tout faire sauter ! L'explosion sera moins spectaculaire, c'est tout ! Bouhahahaha !!
-Mais vous allez mourir vous aussi !
-Notre groupe est prêt à la mort depuis toujours, nous n'avons pas peur d'elle, nous sommes la Mort !
-Où est l'autre bombe ?!
-Nous sommes ceux qui détruiront l'équilibre de cette île ! Nous sommes ceux qui ont reçu la mission de bouleverser le monde ! Nous sommes ceux qui donneront naissance à une nouvelle ère !
-Où est-elle ?!
- Nous sommes ceux qui détruiront l'équilibre de cette île ! Nous sommes ceux qui ont reçu la mission de bouleverser le monde ! Nous sommes ceux qui donneront naissance à une nouvelle ère ! "

Il continua à répéter cette phrase en boucle tandis qu'une explosion fit trembler l'étage. Noa courut vers la sortie de ce traquenard. Pourquoi il s'était embarqué dans cette galère trop grande pour ses petites rames ? Ah oui, c'est vrai, les ordres ! La protection des civils ! Il ne pourra plus protéger personne s'il reste coincé ici, il ne verra plus non plus Uriko. Non, il était hors de question que cela arrive !
Il réussit à atteindre la pente qui allait le reconduire à l'air libre, mais déjà, il voyait l'autre côté des tunnels qui s'effondraient à la chaîne, plus de temps à perdre. Il courut pour remonter à la surface, la destruction le rattrapant très vite, soudain, il eut une idée, une idée folle, mais qui pourrait limiter les dégâts. Il chercha des yeux quelque chose, où était-elle ? Il venait déjà de remonter 4 mètres quand enfin, il la trouva, la poutre de la section ! Si elle se brisait la section serait condamnée, mais au moins l'effondrement s'arrêterait ! S'il faisait ça, l'économie de l'île en pâtirait, c'est certain, car ce sera plus long de tout déblayer pour recommencer un travail décent et ne pas se cantonner au niveau supérieur, mais les civils seraient saufs. Cependant laisser tout s'effondrer permettrait de déblayer plus facilement, mais les civils seraient en danger. Il avait un choix à faire.

La mission principale des Marine, c'était la protection des civils, au diable l'économie pour le coup, ils auront un choc, mais ils pourront bien survivre avec les niveaux supérieurs, ils devront juste creuser plus loin. Noa positionna son sabre, respira un bon coup et donna une suite de coups assez rapidement pour entailler la poutre qui commença à émettre le grincement de celle qui allait s'effondrer. Le jeune marine sourit et donna un coup de pied final dans le bois qui céda, laissant juste le temps au grand frère de passer. Il recula pour voir l'étendue des dégâts, son plan avait fonctionné à la perfection, c'était bouché et il entendit l'effondrement heurter le blocus et s'arrêter en faisant néanmoins bien trembler la zone. Noa soupira et reprit son souffle tandis que les derniers gravats tombèrent.


Dernière édition par Noa Lhant le Lun 23 Mar 2015 - 18:43, édité 1 fois
https://www.onepiece-requiem.net/t13330-noa-lhant-le-grand-frerehttps://www.onepiece-requiem.net/t13436-dossier-noa-lhant
Noa Lhant
Noa Lhant
•• Lieutenant d'élite ••

♦ Localisation : Navarone

Feuille de personnage
Dorikis: 2245
Popularité: +44
Intégrité: 42

Sam 21 Mar 2015 - 19:31

Il atteignit finalement la sortie de la mine et vit Armand avec derrière lui les mineurs et les civils. Il sourit et rangea son sabre. Des marines étaient présents aussi, ils formèrent un cordon pour empêcher quiconque d'approcher. Un officier supérieur vint à sa rencontre, Noa lui expliqua ce qui c'était passé en détail et demanda à s'exprimer à la foule inquiète et d'aider les citoyens si possible à recreuser la mine, le supérieur donna son accord pour les deux.
Notre marine s'avança et prit position puis commença d'une voix forte pour que tous ceux présents puissent entendre :


" Bonjour à tous ! Je suis Noa Lhant, je fais partie de la Marine d'élite ! On nous a contactés pour signaler un possible acte de terrorisme dans la mine ! Il s'est avéré que c'était le cas ! Malheureusement, ils ont réussi à faire exploser une bombe sur deux ! Durant l'effondrement, un choix s'est offert à moi, ralentir l'économie pendant un temps de l'île ou tenter de vous sauver le plus possible en endiguant l'effondrement ! J'ai choisis de faire tomber une poutre de section pour arrêter la chute et ainsi vous protéger ! Vous aurez sans doute des difficultés à recreuser, mais j'ai obtenu l'accord pour que la marine vous aide dans ce travail ! Vous êtes avec la Marine sur ce coup ou pas ?! "

Plusieurs voix affirmatives s'élevèrent en réponse avec de grands cris de joie. Noa sourit et reçut une tape amicale du supérieur dans son dos qui le gratifia d'un clin d'œil affectueux.
Par la suite, il dut faire son rapport à la base de la Marine du coin. Ses supérieurs jugèrent qu'il avait rempli sa mission en empêchant l'effondrement total de la mine et protégeant des civils de surcroît.
On lui assigna des quartiers pour qu'il puisse se reposer un peu avant sa prochaine affectation. Dedans se trouvait ses affaires que la marine avait trouvées grâce aux indications du grand frère. Il enleva tout ce qui lui empêchait de se sentir à l'aise et s'écrasa sur le matelas avant de s'endormir petit à petit. Pour un début, il avait fait du lourd.
https://www.onepiece-requiem.net/t13330-noa-lhant-le-grand-frerehttps://www.onepiece-requiem.net/t13436-dossier-noa-lhant
Contenu sponsorisé



Page 1 sur 1