AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  

Le Deal du moment : -83%
Antivirus McAfee Total Protection 2021 – 5 ...
Voir le deal
15.51 €

pourquoi moi?

Irae
Irae


Feuille de personnage
Dorikis: 780
Popularité: +20
Intégrité: 20

Dim 5 Juil 2015 - 21:03

Rien de personnel. Les affaires, vous comprenez. Il faut bien vivre.
Je venais de répondre cela à un homme, un brin impertinent, qui avait osé me demander les raisons de sa situation. Ce qui les attendaient, lui et tous les autres, ils le savaient très bien. Certains détails, évidemment, étaient inexacts. Le contraire serait anormal. L'homme à toujours tendance à tous romancer, avec une régularité qui devient lassante. la chance que des informations qui se transmettent par bouche à oreille arrive dans son état de départ est pour ainsi dire nul. Moi, au moins, j'ai le mérite d'être lucide : je suis un enfoiré.


Pour appeler un chat un chat, je suis un esclavagiste.  Officiellement, c'est interdit, mais tout aussi officiellement, je suis dans l'équipage de Satoshi. Donc intouchable par n'importe quel force dépend du GM. Tout aussi officiellement. C'est fou comme la loi est extensible. Et si je me mettais à faire trop de bruit, j'aurais un tragique accident alors qu'un CP est dans le coin. Toujours officiellement, il n'y sera pour rien. C'est beau la politique. C'est pour ça que je me contente de petits îlots perdus comme Herkis. Des falaises, des bouquetins, des cailloux, un petit village, encore des cailloux et un peu de mousse suffise à la décrire. Je suis sûr que certaines personnes pourrait trouver le paysage grandiose, mais personnellement, je n'en ai rien à foutre. La seule chose qui m'intéresse ici c'est l'équivalent de plusieurs millions sous forme de marchandise humaine.

ça fait quelques années que je bosse dans ce business, je connais mon affaire, mes hommes aussi. Les villageois n'étaient absolument pas prêt, ils n'ont opposé aucune résistance. Et personne ne s'est enfui. Je ne laisse jamais personne s'enfuir. Ce serait le meilleur moyen de se faire des ennemis. Certains vont me coûter autant qu'ils me rapporteront, mais je les prends tout de même, suivant ce principe.

L'organisation des marchandises et de leur nourriture est une tâche aussi longue que fastidieuse. Mais il faut bien la faire. Alors je la fais. Ou plutôt, je la supervise. J'ai des hommes de main, autant m'en servir. Donc ils font les corvées. Comme préparer les repas, gérer les esclaves ou encore explorer l'île. Et visiblement, ces derniers ont trouvé quelque chose.

Un bateau se serait échoué sur la plage, et il n'y a aucun signe de vie? Intéressant. Il doit y avoir moyen de récupérer des marchandises des deux sortes. Je vais y aller. Je n'ai rien à y perdre, tout à y gagner.

Je retrouve mes gars à quelques mètres de ladite embarcation, dont je me demande sérieusement comment elle put naviguer jusqu'ici. Les chances qu'il y ait quelqu'un en vie ou des marchandises en bon état ici commence à frôler le zéro absolu. Mais encore une fois, qu'est ce que je risque ?

Le moins que je puisse dire au bout de quelques minutes à bord, c'est qu'ils n'ont pas laissé une miette. Au sens propre. je me dirige vers la cabine du capitaine sans trop d’espoir. Si il y a des objets précieux dans un bateau, c'est là bas. C'est donc aussi le premier endroit qu'on videra.

Mais qu'est-ce qu'elle fout ici ?! Ces parents ont dû abandonner le navire en l'oubliant, mais quels parents seraient capables de ça ? Et après, on ose me traiter de monstre... La fillette devant moi est visiblement là depuis un moment, et dans un état de déshydratation avancé. C'est d'autant plus dommage qu'elle est plutôt mignonne. Sans soin, elle a pas l'air près de se réveiller. Je décide de la ramener. Si on s'occupe d'elle, ses chances de survie sont plutôt bonnes. Je devrais pouvoir en tirer un bon prix.

Elle s'est enfin réveillée. Enfin, je dis enfin, mais il lui a fallu seulement quelques heures pour récupérer. Un autre bon point en plus pour elle. Pendant qu'elle dormait, j'en ai profité pour vérifier son état général. à part le petit problème dont j'ai déjà parlé, elle semble aller bien. Sinon, elle ne doit pas avoir dix ans et à une monstrueuse cicatrice qui lui déchire le dos. ça vie n'a pas l'air d'être de tout repos. Et Sa va pas s’arranger. La pauvre

Vous êtes qui ?
Pendant un instant, j'éprouve une forte envie de lui apprendre la politesse. Est-ce que je ne viens pas de lui sauver la vie? Enfin... D'autres s'en occuperont pour moi.
Pour toi, et jusqu'à nouvel ordre, je suis dieu
La gamine lève un sourcil, l'air pas plus impressionnée que ça
J'attend le miracle
Je crois que je vais finir par lui en coller une.
Pourquoi les gens y sont attachés?
je commence à ouvrir la bouche pour la remettre à ça place et lui signaler qu'elle sera bientôt avec eux, mais s'est qui s'est répondu. Qu'est ce qui ne va pas chez cette gamine?
Par ce qu'il veut en faire des esclaves
Mais c'est méchant !
Mais elle croit quoi?  Je ne suis pas le père Noël, moi.
Je m'en fous de lui. Il est peut-être méchant, mais il ne nous attaque pas et on a déjà assez à faire
Bon, elle est folle. Dommage. Mais elle n'auras pas à ouvrir la bouche, personne ne s'en rendra compte avant la vente. Tient, elle a des yeux vairons. C'est bien l'originalité. Elle vaut son prix, la petite.
d'où viens-tu?
Est Par ce que tu as la flemme, tu vas les laisser souffrir?
Souffrir ? Ils ne savent et ne saurons pas ce que signifie vraiment ce mot !
Illa ! Par ce qu'ils ne souffrirons pas comme nous, ce n'est pas souffrir?
Anna, si jamais il était trop fort, comment ferions-nous contre les autres? Comment agir depuis une tombe?
Bon, deux choses. De un, elle est vraiment folle à lier, de deux, même en prenant ça en compte, et que ça conversation soit très amusante à suivre, je ne peux pas la laisser m'ignorer devant mes hommes.
Luk ! Apprend lui la politesse s'il te plait !

autrement dit, elle me soûle, fout lui une baffe. Je n'ai pas envoyé une brute. Il s'agit quand même de l’amener en bon état. La petite, qui n'as visiblement pas compris ce que je viens de dire, le regarde avancer curieusement. Et ce décale obligeamment quand il essai de lui mettre un taquet. Visiblement, elle avait compris. Emporté par son élan, Luk se vautre, provoquant l'hilarité. Hilarité qui redouble quand, alors qu'il essai de se relever, elle le renvoi à terre en lui bottant l'arrière-train.
Méchant !
J'ai moi-même du mal à ne pas rire.
Et là, ça te va comme agression?
Si tu veux...
Je ne t'ai pas demandé de faire la sieste ! occupe-toi d'elle !
J'ai finalement réussi en m'empêcher de rire. Cette fois, il va lui faire vraiment mal. mais il vaut mieux pour elle qu'elle apprenne la leçon maintenant.


Alors que Luk s'approche d'elle, elle attaque. Son coup de pieds, porté porté par un adulte, aurait frappé à la gorge et fais de lourd dégâts. Envoyé par une gamine, il frappa... Plus bas. Luk n'était pas près de se battre. J'avoue être impressionné. Elle fera un garde du corps redoutable. Elle vaut une vrai fortune, celle-là. Je ne dis rien. Pour l'instant, je n'en ai pas besoin. Les hommes sont suffisamment remonté comme ça . Le problème va être pour les empêcher de la couper en morceaux.

Visiblement, elle l'à compris aussi, puisqu'elle sort son katana. UN KATANA ?! Comment on a fait pour le louper ?! Toujours est-il qu'il est là. Et qu'elle sait s'en servir. Son style est assez lacunaire, mais sa petite taille les déconcentres tellement que trois hommes sont déjà à terre. Dont un frappé par un camarde qui l'à loupé. Je ne me rappelais pas avoir engagé des abrutis pareils. Elle n'a même plus besoin d'attaquer ! Deux autres viennent de s'entre tuer ! Enfin, j’espère pour eux qu'ils sont vivants.  Ou alors ils auront une des pires épitaphe que j'ai jamais vu. Je crois que je vais intervenir, sinon ça va être un carnage.

Bande d'incapable ! Laissez-moi faire !

Je m'avance, en sortant mes dagues. Ma porté sera plus faible, mais je ne pense que j'aurais besoin de plus. Garde basse, pas trop le choix. Je lui laisse la première attaque, qu'elle prend sans problème. Le coup, d'estoc, est mesuré. Elle finit déjà de revenir en garde quand ma riposte part, inefficace. Aucun de nous ne s'engage vraiment dans les premiers coup. Tant qu'on as le choix, on attaque pas tant qu'on ignore tout de son adversaire.

Je donne un premier vrai coup de taille vers sa gorge, elle l’évitera. Non. Une parade en opposition. Et elle a la force de le faire, la loupiote ! Je laisse glisser l'attaque. Elle rompt la distance.

Elle feinte une attaque à la tête pour attaquer la tierce, mais elle prend beaucoup trop de champs. J'en profite pour casser la distance. à courte distance, j'ai l'avantage. Son attaque ratée lui vaut deux estafilades sur les épaules. Elle riposte par un coup de pieds bien placé. J'y avait pas pensé à celle-là. Cette fois, c'est moi qui rompt.

Mais ou est-ce qu'elle a apprit à se battre ? elle n'aurait jamais du être capable de rivaliser avec moi ! Son sabre est plus grand qu'elle, bordel ! Et son sourire... Ce sourire n'a rien à faire chez une enfant. Cette fille est une abomination. Tant pis si elle vaut une fortune, il vaut mieux se débarrasser d'elle.

Remarquant mon trouble, elle attaque. Un coup de taille, à hauteur du torse. J'évite d'un bond en arrière, mais elle utilise la force de son attaque pour se tourner et m'enfoncer sous coude sous les côtes. Saloperie ! Mais elle s'est trop engagé et je lui met enfin le revers promis. Pendant que sa tête part en arrière, je la renvoie à terre d'un coup de pied. Elle est suffisamment lucide pour rouler vers l'arrière et utiliser son élan pour se relever. Elle commence à être essoufflé. Elle reste dangereuse. J'ai bien l'impression que c'est le genre de personne qui, voyant qu'elles ne peuvent pas vaincre, préfèrent emporter leur adversaire dans la mort.

J'en profite pour la charger. Encore une fois, elle se décale obligeamment sur le coté au dernier moment en me mettant un grand coup de taille. Je part en catastrophe et n'y arrive pas vraiment. Je dois être plus prudent. Je suis bon pour une sacré cicatrice, mais si elle avait été plus forte, elle m'aurait tué.

Elle suit son avantage et attaque, un coup de bas en haut. Je saute sur le coté, pas assez remis pour riposter. Il me semble voir un éclat, mais ce n'est rien. Elle reprend l'attaque de plus belle. Je pare le premier coup, esquive le second, et la stop dans son élan avec un coup de genoux avant le troisième. Elle roule à terre.

Alors qu'elle essai de se relever, je la renvoie à terre d'un autre coup de pied en pleine tête. à bous de souffle, sonnée, elle ne peut plus rien faire. Je l'achève.

C'est trop con... Alors que je me suis jeté sur elle, elle a réussi à relever son katana et à le caler sur le sol. Elle n'avait peut-être plus la force d'attaquer, mais elle n'en a pas eu besoin vu que je me suis empalé tout seul... Mais il reste mes hommes. Eux, vont la tuer.


La suite, tel qu'ils me la raconteront, est si simple que s'en est triste. Ce que j'avais cru voir volé se trouvais être la clé des esclaves. Ceux-ci se sont dépêchés de se libérer pendant que le combat finissais. Il n'avait opposé aucune résistance lors de l'attaque, mais de voir une fillette nous résister à ce point les avais motivés, ils ont ramassé les armes de ceux qu'elle avait battu, dont les miennes, et avait mis une raclée à mes hommes démotivés par ma défaites. Fais chier.
https://www.onepiece-requiem.net/t14089-anna-et-illa
Page 1 sur 1