AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  

Le Deal du moment : -27%
-100€ sur la Montre connectée Samsung ...
Voir le deal
269.99 €

une rencontre mouvementée (pv Kaito jiraya)

Tiny
Tiny

♦ Localisation : north blue
♦ Équipage : nope

Feuille de personnage
Dorikis: 1025
Popularité: 5
Intégrité: 5

Lun 29 Fév 2016 - 1:35

"WOOOOOOHOOOOOOOOOAAAA... TROOOOO BOOOOOOOOOO!"

Les yeux grand ouvert, pétillants de bonheur devant la beauté de la ville qui se présentait devant elle. la petite fille sautilla sur place d’excitation face à cette vieille potence vieille d'un siècle qui représentaient tellement de choses que l'enfant n'y comprenait pas vraiment tout.

Tiny se trouvait en plein milieu de la place de Logue Town. Habillée de ses vêtement de North Blue prévue pour le grand froid, la petite fille avait le visage aussi rouge que ses cheveux à cause de la chaleur de l'ile de l'est et de la joie qui l'envahissait. Transpirante dans des vêtement qui avaient déjà depuis longtemps dépasser leurs date de fraicheur. Elle sautillait bien droite dans ses bottines qui avaient déjà bien accumulé les kilomètre depuis le départ de son ile d"enfance. La jeune vagabonde un peu crasseuse et habillée de rouge observait la potence en se demandant quelle vue on pouvait avoir en y montant.

Des tic nerveux animés discrètement les coins de ses yeux tandis que dans sa tête, El Capitane lui faisait la morale.

A ses pieds, reposaient sa lourde ancre et un corps recroquevillé sur lui même. Les bras ballant le long de son corps, l'enfant tenait fermement le premier maillon de la chaine de son lourd compagnon de voyage qui faisait un bruit métallique en rythme avec ses sautillement. L'homme au sol, habillé de façon bourgeoise et dont elle ne connaissait absolument pas le nom, gémissait en se tenant le genou. Derrière elle, les pavés défoncés par le passage d'El Capitane permettaient facilement de remonter sa trace ou de savoir d'où elle venait.

Mais Tiny s'en moquait, elle n'avait rien fait de mal... ou presque.

De toute façon, elle savait que ce n'était pas de sa faute, elle n'avait fait que se défendre

Autour d'elle, les passants formaient un grand cercle et l'observaient d'un air méfiant, mais personne n'osait vraiment s'approcher du petit démon rouge bondissant et enchainé à une ancre. Le dernier qui avait essayer de la lui prendre était encore allongé sur le sol de la grande place de la ville où tout commence et où tout se termine. Surprenant son assistance, la petite fille avait rétamer le bon samaritain venu lui prêter main forte en un seul et unique puissant coup de pied dans le genoux. Et lorsqu'il essaya de s’éloigner pour se mettre à l’abri en la suppliant de pas lui faire de mal, elle appuya son pied sur sa jambe déjà douloureuse en murmurant sans même le regarder tandis qu'il criait de douleur tel un goret qu'on allait égorger.

" TTTT... Tu restes là! Monsieur le voleur! c'est pas bien d'essayer de piquer les affaires des autres! T'es qu'un méchant, d'abord!"

C'est vrai quoi, Tiny avait poliment refusé son aide mais il avait insisté et essayé de prendre sa chaine de force.

Candidement la petite fille se mit à sourire en voyant deux soldats de la marine arrivaient dans sa direction. Ils allaient surement gérer le problème de façon totalement impartiale. Elle se mit à leur faire de grands gestes avec sa main libre pour signaler sa présence tandis que quelques civils affolés la pointer du doigts en courant et en criant des choses à l'intention des deux soldats qu'ils étaient allés chercher.
https://www.onepiece-requiem.net/t16859-tinyhttps://www.onepiece-requiem.net/post?p=192482&mode=editpost
Kaito Jiraya
Kaito Jiraya

♦ Localisation : Logue Town

Feuille de personnage
Dorikis: 538
Popularité: 0
Intégrité: 0

Lun 29 Fév 2016 - 21:52

Biiiiip. Biiiiip. Biip. Arrrg, doucement, doucement. Tout d'abord, rien, puis un plafond. J'ouvrais mes yeux délicatement. Le réveil s'arrêta lorsque que je donnais un grand coup dessus. Je détestais le bruit qu'il faisait lorsqu'il me réveillait, beaucoup trop aigüe, beaucoup trop fort, beaucoup trop... stressant. J'étais bien sous ma couette, au chaud, encore à moitié dans mes rêves, loin des problèmes. J'avais rêvé d'une île dans le ciel, je me demandais bien si ça existait vraiment. Péniblement, je me redressais et laissais ma couette retomber. Un frisson me traversait, les poils de mes bras nus s'hérissèrent. Il faisait froid. Je me levais et sortais de mon lit, je me dirigeais vers la salle de bain et m'habillais, j'avais pris une douche la vieille, ça le ferait. J'étais encore un peu dans les vapes et pour me réveiller, méthode cruelle, je passais mon visage sous de l'eau froide. Brrrr ça marchait bien, j'étais tout éveillé maintenant. Je m'étirais, baillais et retournais dans ma chambre.

Par la fenêtre j'observais le paysage, j'étais au deuxième étage, je n'avais pas une vue sublime, mais je pouvais quand même voir les autres maisons du quartier et une partie de la ville. Le soleil brillait, il y avait un magnifique ciel bleu et quelques nuages, c'était un temps plaisant. Je me demandais s'il faisait froid. Je détournais les yeux de l'encadrement et décidais de descendre déjeuner. J'arrivais dans la cuisine et cherchais de quoi manger, aïe, il n'y avait plus de pain ni de céréale. Je tournais la tête et vis un mot sur la table. << Kai, je suis partie au travail avec ton père, va acheter du pain et des céréales si tu veux déjeuner. >> Je me demandais bien pourquoi maman avait accompagné papa au travail, mais ce n'était pas mes affaires. J'haussais les épaules et filais mettre mes chaussures, baillant une nouvelle fois. Prêt, je sortais dehors. Un vent frais, puis plus rien. Une bonne odeur flottait dans l'air ça me donnait faim.

Je marchais tranquillement, les mains dans les poches. Aujourd'hui, les habitants de l'île étaient de sortie, avant de sortir du quartier, je passais chez le fleuriste pour saluer la vendeuse, ses fleurs étaient toujours aussi magnifiques, apparemment son père était lui aussi sortit en ville. Après quelques minutes à discuter, je sortis de la boutique et quittais mon quartier pour me diriger vers la boulangerie la plus proche. Une bonne baguette de pain avec de la confiture me ferait le plus grand bien. Il était à peine neuf heures, il resterait sans doute quelque chose. Tout en déambulant dans les rues, j'observais les habitants, ils semblaient heureux, du moins, ils avaient le sourire, c'était bon signe. La seule raison qui me venait à l'esprit était : le temps magnifique, oui c'était une bonne raison. Je continuais de marcher sur le trottoir, j'arrivais bientôt sûr la grande place. Il devait vraiment y avoir un monde de fou la-bas, allons voir, de toute façon c'était un raccourcit pour accéder à la boulangerie.

Effectivement, je ne me trompais pas. Il y avait pas mal de monde sur la place, pleins de tête que je n'avais jamais vu. J'avançais sur le sol pavé et passait devant l'échafaud. Ah, toute une histoire cette place. Logue Town, la ville historique où tout commence et où tout se termine. Tout le monde est au courant, c'est ici que Gol D. Roger est né, c'est aussi ici qu'il est mort. Cette place est symbolique, historique, elle éveille la curiosité des habitants extérieurs à l'île. Je souriais en passant devant, me demandant ce que ce Roger serait devenu s'il n'avait pas été exécuté. Tant de possibilité.. Je continuais ma marche sans trop regarder aux alentours, après tout je connaissais bien les environs. C'est alors qu'un cri se fit entendre, ah ? Je tournais la tête vers la source du son, à ma droite je distinguais un groupe de gens, tous en cercle. Qu'est-ce qu'il se passait encore ? Le sol semblait abîmé, je décidais de m'approcher.

- TTTT... Tu restes là! Monsieur le voleur! c'est pas bien d'essayer de piquer les affaires des autres! T'es qu'un méchant, d'abord!

Cette voix ressemblait étrangement à celle d'un enfant, d'une jeune fille. Je m'approchais du groupe et me frayais un chemin entre les différents corps agglutinés. Je trouvais cette situation bizarre. J'arrivais au centre du cercle pour bel et bien voir une petite file qui sautillait, une ancre dans les mains. Elle semblait toute contente, toute excitée. Je l'observais, elle leva la main et fit de grands gestes en direction des deux soldats de la marine qui approchaient d'un pas vif. Mais qu'est-ce que... Oh à terre, je voyais un homme, mais attendez, non je ne rêvais pas. C'était monsieur Abu ! Le père de mon amie la fleuriste. Je me jetais sur lui et le récupérait, il n'était pas méchant monsieur Abu, parfois bizarre, mais pas méchant. Il semblait... mal en point. Il s'appuyait sûr moi, les civils avaient désormais tourné leur regard vers moi, oups, j'aurais préféré passer inaperçu.

- Dis, pourquoi t'as fracasé m'sieur Abu ? T'es pas bien ou quoi ?

Ouais je n'hésitais pas y aller de front, de toute façon je n'étais pas bien méchant hein, elle allait s'en remettre la fillette. Je l'observais, on aurait dit un petit démon avec une force sur-dimensioné, c'est vrai, une ancre c'était lourd, trop lourd. Je reculais, monsieur Abu à moitié assommé contre moi et je voyais les soldats de la marine arriver, oh la la non, ils allaient encore s'en mêler ceux-là. Je soupirais et attendais la sentence.

- Eh qu'est-ce que se passe ici ?
- Vous feriez mieux de demander à la jeune fille.

Franchement elle n'avait pas l'air méchante cette petite, juste un peu brute, mais je m'en méfiais tout de même, elle avait essayé de faire du mal à monsieur Abu quand même.


Dernière édition par Kaito Jiraya le Dim 6 Mar 2016 - 10:51, édité 1 fois
Tiny
Tiny

♦ Localisation : north blue
♦ Équipage : nope

Feuille de personnage
Dorikis: 1025
Popularité: 5
Intégrité: 5

Mer 2 Mar 2016 - 23:55

Alors qu'elle s'adressait au vieil homme, un garçon apparut devant elle , enfanté par la foule, cette grosse horde de commères d'où s'échappait un brouhaha, mélange de reproches, d’interrogation, de peur et de colère face,lui demanda plus d'explication. Il avait l'air de connaitre le vieux voleur. Mais Tiny ne les écoutait pas et alors que beaucoup pensait qu'elle empêcherait le nouveau venu de s'éloigner avec le vieil homme, celle-ci se contenta de s'écarter pour lui permettre de le relever plus facilement en fixant avec curiosité le visage du garçon et pour toute réponse, elle se contenta de pouffer de rire.

Bien loin d'être un rire moqueur, quelque chose chez le garçon amusait la petite fille. Son regard de rubis qui détaillait le nouveau visage depuis son arrivé, s’arrêta un petit moment sur les joues et les yeux de chats du garçon avant de prendre enfin la parole entre deux fous rire.

"C'est trop choupi ton maquillage sur tes joues? Ça veux dire quoi? Tu le refais tout les matins? Et C'est rouge... J'adore! Dis..."


Elle n'eut pas le temps de finir qu'un des marines venait d'arriver en demandant à son tour des explications, la petite fille fut un peu déçue de voir qu'il ne portait pas de marque jugales comme le garçon. Elle qui avait un instant cru que leur homme de la région se maquillait plus que les femmes de son village fut pour le coup très désappointée. Laissant de côtés son imagination, La petite fille cessa de rêvassait. Le garçon s'était empresser de la désigner si le marine voulait une explication sur ce qu'il s'était passer, Bonnie accueillit le militaire en levant sa main libre qu'elle secoua à la manière d'un miss de concours en disant.

"Coucou, moi c'est Tiny et je cherchais une ..." Mais Abu, qui boitait terriblement et dont le genoux avait triplé de volume en quelques minutes en profita pour y mettre un peu de son venin dans la discussion en murmurant à l'intention de Kaito.

"Attention je crois qu'elle m'a cassé la jambe, elle est dangereuse!"


Tiny l'entendit et se défendit immédiatement en disant "Han... comment c'est qu'un menteur! Il a voulu enlever El Capitane! Et moi, j'ai dit non et quand je dis non... En plus c'est que des bêtises, c'est pas possible de cassé des jambes avec un coup de pieds dans le genoux... Je suis toute petite, moi! J'ai fait que me défendre!"

Fâchée, elle croisa les bras dans un cliquetis de chaine. Elle n'avait pas l'air de se rendre compte de sa force, même si l'ancre lui semblait plus légère qu'au départ de ce farfelu voyage. En même temps, il y avait plus de chance que ce soit le vieux qui soit fragile. Les gens de North Nlue étaient bien plus robustes, c'est bien connu. Aucun habitant de Logue town ne survivrait à un hiver chez elle et surtout pas avec les vêtements qu'ils portaient.  Le marine fronça les sourcils et regarda son collègue qui s'était chargé d'éloigner la foule et de recueillir certains témoignages. L'homme finit par dire en posant sa main sur la poignée de son sabre.

"Très bien Tiny, je suis le premiére classe Prospen. votre histoire est bizarre à tout les trois! Mais d'abord, expliques-moi ce que tu fais avec une ancre de bateau en pleine ville?"


Tiny se contenta de répondre en haussant les épaules comme si s'était évident.

"Bah, je la promène! Vous savez ou je peux trouver de quoi manger?"

L'homme parut étonné de la réponse, il prit une inspiration et baissa la tête en fermant les yeux pour se masser les tempes comme si ça pouvait l'aider à mieux réfléchir, lorsque ses paupières se rouvrirent, son regard se posa sur Kaito, il finit par demander

" C'est qui ce El Capitane? C'est un pirate? C'est toi?"

Tout ça fit éclater de rire Tiny. Prospen soupira et finit par dégainer son sabre en plaçant sa lame sous la gorge de la petite fille en rouge qui eut un peu plus de mal à rire lorsqu'elle se fit menacer de la sorte. Au même moment la pointe de la lame de l'autre marine qui s'était faufilé dans le dos de Kaito vint gentiment titiller les omoplates du garçon. Il sortit un den den mushi pour demander des renforts et un médecin tandis que Prospen disait.

" Très bien vous allez venir avec nous tous les trois, on va devoir mettre tout ça au clair dans un endroit un peu plus calme!"


Dernière édition par Tiny le Dim 6 Mar 2016 - 14:14, édité 1 fois
https://www.onepiece-requiem.net/t16859-tinyhttps://www.onepiece-requiem.net/post?p=192482&mode=editpost
Kaito Jiraya
Kaito Jiraya

♦ Localisation : Logue Town

Feuille de personnage
Dorikis: 538
Popularité: 0
Intégrité: 0

Dim 6 Mar 2016 - 12:13

Franchement, j'aurais préféré rester tranquillement chez moi. J'étais passé par la grande place uniquement pour aller chercher mon pain à la boulangerie, rien de plus, rien de moins. Au lieu de ça, je me retrouvais avec monsieur Abu, le père de mon amie la fleuriste, à moitié assommé dans mes bras, et une fille qui pouffait de rire à ma venu. Je n'aimais pas vraiment ce genre de situation. Monsieur Abu n'étais pas très léger, je me tordais un peu le dos pour supporter son poids, ce n'était pas une partie de plaisir, je vous le garantie. Il y avait beaucoup trop de gens autour de nous, je ne me sentais pas trop bien. Etre en communauté c'était pas vraiment mon truc en faite. J'observais la fille, elle était très petite. Cheveux rouges, yeux rouges, vêtements rouges, nœud dans les cheveux.. roses. Elle avait l'air de vraiment apprécier cette couleur. Je me grattais la tête et écoutais ce qu'elle avait à me dire, elle rigolais un peu trop.

-C'est trop choupi ton maquillage sur tes joues? Ça veux dire quoi? Tu le refais tous les matins? Et C'est rouge... J'adore! Dis...

Que.. quoi ? C'était la première chose qu'elle trouvait à me dire ? Les marques rouges sur mes joues ? Elle était bien rigolote cette petite. Et originale aussi. Je replaçais bien monsieur Abu sur mon épaule droite. Il semblait émerger petit à petit et semblait se réveiller, bonne nouvelle. Il allait pouvoir m'expliquer ce que c'était que ce bordel. En attendant, deux soldats de la marine avaient rappliqué. Comme si l'on avait besoin d'eux.. Un peu trop curieux, ils demandèrent ce qu'il se passait ici. Je laissais les deux hommes se débrouiller avec la petite, moi je n'avais rien à voir là-dedans, j'étais venu récupérer monsieur Abu qui était vraiment... mal en point. D'ailleurs, le vieux avait l'air très absent, exténué et mal à l’aise. En même temps je le comprenais, vu l'état dans lequel il était, on pouvait difficilement faire pire. Il ne pouvait presque pas marcher.

- Coucou, moi c'est Tiny et je cherchais une...

Pendant que la fillette s'exprimait, Abu qui semblait avoir un peu repris, me chuchota deux trois mots.

- Attention je crois qu'elle m'a cassé la jambe, elle est dangereuse!

Je me penchais sur sa jambe, ah oui, effectivement, elle était très très mal en point, j'avais du mal à croire que ceci était l'oeuvre du petit petit démon qui se trouvait face à moi au centre du cercle, au centre de toute l'attention. J'essayais de me faire discret. Pour le moment j'observais la petite et les soldats, il fallait être sur ses gardes. D'ailleurs une voix encore plus aiguë se fit entendre lorsque la fanatique de rouge s'adressa au vieux.

- Han... comment c'est qu'un menteur! Il a voulu enlever El Capitane! Et moi, j'ai dit non et quand je dis non... En plus c'est que des bêtises, c'est pas possible de casser des jambes avec un coup de pieds dans le genoux... Je suis toute petite, moi! J'ai fait que me défendre!

El Capitaine, intéressant. Je la voyais croiser ses bras et faire claquer la chaîne de son ancre au même moment. Elle semblait être attachée à cet objet, et ça ne m’étonnait pas qu'Abu se soit retrouvé dans une telle situation. Je le connaissais, il avait voulu y jeter un coup d’œil et avait sûrement dû trouver l'objet intéressant et l'avait regardé de plus près sans peut-être en parler à la petite, d'où sa réaction un peu excessive. Je détournais les yeux de cette ancre et levais la tête pour observer les deux soldats de la marine. Méfiant, j'observais leur réaction. Les deux hommes échangèrent un regard et l'un deux se chargea d’éloigner la foule. Oh la la, ça sentait mauvais, très mauvais. Le soldat face au petit démon posa sa main sur son sabre.

-Très bien Tiny, je suis de la première classe, Prospen. Votre histoire est bizarre à tous les trois! Mais d'abord, expliques-moi ce que tu fais avec une ancre de bateau en pleine ville?

Prospen, j'avais déjà entendu parler de ce type, en fin de compte c'était pas un simple petit soldat. Je tournais la tête, le deuxième marin était derrière moi, ses deux mains sur son sabre. Je remettais ma tête droite et replaçais le vieux sur mes épaules, il semblait s'être rendormi de fatigue. Haussant les épaules, la fille se contenta de répondre simplement.

-Bah, je la promène ! Vous savez ou je peux trouver de quoi manger ?

L'homme se massait les tempes et se tourna vers moi, je remarquais que sa main droite était toujours accrochée à son sabre, je dérivais les yeux lentement. Prospen s'approchait de moi. Pas bon du tout, du tout, du tout.

-C'est qui ce El Capitane? C'est un pirate? C'est toi?
-Non pas vraiment non, moi c'est Kaito en fait.


Toute cette discrétion pour une phrase un peu trop insolente qui venait tout mettre en l'air. Égal à moi même. A vrai dire, je n'avais pas pu m'en empêcher. Et apparemment cela n'avait pas plus aux deux agents de la marine. Ils dégainèrent leur sabre. Prospen sous la gorge de cette fameuse Tiny et l'autre dans mon dos. Je me baissais délicatement pour déposer monsieur Abu par terre. Je ne pouvais plus le tenir dans de telles conditions. Le gars dans mon dos sortit un den den mushi, je sentais que cette affaire allait vraiment mal finir.

-Très bien vous allez venir avec nous tous les trois, on va devoir mettre tout ça au clair dans un endroit un peu plus calme!

Prospen attrapa Tiny par le bras, le sabre toujours près de son visage et l'autre soldat me faisait avancer, l'épée collée à ma colonne vertébrale. Les bras le long du corps j’avançais d'un pas lent, mais régulier. Je n'aimais pas la situation et il fallait que cela s'arrange au plus vite. Je continuais de suivre le chemin que nous indiquait les deux marins. Au bout de quelques minutes on arrivait dans une ruelle. Un cul de sac, à l'abri des regards, très près du QG de la marine de Logue Town. Tous les éléments jouaient en notre désavantage. A ce moment précis, je regrettais de ne pas avoir prit mon sabre avec moi, vraiment. Je réfléchissais à une solution. On se retrouvais le dos au mur avec deux gars qui pointaient leur épée sur nous. Je regardais Tiny et comme pour détendre l'atmosphère je lui disais :

- Au faite, m'sieur Abu ne voulait pas te voler ton Cap'tain, il est juste passionné par les objets qui sortent de l'ordinaire, alors il voulait juste regarder ton ancre.
- Fermez-là.


Je tournais les yeux sur le soldat qui tenait le den den mushi, au moins ça avait le mérite d'être claire. Je me taisais et attendais. Il était en train d’appeler des renforts, et avait baissé son arme. Il était trop concentré sur ce qu'il faisait et oubliait de jeter des regards dans notre direction. Ça m'arrangeait bien. Progressivement je me rapprochais de lui, d'un pas très très lent.  Prospen s'occupait de Tiny, et de son ancre. J'essayais de ne pas me faire remarquer. Dans mon regard je faisais comprendre à Tiny qu'il fallait qu'elle retienne Prospen encore quelques minutes. Imperturbable et relax, je réfléchissais rapidement. Une idée me vint en tête. Je ne me posais plus de questions et exécutais. Je sautais en faisant le moins de bruit possible sur le sabre du marin et l'attrapais entre mes mains. Je donnais un coup de coude au soldat pour le repousser et me reculais. OK, calme, calme. On respire. J'avais le sabre du marin entre mes mains. Les deux marins semblaient nous avoir sous-estimé. Mon ventre gargouillait, le pain allait attendre.
Tiny
Tiny

♦ Localisation : north blue
♦ Équipage : nope

Feuille de personnage
Dorikis: 1025
Popularité: 5
Intégrité: 5

Dim 6 Mar 2016 - 14:12

Prospen attrapa la petite fille par le bras pour la faire avancer. Bonnie pensa un moment ne pas bouger et piquer sa crise de nerfs. Les gens était vraiment méchant avec elle depuis qu'elle était arrivé, on la regardait bizarrement, on l’embêtait, on insultait El Capitane en le traitant de pirate et en le prenant pour un gringalet avec du maquillage sur les joues. bon d'accord cette partie là avait plus particulièrement énerver l'esprit du marine qui sommeillait dans son ancre et par répercussions elle sentait sa patience diminuée de plus en plus. Et pour couronner le tout, on voulait la forcer à aller là où elle ne voulait pas.

C'est qu'elle avait un tour du monde à continuer et après trois ou quatre mois de navigation, elle avait l'intention de rentrer assez vite retrouver ses parents et son village et de se trouver un repas gratuit.

Mais au lieu de s’énerver, la petite fille resta calme tandis qu'El Capitane lui murmurait aussi de ne pas contrarier ses amis de la Marine. Bonnie soupira pour toute réponse et commença à avancer normalement sur quatre mètres. Kaito en profita pour prendre la défense du vieux qui avait perdu connaissance. Bonnie leva les yeux vers lui et fit la moue en disant.

" Je sais ce que j'ai vu, il a essayé de me prendre mon ancre de force. Je lui avais déjà dis non une fois."

Personne n'écoutait un enfant quand il disait non. A croire que les adultes se croyaient tout permis justement parce qu'il n'étaient plus des enfants. Prospen leur ordonna de se taire et Tiny obtempéra. D'un coup elle sentit une résistance au niveau de l'ancre qui était restait au même endroit jusqu'à ce que la chaîne se tendent et qu'elle doive se pencher en avant pour la trainer de nouveau. L'ancre qui se remit à dégommer les pavés de la place dans un raclement métallique lugubre.

Prospen eut un regard vers l'homme inconscient, la petite fille et son ancre et finit par arrêter le convoi en se disant qu'ils n'avanceraient pas plus vite ainsi. Il fit signe à son collègue d'appeler des renforts. Il se tourna vers Tiny sans relâcher sa garde. Elle était assez flippante à trainer son ancre cette gamine. Les questions affluaient dans son cerveau mais il ne voulait pas les pauser en pleine rue. De toutes façons, ils était tout les trois suspects mais il ne savaient pas encore exactement de quoi et il comptait bien le trouver. Il finit par murmurer à l'intention de Tiny.

" On va attendre ici, ça t’éviteras de détruire le sol de la grande place."


Tiny le regarda sans comprendre de quoi il parlait mais ne répondit rien, on lui avait dis de la fermer et même si c'était un méchant mot qu'on avait pas le droit de dire, El capitane lui avait dire d'obéir et de ne plus rien dire.

Soudain le regards de la fillette capta celui de Kaito qui essayait de lui dire quelque chose avec les yeux. L'ennui est que les yeux sont beaucoup moins pratiques qu'une bouche pour parler et aucun d'eux ne faisait de la télépathie. Dans le doute, elle sourit en croyant qu'il voulait dire que les deux marine étaient des pas beaux et de méchant  puis elle finit par demander à Prospen.

"Dites pourquoi qu'on est là? et pourquoi vous appelez des renfort? J'ai faim m..."


Elle ne termina pas sa phrase et sursauta même en voyant Kaito s'attaquer à l'autre marine. il le désarma assez facilement et le repoussa vers Prospen, l'arme du marine en main. Croyant que Kaito allait se venger pour le genoux d'Abu, Tiny s'accroupit d'un coup en se protégeant la tête tou en suppliant.

" C'est pas moi! J'ai rien fait! Me fait pas de mal, s'teuplait!"


Voyant que Tiny n'était pas un danger, Prospen se tourna vers Kaito, visiblement en colère et finit par lui dire en se mettant en garde.

"Lâche ça gamin! C'est un ordre!"

Il sembla laisser une dernière chance à Kaito de se rendre tandis que l'autre marine se frottait le visage à l'endroit où il s'était pris le coups de coude. il finit par se relever et essaya de dégainer son fusil, mais la sangle le gêna dans son mouvement.
https://www.onepiece-requiem.net/t16859-tinyhttps://www.onepiece-requiem.net/post?p=192482&mode=editpost
Kaito Jiraya
Kaito Jiraya

♦ Localisation : Logue Town

Feuille de personnage
Dorikis: 538
Popularité: 0
Intégrité: 0

Lun 14 Mar 2016 - 18:36

OK, j'espérais que mon plan fonctionne. Petit à petit, je me décalais vers la droite pendant que le soldat qui devait me surveiller tentait d'appeler la base de Logue Town. L'escargophone sonnait, mais personne ne répondait. S'impatientant, le marin réessaya sans lever les yeux. C'était étrange. Il y avait une bonne garnison sur cette île pourtant, pourquoi est-ce qu'il ne répondait pas aux appels ? Ils étaient sûrement occupés à autre chose. Bon, je devais agir vite sans me faire voir. Un nouveau pas sur la droite, vers l'avant. Je me faisais le plus discret possible. De son côté, le petit démon tenait encore son ancre, mais avait arrêté de la remuer sous ordre du soldat en chef pour ne pas abîmer le trottoir. Ma bouche était muette, mais mes yeux parlaient avec éloquence et j’espérais qu'elle comprenne elle comprenne mon regard.

Tout ce que Tiny avait à faire, c'était d'occuper Prospen le temps que je récupère le sabre du marin dont je ne connaissais même pas le nom. Elle n'avait qu'à lui parler à ce chef, lui montrer quelque chose ou bien lancer un débat. Du moins, un moyen assez énervant pour obliger Prospen à tenir un dialogue avec elle. Je n'avais pas confiance en cette petite, mais je savais qu'elle pouvait m'aider, ainsi je lui laissais le bénéfice du doute. En apparence elle n'avait pas l'air méchante, m'enfin je comptais sur elle. Elle me regarda avec son air béat et me fit un grand sourire, j'hochais la tête et la laissais faire. Elle semblait avoir compris,. Okay, étape numéro un, fait.

- Dites pourquoi qu'on est là? et pourquoi vous appelez des renfort? J'ai faim m...

Tandis que je m'approchais du soldat, j'entendais la voix de la petite en fond. C'était très bien, Prospen qui était presque dos à moi, semblait assez proche de la jeune fille pour ne pas me voir. En attendant, le soldat face à moi semblait avoir réussi à contacter la garnison. Le moment était parfait. Comme un chat, je lui sautais dessus et lui donnais un coup de coude assez violent qui le fit reculer de quelques pas. La voix de Tiny se coupa. Surpris et déséquilibré, le soldat fit tomber le den den mushi et il se fissura lorsqu'il entra en contact avec le sol. Au même moment j'attrapais le sabre du marin qui était accroché à sa hanche, je l'empoignais de mes deux mains et retombais sûr le téléphone en l'écrasant. C'est bon, la communication était coupée et j'avais le sabre en main, tout était passé vite, trop vite. Okay, étape numéro deux, faite.

Je respirais, enfin du moins j'essayais de contrôler ma respiration. Mon cœur battait assez vite. Je reculais de quelques pas. Okay, calme, calme. Il ne restait plus que la troisième étape, c'est-à-dire s'enfuir de là et semer les soldats de la marine. C'était le plus compliqué. D'un coup, le petit démon se mit au sol me suppliant de ne pas lui faire de mal. Je ne bougeais pas et croisais son regard, j'essayais d'élaborer une mine rassurante, mais je n'étais pas très fort pour modéliser de belles expressions du visage. La jeune fille se releva lorsqu'elle vit qu'elle n'était pas en danger. Je soufflais et évaluais mes chances. Il y avait deux soldats de la marine armés, l'un avait déjà dégainé son sabre et l'autre semblait avoir du mal à attraper son fusil, effectivement l'arme à feu était bloquée dans la sangle qui la portait, ça nous faisait gagner un peu de temps. De l'autre côté, il y avait moi avec un sabre et Tiny avec.. son ancre. Je me demandais bien comment est-ce qu'elle allait se battre avec ça. En tout cas on avait quarante pour cent de chance de nous en sortir.

-Lâche ça gamin! C'est un ordre!

Ah, on me parlait. Je regardais Prospen avec son sabre dans les mains, c'était le même que celui que je tenais. Un sabre de bonne qualité assez léger, celui que j'avais en général était beaucoup plus lourd. En revanche, cette arme était beaucoup moins souple et beaucoup moins maniable que celle que j'utilisais habituellement. Outre ces aspects, la taille de celui de la marine était un peu plus petite. Ce n'est pas grave, on allait s'habituer. L'autre soldat avait réussi à dégainer son fusil. Un pistolet qui ne contenait que trois balle vu sa taille, j'en étais sûr. Trois change d'épuiser son armement sans se blesser. Ok il fallait être astucieux et surtout faire bien attention. Tiny semblait avoir une très grande force, une grande puissance qu'elle n'avait pas l'air de parfaitement contrôler. C'était le moment de déferler cette puissance. J'avais aussi hâte de voir comment elle allait utiliser ce capitaine. Le soldat au fusil prit la parole.

- Un pas de plus et je tire.

Radicale, mais je m'en fichais.

- Essaye toujours.
Je me tournais vers la petite. Tiny occupe toi de Prospen, avec ton ancre et ta puissance t'en es capable. Moi je me charge de celui là...

Le volume de ma voix s'était réduit sur les derniers mots, il fallait que je me concentre. Le marin avait une arme à feux avec trois balles. Et les balles pouvaient vous paralyser, vous tuer, vous blesser plus qu'une autre arme. Il fallait faire très attention. Tiny ne semblait pas opposer de résistance à ce que je lui avais dis. De toute façon, elle aussi devait sortir de là, alors s'allier était la meilleure solution. Un cours instant j'avais ignoré le soldat aux balles et il ne l'avait pas franchement bien pris. Il s'approchait de moi et pointait le pistolet en ma direction. Je n'avais plus qu'à dévier et contrer les munitions avec la lame de mon sabre. Facile ? Oh pas du tout non. J'avais déjà fais ce genre d'exercice lors de mes entraînements à combattre au sabre. Bon, j'avais fait ça avec des noisette, mais c'était le même principe sauf qu'une balle pouvait faire de jolis dégâts, dont la mort. La troisième étape était en cours.
Tiny
Tiny

♦ Localisation : north blue
♦ Équipage : nope

Feuille de personnage
Dorikis: 1025
Popularité: 5
Intégrité: 5

Mar 29 Mar 2016 - 23:59

Spoiler:
 

Accroupie au sol la petite fille tourna la tête légèrement pour se rendre compte que Kaito l'observée en silence. La mine sombre, il semblait calculer ses chances de pouvoir venger le genou du vieux fleuriste et de zigouiller les deux soldats. Vu qu'il restait immobile, Tiny se releva doucement en attendant le bon moment pour s'enfuir. Elle n'avait pas envie qu'on lui fasse de mal! Elle avait un pari à gagner et elle n'y arriverait jamais avec un sabre dans le ventre ou une balle entre les deux yeux.

Le visage de la petite fille était animé par de discrets tics nerveux. La voix d' El Capitane tonnait dans son esprit, lui ordonnant de ne pas faire de mal aux marines car ils ne leur voulaient pas de mal. c'était juste un contrôle de routine. Elle allait ouvrir la bouche pour demander à Kaito de se rendre, quand elle fut coupée par le deuxième soldat.

Voyant que Kaito ne répondait toujours pas aux injonctions de Prospen, son collègue se montra plus virulent et se montra plus menaçant, et le garçon avec les marques jugales ne se laissa pas faire. Kaito lui ordonna même de se battre avec son ancre. Il avait confiance en sa sois disante puissance, Blabla. Tiny le regarda avec de gros yeux étonnés en essayant de comprendre de quoi il voulait parlé et lâcha un " Quoi?" suraigu avant de se mettre à bafouillé.

Mais le mal était déjà fait, l'attention de Prospen se détournait dans sa direction. Tiny recula un peu, se rapprochant de la présence rassurante de son ancre. La peur se lisait assez facilement sur son visage. Prospen s'en rendit compte, il se dirigeait vers elle, l'air menaçant et lui ordonna avec une voix plus grave pour prouver qu'il avait de l'assurance à revendre.

"Donnes moi cette chaine, petite! Ne m'oblige pas à te la prendre de force. Vous n'avez encore rien fait de mal, on peut..."

Il n'eut pas le temps de terminer sa phrase, coupé par la fillette qui semblait plus que résolue a ne pas lâcher la chaine de son bien.

"Non! Personne ne touche mon ancre! C'est à moi!"
dit elle en secouant nerveusement la tête et par extension ses deux couettes qui vinrent lui fouetter le visage

L'arme à la main, le soldat se jeta sur Tiny pour attraper sa chaine. Sûr de lui, il ne pouvait s’empêcher de sourire. Ce n'était pas une fillette haute comme trois pommes qui allait lui résister. Une bonne claque est ce serait régler. Le vieil homme devait surement avoir un genoux fragile, ça expliquait qu'il se soit cassé de la sorte. La main sur la chaine, Prospen, le visage triomphant, tira dans sa direction pour l'arracher des mains de Tiny qui était étrangement devenue silencieuse.

"Qu..."

Le sourire confiant s’effaça assez rapidement du visage du marine. Lui qui s'attendait à peu de résistance, eut l'impression de se retrouver face à un mur de pierre. Tiny ne bougea pas, les pieds calés dans le sol, les mains fermement agrippées à sa chaine. Elle lui opposa tout sa force et résista à celui qui essayait de lui voler El Capitane. Prospen ne réussit même pas à la soulever du sol

Une dispute interne s’éveilla en elle. Elle ne devait pas faire de mal au Marine, il représentait la loi et elle le respecter naturellement pour ça. Mais ce n'était pas le héro qu'elle s'était imaginé. L'envie de faire dur mal était bien là. Peu importe, si il était un soldat, il venait de la mettre en colère. Prospen l'avait attaquée alors qu'elle n'avait rien fait de mal. Cette colère se heurta violemment aux principes d'El Capitane qui dans sa précédente vie était un gradé de la marine.

Elle n'avait pas vraiment l’occasion de regarder comment s'en sortait Kaito, mais elle espérait qu'il vienne l'aider à se sortir de ce pétrin. Après tout, c'était lui qui les avait mis dedans. C'était donc à lui de les en sortir. Tiny laissa une dernière chance à Prospen et lui dit en essayant de reprendre son calme.

" Lâches! Tout de suite!"


Pour tout réponse, Prospen poussa un grognement de frustration tandis qu'il essayait encore en vint de lui arraché la chaine. De nombreuses questions l'envahirent. Mais la principale était de se demander comment une fillette de 10 ans pouvait physiquement résister aussi facilement à un homme adulte entrainé au combat. Une seule réponse lui vint à l'esprit et il ne put s’empêcher de la dire à haute voix

" Monstre!"

Il n'avait pas le choix, le visage rouge à la fois de honte et de colère, il leva son sabre. Prêt à frapper la source de son embarras. Tiny vit la lame arrivée dans sa direction et ferma les yeux de peur. Soudain la voix de son ancre retentit dans son esprit

"Bonnie! Défends toi!"
https://www.onepiece-requiem.net/t16859-tinyhttps://www.onepiece-requiem.net/post?p=192482&mode=editpost
Tiny
Tiny

♦ Localisation : north blue
♦ Équipage : nope

Feuille de personnage
Dorikis: 1025
Popularité: 5
Intégrité: 5

Mer 24 Aoû 2016 - 23:43

"Bonnie! défends toi"


La petite fille ouvrit les yeux d'un coup. Le regard décidé tandis que la lame traçait rapidement son chemin en direction de sa gorges de rouquine innocente. Levant sa chaine qu' elle tenait entre ses deux mains, elle la tendit devant elle pour arrêter l'arme de Prospen dans un bruit de choc metallique.

Avant que le marine n'ait le temps d'enchainer un nouveau coup, Tiny prit appui sur son pied droit en hurlant

 "HIZA BUREKA".

Son pied gauche jaillit avant d'atterrir violemment sur le tibias du militaire. Le visage de Prospen se crispa de douleur à l'impact. Il perdit l'équilibre en laissant choir son sabre et tomba en se tenant la jambe. Il avait la nette impression que l'os était brisé, mais ce serait surestimer la force de la fillette. Ce coups lui laisserait seulement un gros bleu. Affolé le marin jeta un regard peureux vers la petite fille en se disant qu'elle allait l'achever avec sa force de monstre. Mais a la place elle s'accroupit vers lui en chantonnant. le coin de ses yeux trésauté nerveusement. Elle le pointa du doigt et lui dire.

"Si j'suis un monstre, t'es qu'une créature allongée sur le sol! El Capitane voudrait t'écraser pour t'apprendre le respect!"

Tiny se releva et regarda dans la direction de Kaito. elle pencha la tête sur le côté en observant ses gestes. Le garçon s'occupait de son ennemi à sa manière, il n'avait pas besoin d'aide et être ici ennuyé Bonnie. Sans mot dire, la petite fille posa la chaine de son ancre sur son épaule tandis que Prospen se cachait le visage en sanglotant. il n'avait pas envie de se prendre un autre coup.

Il y eu un gros raclement sur le sol... rapidement suivit d'un deuxième qui s'éloigna doucement. Quand Prospen ouvrit les yeux, il s'aperçut que Tiny s'éloignait pour reprendre la route de son côté.

Le temps que Prospen se relève et que Kaito s'enfuie. Tiny avait disparue, mais elle était facilement repérable. il suffisait de suivre les traces de son ancre sur la route. Mais le marin n'était pas sur de vouloir raconter ce qui s'était vraiment passé à qui que ce soit.
https://www.onepiece-requiem.net/t16859-tinyhttps://www.onepiece-requiem.net/post?p=192482&mode=editpost
Contenu sponsorisé



Page 1 sur 1