Le deal à ne pas rater :
WD Green SN350 – Disque SSD interne NVMe M.2 – 2 To
99.99 €
Voir le deal

Deuxième impression

Je ne cesse de compter les mots. Aucun n'a vraiment de sens. Les cris obscurs des ténèbres assaillent un esprit plongé dans le doute. J'entends au loin, le piaillement des mouettes. Les mirettes dans le ciel et un coup de pichenette sur l'Eternal Pose dont l'aiguille vise là-haut. Assoiffé par la folle traversée, j'étanche la soif par les dernières gouttes de Rhum et jette la bouteille à la mer avec les maux qui vont avec. Ceux dont j'ai écris, les desseins futiles de ma vie.

Je mets les rames dans le cercueil et me repose sur le dos, attendant la fatalité. Je n'attends pas bien longtemps lorsque mon sabre se décide enfin à parler. Je ne saurais vous décrire ce qu'il me dit réellement, mais pour vous le retranscrire au mieux, je dirais qu'il souhaite avoir un combat au sommet !

Au sommet, c'est le cas de le dire ! Car j'entame mon ascension fulgurante à petit pas sur la voûte céleste, me reposant sur quelques bouts de rochers parsemés dans les hauteurs. Je laisse derrière moi ma barque, sac en bandoulière contenant mes affaires d'infortune, j'y dépose mon Pose et touche enfin du talon la surface plane comme de la terre. Première impression ; ce ne sont pas des nuages comme à Weatheria, ce royaume est carrément un bout de terre volant ! Comme est-ce bien possible ? Deuxième impression presque fatale comme d'un coup de je ne sais où, je me permets de ressentir une force hors du commun, pas vraiment humaine se diriger à une allure de guépard droit sur moi... UN GUÉPARD GÉANT !! A la queue rose !


MAIS QU'EST CE QUI SE PASSE SUR CETTE ÎLE DE MALADE ! ?


Alors je disparais et touche le sol de ma main pour rendre la terre aussi invisible que je le suis dans un petit rayon de quoi apeuré l'animal qui saute d'un bond incroyable sur moi, faut dire qu'ils ont un flair très développé ces bestioles... Et d'un kick sur le ventre de la bête, je l'envoie valser quelques mètres plus loin dans un miaulement risible de sa part...

Je ne suis pas au bout de mes surprises.
    Nous avons tous ce besoin irrépressible de vivre une aventure et de retrouver un bout de soi qu'on a perdu sous les couches de la peur et l'hésitation. Longtemps, j'ai hésité à montrer mon vrai visage au monde ! Deux sabres sur les côtés de mon être, j'avance d'un pas mesuré sur Strong World et je sonde chaque parcelle de mon empathie pour y déceler l'être que je recherche activement. J'ai besoin de sentir mon visage heureux et souple d'un sourire radieux, mes cheveux argentés dans le vent et être simplement heureux sans surplus... C'est ce que je souhaite le plus et la mort de Matsuya m'accordera cela. Je n'ai que faire de sa vie, si c'est pour embellir la mienne d'un titre qui me rendra intouchable.

    Le bonheur sans inutilité qui me pèse est-il vraiment indispensable ? C'est pour cela que j'aime ma solitude. Elle est immortelle et sait exactement faire que mon esprit se retrouve avec l'enveloppe corporelle qui l'entoure.

    Mais la solitude n'existe pas si finalement tu ne rencontre personne. C'est pour cela que j'aime ces rencontres impromptues, celles qu'on attend jamais mais qui sont là au bon moment. Je crois que j'ai trouvé une présence qui m'aide. Qui m'aide à aimer ce que j'avais réussi à oublier à force de penser, moi. C'est tellement con de donner un sens à une idée et même à une vie. On naît sans n'avoir rien demandé à personne et finalement on s'oblige à trouver quelque chose qui nous pousse.

    Pour ma part, c'est l'espoir. Et finalement, ce besoin de vivre s'est comblé et mon esprit retrouve sa justesse quand au flanc gauche, je remarque la présence subtile de grolles... Un humain par là ? Une ombre ?


    J'espère te retrouver Matsuya !
      Dragon Soul, ma lame récemment acquise communique avec moi. Elle m'invite dans une conversation que seuls les élus peuvent entendre. Il me conte son histoire et je décide de me poser, les jambes croisées à terre, je ferme les yeux, là-haut, je respire. J'imagine le vide en dessous de moi, j'imagine le grand océan et les vagues en peine cherchant un navire à faire chavirer. J'imagine ce monde sans envie, sans haine. J'effleure une brindille d'herbe et j'écoute les paroles sages de cette lame. ''Voyez d'abord avec votre esprit, ensuite avec vos yeux et puis votre corps'' J'touche de mes mains propre, le pommeau en forme de dragon et délicatement, je sors le katana de son fourreau d'un geste fin et sec, on peut entendre le sifflement strident et particulier d'un sabre de qualité.

      Mon esprit m'a guidé ici-même à Merveille. Et pendant que je suis toujours assis-là, des bêtes m'observent, elles sont tout autour de moi et je peux les sentir s'approcher, il y'en a de toutes les tailles mais d'une force bien inférieure à la mienne. La pointe de Dragon Soul est ancrée dans le sol, j'ouvre à nouveau les yeux, je les écarquille ! D'un puissant jet qui émane de mon être entier, je fais vibrer ce bout de terrain, une secousse... Les bêtes tombent par la puissance de mon Roi Conquérant.

      Je suis enfin complet ! J'ai toutes les armes pour me battre et ramener la tête de Matsuya et dans un dernier élan, un dernier cri : ''MATSUYA !!!''

      Ma voix résonne et fait écho... S'il est là, il se montrera, j'attends.
      J'attends...


      Dernière édition par Mizukawa B. Sutero le Dim 15 Mai 2016 - 17:35, édité 1 fois
        ...


        - Nieh ?







        Deuxième impression  Commission-wazi-by-bayanghitam_imagesia-com_74ze_large



        ...
          J'distingue une voix au loin... Et lorsque je me relève de surcroît après m'être assis à nouveau, voilà qu'un den-den sonne de mon sac... Mine patibulaire à bave molle, antennes en déprime, pas la joie, moi j'vous le dis, mais ça sent peut-être les bonnes nouvelles !

          Click !

          Tempora Mori, Tempora Loki !
          - Le salut à vous, mon Roi... Vous m'appelez au mauvais moment là...
          Il n'y a pas vraiment de bons ou mauvais moments, à mon humble avis. Surtout lorsque c'est pour vous inviter à dîner.
          - Et quand est-il de ma position de Shichibukai, m'avez-vous soutenu à la rêverie ?
          Vu le bordel que c'était, j'ai pas pu dire un mot, mon brave pet de sec ! Mais j'peux vous dégoter des lettres de marques !
          - Intéressant, mais très peu pour moi !
          Vous êtes chevalier, je suis roi... J'vous demande de venir, vous venez et puis c'est tout !... J'vais pas non plus brûler un cierge.
          - Et ?
          Non rien, c'juste que le dîner risquer d'être morose sans un fou.
          - A qui le dîtes vous ! Non, mais j'vous manque à ce point ?
          Seuls les Dieux décident.


          Entre combattre un homme déjà mort et ne sachant même pas s'il est là et recevoir mon titre... Ou aller voir le fameux contact qui m'a parlé pour les lettres de marques ? Bien que je me demande pourquoi il me veut pour un dîner, il est pas dans l'amabilité extrême non plus, sûr qu'il a quelque chose derrière la tête... Qu'en pense ma lame ?

          Rien, elle ne dit rien... Soit ! Saut de l'ange du rebords de l'île et rattrapage en quelques coups de geppou pour amortir la chute et finalement se poser sur un rocher non loin de la barque.