Le Deal du moment :
ETB Pokémon Fable Nébuleuse : où ...
Voir le deal
Le Deal du moment : -45%
PC Portable LG Gram 17″ Intel Evo Core i7 32 Go ...
Voir le deal
1099.99 €

Patrouille vers le Culte de la Miséricorde

Vert : Mountbatten
Orange : la commandante Themis
Bleu foncé : Marin d'élite lambda
Olive : Radalf
Violet : le sergent d'élite Faceto Face

----

Aujourd’hui est un jour comme les autres, le soleil brille sur South Blue et je me repose tranquillement sur mon lit, après mon entrainement matinal. Comme quoi, la vie est un long fleuve tranquille, du moins ici. J’ai hâte de monter en grade pour pouvoir découvrir le monde ! Et bien sûr faire mon rêve : faire la chasse aux supernovas. Mais bon, avant ça je dois m'entraîner et me renforcer. Quelqu’un apparaît à ma fenêtre.

- (à travers la fenêtre) Hey Mountbatten ! Themis te demande pour une mission !

- (à travers la porte) Ok j’arrive !

Aller, une nouvelle mission pour moi ! Qu’est-ce que ça sera cette fois ? Je me relève et je me mets en route vers le bâtiment principal.

J’enjambe les escaliers rapidement et je tombe devant les deux portes du bureau de la chef de la Marine d’élite de South Blue, à savoir la commandante Themis. Je frappe à la porte.

- (à travers la porte) Entrez.


- Caporal d’élite Mountbatten au rapport.


- Repos. Vous avez une petite mission sur Saint Urea. Voici l’enveloppe.

Je la remercie et je prends l’enveloppe se trouvant sur son bureau. C’est mon ordre de mission. Je sors de la pièce en refermant l’une des deux portes du bureau. Voyons voir cet ordre de mission.


Ordre de mission

Exécutant : Alexander Mountbatten
Grade : Caporal d'élite
Affectation : Marine d'élite de South Blue

Objectif de la mission : Patrouiller dans le quartier proche du Culte de la Miséricorde
Durée de la mission : Trois jours
Cause de la mission : La Garnison de Saint Uréa mène beaucoup d'opérations en ce moment
Compagnon(s) :  Une escouade
Transport : Une bateau de transport

Objet(s) donné(s) :  Aucun

-- Détails --

Ordre des événements

Embarquement sur le bateau
Voyage (un jour)
Débarquement sur le royaume de Saint Uréa
Se présenter au sergent d'élite Faceto Face
Patrouiller selon les indications du sergent d'élite Faceto Face
Embarquement sur le bateau
Voyage (un jour)
Débarquement sur la base du G 4



Une patrouille sur Saint Uréa ? Très simple comme mission. Je sors du bâtiment et me dirige vers l’escouade que je vais prendre. Il y aura donc Aldebert en tant que chef d’escouade, Esperon, Radalf, Sazuke et Astrel. Je me dirige vers eux, qui sont en train de parler collés contre un mur.

- Hey les gars ! Nouvelle mission pour nous. Patrouille pendant toute une journée sur Saint Uréa.

- Ah ouais ? Une patrouille ?

- Exactement Radalf. Bon, on y va ?

Tous se lèvent. Je me mets en route vers le port où il se trouve, comme promis, un bateau de transport. Il est petit, plutôt moche, bref, il y a mieux. Mais pour faire le trajet jusqu’à Saint Uréa, ça fera l’affaire. Mes hommes me suivent, et c’est parti pour une nouvelle mission !

Un jour après


Nous voici arrivés sur Saint Uréa, la puissance dominante de South Blue. Une île où les disparités sont énormes. Nous marchons jusqu’à l’endroit que le capitaine du bateau nous a indiqué. Il s’agit d’une place, relativement petite sur laquelle il se trouve, comme promis, le sergent d'élite Faceto Face. C’est un homme fort et massif. Il a une grande moustache et sa veste est déboutonnée et elle laisse entrevoir son ventre pour le moins rempli. D’un autre côté, cette tenue est justifiée par le soleil qui tape beaucoup.

- C’est vous Mountmachin ?

- Oui c’est moi, et mon nom c’est Mountbatten.

- Quoiqu’il en soit, vous aller dans les environs du Culte de la Miséricorde. L’église est assez visible de loin, alors trouvez votre chemin vous-même.

Fort sympathique cet homme. Mais il a raison, le clocher est visible de loin, surtout parce que les maisons sont basses (ce qui est dû à la pauvreté des habitants). Nous nous mettons en route, fusil sur l’épaule.


Dernière édition par Mountbatten le Ven 8 Juil 2016 - 17:09, édité 3 fois
  • https://www.onepiece-requiem.net/t17682-a-mountbatten
J’arpente les rues du Royaume de Saint-Uréa depuis quelques-jours déjà. Qu’est-ce que je fais ? Je me promène dans les rues, à la recherche de travail mais difficile de trouver du travail dans un quartier si pauvre.

Enfin, je suis en route pour rejoindre le quartier marchand mais quelque chose attire ma convoitise, il s’agit de ce jeune homme, de vue, il doit avoir la vingtaine, à son âge il mendie déjà ?! La vie est parfois injuste envers les personnes. Il reste là, assis sur son tapis avec une petite troupe de personne amassée devant lui regardant ses gobelets tourner assez vite. Sous l’un des gobelets se trouve la balle et il faut trouver sous lequel elle se cache une fois qu’il finit de mélanger. Bien sûr avant qu’il révèle la position de la balle il faut parier eh oui, il faut bien gagner sa vie d’une façon.

Je me faufile parmi les citoyens, m’aidant de mon long bâton pour avancer, les gens voyant la vieille personne que je suis se décalent. Je les remercie d’un signe de tête et je finis par m’asseoir en face du jeune homme bronzé.

Je peux apercevoir encore mieux sa pauvreté de là où je suis, son visage est creusé par le manque de nourriture, ses habits sont à moitié déchirés. Mon regard s’adoucit, j’ai beaucoup de compassion pour ce jeune homme, à vrai dire ce quartier me fend le cœur, la plupart des habitants de ce hameau sont dans la même détresse que ce jeune homme. Même si je sais que ce jeu est une arnaque je décide d’y jouer, pourquoi ? Pour rendre service aux personnes qui sont plus dans le besoin que moi.

Le jeune homme me lâche un petit sourire et me parle vivement.


- Alors grand-père ? Vous voulez tester votre chance ?!

Je pouffe en l’écoutant. Je le regarde droit dans les yeux et je peux voir sa magouille déjà prête, elle n’attend plus que moi. Malgré qu’il soit un charlatan, je me dis que ce jeune homme n’est pas mauvais au fond de lui, dans le fond de ses yeux une petite étoile me le dit.

- Allé ! Mélanges-moi tout ça gamin ! Je vais gagner tu verras !

J’esquisse un sourire confiant qui ravive la lueur dans les yeux de l’homme, il semble prêt à me dépouiller de tout mon argent.

Les parties se déroulent comme prévue pour lui, je perds et je perds encore. Je me prête au jeu.


- Oh non j’ai encore perdu ! C’est de la sorcellerie !

Je rejoue une dernière fois, cette fois-ci misant tout ce qu’il me reste. Il mélange une dernière fois, comme à son habitude il réussit à enlever la balle sans que personne ne le remarque. Il me lance un sourire satisfait, à la limite de l’arrogance. Je reste impassible, faisant croire que cette fois-ci je vais tout faire pour gagner. Mais j’ai perdu, je me lève brusquement prenant un air vexé.

- Sale gosse t’aimes bien dépouiller les vieux !

On n’apprend pas au vieux singe à faire la grimace, j’ai enrichi un jeune et contribué à son futur bonheur et cela me plaît.
  • https://www.onepiece-requiem.net/t17421-ft-du-papy
  • https://www.onepiece-requiem.net/t17111-eikichi-suzuki-reboot
Vert : Mountbatten
Marron : Sazuke

----

Nous nous mettons en route. La pauvreté de ce quartier est si grande alors que la richesse de la cité intérieure est si grande. Nous traversons une rue assez étroite où, malgré tout, il y a pas mal de monde. Les gens nous regardent et nous les regardons avec un sentiment de pitié. Il faut dire que le contraste est grand : nous sommes vêtus aux couleurs de la Marine d’élite, blanc et bleu, nos vêtements sont parfaits tandis qu’eux n’ont parfois que de simples tissus poussiéreux pour habits. Au loin il y a un attroupement.

Nous nous dirigeons vers celui-ci. Il y a un jeune homme adossé au mur sur un tapis. Devant lui il y a des gobelets ainsi qu’un homme âgé qui tente sa chance. Nous nous regardons et nous nous rappelons d’une directive du sergent Faceto Face qui consiste à arrêter tous les vendeurs à la sauvette et les personnes menant à des paris d’argent en pleine rue. Et nous avons un cas assez flagrant juste devant nous. Nous sommes à une vingtaine de mètres.

- Bon, on court à trois.

- Ok.

- TROIS !

Pourquoi ai-je paniqué ? Parce que le vieil homme a plus ou moins commencé à dire que le garçon aimait bien dépouiller les vieux. Il faut mettre un terme à sa petite affaire. Nous nous mettons à courir en sa direction, les gens s’écartent sur notre passage voyant que nous faisons partie de la Marine d’élite. Nos fusils restent sur nos épaules, pas besoin de les sortir nous pouvons le rattraper. Nous avons été entraînés pour ça !

- (criant) Arrête toi !

Le garçon a vu l’agitation et court, en prenant son argent bien entendu.
  • https://www.onepiece-requiem.net/t17682-a-mountbatten
A peine j’ai eu le temps d’être content de ma bonne action que des soldats viennent intervenir, obligeant le garçon à s’enfuir à toute vitesse, j’observe dans quelle direction ils partent et elle semble être celle du port.

Ça tombe bien ! Je connais un raccourci pour les intercepter en route.

J’emprunte plusieurs petites ruelles, principalement elles vont toujours dans la même direction et elles sont dégagées, j’hâte mon pas. Je m’aide à aucun moment de ma canne dans cette course. Alors que je parcours plusieurs ruelles, au bout de mon chemin j’aperçois le jeune garçon passer et quelques secondes plus tard le groupe de soldats lui courir après, n’ont-ils pas des choses plus importantes à régler ?!

Je sens qu’une veine à envie de sortir de mon crâne et d’exploser.

Cette fois-ci je n’ai vraiment pas le temps. J’accélère, j’effectue un sprint sur une dizaine de mètres le temps d’arriver derrière tous ces bougres et à ce moment je lance bâton de sorte à ce qu’ils se le prennent dans les pieds et qu’ils tombent sur le sol mais je n’ai jamais un très bon viseur dans ma vie. Mon support est venu frapper les jambes du jeune homme et mince !!!!

Je réalise ma bourde assez vite, les soldats entourent le jeune homme mais je ne leur laisse pas le temps de poser leurs mains sur ce gamin, je glisse sous les jambes d’un Marine et je me mets au-dessus du jeune en criant.


- STOOOPPP ! Ne mettez pas vos sales pattes sur ce gamin !

Le jeunot, totalement étonné de recevoir ce renfort inattendu se mit à bégayer.

- Le… le vi… le vieux ?!

Je regarde les soldats, essoufflés, reprenant mon bâton pour m’appuyer dessus. Ils me regardent et attendent sans doute que je dise pour quelle raison il ne faut pas l’arrêter mais je suis trop fatigué par ma course pour aligner 5 mots sans prendre trois grandes inspirations.

- Tch… vous… les… jeunes… z’êtes vraiment… des sales… garnements de nos jours ! Ce n’est… plus… de mon âge… ces conneries !
  • https://www.onepiece-requiem.net/t17421-ft-du-papy
  • https://www.onepiece-requiem.net/t17111-eikichi-suzuki-reboot
Vert : Mountbatten
Vert gras : Eikichi Suzuki
Bleu : Astrel
Olive : Radalf
Noir gras : Le jeune arnaqueur
Cyan gras : Un passant

----

L’homme s’arrête, essoufflé. Les gens nous regardent, curieux. Qui est donc cet homme pour défendre un arnaqueur ? Le garçon est allongé sur le dos par terre et le vieillard se trouve au-dessus de lui. Que fait-il sérieusement !

- Hé toi ! Qu’est-ce que tu fais ?!

- Ne… n’arrêtez pas… ce jeune… homme !

- Mais pourquoi ?


- Je… l’ai laissé… m’arnaquer…

- Hein ? Tu dis n’importe quoi papy, tu délires.

- Et pourquoi aurai-tu fais ça ?

- Je crois qu’il… en a plus besoin… que moi.

- Hein ? Papy ?

- Qu’est-ce que tu veux dire par là ? Tu veux nous dire que tu l’as laissé te berner pour qu’il gagne ton argent car tu avais de la pitié pour lui ?

- Exactement !

- Bon, on veut bien laisser le garçon libre, mais à condition qu’il redonne l’argent qu’il a volé aux pauvres passants.

- Bon, d’accord…

- La Marine j’te jure…

- On ne fait que notre travail monsieur.

Le vieillard s’écarte du garçon qui est tout de suite empoigné par Esperon et Radalf. Le vieillard a l’air d’être un homme bon, et je ne peux pas lui en vouloir de faire exprès de perdre de l’argent pour aider un malheureux mendiant. Mais ce que fait l’arnaqueur n’est pas autorisé. Cette fois ci je laisse passer, mais c’est bien grâce au vieillard.

Les passants se poussent et nous arrivons à son tapi où se trouve ses trois gobelets. L’argent se trouve dans ses poches qui sont remplies. Les personnes arnaquées grommellent et commencent à chahuter.

- Laissez-nous jouer !

- Calmez-vous ! Ce jeune homme va vous rendre votre argent, mais il va arrêter ses activités.

Le garçon fouille dans ses poches et commence à rendre l’argent qu’il a volé. Chaque personne est satisfaite puisqu’il leur rend pile poil l’argent qu’il leur a pris. Il doit avoir une bonne mémoire et il devrait s’en servir à des fins plus légales. Le vieillard attend en retrait, et la foule commence à se dissiper au gré des distributions d’argent du jeune homme, qui est quand même encadré par quatre de mes hommes. Le cinquième – Aldebert – reste avec moi et surveille le bon déroulement de la distribution.
  • https://www.onepiece-requiem.net/t17682-a-mountbatten
J’observe le petit gars rendre l’argent aux personnes à qui il doit. Je vois bien que c’est à contrecœur qu’il fait ça, je ne sais pas de quoi il vit ou encore dans quoi il habite mais pour sûr, il n’a pas le confort de ces bourgeois qui pose leurs fesses sur des fauteuils de luxe, c’est aberrant.
Lorsque je pense à tous ces honnêtes travailleurs qui sont payés pour certains une miche de pain pour s’être consacré cœurs et âmes à leurs ouvrages c’est désespérant.

Je m’appuie sur mon bâton, j’attends que tout ça soit fini. Ces jeunes soldats ne savent encore rien de la vie qui les attend. J’ai vu beaucoup d’injustice, les esclaves exploités comme des buffles, des innocents condamnés à rester en prison ou bien des honnêtes personnes tuées sans avoir rien demandé. Lorsqu’ils auront vu tout ça peut-être interviendront-ils d’une manière différente en voyant ces pauvres personnes dans le besoin.

Mon regard s’attendri de plus en plus à l’égard du jeune homme, pauvre petit gars. Je fixe dans les yeux ceux à qui il rend l’argent, tous biens sapés, toutes des personnes avec des revenus plutôt aisés. Une fois qu’il a fini sa tournée, je me place au milieu de la foule, dans une colère sombre, ma voix habituellement douce qui commence à tonner encore plus fort qu’un orage.


- N’avez-vous pas honte !  Vous laissez un pov’ gamin dans la rue ! Vous laissez votre jeunesse mourir ! Les jeunes vont hériter quoi de vous ? L’avarice ? La cupidité ? C’est ça que vous voulez ?! Lorsque je l’ai vu, ainsi dans la rue, qu’ai-je fait ?! Je me suis pris à son jeu ! Je lui ai laissez mes sous ! Dans quel but ? Pour qu’il puisse construire notre avenir et aussi celui de vos enfants et de vos petits-enfants !

La foule sous cette pluie de baffe collectif reste silencieuse, je leurs lance un regard franc à chacun, aucun n’ose me regarder dans les yeux. Je finis par m’asseoir, tenant mon cœur serré par la tristesse.

- Vous savez, j’ai été moi-même dans la Marine. J’ai vu tant d’horreur, tant d’injustice … n’en rajoutez pas plus. Mon petit-fils a été enlevé il y a deux ans, je suis à sa recherche sur toutes les Blues depuis deux ans. Pourquoi je vous dis ça ? Car tout le monde est touché par l’injustice, alors ne vous montrez pas égoïste et soyez solidaire ! Même si vous ne donnez pas de l’argent aux plus démunis, on peut les aider autrement ! A manger, à boire et j’en passe ! Mais par pitié, cessez d’agir individuellement. Seul nous ne sommes rien alors qu’ensemble nous pouvons réaliser de grande chose, ceci sont les paroles d’un vieillard qui partage son expérience avec vous. Agissez humainement et ne devenez pas des monstres. L’argent… l’argent n’est pas source de bonheur même si il contribue à celui-ci. Il finit toujours par vous ronger.

Plusieurs secondes s’écoulent, elles paraissent être une éternité, le temps semble figé, jusqu’à que j’entende une personne applaudir et ensuite suivie de tous  les autres. Tous m’acclament, peut-être les ai-je fait réagir enfin. Je l’espère.
  • https://www.onepiece-requiem.net/t17421-ft-du-papy
  • https://www.onepiece-requiem.net/t17111-eikichi-suzuki-reboot
Vert : Mountbatten
Violet : Le sergent d'élite Faceto Face
Orange : La commandante d'élite Themis

----

Nous restons en retrait. Nous avons également applaudi, trouvant son discours touchant et émouvant. Ce que disait le vieillard était juste, il avait raison. Mais on ne peut pas réformer la société tout seul.

Mais nous avons des ordres à respecter, il faut bien qu’il le comprenne et il devrait d’autant plus le savoir si c’est un ancien soldat de la Marine. Quelques secondes s’écoulent après les applaudissements et la plupart des gens partent. Cependant, quelques-uns restent donner un peu d’argent au garçon. Le vieillard aura au moins réussi à toucher quelques personnes.

- Bon, on continue la patrouille.

Nous partons de l’endroit. Il y a pas mal de passants et nous reprenons notre vigilance abandonnée tout à l’heure. Les murs des maisons sont faits en terre et en sable et les rues sont étroites, ce qui donne une impression de proximité avec celle-ci. Mais avec cette proximité, je ressens aussi de la pitié, plus qu’avant le discours du vieillard.

Je regarde derrière moi en direction du garçon. Il s’est rassis à la même place mais il ne fait plus ses jeux d’argents, donc il est dans la légalité. Mais quelque chose me stupéfie ; le vieillard redonne son argent au jeune homme avec un grand sourire, presque paternel. D’autres personnes lui donnent de l’argent. Comme quoi, quelques personnes dans ce monde ont du cœur. Je lui aurais bien donné quelques pièces, mais je n’ai rien…

Je me remets en marche, mes hommes se trouvant devant moi. Nous avons nos fusils sur l’épaule et certains ont des sabres. Nous avons fier allure, surtout à côté des pauvres passants. Ce vieillard est un homme bon, voilà ce que je conclus dans ma tête.

Quelques heures plus tard

Le reste de la patrouille s’est passée sans encombre. Nous n’avons fait que marcher, marcher et encore marcher dans le quartier. Les personnes pauvres ne vivent pas tout le temps dans l’illégalité non plus. Il est temps pour nous de revenir sur nos pas afin de rencontrer le sergent d’élite Faceto Face.

Je me présente à lui, suivi par mes deux escouades de marins d’élite. Il s’est aménagé un petit coin sympa où se trouve une table. Il a posé un parasol à côté. On dirait presque qu’il est en vacances. Je déteste ce genre d’homme, pas du tout impliqué dans la mission qu’on lui a donnée.

- Caporal d’élite Mountbatten au rapport.

- Bon, quoi d’intéressant ?

Je réfléchis. Je dois lui parler du vieillard et du garçon mais… rah, non je ne vais pas le faire. Ce n’apportera rien de bon s’il les mentionne dans son rapport. Je vais mentir, mais pour la… bonne cause.

- Rien.

- Ok, vous pouvez rentrer.


Ce que je peux retenir aujourd’hui, c’est deux choses : ce qu’a dit le vieillard et le fait que l’expérience est un facteur important à prendre en compte dans toute situation.

Un jour après

Nous sommes rentrés avec le même bateau de transport qu’à l’aller. L’air est chaud et le soleil brille comme les jours précédents. Nous sommes en plein été, il faut en profiter ! Mes camarades se reposent à l’ombre, adossés au dortoir. Ce sont de chic types, j’ai de la chance de les avoir. Je vais donner l’enveloppe du rapport de mission à Themis à présent. J’entre dans le bâtiment principal, monte les escaliers, traverse le couloir et frappe à l’une des deux portes qui ferment le bureau de la commandante Themis.

- (à travers la porte) Entrez.

- Caporal d’élite au rapport.

- Repos. (voyant l’enveloppe) Mettez ça sur le bureau.

- (en mettant l’enveloppe sur le bureau) Voilà. Au revoir.

Comme d’habitude elle est penchée sur des tas de dossier et mon enveloppe ne fait qu’augmenter ces derniers. Je sors de la pièce en fermant la porte que j’avais ouverte quelques secondes auparavant. Dans mon rapport de mission, je couvre encore le vieillard et le garçon, pour la bonne cause quoi. Voici le rapport de mission.




Rapport de la mission

Exécutant : Alexander Mountbatten
Grade : Caporal d'élite
Affectation : Marine d'élite de South Blue

Objectif de la mission : Patrouille
Durée de la mission : Un jour
Cause de la mission : Aucune
Lieu de la mission : Culte de la Miséricorde, Saint Uréa

-- Déroulement de la mission --

Mission réussie : Oui
Événements subits : Aucun
Perte(s) : Aucune


  • https://www.onepiece-requiem.net/t17682-a-mountbatten