Le Deal du moment :
Cartes Pokémon : la prochaine extension ...
Voir le deal

[FB] La croisière ne s'amuse pas!!

Franchement quelle désolation, cette partie de South Blue n'est rien d'autre qu'un amas de navire les uns sur les autres. Depuis combien d'années cette merde est-elle ainsi et personne pour changer la donne, personne pour se dire nettoyons ce lieu, sans doute que ce site peut revivre, comme par le passé, avant cette fichu guerre de merde. Une chose était certaine, ce genre de penser ne provenait certainement pas de Shoma, déchèterie où non, ce n'était pas son problème, il avait d'autre chat à fouetter comme il le disait si bien, d'ailleurs sa présence sur le site en effrayait plus d'un. Certains pensaient qu'il était un fantôme d'un ancien pirate mort au combat, où un revenant mi-homme, mi-créature des profondeurs venues tourmenté l'âme des hommes à la recherche des trésors perdus. Du moins ils le pensaient jusqu'à ce qu'il ait retrouvé sa forme olympienne après dix où onze verres d'alcool, car le pirate était arrivé au large d'une épave totalement déshydraté, à la limite de l'agonie, de loin les pirates pris de panique le confondait avec une créature étrange, tous droit sorti des légendes des créatures marine qui se nourrissaient de chairs humaines. Ce n'était pas tous les jours qu'un homme masqué de la sorte et avec une démarche de mort-vivant arpentait une à une les épaves afin de trouver signe de vie. La plupart du temps les personnes qui s'aventuraient sur le territoire de l'inconnu à la recherche des trésors des capitaines pirates tombés aux combats ne revenaient qu'une fois sur dix et encore avec beaucoup de chance, car le cimetière d'épave n'était pas un lieu propice à la chance, la moindre erreur et vous pouvez vous retrouver coincé à vie dans une épave et dans ce genre de situation, personne ne viendrait à votre secours, la loi du plus fort prime ici. Et des hommes forts il y en avait beaucoup ici. Depuis la formation ce cet "îlot" d'épave qui s'étendait sur des centaines de kilomètres de long et peut-être même plus sous la surface de l'eau, de nombreux équipages pirates, forbans où encore bandit solitaires avaient choisi ce lieu comme refuge, histoire de se refaire les poches avec les trésors des défunts pirates, ce qui rendait l'atmosphère ici, très pesant.

Laisser pour mort sur le pont principal d'un navire échoué sur un autre, Shoma allait bien terminer sa sombre existence ici, sans que personne ne vienne à son secours et pourtant trois hommes a priori des voleurs de bas étages passèrent devant le jeune homme qui agonisait sur le sol, voyant qu'il n'avait pas grand-chose sur lui à part une bourse qui ne contenait pas beaucoup d'argent décidèrent de le laisser pour mort, mais de garder quand même un petit souvenir de lui en lui subtilisant sa bourse, un homme mort n'avait pas besoin d'argent une fois dans l'autre monde. Par chance le pirate fut sauvé, par un homme, du moins le pirate le pensait, mais quand il ouvrit les yeux, il se trouvait dans un lit de fortune avec une couverture sur lui et une bougie qui était déjà à moitié consommé. Le pirate se leva et fit quelques pas, tout ce qu'il y avait autour de lui, lui rappelait les cales d'un navire, pirate confirmé, même s'il n'avait pas encore son propre navire, il s'est reconnaitre ce genre de choses, devant lui une assiette qui contenait un peu de vivres, pas de quoi le remettre sur pied, mais assez pour lui permettre de bouger de nouveau. Très remonté, d'avoir perdu sa maigre bourse, Shoma décida de quitter la cache où une humble personne avait pris soin de lui afin de retrouver la civilisation, il reviendrait plus tard afin de remercier cette personne comme il se doit, il en allait de son honneur de pirate, mais aussi d'homme. Quittant l'épave, Shoma se dirigeait droit devant, il ne savait pas où il allait, mais il y avait un peu de bruit et de la lumière, sans doute n'était-il plus très loin de la ville. Shoma en espérait trop en espérant trouver une "ville", une fois une montagne de navire franchi, le pirate tomba sur un bidonville, où une favelas géante, qui s'étalait sur quelques kilomètres, cette "île" réservait pleins de surprise, mais le jeune capitaine n'était pas en mesure de demander plus de luxe, cette île n'existait que par la présence d'amas d'épave, alors il ne fallait pas s'attendre à trouver des bâtisses où autres auberges semblables à ce que l'on pouvait trouver dans les îles ordinaires.

Marchant en direction du bidonville, Shoma sentait son estomac qui grondait de nouveau, la maigre ration qu'il avait avalé n'avait plus d'effet, il lui fallait de nouveau trouver quelques choses à se mettre sous la dent où il tomberait une fois de plus sans connaissance et même s'il avait été chanceux la première fois il ne pensait pas qu'une seconde personne le lèverait du sol afin de le coucher dans un lit avec un peu de nourriture qui attendrait son réveil. Il valait mieux pour lui qu'il trouve un restaurant où quelques choses qui s'en rapproche et vite. Deux minutes de marche et voilà que le pirate tombe nez à nez avec une enseigne "taverne" plus où moins bien écrit, ce n'était pas totalement lisible, mais assez pour faire la déduction qu'une fois à l'intérieur il pourrait y avoir de quoi boire et se mettre un bout de viande sous la dent. L'idée de manger excitait le jeune homme qui était à bout de force. En entrant dans l'établissement, le pirate effraya le peu de monde qui se trouvaient à l'intérieur, quatre, cinq personnes pas plus. Certainement que cette baraque n'avait pas de quoi remplir l'estomac de toute la population, qu'importe, du moment que son estomac était rempli, les autres pouvaient bien mourir. Le pirate n'avait pas d'argent, mais aller frauder afin d'obtenir de quoi remplir son ventre, pour cela une seule méthode, le bluff, dans une ville ordinaire il aurait facilement obtenu de quoi manger et partir sans payer, technique utilisée par tous les mecs sans argents, mais cette fois il dut renoncer à partir ainsi quand la grosse femme au comptoir mis en évidence un fusil sur le comptoir quand le jeune homme lui dit sa commande. C'était du gros calibre, assez pour faire de gros trous dans le corps d'un sumo, elle ne blaguait pas la bonne femme. Avant même de bonne au pirate le morceau de Jambon qu'il avait commandé, elle lui réclama une somme affolante, plus de 4000B et elle avait de quoi justifier ces prix en plus. On ne lui fessait pas à l'envers, mais Shoma n'était pas un pigeon non plus, elle pouvait se le garder son morceau de jambon



" Dit moi mon Coco, tu as vu un porc par ici ? Non alors comment crois-tu que cette viande est arrivée dans ton assiette ? Je vais te dire je la paye au prix fort au quelques navires marchands qui ose bien s'aventurer par ici, donc tu veux de la viande tu payes le prix de la viande. "


C'est qu'elle était sérieuse en plus la grosse, qu'elle paye le prix fort pour de la viande de porc était son problème. Que ce soit du porc, du poulet, du cerf où même du lion Shoma n'allait pas payer un tel prix pour un morceau de la taille d'un steak, elle croyait vraiment escroquer qui ainsi, si elle voulait tant garder son bout de viande, elle n'avait qu'à le mettre profondément dans son *** et se suicider ensuite. Shoma n'arrivait pas à y croire, elle voulait vraiment le plumer, mais inutile d'entrer dans son jeu, le jeun homme n'avait plus un rond et devait déjà payer sa consommation d'alcool qu'elle avait bien voulu lui donner. Comment allait-elle réagir quand elle découvrirait qu'il était complètement à sec, sans pour pour cela qu'elle avait déjà préparé son fusil. Voyant que le pirate n'allait pas payer pour la viande, elle lui proposa du poisson à un prix plus abordable. Le poisson n'était pas rare par ici, il était donc moins cher et encore seulement les petits poissons, car pour la qualité, il fallait mettre la main à la poche, comme pour un bout de roi des mers 1000B un-demi kilo ce n'était quand même pas rien. Voilà sans doute une des raisons pour laquelle la taverne de cette femme était presque vide, elle pratiquait des tarifs excessif, avec une inflation avoisinant les 300%, une vrai harpie. N'ayant pas vraiment le choix, le pirate accepta du poisson, mais à une condition, qu'il soit grillé au feu de bois et du bois ici, ce n'était pas vraiment ce qu'il manquait. La femme appela une jeune fille qui se trouvait derrière et lui dit de préparer du feu pour préparer du poisson. La jeune fille bien que très malade accepta et partit allumer un feu. Pirate médecin, Shoma remarqua que la jeune fille n'était pas bien et que dans son état, si elle préparait son poisson, elle pouvait sans doute le contaminer par la même occasion, plus préoccupé par la santé de la fille que du poisson qu'il allait manger, Shoma se pencha un peu vers la droite, un peu à la manière d'un pervers qui regarde les fesses d'une femme, mais en réponse à son geste, il gagna le canon du fusil en plein visage, signe qu'il devait calmer ses ardeurs.

Au même moment, un groupe de cinq personnes armés de fusils firent leur apparition dans la taverne et s'adressèrent directement à la patrone.




" Nous sommes venus de la par du boss. On a un message pour toi. Tu as 24h à compter de maintenant pour lui dire où se cache le fameux trésor du capitaine Barbo Sabre, selon des rumeurs ton défunt mari était la personne la plus proche de mettre la main dessus. Tu ne voudrais pas qu'il arrive du mal à ta fille, non ? "


" Sortez d'ici avant que je ne vous transforme en passoire et dites à votre capitaine que je ne suis au courant de rien, mon mari est mort il y a quatre ans déjà et je n'ai jamais cru en son histoire de trésor, maintenant je compte jusqu'à trois, si vous êtes encore ici, vous ne reverrez plus jamais le soleil de votre vie. "


" Calme toi! nous partons, mais n'oublie pas 24h!! Tic, Tac... "


En les voyant, la gérante retira son arme du visage du pirate et les braquèrent. Elle ne rigolait pas, c'était du sérieux. Une histoire de trésor, cela devenait de plus en plus intéressant, Shoma devait trouver un moyen d'en savoir un peu plus.


Dernière édition par Mantle Shoma le Mer 18 Jan 2012 - 23:25, édité 1 fois
  • https://www.onepiece-requiem.net/t1129-mantle-shoma
Je marchais tranquillement sur les épaves, d’un pas souple et rapide, prenant correctement appuie sur mes pieds afin de ne pas tomber. Toute mauvaise chut serait fatale, en effet, je savais que dans cet endroit personne ne viendrait m’aider mais plutôt que je me ferais dépouiller rapidement et pas forcément proprement. Le nombre d’épave était tout simplement hallucinant, à croire que tout les navires existant c’était donné rendez-vous ici pour mourir. Grimpant habilement sur une épave retourné, je l’observais en détaille, la coque de celle-ci était troué en son centre, profondément. Regardant autours de moi, je remarquais que personne n’était présent dans les parages. Posant mes affaire, je me déshabillé afin de me retrouver simplement en pantalon et fît un petit tas à côté du troue. Prenant ma dague, je changeais rapidement d’épave allant sur l’une d’elle qui était tout simplement renversé et couper un cordage. Je le récupérais, celui-ci faisant plusieurs dizaine de mètres me serait très utile. Néanmoins, il était lourd. Retournant sur la première épave, j’attachais le cordage à la quille avant de me diriger vers le troue. Ainsi, je pourrais toujours retrouver mon chemin lorsque je plongerais.

M’asseyant au bord du troue, je frissonnais légèrement au contact de l’eau fraiche. Tenant la corde d’une main, je pris une inspiration profonde et plongeais. Je savais nager, suffisamment pour avancer sous l’eau mais il allait falloir que je gère correctement ma respiration. Les troue dans la coque était multiple et la lumière passait à travers. Ainsi, l’eau était plutôt claire se qui m’arrangea dans mon exploration. Je nageais lentement en tirant la corde derrière moi, repérant tout ce qui pouvait valoir quelque chose. Ainsi, une montre plaquée or termina dans ma poche tout comme plusieurs bagues sertis de pierre précieuse. Je remontais et me cogner au plafond a un endroit dépourvue d’eau. Il restait encore de l’air dans ce bâtiment, avec une odeur de renfermé, je repris ma respiration et replongeais. J’avais eu de la chance une fois mais je ne l’aurais sans doute pas deux fois. Suivant la corde, je retournais à la surface, j’avais trouvé des objets de valeur et surtout j’avais eu de la chance. Réapparaissant par le troue, je grimpais et m’assis.

Je posais les objets sur la coque en tremblant, non de froid mais de peur, oui j’avais eu peur, mourir noyer dans ce genre d’endroit n’était sans doute pas ce que je voulais le plus. Je m’allongeais quelque minutes, respirant calmement affin de stopper mes tremblements. Cela me prit presque trente minutes pendant lesquels je restais au soleil séchant. Mon pantalon lui n’étais pas prêt de sécher mais cela ne me dérangeais pas. Lorsque j’eu fini de trembler, je me relevais et sortis ce que j’avais trouvé de mes poches. Les pierres sur les bague semblait être de bonne qualité, la montre elle, ce n’était pas véritablement de l’or, un simple grattement me suffit à savoir qu’il s’agissait simplement d’une fine pellicule. Soupirant, frissonnant encore légèrement, je me rhabillais et partis a la recherche d’un endroit ou manger. Il devait être à peu près midi d’après le soleil, peut-être un peu plus et j’avais faim.

Cela me prit une bonne heure avant de voir une sorte de bidonville, un lieu aménagé dans lequel les gens semblaient habiter. Chose étrange d’après moi, sans aucun doute s’agissait-il la d’un ramassis de voleur tout juste bon à assassiner les passant pour quelque pièce. Soupirant, je pénétrais à l’intérieur de ce lieu mal famé à la recherche d’un endroit ou manger. Ce ne fût pas long et, au moment où je pénétrais à l’intérieur d’un établissement j’entendis une dispute se terminer. Cinq homme me percutèrent d’affiler et l’un d’eux s’énerva sur moi. Celui-ci voulu me donner un coup avec la crosse de son fusil et je l’esquivais sans vraiment de peine. Dégainant ma dague, je la lui plantais d’un coup rapide dans le ventre. Alors qu’il lâchait un crie, et se pliait en deux, je retirais la dague et l’achevais. Ses compagnons se retournèrent brusquement et l’un d’eux reçus une balle en pleine tête venant sans aucun doute par la tenancière de l’endroit. Il en restait trois, cela aller poser un certain problème. Je voulais en garder un vivant. En effet, en entrant, j’avais entendus le mot trésor, et j’étais toujours prêt a chercher un trésor.
    Devant une telle femme de caractère, Shoma n'allait pas insister, elle avait de quoi répondre cette bonne vieille femme, un fusil, du gros calibre ajouter et en plus de son arsenal, la femme savait où se trouvait un trésor, plutôt que de se mettre à dos cette femme, il allait devoir improviser afin de se la mettre dans la poche, il devait trouver un moyen pour que celle-ci lui accorde un minimum de confiance afin de délier sa langue concernant ce trésor. Les hommes qui étaient venus dans son établissement lui tournèrent le dos et allaient repartir d'où ils étaient venus, mais quelques choses d'assez étrange se passa et réduisit leur nombre. Alors que Shoma attendait son poisson, un des hommes qui avait franchi la porte se mit à crier, un cri de douleur intense, quelques choses venaient de lui arriver et cela ne devait pas être une simple claque sur le visage. Très intrigué, le pirate se tourna en direction de la porte de sortie afin de voir ce qui venait de se passer, mais là encore un bruit explosion provoqua chez le pirate une réaction défensive. Une détonation venait de se produire, elle avait été produite par le gérant de la taverne qui avait fait feu sur le dernier des hommes. Cette réaction était très violente, en un coup, elle avait ouvert l'homme. Sans même comprendre ce qui venait de se passer, l'homme tomba sur le sol avec un trou de trente centimètres au niveau de l'estomac. Le corps du pirate inerte sur le sol perdait tous son sang, les quelques clients de l'établissement reculèrent leur table afin de ne pas être pris dans le règlement de compte qui n'allait pas tarder à se produire. Shoma qui n'avait pas bougé de place avait un mal de chien au niveau de ses oreilles, car la salope n'avait pas bouger elle aussi afin de tirer et étant donné que le canon était près du pirate, quand celle-ci fit parler la poudre, la détonation abasourdi Shoma qui durant une bonne vingtaine de secondes n'arrivait plus à rien faire à part tenir son oreille de toutes ses forces.

    "Putin de merdeeee "

    La pute n'avait pas pensé une seule seconde à la personne innocente qui se trouvait à quelques centimètres de son arme, elle ne réfléchissait vraiment pas. Heureusement pour elle, l'oreille du pirate n'avait pas été endommagé. Shoma pouvait être gentil par moment, mais si elle avait eu le malheur de le blesser, elle aurait perdu bien plus que sa vie. Les pirates voyant deux de leurs compagnons mort sur le sol sortirent leurs armes afin de riposter, il était hors de question de se laisser avoir par un mioche et une vieille peau, ils devaient venger la mort de leurs compagnons. Cette guerre entre pirate, gosse et tavernier ne concernait pas Shoma, alors afin de ne pas se retrouver de nouveaux sous une pluie de plomb, il sauta par-dessus le comptoir, attrapa une bouteille au vol et partit se mettre directement dans la réserve prenant grand soin de bien fermer la porte derrière lui afin de ne pas voir des balles l'atteindre. La jeune fille qui se trouvait déjà à l'intérieur de la réserve ne comprenait pas pourquoi un homme venait de passer par-dessus le comptoir, voler une bouteille pour enfin s'enfermer avec elle, mais avant qu'elle puisse poser ne serais-ce une question que le pirate l'agrippa et se posta derrière un imposant tonneaux de bière. La jeune fille se débattu afin que le pirate la lâche, mais quand la poudre commença à parler de l'autre côté de la porte, la jeune femme se calma et commença à crier très fort, assez fort pour casser les oreilles du pirate qui avait encore mal de ce que sa mère venait de lui faire. Devant un cri aussi puissant, Shoma ne pouvait plus la tenir aussi fort et relâcha son étreinte. Une fois le pirate faible, la jeune femme lui donna un coup dans les parties avant de se précipiter en direction de la porte de sortir et de rejoindre sa mère, mais avant d'ouvrir la porte Le pirate l'agrippa de nouveau et la poussa sur le sol, mais avant même que celui-ci ne puisse se planquer, une balle passa à travers la porte et se logea directement dans son avant-bras provoquant la chute du pirate.

    La jeune femme ne voulait plus bouger du sol, elle avait l'habitude de coup de feu dans la rue où à proximité de la ville, mais c'était la première fois que cela ce passait dans l'établissement de sa mère et la violence des coups de feu était inouïe pour elle. De son côté, Shoma avait mal au bras, mais n'était pas complètement paralysé par ce qui se passait de l'autre côté, c'était son quotidien, mais c'était bien la première fois qu'il se sacrifie dans le but de venir en aide à une personne. Heureusement pour lui la balle ne s'était pas logé dans son bras, elle était passée en travers ce qui lui facilitait grandement les soins à apporter à son bras afin de guérir plus vite. Coucher sur le sol, Shoma se fit un garrot avec un bout de son pantalon qu'il déchira, ce n'était pas un garrot médical, mais pour le moment c'était suffisant pour stopper le saignement. Une fois que les flingues se stoppèrent, le pirate se leva et invita la jeune fille à faire de même, mais trop choqué par ce qui venait de se passer, elle se mit à crier encore plus fort, mais une violente claque de la part de Shoma ferma la grande bouche de la jeune femme qui reprit ses esprits et accepta de venir avec l'homme afin de constater ce qui s'était passé de l'autre côté. Ouvrant la porte, Shoma remarqua directement le corps des trois hommes sur le sol, chacun d'eux avait assez de plomb dans le corps pour allonger le plus imposant des éléphants. La vieille peau quand à elle avait reçu une balle au niveau du bras, un peu comme Shoma, mais elle avait encore de la force pour braquer son arme sur Shoma qui n'avait pas d'autre choix que de lever les mains en l'air tel un vulgaire otage. Vraiment cette vieille peau était terrible, même couché sur le sol avec une blessure sur le bras elle ne baissait jamais sa garde. Heureusement pour lui, Shoma fut sauvé par l'intervention de la jeune femme qu'il venait de sauver, elle expliqua à sa mère que l'intervention du jeune homme, bien que musclé lui avait sauvé la vie et que sans lui elle ne serait sans doute plus de ce monde pour en témoigner.

    C'était maintenant officiel, si la femme pointait de nouveau son arme sur lui, il n'hésiterait pas une seconde à lui faire la peau, maintenant y'en avait marre de ces menaces, si elle voulait faire feu, alors il montrerait ce qu'il en coutait de le prendre pour cible. La jeune fille voyant une certaine tension qui montait entre sa mère et son sauveur, eu la bonne idée de proposer au pirate à boire gratuitement afin de le remercier et sans broncher, le pirate attrapa une bouteille encore pleine, ramassa un verre sur le sol, le seul qui n'était pas brisé et se posa afin de boire en paix. La vieille peau se leva avec beaucoup de mal et regarda son bras, elle ne voulait pas l'avouer, mais elle avait terriblement mal, en temps normal, Shoma aurait bougé afin de lui proposer ses services, mais elle était trop impolie, si elle jouait les durs, alors autant le jouer à fond et ne pas demander les services d'un médecin, une fois que les problèmes arrivent, mais devant une aussi jolie fille en larme, Shoma ne pouvait rester de marbre, non pas qu'il craquait pour elle, mais il se disait qu'il allait pouvoir utiliser la jeune femme afin d'arriver à ses fins, s'il ne pouvait pas avoir la vieille femme avec lui, alors il pourrait avec la petite, sans doute était-elle au courant de cette histoire de trésor, elle était sa fille donc au courant de certaines choses de la famille. Terminant son verre, Shoma se proposa afin d'aider la dame à soigner son bras. La vieille se mit à rigoler quand il lui dit qu'il était bel et bien médecin, ce qui avait le don de rentre le jeune homme encore plus colérique à son égard. De nouveau c'est la jeune femme qui fit tomber la pression en lui demandant pardon et s'il était médecin comme il l'avait affirmé. Voyant que la jeune femme tombait peu à peu dans son piège, Shoma lui confirma qu'il était bien un médecin et accepta de soigner sa mère. Quelques minutes après il lança la conversation, histoire de briser la glace et se rapprocher de la jeune femme et çà marchait, entre deux blague, le pirate gagnait la confiance de la jeune fille petit à petit. D'un coup, sans réel raison, Shoma se demanda ce qui avait bien pu provoquer le début des hostilités.





    • https://www.onepiece-requiem.net/t1129-mantle-shoma
    L’homme était désormais mort, un autre mourut une balle en pleine poitrine. La détonation était puissante, sans doute autant que la balle qui venait droit de comptoir. Se battre au corps à corps avec un pistolet n’est pas spécialement pratique. Je soupirais, l’un d’eux me fonça dessus et je l’esquivais habilement. Ma dague frappa, plusieurs fois, transperçant successivement la chair au niveau du bras, puis de l’épaule et enfin de la jambe. Il s’effondra par terre en criant, je sortis mon boomerang et frapper violement sa nuque. Un crac retentit et l’homme ne bougea plus, mort. Un coup de poing me cueilli au visage et je volais contre une table qui grinça sous le choc. Heureusement pour le meuble, je n’étais pas assez lourd pour causer de gros dégât. Un canon me visa mais l’homme mourût une balle dans la tête et s’écroula sur le sol.

    Je me remis sur pied immédiatement, un crie retentit au fond de la salle, un sourire sadique apparue sur mon visage. Je jetais mon boomerang sur celui qui avait tiré en direction du comptoir puis courût vers mes cibles. L’homme se prit le boomerang en pleine figure, un crac retentit, son nez était désormais brisé. Satisfait, j’esquivais habilement l’attaque de son compagnon qui n’était armé que de son pistolet et lui plantait ma dague dans le bras. Ressortant immédiatement la lame de la chaire, je la plantais dans le ventre de ma victime puis dans la gorge. Sa main me saisit à la gorge mais ma lame m’en débarrassa rapidement à force de troue successif dans le poignet. Il n’en restait plus qu’un. Un seul qui se tenait le nez en gémissant. Je m’approchais de lui en jouant habilement avec ma dague. Esquivant ses attaques répétitive et schématique, je le blessé lentement. Oui, j’allais le tuer, il le savait et pourtant il continuer de m’attaquer. Sautant pour éviter un coup de pied balayette, je contre attaquer. Longeant un de ses bras qui aller me frapper, souriant en sentant une légère brûlure dut à son poing qui venait de m’érafler, je lui plantais la dague dans le torse. Appuyant de toutes mes forces sur la garde, je descendis la lame et l’éventrais rapidement.

    L’homme était mort, je clignais des yeux en me demandant ce qui c’était passé. Du sang taché désormais mes vêtements ainsi que mon écharpe. Je reculais de quelque pas et, sans faire exprès marcher sur cette dernière. Cela tira ma gorge et je tombais d’un seul coup dans un grand boum. Je me relevais en grimaçant et en me massant les fesses. Récupérais ma dague sur le cadavre de l’homme avant de l’essuyer sur les vêtements du mord. Il s’agissait qu’-elle ne colle pas la prochaine fois que je voudrais la dégainer. Alors que je la rangeais dans son fourreau, je ramasser en même temps mon boomerang que j’attachais dans mon dos, la ou il devait être.

    Enfin, je me tournais vers le comptoir, la femme qui le tenait était entrain d’être soigner par un homme portant un masque. Je soupirais m’approchant d’eux. C’était un groupe étrange, sans doute la vieille n’avait-elle pas l’habitude qu’on l’aide. C’était visible rien qu’à la tête qu’elle tirait. Son bras était touché et elle semblait souffrir. Néanmoins, c’était grâce à elle que j’étais toujours en vie.

    -Merci d'm’avoir aidé. C’fou c'qu’ils sont impolie.


    Je soupirais en m’asseyant lourdement sur une chaise à côté d’eux. Je ne voulais pas vraiment de leur compagnie mais je me doutais bien qu’ils auraient quelques informations pour moi. Après tout je ne les menacer pas et je ne le ferais pas. Un voleur ne menace pas pour trouver des informations, il questionne, il soudoie, mais jamais il ne menace. Du moins pas un voleur digne de ce nom.

    -C’tait qui ceux la?
      Avec c'est sbires en moins, la situation à l'intérieur du restaurant avait baissé d'un cran. Malgré sa blessure au bras qui venait d'être soigné gratuitement par l'homme masqué, la vieille femme restait sur la défensive.

      Sur cette île, la gentillesse n'était pas un mot très connu. Dans un monde de brut, seul les plus forts avaient le droit de vivre. Voilà sans doute pourquoi tous les habitants des taudis étaient constamment en proie à l'animosité.

      La gérante abandonna le pirate et ses convives afin de jeter le corps de ces rats loin, très loin de son établissement. Ce n'était pas très bon pour les affaires.

      Entre temps un jeune homme entra. Shoma s'était demandé qui avait bien pu débuter cette boucherie, mais en voyant ce petit homme, court sur patte, il avait la certitude qu'il devait être impliqué dans ce carnage. Un enfant avec des vêtements maculé de sang. Aucun doute, il était le complice de la vieille au fusil. Le jeune meurtrier présumer ne devait sans doute pas encore avoir atteint la majorité et pourtant il avait plus de tâche de sang sur lui que de trace de boue sur ses chaussures et dieu seul sait que durant les derniers jours la pluie était tombée.

      Avec l'arrivée de ce nouveau protagoniste, deux choix s'offraient au pirate. Soit il arrangeait le portrait du têtard, car il le savait responsable, soit il cuisinait la jeune femme afin d'en apprendre plus.

      L'appel de l'argent était trop puissant et le pirate décida de boycotter le jeune ados.

      Shoma demanda quelques renseignements à celle qu'il venait de sauver. Devant son sauveur, la jeune femme lui expliqua ce qu'elle savait de cette histoire.

      D'après ce qu'elle lui raconta, il s'agissait d'une légende urbaine très connue des personnes dites "anciennes". Mais voilà, ici au cimetière d'épaves, le taux de mortalité est très élevé. Trois fois plus que dans les autres îles et royaumes de la mer du sud. Ici, un habitant sur quatre décèdent par accident et un habitant sur deux meurt de la main de son propre voisin. Cette situation est ainsi depuis des années et ne compte pas s'arrêter. Ce qui fait que le nombre d'ancien est quasiment nul.

      Sa mère, la vieille peau, était considéré comme une ancienne sur l'île, les autres ont choisi de se retirer des taudis afin de ne pas être constamment harceler par ces jeunes pirates et chasseurs de trésors fougueux qui ne respectent plus rien.

      Vu le nombre de navire pirate qui constituait cette île, de nombreuses personnes arrivent chaque mois, pour ne pas dire quotidiennement afin de mettre la main sur les vestiges d'une ère perdu.

      Parmi les pirates qui recherchent les trésors anciens, il y en a un particulièrement sauvage et sanguinaire du nom de Blood Bull. Depuis peu cet équipage règne sur une petite partie de l'île et n'hésita pas à massacrer des civils afin d'accroitre leur butin. La dernière personne en date à avoir perdu la vie par leur faute selon les rumeurs n'est autre que son propre père.

      Alors que la jeune femme allait lancer des informations croustillantes, sa mère entra dans la pièce et lui dit de se taire. Elle ne voulait plus entendre parler de cette histoire. De plus avec ce qui venait de se passer, elles n'allaient pas tarder à voir débarquer ici même le reste de leur équipage.

      Shoma comprenait bien la situation, en tant que capitaine, si ses hommes tombaient, alors le il se devait de laver l'affront.

      Mais que pouvait bien faire une femme seule face à un équipage entier. Le combat était perdu d'avance. Il s'agissait du combat de David contre Goliath, mais cette fois-ci David n'aurait aucune chance de s'en sortir.

      Toutes personnes avec un peu de logique aurai vite compris qu'il s'agissait du moment idéal pour abandonner le navire et fuir le plus loin possible de cette famille condamnée, mais pour qu'un équipage entier recherche activement ces légendes urbaines, l'enjeu ne devait pas être seulement de quelques pièces d'or.


      "Je peux sans doute vous proposez mon aide"

      "Voilà qu'il est suicidaire maintenant!"

      Le message était très clair, elle ne voulait pas de son aide. Il ne fallait pas avoir fait de grandes études pour comprendre sa manière de pensée. Un inconnu débarque sur une île où chacun agit pour sa propre vie et propose son aide dans une tâche perdue d'avance. Il devait forcement y avoir anguille sous roche.



      • https://www.onepiece-requiem.net/t1129-mantle-shoma
      J’écoutais tranquillement la conversation. Comme d’habitude personne ne faisait attention à moi et personne ne se douta que la conversation m’intéressait au plus haut point. De toute façon, tout ce qui touche à l’argent m’intéresse, et par conséquent, je ne bougeais pas de ma place. La vieille dame était sortie, mais je compris tout de même que les gens que j’avais tués étaient au service d’un homme malfaisant. Le genre de malfaisant qui ne respecte pas les lois des voleurs lorsqu’il entre dans une ville. J’essuyais lentement le sang sur mon visage en me servant de mes vêtements, cela laissait des traces, mais je m’en fichais. Elles disparaîtraient peut-être avec le temps, peu importe. Toute tâche accentuée l’impression d’être à côté d’un clochard et permettais ainsi de passer plus discret. En effet, on évite de connaître les pauvres, on ne fait pas attention a eux. Du moins en général.

      Après plusieurs minute la vielle dame revînt et fis taire la précieuse source d’information. Je soupirais en pensant à ce qui me passer à côté sans que je ne puisse rien faire. En effet, elle ne semblait pas vouloir partager son savoir. L’homme proposa son aide, mais la réponse de la vieille dame était claire. Luter revenait à mourir. Pourtant cinq hommes étaient morts ce soir et elle n’avait pas hésité à m’aider en connaissant très bien les conséquences de ses actes. Je bâillais bruyamment et ostensiblement d’une manière plutôt provocante.

      -Ayez, v’la la vieille qui c’la ramène.

      Je la regardais droit dans les yeux et continuais à parler avant que qui que ce soit réagisse.

      -T’refuse l’aide. Mais t’ma bien aidé y’a cinq secondes. T’devrais laisser c’t’homme t’aider.

      Je bâillais à nouveau comme si de rien n’était et continuait de la regarder tournant doucement la tête vers la fille.

      -Chui partant pour t’aider aussi. C’te fille peut pas vivre comme ça. T’devrais penser à elle au lieu d’autre chose.

      Je sortis ma dague et baissais les yeux dessus afin de vérifier que la lame était encore en bon état. Je venais de proposer mon aide afin qu’elle puisse s’en sortir, mais le réel but de cette proposition était bien entendu d’obtenir des informations. Oui, pour toucher le bandit qui la menacer, il fallait d’abord savoir son but, mais aussi ce qu’il cherche. Et si possible le plus d’information possible sur ça recherche ce qui allait peut-être conduire à la localisation du trésor.
        R&R lacérait rageusement l'accoudoir de son vieux fauteuil pourpre à l'aide de ses ongles. Il y avait bien longtemps qu'on voyait dépasser des bouts de mousse de toutes parts désormais. Le Capitaine se releva, arrachant au passage un petit lambeau de tissus. Il lança un regard froid à l'homme qui lui faisait face. Ce dernier n'en menait pas large, regardant à son coin inférieur gauche, preuve de sa soumission mais aussi de sa peur.

        Alors comme ça... Ils sont tous morts ?...

        Oui monsieur... Tous...


        Dans ce cas, tu peux me dire pourquoi t'es pas avec eux en ce moment ?

        Je... Je me suis enfui, monsieur.


        Enfui hein ? Dis moi, depuis quand on abandonne ses compagnons ?

        Je... J'ai pris peur et...

        Tais toi ! T'as aucunes excuses ! J'te vire et sois heureux que je te tue pas, ce que je ferrais si tu as l'audace de reparaître devant moi ! Maintenant casse toi avant que je change d'avis.

        L'ancien sous-fifre prit la porte en trébuchant alors que Ronald Ron s'armait. Il allait rendre visite à cette vieille et régler l'affaire une bonne fois pour toutes. Après avoir rassemblé le reste de son équipage, le protagoniste prit la direction du bar.

        Ailleurs, sur l'île...


        Ishbaal avait toujours été un homme que l'on renseignait. Il avait pour cela une dizaine de types sous le coude qui travaillaient pour lui à la récolte de précieuses informations, en échange de quoi il leur refilait une commission lorsqu'il touchait la prime qui correspondait à la capture du pirate. Isaac avait également toujours été un homme droit, franc et honnête. Il n'avait qu'une seule parole mais il aimait le sang, c'était sans doute son côté animal qui ressurgissait, se disait-il alors qu'il franchissait le seuil d'une sorte d'auberge/bar pour trouver sa nouvelle proie. Mantle Shoma un peu de plus de 10.000.000 de berrys. Jolie somme.

        Pourtant, en passant la porte, le chasseur de prime du constater qu'il régnait déjà un bordel monstre. L'homme à «craindre» du coin, R&R, poussait sa gueulante sur une vieille et allait sans doute bientôt en arriver aux armes. D'un rapide coup d'œil, Ishbaal identifia sa victime. Elle se trouvait au delà, vers le comptoir.
          Shoma patinait, la vieille femme était plus têtue qu'une mule et s'obstinait à refuser toute l'aide que lui proposait le jeune homme. Si comme elle le prétendait, il n'y avait pas de trésor, alors il n'y avait aucune raison de se taire. Au contraire l'aide d'un pirate pour punir un autre pirate était plutôt une bonne idée. Au point où elle en était, elle n'avait vraiment rien à perdre. D'ailleurs, ce n'était même pas sa vie qui était en jeu, mais celle d'un inconnu. Avait-elle déjà des sentiments à son égard, elle n'avait rien d'une femme facile pourtant.

          Quelques secondes après l'intervention de Shoma, le jeune garçon, auteur des meurtres qui venaient de se passer dans l'établissement entra dans la conversation. Lui aussi semblait être très intéressé par cette histoire. D'ailleurs, Shoma avait un très mauvais pressentiment à son égard. Ce petit être court sur pattes n'était pas quelqu'un de banal. La prudence était de mise. Sans aucune retenu, il fora la main de la vieille. Il ne savait vraiment pas y faire avec les femmes. Dans ce genre de situation, il fallait faire preuve de tact. Il ne faut pas braquer la vieille de peur qu'elle décide de s'enfoncer dans son mutisme. La pièce la plus fragile devait être travaillé au corps afin d'atteindre la cible réel plus fermer sur elle-même.

          Avec son intervention, Shoma pensai avoir perdu toute chance d'obtenir sa coopération, mais au contraire, la vieille femme semblait réfléchir à deux fois. Elle le savait elle n'avait plus le choix. Les deux hommes lui donnaient une opportunité de se débarrasser de son pire ennemi et puis, il n'était pas dit qu'elle était vraiment obligée de lâcher de véritable informations concernant cette histoire de trésor.

          La femme accepta finalement l'offre des deux homme et conclu le marché d'un simple coup de main contre son comptoir. La jeune fille lança un grand sourire à l'assemblée, sa mère venait enfin de faire une chose de bien, non pas pour son propre bien, mais pour le bien de tous les habitants de la zone.


          Maintenant que notre marché est conclu, ont peux savoir où trouver celui que nous devons tuer ?

          L'homme que vous allez devoir trouver se nome R&R, personne ne connait son véritable nom, mais il n'est pas difficile à trouver, il possède le plus imposant bateau du secteur.

          Maintenant qu'il connaissait où trouvé l'homme qu'il devait tuer, Shoma n'avait plus de raison de rester dans cette taverne de dingue. Il devait s'occuper au plus vite de cette affaire afin de mettre la vieille femme dans sa manche et lui chiper son trésor.

          Il n'était plus seul à présent, il allait devoir travailler en équipe. Ce petit gobelin, vil tueur était aussi de la partie. Il n'avait pas l'air très dangereux, mais il venait quand même de venir à bout de plusieurs pirates à lui seul. Il constituait un danger potentiel pour Shoma qui visait également le butin de la femme.

          Alors que le capitaine solitaire regardait son nakama de mission, un groupe armé firent leur apparition. C'est sans doute grâce à ce genre de personne que le commerce de la vieille femme tournait toujours. Il y avait toujours deux, trois nigauds pour ce faire plumer.

          Ce que Shoma ne savait pas était que le groupe armé dont il parlait était la bande de R&R, le pirate qu'il voulait éliminer. Les pirates entourèrent toutes les personnes présentes dans l'établissement. Visiblement, ils n'étaient pas venus pour boire un verre, mais plutôt pour régler des comptes avec certaines personnes. Shoma avait prévenu la vieille femme que le reste de l'équipage des hommes qu'elle avait allumés n'allait pas tarder à revenir à la charge, mais jamais il n'avait imaginé une réaction aussi rapide.

          Deux pirates forcèrent Shoma à se poser sur une chaise. Devant deux pistolets en face de son visage, le jeune pirate ne chercha pas midi à quatorze heures et se posa sans poser de question. Si les deux hommes se trouveraient plus loin, il les auraient neutraliser, mais à bout portant, il n'avait aucune chance de survivre. La solution la plus sage était d'attendre et de voir ce qui allait se passer.

          Parmi la dizaine de pirate qui se trouvaient dans la taverne, il y avait un homme qui n'était pas inconnu à Shoma. S'il n'était pas dans le faux, alors cet homme n'était pas un pirate, mais bel et bien un chasseur de prime. Le genre d'homme que peu de pirates aimeraient avoir à affronter.


          Ne serais-tu pas celui que l'on nomme woodpecker ? Woodpecker le chasseur de prime de South Blue?

          Quelques secondes après, un dernier homme entra dans la taverne. Il était assez petit en taille pour un adulte. Il n'était pas nain, mais pour un homme normalement constitué, sa taille en était presque risible. Afin de ne pas gagner un voyage dans l'autre monde, Shoma s'abstient de se laisser aller à la rigolade, mais ce n'était pas le cas d'un des inconnus qui se trouvait sur une table isolée. Le pauvre homme reçu son jugement de la part d'un des hommes de main de R&R qui lui tira une balle en pleine tête sans même attendre les directives de son chef.

          Voilà pourquoi il était respecté de tous les habitants de la zone du cimetière d'épaves qu'il contrôlait. R&R et ses hommes n'avaient aucune pitié pour ceux qui tentent de résister à leur autorité.

          L'homme se lança dans une discussion avec la vieille femme. Visiblement il n'était pas très content de ce qui venait de se passer et son timbre de voie laisser penser qu'il n'allait pas repartir avec de simples excuses de la part de la gérante. Il avait fait le déplacement avec ses hommes dans un seul et unique but. De plus la présence de Woodpecker, si c'était bien lui n'arrangeait pas les choses.

          Shoma se trouvait dans une situation délicate. Il avait donné sa parole, il avait juré de se débarrasser de l'homme qui l'importunait, mais si jamais il fessait le moindre mouvement alors il pourrait dire adieu à la vie. Le jeune pirate devait faire face à un dilemme très dur, il avait le choix entre venir en aide à la vieille femme en tenant parole et alors lui permettre de survivre, mais il serait obligé de faire face à la terreur des pirates où rester dans son coin sans se faire remarquer et espérer pouvoir quitter cette taverne sans problème, ce qui était l'option qui lui garantissait la vie.

          La tension dans la taverne était telle qu'elle était presque palpable. Il suffisait d'une chose même des plus banales pour que la poudre et les sabres se mettent à parler. Après un bref instant d'hésitation, Shoma fit son choix. Quoi qu'il arrive, il allait respecter son engagement de défendre les intérêts de la vieille.



          • https://www.onepiece-requiem.net/t1129-mantle-shoma
          Maintenant que son choix était fait, Shoma avait besoin d'un plan. Avant de se jeter sur ses adversaires, c'était la première chose qui devait le préoccuper, mais voilà à peine s'était-il penché sur une structure de plan de bataille que le chasseur de prime arriva à lui arme en main prêt à lui donner un coup assez basique pour un bretteur, mais la vitesse avec laquelle il l'avait lancé était telle que l'on ne pouvait pas dire qu'il s'agissait d'une attaque de bas niveau. Si les premières attaques dans un combat sont souvent des attaques pour jauger la force de son adversaire, celle-ci n'avait rien d'un test. Woodpecker n'avait rien d'un débutant en se pencha directement sur l'élément pouvant lui mettre une épine dans le pied en premier.

          *Oh putin!*

          En ayant le temps de suivre les mouvements du chasseur de prime, Shoma réussi à effectuer un deux pas en arrière lui permettant d'éviter un coup direct au niveau de son torse qui lui aurait été fatal, mais le sabre de son adversaire était grand, suffisamment pour le toucher malgré la coute distance qu'il laissa. Vêtement coupé en deux, entaille sur son torse, sang coulant le long de son corps, douleur infime commençant à parcourir son corps, Shoma ne s'était visiblement pas tromper sur la personne qui se trouvait devant lui.


          "Visiblement l'affrontement est inévitable, sa tombe bien j'allais venir vous chercher dans votre tanière. "

          Attrapant une bouteille derrière lui, Shoma la jeta directement sur le bretteur afin de provoquer chez lui une réaction défensive dans le but de se dégager du comptoir. En voyant le gâchis dont faisait preuve le pirate, la propriétaire se mit à crier comme si s'était la chose la plus importante qui se passait dans sa taverne, oubliant complètement l'homme qui venait de lui parler. C'est dur à dire, mais devant Woodpecker Shoma savait que le combat n'allait pas être aussi facile qu'il aurait pu le penser. De tous les hommes qu'il aurait pu croiser sur South Blue, Shoma se trouvait devant un homme dont la réputation n'était plus à faire, mais après peut-être était-ce exagérer.

          "J'ajoute cette bouteille à ton ardoise ?"

          "Cas de force majeur."

          "Rien à foutre ?"

          "Quoi ?"

          "Rien à foutre. "


          Iron Blade

          Alors qu'il était en pleine prise de bec avec la patronne, Shoma baissa sa garde ce qui profita à son adversaire. Toujours à fond dans ce qu'il fait, Woodpecker ne laissa pas filer l'opportunité d'attaquer le pirate, bien qu'il n'était pas le genre de personne à attaque dans le dos où dans des situations qu'il jugeait déloyale, mais cette fois Shoma ne pouvait se plaindre qu'à lui-même d'avoir reçu une telle attaque, alors qu'en tant que bretteur il savait mieux que personne qu'il ne faut jamais détourner son regard de son adversaire et qu'il faut faire preuve de la plus grande prudence quand celui-ci est un bretteur compétent.

          "Tu devrais t'occuper de moi plutôt que de cette femme."

          "Merci du conseil. "

          "C'est la moindre des choses que je puisse faire pour ma futur victime."

          "Quoi!"

          "Adieu"


          Diamond Blade

          Shoma venait de recevoir une première attaque qui venait de lui trancher le bassin, mais qui n'avait pas été suffisamment profond pour venir à bout de lui. Malgré cette attaque qui n'avait pas tueur Shoma, ce dernier se trouvait très mal en point et savait qu'il avait presque donné à son adversaire une victoire presque gratuite, mais alors qu'il était normalement à son tour de passer à l'action, le chasseur de prime ne lui laissa pas le temps de manier son sabre et ainsi quelques secondes après sa première attaque il enchaîna avec une seconde qui termina le combat. Deux attaques, deux attaques directes, deux prises qui relevaient de l'art d'un homme qui maniait le sabre à merveille. Avec ses deux attaques, Woodpecker envoya Shoma sur le sol. Une croix taillée dans sa chaire le capitaine des spectres tomba sur le sol de la taverne sans avoir le temps de comprendre ce qu'il s'était passé.

          *Est-ce la fin ?*

          Est-ce la fin ? Shoma eut très vite la réponse à cette question quand ses yeux se fermèrent, que son poux se stoppa, qu'il n'était plus. Avant même que le combat puisse entrer dans sa phase la plus intéressante, Shoma venait de perdre, mais pas que. Il avait aussi rendu son dernier souffle. Quittant sa position, l'un des hommes de R&R approcha Shoma, lui donna un coup de pied avant qu'un autre de ses compagnons ne décide de prendre son poux. Ne sentant rien il déclara que Shoma était mort et que ça ne servait à rien de le frapper, il n'allait pas mourir une seconde fois.


          " Mon travail est fini ici."

          "Non, j'ai besoin de toi pour faire parler cette femme."

          "Elle ne possède pas de prime sur sa tête, elle ne m'intéresse donc pas."

          "On fait quoi capitaine ?"

          "Rien bien sûr!
          Avant de partir, j'ai entendu dire qu'un autre pirate avait décidé de s'en prendre à mon territoire. Il y a une prime sur sa tête. "


          "Hum, je vois. J'y vais de ce pas.
          Faites le nécessaire pour transporter ce pirate sur mon navire. "


          Wookpecker quitte la taverne.

          "On fais quoi capitaine ?"

          "Tu vas jeter ce cadavre sur son navire. "

          • https://www.onepiece-requiem.net/t1129-mantle-shoma
          Tandis que R&R réglait ses comptes avec la patronne de la taverne, que Woodpecker se rendait sur le lieu de sa mission, deux hommes de R&R avaient eu pour mission de transporter le cadavre du pirate sur le navire du chasseur de prime afin que ce dernier puisse l'amener à la marine dans le but de récupérer la prime qui était donné pour la capture de Shoma. Mort où vif celui-ci était recherché et comme à son habitude, Woodpecker avait achevé son adversaire. C'était pour lui une chose normale que d'éradiquer la vermine même s'il était en ce moment l'un des alliés d'une personne qu'il considère comme étant de la vermine, mais tant que celui-ci lui donnait l'occasion d'ajouter des têtes primés sur sa liste de cadavre, il faisait abstraction de la prime qui était sur la tête de R&R.

          Alors qu'ils transportaient le corps du pirate mort sous les coups du chasseur de prime, l'un des pirate de R&R se mit à questionner son compagnon sur Woodpecker. Bien que celui-ci était de leur côté, il redoutait qu'un jour le chasseur de prime ne décide de retourner sa veste. Amusé par la remarque de son ami, l'homme lui répondit qu'il est vrai qu'un chasseur de prime peut-être difficilement un allié pour une bande de pirate, mais qu'il devait avoir confiance en leur capitaine qui était suffisamment fort et intelligent pour pouvoir se débarrasser de lui quand bon lui semble et que ce n'était que par fainéantise que leur capitaine utilisait Woodpecker. Devant l'optimiste de son ami, le pirate qui se posait des questions se mit à son tour à sourire, car il avait oublié combien son capitaine pouvait être terrifiant quand il se mettait en colère.


          "Tu penses que je peux lui prendre son arme ? Maintenant qu'il est mort il n'en aura plus besoin. "

          "Contente-toi de le déposer comme tel si tu ne veux pas mourir. "

          "Je vais te tuer !"

          "T'as dit quoi ?"

          "Moi rien."

          "Je vais te tuer !"

          "Arrête de me prendre pour un idiot, je ne joue pas."

          "Mais ce n'est pas moi, je te dis que je n'ai rien dit, c'est Shoma qui vient de parler. "

          "..."

          "..."

          "Je vais te tuer Woodpecker"


          Alors que tout le monde le pensait mort, Shoma se réveilla plus énerver que jamais. Les deux attaques que lui avaient asséner Woodpecker l'avaient touché, mais n'avais pas eu raison de lui. Son coeur s'était bien arrêter de battre, mais ce n'était pas à cause des attaques du chasseur de prime, mais bien à cause de la peur qui le prit quand le second coups arriva sur lui. Pris de panique son cœur ne fit que se stopper laissant tout le monde croire à une défaite sans équivoque. Ce n'est que plus tard que son cœur se remit à battre, faisant ainsi retrouver connaissance au pirate. Récupérant ses forces petits à petits, Shoma se réveilla en plein milieu du cimetière d'épave entre deux hommes qui le transportaient jusqu'à une destination qui lui était inconnue. Quoi qu'il en soit son esprit combattif était-t-elle que même en train de se réveiller, il ne pensait qu'à une seule chose le second round.

          "Un zombie"

          "Un zombie où sa ?"

          "Idiot, il n'était simplement pas mort"


          Voyant que le cadavre qu'il devait transporter au navire de Woodpecker n'était pas vraiment mort, les deux hommes se mirent en position de combat. Très vite l'homme qui semblait être le meneur du groupe, celui qui ne posait pas de questions idiotes sortir son sabre et fonça sur Shoma dans le but de l'avoir dès le premier coup. Mantle Shoma était un pirate qui commençait à faire parler de lui et même s'il avait perdu contre Woodpecker, le sous-estimer était la dernière chose à faire, alors plutôt que de lui laisser le temps de reprendre ses forces il valait mieux s'occuper de lui pendant qu'il était encore faible.

          "Attaque avec moi idiot plutôt que de le regarder dans le blanc des yeux. "

          "O..Ok"

          Très vite ce sont les deux pirates se mirent à attaquer Shoma, mais contrairement au chasseur de prime qui réussi à l'avoir deux fois de suite sans que ce dernier ne puisse tenter une manoeuvre de contre, Shoma utilisa son ombre comme bouclier le temps de quitte le brouillard qui venait de l'accompagner avec son retour au monde normal. Fini le monde des rêves où la frontière entre le monde des vivants et celui des morts, à vous de choisir l'état qui se situe quand le cœur se stoppe pour un moment et place à la dure réalité de la vie de pirate. Une fois en possession de ses moyens, bien qu'amoindri à cause du chasseur de prime, Shoma baisse son bouclier, pris son arme et fit face à ses deux adversaires.

          "J'ai quelques questions à vous poser donc ne mourrez pas trop vite. "

          "Meurt"

          Devant l'arrogance du premier pirate qui ne semblait pas imaginer une seconde la défaite de son petit groupe, Shoma n’eut pas le choix et s'occupa de lui en premier. D'un mouvement circulaire il le frappa avec la lame de son sabre avant que l'attaque que voulait lui porter son ennemi ne s’abatte sur lui. Une fois une partie de son bassin trancher, le capitaine des spectres utilisa un mouvement d'art martial de base afin de le déséquilibrer et jeter au sol avant que son pied ne termine dans le visage du second pirate qui chargea de manière désorganisé. Au sol le pirate n'eut pas le temps de donner des instructions à son compagnon que son propre sabre s'enfonça dans sa blessure le tuant rapidement.

          Ce n'est qu'une fois son compagnon mort que le second pirate pris conscience du danger de la situation. Faire face à Shoma n'était pas aussi simple qu'ils l'avaient espéré. Maintenant qu'il ne lui restait plus qu'un seul adversaire, Shoma se mit à lui poser des questions dans le but que celui-ci coopère. S'il n'était pas bête il dirait au pirate ce qu'il voulait savoir en échange de quoi il aurait pu voir sa vie épargner par ce dernier. En plein milieu de l'interrogatoire, les blessures de Shoma se mirent à saigner abondamment, laissant Shoma dans une situation difficile. Non seulement il perdait du sang à grande vitesse, mais il commençait aussi à perdre l'équilibre.

          *Et merde*

          Profitant de la perte d'équilibre de son adversaire, le pirate fonça sur Shoma prêt à lui faire sa fête. Pourquoi les pirates étaient-ils si stupide ? Plutôt que de tenter de fuir et ainsi sauver sa vie, le minable choisi l'option la plus risquée pour sa vie. Conséquence de son geste, Shoma utilisa son ombre afin de le clouer au sol jusqu'à qu'il se remette de ses vertiges. Une fois debout il utilisa la manière forte afin de tirer les vers du nez de son prisonnier avant de le tuer.


          "Attend-moi Woodpecker j'arrive."

          • https://www.onepiece-requiem.net/t1129-mantle-shoma
          Durant son interrogatoire, Shoma demanda à son prisonnier s'il ne connaissait pas un lieu où il pourrait trouver de quoi se soigner. Au départ le pirate hésitait à l'ouvrir, c'est pourquoi Shoma utilisa la force afin de le rendre plus docile et quelques doigts en moins, l'homme ce mit à parler comme un moulin. En fait dès le premier doigt sectionner il se mit à parler, mais afin de s'assurer de son entière collaboration, Shoma lui retira deux doigts supplémentaires. Durant leur conversation, l'homme lui dit que le seul lieu qu'il connaissait où il pourrait trouver de quoi se soigner était sur son navire, mais que ce n'était pas une bonne chose à la fois pour lui et pour Shoma, car s'il revenait sur son navire avec Shoma encore en vie son capitaine ne lui pardonnerait jamais.

          "Intéressant, conduis-moi las-bas!"

          "Mais tu es fou"

          "Quoi ?"

          "Non, non, d'accord je vais t'y conduire"

          Même s'il ne voulait pas voir son capitaine dans son état, le pirate conduis Shome directement à leur bateau. Par chance il n'y avait que cinq hommes abords du navire. D'un coup de pied dans le derrière, Shoma invita son prisonnier à partir lui chercher de quoi se soigner le temps qu'il s'occupe de ses camarades. Prenant vraiment Shoma pour un fou de l'avoir libéré, alors qu'il était en présence de ses alliés, le pirate averti ses compagnons qu'ils devaient tous faire pour le tuer, car il était un ennemi de leur capitaine. Visiblement il était très difficile d'apprendre à un pirate où était sa place et devant les tentatives d'agressions de la part des pirates, Shoma usa de nouveau de la force et ne laissa que son prisonnier en vie avant de lui couper deux doigts supplémentaires comme punition pour l'avoir trahi.

          "Maintenant tu m'apportes la boite à pharmacie."

          "Oui, oui, tout ce que vous voudrez."


          Avec tout ce que contenait la boite à pharmacie de l'équipage pirate, Shoma se donna les premiers soins, se couvra de bande tout le torse afin de stopper le saignement, s'injecta un anti-douleur ainsi qu'une fiole de fortifiant. Une fois tout utilisé, il était fin prêt à quitter le navire ennemi et pouvait partir chercher Woodpecker pour un second round. Quittant sa chaise constituée des corps de ses victimes, Shoma approcha le pirate et l'ordonna de le conduire à la taverne où il pensait trouver son adversaire. Se pliant comme un serveur le ferait pour son maître, la vermine supplia Shoma de lui donner aussi quelque chose afin de soulager sa douleur avant qu'ils ne partent, n'ayant pas d'objection contre ça, Shoma lui donna la fin d'une fiole ainsi que quelques bandages pour ses mains.

          "Maintenant en route."

          Arriver dans la taverne, les deux hommes tombèrent sur une salle vide où jonchait le corps de l'homme qui avait osé se moquer de R&R, mais pas de trace de la patronne où de sa fille et encore moins du chasseur de prime. Questionnant son prisonnier sur la possible position de Woodpecker, le pirate lui répondit qu'il n'en avait pas la moindre idée. Devant l'impasse où il se trouvait Shoma décida de renoncer et laissa en vie son ôte avant de lui dire de quitter la taverne le plus vite possible avant qu'il ne décide de changer d'avis. Pour Shoma cette journée n'était visiblement pas son jour de chance. En plus d'avoir laissé filer une occasion en or de mettre la main sur un butin, il s'était fait battre par un chasseur de prime et ne pouvait pas prendre sa revanche.

          *bordel, la loose*


          "Je t'offre un verre ?"

          "Non, merci"

          En ce tournant Shoma tomba nez-à-nez avec l'homme qu'il cherchait. Woodpecker se trouvait dans la taverne, l'un de ses sabres dans la tête du pirate qu'il avait libéré. Visiblement le chasseur de prime n'avait pas apprécié que sa proie ne soit pas dans son navire à la fin de sa chasse. En ne trouvant pas Shoma après sa seconde chasse, Woodpecker se mit en route pour aller pour le navire de R&R et une fois sur place il tomba sur des cadavres. Si sa prime ne se trouvait ni sur son navire, ni sur celui de son allié, alors cela voulait dire qu'il était toujours toujours, chose qu'il n'avait jamais encore laissé faire jusqu'à présent.

          " Les cafards comme toi on du mal à mourir."

          "Je vais prendre ça comme un compliment. "

          Sans prendre un instant les deux hommes quittèrent leur passivité pour prendre l'ascendant sur leurs adversaires. L'un comme l'autre voulant la mort de leur cible s'en donnèrent à coeur joie dans cette bataille. Bien que Shoma était encore faible, Woodpecker, lui de son côté avait déjà combattu avant de retourner dans la taverne. Shoma combattait avec son sabre aiguille, tandis que Woodpecker lui utilisait deux sabres. La première attaque de Shoma consistait en une percé rectiligne dans le but d'entraver les mouvements de son adversaire, Woodpecker quant à lui effectua une nouvelle fois son "iron blade".

          "Pas mal pour un amateur" "Pas mal pour un amateur"

          Les deux attaques se neutralisèrent, ainsi que les secondes et ainsi de suite jusqu'à la sixième attaques où Shoma reçu un coup direct de son adversaire dans les côtes. Cette attaque ne tua pas le capitaine pirate, bien au contraire, elle le remonta au plus au point. C'est d'ailleurs cette rage qui lui permit de revenir à égalité sur la prochaine attaque. Cette fois-ci il y avait un point partout. Bien qu'ils avaient à peu près le même niveau les deux hommes étaient arrivés au point de non retour et tout deux savaient que leur prochaine attaque allait être la dernière.

          "Prêt à mourir ?" "Prêt à mourir ?""

          Tout était dit. Le moment fatidique était arrivé. Les deux hommes s'élancèrent. L'attaque du chasseur de prime toucha Shoma en forme de croix, tandis que celle du pirate passa littéralement au niveau du coeur. Un coup fatal pour le pirate qui gagna sa victoire en échange d'un lourd tribut. Bien que victorieux, le capitaine pirate tomba au sol près du cadavre de son adversaire. Blesser au plus haut point, Shoma se releva difficilement, attrapa une bouteille d'alcool et en ingurgita tout le contenue avant de quitter la taverne.

          " Je t'avais dit que tu allais mourir ordure. "




          FIN
          • https://www.onepiece-requiem.net/t1129-mantle-shoma