-38%
Le deal à ne pas rater :
KINDERKRAFT – Draisienne Runner Galaxy Vintage
27.99 € 44.99 €
Voir le deal

Patate Wars Advance

-Je croyais que vous étiez un botaniste, objecta le lieutenant. Alors pourquoi vous récupérez de la terre?
-Pour faire pousser des plantes, il faut...
-D'la terre. Okay. Et celle-ci a des traits particuliers?
-Elle se fait régulièrement rouler dessus par des singes armés de fruits du démon qui considèrent qu'ils doivent faire beaucoup de bruit dès leur arrivée sur Grandline pour être pris au sérieux. Ce qui signifie globalement que oui. Après les joyeusetés du genre légumes vivants, c'est juste du bonus.
-Ssssooorteeeez mm-moi d-de lààà, p-p-pitiééé!


Random Radis Vivant n°85-B
Habitant de Whiskey Peak




L'homme-radis qui venait de les interrompre était en larmes. Un détail qui suscita tout l'intérêt de Sun Jae Dong, l'ingénieur de la marine scientifique en charge de cette modeste expédition. Enfin, en charge... il se contentait d'obéir aux ordres. Ce n'était qu'une mission dans un trou perdu et minuscule. Mais il aimait le voyage, et y trouvait son compte. Il n'avait aucun supérieur pour l'embêter, aussi. Ne lui restait qu'à tranquillement faire son travail, tout simplement.


Sun Jae Dong
Ingénieur militaire, Marine Scientifique





-Note de mémo numéro quatorze: disséquer le sujet pour voir s'il dispose bien d'un canal lacrymal. Le cas échéant, déterminer par quel miracle il parvient à produire des larmes.
-Mede mtuuueeeeezzzz paaaaas!!!!
-En faire de même avec le mucus qui sort de ce qui lui fait office de nez.

Pour la science, et pour rien d'autre. Will Summers, le soldat en charge de la protection de Sun, avait l'habitude de ce genre de scènes. Des scientifiques qui pouvaient parfois causer du désarroi dans le cadre de leurs travaux, et qui ignoraient consciencieusement toutes les complaintes pour continuer leur oeuvre. Encore que Will ne savait pas si le cas d'un radis magiquement animé relevait du tragique ou de la vaste blague. Entendre le légume hurler à la mort, même au travers de sa cage insonorisée, était une douloureuse épreuve. Par contre, le voir se tordre et gesticuler était hilarant.

-Et vous voudrez combien d'autres...
-Spécimens.
-... comme ça?
-Peut être une dizaine pour commencer. Encore que... je me demande ce qui va se passer si on en prélève autant.
-Les gens vont probablement nous laisser faire. Ça n'est pas le genre de s'opposer à la marine, ici.
-Je parle de l'écosystème fragile qui vient de s'installer sur Wiskey Peak. Notamment pour ces légumes. Ils sont apparus avec le fruit. Mais maintenant... est-ce que d'autres apparaîtront? Est-ce qu'ils se reproduisent? Est-ce qu'ils sont limités? C'est beaucoup de questions. Et comment ils fonctionnent? Tout le monde dit "fruit du démon magie, faut pas chercher plus loin". Sauf que même la magie doit bien avoir un fonctionnement physique, des mécanismes, et des limitations. Et c'est notre travail de rechercher tout ça.
-Euhm... si je peux me permettre... pourquoi?
-Parce qu'on fait de la science, pas de la magie. Que les singes du grand public s'accordent à dire que la marine peut faire manger des fruits à des objets par la sainte grâce du Vegapunk, le Saint Patron de l'Impossible Inexpliqué, c'est bien gentil. Sauf que dans le monde réel on retrouve nous, les scientifiques qui allons au charbon pour étudier et tenter de comprendre toutes ces petites choses. Alors laissez nous faire et n'interférez pas!, aboya Sun en direction d'un groupe de curieux.

Ils avaient été attirés par la vision du radis dans sa cage, évidemment. Ce que Sun ignorait, par contre, c'est qu'ils n'avaient nullement envie de les empêcher de faire quoi que ce soit à un légume. C'était tout le contraire.

-Vous êtes venus pour les tuer?

Un des passants, un gaillard d'âge mûr solidement charpenté à la bedaine naissante, avait prit la parole. Et l'attention qu'il déclencha dans les regards de ses pairs en signifiait assez. C'était un groupe de pêcheurs locaux qui se partageaient les bénéfices de leurs pêches depuis plusieurs années. Les bénéfices et pertes, en fait. En bref, un groupe d'amis parmi tant d'autres sur cette île. Qui avaient vu leur quotidien changer du tout au tout avec l'arrivée des légumes vivants et la perte d'une des collines de l'île, désormais transformée en place forte furieusement défendue par les végétaux. Des gens qui rêvaient de voir la marine intervenir en grande pompe pour bouter les légumes hors d'ici. C'est ce qui ressorti de la discussion qui s'ensuivit entre les deux affiliés à la mouette et le petit groupe d'habitants. Quelque chose que Will summers savait déjà très bien. Et que Sun Jae Dong se retrouva bien penaud à rétablir ; non, ils n'étaient pas venus pour ça. Son travail était tout simplement celui d'un scientifique, et même s'il comprenait parfaitement leur vécu...

-Je suis désolé. Nous ne pouvons rien faire. Nous sommes des... botanistes.

Les pêcheurs s'esclaffèrent. En partie d'un air moqueur, devant l'expression contrite de leur si fière marine. Une attitude blasée, aussi. C'aurait été trop beau que la mouette se soucie de leur cas, oui. Ils ne s'étaient jamais intéressés à eux pour autre chose que parader à chacun de leurs passages sur la voie. Mieux valait ça que s'énerver et avoir des ennuis en retour. Mais ils ne se gênèrent pas pour exprimer le fond de leur pensée.

-Et vous savez si la marine a l'intention de faire quoi que ce soit ici?
-Euh...

Sun ne répondit pas. Il avait bien envie de leur expliquer que la marine ne se soucierait jamais d'eux à moins qu'un officier quelconque ait la lubie de le faire, ce qui n'était pas dans les tendances du moment. Mais un regard de Will l'en dissuada de suite. Ils n'avaient aucunement besoin d'un incident avec les habitants du coin. Ils étaient là pour plusieurs jours.

-Pour le moment, la situation s'est stabilisée, non?
-On a perdu un quart de l'île, protesta un autre homme.
-Mais les légumes n'attaquent plus?
-Ils se renforcent. Leur objectif est pas seulement Wiskey Peak, ils comptent aller au-delà.
-Ils en ont les moyens?
-...
-Ah?, triompha Will.
-Ça serait beaucoup plus simple si vous faisiez le ménage, franchement. Beaucoup plus simple pour vous.
-Malheureusement, la hiérarchie... ça ne fait pas partie de nos ordres, et nous n'avons pas les moyens de faire ça, expliqua Sun.
-Mmhph.

Mais c'est à ce moment que le scientifique se demanda pourtant... ne pouvait-il vraiment rien faire?

La discussion dura cinq minutes de plus, mais il s'en dégagea mollement pour se consacrer à ses pensées. Il était botaniste ; il savait parfaitement ce dont un fruit ou un légume avait besoin pour vivre, et ce qui était dangereux pour lui. À bord de son navire, il disposait de matériel en quantité pour... eh bien... improviser. Pour l'heure, toutefois, il s'en retourna à ses travaux. Même s'il n'avait aucun compte à rendre à qui que ce soit sur l'avancée de ses travaux, ce n'étai que pour dans l'immédiat. Et pour ne pas se retrouver en facheuse posture plus tard, mieux valait ne pas perdre de temps maintenant.


_________________________________


-Mince. Quelqu'un a vu Sigurd ou Evangeline?
-Ils sont partis se promener dans le village... ou les collines. Sur l'île, quoi.
-Ils devraient être rentrés à l'heure qu'il est. Ils devaient partir pour cinq heures au maximum, et avaient l'air de dire que ce serait bien avant tant il n'y avait rien à faire ici.
-Vous les avez appelés?
-Et ils ne répondent pas.
-Mmh. C'est tout petit ici. Whiskey Peak. On en fait vite le tour. Vous devriez essayer de les chercher. Prenez un Denden, on vous appelera si jamais ils reviennent entretemps.
-Pouvez vous me confier quelques hommes pour m'aider?
-C'est que... euh... j'ai besoin de mes marins pour m'aider à garder le navire. S'il y a des pirates... et les préparatifs de voyage...
-Seulement un ou deux, qu'importe. Comme vous dîtes, s'il y a des pirates...

Werner de Bernhardt, chevalier de la couronne de Luvneel. Dépêché sur Grandline en tant que principal garant de la sécurité des deux héros et moteurs de la cité de Norland. Et le voilà qui se retrouvait sans nouvelles de ses deux protégés dès leur seconde escale. Heureusement, loin de s'en soucier une seule seconde, Werner avait décidé de lancer les recherches au plus vite.



Werner de Bernhardt
Chevalier de Luvneel





Parce que les choses étaient très simples. Haylor et Dogaku étaient d'une très grande importance pour le pays. Le nombre d'idées qu'ils mettaient sur le tapis, l'importance des projets qu'ils s'efforçaient d'accompagner ou de porter, l'énergie qu'il pouvaient investir dans des missions que personne d'autre ne souhaitait porter, tout ça avait une valeur inestimable aux yeux de nombreuses personnes dans la cité de Norland. Ils étaient devenus riches et n'avaient certainement pas été désintéressés dans leur parcours, c'était certain. Mais ils avaient eu à coeur de toujours être utiles, d'une manière ou d'une autre, à la communauté et à ses membres. Tant et si bien que le roi, qui n'avait strictement rien à faire des affaires mercantiles de son pays, avait tout de même été contraint de les placer sous la protection d'une escorte. Ils avaient réussi à capter l'intérêt et la protection de nombreuses personnes influentes.

Une escorte qui était sous sa responsabilité, se raffermi Werner. Et il était hors de question pour lui d'apprendre que des pirates avaient eu la formidable idée de les prendre en otages pour les rançonner par derrière. Parce que c'était dangereusement possible... et lucratif.


_________________________________


-C'est quand même assez sinistre, un cimetière.
-Un cactus?
-Un cactus-cimetière. Mais c'est plutôt étrange, un cactus. Et un cactus-cimetière...

Ils étaient là... juste allongés dans l'herbe, au sommet d'une colline. À profiter de l'herbe abondante, de l'air empreint de fraîcheur marine, du vent chargé de parfums floraux, de l'atmosphère plaisante, du temps qui défilait à une vitesse absurde tant ils se sentaient bien, et surtout, de la présence de l'autre qui se lovait paresseusement à ses cotés.

-Jamais contente, hein?
-Je plaisantais. J'aime beaucoup cet endroit. C'est vraiment... calme.
-Assez surprenant vu qu'on est entourés de la ville, mais... ça doit être le fait d'être haut perché.

Il y avait bien un problème, bien sûr. S'ils restaient à ne rien faire tout du long, il y aurait forcément quelqu'un, au bout du compte, au moment de la récompense, pour le leur reprocher et les pénaliser en conséquence. Evangeline avait beau le savoir, elle n'avait pas la moindre envie d'abréger leur moment.

Ils auraient tout le temps, plus tard, de se joindre aux ennuis des autres. Pour l'heure...

-Sigurd?
-Ouais?
-Je veux rester encore un peu.
-Ah. Encore un peu seulement?
-Mmh mmh.
-Nan parce que moi j'ai pas la moindre envie de partir de là. Vous rendez compte qu'ça fait déjà trois heures?
-Le temps passe bien trop vite.

Une simple pression de la part du Nowel, et elle se souleva doucement pour le laisser dégager un bras de sous son dos. Elle protesta d'un petit grondement, mais lui préféra se rallonger à la perpendiculaire, la tête posée sur un de ses flancs.

-C'est mieux comme ça, dit-il.
-Vous trouvez?
-Au moins le temps de laisser le sang circuler à nouveau dans le bras, ouais. J'vous fait pas mal?
-Non non, ça va.

Tout autour d'eux, un étrange mélange de tombes dressées les unes contre les autres, et de terrains végétaux ou l'homme avait laissé la nature exprimer de plus belles choses. Ceux qui connaissaient l'historique récent de l'île savaient que là où il n'y avait plus de tombes, il y avait eu des ravages. Quelques attaques pirates qui ne visaient rien de moins que du massacre méthodique avaient prit place ici. Un carnage désormais enterré par la nouvelle vocation agricole de l'île. Une étrange vocation agricole, cela dit. Il n'y avait pas de terrain plat, ce qui rendait le matériel usuel difficile à l'usage. Il n'y avait pas beaucoup de place non plus. Ou surtout, pour Sigurd.

-C'est quand même surprenant, que y'ait autant de verdure, remarqua-t-il.
-L'endroit est très fertile. Ça a toujours été le cas. Et la terre de cette île a toujours été... généreusement nourrie et irriguée.
-Ah?
-De la viande et du sang.
-...

Sigurd pivota pour lui adresser un regard curieux. Elle avait l'air amusée, mais restait bien sérieuse.

-Vous connaissez l'histoire de l'île? Des chasseurs de primes qui trompaient les pirates?
-Ouais. Et?

Il ne voyait pas quoi en faire. D'un autre coté, ça n'était pas pour rien qu'Evangeline adorait jouer à la sorcière. Ça ne se devinait pas, mais elle avait toujours eu un faible pour les histoires un peu bizarres. Ou glauques. Et de ce fait, elle savait beaucoup de choses. Sigurd aimait beaucoup l'écouter, tant qu'elle passait les pires détails. Pour elle, étaler ses histoires était toujours un plaisir.

-Quand on parle de l'agriculture de wiskey peak, les gens parlent surtout de la lave et du fruit du magma qui aurait recouvert les terres. Ce qu'ils oublient, c'est qu'avant ça, il y a eu des siècles et des siècles de cadavres de pirates enterrés et empilés dans des fosses sur une base quotidienne.
-Des fosses? C'est pas juste des tombes?
-En plusieurs siècles? Ce ne serait plus des cactus vu le nombre de tombes qu'il aurait fallu pour chaque homme enterré.
-Mmmh... à voir.

Sigurd lâcha un petit rire, puis se lança dans un rapide calcul en guise d'estimation. Une vingtaine de secondes. Avec pour base un équipage pirate par semaine, d'une cinquantaine de personnes, sur quatre siècles pour cette première estimation. Restait à affecter un taux de survie moyen des méquipages passant par là, et de refaire le test en modifiant ses paramètres, et...

En lui détaillant brièvement ses résultats, il conclut que...

-Z'avez raison. Peut pas y avoir autant de tombes ici.

Cette fois, ce fut au tour d'Haylor d'apprécier les petits talents de l'autre. Qui n'en avait pas l'air, mais était d'une agilité surprenante avec les calculs. Ce qui lui avait permis de s'en tirer avec les honneurs de son temps à l'académie militaire des officiers de son pays natal, et ce malgré des lacunes dans d'autres disciplines -martiales- très prisées du milieu.

-Et comment avez vous fait, cette fois?
-Boah, pour aller plus vite, j'ai triché en prenant des chiffres qui...


_________________________________


Pour pouvoir mener à bien sa mission, Sun avait besoin de plus d'échantillons. Et pour prélever ces échantillons, il lui fallait des bras. Assez musclés et prêts à besogner si nécessaire. Malheureusement, son grade d'ingénieur principal ne lui permettait pas d'échapper à ce genre de travaux. Tout juste à pouvoir librement diriger les soldats de sa mission. Il n'avait pas de scientifiques à ses ordres... ou du moins, pas officiellement. Maintenant, les grades de la division de recherche étaient assez peu nombreux pour que le poids de l'expérience et de la compétence puisse s'exprimer. Avec seulement un an d'ancienneté à son compteur, les deux autres ingénieurs de la mission -des novices- lui demandaient souvent conseil et guidance.

-Je te montre ma sélection avant d'y aller?, lui demanda l'un de ces assistants -une assistante- d'un air concentré.
-Si tu veux, oui. Et dis à Will de te confier... une dizaine de gars. Dis lui aussi de vous rejoindre, à priori c'est là qu'on aura le plus besoin de lui.

Elle s'appelait Olivia Carton, tout juste vingt-deux ans, et une spécialisation au nom alambiqué qui ne vous évoquerait rien. Disons seulement les Une très bonne connaissance des mécanismes susceptibles d'intervenir dans leurs travaux, même si la botanique ne concernait en rien son champ de compétences. Mais elle avait rejoint la marine pour apprendre, et ne s'en plaignait pas.

Au contraire, la petite brune au regard vif avait accepté la chose avec plaisir. Comme toujours lorsqu'elle travaillait hors des labos, elle avait revêtu sa tenue de safari, vestige vestimentaire de ses nombreuses missions en environnement de savane, comme sur les îles de ses premières affectations, dans le nouveau monde.

Mais ce ne serait pas très dur. Sa tâche consisterait à valider les spécimens recueillis par les hommes du rang. Dix soldats qui venaient de quitter le Marcellieux, la petite corvette de la marine, en sa compagnie. Avec des cages, des chaînes, des cordes, des menottes, et divers ustensiles bizarres ayant pour vocation de contraindre un prisonnier à se tenir tranquille.

La scientifique en avait profité pour ramener ses propres outils de travail. Un fusil à fléchettes tranquillisantes orné d'une bayonnette imprégnée de la même substance.

-Les somnifères, ça marche sur les légumes?
-Non, mais sur les fruits, j'ai hâte de le découvrir.

Will ne pu s'empêcher de sourire. En bon jeune homme célibataire de vingt-cinq ans, il était naturellement porté à être agréable avec Olivia. Peu importe la qualité de ses réparties. Elle n'était pas -très- belle, mais tout à fait mignonne.

-Tu as déjà vu des trucs comme ça?
-Jamais. Et toi?
-Naaan. Mais... même pas sur le nouveau monde?
-Teh. C'est pas parce que c'est le nouveau monde qu'on y trouve des légumes tueurs.
-Mmh. Possible. J'ai jamais été affecté.

Elle ne répondit pas. Et le silence s'installa, au grand damn de Summers.

-Mais j'aimerais beaucoup. Un jour, peut être.

Nouveau silence. Lui qui voulait la faire parler pour augmenter l'attache...

Bon. Dernier recours, décida-t-il.

-C'était comment, là bas?
-Pas tellement différent d'ailleurs. Tout le monde me pose la question, mais... j'ai plutôt l'impression qu'il y a de tout partout.

Simple déclaration qui clôtura l'affaire. Will ne vit pas quoi répondre. Un échec lamentable. Une autre fois peut être.

Pour l'heure, de toute manière, il devait commander la troupe. Direction les abords du Rocher de la Culture, le territoire des végétaux vivants. Leur premier spécimen avait été capturé le plus discrètement possible, au moins vis à vis des légumes. Il espérait continuer comme ça. Si ces choses savaient qu'ils étaient venus les chasser, elles poseraient forcément des difficultés.


_________________________________



Kaizen Yatagurashikinomoseitan
Recrue





-Kaizen-kun, que fais tu encore là?
-Sensei! J'attends que l'escouade de Takemikazuchi revienne pour prendre la relève!
-Ils ne sont pas rentrés?
-Cela fait une demi-heure que nous les attendons. Il s'est sûrement passé quelque chose! Faut-il donner l'alerte?

Seikichiro Momogeru, le formateur martial du clan des Pêches Pourpres, grinça des dents. On pouvait voir les replis de sa peau de pêche se plisser tandis qu'il réfléchissait. Puis il se ressaisi ; le temps n'était certainement pas à l'hésitation. Seule une chair ferme et une âme mûre avaient espoir de pouvoir garantir la survie de leur peuple nouvellement constitué.

-Oui, décida-t-il. Faîtes résonner les cloches. Nous sommes en temps de guerre.


_________________________________


-Qu'est-ce qui se passe, maintenant?

L'île n'était pas bien grande. Parce que tout était relatif, ses habitants l'avaient décomposée en quatre quartiers, un par colline. Dans l'absolu, pourtant, le vacarme des cloches de guerre des végétaux était parfaitement audible de l'autre bout de Wiskey Peak. Et les humains, immédiatement informés des états de guerre de leurs voisins. Ce qui était... complètement... stupide.

Sur une île aussi petite que Whiskey, les choses devenaient très relatives.

Et tandis que tout ce boucan retentissait, Werner était sur l'un des cadrans voisins du Rocher de la Culture. En ligne de vue directe de toute l'activité qui pouvait avoir lieu en son sein. Comme une fourmillère sur laquelle on aurait appuyé d'un coup de pied, c'était toute la surface de la colline qui s'était activée.


_________________________________


-C'est quoi ce bordel?

Il se redressa doucement, laissant juste à son amie le temps d'en faire de même pour ne pas la secouer. Ils n'avaient pas quitté leur petit nid sur les hauteurs, mais l'agitation alentours était évidemment arrivée jusqu'à eux.

-On reste là, déclara Dogaku.
-On ne devrait pas plutôt retourner au navire?
-Je pense qu'on est en sécurité, ici. Alors on ne prend pas de risque, on ne fait rien d'idiot. On reste là.
-Au moins les informer?, fit la miss en tirant un mini-Denden de son sac.
-Oh, ça me semble pas mal, ouais.


_________________________________


Dernière édition par Sigurd Dogaku le Dim 11 Sep 2016 - 1:13, édité 1 fois
  • https://www.onepiece-requiem.net/t9650-sig-peluche
  • https://www.onepiece-requiem.net/t9504-sig
Mais qu'est-ce tu fous... xDD
  • https://www.onepiece-requiem.net/t12978-fiche-technique-de-loth
  • https://www.onepiece-requiem.net/t10961-loth-reich-le-marchand-heretique
L'image de ta banane est magique.
  • https://www.onepiece-requiem.net/t17682-a-mountbatten
Oh, des fans.

Spoiler, pour la peine.

Spoiler:


Dernière édition par Sigurd Dogaku le Lun 4 Avr 2022 - 23:43, édité 17 fois
  • https://www.onepiece-requiem.net/t9650-sig-peluche
  • https://www.onepiece-requiem.net/t9504-sig
+1
  • https://www.onepiece-requiem.net/t10696-sweetsong-montrez-moi-ce
  • https://www.onepiece-requiem.net/t10652-a-sweetsong-ou-l-effet-papillon-100-fini
Sigurd est un pur génie.
  • https://www.onepiece-requiem.net/t17682-a-mountbatten