Le Deal du moment : -38%
Ventilateur de table Rowenta VU2310F0
Voir le deal
19.91 €

Il est où ?

Le soleil n’existe sans doute pas sur cette île… La fumée qui sort des usines est constante et semble être la seule chose qui a le droit de se promener au-dessus des têtes. Faut croire que les nuages ordinaires ne sont pas acceptés ici mais bon… Le chasseur de primes traine des pieds dans cette île qui ne l’inspire absolument pas. Cependant, dans ce genre d’endroit il se dit que les hors la loi pullulent. C’est par habitude ou par expérience, voir les deux que Noob s’aventurent dans les coins les moins fréquentables. Des ruelles sombres et si étroites qu’on a l’impression d’être à las camp.

Des rats courent le long des murs tandis que la lumière du jour est dans l’incapacité à éclairer les lieux. Il ne reste plus qu’à aller dans l’endroit le plus classique de l’histoire des rencontres. Un bon bar qui se trouve au bout d’une ruelle. La baie vitrée est cassée et la porte d’entrée est grande ouverte. Au comptoir il y a plusieurs personnes qui prennent un verre tandis que le barman dévisage le fainéant.  

Le local est classique, des tables un peu partout accompagné de chaise. Personne ne fait vraiment attention à celui qui vient d’entrer enfin pour le moment. Le chasseur de primes s’arrête avant d’arriver au comptoir, il observe les environs avec son visage d’éternel fatigué. Ses mains sont dans ses poches puis sa capuche se trouve sur sa tête.

<< Mm… Qui recrute ? >>


C’est assez simple et pas très compliqué à comprendre. Quoi que… Personne ne semble réagir bien que ces quelques mots ont laissé un petit silence sans grande importance dans la salle avant que le brouhaha reprenne. Le dragon endormi décide de commander un truc sans alcool au comptoir puis il s’installe dans un coin pour n’avoir personne dans le dos. Grâce à cette position il se permet de sortir ses avis de recherche de l’intérieur de sa veste, suite à ça il dévisage toutes les personnes présentes en espérant avoir de la chance.  

<< Oh elle a augmenté. >>

<< Mm ? Celle-là ? >>
<< Oui, elle était à dix millions la dernière fois. >>
<< … >>

Sans vraiment s’en rendre compte, c’est celui qui est sur l’avis de recherche qui fait la discussion. Il est assis à côté de Noob et ça depuis le début. En réalité c’est le fainéant qui est venue s’installer à côté de lui sans s’apercevoir de ce type. D’ailleurs il n’a toujours pas remarqué que le primé est là, à sa portée.

<< Tu l’connais ? >>


Les deux hommes discutent l’un à côté de l’autre et regardent en direction du reste de la salle. Avec sa capuche, l’endormi ne voit pas bien sûr les côtés et n'apercevoir que les mains de celui qui boit avec lui.

<< S’en vouloir me vanter, comme personne. >>
<< Mm… Tu peux m’conduire à lui ? >>

Noob pose l’avis de recherche sur la table et espère une réponse positive.

<< T’es probablement un chasseur de primes. Du coup si tu veux un coup de main faut me filer quelques berry et je te donne un tuyau. >>

Le fainéant sort une bourse assez pleine puis la pose sur la table.

<< Alors ? >>


Dernière édition par Noob le Lun 2 Jan 2017 - 14:59, édité 4 fois
  • https://www.onepiece-requiem.net/t18117-technique-de-noob
  • https://www.onepiece-requiem.net/t18093-le-dragon-endormi#203597
Zaun et sa froideur l'avaient happé comme une mouche et ne semblait pas le digérer. Lui non plus d'ailleurs, tapotant ses mains dans la morsure du froid qui s'étendait sur toute l'île. Son étal en place, il n'attendait plus que les "clients". Son vin, à l'inverse de son habitude, n’obtenait qu'une très faible popularité. La faute à une liqueur du coin, très forte et revigorante, qui faisait des ravages parmis les ingénieurs comme les ouvriers. Que la lutte des classes prennent une claque, ici tout le monde était logé à la même enseigne, alliés tous ensemble contre la température.
Il ne se passait donc pas grand chose, tant et si bien qu'il avait donné quartier libre à son équipage, car un bon capitaine sait que la mer isole et vous refroidit un homme plus vite que les vents froid de l'île. Il avait donc besoin d'une bonne chaleur humaine afin de rester prompt et efficace ;  Oui, vous m'avez  bien compris mais je ne le dirais pas, il y'a des enfants qui regardent.

- Au secour ! On me vole, à moi ! lança une mamie retournée par un assaillant, un vol, et la peur.

N'écoutant que son courage, Andrews fonça tête baissée à la poursuite de l'infâme qui avait osé se faire une petite vieille. C'était comme voler une sucette à un bébé, ça ne se faisait pas, et ça ne se fera jamais. Il courut comme un damné, aidé par ses longues jambes et ses entraînements quotidiens. Des exercices que lui avait apprit son maître d'arme il y'a des années plus tôt. Il le suivit à la trace, l'homme encapuchonné qui portait un gros sac par dessus son épaule. C'était sans doute les dernières économies d'une sexagénaire sur le déclin, un bien, bien plus précieux que n'importe lequel pour ceux qui connaissent la galère. Et Andy, en bon révolutionnaire, la connaissait mieux que personne.  Il faut dire qu'on touche pas beaucoup à vouloir renverser le gouvernement. Dire qu'il était ici simplement pour récupérer un homme, et une arme de haute technologie destinée à une pointure de la révolution, voilà qu'il faisait du zèle.

Il le suivit à travers un dédale de rues sombres et glacées, ne prêtant cure au passant qui se poussait, ou bien même criaient sur eux à leur passage. Ah quand il s'agissai de râler, ils étaient forts les passant, mais pour filer un coup de patte, c'était une autre histoire. Andy perdu de vu son "client", et suivit des traces qui s'enfonçait plus profondément au centre ville. Il avait dû monter sur les toits, car la trace la pus fraîche s'arrêtait devant un bâtiment de pierre brute, assez bas mais très long. Oméga suivit le mouvement. Discerna une faible ombre sur l'un des toits plus hauts, couru puis sauta sur le bâtiment d'en face, et maudit son caractère serviable, cause de cette poursuite interminable qui continuait sur les hauteurs de Zaun.
Rien n'y fit, il ne rattrapa pas le fuyard.

Quelques heures plus tard, dans une taverne.

Après tant d’émotion, puis avoir fermé son stand, Andy prit sa table habituel dans un coin de l'auberge dont il avait fait connaissance lors d'une soirée beuverie avec ses camarades. Un endroit mal famé, mal léché, mais qui convenait parfaitement à sa discrétion légendaire -l'auteur est ironique- et non moins réputée.
C'est là qu'il le vit, sans doute à discuter avec l'un de ses odieux compères, et après lui avoir courut après  pendant des heures, il ne pouvait que le reconnaître formellement. C'était le voleur. Il attrapa son courage à  deux mains puis vint s'asseoir sur le banc que partageait les deux hommes.

- Hep toi, tu me reconnais ? Dit-il au vulgaire voleur qui affirma que non.  C'est toi qui a volé la mamie toute à l'heure ! Termina-t-il un peu plus fort qu'il n'aurait voulu.

Nouvelle ambiance dans l'auberge, les couteaux de sortie et les poings armés.
    Noob se gratte la gorge dans un premier temps. Cette énergumène avec son cache œil fait bien du bruit. Alors par peur de se faire voler sa bourse par le nouvel arrivant le fainéant la rattrape rapidement et la range. S’il doit y avoir une baston ici, il ne faut pas compter sur lui pour participer. Dans un second temps le chasseur de primes s’enfonce un peu plus dans le banc comme pour dire je ne suis pas là, faite vos affaires sans m’inclure dedans. Il sirote tranquillement son verre.

    Ses yeux commencent à faire un gauche droite entre les deux qui discute si on peut appeler ça une discussion. Quand soudain ça fait tilt dans la tête du flemmard qui recrache ce qu’il a dans la bouche à cause de la surprise. Ce type qui est juste à côté de lui !!  Noob se redresse violemment avec stupéfaction. Il met un pied sur le banc et l’autre sur la table. Faut croire que pour le coup il fait plus fort qu’Andrew niveau discrétion. Pour terminer l’endormie pointe du doigt le pirate.

    << Tu m’as fait peur ! >>

    Rien de plus, il se réinstalle comme si de rien n’était et sirote à nouveau sa boisson.

    << Tu ressembles trop à Nick, mais tu peux pas être lui vu que tu sais où il est. >>

    Le fainéant prend l’avis de recherche et le montre à Andrew comme si c’était son ami depuis perpète.

    Il est où ?  792573prim1

    << La même tête, c’est fou… >>

    Si on peut parler de changement d’ambiance, faut croire qu’elle change encore et là c’est un silence d’église devant le comportement stupide de Noob qui fait bien marrer tout le monde dans le coin. Enfin, si c’était un idiot fini tout ça pourrait être vrai, mais cette réaction est calculée. Il est vrai qu’au départ il a été surpris mais il a volontairement accentué sa réaction pour faire comprendre à tout le monde qu’un gars primé se trouve ici. Ce qu’il espère c’est que quelqu’un tente de le capturer, que quelqu’un affaibli suffisamment le hors la loi pour que lui le capture rapidement, facilement, lâchement.
    • https://www.onepiece-requiem.net/t18117-technique-de-noob
    • https://www.onepiece-requiem.net/t18093-le-dragon-endormi#203597
    Spoiler:

    La tension monte d'un cran comme un couteau d'arrêt. Andrews se retrouve face à un négationiste de première, ce genre d’énergumènes qui nient toute implications dans quoi que ce soit de dangereux, criminels ou bien même religieux parfois. Il détestait ce genre de type, souvent imbu de leur petite personne, qui n'assumaient jamais rien devant et cassaient fréquemment du sucre sur le dos des braves gens. De la graine de criminel, pour sûr, et il s'y connaissait en criminel. Celui-ci était de première fraîcheur et tout droit sortie de l’œuf à son avis.  
    - Mais puisque je te dis que c'est pas moi, tu dois te tromper, y'a erreur sur la personne ! lui balança-t-il au visage comme on lance une couche de bébé remplie à ras-bord.
    - C'est ça, t'iras dire ça à la petite mamie et aux forces de l'ordre, mh, d'accords ? Si c'est pas toi t'as rien à craindre. Dit un Andy cash jusqu'au bout des ongles ! Malgré que l'hostilité fut à son comble, le révolutionnaire s'entêta à confondre celui qu'il avait poursuivit depuis la matinée. Et rien ne pourrait l'arrêter dans sa démarche, parce que Andy, c'est un foutu entêté quand il s'y met. Rien ne peut troubler sa quête de justice pour tous, et surtout quand il s'agissait de venger une petite mamie. D'un autre côté, il devait bien avouer que depuis qu'il l'avait rencontré ... Bah ce mec n'avait pas la carrure pour être un criminel. On aurait plutôt dit un enfant jouant dans un bac à sable. Mais sa démarche, sa silhouette, tout correspondait au voleur de ce matin. Pour avoir trimer à le rattraper, Andy ne pouvait qu'en être certains, et même un peu fier de lui. Quel investigateur de génie ... -l'auteur est très ironique-.

    - Mais enfin puisque je te dis ...
    << Tu m’as fait peur ! >>
    - ... Que tu te trompe de ...
    << Tu ressembles trop à Nick, mais tu peux pas être lui vu que tu sais où il est. >>
    - ... De personne c'est...
    << La même tête, c’est fou… >>
    - ... C'est pas mon style !

    Mais Andrews ne lui prêtait plus attention. L'homme qui avait rangé sa bourse d'un air prompt venait de lui montrer son sésame. Une simple affiche, avec la tête du fameux "Nick-qui-n'a-rien-fait", et une somme coquette : 10 millions de Berrys pour sa capture. Il n'en fallut pas plus à Andrews pour se lever en attrapant Nick par l'épaule et de lui dire en ses termes qu'il était dans le bousin :

    - Eh bah toi mon coco, t'es dans une merde noir, tu vas venir t'expliquer avec moi à la garnison de la marine hein ? Vu que t'as rien fait et que c'est pas toi sur l'affiche, sa devrait pas te déranger non?

    Le barman commençait déjà à ranger la quincaillerie. Ce qui n'échappa pas à Andy, qui se dépêcha à mettre sur ses pieds le dit Nick. Mais c'était un peu tard, tout le monde avait arrêté de parler et suivit l'affaire. Et il semblait à Andy que le pirate avait des amis dans le coins, ou peut-être cherchaient-ils tous une bonne raison de se battre. Ca pouvait arrivé aussi...

    - Lâche notre pote toi !
    - Ouai, qu'est-ce que tu lui veux au gamin d'abords, c'est pas tes histoires !
    - On va te bouffer tout cru !
    -  Sus aux connards !

    Eh merde, fut la première pensée qui lui vint à l'eprit. La seconde fut que Nick avait un vrai don pour s’éclipser, car ce dernier en avait profiter pour prendre la poudre d'escampette, en le laissant seul face à une dizaine d'hommes en colère que l'on vienne troubler leur apéro. Désolé pour vous, mais Andy n'était pas du genre à se laisser faire sans rien dire. Il déclencha le mécanisme de sa canne, sortant une épée de plutôt bonne qualité. Cela ne sembla pas les affecter mais lui se sentait rassurer au moins. Jamais sans sa canne-épée ! Il l'avait appris à ses détriments.

    - Qui veut y gouter en premier ? Hein, qui veut ! Fit-il rageur, d'avoir perdu le voleur de grand-mères autant que devoir faire une nouvelle fois couler le sang "d'innocents".

    C'était l'heure de se battre.
      << Fiou, c’était chaud. >>

      Noob a fait exactement la même chose que Nick. Une belle petit fruite pour éviter la bagarre. Ouais c’est bien le style du flemmard de fuir pour éviter la violence. Alors tout comme Nick, il prend la première rue à gauche, puis à droite. Faut croire qu’après avoir fui le bar il a pris en filature le pirate.

      << Tu peux ralentir, tu vas trop vite pour moi… >>

      C’est pas vraiment ce qu’on peut nommer une filature, il se trouve seulement à deux pas derrière sa cible.

      << Qu’est-ce que tu me veux ? Arrête de me suivre c’est vraiment pas agréable. >>
      << Maiiiis… Je te suis pas toi, mais l’argent que tu peux m’apporter. Quand je te regarde je vois 18.000.000 de berry. J’ai l’impression que si je t’attrape cet argent devient réel. >>
      << Ah. >>

      Nick s’arrête puis fait face à son interlocuteur.

      << Il est vrai que c’est assez embêtant. >>
      << Tu vois. >>
      << Ouais… donc j’avais vu juste, tu es chasseur de primes. Pourtant, j’ai du mal à saisir la raison qui te pousse à me suivre s’en vouloir m’attraper. >>
      << Si j’essaie de t’attraper tu vas te débattre, c’est chiant rien que d’y penser. On va se fatiguer pour rien. Au final on va se retrouver à la base pour que j’encaisse l’argent. C’est plus simple si on y va directement. Je touche l’argent et après tu fais ce que tu veux. >>
      << Si je refuse ? Tu sais je sais disparaitre et me courir après risque de te prendre énormément de temps. Avec ce temps perdu tu aurais sans doute pu attraper pleins d’autres gars avec une prime.>>
      << T’es pas marrant… Au pire y’a l’autre avec un cache œil. J’crois que c’est un chasseur de primes aussi. Il a dit qu’il voulait t’emmener à la marine. J’pense qu’il te ramènera pas en un morceau. >>
      << Mais où est donc le scénario où je gagne ? C’est assez injuste tu ne trouves pas ? >>
      << De quoi tu me parles. Y’a pas de justice, un chasseur chasse le criminel, point. >>

      Nick se retourne mais la main de Noob l’accroche à l’épaule.

      << La base marine n’est pas par là. >>

      Le criminel balance un coup de poing rapide dans la face de l’endormi qui encaisse et se retrouve les quatre fers en l’air. Suite à ça, Nick se met à courir avec l’espoir de disparaitre pour de bon cette fois-ci. Pour le dragon endormi, ce coup de poing est le début du duel. Cela lui fait vraiment chier de devoir en arrivé là, mais bon, à ce qui parait c’est son métier de capturer les types comme ça. Il se relève d’un coup puis dégaine un katana. Mais son adversaire est déjà à une distance de plus de dix mètres.

      << Mm… T’es pas cool … >>

      Le fainéant se met à le poursuivre. Mais il y a une différence entre les deux, Nick esquive parfaitement les passants et semble à l’aise contrairement à Noob qui bouscule tout le monde parce qu’il a la flemme d’esquiver. La ligne droite ça lui va bien. Alors les pauvres civils qui se font envoyer dans le décor sont furieux. Faut pas oublier qu’à Zaun il y en a des types qui n’aiment pas être bousculé. C’est pourquoi un chauve qui ressemble plus à un parrain de la mafia qu’à un simple citoyen se met à poursuivre Noob qui poursuit Nick.

      << J’vais t’apprendre moi, ce qu’il en coute de pousser Don Pietro ! >>

      Et avec ce Don Pietro il y a une dizaine de gars qui s’amène, probablement ses hommes qui n’ont pas vraiment des têtes d’anges.
      • https://www.onepiece-requiem.net/t18117-technique-de-noob
      • https://www.onepiece-requiem.net/t18093-le-dragon-endormi#203597