-50%
Le deal à ne pas rater :
Trottinette électrique OCEAN DRIVE A9 avec clignotants
299.99 € 599.99 €
Voir le deal

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Drole de retrouvailles.[PV Kardelya Koshin]

Sur Grand Line, les naufragés n'étaient pas rares. Monstres marins, abordages de pirates, assaut des canons de la marine et autres escarmouches ou catastrophes en tout genre… Nul n'est a l'abri sur la route de tout les périls. Abraham, le nouvellement "pirate" et ennemi des défenseurs de la justice, avait eu le temps de le comprendre et de songer a son avenir.

Jotunheim la prison de glace avait explosé, une véritable déflagration qui ne manqua pas de projeter le rouquin droit a la mer ainsi que de grièvement le blesser. Résultat des dégâts, la moitié des cotes brisés, un bras a multiples fractures, le dos calciné au point de faire des plaques noires fragiles a partir de la peau, partant en cendres a la moindre bourrasque ou vague.

Comment peut t'il survivre en pleine mer dans un tel état ? Il était simplement échoué sur un reste de bois provenant d'un bateau détruit pendant l'assaut de la prison de glace. L'ancien chasseur de primes avait presque une chance "insultante" pour y avoir survécu tout ce temps. Il était encore plus insultant envers tout les morts en mer car il finit par s'échouer sur une ile après plusieurs jours a errer en mer.


Union John, l'ile a la montagne en forme de tète de mort, Abraham ne savait pas ou il avait échoué, il était vaseux, limite sur le point de tomber dans les vapes a chaque minute, il n'eu même pas la force de ramper sur la plage pour chercher une aide providentiel.

Il ne pu que s'évanouir contre le contact chaud et rugueux du sable de l'ile après quelques gestes presque inutiles. Le pirate pensait qu'il allait mourir mais un léger espoir naquit en lui pendant sa dernière vision avant le doux baiser de morphée. Une ombre familière…
  • https://www.onepiece-requiem.net/t21185-fiche-technique-abraham-b
  • https://www.onepiece-requiem.net/t21140-abraham-barrett-chasseur-et-savant-termine
Le voyage de retour fut long et douloureux pour ma part. Rester immobile, allongé dans un lit de camp, le corps couvert de bandages, c'est une vraie torture pour moi.
Après l'évasion mouvementée de la prison de Jotunheim, j'avais été transféré sur un navire en surface, aux bons soins d'Hachiro, le médecin de mon équipage, que j'avais pu constituer peu de temps avant l'opération à la prison de glace.
Selon les dires de mon médecin, j'ai frôlé la mort au moins quatre fois, mais je survivrai après quelques jours de repos, sans forcer sur mes blessures et mes efforts physiques. Dans ma tête, ça sonne surtout comme une pause prononcée dans mes missions de révolutionnaire... Bah, j'imagine que laisser les choses se tasser, après avoir "explosé" une prison gouvernementale, ça peut être une bonne chose...

Durant le voyage de retour, je passe donc la majeure partie de mon temps au lit, les yeux rivés au plafond, ayant parfois l'occasion de me changer les idées en discutant avec Mibu ou Hachiro.
Sinon, je prends aussi des moments pour observer mécaniquement mon "butin de guerre", à savoir un Meitou, qui s’appellerait "Menteuse" d'après un épéiste Révolutionnaire. Sur le coup, je ne comprenais pas vraiment pourquoi cette épée porte un tel nom et je m'en moque pas mal à vrai dire. Le fait est que cette épée m'a semblé très "efficace" (j'imagine que me faire transpercer à gauche à droite par sa lame aide à se faire une idée de sa force) et que je pense que ce serait une bonne chose que je diversifie mon style de combat.
Un artiste martial contre un épéiste, il y a trop de risques que je me fasse trancher un membre et j'ai du mal à me considérer "efficace au combat", après ma performance à la prison...

Oui, autant que le corps, l'esprit est aussi pas mal amoché... D'infiltrée, je suis passée à "princesse en détresse" et j'ai failli mourir dans cette mission: ça m'apprendra à agir sans plan d'action. Heureusement que j'avais Mibu à mes cotés, sinon je n'aurai sans doute pas survécu.
Arf, c'est usant pour l'esprit de devoir souffrir la comparaison avec mes "aînés révolutionnaires" comme Ragnar; j'ai beau m'acharner à l'entraînement, j'ai l'impression de faire du surplace...

Arrivé à Union John, après quelques jours de navigation, mon moral est à peu-près revenu à la normale, après avoir broyé du noir tout du long du trajet. Bon, dans mon cas, "moral normal" rime avec "expression neutre et rester professionnelle", alors bon, il n'y a pas beaucoup de changements, mais bref.
J'ai à peine mis pied-à-terre qu'une petite forme floue bondit sur moi, manquant de me faire tomber en arrière sous le choc:

Skela: CAPITAINE!!!

Ma seconde et navigatrice, la Tontata Skela, se blottissait tout contre moi, comme si elle avait peur que je disparaisse.
Au loin, je vois arriver le reste de mon équipage, la cuisinière femme-poisson Segawa et le charpentier Gaho... qui se prend un violent coup de palme à l'arrière de la nuque par la cuisinière:

Segawa: Espèce d'abruti vas... Désolée Capitaine, mais ce con a rien trouvé de mieux à faire que de raconter toute sorte d'histoires de monstres marins à Skela. Alors, lorsque le journal de ce matin a parlé de prison explosée et coulée, la naine nous a fait une crise de panique.

Réceptionnant ma seconde dans mes mains, je la place au niveau de mon visage, lui adressant un petit sourire que je veux rassurant:

-Ne t'en fais pas Skela; je suis juste blessée, pas dans le ventre d'un monstre marin ou je ne sais quoi.
Les journaux n'ont pas perdu de temps à relayer l'information... Qu'ont-ils dit sur l'opération?


Grommelant et redressant la tête, une grosse bosse à l'arrière du crâne, Gaho s'époussette les vêtements.

Gaho: Roh, ça va, j'y peux rien s'il traîne des monstres de la taille d'une île... m'enfin bon...
Ben rien de neuf concernant la prison; la langue de bois gouvernementale habituelle... mais tous les acteurs de l'opération ont eus droit à une prime, y compris vous, Capitaine.


Le charpentier me tend une affiche froissée sortie de sa poche. Je déplie le papier... pour tomber sur ma photo, avec... 28 millions de prime?!?
Je reste muette de stupeur... J'ai opéré des années durant pour la Révolution, infiltré des organisations, tué des dizaines de personnes plus ou moins importantes... et c'est le fait d'infiltrer une prison gouvernementale et de manquer d'y passer qui me vaut une prime?

Je réfléchis un moment, essayant de comprendre la situation:

-Mibu, il ne me semble pas avoir laissé échapper de gardes durant notre infiltration... Comment ont-ils eus mon signalement?

Le jeune musicien lève les yeux au ciel, songeur:

Mibu: Hum... On a évité les caméras tout a début de l'infiltration, mais on a tellement couru dans tous les sens, après l'attaque en masse des Greygoriis et l'arrivée de notre Capitaine Ragnar... On n'a pas vraiment fait attention à éviter d'être filmé après ça...

-Ah... Je crois me rappeler que j'avais déjà attiré l'attention du Gouvernement Mondial, au moins du Cipher Pol, avec l'opération de Parisse... Ils attendaient peut-être plus d'informations pour me mettre cette prime...
De toute façon, je ne peux pas faire grand chose: ce qui est fait est fait...


Clairement, je ne sais guère comment réagir à ma toute première prime, mais je m'attendais depuis quelque temps déjà à en recevoir une...
Depuis l'opération à Parisse, j'avais conscience de me mettre "plus en avant" dans mes opérations, qui commençaient doucement à sortir de la simple opération sous couverture, avec infiltration et assassinat "basiques".

Je réfléchis un moment, essayant de me concentrer sur l'avenir, observant mon petit équipage:

-Bon... le navire va repartir d'ici trois quatre jours, après un semblant d'entretien et de ravitaillement. Tâchons d'être discrets sur cette petit île et on tâchera de retourner ensuite sur les Blues.
On a un problème de bateau à régler et je ne veux pas prendre de risques stupides à traîner sur Grand Line avec notre embarcation actuelle.


Effectivement, mon bateau laissé sur East Blue commençait à devenir très étroit et surtout fragile, pour la suite des événements. Les dernières opérations m'avaient emmenés très loin sur les mers et je commence à me lasser de devoir "squatter" des navires alliés, sous prétexte que ma "coque de noix" pourrait se faire désintégrer dès Reverse Moutain.
Il faudrait que je vérifie mes finances cependant... Je n'ai pas envie d'attirer d'avantage l’attention sur moi, en me retrouvant à devoir voler un navire, ne serait-ce que pour satisfaire mon amour-propre.

Mon petit équipage s'éparpille, alors que je vais pour faire un tour de l'île, histoire de me dégourdir les jambes:

Hachiro: Allez-y mollo Cap'taine.

La voix de mon médecin résonnant dans mon dos, je me contente d'un signe de la main entendu, avant d'entamer ma petite promenade, réajustant quelque peu Menteuse à ma hanche droite. Je suis resté allongée des jours durant, j'ai bien le droit de marcher pour me changer les idées et me dégourdir les jambes!

Durant une demi-heure, j'erre comme un fantôme, sans but précis, sur les plages de la petit île; mine de rien, on peut rapidement en faire le tour.
En y repensant, une prime de 28 000 000 juste en "échouant" une mission... J'aurai eu une prime de combien, si j'avais réussi à libérer la pirate Izya? Les choses auraient-elles été différentes, si j'avais réussi ma mission, à la place de Ragnar? Je suppose que ma fierté n'aurait déjà été pas aussi atteinte que ça, allant même au fin-fond des abysses de mon esprit...

Soupirant, je tourne le regard sur le coté, interloquée par un mouvement près d'un mas de débris agglutiné sur la plage. Sans doute des morceaux d’épave charriés par la marée... attendez un peu...

-Monsieur Barret?!?

Reconnaissant la longue chevelure rousse avant le reste, je me précipite au pas de course vers lui, sortant mon Den-Den Mushi de ma poche interne de veste:

-Hachiro! Viens de suite à la plage située à l'Est des mines! J'ai besoin de toi hier!

M'agenouillant près de mon partenaire de mission à Jotunheim, avant de le perdre de vue, j'observe ses nombreuses blessures... Bordel, il a l'air bien plus amoché que moi...
Je n'attends guère longtemps pour saisir monsieur Barret et l'installer tant bien que mal sur mon dos. Mes blessures récentes commencent déjà à faire leur crise de jalousie, me rappelant qu'elles sont toujours là, mais je m'en fiche complètement!

Grinçant des dents, je retourne vers le port où j'ai accosté, histoire d'épargner quelques minutes de trajet au voyage de retour.
Vingt minutes de trajet éprouvant plus tard, je vois arriver Skela sous sa forme hybride, au pas de course, Hachiro courant plus loin derrière elle.

Skela: Capitaine! Tout va bien? Qui est cet homme?

-Un compagnon de mission: il m'a aidé pour la prison de Jotunheim!
HACHIRO! Occupes-toi d'abord de sauver cet homme; tu me disputeras après si ça te chante!


Le souffle court, le médecin arrive pour repartir en sens inverse, transportant le rouquin sur son dos sans trop de mal, alors que je prends le temps de m'ausculter moi-même sur le chemin du retour. Comme Hachiro me l'avait répété à plusieurs reprises, mes blessures se sont quelque peu rouvertes et mes bandages sont teintés de rouge.

Skela file comme une flèche vers le village, après qu'Hachiro lui ait demandé de préparer un lit pour le blessé, avec tout son matériel de prêt.
Une fois au village, monsieur Barret est installé sur un lit et Hachiro envoie bouler tout le monde de la chambre, pour s'occuper de son patient.
Pas mal stressée sur l'instant, j'allume une cigarette, en tremblotant, attendant patiemment la fin des soins, juste en face de la porte de la chambre...
  • https://www.onepiece-requiem.net/t19997-kardelya-koshin
  • https://www.onepiece-requiem.net/t19993-kardelya-koshin#
"- PAS MAINTENANT !!!"


Tel furent les premiers mots d'Abraham a son réveil plutôt sauvage, la peur de la mort l'avait réveillé brusquement et il faillit presque chuter de la ou il était posé. Visiblement dans un lit, ou donc ? Il n'en savait fichtrement rien. La seule chose que sa mémoire parfaite lui ramenait était qu'il s'était sans doute évanoui après avoir vu une ombre plutôt familière au dessus de lui sur la plage de Union John.

Il s'observa un instant avec toutes les difficultés possibles pour bouger son cou, il était couvert de bandages, presque intégralement et ses blessures lui pesaient moins, quelqu'un s'était occupé de lui. Qui donc alors ? Qui avait pris la peine d'utiliser des ressources médicales et consacrer son temps a un homme mourant il y a peu ?

Une personne était au dessus de lui, elle semblait lui parler, il ne la connais pas et il ne comprenait rien, ses tympans sifflaient sur le moment. il posa d'ailleurs ses mains sur celle-ci malgré la douleur de ses bras, notamment son bras fracturé. La douleur était trop vive, il posa vite ce bras ci sur le lit contrairement au second avec lequel il se tient une oreille. L'ouïe revenait de manière désagréable mais au moins il était sûr qu'il n'était pas encore sourd.

" - Ou suis-je ? Pourquoi m'avoir sauvé ?"

Le roux analysait la pièce en même temps, une chambre visiblement, il ne reconnaissait pas l'endroit.

Je suis a Union John non ? Qui etes vous ?"
  • https://www.onepiece-requiem.net/t21185-fiche-technique-abraham-b
  • https://www.onepiece-requiem.net/t21140-abraham-barrett-chasseur-et-savant-termine
Je sursaute, lorsque j'entends monsieur Barret crier de l'autre coté de la porte. Je vais pour rentrer dans la chambre, lorsque la porte s'ouvre sur Hachiro, qui me toise un moment... Je grimace, voyant bien qu'il avait laissé de coté son regard flemmard pour un regard plus sérieux. Je fais un bref signe de tête qu'il observe à peine, avant de refermer la porte.
Tirant une longue taffe sur ma cigarette, je retourne contre mon coin de mur, attendant de nouveau la suite des événements.

*****

Hachiro retourne auprès de son patient, décidément bien agité.

Hachiro: Hoy, hoy... On calme le feu sous la choucroute, mon gars... J'ai déjà suffisamment à faire avec une forte tête, alors avec deux...

Le médecin continue d'ajuster les nombreux bandages recouvrant son nouveau patient, qui était salement amoché, tout autant que son capitaine. Il hausse un sourcil, en voyant le roux frotter ses tempes douloureusement. Il soupire et pose doucement une main sur le torse du naufragé:

Hachiro: Calmes-toi, bon sang... J'ai dû t'anesthésier assez lourdement, pour calmer la douleur et t'empêcher de te vider d'avantage de ton sang... Si tu te lèves maintenant, ce sera pour retomber dans les vapes en deux-deux...
Donc, restes en place jusqu'à ce que je te le dise et tu pourras de nouveau gambader aux quatre coins des mers.
Hum... C'est un ordre de ma capitaine et je ne vois pas pourquoi je refuserai de soigner quelqu'un dans le besoin...
Je suis le médecin Hachiro Akita et Kardelya Koshin est ma capitaine. D'ailleurs, je vais la laisser entrer, avant qu'elle savate la porte, folle d'inquiétude.


Hachiro se lève, s'étirant et baillant longuement, avant d'ouvrir la porte à sa capitaine, répétant quelques règles à Kardelya, avant de partir vaquer à ses occupations.


*****


Je peux enfin rejoindre monsieur Barret, qui est allongé sur le lit, couvert de bandages. Au moins, il était conscient et son cri précédent montre qu'il semble bien énergique.
Je récupère une chaise dans un coin de la pièce, balançant mon mégot dans la boite métallique me servant de cendrier, la glissant dans ma poche interne de veste, avant de m'asseoir auprès du chasseur de primes.

-Vous allez mieux, monsieur Barret?
Que s'est-il passé avec Jotunheim? Je vous ai perdus de vue, vous et le baron Krypt et j'ai été évacuée après notre séparation...
  • https://www.onepiece-requiem.net/t19997-kardelya-koshin
  • https://www.onepiece-requiem.net/t19993-kardelya-koshin#
Abraham écoutait son "médecin" avec un silence religieux, une certaine sérénité l'avait envahit. La sécurité… Ce doux sentiment qu'il n'avait plus l'habitude de connaitre, il l'avait investi et malgré cette forte envie de l'embrasser de tout son être… Son âme sauvage lui interdisait, l'érudit voulait mais le combattant ne voulait pas. Le confort, la sécurité, la paix, tout ca était trop beau pour être vrai dans ce monde.

Le médecin commença donc a partir, laissant place a un visage annoncé et bien familier. Jotunheim redéfilait dans la tète de l'ancien chasseur de primes. La morsure du froid, les escaméras sur les murs, l'infiltration aux cotés de drôles de compagnons temporaires. Le baron Krypt et Kardelya Koshin, l'un parlait aux gorilles de la prison et les guidait, l'autre était une femme au jeu de jambes puissant et une révolutionnaire de confiance.

Abraham avait trouver en cette femme des qualités certaines. Elle savait diriger correctement un groupe, elle était loyal et organisé. Le genre de femme qu'Abraham pouvait tolérer dans son cercle très fermé de "camarades", sans compétences et fiabilité, inutile d'espérer rentrer dans ses bonnes grâces. Même si l'ensemble des gens se fichent de faire partie de ce cercle.

Kardelya débarquait donc et pris une chaise, s'installant a coté d'Abraham qui ne bougea guère plus. A quoi bon bouger un doigt si celui-ci vous brule sur l'instant et que aucun projet immédiat vous attend ?


" - Ouais ca va mieux... Au moins je vais pouvoir penser a autre chose que lutter contre la mort... Pour la prison, j'ai tenter d'evacuer comme tout le monde, mais l'explosion de la prison m'a souffler et mis de l'état ou vous m'avez trouvé."

" - J'ai errer en mer sur des restes de bateaux détruits pendant l'assaut de Jotunheim. J'ai ensuite eu la chance de m'echouer sur les plages de Union John que j'ai vite reconnu en levant difficilement les yeux et vous connaissez mieux la suite que moi vu que je me suis évanoui."


Le roux marqua une pause, les images et les sons précis de l'infiltration de la prison lui revenait a l'esprit, encore et toujours, avoir une mémoire parfaite était parfois si cauchemardesque. La folie pouvait tellement vous dévorer selon les souvenirs que vous stocker. Ou a l'inverse, l'illumination pouvait venir car stocker tant de détails était source d'enseignement infini.

" - Et toi Kardelya ? Tu dit avoir été évacuée, il t'es arrivé quoi suite a notre séparation ?"


Dernière édition par Abraham Barrett le Dim 17 Fév 2019 - 0:41, édité 1 fois
  • https://www.onepiece-requiem.net/t21185-fiche-technique-abraham-b
  • https://www.onepiece-requiem.net/t21140-abraham-barrett-chasseur-et-savant-termine
J'écoute les explications assez brouillonnes, confuses, mais aussi simples de mon partenaire de mission d'infortune. Effectivement, j'avais "recruté" monsieur Barret et le baron Krypt juste avant de partir pour l'iceberg qui contenait la prison de Jotunheim en son sein. Pour une mission d'infiltration et d'exfiltration, j'avais besoin d'une équipe réduite et discrète et j'imagine que je devais avoir un certain quota de puissance avec moi, afin de pouvoir gérer d'éventuels problèmes sur place.
Le soucis, c'est que cette prison était bien trop dangereuse pour moi et mes compagnons et je m'en suis rendu compte vraiment au seuil de la mort, alors que j'étais sur le point de mourir, la gorge broyée par ces Greygorii.

-Je suis partie de la prison en sous-marin, d'après les dires de mon matelot, et il m'a effectivement parlé d'une série d'ondes de choc qui avaient ébranlé notre véhicule de fuite. Ce doit être la prison qui a explosé dans notre dos...
Concernant ce qu'il s'est passé après notre séparation, c'est difficile à dire. L'attaque massive des Greygorii nous a divisés et j'étais en train de me faire submergé par l'ennemi, avec un gorille qui m'étranglait...
C'est là que mon capitaine est sorti de nulle part, envoyant bouler les gardes, avant de m'embarquer vers la sortie...
Il me semble qu'un groupe de Marines s'est mis en travers de notre route et je ne saurai pas trop dire ce que j'ai fais précisément, vu que j'ai demandé à Mibu de... m'hypnotiser, pour que je me batte sans me soucier de mes blessures...
Après le combat, j'ai perdu connaissance et je me suis réveillé sur un navire en partance pour Union John.


Ponctué de pauses, pour reprendre mon souffle, mes blessures bandées continuant à me lancer de temps à autre, je pense avoir fait un bon rappel de tout ce qui m'était arrivé dans cette fichue prison...
Avec le fiasco de l'opération, je n'avais qu'une envie, c'était de retourner à mes missions révolutionnaires "basiques" et surtout de m'occuper de mon tout nouvel équipage. Repenser à l'opération Jotuhneim maintenant ne me faisait que repenser à ma faiblesse et à mon inutilité totale...

Je soupire longuement, massant mon front un moment:

-Je vous conseille de faire profil bas quelque temps en tout cas.
Du peu que dit le journal, la perte de Jotunheim est un sale coup porté au Gouvernement Mondial et ils devraient rapidement mener une opération de représailles, ne serait-ce que pour montrer au public qu'ils ne se laissent pas faire.


Après, je ne pense pas que nous soyons les plus "visés" par cette éventuelle "vengeance", monsieur Barret et moi-même, mais je pense tout de même que nous devrions être prudents et temporiser pour la suite.
  • https://www.onepiece-requiem.net/t19997-kardelya-koshin
  • https://www.onepiece-requiem.net/t19993-kardelya-koshin#
Le chasseur avait une part de lui qui était honteuse. Oui, la honte, ce sentiment néfaste et pourtant si courant chez l'être humain. Abraham avait honte de sa confusion dans ses propos mais que dire de plus ? Il était un chasseur de primes qui s'est retrouvé dans un conflit de titans. Des pluies de lave, des lames d'air, une prison explosant et tout un tas d'autres extravagances que les blues ne connaissent pas…

Après la honte, une chose se fit un chemin dans l'esprit d'Abraham, il n'avait pas fait attention dans sa fuite aux escaméras, il avait dû être filmé et le journal des incidents de Jotunheim avait dû être publié. Nul doute que Kardelya et son équipage l'avait reçu, elle était bien trop organisé pour ne pas lire le journal se tenir informé.

Et justement, au moment de cette pensée, Kardelya mentionne le journal. Abraham eu un violent battement de cœur, allait t'il être sur des photos du journal ? Devoir changer radicalement de vie en embrassant la vie de pirate ? L'idée ne le dégoutait pas mais elle contenait des inconvénients que le chasseur n'aimait guère, comme devoir faire face a la marine et le gouvernement mondial.

" - Tu parle du journal qui parle des évènements… Tu pourrais m'en faire la lecture si tu l'a sous la main ? Vu l'état de mes bras, ca serait un exploit de pouvoir tourner une page… Ou même de le tenir."

La douleur embrume souvent l'esprit des hommes, une chance que Abraham possède une mémoire si parfaite, ou a son grand malheur car il songeait instantanément a un fait. Il allait être acclamé sur son ile si il faisait la une des journaux comme pirate. L'idée lui donnait envie de vomir du sang, ces rebuts qu'il détestait tant… Il se voyait très mal devenir la nouvelle coqueluche de l'Amerzone après le capitaine Red.

" - Tu peux... Me dire si je figure dans le journal ? Par curiosité."

Il était certain qu'il avait l'air credible en disant "par curiosité" avec un visage mitigé entre le degout et la douleur...



  • https://www.onepiece-requiem.net/t21185-fiche-technique-abraham-b
  • https://www.onepiece-requiem.net/t21140-abraham-barrett-chasseur-et-savant-termine
La demande de mon ancien partenaire de mission me laisse songeuse et même un peu curieuse. On m'avait brièvement résumé le contenu de l'article nous concernant, surtout la réaction du Gouvernement Mondial, à la suite de l'opération Jotunheim.

Je me lève et sors de la pièce quelques instants, pour récupérer un journal. Segawa m'en passe un exemplaire, avant de retourner à ses fourneaux:

Segawa: Hoy, Capitaine! Si ça vous dit, je vais lancer la bouffe dans une demi-heure environ!

Je lui adresse un simple signe de tête entendu, la laissant à son ouvrage, pour rejoindre le blessé dans sa chambre.
Je lis finalement l'article un peu en diagonale, le journaliste mettant bien trop les formes à mon goût, me concentrant sur le plus important:

-"Une attaque conjointe révolutionnaire/pirate a pulvérisé et fait couler la prison/iceberg de Jotunheim. La liste des prisonniers évadés n'a pas été communiqué, la Marine continuant à chercher des corps dans les environs du champ de débris et de glace qui était une des plus importantes, mais aussi la plus secrète des prisons gouvernementales.
Le gouvernement mondial a fait une brève annonce, pour dire que cet affront ne restera pas impuni et que les responsables seront tous traqués, pour être jugés."


Haussant un sourcil, je vois la grimace, lorsque monsieur Barret me demande s'il avait un avis de recherche... Ce n'est clairement pas une grimace de douleur ça...
Je farfouille quelque peu dans le journal, trouvant la partie des avis de recherches, posant l'affiche d'Abraham devant lui.

-Il n'y a pas d'articles à proprement parler sur vous, dans le journal, mais il y a tout de même un avis avis de recherche.
J'y ai aussi eu droit pour ma part.


Je sors une affiche pliée de ma poche interne de veste, la dépliant pour montrer ma prime au blessé.
  • https://www.onepiece-requiem.net/t19997-kardelya-koshin
  • https://www.onepiece-requiem.net/t19993-kardelya-koshin#
Abraham quittait vite le regard de Kardelya pour fixer le plafond. Et voila… Il était enfin… Pirate. Et recherché de surcroit. Une chose qu'il allait devoir apprendre a gérer. Changer de camp avait ses répercutions et quand il s'était embarqué dans cette histoire de recrutement a la Rokade, il se doutait que ca finirait avec dureté. Il allait sur Grand Line après tout.

Il essayait de voir les choses du bon coté, au moins il avait une totale liberté a présent. En étant chasseur de primes, il faut se plier a certaines règles et le salaire n'était pas forcément incroyable sur les blues. Abraham se dit qu'a présent, a quoi bon faire dans la dentelle ? Piller, voler, tuer, escroquer allait sans doute être au menu. Des choses si communes sur l'Amerzone, il allait sans doute vite si faire… C'était ca le pire dans son esprit… Il allait si faire.


Kardelya montrait sa prime suite a ses pensées, 28 000 de Berrys, un chiffre mirobolant si elle était sur les blues, mais ici c'est Grand Line, elle était une rookie qui démarrait fort, tout au mieux.

" - 28 millions sur ta tète. C'est un beau chiffre... Hé hé… Faire des infiltrations ne sera plus vraiment au menu n'est-ce pas ?"

Le fraichement pirate essayait de prendre la chose avec humour, un mot qu'il ne connaissait pas vraiment. Rire était si étranger a son corps que son rire était étrange. Au moins il pouvait mettre la faute sur sa condition physique, après tout, difficile de rire correctement quand tout les os de son corps grincent comme une lime sur des barreaux.

" - T'a dit que j'avais un avis de recherche, je suis donc primé. T'a le chiffre pour ma tète ?

Abraham eu l'idée de se lever, il en avait assez d'être allongé, il lui fallait de l'air et sa guérison pouvait bien permettre un peu de mouvement sinon il deviendrait fou, il forçait sur son bras valide et grinçait des dents avant se mettre presque assis.

" - Faut que je prenne l'air sinon je vais devenir fou ici. Tu veux bien m'aider ? Ton medecin a fait des merveilles et j'encaisse bien..."

Un joli mensonge, son corps avait un paquet d'os brisés, entre une bonne moitié de ses cotes en morceaux, son dos brulé comme un pirate au ptit matin et son second bras multifracturé. De plus son visage transpirait la vérité, littéralement, il suait a grosses goutes dû a l'effort mais il sentait un peu mieux une fois droit. Ses cotes n'aimaient pas etre tassés il semblerait.

Maintenant Abraham se doutait que Kardelya allait réagir, l'aider ou le forcer a se coucher ? A elle de voir.
  • https://www.onepiece-requiem.net/t21185-fiche-technique-abraham-b
  • https://www.onepiece-requiem.net/t21140-abraham-barrett-chasseur-et-savant-termine
Je soupire longuement, levant les yeux au plafond. Monsieur Barret soulevait là le point qui me posait le plus question et même problème; difficile voire impossible de continuer à faire mes missions d'infiltration, avec une telle prime sur ma tête.

-Je ne sais pas trop... J'imagine que je peux toujours continuer à faire mes missions d'assassinat et d'infiltration, mais que j'aurai juste à me déguiser et à d'avantage déléguer les tâches de reconnaissance à mon équipage.
Je vais bien trouver quelque chose, vu que je ne veux pas arrêter d’œuvrer pour la Révolution, surtout pas pour ce genre de "détail" comme une prime.


Cependant, un autre soucis pointait le bout de son nez, à savoir la douleur très apparente de mon ancien partenaire de mission. On ne pouvait pas me cacher ce genre de grimace de souffrance, surtout quand je devais moi-même les faire depuis presque une semaine, pour avoir eu aussi de lourdes blessures.
Je récupère l'affiche posée sur son lit et la pointe juste devant son visage quelques instants:

-4 millions. Vous avez 4 millions sur votre tête.

J'ignore s'il avait mal au point de ne pas voir que j'avais posé l'affiche sur son lit il y a quelques instants à peine; je devrais demander son avis médical à Hachiro plus tard.
Voir le chasseur de primes se redresser avec grande difficulté me fait doucement poser la main sur son front, pour le bloquer un instant et l'empêcher de se lever. Si jamais il forçait, j'insisterai d'avantage pour l'immobiliser, quitte à y mettre plus de résistance encore.

Un petit sourire s'affiche sur mon visage, alors que je secoue la tête négativement:

-Ça ne va pas être possible ça. Vous avez la même gravité de blessures que moi et j'ai eu droit à trois quatre jours de repos, avant de pouvoir marcher librement.
Et je ne veux pas être responsable de vos complications médicales; la santé de ses patients est bien la seule chose que Hachiro puisse prendre au sérieux et je n'ai pas envie de remettre son expertise médicale en question.
Je vais voir avec mon médecin, mais je pense qu'il va dire qu'il faudra rester au moins un jour alité, avant d'essayer de se relever, que ce soit parce qu'il a forcé sur l'anesthésie pour calmer la douleur ou parce que vos cotes sont sérieusement touchées.


Je garde ma main sur le front de monsieur Barret, le forçant quelque peu à s'allonger de nouveau.
Je ne voudrais pas me sentir coupable de blessures supplémentaires, parce que je l'aurai laissé partir dans cet état.
  • https://www.onepiece-requiem.net/t19997-kardelya-koshin
  • https://www.onepiece-requiem.net/t19993-kardelya-koshin#
Et le voila a nouveau forcé a se coucher… Il pensait qu'il allait devenir fou mais… Kardelya était la voix de la raison et il le savait. Ce n'était qu'une humeur passagère, Abraham savait qu'il était dans cette état psychologique a cause de la bataille et de ses blessures. Qui sortirait indemne physiquement et mentalement d'une tel bataille quand on a jamais vécu cela ? Il était encore habitué a de simples escarmouches comme sur les blues. Une chose bien dérisoire a coté d'une bataille que le monde a subit sur le coin de la gueule et dont il va parler encore longtemps.

Il dû donc rester couché, il soupirait longuement mais ne luttait pas, a quoi bon ? Elle pourrait l'assommer aussitôt si elle voulait. De plus le voila avec la modique somme de 4 millions de Berrys sur sa tête. Il allait devoir vite retrouver la forme et gagner en force pour faire face a ses anciens collègues.

Les chasseurs de primes allaient affluées sur sa tête a présent. Du moins ceux des blues vu qu'il avait comme projet de rester dans ses eaux la. Grand Line n'était pas encore pour lui mais au moins il eu un avant gout plutôt brut de ce qu'il allait devoir devenir pour y faire face.

" - Ok je bouge pas, de toute facon je me vois mal faire la fine bouche vis a vis de mes sauveurs... Allez... Je vais voir les choses du bon coté, je vais sans doute mieux manger et dormir que d'habitude."

Vu son train de vie, la chose était aisé a faire, entre repas très sommaire et hotels miteux. Abraham n'allait pas s'en plaindre, au contraire, il allait un peu profité, mais une question lui vint a l'esprit, par sa naturel méfiance, le roux n'avait confiance en personne. Pas un humain ne meritait sa confiance depuis ses parents. Il n'avait même jamais connu de réels attachements a par eux malgré le fait qu'ils n'étaient guère tendres avec lui. Il avait même plus de raisons de les détester qu'autre chose mais tout dépend du point de vue et celui d'Abraham était quelque peu étrange.

Il sorti donc une question naturellement venu a son esprit et s'attendait a une réponse empli de mensonges malgré le fait qu'il appréciait Kardelya. On ne chasse jamais les habitudes.

" - Pourquoi vous m'avez sauvé ? Je doute qu'on se soit suffisamment "attachés" a la prison de glace."



  • https://www.onepiece-requiem.net/t21185-fiche-technique-abraham-b
  • https://www.onepiece-requiem.net/t21140-abraham-barrett-chasseur-et-savant-termine
Heureusement, le naufragé semble avoir plus de cervelle que Ragnar ou en tout cas est moins agité que lui et il se rallonge assez vite, voyant un coté positif dans son état.
Personnellement, si je n'avais pas eu droit au double visage de chien battu de Skela et Mibu, devant mon état, je me serai sans doute acharné à vouloir me lever malgré mes blessures, à peine dix minutes après avoir repris conscience.

Je soupire longuement, me réinstallant sur ma chaise:

-Tant mieux, ça m'arrange, parce que je ne peux pas trop forcer non plus. Rien que le fait de vous transporter tout-à-l'heure a fait se rouvrir quelque peu mes blessures et je voudrai bien être soignée le plus vite possible.

Après un petit silence, la nouvelle question de monsieur Barret me surprend quelque peu, me faisant hausser un sourcil et répondre du tac-au-tac:

-Pourquoi aurais-je fais l'inverse, à savoir vous laisser mourir? Même si c'était bref, vous avez su m'aider lors de ma mission à Jotunheim et je pense que le fait de vous garder en vie est un minimum, afin de vous remercier.

Effectivement, même si la collaboration avec le chasseur de primes (ou ex-chasseur de primes, vu que sa prime invalide sa licence, je crois) et le baron Krypt étaient brève, ils ont su tous deux grandement m'aider et je trouve ça normal de les remercier un tant soit peu pour ça. Surtout que monsieur Barret semble bien ennuyé par sa prime et que je voulais lui donner un peu de "positif" dans sa situation actuelle; il est en vie, non?

Je croise les bras, levant les yeux au plafond:

-Vous teniez vraiment à votre licence de chasseur de primes? Peut-être y aurait-il un moyen de la ré-obtenir, non?
  • https://www.onepiece-requiem.net/t19997-kardelya-koshin
  • https://www.onepiece-requiem.net/t19993-kardelya-koshin#
Abraham n'y croyait pas, ce fut sa première pensée vive, "je n'y crois pas" , pour le fraichement pirate, la bonne foi est morte dans ce monde brut, dans son esprit et dans son âme. Pour lui, tout le monde veut quelque chose, tout le monde veut gagner quelque chose.

Kardelya devait tirer un intérêt de la survie d'Abraham. Le recruter ? S'en faire un allié ? Le manipuler pour l'utiliser a diverses fins ? Tant de possibilités passèrent dans l'esprit du natif de l'Amerzone qu'il ne pouvait toute les compter.
Puis elle demandait si il tenait a sa licence, l'esprit de l'ancien chasseur s'adoucit légèrement suite a cela, passant d'analyste de manipulation a un homme plus serein et posé.

" - Je peux pas dire que j'y tenais… Disons que… J'y voit plus d'avantages qu'a être pirate maintenant. Je n'ai pas de but dans la vie a part la destruction de l'Amerzone, une ile bourré de rebuts indigne du terme "être humain", ils ont tués mes parents sans raison valable. Je sait que j'allais probablement finir pirate vu mon projet mais… C'est trop tôt, bien trop tôt."

Un moyen de la réobtenir ? "Payer ma prime, me refaire bien voir vis a vis de la marine, faire en sorte que l'ensemble des primes distribués sur ma tète soit detruits en j'en passe…" Tel était les mots qu'Abraham voulait grogner au visage de Kardelya sur l'instant mais il n'en fit rien, préférant juste lâcher un soupir avec un visage plutôt épuisé.

" - Bref... C'est quoi vos plans a toi et ton équipage ? Tes plans et ce que vous allez faire de moi j'entend."


Dernière édition par Abraham Barrett le Jeu 21 Fév 2019 - 2:07, édité 2 fois
  • https://www.onepiece-requiem.net/t21185-fiche-technique-abraham-b
  • https://www.onepiece-requiem.net/t21140-abraham-barrett-chasseur-et-savant-termine
J'écoute attentivement l'histoire de l'ancien chasseur de primes, trouvant étrangement quelques similitudes avec moi. J'avais quitté le royaume de Goa sans aucunes attaches, mes parents m'ayant renié juste avant de mourir assassinés, mon seul et unique ami d'enfance ayant été vendu comme du bétail. Maintenant, je n'ai guère de but dans la vie que faire payer aux responsables tous mes malheurs.
J'avais vaguement entendu parler de l'Amerzone, quasiment une zone de non-droit, une jungle emplie de grosses bêtes; un "endroit charmant" en somme...

Je masse mon front quelques instants:

-Le désir de vengeance, au risque de sacrifier le peu que l'on a... Je comprends que trop bien ce sentiment...
Concernant votre licence, je ne sais pas trop comment faire à vrai dire. Après, si vous dites que vous vous en moquez, je ne vais pas insister d'avantage.


Je réfléchis un moment, croisant mes bras:

-Difficile à dire... Je devrais peut-être rejoindre mon capitaine, histoire de discuter plus concrètement avec lui de la suite des événements.
D'un point de vue plus "matériel", je devrais aussi retourner vers les Blues, pour régler un problème de bateau, vu que le mien est trop petit pour mon équipage nouvellement formé, tout en étant trop fragile pour Grand Line.
Concernant ce que l'on va faire de vous... Cela dépendra de vous; il doit bien rester une place sur un navire de retour pour les Blues. Certains Révolutionnaires veulent mettre d'avantage de distance entre Jotunheim et eux et partent d'aller vers des mers plus tranquilles comme les Blues.
  • https://www.onepiece-requiem.net/t19997-kardelya-koshin
  • https://www.onepiece-requiem.net/t19993-kardelya-koshin#
Rejoindre les blues était vite monté a l'esprit d'Abraham. Retourner dans un lieu plus calme pour mieux se préparer a Grand Line, voir même faire ce qu'un pirate primé se doit de faire. Trouver ou former un équipage, une chose bien rude mais Barrett n'avait rien contre le fait d'être dirigé un temps si la personne avait son respect et surtout les compétences.

Il se voyait plutôt comme une sorte d'agent libre de tout mouvement a présent. Imprévisible et sans dieu ni maitre. Former un équipage était facile, passer pour un puissant attirait toujours la vermine banal, la chair a canon. Trouver un équipage de confiance par contre… Cela relevait plus que de la puissance brut ou de l'argent.

" - Je pense que je devrais retourner lentement sur les Blues tout en venant sur Grand Line quand je le peux. Je dois devenir plus puissant, Jotunheim m'a sans doute renforcé mais pas assez… Je dois maitriser le pouvoir des plus grands… Trouver tout moyen de devenir suffisamment puissant pour affronter Grand Line, voir le nouveau monde."

Oui, le nouveau monde était un objectif d'Abraham, l'endroit le plus dangereux du monde, la seconde partie de Grand Line. Le lieu ou les démons dansent et s'entretuent constamment dans leur joyeuse fanfare. La ou les Empereurs des mers régnaient, le seul lieu de ce monde que le gouvernement Mondial n'a pas dompté une seule fois.

" - Et je vais pas me couper de l'étude… Je vais essayer de trouver un endroit pour apprendre tout ce qu'il me faut sur Grand Line, avec ma mémoire cela ne sera pas un problème… Peut être la nouvelle Ohara… Hé hé… Je me vois même tenter d'apprendre les secrets qui a détruit leur ile autrefois si je le peux."

La était la chose, il ne savait pas grand chose de Grand Line a part grâce aux livres de son enfance, une chose loin de la réalité. Ses livres ne parlent pas des pouvoirs monstrueux des fruits du démon ou encore des capacités surhumaines des pirates de Grand Line et des hauts gradés de la marine.

D'ailleurs… Manger un fruit du démon… Une chose que le roux venait d'entrevoir clairement. Le tout était de savoir quel fruit et le trouver… Des livres devaient traités de ses fruits et comment les identifier.

" - Je vient de songer a une chose... Peut etre que je devrais manger un fruit du démon, si j'en trouve un, un jour du moins..."

  • https://www.onepiece-requiem.net/t21185-fiche-technique-abraham-b
  • https://www.onepiece-requiem.net/t21140-abraham-barrett-chasseur-et-savant-termine
Apparemment, les projets de monsieur Barret coïncidaient pas mal avec les miens, notamment notre prochaine destination, même si j'envisageai de retourner sur les Blues pour d'autres raisons.
Devenir puissant pour affronter les plus puissants océans et ses habitants? J'imagine que ça pourrait être un de mes objectifs. Je m'imagine clairement pas accomplir mon objectif final, à savoir dissoudre l'ordre des Tenryubito, avec mes compétences actuelles et je ne pense pas pouvoir le faire avec juste une simple discussion avec eux...
Accessoirement, la proposition de Ragnar ne cesse de raisonner dans mon esprit, me poussant toujours à aller de l'avant: être à la tête d'une de ses flottes. Même si je ne sais pas trop quoi penser de cette "opportunité" sortie de nulle part, je ne peux m'empêcher de me dire que je ne peux pas prendre ce "futur" à la légère. Avec l'opération Jotunheim, les choses vont clairement s'accélérer pour la Révolution et je ne peux pas me permettre d'être laissée sur le bas-coté, sous prétexte que je n'arrive pas à suivre le rythme!

Je hausse cependant un sourcil, en entendant l'ex-chasseur de primes parler d'étude... C'était un érudit? Possible, il faut dire que je n'ai guère eu le temps de lui demander son CV, lors de notre infiltration dans l'une des plus dangereuses prisons du monde.

-Ohara, hein? Je me rappelle vaguement avoir entendu ce mot au détour de quelques conversations; l'île contenait la plus grande bibliothèque des mers à une époque, non?
J'imagine qu'il n'y a pas meilleur endroit pour faire des recherches.


La conversation reprend sur notre besoin mutuel de puissance, alors que le naufragé parle des Fruits du Démon... C'est vrai que ces Fruits légendaire ont une grosse réputation derrière eux, en ce qui concerne le gain de puissance, par le biais de différents pouvoirs obtenus en les mangeant.
Ragnar a un Logia il me semble et ma seconde Skela m'avait aussi montré le pouvoir de son fruit de type Zoan.

-Un Fruit du démon... C'est vrai que ça devrait être pratique... Après, il reste à voir si le risque en vaut la chandelle, notamment le fait que les mangeurs de Fruit du démon ne puissent plus nager.
Après, je comprends que trop bien le besoin de vouloir devenir plus puissant et même de diversifier son éventail de techniques...


En prononçant cette dernière phrase, j'avais dégainé machinalement Menteuse, observant la lame changer d'éclat en fonction de l'angle de la lame. Son coté "bling-bling" contrastait beaucoup avec mon code vestimentaire que je veux plus sombre et sobre, mais bon... Je sais que les Meitous coûtent une petite fortune et pour avoir "encaissé" plusieurs estocs faites par cette épée, je ne sais que trop bien qu'elle peut être redoutable, si elle est bien maniée.
Apprendre quelques mouvements d'épéiste devrait m'aider à mieux gérer les combattants à l'arme blanche, qui peuvent facilement être fatales pour une martialiste comme moi.
  • https://www.onepiece-requiem.net/t19997-kardelya-koshin
  • https://www.onepiece-requiem.net/t19993-kardelya-koshin#
" - C'est vrai que ne plus nager est une chose plutôt rude surtout quand on est pirate… Mais j'imagine que je saurait trouvé des moyens pour combler ce vide. Et la plupart des plus puissants n'ont pas besoin de faire trempette quand ils sont capables de fendre la mer d'un seule mouvement de sabre ou d'un coup de poing."

Jotunheim allait rester un évènement profondément marquant et vif a l'esprit d'Abraham, ce choc de titans avait de quoi bouleverser la face du monde… Reyson D.Anstis, Izya Tahgel, Clotho l'homme qui m'avait "embarqué" dans l'affaire, l'entrée dans ses forces était si facile sur Rokade.

Pendant ce flottement dans les pensées du rouquin, Kardelya sorti sa lame. Abraham eu un reflexe instantanée comme alerté d'un danger imminent avant de se calmer. La menace d'une lame dégainé lui avait fait pivoter violemment le cou, il se massait le cou suite a cela vu qu'il sentit une douleur net, ses blessures lui brulaient encore dans le dos et la base de sa nuque avait aussi été touché. Mieux valait eviter les mouvements brusques.

" - Tss… J'ai rarement eu aussi mal… Ca rappelle l'Amerzone… D'ailleurs tu viens d'où Kardelya ? A part que tu combat bien et que tu est une sorte d'infiltrateur révolutionnaire, je sais rien de toi."
  • https://www.onepiece-requiem.net/t21185-fiche-technique-abraham-b
  • https://www.onepiece-requiem.net/t21140-abraham-barrett-chasseur-et-savant-termine
-Effectivement, quand on repense au coup d'épée pirate qui a défoncé le mur de la prison de Jotunheim, on peut supposer que la puissance suffisante peut permettre de surmonter pas mal d'obstacles.

C'est vrai que dans ce combat entre grandes puissances, j'avais l'impression de n'être qu'un petit grain de sable au milieu de toute cette "tempête de puissance", juste bon à me faire balayer en quelques instants.
Du coup, entre le fait que ma mission ait échoué et que je n'ai rien fait de "notable" au cours de cette infiltration, je dois bien avouer que j'ai toujours un arrière-gout amer en travers de la gorge.

Je tique, en voyant le mouvement de recul de monsieur Barre,t qui survient juste au moment où je sortais ma lame de son fourreau. J'hésite deux trois secondes... avant de ranger mon épée à sa place et de la remettre à ma hanche droite.

-Désolé, la vue des lames vous effraie?
Hum... Je viens du Royaume de Goa, sur East Blue. J'ai rejoint la Révolution lorsque j'avais douze ans, il y a plus de dix ans, et je me suis entraîné chez eux des années durant, que ce soit pour le combat, l'infiltration et l'assassinat.
Et vous? Votre qualification d'érudit contraste beaucoup avec l'Amerzone, de ce que j'ai pu en comprendre.
  • https://www.onepiece-requiem.net/t19997-kardelya-koshin
  • https://www.onepiece-requiem.net/t19993-kardelya-koshin#
" - Non la vue des lames ne m'effraie pas vraiment, c'est une sorte de reflexe nerveux, sentir un potentiel danger me met souvent sur le qui vive…"

Ainsi donc elle venait de Goa, un royaume plutôt … Insipide de ce qu'il avait lu dessus, des nobles et le peuple, un royaume divisé en diverses zones qui faisait bien la différence entre les classes, on savait aisément ou trouver les "rebuts" de la société et les déchets qui vivaient au sommet de tout ce monde.

Aie… Elle parlait de choses qui faisait mal, Abraham n'aimait pas son passé, si il pouvait il le brulerait, il espérait d'ailleurs que détruire l'Amerzone fera office de cure contre ce sentiment de honte et de rage folle grondant au fond de lui.

Mais elle avait une question qu'elle était en droit de poser de recevoir une certaine réponse.

" - Ah ca oui ca contraste… A vrai dire, mes parents et moi étions sans aucun doute les seuls personnes réellement en possession de connaissances sur l'Amerzone, je suis né là-bas mais je m'y suis jamais senti comme chez moi, je sais même pas ce que ca veut dire… Avoir un chez soi…"

Abraham mit son bras non brisé sur ses yeux, comme si il se cachait légèrement, cacher ses émotions ou mieux encore, des larmes, elles avaient légèrement monté mais il les garda en lui avant d'abaisser son bras et de reprendre.

" - Disons que c'est loin d'être des lumières là-bas, c'est très sauvage même sur les zones habités par l'homme… Même les marines du coin sont des hommes abrutis par l'alcool et cette ile qui dévore tout ce qui il y a de bon chez l'humain…"

Même Abraham ne croyait pas que l'homme pouvait être réellement bon, tout est de nuance de gris, ni blanc, ni noir, alors pourquoi parler du bien chez l'homme quand on ne croyait guère en celui-ci ? Sans doute une petite dose d'espoir refoulé au fond de lui.

" - Bref, j'ai pas envie de tuer l'ambiance… Je… Je te remercie pour tout ce que tu as fait pour moi, me sauver la vie c'est pas rien, je m'acquitterait un jour de ma dette."

Abraham n'en revenait pas lui même d'être si… Ordinaire ? Humain ? Dans les standards de ses livres du moins, il avait abaissé ses barrières auprès de Kardelya sans y prêter attention, par instinct ou pas naïveté ?
  • https://www.onepiece-requiem.net/t21185-fiche-technique-abraham-b
  • https://www.onepiece-requiem.net/t21140-abraham-barrett-chasseur-et-savant-termine
Bon, je ne peux pas dire que ça me dérange de ne pas en dire d'avantage à monsieur Barret, concernant mon enfance au Royaume de Goa. Bientôt, j'en serai venu à dire que je faisais partie de cette satanée "ville haute" et que l'ancienne noble que j'étais a rejoint la Révolution en désespoir de cause, après avoir été reniée par sa famille, parce qu'elle avait voulu sauver son ami d'enfance.

En tout cas, à entendre l'ex-chasseur de primes, lui et ses parents semblaient faire "tâche dans le paysage", en ce qui concernait l'Amerzone. Je suppose que tu apprends à te défendre très jeune là-bas, surtout si la maréchaussée est aussi "compétente" que veuille à laisser penser les propos de mon interlocuteur. Même si c'était assez bref, j'avais constaté une certaine expertise du combat chez la personne qui me faisait face, même si je pense avoir été à peine plus "forte" à la prison. Mais bon, je sais que certaines personnes se vexent, lorsqu'on leur dit qu'une personne est plus forte qu'eux (je fais partie de cette catégorie).

-Je ne peux pas vraiment imaginer à quel point c'est difficile de vivre dans pareil monde; nous ne sommes clairement pas nés dans le même milieu et notre enfance n'a pas été la même...

Je me perds dans mes pensées un moment: très peu de personnes étaient au courant que j'étais née noble et je peux même compter ces personnes sur les doigts d'une main. Quasiment personne n'est au courant que j'ai grandi dans une cage dorée, dont je me suis échappé à mes douze ans, pour rejoindre la Révolution.

Je sors de mon tourbillon de pensées nostalgiques, en tendant monsieur Barret parler de "dette" envers moi. Je fais un rapide geste de la main devant mon visage, comme si je voulais chasser un insecte:

-Ne vous inquiétez pas pour une quelconque dette: une dette est toujours synonyme de sacrifices pour moi et je ne veux pas que les gens en fassent pour moi.
Je vous ai aidé parce que je le voulais, sans vouloir, ni demander quelque chose en retour. Vous m'avez aidé au cours de notre mission et considérez que vous sauver était une manière de vous remercier.
  • https://www.onepiece-requiem.net/t19997-kardelya-koshin
  • https://www.onepiece-requiem.net/t19993-kardelya-koshin#
    Page 1 sur 2 1, 2  Suivant
    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum