-45%
Le deal à ne pas rater :
WHIRLPOOL OWFC3C26X – Lave-vaisselle pose libre 14 couverts – ...
339 € 622 €
Voir le deal

Révolte à Pumpkin Island

L'île de Pumpkin Island, cette île ressemblait à une citrouille géante d'où le nom de Pumpkin Island, les lieux portaient le nom de fruit en référence à l'aspect de l'île. Les habitants étaient normaux rien d'exceptionnelle, il y avait des riches et des pauvres. La population comptait pas moins de 100 000 habitants sans prendre en compte les forces de la marine présente sur l'île, c'était une île banale hormis l'énorme montagne qui était au centre de l'île et qui avait la forme d'une citrouille, cette île était sous un régime monarchique dirigeait par un tyran paranoïaque. Il existait sur l'île deux groupes de forces de l'ordre, tout d'abord il y avait la marine qui était au service du peuple et de l'autre la caste royale des soldats et des chevaliers qui avaient pour but de protégeait la capitale et tous ses habitants. Mais la marine n'avait aucune autorité dans la capitale du royaume où seuls les chevaliers et soldats du roi étaient responsables de sa sécurité. L'île était séparée en deux groupes distincts d'un côté il y avait les nobles et les personnalités importantes du royaume qui vivaient dans la capitale où la vie était plus agréable, puis il y avait le peuple des pauvres gens qui étaient obligés de vivre en dehors de la capitale où ils devaient travailler la terre et subir des attaques de brigands. La marine comptait 2000 soldats, un Caporal, un lieutenant-chef et un Colonel.

La caste royale quant à elle comptait 1000 hommes prêts à donner leur vie pour le roi, mais il existait un troisième mouvement qui commençait à faire parler de lui, ce mouvement était surnommé les « Rebelles » il s'agissait d'un groupe d'ancien soldat du roi et autre citoyens de l'île qui se rebella contre lui et son autorité pour venir en aide au peuple. Les Rebelles avaient pour chef un ancien chevalier du roi, cet homme se nommait Yabuki et il était surnommé l'éclair blanc à cause de sa vitesse fulgurante. Depuis que les Rebelles avaient défié le roi et son régime de terreur le souverain avait ordonné l'extermination de ce groupe de malfaiteur. Le peuple appréciait néanmoins le soutien des Rebelles durant ses temps difficiles, le but des insurgés étaient de renverser le roi en affichant ses méfaits au grand jour. Le roi avait peur d'une rébellion de la part du peuple c'était pour cela qu'il orchestrait des massacres un peu partout sur l'île en engageant des bandits ainsi le peuple avait peur et payait les taxes abusives en pensant qu'elles servaient à leurs protections, cette situation faisait passer la marine pour des incapables, car elle n'avait jamais attrapé un seul bandit.  



En pleine mer :




Sur le Flambeur le navire du célèbre Clint Dallas ce chasseur de pirate légendaire, enfin légendaire il était connu sur son île et puis voilà ! Bon reprenons, sur ce fameux navire se trouvait l'équipage des Flambeurs un groupe de chasseur de prime qui voguait depuis quelque temps sur la mer de l'Est. Le capitaine Dallas était dans sa cabine en train de faire une petite sieste, ses hommes vaquaient à leur occupation, certains jouaient aux cartes et d'autre pêchaient en espérant avoir de quoi manger ce soir. Puis il y avait Blaise le médecin de bord qui étudiait les différents livres de médecine pour améliorer ses connaissances, et il y avait le second de l'équipage Daniel Lacroix qui entraînait des hommes de l'équipage aux arts martiaux, une journée tranquille en somme. Puis ce fut l'heure du courrier un oiseau natif de l'île de Pumpkin Island arriva sur le navire et se posa sur le nid-de-pie, un des hommes se mit à hurler en pointant du doigt l'oiseau.

- Y a d'la bouffe !

- Ou ça ?! J'ai tellement la dalle que je pourrais manger un hérisson ! Avec les piques !

La vigie tentait bien que mal à saisir le volatil, mais sans succès ce qui agaçait les chasseurs. Puis un homme sortit un fusil et visa l'oiseau, il l'avait dans sa ligne de mire et il était prêt à faire feu.

- Petit salopard... J'vais rentrer dans les plumes !


Paf*


- Ah le con il a touché Michel !


- Ahhhhhh !!! Ma main, mais c'est pas possible d'être aussi con !


L'oiseau regardait les chasseurs se querellaient entre eux le coup de feu fit sortit le capitaine en sursaut et armé de son revolver, il regardait dans tous les sens en cherchant la raison du coup de feu.

- Putain c'est quoi ce boxon !


- C'est Patrick il a voulu descendre le piaf sur le nid-de-pie, mais il a touché Michel !


Dallas regarda l'oiseau et reconnu cette espèce qui ne se trouvait que sur Pumpkin Island, le capiston rangea son revolver dans son étui et escalade le mat. Une fois arrivé en haut il ordonna à Michel de se rendre chez Blaise pour qu'il se fasse soigner, Clint attrapa l'oiseau d'un geste fluide et rapide ce dernier avait autour de la patte un message attaché à une ficelle. Clint retira le message de la patte de l'oiseau et il le laissa repartir, puis il descendit du nid-de-pie avec le message dans la main, évidemment l'équipage hurlait après le capitaine pour avoir laissé le piaf s'enfuir.

- C'est pas juste on a faim !


- Cette espèce d'oiseau n'est pas comestible pour les humains, elle donne la diarrhée avant de vous donner une énorme fièvre.


- J'aurais voulu goûter !


Dallas ouvrit le message et commençait à lire ce qu'il y avait d'inscrit dessus, le visage du capitaine devint sérieux et il grogna.

- Merde... Le vieux est en train de claquer.


C'était une lettre écrite de la main du grand-père de Clint, Shinzo celui qui jadis avait élevé et entraîné le jeune Steel Hunter était à l'article de la mort et il demandait à son petit-fils de le rejoindre sur son île natale Pumpkin Island pour lui parler une dernière fois avant son trépas. Dallas se rendit dans la cabine du médecin et lui ordonna de préparer ses affaires et de le rejoindre sur la barque dans moins de dix minutes, Blaise était en train de guérir Michel qui souffrait le martyr.

- Bon, Michel tu vas t'en sortir avec une petite cicatrice c'est pas très grave, mais pense quand même à changer ton bandage tous les trois jours.


Blaise prépara ses affaires et se rendit sur le pont où Dallas discutait avec Daniel, Blaise sauta dans la barque et Clint annonça aux hommes qu'ils partaient avec George Blaise en voyage pour une semaine maximum et qu'il confiait la responsabilité du commandement à Daniel. Le capitaine sauta aussi dans la barque et ils partirent en direction de Pumpkin Island, Lacroix ordonna à ses hommes de se rendre sur l'île la plus proche pour attendre le retour de Clint et de Blaise et aussi se prendre une murge et manger à s'en faire exploser le bide. La raison pour laquelle les Flambeurs n'avaient pas bougé depuis quelques jours étaient simple, les chasseurs attendaient près des côtes de l'île la plus proche l'arrivée d'un bateau ennemi, mais Lacroix préféra les débusquer en ville au lieu d'attendre pour rien. Sur la barque Clint révéla au toubib les raisons de ce voyage imprévu, Blaise lui demanda pourquoi ne pas avoir choisi le Flambeur comme moyen de transport.

- Tu verras une fois arrivée là-bas.


Dallas était soucieux et George lisait un livre de médecine, l'île de Pumpkin Island n'était pas si éloigné de la position de nos deux amis et après quelques heures de navigation sans entrave ils arrivèrent près des côtes.

- J'avais oublié comme cette île était laide.

- Elle ressemble à une citrouille c'est bizarre non ?

La barque se rapprochait de plus en plus des côtes et une surprise de taille sortit du sable, des dizaines de robots fixaient la barque et ils étaient armés.

Spoiler:

- C'est quoi ce truc ?

- Voilà pourquoi je n'ai pas pris le Flambeur, un conseil prépare-toi à sauter.

- Comment ça ?

Les robots tirèrent des flèches en direction de la barque, les deux chasseurs sautèrent de cette embarcation pour plonger sous l'eau. Les flèches se plantèrent dans la barque et coulèrent cette dernière, les robots n'étaient que de simple machine d'auto-défense pour dissuader les envahisseurs et autre individu néfaste d'envahir l'île. En vérité il existait deux entrées pour se rendre sur l'île, la plus commune l'entrée du port principal qui était gardé par la marine et les soldats du roi qui recensaient tous les nouveaux arrivants et il existait aussi une deuxième entrée non surveillait, mais plus dangereuse, car il faillait se heurter à ses machines qui n'avaient qu'un seul but empêcher quiconque de pénétrer sur l'île par ce passage. Ce passage était emprunté par les pirates et autre malfaiteurs du même genre pour éviter tout contrôle et recensement, mais c'était prendre un grand risque pour peu de réussite. Forte heureusement Dallas était du coin et il savait comment faire pour s'en sortir, lui et le médecin se rendirent sur l'île en nageant en apnée et en escaladant les falaises côtières. Les robots n'avaient vu que du feu et se retirèrent sous le sable en attendant la prochaine cible.
  • https://www.onepiece-requiem.net/t22242-clint-dallas-terminer
  • https://www.onepiece-requiem.net/t22238-l-homme-le-plus-rapide-de-west-blue
- Brûlez cette Catin !

- À mort la sorcière !

Une femme était escortée par deux soldats de la garde royale, dans la capitale de Pumpkin Island une femme fut attrapé pour avoir fait usage de sorcellerie en place publique. Lys fut conduite au palais royal pour y être jugée devant le roi et ses dix chevaliers, une fois dans le palais elle fut jetée devant le roi violemment par la garde. Cette femme était attachée avec des chaînes et se trouvait désormais face à son destin, enfin plutôt face à son roi, ce dernier était assis sur son trône en train de manger une cuisse de poulet.

Spoiler:

- C'est donc toi la sorcière qui veux ma prendre a vie.


- Majest...

*Slap

Une gifle vint percuter la joue droite de la jeune femme en guise d'avertissement, cette femme n'avait aucun droit de s'adresser au roi de la sorte, alors elle fut punie pour son impertinence.

- Femme comment oses-tu t'adresser de la sorte au souverain de Pumpkin Island !


- Exactement tu n'es rien qu'une pauvresse qui me doit allégeance, je peux décider de ton sort et tu oses me manquer de respect !


Lys n'osait pas regarder le roi dans les yeux, car ce serait de la provocation et toutes sortes de rébellion envers le roi Fullmoney était puni de mort. Dans l'assemblée se trouvaient dix chevaliers qui assistaient à cet interrogatoire, le roi demanda à la jeune femme si elle possédait des pouvoirs magiques.

- Non, votre majesté.



- Menteuse ! Mes hommes ont vu ta démonstration cette après-midi en place publique, ne me ment pas femme sinon je te ferai empaler !

Lys persistait à proclamer son innocence tout en regardant le sol pour éviter le regard cruel du roi, mais ce dernier prit cela comme une insulte envers sa personne comme s'il n'était pas digne d'être regardé par cette roturière. Il se leva en hâte et pointa du doigt cette femme vulgaire et manipulatrice, Fullmoney l'unique souverain de Pumpkin Island ordonna l'exécution en place publique devant le peuple d'un moins d'une heure. Les gardes empoignèrent Lys de force pour l'amener en cellule le temps de préparer l'échafaud, mais la femme se débattait comme une lionne pour empêcher son exécution ce qui mit le roi encore plus en colère.

- Tu oses me défier misérable déchet, tu vas connaître une mort lente et douloureuse !

Spoiler:

- Vous n'êtes qu'un tyran ! Un roi se doit être protecteur envers ses sujets, sans le peuple le roi n'est rien !


Fullmoney s'énerva et demanda à Roland son plus fidèle et loyal chevalier de tuer cette femme sur-le-champ, le chevalier sortit du rang en affichant un air sombre et s'approcha de la femme en serrant les poings. Il regarda le visage terrifiait de la jeune femme qui était presque aux bords des larmes, Roland qui était un homme d'honneur à lui seul il incarnait le code d'honneur de la chevalerie, alors comment cet homme pouvait ôter la vie d'une femme. Le souverain attendait beaucoup de son homme de confiance, le Chevalier proposa une alternative à Money en se mettant à genoux en espérant que cela marche.

Spoiler:

- Seigneur si nous exécutons cette impudente ici sans aucun témoin, le peuple sera déçu de ne pas assister à la fin de cette agitatrice et de plus sa mort en place publique dissuadera beaucoup de sujet à rejoindre l'armée rebelle.

Le roi était en train de réfléchir tout comme ses chevaliers, puis il accorda cette faveur à son Chevalier et décida d'enfermer cette Catin dans les geôles du château en attendant l'heure du châtiment. La femme fut conduite dans une cellule crasseuse, le Chevalier Roland sortit prendre l'air pour se détendre avant le spectacle, les autres Chevaliers étaient admiratives devant le courage dont faisait preuve Roland en s'opposant à son roi.

1 heure plus tard :

Lys fut conduite devant l'échafaud en place publique devant tous les habitants de la capitale qui assistaient à cette exécution, le peuple était horrifié devant cet acte de barbarie dont le roi faisait preuve, mais certaines jubilait devant cette exécution. Un bourreaux accompagna la jeune femme sur l'échafaud et une fois celle-ci à genou il pointa sa hache en direction du balcon où siégeait le roi, ce dernier avait le droit de vie ou de mort sur ses sujets. Mais dans la foule se trouvait quatre hommes vêtus d'une cape grise cachant leur identité, ils étaient postés à différents endroits stratégique.

Spoiler:

- Majesté, verdict ?!

- Coupable !

La foule se mit à hurlait, certains hurlaient de joie et d'autre de peur, la hache se dirigeait vers le cou de la jeune condamnée il n'y avait plus aucune chance de survie.

*Kling

Mais le destin était capricieux, car un des hommes vêtu d'une cape envoya deux couteaux en direction du bourreau, il bloqua les lames avec sa hache sans cela il serait mort. La foule s'écarta du tireur le laissant tout seul face au bourreau, mais ses compagnons sautèrent sur le bourreau royale sur l'échafaud et croisa le fer avec lui, la garde royale fut envoyé en renfort pour arrêter le malandrin qui avait empêché la mise à mort.

- Bande de criminels vous payerez pour vos crimes !

- Je vais les retenir, accomplissez la mission !


L'homme retira sa cape et révéla au grand jour son identité, il s'agissait d'un ancien Chevalier de Fullmoney du nom de Yabuki qui était aussi le chef des rebelles.

Spoiler:

Il s'arma d'une dague et grâce à sa vitesse fulgurante il taillada les jambes des soldats en frôlant ses imbéciles, ils étaient au sol incapable de se tenir debout. Tandis que sur l'échafaud un des rebelles libéra Lys de ses chaînes après avoir dérobé l'une des deux clés à un des gardes, la fille était trop faible pour marchait, alors le rebelle prit Lys sur son dos et s'enfuit sans se retourner. Les deux autres rebelles qui retenaient le bourreau décidèrent qu'il était temps de fuir eux aussi, alors ils neutralisèrent la montagne cagoulé en lui infligeant un coup dans l'estomac et dans la gorge, puis ils prirent la fuite en protégeant Lys et son porteur. Le roi ordonna à Roland de se charger de Yabuki avec une escouade de soldats, le Chevalier sauta du balcon et fonça sur Yabuki qui attendait son frère d'arme d'autrefois, d'un geste fluide et rapide le courageux Roland dégaina son épée bâtarde et frappa de toutes ses forces la dague du chef des rebelles. La violence du coup fut telle qu'elle brisa la dague de Yabuki, une dague réputée pour sa solidité, Yabuki recula de quelques pas en affichant un air mécontent.

- Merde... J'avais pas prévu de tomber sur lui tout de suite, que faire si je reste c'est la mort assurée.

- Yabuki autrefois nous servions dans le même régiment, nous avons été ami et même plus nous étions comme des frères ! Au nom du bon vieux temps je te demande de te rendre sans faire la moindre opposition, si tu refuse je n'hésiterai pas à te tuer s'il le faut !

- Pauvre idiot ouvre les yeux, ce roi n'est qu'un imposteur il ne mérite pas qu'on meure pour lui !

- C'en est assez tu vas périr !

- Pas aujourd'hui mon ami.

- Qu...

Le rebelle balança un fumigène pour créer un écran de fumée et il en profita pour prendre la fuite et ainsi rejoindre ses amis. Sur le chemin il croisa les soldats qui couraient après ses compagnons, Yabuki lança une bombe lumineuse devant eux les aveuglant au passage. Grâce à la ruse et l'intelligence de la rébellion une innocente fut sauvée et les rebelles s'enfuirent de la capitale.

Du côté du duo :


Les deux chasseurs marchaient sur le chemin d'un sentier, Blaise posa une question à son capitaine avec un air songeur.

- Dis-moi patron comment ça se fait qu'on peut apercevoir des navires au loin près de la côte ?

Dallas tourna la tête et Blaise n'avait pas rêvé il y avait bien des navires marchands amarraient près du port à côté de la côte, Steel Hunter regarda son ami et afficha un air narquois.

- Et alors ?

- Tu m'expliques comment ils ont pu arriver à passer les robots sur la plage sans se faire couler ?!

Clint révéla la vérité à son médecin qu'il y avait deux entrées et celle qu'ils avaient emprunté était la plus discrète, mais surtout la plus risquée.

- Pourquoi on n'a pas pris la moins dangereuse ?!

- Je ne tiens pas à me faire remarquer sur l'île, j'ai comment dire un passif avec l'autorité du royaume.

- La marine ?

- Non, j'ai cassé la gueule à un chevalier y a longtemps et du coup je préfère ne pas attirer l'attention sur nous.

Les deux hommes continuèrent de marchait en direction de la maison de Shinzo, sur leur route ils ne croisèrent personne même pas âme qui vive.
  • https://www.onepiece-requiem.net/t22242-clint-dallas-terminer
  • https://www.onepiece-requiem.net/t22238-l-homme-le-plus-rapide-de-west-blue
Les Rebelles étaient traqués par les soldats du roi, les quatre hommes décidèrent de se séparer en deux groupes pour avoir plus de chance de s'en sortir. Ils couraient à travers la forêt, le chef avait Lys dans ses bras histoire de ne pas perdre de temps. Heureusement que Yabuki fut jadis un Chevalier du roi, car grâce à cela, il savait exactement où se trouvait les pièges dans la forêt par les soldats du roi, ce fut aussi grâce à ses connaissances qu'il été parvenu à s'infiltrer dans la capitale en passant par des passages secrets que seuls les Chevaliers pouvaient connaître.


- Les gars séparons nous en groupe de deux. Darius et Sirius emprunté la route de l'ouest, tandis que moi et Julius nous prendront celle de l'est ! Retrouvons-nous au repaire dans une heure, bonne chance.


- Entendu !


Sur ces mots Yabuki disparus dans les feuillages avec Lys dans les bras, Julius suivait Yabuki de loin pour assurer ses arrières, tandis que les deux autres avaient empruntés un chemin différent. Les soldats du roi étaient agacés et ils décidèrent de se séparer en deux groupes eux aussi, une dizaine de gardes se lancèrent à la poursuite du groupe de Yabuki et le reste des troufions poursuivaient le groupe de Darius le second de la rébellion. Julius avait du mal à rattraper son chef, car ce dernier possédait une vitesse extraordinaire. Ils sautaient de branche en branche tout en faisant attention aux alentours. Les soldats du roi n'étaient pas le seul danger dans la forêt, il existait des animaux carnivores capables de dévorer un homme sans aucune difficulté. Le repaire des Rebelles se situait dans une zone de non-droit plus précisément dans les ruines d'un ancien village, jadis il fut détruit par l'armée du roi qui soupçonnait un coup d'état de la part de ses habitants. Yabuki participa à sa destruction quand il faisait encore partit de l'armée royale, ce jour funeste marqua le début de la scission entre le peuple et les nobles. Pour revenir à nos fuyards ces derniers étaient poursuivis sans relâche par une horde de soldats cherchant la gloire, à la tête de chaque groupe se trouvait un chevalier qui dirigeait l'opération. Sir Roland était en charge de ramener Lys et le chef des Rebelles en vie, tandis que Sir Bruno avait pour mission d'éradiquer les autres Rebelles.


- Ils commencent à nous rattraper...


- Merde, Julius prends Lys avec toi et par...


- Je refuse, je suis un soldat prêt à donner sa vie pour son chef ! Pars devant je me charge de les retenir, ce fut un honneur de servir sous tes ordres.

Yabuki continua sa route tout en ayant un pincement au cœur, Lys fermait les yeux à cause de la peur, elle refusait d'assister à la mort d'un homme. Une dizaine de soldats arrivèrent devant Julius qui se tenait debout sur une branche, il surplombait ses adversaires qui étaient dans les hautes herbes juste en dessous du jeune Rebelle.

- Tu es l'un des rebelles ?! S'exclama un soldat.


Spoiler:


- Je suis Julius le jeune et je vous empêcherai d'aller plus loin !


Un Chevalier sortit du rang et regarda Julius.

Spoiler:


- Enchanté je suis Sir Bruno et aussi ton bourreau.


Les deux hommes se regardèrent et s'analysèrent mutuellement.


- Ne me fais pas rire !


Sir Bruno sauta sur la branche du jeune, ce dernier dégaina une Cimeterre un sabre à lame courbée. Le Chevalier afficha un rictus moqueur aux coins des lèvres, Sir Bruno brandissait une arbalète attachée à son avant-bras.


*Klick


- Arrg !


Le Rebelle se prit un carreau d’arbalète dans la poitrine ce qui le fit tomber de la branche, il se retrouva dans les hautes herbes en train de souffrir le martyr.

- Je ne suis pas encore vaincu... Je vais me ba... Gyaaaa !


Les soldats regardèrent le jeune en train de passer l'arme à gauche, mais le Chevalier sauta de la branche et ramassa l'arme de Julius et il le décapita sans hésitation.


- Quiconque s'oppose à mon maître sera châtié.


Il demanda à ses hommes de prendre sa tête en guise de trophée et de la conserver dans un sac le temps de mettre la main sur les autres Rebelles.  Les soldats reprirent la traque, mais Yabuki était déjà loin. Du côté du groupe de Darius ce dernier décida de ne pas engager de combat inutile et de continuer à pied, alors avec Sirius son grand-père ils décidèrent de poser des pièges sur la route. Sir Roland pensait poursuivre son ancien compagnon d'arme sans savoir qu'il poursuivait les mauvaises personnes, les deux Rebelles allumèrent quelques bombes fumigènes à mèche et ils les lancèrent derrière eux. Le Sir et ses hommes se rendirent compte du danger quand la première bombe explosa, les soldats furent obligés de faire demi-tour et d'attendre que les écrans de fumée disparaissaient. Une fois la fumée envolée il n'y avait plus aucune trace des Rebelles. Ils avaient semé leurs poursuivants, l'opération était un succès même s'ils avaient perdu un de leur membre. Yabuki trouva refuge chez un allié de la Rébellion, en attendant que la tension retombe.

Darius et Sirius arrivèrent sur un sentier désert et les deux braves se posèrent un peu sur le bord du chemin, mais alors qu'ils croyaient être tranquilles les deux hommes croisèrent notre duo de chasseur de prime. Dallas et Blaise passèrent à côté d'eux, les Rebelles faisaient semblant de dormir alors qu'ils avaient une main sur leur arme, Steel Hunter sentait le sang encore frais qui imprégnait leurs vêtements. Mais il s'en fichait pour le moment, chacun poursuivait sa route sans savoir qu'ils seraient réunis tôt ou tard. Une fois les troupes de retour au château, le roi déclara qu'il voulait les Rebelles morts ou vif la tête d'un seul d'entre eux ne lui suffisait pas. Alors il donna carte blanche à ses hommes, les autorisant à tuer, à piller, à brûler les villages cachant les Rebelles. Cette décision déclencha les prémices d'une guerre civile.
  • https://www.onepiece-requiem.net/t22242-clint-dallas-terminer
  • https://www.onepiece-requiem.net/t22238-l-homme-le-plus-rapide-de-west-blue
Clint et Blaise arrivèrent devant la maison de Shinzo, le petit-fils du mourant s'arrêta devant la porte et soupira avant d'entrer. Shinzo habitait sur une colline éloignée de tout, sa maison était humble et petite et le temps ne l'avait pas épargné. Dallas n'aimait pas se retrouver ici cela lui rappelait trop de souvenir, au milieu de la pièce se trouvait le lit où le grand-père était allongé. Blaise s'approcha du grand-père qui semblait dormir, Clint prit un tabouret et s'assit à côté du lit près de son parent. Le toubib examina le vieux en prenant soin de ne pas le réveiller, Clint regardait le visage de son grand-père en souriant. Il se souvenait du bon vieux temps passé avec Shinzo, il régnait une atmosphère paisible dans la maison.

- Il va bien à première vue, mais je dois inciser pour vérifier la couleur de son sang. Disait-il en sortant un Scalpel.

Mais le bruit d'une lame fendant l'air se fit entendre par Steel Hunter, le petit-fils sortit son poignard et bloqua le couteau qui devait abattre le médecin. Blaise se tourna et adopta une position de combat, Clint ordonna au traître de sortir de son trou.

- Montre-toi traître !


- Ce ne sert à rien de crier, vous êtes déjà vaincus.


Yabuki sortit d'un placard où il s'était caché à l'arrivée de nos chasseurs, Clint reconnu cet homme qu'il avait autrefois vaincu dans un duel. Mais à l'époque le chef de la Rébellion était encore connu sous le nom de Yabuki le preux, il fut l'un des meilleurs Chevaliers du roi Fullmoney avant de quitter son armée.

- Je te reconnais, tu es Fu...Fuyumi !

- Yabuki !

- Qu'est-ce que tu fais ici chez mon grand-père, en plus planqué dans le placard ?!

- Je n'ai pas à te répondre !

- Mauvaise réponse.

Les deux hommes se postèrent l'un en face de l'autre, ils analysèrent la posture de son adversaire et tentaient de trouver une faiblesse dans sa posture. Clint et Yabuki étaient des maîtres du couteau chacun avait une technique personnelle, mais efficace. Le premier à frapper serait le vainqueur et le perdant mourra, la tension était électrique les deux hommes étaient prêts à s'entretuer.

Spoiler:

- Cela suffit !

*Sbam


- Gugugugu...


George était par terre en train de se tenir le ventre et il avait du mal à respirer, le vieux mourant ne l'était pas tant que ça. Il était debout en pleine forme, Steel Hunter fut surprit de voir son aïeul en aussi bonne condition physique.

- Mais dans ta lettre tu disais que...


- Je t'ai mentis jeune crétin.

- Pourquoi ?

- J'ai beaucoup à te dire mon petit, mais avant je dois te présenter une personne. Lys tu peux venir.

Lys sortit du placard toute timide, elle n'osait même pas regarder Dallas dans les yeux.

- Mais y a combien de personnes là-dedans ?

Shinzo releva le toubib et proposa que tout le monde oublie sa rancœur pour discuter autour d'une table, une fois tout le monde assis Shinzo présenta Lys aux chasseurs.

- Avant de vous expliquer pourquoi je me suis fais passer pour malade, je tiens à vous présenter cette jeune femme du nom Lys. Elle possède un pouvoir hors du commun qui lui a attiré beaucoup de tracas, le roi avait décidé de la mettre à mort à cause de ses capacités.


- Shinzo nous a informés que le roi voulait brûler Lys sur le bûcher, nous l'avons sauvés et désormais le roi nous recherchent pour nous mettre à mort.


- Cette femme n'a rien d'extraordinaire à première vue, pourquoi ce tyran voudrait l'a tuer ?

- Lys fait donc une démonstration de ta puissance.


La femme se leva et recula de quelques centimètres, elle ferma les yeux et écarta les bras. Tout d'un coup des fleurs commencèrent à germer sur son corps, elle en fut recouverte des pieds jusqu'à la tête et libéra un parfum agréable. Yabuki n'en croyait pas ses yeux, cet homme ignorait les pouvoirs de cette femme, car il l'avait secouru par pure gentillesse.

- C'est pas... C'est incroyable.


- Ce n'est pas possible comment elle fait ça ?


Blaise suggéra une hypothèse, il pensait qu'il devait s'agir d'une hallucination causée par un gaz dissimulé dans la pièce.

- Ton ami est intelligent, mais vous avez tous faux. Cette femme possède un fruit du démon, elle peut faire pousser toutes sortes de plantes sur son corps, enfin d'après ce qu'elle m'a dit.


- C'est incroyable, avec ce genre de pouvoir nous allons renverser ce crétin d'usurpateur !


- J'avais déjà entendu parler des fruits du démon, mais je pensais qu'il s'agissait d'une rumeur ou d'une plaisanterie comme les hommes-crabes ! Ne me dites pas qu'ils existent ?!


- Les fruits existent bel et bien, pour les hommes-crabes j'en sais rien.


Clint affichait un air narquois, il se demandait à quoi pouvait bien servir ce pouvoir, mise à part devenir fleuriste.

- Je trouve ça dommage de gâcher sa capacité de nager contre un fruit aussi débile, sérieusement c'est nul !

Dallas n'était pas étonné de voir une utilisatrice d'un fruit, car Shinzo lui en avait déjà parlé lors de son enfance et il avait même fait la connaissance d'un utilisateur de type Zoan durant l'un de ses périples.

- Désolé, je me sens idiote.

Lys fit disparaître ses fleurs dans une explosion parfumée, Shinzo révéla tout à Dallas et Blaise sans rien leur dissimuler. Il expliqua la folie du roi qui avait empiré aux fils des années, Shinzo parla de la Rébellion ainsi que de son meneur. Une fois ses éléments connus de nos amis, Shinzo expliqua à Dallas la vraie raison de son retour.

- Je dois t'avouer que tu me surprends, cela fait déjà un an que tu as quitté l'île et ton nom est déjà connu de tous les habitants. Tu es devenu un guerrier assez fort pour combattre des pirates redoutables, c'est pourquoi je te demande de prêter mains fortes à la Rébellion et accessoirement protéger la jeune femme.

- Écoute Dallas, je sais que nous avons eut quelques différents dans le passé et l'idée même de travailler avec un mec comme toi me dégoûte ! Mais nous manquons de guerrier de ta trempe, et il serait dommage de se priver d'un guerrier avec un tel talent.


Steel Hunter soupira en se balançant sur sa chaise, il hésitait avant de prendre sa décision, car il n'aimait pas Yabuki et servir ses intérêts n'étaient pas dans les siens. Mais quand il posa le regard sur cette jeune femme sanglotant à peine sortit de l'adolescence, le chasseur accepta l'offre de son aïeul. Mais avant de se rendre au repaire des Rebelles, Dallas demanda pourquoi ils étaient cachés tout à l'heure dans le placard. Shinzo lui répondit tout simplement qu'ils étaient tous les trois en train de discuter autour de la table du salon et qu'ils avaient aperçu deux silhouettes devant la porte, par prudence Shinzo envoya dans le placard les deux invités et lui se fit passer pour malade en rejoignant son lit. Blaise se demandait dans quoi son chef l'avait embarqué cette fois-ci, mais comme il était fidèle à son ami il ferait tout pour l'aider.


Dernière édition par Dallas Clint le Dim 24 Jan 2021 - 12:34, édité 1 fois
  • https://www.onepiece-requiem.net/t22242-clint-dallas-terminer
  • https://www.onepiece-requiem.net/t22238-l-homme-le-plus-rapide-de-west-blue
Village de Coconut :

Une unité de la marine faisait une inspection dans ce village paisible qui se situait près de la capitale royale, les habitants n'étaient pas coopératives envers la marine, car ils n'aimaient tout simplement pas la marine. Cette dernière le savait bien, le Colonel Patton du 5ème bataillon faisait tout pour améliorait la relation entre Civil et Marine. Mais ce n'était pas le rôle des troufions de créer une amitié avec les Civils, le but du bataillon était de protéger ses gens et arrêter toutes sortes de criminel. À chaque fois que les bleus débarquaient dans le patelin l'ambiance était hostile, pour l'instant la patrouille se passait bien, sans aucun accroc.

- Messieurs, nous avons fini notre inspection de routine, partons.


- Bien mon Colonel !


La patrouille de la marine commençait à partir du village Coconut, d'ailleurs savez-vous pourquoi ce village portait ce nom ? Ce village était situé dans une zone de l'île connue pour l'abondance de ses noix de coco, ses habitants étaient vêtus normalement et n'avaient aucune coutume particulière hormis celles déjà instaurée par la monarchie. En parlant de monarchie, les hommes du roi arrivèrent dans le village avec l'intention de fouiller les moindre coins et recoins et tout mettre à sac.

Spoiler:

- Par ordre du Roi, moi Sir Marcus et mes troupes nous vous ordonnons de nous livrer les Rebelles qui séjournent ici ! Bien évidemment nous allons fouiller toutes les habitations et les autres endroits susceptibles de se cacher.

Les soldats commençaient à fouiller chaque maison en pénétrant à l'improviste, les habitants étaient surpris par la venue des gardes du roi, surtout dans leur logis. Ils saccageaient les maisons, les propriétaires durent quitter leur foyer. Les villageois étaient dehors dans les rues en train de se demandait ce qui pouvait bien se passer, Sir Marcus réunit ses troupes une fois les inspections terminées. Le maire du village s'avança vers le Sieur et lui demanda pourquoi ils faisaient ça.

- Nous obéissons aux ordres du roi, il se peut qu'un Rebelle se cache parmi vous et que vous l'hébergez volontairement ou non.


- Nous n'avons rien à voir avec ses crapules de Rebelles, nous sommes reconnaissant de la manière dont le roi nous a sauvé des pillages des bandits ! Alors pourquoi aiderions-nous une saloperie de Rebelle ?!

- Peut-être que tes compagnons ne partagent pas le même respect que toi envers notre souverain bien-aimé.


- Oh si je vous l'assure !


- Silence, de toute façon nous avons ordre de brûler le village par mesure de sécurité.


- Comment ça ?!


- Imaginons qu'un Rebelle ce soi infiltré parmi vous à votre insu, il lui serait alors facile de vous prendre en otage pour faire du chantage au roi ou pire encore vous tuez par pur esprit de vengeance.


Les villageois se firent à l'idée de déménager c'était pour la protection du roi, ils lui devaient bien cela, enfin brûler le village pour faire sortir un Rebelle était un peu extrême surtout sans information, c'était ce que se disait le Colonel Patton qui ne se gêna pas pour intervenir.

- Il est interdit de brûler un village, surtout s'il est sous la protection de la marine.


- Qui est-tu toi, toi qui ose contredire sa splendeur ?


Spoiler:

- Oh pardon je ne suis pas présenté, Maximus Patton Colonel de la 5ème division !

- Un marine, vous avez élu domicile sur les terres de notre souverain illégalement.


- Vous êtes affilié au gouvernement mondial, chaque île appartenant au gouvernement se doit d'avoir une base de la marine active pour assurer la sécurité de ses habitants. Chose que vous ne faites pas d'après ce que je vois.


Sir Marcus prit la mouche il en avait marre d'entendre le discourt futile et enfantin de ce Colonel, alors il ordonna à ses troupes de chasser les impudents qui osaient défier le roi et ses ordres. Patton ordonna à son unité d'évacuer les Civils tandis que lui s'occupait des soldats, Sir Marcus assista à une bataille incroyable.

- C'est pas possible ! Hurla un troufion.

- Il est si fort que ça ?! Disait un soldat avant de perdre connaissance.

La bataille fut conclue en moins d'une minute ce qui énerva le vieux, il sortit une rapière et se jeta sur Patton qui bloqua son coup d'estoc avec des gants en acier. Patton l'homme surnommait poigne d'acier n'avait pas usurpé son surnom. Les deux hommes se fixèrent pendant que la rapière frottait l'acier des gants, Marcus voulait en finir au plus vite son âge limitait ses forces et son endurance. Le vieux chevalier repoussa avec détermination et violence son adversaire, il donnait des coups d'épée sans précision juste pour faire reculer son adversaire. Patton essayait de ne pas se faire couper dans l'action, mais le vieux avait de la ressource et il mit une balayette au marine ce qui le fit tomber sur le dos et d'un mouvement circulaire il pointa sa rapière vers la tête de Maximus.

- C'est la fin, adieu piètre adversaire !


- Je ne crois pas non !


*Sklick

Le marine bloqua le coup d'estoc en arrêtant la pointe de l'épée avec l'un de ses gants, puis il attrapa la lame avec l'autre main qui était libre. Des pointes sortirent des phalanges des gants de Patton, puis d'un violent coup de poing dans le ventre l'Officier transperça l'armure en cuir du Chevalier ainsi que sa chair. Le vieux était blessé et il s'éloigna de Max en retirant lui même le gant de son ventre, il trébucha en arrière et tomba sur le dos, il se frappa trois fois la poitrine et brandit son bras droit en l'air et pleura.

- Je... Je suis désolé... Majesté.


Son bras retomba au sol, inerte, tout comme lui. Le Colonel avait gagné la bataille et sauvé le village de la destruction, ses habitants se mirent à hurlaient de joie et acclamèrent la marine pour avoir sauvé leur village. Patton ordonna à ses hommes de ne pas quitter Coconut, un autre Chevalier pouvait revenir pour y détruire le village.
  • https://www.onepiece-requiem.net/t22242-clint-dallas-terminer
  • https://www.onepiece-requiem.net/t22238-l-homme-le-plus-rapide-de-west-blue
Sur le chemin qui menait au repaire des Rebelles nos quatre amis entama une discussion, Blaise se contentait juste d'écouter les informations que Yabuki révélait à nos amis. Mais Clint participait à la conversation en l'interrompant parfois, Lys ne disait rien, elle regardait le sol avec un air gênait.

- Vous en savez maintenant autant que nous, il faut vite faire tomber ce tyran et le plus vite sera le mieux !

- C'est facile à dire, mais faire destituer un souverain même corrompu sera très difficile.

- Nous devons à tout prix faire tomber ce monstre, nous avons perdu beaucoup d'hommes à cause de lui !

- Ça fais des heures qu'on marche et tu ne nous as pas encore dit où nous allons, j'ai mal aux pieds.

Le groupe marchait depuis deux heures dans la forêt en empruntant de longs chemins peu fréquenté, Yabuki informa ses amis qu'ils n'étaient plus très loin de la cachette, il faillait encore un peu de patience. Sur le chemin Lys eut une envie pressante et le fit savoir aux garçons, Yabuki refusa qu'on s'arrête pour si peu et Dallas était d'accord avec lui, ce qui étonna le reste du groupe. Mais Blaise tenta de convaincre ses amis de faire une petite pause de quelques minutes histoire de se détendre, Yabuki accepta et il accorda trois minutes à chacun pour faire ce qu'ils avaient à faire. Lys partit soulager son envie pressante dans les buissons loin de ses compagnons, Blaise se posa sur un rocher pour récupérer un peu d'énergie. Dallas prit une gorgée d'eau depuis sa gourde pendant que Yabuki était en train de surveiller les alentours, ils s'étaient arrêtés au milieu d'une forêt verdoyante remplit de petits animaux.

- Bon les minutes sont écoulées, allons-y.

- Mais où est Lys ?

- Elle n'est pas revenue, étrange non ?

Effectivement la jeune Lys fit une rencontre inattendue lorsqu'elle termina de se soulager, elle se fit capturer par un groupe de bandit qui la bâillonna et l'emmena loin dans la forêt. Les trois hommes se demandaient où elle avait bien pu passer, alors ils ratissèrent la forêt en évitant de hurler le nom de Lys pour ne pas se faire remarquer. Alors qu'ils avaient cherché partout et obtenue aucun résultat nos amis décidèrent de se concerter avant de décider de la suite.

- Lys a disparu, elle n'est pas très forte et de ce fait elle aurait pu être enlevé facilement par des bandits ou être tué par des carnivores.

- Des animaux capables de manger une personne aussi vite ça existent sur cette île ?

- Il s'agit de bêtes mangeur d'homme, elles sont terrifiantes et dangereuses.

- Bravo, c'est de votre faute si on ne s'était pas arrêté elle serait encore parmi nous !


- Oh calme toi, rien ne nous dis qu'elle n'est plus là. D'ailleurs je ne sens aucune odeur de sang frais dans les environs, et nous n'avons trouvé aucune trace de prédateur dans le coin... Donc soit elle s'est enfuie à cause du sort que le roi lui réserve ou elle s'est fait kidnapper par des bandits, je pencherais plutôt pour la deuxième hypothèse.


Mais alors que les gars discutaient entre eux une flèche vint se planter dans un arbre à côté de Yabuki, à peine le temps de se lever que la zone était déjà envahie de brigands perchaient dans les arbres. Un homme se présenta comme le chef des Brigands, c'était un homme très grand avec un visage sublime. Il portait un bonnet vert sur la tête avec une plume rouge, avec un carquois rempli de flèches et un arc. Il était vêtu d'une veste verte, d'un pantalon marron avec des bottes noires. Cet homme regarda nos Héros et se mit à les accuser de l'enlèvement d'une jeune femme pure et innocente qui lui sera offerte en épousailles, et pour venger le déshonneur faite à sa promise Pierre le chef des bandits voulait prendre la tête de ses kidnappeurs.

- Vous êtes mal tombé vils gredins !

Tous les compagnons de Pierre se mirent à chanter à l'unisson après lui.

- Votre punition sera à la hauteur de votre crime !

Les compagnons chantèrent une fois de plus, mais cette fois ils chantèrent plus fort.

- C'est qui cette bande de cinglées ?

Le redoutable Pierre des bois s'offusqua devant l'ignorance de Dallas, alors lui et ses frères d'armes se mirent à claquer des doigts simultanément.

- Nous sommes la joyeuse compagnie des bois, nous volons aux riches, nous volons aux modestes, nous volons aux pauvres et nous gardons tous !

Pierre arrêta de claquer des doigts.

- Laissez-moi vous présenter mes vaillants et fidèles compagnons, nos mésaventures son connu à travers l'île entière. Voici frère Tock mon fidèle confesseur, et il ne faut pas oublier Big John mon fidèle servant.

Clint s'énerva et sortit son revolver et lui tira une balle dans l'épaule, il tomba par terre devant ses amis qui n'en croyaient pas leurs yeux.

- Bon maintenant que vous avez fini, rendez-nous la fille ou on vous éclate ! Hurla Yabuki.

Le frère Tock et Big John les hommes de confiance de Pierre des bois ordonnèrent l'exécution des manants, ils brandirent tous des arcs et commençaient à s'armer de flèche dans leur carquois.

- Fini de jouer !


Dallas tira en rafale sans rater ses cibles, Yabuki lança plusieurs couteaux de lancer dans la tête de ses adversaires, Blaise tira avec un pistolet à silex. Après quelques minutes le sol était rempli de cadavre qui entourait les vainqueurs, le groupe arriva près de Pierre qui souffrait le martyr. Clint piétina l'épaule blessée du bandit, il hurla et voulait que ça se termine le plus vite possible.

- Ramène-nous la fille tout de suite.

- D'accord ! Je vais la chercher, elle n'est pas si loin...

- Je suis ici, pas besoin de partir à ma recherche !

En effet Lys était attaché à un arbre, elle était parvenue à retirer le linge autour de sa bouche. George détacha la blonde et cette dernière envoya un violent coup de pied dans les parties intimes de Pierrot, le bandit tomba inconscient au sol la bave aux lèvres. Le groupe reprit sa route et cette fois ils arrivèrent au repaire de la Rébellion, en voyant leur chef arrivait les Rebelles sautèrent de joie. Yabuki expliqua à ses hommes la présence de ses nouveaux compagnons, les Rebelles accueillirent à bras ouvert les nouveaux guerriers de la Rébellion. Darius le bras droit de Yabuki lui annonça que Julius n'était pas encore rentré, le chef annonça qu'il s'était sacrifié pour permettre à Lys de s'enfuir. La Rébellion annonça aussi une mauvaise nouvelle à leur chef, les Rebelles étaient traqués et exterminés partout sur l'île par ordre du roi. Yabuki décida de passer à la phase finale de leur plan, démasquer le roi et afficher ses actes horribles aux grands jours.
  • https://www.onepiece-requiem.net/t22242-clint-dallas-terminer
  • https://www.onepiece-requiem.net/t22238-l-homme-le-plus-rapide-de-west-blue
- Nous devons agir au plus vite.

- Je pense que nous devons frapper les premiers, le roi est devenu fou.

Dans le repaire des Rebelles, une table ronde avait lieu et chacun des commandant étaient présents. Yabuki exposait ses idées, pour lui il faillait frapper le premier. Mais Darius un commandant de l'armée Rebelle s'opposait à ce plan, pour lui frapper le premier serait la pire chose à faire, car le roi pourrait les exterminer pour légitime défense. Chacun a la table prenait parti pour Yabuki ou Darius, ils discutaient du plan à adopter. Dehors, Steel Hunter servait de baby-sitter à Lys qui s'amusait dans un champ, elle courait après des vaches. Le chasseur décrassait ses revolvers en attendant que les membres se mettaient d'accord. Lys était une jeune femme caractérielle et franche, ce qui lui apportait pas mal d'ennui. La jeune femme se tourna vers son protecteur et lui demanda en le fixant droit dans les yeux « Je veux aller au village Melon ! », Dallas lui répondit non en agitant l'index.

- JE VEUX ALLER AU VILLAGE MELON !!!!!!

- Quand tu sauras te défendre toute seule, là on verra.

- GGGGGGGGGGGGRRRRRRRRRRRRRR !!!!!!!

L'utilisatrice du fruit du démon partit bouder dans un coin, Clint était un garde du corps et pas un Baby-sitter. Contre toute attente, les quatre commandants de l'armée Rebelles sortirent du repaire accompagnait de leurs soldats. Les Rebelles se mirent face aux commandants, Yabuki qui était le chef des Rebelles devait leur annoncer le plan final.

- Les gars, nous avons  perdu beaucoup d'hommes durant ces deux dernières années. Nous devons réagir, désormais le tyran s'attaque aux peuples et il fait passer ça pour des pillages orchestré par des Bandits. Notre plan consistera à réunir des preuves suffisantes pour destituer ce monstre, mais nous ne pouvons pas rester sourd aux malheurs de nos frères et nos sœurs ! C'est pourquoi deux unités seront envoyées sur le terrain, la première aura pour objectif de réunir les preuves auprès des bandits, de gré ou de force ils nous donneront ces informations. La seconde unité aura pour objectif d'attirer les forces du roi dans une embuscade, nous allons réduire drastiquement les forces de ce tyran !

Les hommes acclamèrent leur chef, et les unités furent vite former. Darius était à la tête de la deuxième unité, cette dernière avait pour but d'attirer les soldats du roi dans une embuscade. La première unité était dirigée par Marcus, elle devait rencontrer les brigands des forêts et obtenir des preuves sur les récents pillages organisé par le roi, ce salaud engageait des barbares et des brigands pour effectuer ce genre de travail. Il y avait une troisième unité, que seul les commandants connaissaient. Le groupe d'intervention, son but était de partir à la rencontre de la marine et de convaincre avec de solides arguments le bienfait de leur cause. Cette unité était secrète pour éviter toute fuite au sein de l'armée Rebelle, Yabuki soupçonnait quelques soldats d'être des traites, renseignant les Chevaliers du roi. Ce groupe était composé de Yabuki, Dallas, Blaise et Lys. Des hommes restaient dans le repaire pour s'occuper des communications, grâce aux Escargophones ils pouvaient contacter chaque responsable d'unité et les tenir aux courants.
  • https://www.onepiece-requiem.net/t22242-clint-dallas-terminer
  • https://www.onepiece-requiem.net/t22238-l-homme-le-plus-rapide-de-west-blue
La deuxième unité était composée d'une vingtaine de Rebelles, cette unité se dirigeait vers le village Melon. Ce village était réputé pour ses nombreux Melons, tous les plats étaient faits à base de Melon. Ce village était sans aucun doute le plus festif de toute l'île, l'ambiance était toujours à la fête et les habitants étaient accueillant. Dans ce village se trouvait actuellement une troupe de soldats qui interrogeaient les villageois, Darius le chef de l'unité fut contacté par Escargophone par le repaire des Rebelles.

*Beleu...Beleu...Beleu...

- Ici Darius vous avez du nouveau ?



- D'après nos informateurs une troupe du roi se trouverai dans le village Melon, faites vite ils cherchent des Rebelles.



Darius apprit la nouvelle à ses hommes et ils partirent en direction du village, ils coururent le plus vite possible pour ne pas rater cette occasion. Pendant ce temps au village Melon, Sir Bruno ordonnait à ses hommes de fouiller chaque maison et contrôler chaque identité. Le Sir était un peu impatient, cet homme n'aimait pas attendre et il s'énervait très vite. Les habitants furent rassemblés au centre du village et contrôlés un par un, les soldats ne trouvèrent aucune trace d'un éventuel Rebelle qui serait caché dans l'une des maisons. Mais le danger se trouvait dans la population, en effet un Rebelle était caché parmi eux. Il avait prévenu le repaire juste avant le contrôle, mais là il était proche de se faire découvrir. Il avait la peur au ventre, mais il était prêt à se battre.

- Suivant !



Une femme âgée passa au contrôle, Sir Bruno avait une liste de renseignements sur tous les habitants du village Melon. Il regardait la vieille et lui demanda de se tirer, puis ce fut autour de Yoshin le Rebelle. Il s'avança devant le Sieur, ce dernier le regarda d'un air narquois et il lui demanda son nom.

- Mon nom ?



-Oui...Ton nom, t'as un nom ?



- Je sais manger la bouche fermée.



- Quoi ?



- Je fais caca dans les toilettes, et je m'essuie comme un grand.



Bruno avait atteint sa limite, il ne pouvait plus supporter ce type. Alors il dégaina sa Cimeterre de son fourreau, le Rebelle reconnu cette dernière, car dessus était inscrit « Hope » et Yoshin ne connaissait qu'une personne avec une Cimeterre où il était inscrit sur le manche espoir. Il comprit que son frère cadet avait péri, et que l'homme qui se trouvait devant lui n'était pas étranger à sa mort.

- Messire, je crois qu'il s'agit d'un attardé mental.



-Hm...Quelqu'un connaît-il cet homme ?!



Les gens restèrent silencieux, car aucun d'eux ne savait qui était ce type. La peur saisissait les villageois.

- Bien... Au nom du roi je t'arrête, et si tu résiste je te tranche le cou. Comme l'homme qui possédait ce sabre auparavant.



Le sang de Yoshin ne fit qu'un tour, il décrocha une droite dans la joue de Bruno. Ce dernier recula à cause de l'effet de surprise, Yoshin envoya plusieurs coups de poing et de pieds dans les soldats qui voulurent le maîtriser. Yoshin aussi surnommé « Le poing fulgurant » avait mit à terre pas moins du quart des soldats. Cet homme faisait partit de l'unité d'infiltration, son rôle dans l'armée Rebelle était de surveiller les divers villages en s'infiltrant dedans. Son petit plaisir était de mâcher du tabac à chiquer. Yoshin était sous une couverture de clochard dans le village Melon, voilà pourquoi personne ne le connaissait personnellement. Mais revenons à nos moutons, après s'être prit une droite et tomber au sol le Chevalier se releva bien déterminé à s'occuper personnellement de ce Rebelle.

- Toi fils de chienne, je vais te découper en plusieurs morceaux !



- Tu vas payer pour la mort de mon frère !



Yoshin ramassa une épée sur un soldat évanoui, puis il se jeta sur Bruno qui croisa le fer avec lui. Les deux hommes étaient du même niveau, leurs coups d'estocs étaient puissants et précis. Les deux hommes croisèrent leur sabre dans un bras de fer puissant.



- Cette lavette était ton frère, tu fais partit de la Rébellion ?!



- Exactement, et nous nous battons chaque jour pour le peuple !



- Foutaise, tu sais ce que je ferai une fois que je t'aurais décapité comme ton frère ?



Yoshin s'énerva et cracha dans les yeux le tabac qu'il chiqué, Bruno fut surprit et complètement aveuglait. Le Rebelle recula, son adversaire était sur ses gardes en grimaçant, la peur au ventre.

- Salaud, tu vas me le payer !



- Je ne vois pas comment mon frère a-t-il put perdre contre un homme aussi pitoyable, tu as sûrement dû le prendre en traite.



Bruno se prit un violent coup de poing dans l'arrière du crâne, il tomba au sol avec une bosse sur la tête. Yoshin regarda celui qui avait fait ça, Darius était enfin arrivé avec ses hommes.

- Vous nous cherchez, nous sommes là !



Les soldats prirent les armes et s'opposèrent aux Rebelles, la fougue et la détermination dont faisait preuve les justes déstabilisèrent les soldats du roi. Yoshin rejoignit son ami de toujours, l'infiltré lui annonça la mort de Julius.

- Je suis navré, j'étais présent durant cette mission... J'aurais dû le protéger.



- Il est mort en Héros, et c'est cet homme qui lui a prit la vie !



Bruno était au sol en train d'essayer de se relever, mais il fut planqué face contre terre par le pied de Yoshin. Le pied sur son dos l'empêchait de se relever, Yoshin prit la Cimeterre de son défunt frère qui était au sol.

- Tu vas mourir de la même façon que mon frère, sauf que lui c'est un Héros et toi une pourriture.



Alors que la lame se rapprochait de la nuque du Chevalier, et l'angoisse de finir comme sa victime l'empêchait d'hurler. Mais une lame transperça le dos de Yoshin. Le sabre de Darius mit fin au rêve de vengeance de Yoshin, mais avant de rendre son dernier souffle il voulait savoir pourquoi, pourquoi il l'avait trahi. Cette trahison faisait plus de mal à l'infiltré que son corps transpercé.

- P...P...


- Je suis désolé, mais nous ne pouvons pas battre l'armée du roi ! Elle est trop forte, nous périrons tous ! Alors j'ai passé un marché avec Sir Bruno, il m'a promis qu'il parlerait au souverain en ma faveur, je veux redevenir Sir Darius ! Je ne supporte plus de vivre comme un vagabond, et de suivre un chef raté ! En échange je devais livrer les Rebelles, ainsi je pourrai retrouver ma gloire passée !



- Gyarh !



Darius pleurait en entendant le dernier soupire de son ami, Bruno se releva et récupéra la Cimeterre. Il cracha par terre et décapita Yoshin qui était encore empalait sur le sabre de Darius, Sir Bruno récupéra la tête qui avait roulé à quelques mètres. Il affichait un air satisfait. Darius essuya ses larmes, et tourna le dos aux Rebelles qui se firent massacrer lorsque le Chevalier remotiva ses troupes. Le seul survivant de ce massacre du côté Rebelle était Darius, Bruno le remercia et l'invita à le suivre à la capitale où il serait enchaîné et jugé par Fullmoney. Pendant ce temps l'équipe de Yabuki et Dallas se dirigeait vers la base de la marine, sans se douter de ce qui venait de se produire.
  • https://www.onepiece-requiem.net/t22242-clint-dallas-terminer
  • https://www.onepiece-requiem.net/t22238-l-homme-le-plus-rapide-de-west-blue
- 50 000 !

- 1 000 000.

- 55 000 !

- 1 000 000.

- 45 000 !


- Il vient de baisser le prix, quel radin ? Disait un Rebelle.

- Chut ! Taisez-vous, je le déstabilise comme ça il va céder.

- 1 000 000, et c'est mon dernier mot.


Devant la grotte des bandits des montagnes se trouvaient l'unité 1, cette dernière avait pour but de convaincre les bandits de fournir des preuves discréditant le roi. Les bandits des montagnes étaient des criminels séjournant uniquement dans les montagnes Citrouilles, mais c'était quoi les montagnes Citrouilles ? C'était deux montagnes gigantesques en forme de Citrouille, c'était la première chose que les voyageurs apercevaient en s'approchant de l'île. Les bandits y vivaient et personne n'osaient les déranger, hormis quelques inconscients qui sollicitaient parfois leurs aides. Nos amis de la Révolution en faisaient partit, même si les bandits étaient redoutés partout sur l'île, ils ne faisaient pas peur aux preux Rebelles. Le commandant Marcus était en train de négocier directement avec Pietro le chef, ce dernier avait participé fut un temps aux pillages de divers villages orchestré par le roi. Les bandits furent grassement payés, surtout pour leurs silences. Le roi détestait ces bandits, mais il ne pouvait pas risquer un affrontement direct avec eux, car ses forces en seraient diminuées et les ennemis du roi en profiteraient pour attaquer le royaume.

Spoiler:

- 1 000 000 ça fait trop, on peut s'arranger j'en suis persuadé.

Spoiler:

- Tu m'intéresses vieil homme, dis-moi comment tu comptes m'arnaquer.

- Je te propose un jeu et non une entourloupe, nous allons nous affronter dans une lutte acharnée de pierre-feuille-ciseau, et celui qui remporte les trois manches remporte le Visio-dial. Et si nous perdons, tu pourras faire ce que tu veux de nous.



- Tu veux que je mette en jeu le Visio-dial qui contient les photos de l'autre couillon, et qui nous permet d'avoir un moyen de pression sur lui et son royaume.



En effet le roi avait envoyé autrefois ses hommes de confiance pour traiter d'une affaire de pillage, mais ce fourbe de Pietro avait ordonné à un de ses hommes de prendre des Photos de la transaction avec le Visio-dial en question.

- Je croyais que les bandits des montagnes ne craignaient rien ni personne, c'était donc une rumeur... Je suis déçu.



Pietro s'énerva, le gros mastodonte fut touché dans son orgueil. Les provocations du vieux avaient marché, Marcus était aux anges, car il avait réussi à appâter le poisson dans ses filets.

- Je vais t'apprendre que personne n'insulte les bandits des montagnes Citrouilles, je vais te mettre la raclée de ta vie vieux débris ! D'ailleurs si je gagne, ce qui arrivera, toi et tes hommes périront sur-le-champ !



- D'accord, mes hommes sont prêts à donner leur vie pour moi !

Les Rebelles n'étaient pas en accord avec cette décision, mais le commandant était sûr de lui et il le faisait montrer. Les deux hommes se mirent en position, chacun avait une main derrière le dos. Le regard des deux chefs étaient intimidant, le vieux commençait à transpirer, le baraqué soufflait comme un bœuf. Les Rebelles étaient fébriles, ils comptaient tous sur leur commandant. Les bandits affichaient un sourire hautain, ils appréciaient le spectacle assis sur des rochers en buvant un petit coup. Du côté des chefs il y avait du nouveau, les deux se lancèrent en direction de leur adversaire.

- Pierre, feuille... Ciseau ! Disaient-ils à l'unisson.

Stupeur ! Pietro était trop sûr de sa victoire, cet idiot avait joué la feuille, alors que Marcus avait sortit contre toute attente... Le ciseau. Les bandits affichaient un air dégoûté, mais aussi stupéfait. Les Rebelles retrouvèrent des couleurs, la victoire n'était pas impossible. Les deux adversaires ne disaient rien, mais le rictus confiant de Marcus en disait long. Les deux hommes se positionnèrent de nouveau, l'une des mains derrière le dos et c'était repartit.

- Pierre...Feuille...Ciseau ! Hurlèrent les deux adversaires, ainsi que les Rebelles.

Incroyable, juste incroyable. Marcus avait manqué le point, ce round pouvait lui assurer la victoire, mais par excès de confiance il avait fait le mauvais choix. Le chef des bandits avait par méfiance joué la sécurité, et cela avait payé. Le chef avait sortit une pierre, tandis que le vieux leader ressortit le ciseau, oui exactement le ciseau ! Alors qu'il l'avait déjà sortit au premier tour, c'était bien là la preuve de la folie des hommes... Le regard du vieux était fébrile, ses paupières sautaient à cause du stress. Il n'était pas bien, tout comme les Rebelles qui étaient soucieux. Les bandits se levèrent et s'approchèrent de leur chef, ils l'encouragèrent. Les Révolutionnaires firent de même, ils encouragèrent leur commandant qui en avait besoin. Les deux hommes se mirent en position, une main derrière le dos et le regard intimidant.

- Chef vous pouvez le faire, n'oubliez pas l'enjeu...

- Vous n'allez pas le laisser faire patron, il entache la réputation des bandits des montagnes citrouille !

Les deux hommes étaient épuisés par ce combat phénoménal, l'affrontement le plus intense de toute leur vie. Ils se lancèrent, Marcus écouta son instinct tout comme Pietro.

- Pierre...Feuille...Ciseau ! Hurlèrent-ils tous à l'unisson.

Constat, affreux contast... Pour les bandits, Marcus avait sortit la feuille, oui la feuille ! Cette feuille qui était considérée comme la plus faible des trois possibilités, le vieux briscard avait réussi à recouvrir la pierre du chef. La victoire était acquise, les Rebelles soupirèrent de soulagement. Les bandits tournèrent de l'œil, le chef était à genoux. Il pensait que cette défaite était la plus grande humiliation de toute son existence, le suicide était la solution à ce problème. Mais une main secourable vint chasser les idées noires du mastoc, le vieux soldat lui tendit la main en signe de respect envers son adversaire.

- Je suis heureux d'avoir eu un tel homme en face de moi. Disait-il les larmes aux yeux.

- Sniff... Qui le dis-tu...Sniff.

Les deux se serrèrent la main, ils avaient combattu de toutes leurs hargnes et leur courage. Pour récompenser la bravoure du vieil homme, les bandits donnèrent le Visio-dial contenant toutes les preuves visuelles des magouilles du roi. Mais ils proposèrent aussi leurs services gratuitement aux Rebelles, une amitié franche et sincère était née.

Pendant ce temps du côté du groupe de Yabuki, l'équipe arriva devant la base de la marine. Cette dernière était gardée par deux soldats armés, Dallas s'alluma une clope et c'était partit pour rencontrer le Colonel.
  • https://www.onepiece-requiem.net/t22242-clint-dallas-terminer
  • https://www.onepiece-requiem.net/t22238-l-homme-le-plus-rapide-de-west-blue
Clint et Yabuki demandèrent une audience au Colonel Patton, les deux soldats qui gardaient la porte de la base hésitèrent. Yabuki n'était pas rassuré, il était un peu stressé. Clint soupira, il commençait à s'ennuyer. Lys se mit à pleurer, elle se mit à genoux devant les deux gardes et elle implora les gardes. Sous le regard songeur de Blaise.

- Madem.. Pff... Bon d'accord, de toute façon le Colonel va nous hurler dessus.

- Il est chiant pour ça, il gueule tout le temps, c'est un râleur.

Lys avait réussi à gruger les soldats, son petit numéro de femme fragile était au point. Une fois que les Rebelles rentrèrent dans la base, la jeune femme affichait un sourire satisfait, elle était fière de sa prestation. Elle n'avait pas fait usage de ses pouvoirs, car Shinzo lui avait interdit de s'en servir publiquement, c'était dangereux. Clint et Blaise constatèrent que cette base ressemblait aux autres bases qu'ils avaient pu visiter. Les deux hommes commençaient à penser que toutes les bases de la marine étaient similaires. C'était une base classique, des couloirs, une salle d'attente, une réception. Il y avait aussi les bureaux des Officiers, celui du Colonel se trouvait au bout du couloir. Dans les locaux se trouvaient quelques marines qui faisaient leur travail, ni plus ni moins. Yabuki fut interpellé par Kakuna, une Caporal qui repéra le groupe dans la salle d'attente. Kakuna était une jeune femme avec de courts cheveux oranges, des yeux sombres et visage sévère. Elle était vêtue d'une chemise, d'un short et portait également une cape de la Marine. Kakuna était une épéiste, à sa ceinture la marine avait un katana.


- Nous avons rendez-vous avec le Colonel Patton.

- Puis-je savoir qui vous êtes ?


- Une connaissance, je dois lui parler d'une chose capitale !

- Je suis désolée, mais le Colonel n'a aucun rendez-vous de prévu pour cette après-midi.

Yabuki s'énerva, il tapa du poing sur le bureau d'accueil.

- Tu te fous de ma gueule ?! Si je ne vois pas le Colonel maintenant, il y aura beaucoup de morts.

La Caporal le prit comme une menace, elle sortit son sabre de son fourreau.

- Ici nous n'aimons pas les fouteurs de trouble, menacer un Officier de la marine ça peut coûter cher.

- Pauvre idiote... Toute l'île est sous l'emprise de la tyrannie de Fullmoney, et personne n'ose lui tenir tête.

- Cela suffit, en ma qualité d'Officier je vous mets aux arrêts sans plus attendre. Vous et vos camarades !

Clint roula une roulée, le Chasseur était assis sur le bureau d'accueil. Il sortit un briquet et alluma la clope, l'Officier se mit à hurler qu'il était interdit de fumer dans la base.

- De toute façon vous allez nous mettre en cellule, je préfère fumer tant que je peux.

La tension était électrique, Yabuki était prêt à assassiner de sang-froid cette femme qui lui barrait le passage. Il avait un couteau dissimulé dans l'une de ses manches, Yabuki n'attendait qu'une chose, qu'elle frappe la première. Mais une voix rauque et autoritaire stoppa toute hostilité de la part de l'Officier, le Colonel était sortit de son bureau et il n'était pas content. Il s'approcha des Rebelles et de son Officier, Patton voulait savoir pourquoi Kakuna faisait un tel raffut.

- Monsieur, j'ai surpris ces individus dans notre base.

- Et... ?

- Ils n'ont aucun droit d'être dans une base de la marine sans autorisation, surtout qu'ils ont proféré des menaces envers notre base !

Patton souffla longuement en se frottant les yeux, il en avait marre de cette furie.

- Bon, déjà une base de la marine est censée accueillir tout le monde. Si tu n'arrêtes pas de traiter les Civils comme des ennemis, au bout d'un moment ils vont le devenir et là ce ne sera pas bon pour nous.

Kakuna tapa du pied, et partit en bousculant le Colonel tout en ruminant dans sa barbe. Patton se tourna vers Yabuki, le Colonel lui demanda pourquoi il avait proféré des menaces contre cette base.

- C'est une erreur, je veux m'entretenir avec vous.

- Pourquoi ?

- C'est une question de vie ou de mort.

Patton réfléchit quelques minutes avant d'accepter la demande du Rebelle, bien évidemment le chef des Rebelles se délesta de ses armes en les confiants à Blaise. Yabuki s'entretenait avec Patton dans son bureau, ils parlaient de choses importantes. Yabuki lui révéla tout ce qu'il savait sur le roi, ses manigances, les crimes dont il était coupable, des traitements injustes qu'il faisait subir au peuple. Patton fut surprit par les révélations de Yabuki, le Colonel avait l'autorité et le droit d'arrêter le jeune impudent à cause de sa qualité de chef des Rebelles, mais il préféra l'écouter jusqu'au bout. Une fois les explications fournies, le Colonel voulait des preuves. Yabuki sortit un Escargophone de son sac, puis il contacta Marcus. Ce dernier lui révéla que la Rébellion avait en sa possession les preuves pour faire destituer le roi, Patton affichait un sourire satisfait. Il se leva de son siège, se tourna vers la fenêtre et croisa les bras. Son regard était porté vers le terrain d'entraînement des recrues, mais aussi vers l'avenir.

- Bien, si vous avez des preuves solides ça suffira. Nous allons mettre cet enfoiré derrière les barreaux, merci de votre coopération.

Yabuki demanda à Marcus de le rejoindre devant la base de la marine, ce dernier arriva quelques heures plus tard en compagnie d'un cheval sur lequel il avait voyagé. Marcus remit le Visio-dial à Yabuki, ce dernier confia les photos au Colonel. Une fois qu'il eut visionné les images de la culpabilité du roi, le Colonel s'empressa de contacter son supérieur. Patton lui expliqua toute la situation, son supérieur lui donna l'autorisation d'arrêter ce roi au nom de la marine.

Quelques heures plus tard :



La marine avait envahi la capitale du royaume, grâce à Yabuki qui guidèrent les troupes dans les passages secrets. La marine affrontait les forces du roi, en compagnie des Rebelles. Le roi refusait de se soumettre au gouvernement, alors il avait déclenché une bataille qui se déroulait aux quatre coins de l'île. La marine faisait face, mais avec quelques difficultés. Les soldats du roi étaient plus nombreux que ceux de la marine, Patton s'occupa de quelques Chevalier qui périrent sous ses coups. Sir Bruno et Sir Roland étaient retranchés dans le château du roi, pour lui servir de garde du corps en cas de pépin.

Le peuple fut averti de la trahison du roi, Yabuki n'avait pas hésité une seule seconde à dévoiler les Photos du roi en place publique. Le peuple s'était soulevé un peu partout, certains aidaient la marine et d'autre combattaient aux côtés du roi. Les brigands des montagnes citrouille prêtèrent mains fortes aux peuples pour combattre l'armée du roi. Dallas avait protégé Lys durant cette mission, son rôle dans cette affaire était terminée. Lys était en sécurité chez Shinzo, elle ne craignait rien. Dallas quitta l'île à bord d'un bateau de pêcheur fourni par son grand-père, Blaise et lui se dirigeait vers le Flambeur.

- Dis-moi captain, pourquoi nous sommes partis si vite ?

- Ce ne sont pas nos affaires, nous avons accompli notre devoir et c'est tout.

- Mais tu n'es pas curieux de connaître le résultat de la bataille ?!

- Je sais déjà que la justice l'emportera. D'ailleurs si tu jettes un coup d'œil à l'ouest, tu verras des bâtiments de la marine qui s'approche de l'île.

Dallas avait vu juste, les renforts que le Colonel avait sollicités étaient arrivés. Peu de temps après, la marine renversa l'armée du roi. Fullmoney refusait de se rendre, son château était prit d'assaut par la marine. Sir Bruno se mit à pleurer comme une fillette, ce chevalier avait perdu tout espoir de vaincre. Sir Roland refusait de croire les mensonges du gouvernement au sujet de son roi, alors il décida de combattre jusqu'à la fin. La prise du château fut rapide, Roland mourut en affrontant un bataillon de soldats. Sir Bruno ainsi que Fullmoney furent jetés en prison, en attendant leur jugement. Le traite Darius qui avait été mit en prison par Fullmoney, fut lui aussi jugé pour ses crimes devant un tribunal gouvernemental. Un juge fut mandaté par le gouvernement pour éclaircir cette affaire. Le roi ainsi que ses hommes furent exécuté en place publique, le peuple de Pumpkin Island assista à la fin du tyran. Le gouvernement prit possession de l'île, il plaça un gouverneur de chez eux à la tête du royaume. Yabuki et ses amis retrouvèrent une vie normale, la Rébellion n'avait plus lieu d'exister. Lys décida de partir de l'île, pour découvrir le monde.
  • https://www.onepiece-requiem.net/t22242-clint-dallas-terminer
  • https://www.onepiece-requiem.net/t22238-l-homme-le-plus-rapide-de-west-blue