Le deal à ne pas rater :
Captive : où commander le Tome 2 Collector de Captive ?
26.90 €
Voir le deal

Dur comme de la pierre [PV Fueza]

Cette fois encore, j'étais encore sur une petite île. Toujours fidèle a moi-même, pas trop moyen de déterminé quel était le nom de cette île, même si j'étais a peu prêt sur d'être arriver un jour de marché. Comment-est-ce que je le savais? Les nombreux stands de fruits et légume, les stands de jus ou encore de spécialité de poisson a emporté. J'avoue que le léger parfait qui se dégagé de tout ça donnais plutôt envie de consommer, même si pour le coup mon choix se portais plus sur un bon vieux cornet de frites. Pratique a manger, pas besoin de couvert et cela permettrais de grignoté tranquillement le temps de faire le tour de cet endroit qui me semblait plutôt prometteur.

Dans le milieu des allées, un stand qui semblait attiré pas mal la curiosité et il n'en fallait pas beaucoup plus pour attiré la mienne. Sur une scène, un homme qui se présentais comme étant invincible.... Ha bon? J'avoue que pour le coup cela avait quelque chose de plutôt surprenant, enfin si c'était un tour de magie, il allait devoir faire fort pour réussir a me dupé.

Son compère armé d'un pistolet sur tiré droit sur le torse, et la rien aucune marque de sang. La logique me pousser croire a immédiatement a des balles a blanc, ou alors il avait une plaque d'acier sous les vêtements assez solide pour amortir les balles, même si la seconde option semblait peu probable. Une plaque en métal ferais forcement résonance, et cela serait facilement perceptible a l'oreille. Pour ne le coup, je ne savais pas quel trucage il utiliser, mais je devais avouer que c'était pour le moins bien fais. De mon côté, j'étais pour le moins curieux, mais j'étais magicien et j'avais donc assez de recul pour ne pas vouloir en savoir plus.

Je continuais a grignoté dans mon doux cornet de frites finement salé, me doutant qu'un tel miracle susciterais forcement la jalousie. Assez vite, la foule commencer a demander de manière assez insistante comment cela été possible, certainement pour pouvoir a leurs tours usé de ce tour. A vrai dire, c'est sur que pouvoir le faire sur demande était un sacrée avantage et pouvait bien rendre véritablement invincible. C'était une capacité surhumaine, mais pour le coup j'étais curieux de voir comment notre ami s'en sortirais avec le monde qui voulait son secret.  
  • https://www.onepiece-requiem.net/t22580-alaaric-minaro-funny-lit
  • https://www.onepiece-requiem.net/t21936-sweet-dream-presentation-alaaric-minaro


J'étais en train de me régaler avec un milkshake à la framboise lorsqu'un enfant de l'auberge attira ma curiosité.

- Mamaaan ! Regards le joli pipallon !

Je rega-quoi ? Mes yeux se mirent à pétiller, comme la traînée de poudre d'or que l'insecte laissait sur son passage. Que voyais-je non loin de moi ? Le célèbre Speedyllon, en chair et en ailes, le même Speedyllon des contes pour enfants dont il tire son origine.

Tant pis pour mon dessert, si j'attrape ce papillon doré je suis certaine de pouvoir m'acheter des milkshake trois fois pas jour jusqu'à la fin de mes précieux jours.

Me levant... J'avance à pas de loups... Je tends les bras... Tout dou-ce-ment... L'autre gosse gueule :

- NOOON ! Laisse le tranquille !

Et voilà que le papillon valant au bas mot le million est effrayé et s'échappe par la sortie, ah non, je ne m'avouerai pas vaincue si facilement !

Je fusille du regard l'enfant car il n'a absolument rien compris, il ne sait même pas la valeur du miracle animal qui vient de se donner en spectacle devant nous !

Sans hésitations je me lance dans une course poursuite avec l'insecte, en me demandant si mes yeux pétillent davantage que la traînée de poudre d'or, dont la trajectoire est très aléatoire. Cela conjure parfaitement son point faible : la vitesse.

Passant de virages en virages et de rues en rues, au bout d'un certain temps je commence à être essoufflée quand soudain, obnubilée par ma splendide proie, je fonce dans un tas de gens.

- Pardoon-pardon, je voulais attraper le...

Je me rendis alors compte que ma main droite était férocement fermée et en l'ouvrant je constate qu'est mort à l'intérieur un papillon normal, tout était le fruit de mon imagination, je suis déçue.

Tout à coup, juste après avoir percuté le groupe, un homme s'en détache et tend les deux bras, horizontalement, se plaçant n'entre la foule et l'homme au Tekkai.

- Fini de jouer !

J'ai comme l'impression qu'il y avait une certaine tension, ou un énervement et le fait de les avoir percuté a fait déborder le vase de leur patience.

L'homme sort alors deux armes, l'une pointée vers la foule, l'autre dans la direction opposée vers l'homme se vantant de sa technique.

- Maintenant ça suffit ! Dis moi ton secret !
Et vous, tenez-vous à carreaux !
[/b]





  • https://www.onepiece-requiem.net/t22712-ft-fuerza
  • https://www.onepiece-requiem.net/t22693-saveas-d-fuerza
Commencer franchement a y avoir de l'eau dans le gaz, a tel point que je commençais a me dire qu'il n'y avait deux solution. La première qu'il n'était pas visiblement pas une bonne idée de paraitre invincible, la second était le fais qu'il n'était pas tomber sur le genre de public très bien intentionné et qu'ils avaient bien l'envie de faire usage de se secret pour des besoins plus personnels. Dans mon esprit, j'étais prêt a parié qu'il y avait un peu des deux.

Pour le coup, j'avais comme le sentiment que ça allait dégénéré... Peut-être parce qu'il y avait plusieurs armes braquer des deux côté? Note a moi-même, ne jamais faire ce genre de tours. Bon, je suppose que l'heure était venu de faire le médiateur,, alors que je poussais quelques armes avant de prendre la parole:


" Allons messieurs, ne nous emballons pas! C'est juste un magicien qui fais un tour de maitrise, il ne peux sans aucun doute ne pas s'en servir dans une réelle situation de combat! "


Je prenais le sourire, espérant que la situation se calme, alors que l'autre eux la bonne idée de crier a authenticité de son tours.... Non, mais il été pas bien dans son coco celui-ci? Il voulait vraiment se battre contre une foule déchainer? Grand bien lui fasse, moi je prendrais la poudre d'escampette. Après tout, qu'il aille faire un tour a l’hôpital après s'être fais roué de coup si ça lui faisait du bien, moi je m'en lave les mains. Qu'est-ce que tu veux y faire? Il sera bien content de authenticité de son tours une fois la bas!  

Alors que je pensais pouvoir partir, un m'attraper par le bras. Me demander si j'étais son complice a a avoir voulu l'aidé. Je n'eus pas vraiment le temps de répondre avant qu'on m'envoie un gros coup de crosse sur le crane et que je tombe au sol.... Je respirais une seconde... Bon, puisse-ce qu'ils voulaient la guerre! Et bien vous pouvez me croire que guerre il y aura!

Je me relever d'un bond avant de mettre un gros coup de pied sauté droit dans la mâchoire du fou qui m'avais frapper! C'était a son tours de manger le sol! Après tout, je rend toujours les coups quoi qu'il arrive! Je crois bien que c’était parti pour une bonne grosse baston général a priori! Soudainement, les premiers coup de feu se faisait entendre... Peut-être que ça ne serais pas aussi innocent qu'une vulgaire baston général au final, tout compte fais, j'étais plutôt partout pour apprendre la technique de l'autre! Même si j'avais des sérieux doute sur le fais d'avoir le temps.  
  • https://www.onepiece-requiem.net/t22580-alaaric-minaro-funny-lit
  • https://www.onepiece-requiem.net/t21936-sweet-dream-presentation-alaaric-minaro


La situation a complètement dégénérée ! Je ne peux pas m'empêcher de penser que c'est de ma faute !

Si seulement je n'avais pas percuté cette foule sur les nerfs, peut-être que tout le monde serait encore ami-ami à cette heure-ci ! D'ailleurs l'heure, dix heures cinquante huit, et j'ai toujours mon milkshake framboise qui m'attend dans l'auberge d'où je viens alors oui, je dois me dépêcher ! Me dépêcher d'aider à résoudre ce problème que j'ai potentiellement causé et tout ça à cause d'un fichu papillon !

Quelques coups sont déjà partis, mais moi avec mon corps tout svelte et frêle de jeune femme adolescente je risque pas de leur arriver à la cheville niveau combat ! Vite vite je dois trouver une arme ! Lui là, celui qui menaçait la foule et le pauvre homme qui ne faisais simplement qu'exposer sa fierté d'avoir appris une des techniques du Rokushiki. Lui, il a deux pistolets.

Au beau milieu de la foule j'évite des coups de pieds et poings qui partent dans tout les sens, un vrai festival charnel où les feu d'artifices sont diverses techniques de corps à corps.

Soudain un coup me touche à la tête, je tombe sur le sol, sonnée, sans comprendre qui a osé frapper une jeune femme comme moi et toute mignonne avec mes oreilles d'hybride-mink. Au sol, je ferme alors les yeux quelques secondes et soupire en me massant la tête d'une main dans l'espoir de rapidement revenir à moi-même et retrouver ma lucidité.

Une vingtaine de secondes plus tard c'est chose faite, et heureusement, sinon j'aurai fini en véritable paillasson dans cette foule ! Relevée je me dirige vers ma cible armée et une fois devant lui qui est étonné de la tournure de la situation, je le tend ma main droite fermée avec le papillon dedans.

- Monsieur ! Regardez, j'ai un joli petit cadeau pour vous !

Il se baisse alors à ma hauteur, curieux et n'imaginant pas qu'une chose à moitié renarde et moitié mignonne comme moi puisse lui faire un coup si fourbe. Il se baisse donc, et PAM ! Poing dans l'oeil et pied entre les jambes ! Il lâche alors ses deux armes que je m'empresse de récupérer car même pas dix secondes plus tard il est déjà rétabli, faute à ma faible force. Je pointe alors la première arme sur lui, et BANG ! Le coup de feu touche son poumon et il s'écroule de douleur, puis, refermant les yeux pour la forte détonation, BANG !  Dans un pied ! Tout a dégénéré par ma faute, il faut tout réparer !


  • https://www.onepiece-requiem.net/t22712-ft-fuerza
  • https://www.onepiece-requiem.net/t22693-saveas-d-fuerza
La situation commencé vraiment,mais alors vraiment a partir en sucette. Beaucoup envoyez des coups coups de poing et jusque la, ca aller. Mais voici que je voyais cette fille tiré droit dans les poumons d'un homme alors que celui-ci tombe.... Mais? Elle venait de tuer un homme ou j'ai rêvé? Alors la, ca partait un peu loin. Je sautais, tournant sur moi même en lançant des armes sur le plus d'arme possible. Il allait pas non plus tourner au carnage, il ne fallait pas non plus exagéré non plus.

Les autres stands se mettaient comme ils pouvaient a l’abri, alors que les autres piétons fuyaient peu a peu le marché. Quel beau fiasco.

Une fois de retour au sol, me voici a envoyer un énorme superkick droit dans le visage de la femme qui venait de tuer un homme. Au moins, elle ne risquait pas de descendre un autre mec dans les cinq première minute. Je réussissais a me faufilé vers l'homme indestructible, avant de prendre les deux pistolet que j'avais réussi a faire sauté de ses mains. Je tirais plusieurs balles vers le haut en signe de sommation, avant de prendre la parole:


" NON MAIS VOUS AVEZ TOUS PERDU L'ESPRIT?  VOUS CROYEZ QUE CA VOUS APPRENDRA QUOI QUE CE SOIT DE TIRER DES BALLES AU MILIEU DE CIVIL? "


Il était de mon côté très rare de m'entendre crier, mais pour le coup je n'avais pas vraiment le choix. Je ne suis pas un modèle en toute circonstance, mais je n'ai jamais toléré qu'on fasse du mal a des innocent, et tout les gens venu acheté des légumes ne mérité pas de se prendre une balle perdu. Et je n'avais pas vraiment envie d'être au plein centre d'une tuerie qui avait pour seule cause un stupide tour.

Les gens commencé peu a peu a se calmé, alors que la situation était encore pour le moins tendu. Je regardais tout autour de la scène, alors que je jetais les armes a terre. Pour le coup, nous étions en plein milieu d'un cirque, et il était venu l'heure de se calmé pour les clowns. Un meurtre était déjà plus que suffisant, un ne peut même plus se battre sans que ça parte tout de suite dans des coups de feu. Nous vivions décidément une drôle d'époque. Alors que pour le coup, j'avais une idée pour le moins risqué, mais si ça pouvait calmer cette bande de fou... Je prenais alors la parole:


" Si quelqu'un a encore envie de se battre, je suis tout ouvert! Mais pas d'arme! Alors? Un volontaire?"

Mon regard se voulait pour le moins intimidant, surtout le côté noir de mes yeux. Je n'avais plus qu'a espérer que mon discours avait suffit a les calmer, car mine de rien, mettre une vingtaine de mec au sol, tout seul.... Ca serait tout de même un sport, et je n'étais pas sur d'avoir ce genre d'endurance.
  • https://www.onepiece-requiem.net/t22580-alaaric-minaro-funny-lit
  • https://www.onepiece-requiem.net/t21936-sweet-dream-presentation-alaaric-minaro


J'ai pas vraiment compris ce qui s'est passé mais une chose est sûre, me voilà en train de mordre la poussière en étant couchée au sol avec une espèce de couronne étoilée et imaginaire qui me tourne autour de la tête. A vrai dire je suis inconsciente, faute peut-être à mes actes précédents qui manquaient de réflexion, et je ne sais pas si le coup de pied violemment reçu m'a envoyé dans le coma ou si je suis actuellement dans les pommes.

En tout cas me voilà, Fuerza, sur le sol et allongée dans une situation où il ne faudrait justement pas l'être, en train d'attendre que ma foutue âme veuille bien cordialement cesser d'être partie bronzer en vacances afin que mon corps puisse se mouvoir à nouveau.

J'entends vaguement des bruits dont quelques coups de feu, je crois, avec aucun hurlement d'agonie à la suite, je suppose que quelqu'un a tiré un coup pour intimider et calmer la foule, sûrement.

Puis un homme ou une femme se met à parler fort, mais ce que j'entend est brouillé, comme si on avait saboté mon cerveau et y ajoutant aussi quelques fumigène pour bien qu'il soit dans un total brouillard de compréhension. Je ne comprend même pas un seul mot, j'ai l'impression d'être dans une paralysie totale et il est même difficile de mettre de l'ordre dans mes pensées... Alors j'attends.


  • https://www.onepiece-requiem.net/t22712-ft-fuerza
  • https://www.onepiece-requiem.net/t22693-saveas-d-fuerza
Bon... Mon intervention au moins le mérite d'avoir mis un peu de calme dans l'air, alors que je préconisé a l'invincible-man de partir d'ici dans faire de vague. Pour le moment , plus personne ne semblait avoir l'envie de se battre, et cela était déjà une bonne chose de gagner. La bagarre avait commencé aussi vite qu'elle avait arrêté, même si pour le coup, je me posais une question. Cette fille venait tout de même de tuer un homme sous mes yeux, et dans l'absolu, je devais la dénoncé a la marine.

Alors que la foule commencé peu a peu a se dissipé, me voici a aller doucement l'aider a se relever. Pour le moment, je n'étais pas encore fixé quand a mes intentions, est-ce qu'elle avais conscience de ce qu'il venait de se passer? Qu'elle venait de prendre la vie de quelqu'un pour une bataille stupide? Alors que je l'installer posé sur la scène, alors que je m'assies a côté d'elle. Je la regarde une seconde avant de prendre enfin la parole:


" Ca va mieux? "


Je m'installer avec un air qui n'étais pas vraiment ni hostile, ni cordiale. Je prenais alors la parole a nouveau, espérant qu'elle avait réalité:

" Tu est consciente que tu viens de tuer un homme?... Hormis si celui-ci était rechercher, je suppose que tu sais que je devrais aller voir les marines pour qu'il t'arrête? Je peux savoir ce qui t'est passé par la tête exactement? Même si tu ne faisais que te défendre, tu avais d'autre solution.  "

A vrai dire, me voila dans une bien drôle de situation. Je ne savais pas vraiment ce que je devais faire d'elle a priori, je n'étais pas tout blanc de mon côté, cela dis je n'ai jamais eu l'idée de descendre un homme juste a côté d'un marché. Je soupirais, tout dépendrais de sa réaction, mais a mon avis, elle ferais mieux de ne pas trainé sur cette île. Si je n'étais pas de mauvaise intention, il y avais fort a parié que l'un des civils qui avait vu la scène appelle la marine dans les prochaines minutes.

Je commençais a jouer avec mes cartes... Il n'y qu'a moi que ca arrive ce genre de truc. Bon, et bien je suppose qu'il allait falloir vite se décidé, sinon quelqu'un risquerais bien de prendre la décision pour moi d'ici très peu de temps.
  • https://www.onepiece-requiem.net/t22580-alaaric-minaro-funny-lit
  • https://www.onepiece-requiem.net/t21936-sweet-dream-presentation-alaaric-minaro
Alors que je revenais peu à peu à moi, mon âme et mon esprit voulurent bien avoir l'amabilité de se remarier afin de m'ouvrir à nouveau les portes de la compréhension, et justement, je ne comprenais pas comment je m'étais téléportée d'un endroit à un autre. Je me retrouvais donc sur la scène de l'homme au Tekkai, comme si cette scène mettait en lumière la criminelle en moi, cette partie tellement profondément enfouie que je l'ignorais moi-même. C'est comme une partition de musique dont je peux distinguer de loin les notes mais dont les sonorités échappent à mon ouïe.
Je ne puis analyser davantage ce côté obscur car un homme me parlait. Revenant à moi j'ouvris les paupières et lui demanda de répéter tandis que j'observais son look étrange mais bel et bien harmonieux dans son genre. Son attitude neutre m'empêchait de savoir s'il était un ami ou un ennemi et en réalité je ne savais pas que le puissant et assommant coup de pied venait de lui.

" Ca va mieux ? [...]"


Je continua de l'écouter, songeuse. Effectivement, je m'étais instinctivement défendue, par purs réflexes, et me voilà désormais dans l'embarras. S'il me balançait, cet ami ou ennemi, je suppose que je pourrai risquer la prison où l'éviter de peu grâce à mon jeune âge, qui sait.

Soudain, au sol je vis les armes que j'avais utilisées et mes yeux se mirent à pétiller, je changea direct de direction pour ne pas que mes yeux révèlent mes pensées.

- Oh le joli stand de fruits colorés ! Je veux une orange !


Je venais de trouver, instinctivement, une solution au problème, moi. J'allais jouer la carte de la légitime défense.
Je secoua rapidement la tête de droite à gauche et me recoiffa afin de voir si j'avais totalement récupéré ou si j'étais encore un peu sonnée par le coup et visiblement je l'étais encore un peu oui. J'avais une petite impression, légère, d'un tournis avec un léger décalage comme si je venais de tourner autour d'un balai avec la tête posée dessus.

Maintenant je devais agir vite, l'homme à mes côtés m'y empêcherait si je lui demandais de gentiment aller me chercher les armes. Il croirait que je veux encore faire du mal alors que non, au contraire, je voulais juste sincèrement réparer la situation. Ni une ni deux, je me leva, sauta de la scène et courut dans la direction opposée des armes...

- Une oraaaaange !


...puis, de manière totalement imprévisible je courrus vers une arme qui m'appelais comme si elle était un colis que je devais ramasser et qui m'étais destiné. Je l'attrapa en faisant une glissade qui leva un rideau de poussière et je m'assis par terre, mît ma main gauche à côté de mon pied droit, posa l'arme à bout portant et tira deux balles : BANG ! BANG !
Une dans la main et l'autre dans le pied, comme si, effectivement, je m'étais défendue en tuant l'homme puisqu'il m'avait tiré deux balles.

Sans aucun doute, je réussirai à convaincre l'homme qui était à mes côtés, mais le problème c'est que nous n'étions pas seuls au beau milieu de ce marché et que les nombreux coups de feu ont rameuté une escouade de cinq Marines qui arrivaient en courant et en gueulant.
  • https://www.onepiece-requiem.net/t22712-ft-fuerza
  • https://www.onepiece-requiem.net/t22693-saveas-d-fuerza
Je regardais la gamine, alors que pour le coup, est-ce qu'elle réaliser je ne pouvais pas vraiment le dire. Celle-ci semblait songeuse, mais restait pour le moins silencieuse. Il n'était pas aisé de se faire un véritable avis sur la question. Une enfant qui avait des réactions plus ou moins naïve, du moins c'était l'avis que cela pouvait laisser au moins pour le moment.

Celle-ci regardait les stands, avant de demander une orange. Une orange? C'était vraiment la première chose a laquelle celle-ci penser? Pour le coup, ça n'était pas évident a décrypté, ni a savoir quoi réellement penser. Cela dis, je ne tarderais pas vraiment a découvrir qu'en réalité elle n'était pas si naïve que ça. L'enfant crié a l'orange, avant de littéralement courir après une arme afin de se tiré elle-même sur le pied et dans la main. Non, mais elle avait perdu complétement la tête?

Encore des coups de feu, alors qu'il n'en fallait pas plus pour qu'une bande de quelques marines courent en direction de la place tout en criant. Si les marines étaient un tant soit peu malin, il poserais des questions aux témoins. Et pour le coup, nous n'étions pas seul, plusieurs marchant avait surement vu la blanchette se tirer dessus. Du moins, il y avait fort a parier pour que cela soit le cas, de mon côté, je n'avais pas l'intention de m'opposer directement a la marine.

J'avais toujours réussi a ne pas attiré l'attention sur moi, et je n'avais pas l'intention de le faire maintenant. Je lançais un petit regard a l'enfant en prenant la parole:

" - Et bien.... Je suppose qu'il vaux mieux ne pas trainer ici, mais si tu veux mon avis tu n'aurais pas du te tiré dessus. "

Porter la gamine? On se ferais suivre a travers la ville et je suppose qu'elle avait besoin de soin. Pour le coup, j'étais plutôt coincé avec cette histoire. Je n'oubliais pas que si elle faisait encore un coup de trafalgar et que cette fois-ci c'était moi qui était accusé, je n'étais pas un enfant, on ne me donnerais pas le bénéfice de la naïveté. Le temps de toute cette agitation, les marines avait certainement eu le temps de me voir, fuir n'était donc plus une option.

Bon, et bien je suppose qu'il me restait plus qu'a prendre les devants, allant les voirs alors qu'ils avaient arrêté de courir:

" - Il y a eu une bagarre, ou un homme a été tuer. Puis cette enfant c'est blesser en prenant l'arme pour un jouet. Je vous propose de faire une le tour des témoins pendant que j’amène cette petite chez un médecin, il ne faudrait pas que sa blessure s'infecte. "

Devant ma coopération, les marines semblaient pour le moins compréhensif... Bon, il n'y a avait qu'a espérer qu'ils ne verrait pas que c'était elle la coupable avant que l'on puisse quitté la zone. Enfin, de mon côté, je n'avais littéralement pas menti. Jouer avec les apparences, le propre d'un magicien.

Je prenais la petite dans mes bras, alors que je commençais a prendre la marche vers un médecin qui était dans les quelques rues plus loin. Face a la porte, je la déposer sur le sol:


" - Tu pense pouvoir te débrouiller seule maintenant? "

Une question simple, puisse que de mon côté, j'avais bien l'intention de partir des maintenant par le premier bateau. Si je n'avais pas menti, je n'avais pas dis toute la vérité et je n'avais pas l'intention qu'on me demande pour quels raisons j'avais fais ça. Elle n'avait plus qu'a ouvrir la porte, je suppose que le médecin se chargerais du reste. Les témoins savaient certainement ce qu'il s'était passer de mon côté, mon seul crime aura été d'amener une gamine se faire soigné, il y avait peu de chance que cela aille bien plus loin pour le peu que je ne traine pas ici.

C'est alors que je prenais la parole en faisant un petit signe de la main:

" A bientôt! Bonne chance petite blanchette! "

Je tournais alors les talons direction le port. Je prendrais le premier navire... Moi qui pensait avoir une journée tranquille, et bien ça ne fut pas de tout repos.
  • https://www.onepiece-requiem.net/t22580-alaaric-minaro-funny-lit
  • https://www.onepiece-requiem.net/t21936-sweet-dream-presentation-alaaric-minaro